1914, la vérité sur cette fausse date prophétique illusoire [Partie 2]

Mise en ligne le 22 juillet 2020.

COMME la première partie de ce sujet l'a à nouveau clairement démontrée, l'histoire de l'organisation, est parfois curieusement réécrite mensongèrement à son avantage ; et sans doute, pour rendre celle-ci plus crédible auprès des lecteurs modernes. Pourtant, dans le même temps, il est également possible de lire ce genre de déclarations frénétiques dans les publications de la société Watchtower :

« Si nous aimons Jéhovah et son organisation, nous n’aurons aucune défiance mais, ainsi que le dit la Bible, nous croirons tout, c’est-a-dire tout ce qui paraît dans les colonnes de La Tour de Garde car le journal s’est toujours montré fidèle en nous dispensant la connaissance des desseins de Dieu et en nous guidant dans la voie de la paix, de la sécurité et de la vérité, cela depuis sa fondation. » — Livre : Qualifiés pour le ministère, édition de 1962, page 158 § 5.

« Par conséquent, vous pouvez lire La Tour de Garde et Réveillez-vous ! en toute confiance. » — Revue : La tour de garde du 1er mars 1987, page 15 § 19.

Faut-il vraiment croire « en toute confiance », à tout ce qui est écrit dans ces publications ? Peu avant 1914, quels étaient réellement les enseignements et les événements que les Étudiants de la Bible attendaient et proclamaient ? Ces recherches, peuvent-elles m'aider à y voir plus clair ?

Le “débutˮ des temps de la fin

Si la grande majorité des membres de l'organisation ignorent encore malheureusement aujourd'hui, qu'octobre 1914 fut à l'origine un échec prophétique complet, ils ignorent encore plus qu'en 1914, pour Charles Taze Russell et ses fidèles, le “débutˮ des temps de la fin avait débuté en 1799 ! La première partie de ce sujet, mentionnait plusieurs publications de l'organisation, qui affirment que les témoins de Jéhovah avaient soi-disant annoncé le commencement de cette période, plusieurs décennies avant 1914...

Mais, voici plutôt ce qu'enseignait vraiment Charles Taze Russell en 1914, dans l'édition de son livre « The battle of Armageddon » :

« The Papal dominion (and much of the abject reverence of the people for ecclesiasticism in general), as already shown, was broken down at the beginning of the Time of the End—1799 » — Livre : Studies in the Scriptures, volume IV, The battle of Armageddon, edition of 1914, page 37 § 1.

Traduction :

« La domination papale (et dans une grande mesure le respect servile des gens pour le cléricalisme en général), ainsi que nous l’avons déjà montré, a été abattue au commencement du Temps de la Fin en 1799 » — Livre (Traduction) : Études dans les Écritures, volume IV, La bataille d’Harmaguédon, édition de 1914, page 37 § 1.

Considérant apparemment l'année 539 comme le début d'une certaine ère de domination papale, bien que ce fût officiellement en 538 que le général byzantin Bélisaire libéra Rome de l'autorité de Vitigès, roi des Ostrogoths(1), ce calcul farfelu qui ajoutait 1 260 ans, faisait un parallèle avec l'histoire de la papauté et de Napoléon Bonaparte jusqu'en 1799 ; année de la mort du Pape PI VI. Prophétisé durant plusieurs décennies, ce « temps de la fin » devait se terminer en 1914 ; une période de 115 ans au cours de laquelle la Papauté serait soi-disant détruite pièce par pièce.(2)

Ainsi, contrairement à ces affirmations trompeuses contenues dans certaines publications modernes de l'organisation, en 1914 et ce jusqu'en 1929, l'année prophétique 1799 représentait encore pour les Étudiants de la Bible, l'année du “débutˮ des temps de la fin et non son commencement... Pour être plus précis, ce n'est qu'à partir du 1er décembre 1929, que cet enseignement fut remplacé par l'année 1914 :

« Napoleon began this Egyptian campaign in 1798, finished it and returned to France on October 1, 1799. The campaign is briefly, yet graphically, described in the prophecy, verses 40 to 44 ; and being completed in 1799 marks, according to the prophet’s own words, the beginning of the “time of the endˮ. » — Livre : The harp of God, by J. F. Rutherford, edition of 1928, pages 333-334 § 395.

« For a long while it has been understood that “the time of the endˮ began with 1799 A. D. and continued until 1914, and that the beginning thereof is specifically marked by the fact that Papacy at that time recived a severe blow. » — Magazine : The watchtower and herald of Christ’s presence of December 1 1929, page 355 § 2.

« it is easy to be seen that the definitely fixed “time of the endˮ was and is 1914 A. D. Nothing came to pass in 1799 that corresponds so well with these prophecies as did in 1914. » — Magazine : The watchtower and herald of Christ’s presence of December 1 1929, page 357 § 12.

« “The time of the endˮ is, both by facts and by the Scriptures, definitely fixed at, to wit, 1914 A. D. » — Magazine : The watchtower and herald of Christ’s presence of December 1 1929, page 360 § 36.

Traduction :

« Napoléon entreprit cette expédition contre l’Egypte en 1798 ; il la ter­mina, puis revint en France le 1er octobre 1799. Cette campagne est décrite brièvement mais clairement dans la prophétie, dans les versets 40 à 44, et, s’étant terminée en 1799, elle marque le commencement du “temps de la finˮ, selon les paroles même du prophète. » — Livre (Version française) : La harpe de Dieu, par J. F. Rutherford, édition de 1921, pages 202-203 § 395.

« Pendant longtemps, il a été entendu que “le temps de la finˮ a commencé avec 1799 après J.-C. et s’est poursuivi jusqu’en 1914, et que le début de celui-ci est spécifiquement marqué par le fait que la papauté à cette époque a reçu un coup sévère. » — Revue (Traduction) : La tour de garde et messager de la présence de Christ du 1er décembre 1929, page 355 § 2.

« Il est facile de voir que le “temps de la finˮ définitivement fixé était et est 1914 après J.-C. Rien ne s’est passé en 1799 qui corresponde aussi bien à ces prophéties qu’en 1914. » — Revue (Traduction) : La tour de garde et messager de la présence de Christ du 1er décembre 1929, page 357 § 12.

« “Le temps de la finˮ est, à la fois par les faits et par les Écritures, définitivement fixé, à savoir, 1914 après J.-C. » — Revue (Traduction) : La tour de garde et messager de la présence de Christ du 1er décembre 1929, page 360 § 36.

Mais curieusement, lors de la rédaction de ce sujet (juillet 2020), aucune publication de la bibliothèque en ligne du site officiel ni même le livre « Prédicateurs » de 1993, censé pourtant retracer fidèlement l'histoire de l'organisation des témoins de Jéhovah, n'abordait cette date prophétique importante.

La “finˮ du temps des Gentils

Si l'organisation se targe également dans ses publications, d'avoir prédit des décennies à l'avance, la fin du temps des Gentils pour octobre 1914, il faut aussi comprendre que cette période ne correspond à aucune époque reconnue historiquement ; cette expression n'existe que dans la Bible. En outre, lorsque selon les Évangiles Jésus aurait mentionné « le temps des nations » ( Luc 21:24 ), rien dans ce récit ne fait allusion ou référence, à une quelconque guerre mondiale impliquant près de 25 pays qui en marquerait la fin.

Étonnamment, dans les publications, et ce malgré plusieurs éditions des livres « Studies in the Scriptures » volume II et IV, depuis leurs toutes premières parutions en 1889 & 1897 nommées à l'origine « Millennial dawn », la fin du temps des Gentils était également annoncée pour 1915 ! Comme un joker proposé par son auteur, dès le mois de juillet 1894 et jusqu'en janvier 1916, le magazine phare de la société Watchtower, associa également et à de nombreuses reprises cette année prophétique à la “finˮ du temps des Gentils ; jusqu'à l'établir officiellement, peu avant 1914 :

« from A. D. 1878 to A. D. 1915 (the closing of Gentile Times) » — Livre : Millennial dawn, volume II, The time is at hand, first edition of 1889, page 232 § 1.

« Her destruction will be fully accomplished by the end of the appointed “Times of the Gentilesˮ—1915. » — Livre : Millennial dawn, volume IV, The day of vengeance, first edition of 1897, page 111 § 1.

« The lease of power had granded to the kingdoms or this world until “Times of the Gentiles” should be fulfilled : i. e., until A. D. 1915. » — Magazine : Zion’s watch tower and herald of Christ’s presence, The flight into Egypt, July 1894, pages 237-238/239-274 [1681-1682] § 6.

« Jordan representing the end of the Times of the Gentiles, 1915. As Jordan was the last point to which Elijah was directed, so 1915 is the last point to which the church has been directed. » — Magazine : The watch tower and herald of Christ’s presence, Smiting of Jordan by Elijah, January 1 1916, pages 4-5 [5824] § 1.

Traduction :

« de 1878 après J.-C. à 1915 (la fin du temps des Gentiles) » — Livre (Traduction) : Aube millénaire, volume II, Le temps est proche, première édition de 1889, page 232 § 1.

« Sa destruction sera pleinement accomplie d’ici la fin du “temps des Gentilsˮ — 1915. » — Livre (Traduction) : Aube millénaire, volume IV, Le jour de vengeance, première édition de 1897, page 111 § 1.

« Le bail du pouvoir avait appartenu aux royaumes ou à ce monde jusqu’à ce que le “Temps des Gentils” soit accompli: c’est-à-dire jusqu’en 1915 apr. J.-C. » » — Revue (Traduction) : Le phare de la tour de Sion et messager de la présence de Christ, La fuite en Égypte, juillet 1894, pages 237-238/239-274 [1681-1682] § 6.

« le Jourdain représentant la fin du Temps des Gentils, 1915. Tout comme le Jourdain était le dernier point vers lequel Élie était dirigé, 1915 est le dernier point vers lequel l’Église a été dirigée. » — Revue (Traduction) : La tour de garde et messager de la présence de Christ, Frapper le Jourdain par Élie, 1 janvier 1916, pages 4-5 [5824] § 1.

Etc. En réalité, bien avant 1914, les Étudiants de la Bible croyaient que le royaume de Dieu serait établi “avantˮ la fin du temps des Gentils, et que 1915 marquerait le début d'une période d'anarchie :

« But the kingdom of God is to be set up before the days of the Gentiles end, for “in the days of these kings shall the God of heaven set up a kingdom ; and it shall break in pieces and consume all these kingdomsˮ (Dan. 2: 44). » — Livre : The three worlds, by N. H. Barbour & C. T. Russell, edition of 1877, page 26 § 2.

« This calculation shows A. D. 1915 as marking the beginning of the period of trouble ; for 1542 years B. C. plus 1915 years A. D. equals 3457 years. Thus the Pyramid witnesses that the close of 1914 will be the beginning of the time of trouble such as was not since there was a nation—no, nor ever shall be afterwar » — Livre : Studies in the Scriptures, volume III, Thy kingdom come, edition of 1905, page 342 § 1.

Traduction :

« Mais le royaume de Dieu doit être établi avant la fin des jours des Gentils, car “aux jours de ces rois le Dieu des cieux établira un royaume ; et il se brisera en morceaux et consumera tous ces royaumesˮ (Dan. 2: 44). » — Livre (Traduction) : Les trois mondes, par N. H. Barbour & C. T. Russell, édition de 1877, page 26 § 2.

« Ce calcul montre 1915 après J.-C. comme marquant le point de départ de la période de trouble ; pour 1542 ans avant J.-C. plus 1915 ans après J.-C. égal 3457 ans. Ainsi, la Pyramide témoigne que la fin de 1914 sera le début du temps de trouble tel qu’il n’y en a pas eu depuis qu’il existe une nation — non, et qu’il n’y en aura plus jamais par » — Livre (Traduction) : Études dans les Écritures, volume III, Que ton règne vienne, édition de 1905, page 342 § 1.

La “finˮ de ce temps des nations, devait donc aboutir à la fin de cette période de trouble (Armageddon), la fin de tous les gouvernements, la chute des religions chrétiennes dominantes, le retour des Juifs en Palestine, la résurrection céleste et terrestre, et alia. Heureusement, rien de tout ce que Charles Taze Russell avait pu dans sa folie prédire et encourager, ne se réalisa.

En complément, voir le sujet : 1915, retour sur une date prophétique oubliée.

Un héritage adventiste

Si ces recherches ont pour objectif d'essayer modestement de reconstituer quelque peu la véritable histoire de l'organisation, pour mieux se reconstruire tout en concervant une foi chrétienne vivante et libre, l'une des pièces importantes de ce vieux puzzle éparpillé se trouve dans le livre « Prédicateurs », publié par la société Watchtower en 1993. Ce livre explique, que Charles Taze Russell aurait reçu un matin de janvier 1876, un exemplaire d'une revue adventiste intitulée « Herald of the Morning », et que « Jusque-​là, Charles Russell ne s’était pas arrêté sur les prophéties chronologiques de la Bible. Mais, à présent, il se posait des questions. » ; le paragraphe poursuit... « Nelson Barbour a réussi à convaincre Charles Russell que la présence invisible du Christ avait commencé en 1874. ».

Ainsi, même si le premier à avoir imaginé un rapprochement entre l'année 538 et 1798 fut un presbytérien du nom de Samuel Eusebius McCorkle(3), tout laisse à penser que l'ensemble de ces calculs, fut à l'origine emprunté par le jeune Charles T. Russell, lors de son étroite collaboration avec Nelson H. Barbour, l'éditeur du magazine adventiste. Et encore une fois, contrairement à certaines publications modernes qui laissent parfois entendre que Russell fut à l'origine de ce calcul d'octobre 1914, en septembre 1875, plusieurs mois avant sa rencontre avec Russell, Barbour commençait déjà à publier ceci :

« I believe that though the gospel dispensation will end in 1878, the Jews will not be restored to Palestine, until 1881 ; and that the “times of the Gentiles,” viz. their seven prophetic times, of 2520, or twice 1260 years, which began where God gave all, into the hands of Nebuchadnezzar, 606 B. C. ; do not end until A. D. 1914 ; or 40 years from this. » — Magazine : Herald of the morning, September 1875, page 52 § 4.

Traduction :

« Je crois que même si la dispensation de l’Évangile prendra fin en 1878, les Juifs ne seront pas restaurés en Palestine avant 1881 ; et que les “temps des Gentils,ˮ c’est-à-dire leurs sept temps prophétiques, de 2520, ou deux fois 1260 ans, qui ont commencé là où Dieu a tout donné, dans les mains de Nabuchodonosor, 606 avant J.-C., ne se terminent pas avant 1914, ou 40 ans après. » — Magazine (Traduction) : Messager du matin, septembre 1875, page 52 § 4.

En janvier 1876, lorsque Charles Russell reçut son exemplaire du magazine, Nelson Barbour y abordait justement un sujet autour de la date prophétique 1798, mais également un autre, qui faisait un parallèle entre la pyramide de Gizeh et 1914... :

« It was in the spring of 1798, Napoleon started for Egypt, and all, from that to the end of Dan. 12, are events belonging to the “time of the end.” And wherever “that time,” or “that same time,” is mentioned, it means “the time of the end” A period reaching from 1798, where the first prophetic period, the 1260 years marking the fall of papacy, ended, to 1914, where the last prophetic period, “the times of the Gentiles” will end. » — Magazine : Herald of the morning, January 1876, page 15 § 3.

« Again: The mouth of the well, the type of Christ’s death, is 33 inches from the grand gallery ; and this 33 inches added to the measure of the grand gallery floor 1881, make 1914, the date of the end of “the times of the Gentíles.ˮ | (10) Now, from 56 years before the flood, 4442 inch-years straight down the descending passage, where it enters the bottomless pit, bring us to A. D. 1914: when, according to the period measuring “the times of the Gentils, the ʻdragonʼ should be bound. » — Magazine : Herald of the morning, January 1876, page 8 § 8 & 10.

Traduction :

« C’est au printemps 1798 que Napoléon part pour l’Égypte, et tout, de là à la fin de Dan. 12, sont des événements appartenant au “temps de la fin.” Et partout où “ce temps” ou “ce même temps” est mentionné, cela signifie “le temps de la fin”. Une période allant de 1798, où la première période prophétique, les 1260 ans marquant la chute de la papauté, se termine, en 1914, où se terminera la dernière période prophétique, “le temps des Gentils”. » — Magazine (Traduction) : Messager du matin, janvier 1876, page 15 § 3.

« Encore une fois: la bouche du puits, le type de la mort du Christ, est à 33 pouces de la grande galerie ; et ce 33 pouces ajouté à la mesure du sol de la grande galerie 1881, font 1914, la date de la fin du “temps des Gentils.ˮ | (10) Maintenant, à partir de 56 ans avant le déluge, 4442 pouces-années tout droit dans le passage descendant, où il pénètre dans la fosse sans fond, nous amène à 1914 après J.-C.: quand, selon la période mesurant “le temps des Gentils, le ʻDragonʼ devrait être lié. » — Magazine (Traduction) : Messager du matin, janvier 1876, page 8 § 8 & 10.

Cette dernière, bien loin d'être considérée comme un simple « témoin de pierre pour Dieu » comme le prétend le livre « Prédicateurs », la grande Pyramide fut comparée au Seigneur Jésus-Christ jusqu'en 1928 ! Bien sûr, tout cela n'est pas raconté dans les publications, et la majorité des fidèles du collège central, vivent encore aujourd'hui, bien tristement noyés dans la tromperie, le mensonge et l'ignorance.

Fin du sujet.


report_problem
print

Documents disponibles — Livres : Studies in the Scriptures, volume IV, The battle of armageddon, edition of 1914, page 37 § 1 ; Millennial dawn, volume II, The time is at hand, first edition of 1889, page 232 § 1 ; Millennial dawn, volume IV, The day of vengeance, first edition of 1897, page 111 § 1. Magazines : Zion’s watch tower and herald of Christ’s presence, The flight into Egypt, july 1894, pages 237-238/239-274 [1681-1682] § 6 ; The watch tower and herald of Christ’s presence, Smiting of Jordan by Elijah, january 1 1916, pages 4-5 [5824] § 1 ; Herald of the morning, september 1875, page 52 § 4 ; Herald of the morning, january 1876, page 15 § 3 ; Herald of the morning, january 1876, page 8 § 8 & 10.
Magazine : Zion’s watch tower and herald of Christ’s presence, august 1879, pages 5-6 [24] § 13 + traduction. Livres : Studies in the Scriptures, volume II, The time is at hand, edition of 1914, page 355 § 4 + traduction ; Studies in the Scriptures, volume II, The time is at hand, edition of 1914, page 91 § 1 + traduction ; Studies in the Scriptures, volume IV, The battle of armageddon, edition of 1914, foreword, page vi § 3 + traduction ; Studies in the Scriptures, volume III, Thy kingdom come, edition of 1914, page 58 § 2 + traduction ; Studies in the Scriptures, volume III, Thy kingdom come, edition of 1914, page 23 § 1 + traduction. Livre : Création, par J. F. Rutherford, édition de 1927, pages 309 § 1. Livres : The harp of God, by J. F. Rutherford, edition of 1928, pages 333-334 § 395 + Version française de 1921, pages 202-203 § 395. | Livre : Studies in the Scriptures, volume II, The time is at hand, edition of 1914, page 99 § 1 + traduction. Magazines : Zion’s watch tower and herald of Christ’s presence, december 1897, pages 313-314 [2237] § 2 + traduction ; Zion’s watch tower and herald of Christ’s presence, The mountain of the lord’s house, december 1902, pages 356-358 [3113] § 1 + traduction ; The watch tower and herald of Christ’s presence, may 1 1910, pages 156-157 [4611] § 3 + traduction ; The watch tower and herald of Christ’s presence, The times of the gentiles, august 1 1911, pages 335-336 [4865] § 4 + traduction ; The watch tower and herald of Christ’s presence, october 15 1913, pages 303-307 [5328] § 8 + traduction. | Livre : Les témoins de Jéhovah, prédicateurs du royaume de Dieu, édition de 1993, page 46-47 § 1-3. | Livres : Les témoins de Jéhovah, prédicateurs du royaume de Dieu, édition de 1993, page 201 (illustration) ; Millennial dawn, volume III, Thy kingdom come, first edition of 1891, pages 328-329 § 2-3 + traduction ; La harpe de Dieu, par J. F. Rutherford, édition de 1921, page 167 § 317. Magazine : The messenger, august 05 1928, page 1 § 18 + traduction. [Afficher les citations]
(1) Sources Wikipédia : Siège de Rome (537-538) ; Code de Justinien, etc. | (2) Pie VI ; La Campagne d'Italie: Napoléon face à Pie VI, etc. | (3) Samuel Eusebius McCorkle — Autre source : En 1798, Samuel E. McCorkle fit pour la première fois un rapprochement entre l'année 538 et 1798, et la Papauté : The prophetic faith of our fathers, volume IV, page 65 § 1. Considéré comme le père des mouvements adventistes, William Miller reprit par la suite cet enseignement... Joshua V. Himes, éditeur et fidèle disciple de W. Miller, rédigea de nombreux articles sur 538-1798, composés parfois d'illustrations bibliques : notamment dans son magazine « The signs of the times, and expositor of prophecy », etc.



Commentaires (0)
Le 18 mai 2021, 09:42
Ajouter votre commentaire...