[Covid-19, édition spéciale] Vaccination obligatoire : mon choix personnel...

Mise à jour du 27 juillet 2021.

APRÈS UNE MÛRE RÉFLEXION et de nombreuses discussions autour de ce sujet, j'ai choisi volontairement de rendre public mon choix personnel ; mon choix libre et éclairé, de rejeter temporairement toute solution vaccinale contre le coronavirus, en attente d'avoir suffisamment de recul pour en apprécier le bénéfice réel.

Comme de très nombreuses personnes sur notre planète, je pense également qu'il n'y a pas assez de recul sur ces vaccins en circulation ; inconsidérément testés auprès des populations à l'échelle mondiale de l'humanité !

La liberté d'expression : une porte ouverte pour entendre les motivations de tous

Avant de poursuivre, je tiens à dire que les propos tenus ci-dessous, n'ont pas pour objectif d'encourager une quelconque forme de révolte ou de haine gouvernementale, ni de violence ; mais en respect de cette liberté d'expression, d'exprimer librement et pacifiquement, les raisons personnelles qui me poussent à rejeter cette forme expérimentale de vaccination obligatoire à risques.

En cette époque discriminatoire et de propagande gouvernementale, il semble important d'entendre, de libérer la parole de tous ceux qui pareillement, disent : Non !

Sur la base de cette pensée respectueuse, j'invite également ʽtoutes celles et ceux qui le souhaitentʼ et qui ont aussi des raisons personnelles et justifiées de refuser cette inoculation hasardeuse et déresponsabilisée, à utiliser tous les moyens possibles pour les faire entendre : réseaux sociaux, blogs, vidéos, partages, bouche-à-oreille, etc. À exprimer librement et avec courtoisie, dans un langage clair et compréhensible, les raisons qui motivent votre décision temporaire ou définitive.

Ma confiance dans les gouvernements, la justice et la société Watchtower

En 1989, j'ai contracté le VHC par tatouage, à la suite d'une accusation judiciaire pour vol ; après avoir été reconnu innocent par le tribunal pour enfants, suite à une confrontation devant le juge, la victime et son témoin, je fus libéré de prison 15 jours plus tard. À cette époque, la présomption d'innocence était bien différente.(+) Âgé d'à peine 16 ans, je fus tabassé dans un commissariat central, de trois heures de l'après-midi jusqu'à 19 h, pour me faire avouer des choses que je n'avais pas faites.

Après cette incarcération injuste, la vie n'avait plus le même goût ; et c'est durant cette période difficile et fragile, que j'ai connu encore mineur, les témoins de Jéhovah.

En complément, voir les sujets : S-77b-F, une expérience bouleversante et Ma lettre ouverte, un devoir de conscience vis-à-vis des autres, etc.

Face à la maladie, et l'évolution des traitements

Les années qui suivirent ne furent pas de tout repos : biopsies douloureuses du foie, prises de sang régulières, traitements lourds à l'interféron et échecs décourageants ; discriminations, fatigues, inquiétudes, larmes, sentiments de tristesse et d'injustice, m'accompagneront ainsi durant plus de 28 années...

Durant ces nombreuses années, j'ai assisté à l'évolution quasi-complète de toutes les solutions thérapeutiques proposées dans ce domaine médical, pour tenter de sortir de cette situation. En 2017, j'ai pu enfin guérir de cette sale maladie, grâce aux nouveaux traitements antiviraux d'action directe (AAD), notamment Zepatier : une véritable révolution dans le monde médical, qui fonctionne parfaitement !

Même si parfois, j'ai encore des doutes sur les conséquences futures de ces nouveaux traitements, ils ont au moins le mérite contrairement à ces vaccins contre le coronavirus, d'avoir fait l'objet durant de nombreuses années : d'études complètes, de tests et d'un recul suffisant.

Une décision temporaire, en attente d'une solution efficace

— Bien que personnellement, je n'ai rien contre la vaccination ; après une expérience aussi difficile, il me semble aujourd'hui important, voire légitime, de souhaiter ne prendre aucun risque pour l'instant ; de refuser de me faire piquer avec l'une de ces solutions expérimentales dites soi-disant vaccinales, regrettablement testées à l'échelle mondiale de l'humanité et dont on a ni expérience, ni recul, ni garantie. Des solutions qui plus est, sont MUTAGÈNES(!), et qui n'empêchent ni d'être porteur, ni de transmettre. Une véritable “cochonnerieˮ fabriquée en laboratoires en six mois chrono !

Puisque ce virus évolue sans cesse, comment des “vaccins expérimentaux obligatoires à risquesˮ peuvent-ils vraiment être efficaces durablement ? Face aux mutations du coronavirus qui se multiplient, sur quel vaccin expérimental à risques faut-il aujourd'hui parier ? Quels sont ou seront réellement les effets secondaires à court terme, dans 3 ans, dans 10 ans ou dans 15 ans ? Etc.

Ainsi, les différentes mutations du SARS-CoV-2 (ou Covid-19) soulèvent de nombreuses questions sans fond, car les variants du virus se répandent au point d'affaiblir ces vaccins expérimentaux. À mon sens, la peur demeure le moteur de nombreuses sottises, et c'est probablement la stupidité humaine mondiale actuelle, qui semble ne pas avoir suffisamment de recul sur les risques et les dangers liés à la mutagénicité de ces poisons. Comme un chien enragé qui se mord la queue, par les décisions autoritaires des gouvernements qui semblent se multiplier partout dans ce monde agité, pour rendre obligatoires ces vaccins expérimentaux, c'est l'humanité tout entière qui risque de se retrouver sur le chaos !

Bien sûr, certains diront : « Il faut rester optimiste... ». C'est vrai !, mais il faut aussi être extrêmement prudent dans une telle situation, car ces solutions “mutagènes expérimentalesˮ sont aussi une affaire de gros sous et de conflits d'intérêts multiples ; et peuvent finir par devenir, un véritable cauchemar sanitaire mondial sans solution.

L'espoir d'une délivrance prochaine, et ce que la Bible dit

Si ma rencontre avec les témoins de Jéhovah ne fut, à mon grand regret, qu'une forme d'épreuve de loyauté et comme un tremplin pour commencer à mieux apprendre à connaître Dieu, lui faire confiance et m'attacher à lui seul, par la foi en Jésus-Christ notre Sauveur ( Jean 15:26 / Philippiens 2:9-11 ). Et si ce modeste blog libre qui en résulte, rejette la violence sous toutes ses formes et remet parfois en question, la qualité rédactionnelle de certains récits bibliques violents ; notamment lorsque ceux-ci encouragent ou imputent à Dieu des actes de violence et de barbarie sans aucune preuve tangible, scientifique ou archéologique : je garde l'espoir d'une délivrance prochaine de l'humanité ( Romains 5:5 ). L'espoir d'un règne placé sous l'ubiquité et la bienveillance de notre Père céleste ( Matthieu 6:10 ). Où chaque être humain, sera amené pour son plus grand bonheur vers une vie plus saine, équilibrée et riche de sens ( II Pierre 3:13-14 / Matthieu 5:4 ). Un monde dirigé par l'Esprit saint compatissant de Dieu ( Actes 17:27 / Romains 15:13 ), et non par une organisation religieuse autoritaire, trompeuse ou une quelconque forme de « siège mondial d'administration visible » sur terre, illégitime ( Matthieu 24:42 ). (#)

Ainsi, si certains passages de la Bible disent vrai et si l'époque que nous vivons actuellement correspond à celle décrite dans le livre de l'Apocalypse (ou Révélation), il faut peut-être s'attendre à voir ces formes d'obligations gouvernementales, s'intensifier progressivement partout sur la terre ; car voici ce qu'il est dit :

« Je vis alors monter de la mer, une bête féroce qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes, dix diadèmes, et sur ses têtes, un nom de blasphème. » — Apocalypse 13:1.

« Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six. » — Apocalypse 13:16-18.

Coup d'œil sur l'actualité récente de la société Watchtower :

« Environ 50% des béthélites du monde entier se sont fait vacciner [...] plus de 98% de la famille du béthel [de Warwick] sont vaccinés. [...] La réglementation dans l'État de New York, accorde davantage de liberté aux personnes qui sont vaccinées. Grâce à ces nouvelles mesures gouvernementales, nous avons pu reprendre certaines de nos activités... [...] Au 9 juillet, plus de 19 000 morts ! » — Vidéo : Point actualité n° 6 du Collège central (2021) », 16 juillet 2021, jw.org.

En résumé

Puisque chacun est libre de ses choix comme de ses réflexions, je n'encourage personne à me suivre ; à prendre le risque de se faire ou non inoculer l'un de ces vaccins mutagènes expérimentaux. Ce partage a pour but d'exprimer et de rendre public librement, mon opinion personnelle sur la question, après une attente de plus de 28 années d'une solution thérapeutique efficace.

D'exprimer également mes inquiétudes, face à la peur qui semble se généraliser partout sur notre planète, et qui pour certains semblent quelque peu nouvelle : la peur de la maladie ou de mourir jeune ; une peur que je connais bien, pour l'avoir supporté...

Mais aussi mon inquiétude face à ces nouvelles obligations de vaccinations expérimentales, qui semblent se multiplier dans plusieurs pays ; me rappelant certains passages de la Bible.

Étant encore jeune et en assez bonne santé, j'ai donc décidé en respect de ma conscience et de cette expérience difficile, d'attendre prudemment quelque temps voire quelques années, la sortie d'une solution plus aboutie et mieux réfléchie ; tout en respectant raisonnablement les consignes sanitaires préconisées. — Bien sûr, chaque situation est différente et encore une fois : je n'encourage personne ni à m'imiter, ni à me suivre.

Bon courage à tous.


report_problem
print

(+) Wikipédia : Présomption d'innocence en droit français.
(!) Voir le document : Reprise épidémique chez les personnes vaccinées, Pr. Raoult, IHU Méditerranée-Infection. Et : Bénéfices et risques de la vaccination COVID, Dr. Carole Cassagne, MCU-PH AP-HM.
(#) D'après la société Watchtower, le royaume de Dieu serait étonnamment incapable d'établir « l'unité mondiale » sans un « siège d'administration visible » sur Terre. — Voir en complément : Discours spécial de Gerrit Lösch, filiale de Louviers (France), 26:40 min.



Commentaires (0)
Le 23 septembre 2021, 01:11
Ajouter votre commentaire...