Je te tiens, tu me tiens, par un double langage...

Mise en ligne le 20 décembre 2023.

« Le collège central ne voit pas d'objection à ce qu'un frère porte la barbe. » — Vidéo : Point actualité n° 8 du Collège central (2023), Stephen Lett membre du collège central, 15 décembre 2023, ► 9:40-48 min., jw.org.

AU SEIN de l'organisation Watchtower, il existe un double langage manifeste. Ce sujet a donc pour but une fois de plus, de mettre en évidence cette triste réalité ; non par plaisir de critiquer les fidèles du collège central(!) ou autres, mais uniquement par souci pour ces personnes encore aveuglées et enfermées dans cette secte.

De tout temps, le collège central s'est immiscé dans les moindres recoins de la vie intime des fidèles.

Témoignage : Lorsque je fus membre de cette organisation, comme tous les autres je dus faire l'effort de me raser avant de me rendre à la salle du royaume, à une assemblée ou pour faire du porte-à-porte ; et il était interdit, voire très inconvenant de porter une barbe d'une semaine, etc. — Veillez.org.

En réalité, d'inombrables règles absurdes sont également exigées depuis des décennies de la part des membres de ce collège central successif, qui s'octroie une autorité médiatrice incontournable entre le Christ et les humains ; chose qui n'est pourtant absolument pas biblique, comme le souligne avec tellement d'élégance la première épître à Timothée ; en effet, la Bible nous explique qu'il n'y a qu'« un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ » ( I Timothée 2:5-6 ) ; tout comme il n'y a qu'un seul « assistant » ou « consolateur » promis ( Jean 14:15-17 ; 15:26 / Matthieu 28:20b ).

Mais le plus drôle dans cette situation, ce n'est pas le fait que le port de la barbe soit désormais accepté, mais la manière donc Stephen Lett présente la chose... :

« Le collège central m'a demandé de lire la communication suivante... » — Vidéo : Point actualité n° 8 du Collège central (2023), Stephen Lett membre du collège central, 15 décembre 2023, ► 9:05-12 min., jw.org.

C'est même une phrase très surprenante de la part de l'un des membres du collège central, considéré comme émérite par l'ensemble des fidèles... Cependant, voici ce que l'on pouvait également entendre de sa bouche précédemment :

« Ce que montre ce verset, c'est que si nous avons un droit, mais que ce droit risque de faire trébucher quelqu'un, nous nous retenons de l'exercer. Au verset 13 du même chapitre, l'apôtre Paul a écrit qu'il ne mangerait plus jamais de viande, si cela faisait trébucher son frère. Comme Paul, et pour ne citer que quelques exemples, sommes nous disposer à renoncer à nos droits concernant le port de la barbe, l'utilisation d'un maquillage voyant, [...] » — Vidéo : Stephen Lett : Ne donnons à personne l’occasion de trébucher (2 Cor. 6:3), octobre 2016, ► 6:25-54 min., jw.org.

Comme le souligne clairement ces propos de ce chef religieux à rebrousse-poil, le port de la barbe était qualifié par l'organisation, comme faisant partie des mœurs dégrandants, pouvant faire trébucher quelqu'un ! Curieusement, l'un des critères discordants mis en avant par le collège central dans ce nouveau point actualité, n'est pas de considérer la simplicité ou la modestie biblique de Jésus ou des Apôtres, mais de prendre comme exemple les hommes d'affaires et les politiciens de ce monde :

« De plus, au fil du temps, nous avons remarqué que dans de nombreux pays, il est acceptable que les hommes qui occupent un poste à responsabilités dans le monde des affaires ou au sein d'un gouvernement, portent la barbe... » — Vidéo : Point actualité n° 8 du Collège central (2023), Stephen Lett membre du collège central, 15 décembre 2023, ► 9:55-10:12 min., jw.org.

Quelle hypocrisie !

« Réveillez-vous ! »

Dans ce « Point actualité n° 8 du Collège central (2023) », à partir de la cinquième minute un chapitre s'efforce de reconstituer habilement, l'histoire du port de la barbe au sein de l'organisation. On notera toutefois l'évincement de nombreux éléments importants dans cette reconstitution et notamment, que c'est à partir de Joseph F. Rutherford, le “troisième présidentˮ de la société Watchtower, que le port de la barbe fut progressivement proscrit, etc.

Et le Christ fut ainsi présenté imberbe dans les publications de l'organisation.

Pour justifier de ce changement, la mode est mise en avant ; alors que les publications de l'organisation expriment souvent l'inverse.

Et toi, es-tu encore trompé par ce double langage ?


report_problem
print

(!) Sur ce blog, l'expression « les fidèles du collège central » désigne les membres de l'organisation Watchtower, qui au lieu de rechercher uniquement la direction divine du Père par l'intermédiaire de Jésus-Christ, font passer les instructions humaines du collège central avant leur propre existence, le bon sens ou parfois l'amour du prochain.



Commentaires (0)
Le 26 février 2024, 04:16
Ajouter votre commentaire...