1914, la vérité sur cette fausse date prophétique illusoire

Mise en ligne le 26 juin 2020.

D'APRÈS les publications modernes de la société Watchtower, la Première Guerre mondiale en 1914 serait le “premier signeˮ annoncé par le Seigneur Jésus-Christ concernant son avènement, et serait aussi la date du début du jour du Seigneur, de son retour, en qualité de roi invisible ; et seuls les fidèles de l'organisation oints de cette « génération » s'en seraient rendu compte :

« Une étude attentive des prophéties bibliques, y compris de celle de Jésus à propos des derniers jours, révèle que le “jour du Seigneur” a débuté en l’année historique de 1914. C’est donc en 1914 que Jésus est revenu, d’une manière invisible et sans fanfare, et seuls ses serviteurs fidèles se sont rendu compte de son retour. Cette année-​là, Jéhovah a donné à Jésus l’ordre d’aller soumettre au milieu de ses ennemis. | 9. [...] En effet, en 1914, Jésus a commencé à régner. » — Livre : Le plus grand homme de tous les temps, édition de 1991, chapitre 132 § 8-9.

« Quand sa présence ou parousia a commencé, le Christ était invisible aux yeux des hommes. Mais la génération de 1914 a bel et bien vu ce qui s’est passé ici-bas sur la terre et qui était un “signe” de sa présence et un “commencement des douleurs” pour l’humanité (Matthieu 24:8, Bible Segond). » — Revue : La tour de garde du 1er août 1982, page 15 § 11.

« Aprés avoir attiré l’attention sur les principaux événements qui ont marqué la période commençant en 1914, Jésus dit: “Cette génération ne passera pas que toutes ces choses [y compris la fin du présent système] n’arrivent.” (Matthieu 24:34, 14). Jésus voulait parler de la génération de ceux qui vivaient en 1914. » — Livre : Vous pouvez vivre éternellement sur une terre qui deviendra un paradis, édition de 1982, page 154 § 8.

« Par « cette génération », Jésus désignait donc ses disciples oints. » — Livre : Le royaume de Dieu en action !, édition de 2014, page 11 § 16.

Pourtant, notre Seigneur Jésus-Christ avait bien mis en garde ses disciples contre ce genre de personnes, qui annonceraient « Le temps est proche » tout en se servant de son nom ( Matthieu 24:24 / Luc 21:8 ).

En complément, voir le sujet : Maître, « quel sera le signe ? ».

Libéré du mensonge

Selon une précédente revue de la société Watchtower : « Une religion qui enseigne des mensonges ne peut pas être la vraie religion. » — Revue : La tour de garde du 1er décembre 1991, page 7 § 2.

Mais aussi surprenant que cela puisse paraître, jusqu'en 1929, sous la gouvernance de Joseph Franklin Rutherford, l'organisation enseignait encore que la “présenceˮ du Seigneur Jésus-Christ avait débuté en octobre 1874, comme le révèle ci-dessous le livre « Prophetie »... ; ce n'est apparemment qu'à partir d'avril 1930, dans le magazine « The golden age », que cet enseignement fut modifié et que la date d'échec prophétique d'octobre 1914(+), redevint étonnamment à nouveau, la date de la seconde venue du Seigneur et de sa présence en qualité de roi invisible :

« But now we are in the end of this Gospel age, and the Kingdom is being established or set up. Our Lord, the appointed King, is now present, since October 1874, A. D., according to the testimony of the prophets, to those who have ears to hear it : and the formal inauguration of his kingly office dates from April 1878, A. D. » — Livre : Studies in the Scriptures, volume IV, The battle of Armageddon, edition of 1914, page 621 § 2.

« The Scriptural proof is that the second presence of the Lord Jesus Christ began in 1874 A. D. This proof is specifically act out in the booklet entitled Our Lord’s Return. » — Livre : Prophecy, by J. F. Rutherford, edition of 1929, pages 65-66 § 4.

« The end of the world would therefore mean the arriving of the time when Satan’s rule would be disputed by Christ, whose right it is to rule. That period of 2520 years ended in the fall of 1914. » — Magazine : The golden age, April 30 1930, page 505 § 5.

« The prophecy of the Bible, fully supported by the physical facts in fulfilment thereof, shows that the second coming of Christ dates from the fall of the year 1914. » — Brochure : What is truth ?, by J. F. Rutherford, edition of 1932, page 48 § 2.

Traduction :

« Mais nous sommes maintenant à la fin de cette âge de l’Évangile, et le Royaume est en train de s’établir ou de se mettre en place. Notre Seigneur, le Roi nommé, est maintenant présent, depuis octobre 1874, après J.-C., selon le témoignage des prophètes, à ceux qui ont des oreilles pour l’entendre : et l’inauguration officielle de sa fonction royale date d’avril 1878, après J.-C. » — Livre (Traduction) : Études dans les Écritures, volume IV, La bataille d’Harmaguédon, édition de 1914, page 621 § 2.

« Il est prouvé par les Ecritures que la seconde présence du Seigneur Jésus-Christ a commencé en l’an 1874 de notre ère. Ces preuves sont spécialement établies dans la brochure : « Le Retour de notre Seigneur ». » — Livre (Version française) : Prophétie, par J. F. Rutherford, édition de 1929, pages 71 § 1.

« La fin du monde signifierait donc l’arrivée du temps où le règne de Satan serait contesté par le Christ, à qui il revient de régner. Cette période de 2520 ans a pris fin à l’automne 1914. » — Revue (Traduction) : L’âge d’or, 30 avril 1930, page 505 § 5.

« La prophétie de la Bible, pleinement appuyée par les faits physiques dans l’accomplissement de celle-ci, montre que la seconde venue du Christ date de l’automne 1914. » — Brochure (Traduction) : Qu’est-ce que la vérité ?, par J. F. Rutherford, édition de 1932, page 48 § 2.

Malgré ces échecs antérieurs accumulés autour de cette date prophétique illusoire, et pour rendre à nouveau celle-ci plus crédible auprès de leurs fidèles et des lecteurs modernes prospectés, les dirigeants successifs de l'organisation des témoins de Jéhovah iront parfois jusqu'à affirmer étonnamment, que dès le début, depuis les années 1870, les Étudiants de la Bible avaient annoncé « le commencement de ce que la Bible appelle le “temps de la fin” »(1) ; réécrivant ainsi mensongèrement une fois de plus, la véritable histoire de l'organisation :

« Dès 1879, les éditeurs de ce périodique avaient attiré l’attention sur 1914 comme une année marquée dans les prophéties bibliques, le commencement de ce que la Bible appelle le “temps de la fin” » — Revue : Réveillez-vous ! du 8 avril 1973, page 15 § 1.

« En se fondant sur ses paroles ainsi que sur les écrits de Daniel et de Jean, les témoins de Jéhovah ont annoncé, des dizaines d’années à l’avance, que l’année 1914 marquerait le début de la “clôture du système de choses”. (Dan. 4 ; Mat. 24 ; Marc 13 ; Luc 21 ; Rév. 6:1-8.) » — Revue : Réveillez-vous ! du 8 juin 1973, page 8 § 4.

« L’année 1914 approchant, et avec elle le commencement des “ derniers jours ”, les Étudiants de la Bible se sont engagés avec ferme conviction dans une campagne mondiale sans précédent d’enseignement des Saintes Écritures. — 2 Timothée 3:1. » — Revue : La tour de garde du 15 janvier 2001, page 8 § 1.

Etc.

Pareillement, en ce qui concerne la présence du Seigneur, on peut parfois lire dans les publications de la société, ce genre de phrases étonnantes :

« En 1914, les Étudiants de la Bible ont commencé à discerner le signe de la présence invisible de Christ. » — Livre : Le royaume de Dieu en action !, édition de 2014, page 20 (illustration).

En complément, voir les sujets : 1874-1915, naissance et “signesˮ d'un faux prophète, et 1915, retour sur une date prophétique oubliée.

La présence du Seigneur

S'il n'est guère difficile d'imaginer les dangers et les dégâts que peuvent occasionner le fait de placer sa foi et sa confiance dans un contexte aussi instable, toutes celles et ceux qui dès à présent goûtent déjà modestement à l'immense privilège de comprendre les paroles contenues en ( Romains 8:14-16 ), savent, combien il n'est pas nécessaire d'avoir d'autre preuve plus vivante de l'existence du Père, de sa présence et de sa bienveillance ( Jean 15:26 ) ; devenant ainsi comme des témoins oculaires de la bonne résurrection de notre Seigneur Jésus-Christ, elles comprennent aussi que son amour se traduit désormais par ses encouragements au quotidien ( Matthieu 28:20b / Romains 5:5 / Philippiens 2:9-11 ).
Et même s'il est vrai que certains événements marquants, tels que la Première et la Deuxième Guerre mondiale et autres catastrophes épouvantables(+), semblent incontestablement prouver que nous vivons certainement au cours de l'époque qui précède l'avènement du Seigneur annoncé, il ne serait pas vraiment raisonnable pour un chrétien, de se laisser gagner par la peur de l'imminence de la fin, prêchée par certains groupes religieux fanatiques ( Psaumes 94:19 / I Jean 4:18 ) ; le piège, l'illusion trompeuse de la présence du Seigneur associée à la guerre de 1914, tendu par la société Watchtower depuis 90 ans cette année (avril 1930), n'a vraiment rien à voir avec sa présence, puisque celle-ci se veut d'abord abordable, chaleureuse et encourageante... ; mais surtout et avant tout, bien réelle et bien vivante !
Bibliquement parlant, il devient alors clair qu'il ne faut pas confondre dans certains passages « sa présence » ou “parousiaˮ(2) avec « sa venue » ( II Pierre 3:13-14 ) ; les signes précurseurs décrits dans les Évangiles semblent de toute évidence concerner sa venue prochaine, car, en ce qui concerne sa présence, elle est déjà pleinement visible et accessible à tous ceux qui l'aiment et lui obéissent ( Jean 14:15-21 / Actes 5:32, 15:8 ) ; cette disposition divine, empreinte d'amour, n'a donc aucun lien avec le moindre « signe » ou événement épouvantable ; puisque c'est le don rassurant et gratuit du Père ( Actes 17:27 / Romains 15:13 ).

Dans la Bible, ce que notre Seigneur Jésus-Christ expliqua

« Et Jésus leur répondit : Prenez garde que quelqu’un ne vous séduise ; parce que plusieurs viendront sous mon nom, disant : Je suis le Christ. Et ils en séduiront plusieurs. » — Matthieu 24:4-5.

« Alors, si quelqu’un vous dit : Voici, le Christ est ici, ou : Il est là, ne le croyez pas. Car il s’élèvera de faux christs et de faux prophètes ; et ils montreront de grands signes et des prodiges, de manière à séduire, si possible, même les élus. Voici, je vous l’ai dit à l’avance. » — Matthieu 24:23-25.

« Et il dit : Prenez garde que vous ne soyez séduits ; car plusieurs viendront en mon nom, disant : C’est moi, et le temps est proche ; n’allez point après eux. » — Luc 21:8.

De plus, il dit aussi ceci :

« Veillez donc ; car vous ne savez point à quelle heure votre Seigneur doit venir. » — Matthieu 24:42.

À propos... Quels étaient réellement les événements que les Étudiants de la Bible attendaient et proclamaient peu avant 1914 ? Correspondent-ils vraiment aux explications contenues dans les publications modernes de la société Watchtower, ou l'histoire a-t-elle été quelque peu arrangée pour la rendre plus crédible ? Peut-on vraiment lire ces publications en toute confiance ?


report_problem
print

Document disponible — Livre : Studies in the Scriptures, volume IV, The battle of armageddon, edition of 1914, page 621 § 2.
Livre : Les témoins de Jéhovah, prédicateurs du royaume de Dieu, édition de 1993, page 549 § 2. Revues : La tour de garde du 15 septembre 1998, page 15 § 1 ; La tour de garde du 1 août 1982, page 13 § 6-7 ; La tour de garde du 15 janvier 1976, pages 43-44 § 4 ; Réveillez-vous ! du 8 avril 1973, page 16 § 2 ; La tour de garde du 15 octobre 1954, page 310 § 4 ; La tour de garde du 1 août 1953, page 233 § 2. [Afficher les citations]
(1) En 1914, pour les Étudiants de la Bible, le “début” des temps de la fin avait débuté en 1799 ; une date prophétique issue de William Miller, qui faisait un parallèle avec l'histoire de la Papauté et de Napoléon Bonaparte. (Voir détails dans la seconde partie de ce sujet)
(2) Le mot « parousia » vient du grec ancien παρουσία, parousía, « présence » ou la « seconde venue » du Christ sur la Terre dans sa gloire : son avènement. [Wikipédia] — Ce mot apparaît 24 fois dans les Écritures grec­ques chrétiennes : Matthieu 24:3 ; 24:27 ; 24:37 ; 24:39 / I Corinthiens 15:23 ; 16:17 / II Corinthiens 7:6 ; 7:7 ; 10:10 / Philippiens 1:26 ; 2:12 / I Thessaloniciens 2:19 ; 3:13 ; 4:15 ; 5:23 / II Thessaloniciens 2:1 ; 2:8 ; 2:9 / Jacques 5:7 ; 5:8 / II Pierre 1:16 ; 3:4 ; 3:12 / I Jean 2:28. [Source : Bible interlinéaire]
(+) Si la présence de Jésus-Christ daterait d'octobre 1914, cela poserait aussi un sérieux problème de décalage dans le calcul fantaisiste proposé par la société Watchtower, car la guerre ne débuta pas en octobre, mais le 28 juillet 1914, suite au meurtre du couple héritier du trône austro-hongrois le 28 juin 1914 par un jeune nationaliste serbe. Avant la Seconde Guerre mondiale, la Première Guerre mondiale était appelée la Grande Guerre ; d'autres guerres se sont aussi déroulées sur plusieurs continents, comme la « guerre de Sept Ans » ou les « guerres napoléoniennes », etc. [Wikipédia].



Commentaires (0)
Le 28 février 2021, 07:00
Ajouter votre commentaire...