The governing body show ! Le roi du nord ! [Épisode 2]

Mise à jour du 27 février 2020.

DEPUIS l'annonce bouleversante de la dissolution de la branche de l'organisation en Russie pour extrémisme religieux(!), le temps semble comme s'être arrêté au sein des témoins de Jéhovah..., et l'ambiance est en réalité, loin d'être paisible et rassurante. Comme une secousse provenant d'un tremblement de terre, dans les filiales c'est l'agitation dans les plus hauts sommets, et dans les congrégations, le doute s'est manifestement installé parmi certains membres ; nombreux sont ceux qui aujourd'hui se posent des questions, consultent en secret les nouvelles sur Internet et visitent même les sites des apostats.

Bien qu'elle paraisse solide de l'extérieur, l'organisation semble à la suite de ce choc, comme presque à la limite de s'effondrer de l'intérieur... D'autant plus, que malgré les nombreuses prières, rien ne change. Derrière les façades souriantes et accueillantes, une terrible inquiétude touche incontestablement l'ensemble des membres.

Mais par-dessus tout, combien il est triste de constater à quel point : plus les responsabilités et le degré d'appartenance sont grands, plus les fidèles du collège central semblent piégés, comme figés et dépouillés de toute réactivité ( Apocalypse 18:4 ).

Résumé de l'épisode

Un matin, Anthony Morris qui semble sombrer depuis quelque temps dans le luxe et l'alcool a une révélation divine : la Russie est le roi du nord !

Cet épisode revient donc sur la réunion tenue à huis clos par le collège central au nouveau siège mondial de Warwick, peu après l'annonce de cette nouvelle lumière divine lors de l'assemblée générale d'octobre 2018(1) à Jersey City ; mais ce que le collège central a omis volontairement de dire, c'est que l'organisation a également commencé à être interdite en Ukraine depuis.(2) En effet, les procédures en Ukraine avaient débuté bien avant la prononciation de cette dissolution en Russie...

Mark Sanderson semble inquiet, il comprend la gravité de ce mensonge, mais il n'ose pas s'imposer auprès des autres membres du collège central.

En effet, si la Russie serait le roi du nord, quel serait donc le roi censé alors représenter l'Ukraine ? Vont-ils prochainement inventer un nouveau roi de l'Est pour justifier ce mensonge ? Le roi du nord n'est-il finalement qu'un habile subterfuge pour apaiser l'ambiance instable qui règne au sein de l'organisation ?

En Russie, les arrestations se multiplient, certaines ont même été violentes, mais le collège central insiste : les réunions et la prédication doivent continuer d'être organisées, coûte que coûte !

En complément, voir le premier épisode : The governing body show ! Convoitise en Russie. [Épisode 1].

Mais loin de rassurer l'ensemble des fidèles du collège central, l'annonce du roi du nord fait boule de neige dans les congrégations ; certains y voient désormais une persécution, une attaque directe de Satan le diable, tandis que pour d'autres, la grande tribulation est déjà là...

Neutralité politique : quand les pressions révèlent la tromperie

Lorsque les intérêts de la société Watchtower sont en jeu, il est intéressant d'observer les différentes stratégies et compromis politiques adoptés par les dirigeants de l'organisation.

Par exemple, peu avant la prononciation de la dissolution de la branche de l'organisation en Russie, et dans un doute presque contagieux, le collège central demanda l'aide de tous leurs fidèles pour une pétition internationale de lettres massives adressées au Kremlin de Moscou, puis entrepris également des démarches surprenantes et paradoxalement contraires à leurs enseignements fondamentaux sur la neutralité politique(3), en sollicitant l'aide des dirigeants, organisations et hommes politiques influents de ce monde, ainsi que de nombreux médias...

Dans un communiqué du 5 avril 2017(4), le premier jour de l'audience qui aboutira quelques jours plus tard à la prononciation de cette dissolution, Mark Sanderson, l'un des membres du collège central qui y assista, déclara ceci :

« Les représentants de nombreuses ambassades et organisations des droits de l’homme étaient présents à l’audience. Le monde entier nous regarde. »

À la suite d'une déclaration aussi déconcertante de l'un des dirigeants de l'organisation, est-il légitime de se demander : qui a invité ces dirigeants politiques et ces médias à cette audience ?

Durant cette semaine mouvementée, un communiqué daté du 3 avril, mis en ligne le 7 avril(5), mettra en relief de nombreux liens et associations politiques existants : ONU, OSCE, Copenhague, etc. Mais dans une vidéo datée du 12 avril(6), jour de la décision rendue par la Cour suprême de la Fédération de Russie, Marc Sanderson révéla finalement sans-gêne et clairement ceci :

« Nous sommes parvenus à obtenir des rendez-vous avec un certain nombre de diplomates de haut rang dans des ambassades à Moscou. » — (3:50 min).

« [...] la délégation envoyée par le collège central à Moscou ; il nous a été possible de rencontrer trois ambassadeurs, représentants certains des plus grands pays du monde. » — (22:12 min).

« Et puis, il faut aussi penser à la couverture médiatique du procès ; jour après jour... Maintenant la décision est tombée, et elle va être reprise par les médias du monde entier. » — (22:40 min).

« Bientôt, il va y avoir les appels devant la Cour suprême de Russie, devant la CEDH, et auprès de la Commission des droits de l'homme(+), et tout cela va encore être médiatisé. » — (22:58 min).

Ainsi, selon les propos de monsieur Mark Sanderson, le « monde entier » n'était autre que les représentants des ambassades et organisations politiques présents à cette audience : une sollicitation politico-religieux médiatisée, soigneusement orchestrée par le collège central lui-même.

Après le rejet de l'appel devant la Cour suprême et la confirmation de cette dissolution, un communiqué du 2 août 2017 mettra en lumière d'autres liens politiques insoupçonnés : des liens plus enracinés.(7)

En complément, voir le sujet : L'ONU, dans les études de livres.

« L'amour ne disparaît jamais »

Combien de temps les dirigeants de la société Watchtower vont-ils encore pouvoir continuer à mentir effrontément à des millions de personnes ? Combien de temps le collège central continuera-t-il encore à encourager cette forme de haine et d'ostracisme librement ? Combien de familles, de personnes fragiles et d'enfants seront encore affectés par cette structure et ses dirigeants autoritaires ?

Lors de l'assemblée régionale 2019 des témoins de Jéhovah, sous le thème « L’amour ne disparaît jamais », Anthony Morris, l'un des membres très réputés du collège central apparemment sobre ce jour-là, exposa la nouvelle lumière divine du collège central ; une “certitude politiqueˮ faisant suite à la dissolution mal digérée de la branche de l'organisation en Russie pour extrémisme religieux(!) : la Russie serait donc désormais le roi du nord. Un discours sans fond ni base biblique solide, une pure interprétation complexe qui, en plus d'alimenter cette profonde inquiétude silencieuse présente au sein des congrégations, semblait aussi faire son petit effet apocalyptique temporaire auprès des fidèles du collège central ; détournant bien tristement une fois de plus, leur attention de la réalité.

Que faut-il comprendre par une telle déclaration ? Vont-ils prochainement essayer de se servir de leurs liens politiques influents pour tenter d'encourager les gouvernements, les organisations ou l'ONU pour parvenir à leurs fins ?(8) Seront-ils alors pris la main dans le sac, en tentant de causer un trouble l'ordre public ou essaieront-ils de produire à nouveau de grands signes ( Matthieu 24:24-25 / Apocalypse 17:17 ) ? D'autres secousses visibles à l'horizon, donneront-elles lieu prochainement à d'autres interdictions aux quatre coins de la terre ? Celles-ci, permettront-elles encore d'aider d'autres membres à se réveiller, ou resteront-ils piégés ou complices de ces méfaits ?
Tout au long de cette assemblée, le nom de Jésus-Christ ne fut que très peu mentionné ; pourtant, il est lui seul, le fondement de cet amour ( I Corinthiens 3:11 / Matthieu 28:20 ).

Si toi aussi, tu as été blessé, piétiné et méprisé par l'imposante machine violente que représente finalement cette organisation et ses dirigeants autoritaires ; si à cause de cet endoctrinement pervers, tes proches, tes amis de longue date et tes connaissances semblent t'avoir oublié comme du jour au lendemain, n'oublies pas que tu comptes pour Dieu et que tu as de la valeur à ses yeux. Et si tu ne l'as pas encore découvert, il est pour nous tous un Père bienveillant ( Romains 8:14-16 ). Si tes blessures liées à cette mauvaise expérience religieuse sont également trop profondes pour faire à nouveau confiance à une organisation, sache que tu n'as pas besoin d'appartenir à une religion, t'identifier ou te joindre à l'une d'elles pour t'appliquer et faire de ton mieux dans la vie : aimer le Père, son fils Jésus-Christ et son prochain comme soi-même ; la bienveillance du Père ne dépend apparemment pas de cela, puisque c'est le don de Dieu ( Actes 10:34-35 / Ephésiens 2:8-9 ).

« Mais pour moi, je jetterai les yeux sur le Seigneur ; j’attendrai Dieu, mon Sauveur, et mon Dieu écoutera ma voix. » — Michée 7:7, Traduction par L. I. Lemaistre de Saci, édition de 1855.

Télécharger l'épisode (.PDF)
report_problem
print

(!) Malgré près de 15 années de longues procédures judiciaires et d'interdictions successives depuis 2004, le collège central qui avait eu largement le temps de changer les dérives qui étaient reprochées à l'organisation, s'entêta étonnamment jusqu'au dernier recours en appel, jusqu'à la dissolution complète de leur centre administratif de Russie pour extrémisme religieux. Source issue de la RAPSI (L'agence d'information juridique russe) : Jehovah’s Witnesses website, books declared “extremist” in Russia.
Sources issues de Jw.org (1) : Parution de nouvelles publications et refonte des sites web et des applications. (2) : La « République populaire de Donetsk » interdit les Témoins de Jéhovah (Ukraine). (3) : Pourquoi les Témoins de Jéhovah sont-​ils politiquement neutres ?. (4) : La Cour suprême poursuit l’examen de la requête visant à interdire les Témoins de Jéhovah de Russie, § 2. (5) : Vidéo : des spécialistes s’expriment au sujet de la menace d’interdiction des Témoins de Jéhovah en Russie, § 2. (6) : La Cour suprême de Russie rend une décision arbitraire !. (7) : Réaction internationale à la décision de la Cour suprême de Russie contre les Témoins de Jéhovah. (8) : Voir en complément l'explication trompeuse dans la revue récente « La tour de garde d'étude, de mai 2020, pages 2-16 ».
Revues : La tour de garde du 15 novembre 2011, page 7 § 6 ; La tour de garde du 15 septembre 2007, page 15-16 § 7 ; La tour de garde du 1 mars 1989, page 15 § 2. [Afficher les citations]
(+) La Commission des droits de l'homme est le principal organe de l'ONU chargé de la promotion des droits de l'homme du monde. [Lien source]



Commentaires (0)
Le 20 juin 2021, 14:43
Ajouter votre commentaire...