Jésus enseigne comment prier

Mise à jour du 2 mars 2022.
ALORS qu'il parcourait la Galilée, enseignant dans les synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume et guérissant toutes sortes de maladies et d'infirmités parmi le peuple, une grande foule venue également des régions voisines vint vers lui. Voyant celle-ci, Jésus monta alors sur les hauteurs d'une montagne, et s'asseyant là, il se mit à les enseigner ( Matthieu 4:23-25 ; 5:1-2 ).

Parmi les nombreux enseignements majestueux qu'il prononça, il donna un exemple de prière des plus intéressants, et enseigna aussi comment prier.

L'enseignement de Jésus-Christ sur la prière, une invitation particulière

Un autre jour, alors qu'il revenait d'un endroit où il était allé pour prier, l'un de ses disciples lui demanda, « Seigneur, apprends-nous à prier... » ; Jésus donna à nouveau cet exemple de prière ( Luc 11:1, TMN ).

Bien que le passage de l'Évangile selon Luc résume l'essentiel de cette prière, c'est certainement dans celui de Matthieu que cet enseignement est le plus instructif. Par exemple, il expliqua toute l'importance d'entretenir un lien intime, modeste et personnel avec Dieu ; et à apprendre à le considérer d'abord et avant tout, comme notre Père céleste :

« Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. » — Matthieu 6:6, Traduction par Louis Segond, édition de 1910.

L'ensemble de cet enseignement prononcé aux foules ce jour-là, est contenu dans l'Évangile de Matthieu, entre les chapitres 5:3 et 7:27. Curieusement, Jésus ne mentionna aucun tétragramme dans cet enseignement très important... L'expression chaleureuse « Père », est présente 3 fois au chapitre 5, 12 fois au chapitre 6 et 2 fois au chapitre 7 ; et c'est dans ce passage du sixième chapitre, que Jésus donna cet exemple remarquable de prière(+) :

« Voici donc comment vous devez prier : Notre Père qui es aux cieux ! Que ton nom soit sanctifié ; que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien ; pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ; ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin. Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen ! » — Matthieu 6:9-13, Traduction par Louis Segond, édition de 1910.

Et, l'Évangile selon Luc :

« Et il leur dit : Quand vous priez, dites : Père, que ton nom soit sanctifié ; que ton règne vienne ; donne-nous chaque jour le pain qu’il nous faut ; et remets-nous nos péchés, car nous-mêmes aussi nous remettons à tous ceux qui nous doivent ; et ne nous induis pas en tentation. » — Luc 11:2-4, Traduction par J. N. Darby, édition de 1885.

Ainsi, reconnaître et accepter Dieu comme notre Père céleste, est la première leçon que nous enseigne Jésus sur la prière, et certainement, l'une des plus belles invitations.

Le Notre Père... La Prière du Seigneur... La prière modèle... Etc. Laquelle choisir ?

N'étant qu'un modeste blog, totalement neutre du point de vue de l'identité et de l'appartenance religieuse, veillez.org est malheureusement incapable de répondre à cette question complexe...

En outre, bien que ces thèmes bibliques soient respectables, cet exemple de prière laissé par le Christ, peut certainement et avant tout être qualifié d'unique. Ce précieux enseignement est de toute évidence, une invitation chaleureuse, une aide précieuse incomparable vers une réconciliation avec notre Dieu et Père céleste ( Jean 20:17 / I. Corinthiens 15:28 ).

Et, vers la fin de ce récit passionnant, notre Seigneur Jésus-Christ expliqua ceci :

« Veillez donc, car vous ne savez pas quel jour votre maître doit venir. » — Matthieu 24:42, Traduction par Albert Rilliet, édition de 1858.

En matière d'obéissance religieuse : devrais-je désormais suivre l'exemple de Jésus-Christ, en apprenant à ouvrir pleinement mon cœur à Dieu, en le considérant d'abord et avant tout comme mon créateur, comme mon Père céleste ? Plutôt que de suivre aveuglément des humains autoritaires ou une institution religieuse, devrais-je plutôt comme main dans la main, apprendre librement à lui faire entièrement confiance ( Romains 15:13 / I Timothée 2:5 ) ? Mais à propos... Est-ce mal de parler également à Jésus-Christ dans mes prières ? Est-ce vraiment mal de le remercier, ne serait-ce que pour son sacrifice, pour ses nombreux encouragements et son exemple d'amour du prochain, contenus dans les Évangiles ? — Et toi, comment considères-tu Dieu ? Etc.

report_problem
print

(+) Selon les traductions, l'expression « Père », lorsqu'elle est adressée à Dieu, se retrouve parfois près de 278 fois dans la Bible et près de 23 fois dans le chapitre 14 de l'Évangile selon Jean ; c'est le livre et le chapitre où cette expression chaleureuse est la plus présente, selon les traductions elle figure souvent plus de 117 fois, mais le chapitre 6 de l'Évangile de Matthieu, reste l'endroit de la Bible où cette expression est la plus présente dans un enseignement de Jésus-Christ prononcé en public.



Commentaires (0)
Le 08 octobre 2022, 00:33
Ajouter votre commentaire...