[Covid-19, édition spéciale] La vérité sur la génération de 1914 : quand les chiffres parlent...

Mise en ligne le 26 février 2021.

QUI AURAIT pu imaginer un instant cela il y a maintenant près d'un an, que la pandémie mondiale du coronavirus, commencerait aussi à révéler l’échec de la dernière “lumière prophétiqueˮ du collège central concernant « la génération de 1914 »...

Déjà remaniée à maintes et maintes reprises, par les dirigeants successifs de ce collège central ou corps dirigeant de l'organisation des témoins de Jéhovah, cette interprétation prophétique est probablement la prophétie la plus retouchée de l'histoire de la société Watchtower. Durant de nombreuses années, elle soutenait que le nombre d'oints était proportionnel à « cette génération ne passera point », énoncée par le Seigneur Jésus-Christ ( Matthieu 24:32-34 ) ; et les fidèles du collège central de cette époque, s'attendaient donc chaque année, à constater un décroissement significatif du nombre de participants au mémorial ; ils voyaient naïvement dans ce chiffre trompeur, le signe que « le temps est proche » ( Luc 21:8 ) ; mais finalement, cet enseignement comme bien d'autres avant lui, sera oublié, etc.

Plus de 140 ans après, en septembre 2015, David Splane membre éminent du collège central actuel, présentait sa nouvelle interprétation(+) ; continuant encore d'insister autour de cette fausse date prophétique illusoire d'octobre 1914, accomplissant une fois de plus pour leur compte ce que le Seigneur avait annoncé :

« Car de faux Christs et de faux prophètes s’élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus même, s’il était possible. » — Matthieu 24:24.

Pourquoi le nombre de participants diminuait-il ? Était-il influencé par les enseignements et les directives de l'époque ? Que révèlent vraiment ces chiffres ?...

Quelques chiffres...

Jusqu'en avril 2007, les publications de l'organisation faisaient encore occasionnellement allusion, à cette diminution régulière du nombre de participants oints au mémorial ; cependant, le collège central utilisait parfois arbitrairement aussi cet argument, comme un moyen habile pour asseoir son autorité... Il semble important de souligner brièvement ici ce point avant de poursuivre, car il ne s'agit pas seulement d'interprétations de textes, mais avant tout de l'usage autoritaire et parfois abusif qui peut en découler.

Les chiffres ci-dessous sont extraits de diverses publications éditées par la société Watchtower(#), et ont commencé à remonter progressivement dans le rouge à partir de 2006 ; obligeant le collège central à revoir plusieurs fois sa copie, dont la dernière en date en septembre 2015 :

De 1920 à 1929 : 1920 = 00 000 | 1921 = 00 000 | 1922 = 32 661+ | 1923 = 42 000+ | 1924 = 65 105+ | 1925 = 90 434+ | 1926 = 89 278+ | 1927 = 82 409+ | 1928 = 00 000 | 1929 = 00 000.
De 1930 à 1939 : 1930 = 00 000 | 1931 = 00 000 | 1932 = 00 000 | 1933 = 83 941 | 1934 = 00 000 | 1935 = 52 465# | 1936 = 00 000 | 1937 = 00 000 | 1938 = 39 225# | 1939 = 29 385+.
De 1940 à 1949 : 1940 = 27 711# | 1941 = 23 989+ | 1942 = 24 035+ | 1943 = 23 577+ | 1944 = 22 684+ | 1945 = 22 328# | 1946 = 27 587+ | 1947 = 26 745# | 1948 = 25 395 | 1949 = 24 312.
De 1950 à 1959 : 1950 = 22 723 | 1951 = 21 619 | 1952 = 20 221 | 1953 = 19 183# | 1954 = 17 884 | 1955 = 16 815 | 1956 = 16 302 | 1957 = 15 628 | 1958 = 15 037 | 1959 = 14 511.
De 1960 à 1969 : 1960 = 13 911 | 1961 = 13 284 | 1962 = 12 714 | 1963 = 12 292 | 1964 = 11 953 | 1965 = 11 550 | 1966 = 11 179 | 1967 = 10 981 | 1968 = 10 619 | 1969 = 10 368.
De 1970 à 1979 : 1970 = 10 526 | 1971 = 10 384 | 1972 = 10 350 | 1973 = 10 523 | 1974 = 10 723 | 1975 = 10 550 | 1976 = 10 187 | 1977 = 10 080 | 1978 = 9 762 | 1979 = 9 727.
De 1980 à 1989 : 1980 = 9 564 | 1981 = 9 601 | 1982 = 9 529 | 1983 = 9 292 | 1984 = 9 081 | 1985 = 9 051 | 1986 = 8 927 | 1987 = 8 808 | 1988 = 8 685 | 1989 = 8 734.
De 1990 à 1999 : 1990 = 8 869 | 1991 = 8 850 | 1992 = 8 683 | 1993 = 8 693 | 1994 = 8 617 | 1995 = 8 645 | 1996 = 8 757 | 1997 = 8 795 | 1998 = 8 756 | 1999 = 8 755.
De 2000 à 2009 : 2000 = 8 661 | 2001 = 8 730 | 2002 = 8 760 | 2003 = 8 565 | 2004 = 8 570 | 2005 = 8 524 | 2006 = 8 758 | 2007 = 9 105 | 2008 = 9 986 | 2009 = 10 857.
De 2010 à 2019 : 2010 = 11 202 | 2011 = 11 824 | 2012 = 12 604 | 2013 = 13 204 | 2014 = 14 121 | 2015 = 15 177 | 2016 = 18 013 | 2017 = 18 564 | 2018 = 19 521 | 2019 = 20 526.

Diminution du nombre de participants oints au mémorial : un chiffre manipulé...

Pour comprendre comment les enseignements et les directives des dirigeants de l'organisation, ont largement participé à influencer cette baisse significative du nombre de participants oints au mémorial, il est nécessaire et d'autant plus pour les générations modernes d'aujourd'hui, de pouvoir parvenir à remonter suffisamment le temps au travers des nombreuses publications.

Ainsi, au commencement de l'histoire de la société Watchtower, du temps de Charles Taze Russell et de ses fidèles, “la générationˮ décrite par le Seigneur Jésus-Christ dans l'Évangile de Matthieu, avait débuté peu avant 1880 et correspondait aux contemporains, ou plus précisément, à l'ordre ecclésiastique et social de cette époque ; ils entrevoyaient également, dans le bourgeonnement énoncé dans l'exemple du figuier, l'idée nationaliste progressant du mouvement sioniste. À cette époque, le nombre de participants correspondait de près au nombre de fidèles, car tous espéraient aller au ciel. Même si les chiffres de cette période semblent relativement flous, et alors que ce nombre de participants était déjà en cours de diminution, en 1933 il comptait : 83 941 membres oints ; et près des ¾ des 144 000 quelques années plus tôt ( Apocalypse 7:4 ).

Si ce chiffre commença progressivement à diminuer, ce ne fut pas par coïncidence, mais contre toute apparence, il semble que celui-ci eût besoin d'être sous contrôle, d'être maîtrisé, et pour qu'il puisse continuer également de rester crédible ; c'est ce que révèlent précisément ces deux paragraphes :

« Dans les années 30, il apparaît également que ‘ ceux qui sont appelés, et choisis, et fidèles ’, les 144 000, sont au complet (Révélation 17:14 ; voir l’encadré de la page 19). Nous ignorons combien d’oints ont été rassemblés au Ier siècle et combien ont été tirés de la “ mauvaise herbe ” pendant la période des ténèbres qui a marqué la grande apostasie de la chrétienté. Mais en 1935, sur 56 153 proclamateurs dans le monde, 52 465 attestent leur espérance céleste en prenant part aux emblèmes du Mémorial. » — Revue : La tour de garde du 1er février 1999, page 17 § 16.

« “ Plus d’adjonctions ! ” En 1970, lors de la remise des diplômes de l’École de Guiléad, Frederick Franz, alors vice-président de la Société Watch Tower, a évoqué avec les élèves l’éventualité qu’ils aient un jour à baptiser quelqu’un se disant membre du reste oint, alors qu’eux-​mêmes, faisant tous partie des autres brebis, avaient l’espérance terrestre. Cela pouvait-​il arriver ? Frère Franz a rappelé que Jean le Baptiste faisait partie des autres brebis et avait baptisé Jésus et certains apôtres. Puis il a demandé s’il y avait encore un appel destiné à rassembler davantage de membres du reste. Et de répondre : “ Non, plus d’adjonctions ! Cet appel a pris fin vers 1931-​1935. Il n’y a donc plus d’adjonctions. Mais alors, qui sont les quelques nouveaux qui prennent part aux emblèmes du Mémorial ? S’ils font partie du reste, c’est qu’ils sont des remplaçants ! Ils ne viennent pas grossir les rangs des oints, mais ils viennent remplacer ceux qui ont fait défection. ” » — Revue : La tour de garde du 1er février 1999, page 19, encadré.

C'est une pièce importante de ce puzzle, car celle-ci prouve qu'après 1927, lorsque l'organisation changea sa compréhension et ses directives sur “la génération” en désignant les « chrétiens oints de l’esprit », elle encourageait aussi les fidèles, à ne plus prétendre à cette espérance céleste. Bien qu'incomplets, cette diminution s'observe nettement dans les chiffres disponibles ci-dessus.

La “lumière croissanteˮ : un pas en arrière...

En 1951, sous la direction de Nathan Homer Knorr(!), la lumière croissante revint étrangement à l'époque de Charles Taze Russell, en affirmant à nouveau qu'il s'agissait des contemporains. Toutefois, cette version rafistolée ajoutait une touche nouvelle, en limitant “cette générationˮ à ceux qui étaient en vie en 1914 ; conservant avec cela, une parfaite maîtrise sur le nombre de participants oints au mémorial, et toute éventuelle diminution progressive.

Ainsi durant plusieurs décennies, “cette générationˮ représentait donc tous les humains nés avant 1914, et plus précisément, ceux qui étaient à cette époque « en âge de comprendre » et « d’observer cette guerre » ; ce qui incluait l'ensemble des témoins de Jéhovah. La durée des “derniers jours” dépendait alors de la durée de vie de cette génération... Mais épisodiquement, et parce que celle-ci commençait sensiblement à diminuer, fut parfois aussi calculée et présentée de manière non-officielle, comme une génération étant née avant la fin de l'année 1914 :

« La durée des “derniers jours” est donc limitée à la génération qui était en vie en 1914. Cette génération de témoins oculaires est bien avancée en âge aujourd’hui, car elle a dépassé les 70 et 80 ans. » — Brochure : De Kurukshetra à Harmaguédon et à votre survie, édition de 1984, page 15 § 1.

— Et tout comme au temps de Russell, à partir du 1er novembre 1995, alors que « Le ministère du royaume » de cette même année et la présentation de « Réveillez-vous ! » d'octobre en avaient déjà clairement annoncé la couleur, la “générationˮ fut de nouveau officiellement désignée dans la revue phare d'étude de l'organisation, comme représentant les contemporains méchants, car non-témoins de Jéhovah.

La “lumière croissanteˮ : volte-face...

Si les déclarations prophétiques des dirigeants de l'organisation concernant cette “générationˮ devinrent plus prudentes à partir du 1er novembre 1995, ils ne renoncèrent pas pour autant à l'ensemble de leurs calculs absurdes autour de l'année 1914, ni de se focaliser sur cette guerre haineuse, alors que bibliquement parlant — celle-ci ne représente pas le “premier signeˮ annoncé par le Seigneur Jésus-Christ. Même si le sens de l'explication changeait et revenait sur les contemporains, le fond était toujours le même et ne modifiait finalement rien à la compréhension précédente quant à l'année, son début ou sa durée, mais laissait planer de nombreuses questions dont certaines furent abordées avec habileté en 1997 :

« Peut-​on dire que la nouvelle façon de comprendre le terme “ génération ” en Matthieu 24:34 signifie que la fin du système de choses est repoussée dans un avenir lointain ? (2) Non, pas du tout ! Cette compréhension récemment affinée doit au contraire nous inciter à être constamment dans l’attente de la fin. (3) comme l’a expliqué La Tour de Garde du 1er novembre 1995, Jésus a utilisé l’expression “ cette génération ” pour parler des gens méchants de son époque, de ses contemporains (4) “ Une génération d’individus ne peut être considérée comme une période ayant un nombre déterminé d’années ” et “ les individus d’une génération ne vivent pas durant une longue période, mais relativement peu de temps ”. (5) Nous parlons néanmoins d’une période, relativement courte (7) Il était donc logique que l’article de La Tour de Garde du 1er novembre 1995 comporte l’intertitre “ ‘ Restez aux aguets ’ ”. » — Revue : La tour de garde du 1er mai 1997, Questions des lecteurs, page 29.

Etc.

À partir de 2006, comme brièvement abordé précédemment, le nombre de participants oints recommença à remonter dans le rouge ; et tout aussi surprenant que cela puisse paraître, le collège central fit volte-face en février 2008, en rétablissant le précédent concept émis en février 1927 ; associant de nouveau “la générationˮ aux membres oints, et laissant pareillement entendre, que certains d'entre eux seraient encore sur la terre lorsque la grande tribulation commencerait. — Toutefois, cette virevolte n'eut aucun effet sur cette augmentation progressive. En 2010, un second article officiel essaya d'appuyer un peu plus sur le frein, en déclarant que “cette générationˮ de oints « qui étaient présents » en 1914, tout comme les premiers disciples étaient en “capacité de comprendreˮ, devaient durant une certaine période, être également « contemporains d’autres disciples oints qui, eux, verraient le début de la grande tribulation » ; mais en 2010, la plupart d'entre eux s'il en restait encore de vivants, avaient déjà près de 100 ans, même en partant de 1914 comme la note contradiction en bas de page l'indiquait... Étonnamment, ce chevauchement générationnel bridé, n'eut également aucun effet pour ralentir cette progression.

La “lumière croissanteˮ : le second groupe...

À bout de souffle, dans cette dernière interprétation prophétique parue en septembre 2015 et qui expose également une superposition de plusieurs générations, un second groupe apparaît ; mais curieusement, comme l'explique aussi monsieur David Splane avec une certaine discordance dans sa conclusion, les membres oints de ce second groupe seraient eux aussi à ce jour, bien avancés en âge ; ou déjà décédés.

Ainsi, “la générationˮ des oints aujourd'hui super-centenaires, qui auraient soi-disant vues le signe de la présence invisible du Christ en “octobre 1914ˮ, se composerait à présent d'un second groupe de contemporains successifs de celle-ci.

L'exemple de Frederick William Franz présenté dans cette vidéo est intéressant, car il a vécu presque 100 ans ; et rares sont de nos jours les humains de cette génération toujours en vie. Dans cette explication funambulesque, il faut aussi comprendre qu'un enfant né en décembre 1992, pourrait donc être également considéré comme un contemporain de “cette générationˮ, en partant du principe que monsieur Franz ne serait pas le dernier de ce premier groupe... ; et étant également oint et membre de ce second groupe, celle-ci ou celui-ci serait alors âgé(e) à ce jour en janvier 2021, de seulement 28 ans ! Et beaucoup plus jeune, si l'on considère que certains oints ayant observé ce signe trompeur en 1914 à l'âge « adulte », vivraient encore aujourd'hui...

— Depuis cette dernière “lumière prophétiqueˮ et devant cette augmentation devenue incontrôlable depuis 2006, plusieurs articles véhiculeront avec insistance auprès des fidèles l'idée hostile, que certains participants souffriraient peut-être « de troubles psychiques ou affectifs » ; mais en réalité, cela révèle surtout une fois de plus l'inquiétude du collège central, qui de tout temps a toujours tout fait pour contenir, maîtriser et faire diminuer ce nombre de participants, qui de toute évidence, semble seulement être des humains qui manifestent leur amour et leur foi sincères dans le nom du Seigneur Jésus-Christ.

Face à la pandémie mondiale de la Covid-19, les rapports officiels de l'organisation indiquaient toujours une augmentation : 2019 = 20 526 | 2020 = 21 182.

En complément, voir le sujet : 1914, la vérité sur cette fausse date prophétique illusoire.

Fiabilité des publications et des données publiées

« Avant 1932, on n’a souvent eu que des chiffres incomplets de l’assistance au Mémorial. Parfois, seuls des groupes de 15, 20, 30 ou plus constituaient les totaux publiés. Il est à noter que, selon les chiffres disponibles, la plupart des années un certain nombre d’assistants n’ont pas participé aux emblèmes. En 1933, la différence était de presque 3 000. » — Livre : Les témoins de Jéhovah, prédicateurs du royaume de Dieu, édition de 1993, page 717, encadré.

Si comme l'explique la citation ci-dessus et bien que l'erreur soit humaine, le nombre total de participants était souvent incomplet avant 1932, il fut parfois curieusement publié, et ce bien après cette date, de façon contradictoire. Par exemple, dans le livre « Prédicateurs » édité en 1993, on peut lire à la page 717, que pour 1935, le nombre d'assistants au mémorial fut de 63 146 personnes, avec une participation de 52 465 oints. Par ailleurs, dans une précédente revue de 1988, il est également possible de lire ceci :

« En 1935, l’assistance mondiale au Mémorial, [...], a été de 32 795 personnes. Sur ce nombre, 27 006 ont pris les emblèmes » — Revue : La tour de garde du 15 décembre 1988, page 12 § 10.

Toujours dans le livre « Prédicateurs », à la page 243, en 1938 il y eut 73 420 assistants dont 39 225 participants, alors que durant cette même période d'édition, le livre « La Révélation : le grand dénouement est proche ! » publié en 1988 puis révisé en 2006, mentionnait ceci :

« En 1938, 59 047 Témoins de Jéhovah participaient au ministère dans le monde entier. Sur ce nombre, 36 732 prenaient les emblèmes lors de la célébration annuelle du Mémorial » — Livre : La Révélation : le grand dénouement est proche !, éditions de 1988 & 2006, page 125 § 19.

Etc.

Face à ces événements, que révéleront les chiffres dans les prochains rapports ? Seront-ils toujours accessibles, ou obligeront-ils le collège central à user de nouveaux subterfuges ( Marc 13:22-23 ) ?


report_problem
print

(+) Le premier numéro du magazine phare de la société Wachtower est paru en juillet 1879, dans celui de novembre de cette même année pages 6-7 [51], la génération fut décrite comme « corrompue et perverse ». Selon les calculs prophétiques de Russell, celle-ci avait débuté peu avant 1880, lorsque le temps de la “récolte” et la “présence” du Seigneur avaient soi-disant débuté en octobre 1874, soit : plus de 140 années en septembre 2015, lors de la diffusion publique de cette dernière interprétation.
(#) Les chiffres en gris représentent ceux n'ayant pu être, à ce jour, trouvés dans les publications ; ceux en orange suivis du symbole « + » indiquent ou semble indiquer un chiffre partiel ou supérieur, et ceux en rouge suivis du caractère « # » correspondent à des chiffres qui se contredisent dans certaines publications, et c'est alors le chiffre le plus élevé qui est considéré.
(!) Né en avril 1905, Nathan H. Knorr était âgé de 9 ans en 1914, d'autres membres du collège central comme Lyman A. Swingle né en novembre 1910, avait moins de 4 ans ; ce qui représentait déjà une certaine contradiction avec les enseignements de cette époque.
Revue : La tour de garde du 1er avril 2007, page 27 § 6. | Livre : Millennial dawn, volume IV, The day of vengeance, first edition of 1897, page 13 § 2 ; page 20 § 3 ; page 47 § 1-3 ; page 602 § 1 ; page 604 § 1 et 2 + traductions. Revue : La tour de garde du 15 mars 2001, page 8 § 4. | Revue : La tour de garde du 1er février 1995, page 12 § 14-15. Magazine : The watch tower and herald of Christ’s presence, Interesting questions, February 15 1927, page 62 § 1-2 + traduction. | Magazines : The watchtower, July 1 1951, page 404 § 11 + traduction ; The watchtower, September 1 1952, page 543 § 1 + traduction. Revues : La tour de garde du 15 avril 1953, page 124 § 16 ; La tour de garde du 1er avril 1954, page 110 § 3. Livre : Du paradis perdu au paradis reconquis, édition de 1961, page 205 § 14. Revues : Réveillez-vous ! du 8 janvier 1963, page 27 § 4 ; Réveillez-vous ! du 8 avril 1969, page 13 § 3-4 ; Réveillez-vous ! du 22 avril 1972, page 26 § 7. Feuillet : Le ministère du royaume de septembre 1974, page 3 § 3. Revues : La tour de garde du 1er janvier 1979, page 31 § 8 ; La tour de garde du 15 janvier 1981, page 31 § 5 ; La tour de garde du 1er août 1982, page 15 § 11. Livre : Vous pouvez vivre éternellement sur une terre qui deviendra un paradis, édition de 1982, page 154 § 7 et 8. Revues : Réveillez-vous ! du 8 avril 1988, pages 13-14 § 2,4,5 ; La tour de garde du 15 avril 1991, page 7 § 3 ; Réveillez-vous ! du 8 novembre 1994, page 10 § 1,2,6. Feuillets : Le ministère du royaume de mai 1995, page 3 § 5 et juillet 1995, page 1 § 3. Revues : Réveillez-vous ! du 8 octobre 1995, Le but de Réveillez-vous !, page 4 (encadré) et 22 octobre 1995, page 4 (encadré) ; La tour de garde du 1er novembre 1995, page 17 § 6 ; page 19 § 9 ; pages 19-20 § 12 ; 30 § 6. | Revue : La tour de garde du 1er juin 1997, Questions des lecteurs, page 28. | Revues : La tour de garde du 15 février 2008, page 24 § 13-14, 15 ; La tour de garde du 15 avril 2010, page 10 § 14. | Livre : Les témoins de Jéhovah dans les desseins divins, édition de 1971, pages 314-315. Revue : La tour de garde du 1er janvier 1975, page 29 § 4. Livres : Les témoins de Jéhovah, prédicateurs du royaume de Dieu, édition de 1993, page 717, encadré. Revue (Traduction) : La tour de garde du 15 avril 1948, page 122 § 16. Livre (Traduction) : 1954 Annuaire des témoins de Jéhovah, édition de 1954, page 29 § 1. [Afficher les citations]



Commentaires (2)
Le 18 septembre 2021, 23:55
Ajouter votre commentaire...
Le 02 mars 2021 à 10:07.
Excellent travail,
Je te tire mon chapeau pour ton travail impressionnant.
Tu as du y passer un temps fou !!
Je n'avais jamais eu accès à ces informations, soit par feignantise (j'applique ce l'organisation dit), soit par peur de regarder ailleurs que les publications.
Ma mère a toujours été très attentive aux nombres de ponts ayant pris les emblèmes. Puis lorsque les chiffres ne baissaient plus mais remontaient, elle a accepté l'enseignement comme quoi certain se disaient oint mais n'avaient pas tout leur esprit.
Là où j'ai commencé à trouver ca absurde, c'est quand est arrivé l'explication de la génération qui était contemporaine de ceux qui vivaient en 1914.
Je me demandes ce qu'ils vont sortir encore.
Je n'arrive pas à comprendre comment ma famille (ma femme, les parents, mes freres) peut gober tout ça.
Pour ma femme, elle ne s'en soucie pas car elle étudie très rarement = elle suit le mouvement.
Mais mes parents qui se sont baptisés en 1973, pourquoi ne voient-ils rien?

Intéressant la citation de Frère Franz concernant le discour sur le baptême des oints. Décidément cet homme de l'ombre, aura fait énormément de mal a beaucoup d'entre nous.

Je vais continuer à méditer sur tes recherches.

Je te remercie.
Le 02 mars 2021 à 19:00.
Sincèrement, merci à toi pour ce partage authentique. Malheureusement, la majorité des fidèles, comme je le fus également à mon grand regret, ne font que suivre ce groupe d'hommes autoritaires sans se poser de questions.