Maître, « quel sera le signe ? »

Mise en ligne le 21 mai 2020.
SORTANT du Temple de Jérusalem, Jésus retourna au mont des Oliviers pour y passer la nuit ; et s'étant assis, ses disciples captivés par ses nombreux enseignements, vinrent vers lui en particulier pour lui poser cette question précise : « Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ? » ( Matthieu 24:1-3 / Marc 13:3 / Luc 21:37-38 ).
Le premier signe

Au nombre des signes décrits dans les Évangiles : des guerres, des pestes, des famines et des tremblements de terre, etc. Parmi les nombreuses croyances et interprétations eschatologiques répandues, les dirigeants successifs de l'organisation des témoins de Jéhovah et leurs fidèles, enseignent depuis 90 ans cette année, et ce malgré de nombreux échecs prophétiques à leur actif, que le “premier signeˮ annoncé correspond à la Première Guerre mondiale en 1914, et que celui-ci serait donc le signe de son retour et de sa présence en qualité de roi céleste invisible.

En complément, voir le sujet : 1914, la vérité sur cette fausse date prophétique illusoire.

Est-ce vraiment le cas ? Quel est réellement le signe de sa présence et quel est vraiment le “premier signeˮ annoncé ? Etc.

« Le Christ est ici, ou : Il est là, ne le croyez pas. »

Le sous-titre ci-dessus est extrait de l'Évangile selon Matthieu, le chapitre 24 et le verset 23. En plus d'être parfaitement clair, quant à ce que tout chrétien prudent devrait absolument ne pas oublier, il est aussi le “premier signeˮ marquant annoncé par le Seigneur Jésus-Christ. Voici donc ci-dessous, l'ensemble de ce récit et ce premier signe, présent dans les différents Évangiles :

Conclusion

Ainsi, comme ces trois rédacteurs bibliques le confirment, le “premier signeˮ annoncé dans les Évangiles par notre Seigneur Jésus-Christ, est “la naissance de faux Christs et de faux prophètesˮ ; et dans les deux premiers récits, celui-ci est accompagné d'un double encouragement à se montrer particulièrement prudent !

Présentés au début de ces textes et durant une certaine période de détresse finale écourtée, ces faux Christs et ces faux prophètes semblent être présents jusqu'à la fin... ; et selon l'Évangile de Luc, certains d'entre eux proclameraient entre autres « Le temps est proche ».(+)

Par la suite, l'apôtre Paul écrivit ce puissant encouragement :

« Nous vous prions, mes frères, de ne pas vous laisser ébranler facilement dans vos pensées, et de ne vous point troubler par quelque inspiration, ou par des paroles, ou par quelque lettre qu’on dirait venir de notre part, comme si le jour de Christ était proche. » — II. Thessaloniciens 2:2, Traduction revue par J. F. Ostervald, édition de 1823.

Est-il donc vraiment raisonnable en matière de foi, de placer sa confiance d'une manière absolue et sans réserve entre les mains d'un homme, d'un groupe d'hommes ou d'une organisation religieuse comme certains l'exigent, plutôt que d'apprendre modestement et sincèrement à s'en remettre uniquement au Père, tout en s'appliquant à suivre avant tout les conseils du Christ ( Matthieu 6:6 ) ?


report_problem
print

Jusqu'en 1929, sous la gouvernance de J. F. Rutherford, la société Watchtower enseignait que la “présenceˮ du Seigneur Jésus-Christ avait débuté en octobre 1874 ; ce n'est semble-t-il qu'à partir d'avril 1930, que cet enseignement fut modifié et que la date d'échec prophétique d'octobre 1914, redevint étonnamment à nouveau, la date de la seconde venue du Seigneur et de sa présence en qualité de roi invisible : Livre : Studies in the Scriptures, volume IV, The battle of armageddon, edition of 1914, page 621 § 2 + traduction ; Livre : Prophecy, by J. F. Rutherford, edition of 1929, pages 65-66 § 4 + traduction ; Magazine : The golden age, april 30 1930, page 505 § 5 + traduction ; Brochure : What is truth ?, by J. F. Rutherford, edition of 1932, page 48 § 2 + traduction. [Afficher les citations]
(+) Parmi les nombreux cultes apocalyptiques modernes, il est intéressant de souligner, que l'un des tout premiers livres édités par la société Watchtower en 1889, se nommait curieusement « The time is at hand » ; ce qui traduit « Le temps est proche ».



Commentaires (0)
Le 28 février 2021, 08:22
Ajouter votre commentaire...