[Actualité] La violence de l'ostracisme chez les témoins de Jéhovah, cessera-t-elle un jour ?

Mise en ligne le 30 octobre 2023.

Après l'attentat d'Hambourg, l'Inde frappée à son tour...

« Un homme s’est rendu à la police après avoir diffusé une vidéo dans laquelle il affirme être un ancien membre de l’Église avec laquelle il dit être désormais en désaccord. La police va « examiner ses affirmations ». »Le Parisien, Inde : deux morts et 35 blessés dans une explosion lors d’une rencontre des Témoins de Jéhovah, 29 octobre 2023 § 1.

C'est bien tristement ce que l'on pouvait encore lire ce matin dans un journal quotidien en ligne.

Le collège central, changera-t-il un jour ?

S'il est difficile d'imaginer que de tels drames puissent également se produire au sein même d'une salle du royaume ou d'une salle d'assemblée ; toutes ces attaques semblent néanmoins avoir un point commun : l'excommunication et la peur de l'isolement, de l'oppression dévastatrice et ostracisée que celle-ci peut provoquer.

Dans un article en ligne sur jw.org, le site officiel de la société Watchtower, il est expliqué ceci :

« Depuis toujours, des humains qui détiennent le pouvoir font régner la terreur pour opprimer les gens. Inversement, d’autres emploient le terrorisme comme représailles contre l’oppression (Ecclésiaste 7:7). »Le terrorisme prendra-t-il fin un jour ?, jw.org.

Si rien ne justifie de tels actes épouvantables, rien ne justifie non plus le droit à ce collège central d'encourager l'ostracisme ou de tels comportements, envers des personnes sincères qui décident volontairement de quitter l'organisation ou sont parfois excommuniées ; de les priver ensuite presque totalement de leurs proches, de leurs amis de longue date ou parfois de leurs emplois, etc.

Il ne faut pas se voiler la face, l'exclusion ou l'excommunication pratiquée au sein de l'organisation des témoins de Jéhovah est bel et bien une forme d'oppression autoritaire, et l'ostracisme qui en résulte trop souvent, n'est ni plus ni moins qu'un acte de violence. — Heureusement, la majorité des personnes qui démissionnent de l'organisation ou sont excommuniées, ne sont pas des personnes violentes.

Fusillade en Allemagne, interdiction en Norvège, attentat en Inde... Le collège central, changera-t-il un jour sa règle violente sur l'ostracisme et l'excommunication ?

Cependant, la Bible donne cette sage recommandation :

« Ne rendez à personne mal pour mal ; ayez à cœur ce qui est bon en présence de tous les hommes. S’il est possible, pour autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. » — Romains 12:17-18, Traduction par Albert Rilliet, édition de 1858.


report_problem
print

Le collège central ou le corps dirigeant de l'organisation des témoins de Jéhovah, encourage leurs fidèles à rejeter toute personne y compris un membre de sa propre famille, qui déciderait de quitter leur organisation ; et ce, même pour une raison justifiée ou légitime. Une personne qui se retire volontairement, est injustement considérée au même titre qu'une personne excommuniée ; ainsi, une forme de destruction de la cellule familiale et sociale réside au sein de la communauté, par une vision déformée des relations humaines : livre « Organisés pour faire la volonté de Jéhovah », édition de 2015, page 142 § 33 ; la tour de garde du 15 janvier 2013, pages 16 § 19 ; la tour de garde du 15 février 2011, page 31 § 15-16 ; la tour de garde du 15 décembre 1981, page 25-30, article « Quand un membre de la famille est exclu ». [Afficher les citations]



Commentaires (0)
Le 26 février 2024, 06:40
Ajouter votre commentaire...