D'après le récit, quel serait le poids de l'arche de Noé ?

Mise à jour du 18 septembre 2020.
LE RÉCIT de l'arche de Noé contenu dans la Genèse, le premier livre de la Bible, raconte que celle-ci aurait mesuré 300 coudées de longueur, cinquante de largeur et trente de hauteur ( Genèse 6:15 ).

D'après un calcul précis... : 133,50 x 22,30 x 13,40 mètres, pour un volume total de près de 40 000 m³.(1)

L'arche, qui devait être construite en bois de gopher(2), devait aussi comporter plusieurs étages ainsi que plusieurs loges séparées ; une toiture d'une coudée avec une fenêtre(#), et être recouverte à l'intérieur comme à l’extérieur de bitume, probablement pour y favoriser la bonne étanchéité de l'ensemble ( Genèse 6:14-16 ).

Le principe de flottaison

Dans un fluide (gaz ou liquide), les corps sont soumis à ce que l'on appelle de nos jours : la poussée d'Archimède. Les corps ont une flottabilité différente selon leur masse volumique, et donc leur densité. La flottabilité est la poussée verticale, dirigée de bas en haut, qu'un fluide exerce sur un volume immergé ; la flottabilité agit donc toujours dans la direction opposée à la gravité. Selon la différence entre la poussée d'Archimède PA et le poids réel Pr, on distingue les corps de flottabilité :

Positive (PA > Pr) : l'objet remonte,
Nulle (PA = Pr) : l'objet flotte entre deux eaux,
Négative (PA < Pr) : l'objet coule.

Précisions du récit sur le contenu de l'arche

Avant le déluge :

« Aussitôt que ce jour parut, Noé entra dans l’arche avec ses fils Sem, Cham et Japheth, sa femme, et les trois femmes de ses fils. » — Genèse 7:13.

« Vous ferez entrer aussi dans l’arche deux de chaque espèce de tous les animaux, mâle et femelle, afin qu’ils vivent avec vous. De chaque espèce des oiseaux vous en prendrez deux ; de chaque espèce des animaux terrestres, deux ; de chaque espèce de ce qui rampe sur la terre, deux. Deux de toute espèce entreront avec vous dans l’arche, afin qu’ils puissent vivre. » — Genèse 6:19-20.

« Prenez sept mâles et sept femelles de tous les animaux purs ; et deux mâles et deux femelles des animaux impurs. Prenez aussi sept mâles et sept femelles des oiseaux du ciel : afin d’en conserver la race sur la face de toute la terre. » — Genèse 7:2-3.

« Vous prendrez aussi avec vous de tout ce qui se peut manger, et vous le porterez dans l’arche, pour servir à votre nourriture, et à celle de tous les animaux. » — Genèse 6:21.

« Noé se conforma à tout ce que lui avait ordonné l’Éternel. » — Genèse 7:5.

Ainsi, l'arche qui devait certainement être déjà très lourde, du fait de sa construction composée essentiellement de poutres de bois et de bitume, contenait aussi à bord huit personnes et l'ensemble des animaux, qui selon l'espèce, étaient de sept couples ou de deux couples de chaque ; à cela s'ajoutait le poids de la quantité nécessaire de nourriture, afin de tenir les quarante jours annoncés ( Genèse 7:4 ).

Précisions complémentaires

Après le déluge :

« Toute chair qui se meut sur la terre en fut consumée, tous les oiseaux, tous les animaux, toutes les bêtes, et tout ce qui rampe sur la terre. Tous les hommes moururent, et généralement tout ce qui a vie et qui respire sur la terre. Toutes les créatures qui étaient sur la terre, depuis l’homme jusqu’aux bêtes, tant celles qui rampent que celles qui volent dans l’air, tout périt de dessus la terre : il ne demeura que Noé seul, et ceux qui étaient avec lui dans l’arche. » — Genèse 7:21-23.

Bien que ce passage biblique ne soit pas parmi les plus édifiants à lire, il apporte cependant une grande précision sur ce qu'il restait de vivant sur la terre après ce déluge ; et c'est justement ce qui va permettre d'imaginer, le poids réel de l'arche.

Le poids de l'arche et la biodiversité

Selon l'estimation la plus précise jamais effectuée et publiée, notre planète compterait environ 8,7 millions d'espèces vivantes, dont 6,5 millions évoluent sur la terre ferme et 2,2 millions en milieu aquatique.(3)

L’utilité d’un tel recensement, est d'autant plus urgent aujourd'hui que la biodiversité disparaît à une vitesse grandissante en raison de l'activité humaine. En effet, des espèces risquent de s’éteindre avant même qu’on ne les découvre...

D'après cette étude, « Malgré 250 années de classification taxonomique et plus de 1,23 million d'espèces déjà cataloguées dans une base de données centrale, nos résultats suggèrent que 86% des espèces existantes sur Terre et 91% des espèces dans l'océan, attendent encore une description. » :

En conclusion

L'arche construite en bois de gopher, le bitume, huit personnes, la quantité de nourriture suffisante pour quarante jours et éventuellement, quelques petits effets personnels et quelques outils en cas de réparation d'urgence ou nécessaires à l'entretien des animaux... En outre, selon l'espèce animale, sept couples et deux couples de chaque : soit, une multiplication par 14 ou par 4 par espèce.

Maintenant, en toute modestie et avec lucidité, imagine un instant le volume et le poids réel de l'arche de Noé...

Et puis... Combien d'espèces et combien d'animaux par personne représenteraient-ils ? Comment huit personnes ont-ils pu faire pour nettoyer, ne serait-ce qu'un minimum et s'occuper d'autant d'animaux ? Quel volume intérieur à déduire de ces 40 000 m³ la nourriture aurait-elle pu occuper ? Comment tout ce beau monde a-t-il pu faire pour respirer et s'éclairer avec une seule fenêtre, puisque Noé démonta une partie du toit, qu'après le déluge ( Genèse 8:6, 13 ) ?(#) Et les insectes, comme par exemple les abeilles, les bourdons ou les papillons qui participent à la pollinisation, étaient-ils aussi dans l'arche ? Devrais-je me montrer prudent vis-à-vis de certains récits bibliques apocalyptiques violents ? Sincèrement, qui suis-je pour me permettre d'imputer à Dieu un acte aussi cruel, sans aucune preuve véritablement tangible ? Etc.

En complément, voir le sujet : La violence dans la Bible : Dieu a dit, Dieu a fait ?.


report_problem
print

(1) Revues : Réveillez-vous ! de janvier 2007, L’arche de Noé et l’architecture navale, pages 20-22 ; La tour de garde du 1 juin 2008, pages 3-8.
(2) Gopher (hébreu biblique : גֹפֶר) est un hapax de la Torah. Faute d'autres références pour connaître son sens véritable, celui-ci ne peut être défini avec certitude ; il pourrait désigner, tant une essence de bois qu'une façon de le découper, ou encore, une façon de le traiter [Wikipédia]. Selon les versions de la Bible, nombreuses sont les traductions qui semblent tomber dans l'interprétation, tandis que d'autres ont opté pour une restitution du terme originel. [Comparer les Bibles]
(3) Revue scientifique américaine PLoS Biology : http://journals.plos.org/plosbiology/
(#) Selon les traductions, la présence d'une seule fenêtre est sujette à controverse, laissant parfois entendre que l'arche aurait possédée une ouverture d'une coudée tout autour des combles pour laisser passer la lumière [Comparer les Bibles], alors que Genèse 8:6 confirme que Noé “ouvritˮ la fenêtre [Comparer les Bibles]. | Comparez également ces versets avec la TMN 2018.



Commentaires (6)
Le 06 décembre 2021, 18:13
Ajouter votre commentaire...
Le 13 janvier 2021 à 18:22.
Je suis d'accord avec tes calculs et les principes des lois physiques. Aussi pour la biodiversite, que le récit biblique résumé dans la généralité.
Par contre, si Jesus cite l'histoire de Noe (Luc 17:26-27) , c'est que le récit devait être véridique? Pour moi le récit de Noe à été simplifié pourqu'il soit compris de tous, surtout des gens de l'époque (bcp de bergers, éleveurs, etc..).
Le 14 janvier 2021 à 11:24.
Bonjour,

Personnellement, je ne crois plus en la valeur de l'eiségèse religieux.

Pour reprendre les propos d'un précédent commentaire intéressant sur ce sujet, le livre de la Genèse (7-6) date le Déluge de l'an 600 de la vie de Noé, soit toujours selon la Bible, 1656 ans après la création d'Adam et 2348 ans avant la naissance du Christ. Or, de nombreux édifices égyptiens furent construits vers 2700 et 2500 ans avant J.-C. ; c'est-à-dire, bien avant la date d'inondation décrite par la Bible, notamment la pyramide de Djoser à Saqqarah et les trois de Gizeh. Et ces pyramides n’ont montré aucun des dégâts qu’aurait pu causer leur immersion totale durant douze mois. L'Ancien Empire, « ÂGE D'OR » de l'Égypte, période très longue (environ 500 ans) de -2700 à -2200 avant notre ère, où sont posées les bases de la civilisation égyptienne : arts, philosophie, religions, institutions politiques… Et en Égypte, il n'y a absolument AUCUNE trace, AUCUN écrit de ce soi-disant déluge.

En complément : https://fr.wikipedia.org/wiki/ancien_empire.

Etc.
Le 26 février 2021 à 20:48.
En effet tu as raison sur la datation de la Bible.
Je crois de moins en moi aux dates, interprétées en les calculant par rapport aux vie des patriarches.
De plus en plus je doute du récit de la genèse en le prenant à la lettre.
Comment expliquer à des bergers, des nomades comment Dieu à créé tout cela?
Je n'avais pas vu le côté de la datation des pyramides en les comparant auX dates du déluge.
J'ai bcp étudié sur l'histoire de L'année 607 de l'organisation.
C'est d'ailleurs ce qui a été mon déclencheur dans ma remise en question de mon appartenance à JW.
Le 27 février 2021 à 08:10.
Salut, ce blog ou ce partage libre, n'a pas pour objectif d'essayer de décourager la foi de qui que ce soit ; et sincèrement, j'espère que ce ne sera jamais le cas. En te souhaitant le meilleur et de continuer à préserver ta foi (Proverbes 4:23 / Actes 17:11 / I Timothée 2:5-6). Bonnes recherches.

Le 12 juillet 2021 à 18:23.
Ils ne sont pas restés 40 jours dans l arche mais 1AN! Ça complique encore plus les choses ! ça pose questions! Nourriture eau évacuation des déchets!! Une seule fenêtre en plus..aération!!!... bref....
Le 12 juillet 2021 à 19:02.
Merci d'avoir souligné ce point important !