Comparateur de Bibles

De à
Préférences d'affichage Afficher par défaut :

Afficher uniquement les traductions en :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :

1Traduction par David Martin
Édition de 1744, libre de droits.
1 Alors, étant entré dans la nacelle, il repassa [la mer], et vint en sa ville. (9:1) 2 Et voici, on lui présenta un paralytique couché dans un lit. Et Jésus voyant leur foi, dit au paralytique : aie bon courage, mon fils ! Tes péchés te sont pardonnés. (9:2) 3 Et voici, quelques-uns des Scribes disaient en euxmêmes : celui-ci blasphème. (9:3) 4 Mais Jésus connaissant leurs pensées, leur dit : pourquoi pensez-vous du mal dans vos cœurs ? (9:4) 5 Car lequel est le plus aisé, ou de dire ? Tes péchés te sont pardonnés ; ou de dire ? Lève-toi, et marche. (9:5) 6 Or afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a le pouvoir sur la terre de pardonner les péchés, il dit alors au paralytique : lève-toi, charge ton lit, et t’en va en ta maison. (9:6) 7 Et il se leva, et s’en alla en sa maison. (9:7) 8 Ce que les troupes ayant vu, elles s’en étonnèrent, et elles glorifièrent Dieu de ce qu’il avait donné une telle puissance aux hommes. (9:8) 9 Puis Jésus passant plus avant, vit un homme, nommé Matthieu, assis au lieu du péage, et il lui dit : suis-moi ; et il se leva, et le suivit. (9:9) 10 Et comme Jésus était à table dans la maison de [Matthieu], voici plusieurs péagers, et des gens de mauvaise vie, qui étaient venus là, se mirent à table avec Jésus et ses Disciples. (9:10) 11 Ce que les Pharisiens ayant vu, ils dirent à ses Disciples : pourquoi votre Maître mange-t-il avec des péagers et des gens de mauvaise vie ? (9:11) 12 Mais Jésus l’ayant entendu, leur dit : ceux qui sont en santé n’ont pas besoin de médecin, mais ceux qui se portent mal. (9:12) 13 Mais allez, et apprenez ce que veulent dire ces paroles : je veux miséricorde, et non pas sacrifice ; car je ne suis pas venu pour appeler à la repentance les justes, mais les pécheurs. (9:13) 14 Alors les Disciples de Jean vinrent à lui, et lui dirent : pourquoi nous et les Pharisiens jeûnons-nous souvent, et tes Disciples ne jeûnent point ? (9:14) 15 Et Jésus leur répondit : les gens de la chambre du nouveau marié peuvent-ils s’affliger pendant que le nouveau marié est avec eux ? mais les jours viendront que le nouveau marié leur sera ôté, et c’est alors qu’ils jeûneront. (9:15) 16 Aussi personne ne met une pièce de drap neuf à un vieux habit ; car ce qui est mis pour remplir, emporte de l’habit, et la déchirure en est plus grande. (9:16) 17 On ne met pas non plus le vin nouveau dans de vieux vaisseaux ; autrement les vaisseaux se rompent, et le vin se répand, et les vaisseaux périssent ; mais on met le vin nouveau dans des vaisseaux neufs, et l’un et l’autre se conservent. (9:17) 18 Comme il leur disait ces choses, voici venir un Seigneur qui se prosterna devant lui, en lui disant : ma fille est déjà morte, mais viens, et pose ta main sur elle, et elle vivra. (9:18) 19 Et Jésus s’étant levé le suivit avec ses Disciples. (9:19) 20 Et voici, une femme travaillée d’une perte de sang depuis douze ans, vint par derrière, et toucha le bord de son vêtement. (9:20) 21 Car elle disait en elle-même : si seulement je touche son vêtement, je serai guérie. (9:21) 22 Et Jésus s’étant retourné, et la regardant, lui dit : aie bon courage, ma fille ! Ta foi t’a sauvée ; et dans ce moment la femme fut guérie. (9:22) 23 Or, quand Jésus fut arrivé à la maison de ce Seigneur, et qu’il eut vu les joueurs d’instruments, et une troupe de gens qui faisait un grand bruit, (9:23) 24 Il leur dit : retirez-vous, car la jeune fille n’est pas morte, mais elle dort ; et ils se moquaient de lui. (9:24) 25 Après donc qu’on eut fait sortir [toute cette] troupe, il entra, et prit la main de la jeune fille, et elle se leva. (9:25) 26 Et le bruit s’en répandit par tout ce pays-là. (9:26) 27 Et comme Jésus passait plus loin, deux aveugles le suivirent, en criant et disant : Fils de David, aie pitié de nous. (9:27) 28 Et quand il fut arrivé dans la maison, ces aveugles vinrent à lui, et il leur dit : croyez-vous que je puisse faire [ce que vous me demandez] ? Ils lui répondirent : oui vraiment, Seigneur. (9:28) 29 Alors il toucha leurs yeux, en disant : qu’il vous soit fait selon votre foi. (9:29) 30 Et leurs yeux furent ouverts ; et Jésus leur défendit avec menaces, disant : Prenez garde que personne ne le sache. (9:30) 31 Mais eux étant partis, répandirent sa renommée dans tout ce pays-là. (9:31) 32 Et comme ils sortaient, voici, on lui présenta un homme muet et démoniaque. (9:32) 33 Et quand le démon eut été chassé dehors, le muet parla ; et les troupes s’en étonnèrent, en disant : il ne s’est jamais rien vu de semblable en Israël. (9:33) 34 Mais les Pharisiens disaient : il chasse les démons par le prince des démons. (9:34) 35 Or Jésus allait dans toutes les villes et dans les bourgades, enseignant dans leurs Synagogues, et prêchant l’Évangile du Royaume, et guérissant toute sorte de maladies, et toute sorte d’infirmités parmi le peuple. (9:35) 36 Et voyant les troupes, il en fut ému de compassion, parce qu’ils étaient dispersés et errants comme des brebis qui n’ont point de pasteur. (9:36) 37 Et il dit à ses Disciples : certes la moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. (9:37) 38 Priez donc le Seigneur de la moisson, qu’il envoie des ouvriers en sa moisson. (9:38) Matthieu
9:1-38
2Traduction King James revue par B. Blayney
Édition de 1769, libre de droits (hors GB).
1 And he entered into a ship, and passed over, and came into his own city. (9:1) 2 And, behold, they brought to him a man sick of the palsy, lying on a bed : and Jesus seeing their faith said unto the sick of the palsy ; Son, be of good cheer ; thy sins be forgiven thee. (9:2) 3 And, behold, certain of the scribes said within themselves, This man blasphemeth. (9:3) 4 And Jesus knowing their thoughts said, Wherefore think ye evil in your hearts ? (9:4) 5 For whether is easier, to say, Thy sins be forgiven thee ; or to say, Arise, and walk ? (9:5) 6 But that ye may know that the Son of man hath power on earth to forgive sins, (then saith he to the sick of the palsy,) Arise, take up thy bed, and go unto thine house. (9:6) 7 And he arose, and departed to his house. (9:7) 8 But when the multitudes saw it, they marvelled, and glorified God, which had given such power unto men. (9:8) 9 And as Jesus passed forth from thence, he saw a man, named Matthew, sitting at the receipt of custom : and he saith unto him, Follow me. And he arose, and followed him. (9:9) 10 And it came to pass, as Jesus sat at meat in the house, behold, many publicans and sinners came and sat down with him and his disciples. (9:10) 11 And when the Pharisees saw it, they said unto his disciples, Why eateth your Master with publicans and sinners ? (9:11) 12 But when Jesus heard that, he said unto them, They that be whole need not a physician, but they that are sick. (9:12) 13 But go ye and learn what that meaneth, I will have mercy, and not sacrifice : for I am not come to call the righteous, but sinners to repentance. (9:13) 14 Then came to him the disciples of John, saying, Why do we and the Pharisees fast oft, but thy disciples fast not ? (9:14) 15 And Jesus said unto them, Can the children of the bridechamber mourn, as long as the bridegroom is with them ? but the days will come, when the bridegroom shall be taken from them, and then shall they fast. (9:15) 16 No man putteth a piece of new cloth unto an old garment, for that which is put in to fill it up taketh from the garment, and the rent is made worse. (9:16) 17 Neither do men put new wine into old bottles : else the bottles break, and the wine runneth out, and the bottles perish : but they put new wine into new bottles, and both are preserved. (9:17) 18 While he spake these things unto them, behold, there came a certain ruler, and worshipped him, saying, My daughter is even now dead : but come and lay thy hand upon her, and she shall live. (9:18) 19 And Jesus arose, and followed him, and so did his disciples. (9:19) 20 And, behold, a woman, which was diseased with an issue of blood twelve years, came behind him, and touched the hem of his garment : (9:20) 21 For she said within herself, If I may but touch his garment, I shall be whole. (9:21) 22 But Jesus turned him about, and when he saw her, he said, Daughter, be of good comfort ; thy faith hath made thee whole. And the woman was made whole from that hour. (9:22) 23 And when Jesus came into the ruler’s house, and saw the minstrels and the people making a noise, (9:23) 24 He said unto them, Give place : for the maid is not dead, but sleepeth. And they laughed him to scorn. (9:24) 25 But when the people were put forth, he went in, and took her by the hand, and the maid arose. (9:25) 26 And the fame hereof went abroad into all that land. (9:26) 27 And when Jesus departed thence, two blind men followed him, crying, and saying, Thou son of David, have mercy on us. (9:27) 28 And when he was come into the house, the blind men came to him : and Jesus saith unto them, Believe ye that I am able to do this ? They said unto him, Yea, Lord. (9:28) 29 Then touched he their eyes, saying, According to your faith be it unto you. (9:29) 30 And their eyes were opened ; and Jesus straitly charged them, saying, See that no man know it. (9:30) 31 But they, when they were departed, spread abroad his fame in all that country. (9:31) 32 As they went out, behold, they brought to him a dumb man possessed with a devil. (9:32) 33 And when the devil was cast out, the dumb spake : and the multitudes marvelled, saying, It was never so seen in Israel. (9:33) 34 But the Pharisees said, He casteth out devils through the prince of the devils. (9:34) 35 And Jesus went about all the cities and villages, teaching in their synagogues, and preaching the gospel of the kingdom, and healing every sickness and every disease among the people. (9:35) 36 But when he saw the multitudes, he was moved with compassion on them, because they fainted, and were scattered abroad, as sheep having no shepherd. (9:36) 37 Then saith he unto his disciples, The harvest truly is plenteous, but the labourers are few ; (9:37) 38 Pray ye therefore the Lord of the harvest, that he will send forth labourers into his harvest. (9:38) Matthew
9:1-38
3Traduction revue par J. F. Ostervald
Édition de 1823, libre de droits.
1 Jésus étant entré dans une barque, repassa le lac, et vint en sa ville. (9:1) 2 Et on lui présenta un paralytique couché sur un lit ; et Jésus voyant la foi de ces gens-là, dit au paralytique : Prends courage, mon fils, tes péchés te sont pardonnés. (9:2) 3 Là-dessus quelques Scribes disaient en eux-mêmes : Cet homme blasphème. (9:3) 4 Mais Jésus connaissant leurs pensées, leur dit : Pourquoi avez-vous de mauvaises pensées dans vos cœurs ? (9:4) 5 Car lequel est le plus aisé de dire : Tes péchés te sont pardonnés ; ou de dire : Lève-toi, et marche ? (9:5) 6 Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a l’autorité sur la terre de pardonner les péchés : Lève-toi, dit-il alors au paralytique, charge-toi de ton lit, et t’en va dans ta maison. (9:6) 7 Et il se leva, et s’en alla dans sa maison. (9:7) 8 Ce que le peuple ayant vu, il fut rempli d’admiration, et il glorifia Dieu d’avoir donné un tel pouvoir aux hommes. (9:8) 9 Et Jésus étant parti de là, vit un homme assis au bureau des impôts, nommé Matthieu ; et il lui dit : Suis-moi ; et lui se levant, le suivit. (9:9) 10 Et un jour Jésus étant à table dans la maison de cet homme, beaucoup de péagers et de gens de mauvaise vie y vinrent et se mirent à table avec Jésus et ses disciples. (9:10) 11 Les Pharisiens, voyant cela, dirent à ses disciples : Pourquoi votre maître mange-t-il avec des péagers et des gens de mauvaise vie ? (9:11) 12 Et Jésus ayant entendu cela, leur dit : Ce ne sont pas ceux qui sont en santé qui ont besoin de médecin, ce sont ceux qui se portent mal. (9:12) 13 Mais allez et apprenez ce que signifie cette parole : Je veux la miséricorde, et non pas le sacrifice ; car ce ne sont pas les justes que je suis venu appeler à la repentance, mais ce sont les pécheurs. (9:13) 14 Alors les disciples de Jean vinrent à Jésus, et lui dirent : D’où vient que les Pharisiens et nous jeûnons souvent, et que tes disciples ne jeûnent point ? (9:14) 15 Et Jésus leur répondit : Les amis de l’époux peuvent-ils s’affliger, pendant que l’époux est avec eux ? mais le temps viendra que l’époux leur sera ôté, et alors ils jeûneront. (9:15) 16 Personne ne met une pièce de drap neuf à un vieil habit ; parce que la pièce emporterait une partie de l’habit, et la déchirure en serait pire. (9:16) 17 On ne met pas non plus le vin nouveau dans de vieux vaisseaux ; autrement les vaisseaux se rompent, le vin se répand, et les vaisseaux sont perdus ; mais on met le vin nouveau dans des vaisseaux neufs, et l’un et l’autre se conservent. (9:17) 18 Comme il leur disait ces choses, un des chefs de la synagogue vint, qui se prosterna devant lui et lui dit : Ma fille vient de mourir ; mais viens lui imposer les mains, et elle vivra. (9:18) 19 Et Jésus, s’étant levé, le suivit avec ses disciples. (9:19) 20 Et une femme, qui était malade d’une perte de sang depuis douze ans, s’approcha par derrière et toucha le bord de son habit. (9:20) 21 Car elle disait en elle-même : Si je puis seulement toucher son habit, je serai guérie. (9:21) 22 Jésus s’étant retourné et la regardant lui dit : Prends courage, ma fille, ta foi t’a guérie ; et cette femme fut guérie dès cette heure-là. (9:22) 23 Quand Jésus fut arrivé à la maison du chef de la synagogue, et qu’il eut vu les joueurs de flûte et une troupe de gens qui faisait grand bruit, (9:23) 24 Il leur dit : Retirez-vous ; car cette jeune fille n’est pas morte, mais elle dort. Et ils se moquaient de lui. (9:24) 25 Et après qu’on eut fait sortir tout le monde, il entra, et la prit par la main, et cette jeune fille se leva. (9:25) 26 Et le bruit s’en répandit par tout ce quartier-là. (9:26) 27 Comme Jésus partait de là, deux aveugles le suivirent, criant et disant Fils de David, aie pitié de nous. (9:27) 28 Et quand il fut arrivé à la maison, ces aveugles vinrent à lui, et Jésus leur dit : Croyez-vous que je puisse faire cela ? Ils lui répondirent : Oui, Seigneur. (9:28) 29 Alors il leur toucha les yeux, en leur disant : Qu’il vous soit fait selon votre foi. (9:29) 30 Et leurs yeux furent ouverts ; et Jésus leur défendit fortement d’en parler, en leur disant : Prenez garde que personne ne le sache. (9:30) 31 Mais étant sortis, ils répandirent sa réputation dans tout ce quartier-là. (9:31) 32 Et comme ils sortaient, on lui présenta un homme muet, démoniaque. (9:32) 33 Et le démon ayant été chassé, le muet parla. Et le peuple, étant dans l’admiration, disait : Rien de semblable n’a jamais été vu en Israël. (9:33) 34 Mais les Pharisiens disaient : Il chasse les démons par le prince des démons. (9:34) 35 Et Jésus allait par toutes les villes et par toutes les bourgades, enseignant dans leurs synagogues, prêchant l’évangile du règne de Dieu, et guérissant toutes sortes de maladies et toutes sortes d’infirmités parmi le peuple. (9:35) 36 Et voyant la multitude du peuple, il fut ému de compassion envers eux, de ce qu’ils étaient dispersés et errans comme des brebis qui n’ont point de berger. (9:36) 37 Alors il dit à ses disciples : La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. (9:37) 38 Priez donc le Maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson. (9:38) Matthieu
9:1-38
4Traduction par H.-A. Perret-Gentil
Édition de 1847-1861, libre de droits.
— Cette traduction ne possède que l'Ancien Testament.
5Traduction par L. I. Lemaistre de Saci
Édition de 1855, libre de droits.
1 JÉSUS étant monté dans une barque, repassa le lac, et vint en sa ville. (9:1) 2 Et comme on lui eut présenté un paralytique couché sur un lit, Jésus voyant leur foi, dit à ce paralytique : Mon fils, ayez confiance : vos péchés vous sont remis. (9:2) 3 Aussitôt quelques-uns des scribes dirent en eux-mêmes : Cet homme blasphème. (9:3) 4 Mais Jésus ayant connu ce qu’ils pensaient, leur dit : Pourquoi avez-vous de mauvaises pensées dans vos coeurs ? (9:4) 5 Car lequel est le plus aisé, ou de dire, Vos péchés vous sont remis ; ou de dire, Levez-vous, et marchez ? (9:5) 6 Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de remettre les péchés : Levez-vous, dit-il alors au paralytique ; emportez votre lit, et vous en allez en votre maison. (9:6) 7 Le paralytique se leva aussitôt, et s’en alla en sa maison. (9:7) 8 Et le peuple voyant ce miracle, fut rempli de crainte, et rendit gloire à Dieu de ce qu’il avait donné une telle puissance aux hommes. (9:8) 9 Jésus sortant de là, vit en passant un homme assis au bureau des impôts, nommé Matthieu, auquel il dit : Suivez-moi. Et lui aussitôt se leva, et le suivit. (9:9) 10 Et Jésus étant à table dans la maison de cet homme, il y vint beaucoup de publicains et de gens de mauvaise vie, qui s’y mirent à table avec Jésus et ses disciples. (9:10) 11 Ce que les pharisiens ayant vu, ils dirent à ses disciples : Pourquoi votre Maître mange-t-il avec des publicains et des gens de mauvaise vie ? (9:11) 12 Mais Jésus les ayant entendus, leur dit : Ce ne sont pas ceux qui se portent bien, mais les malades, qui ont besoin de médecin. (9:12) 13 C’est pourquoi allez, et apprenez ce que veut dire cette parole : J’aime mieux la miséricorde que le sacrifice. Car je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs. (9:13) 14 Alors les disciples de Jean vinrent le trouver, et lui dirent : Pourquoi les pharisiens et nous jeûnons-nous souvent, et que vos disciples ne jeûnent point ? (9:14) 15 Jésus leur répondit : Les amis de l’époux peuvent-ils être dans la tristesse et dans le deuil pendant que l’époux est avec eux ? Mais il viendra un temps où l’époux leur sera ôté, et alors ils jeûneront. (9:15) 16 Personne ne met une pièce de drap neuf à un vieux vêtement ; autrement le neuf emporterait une partie du vieux, et le déchirerait encore davantage. (9:16) 17 Et on ne met point non plus du vin nouveau dans de vieux vaisseaux ; parce que si on le fait, les vaisseaux se rompent, le vin se répand, et les vaisseaux sont perdus : mais on met le vin nouveau dans des vaisseaux neufs ; et ainsi le vin et les vaisseaux se conservent. (9:17) 18 Lorsqu’il leur disait ceci, un chef de synagogue s’approcha de lui, et l’adorait, en lui disant : Seigneur ! ma fille est morte présentement ; mais venez lui imposer les mains, et elle vivra. (9:18) 19 Aussitôt Jésus se levant, le suivit avec ses disciples. (9:19) 20 Alors une femme qui depuis douze ans était affligée d’une perte de sang, s’approcha de lui par derrière, et toucha la frange qui était au bas de son vêtement : (9:20) 21 car elle disait en elle-même : Si je puis seulement toucher son vêtement, je serai guérie. (9:21) 22 Jésus se retournant alors, et la voyant, lui dit : Ma fille, ayez confiance ; votre foi vous a sauvée. Et cette femme fut guérie à la même heure. (9:22) 23 Lorsque Jésus fut arrivé en la maison du chef de synagogue, voyant les joueurs de flûte, et une troupe de personnes qui faisaient grand bruit, il leur dit : (9:23) 24 Retirez-vous : car cette fille n’est pas morte, mais elle n’est qu’endormie. Et ils se moquaient de lui. (9:24) 25 Après donc qu’on eut fait sortir tout ce monde, il entra, et lui prit la main ; et cette petite fille se leva. (9:25) 26 Et le bruit s’en répandit dans tout le pays. (9:26) 27 Comme Jésus sortait de ce lieu, deux aveugles le suivirent, en criant et en disant : Fils de David ! ayez pitié de nous. (9:27) 28 Et lorsqu’il fut venu en la maison, ces aveugles s’approchèrent de lui. Et Jésus leur dit : Croyez-vous que je puisse faire ce que vous me demandez ? Ils lui répondirent : Oui, Seigneur ! (9:28) 29 Alors il toucha leurs yeux, en disant : Qu’il vous soit fait selon votre foi. (9:29) 30 Aussitôt leurs yeux furent ouverts. Et Jésus leur défendit fortement d’en parler, en leur disant : Prenez bien garde que qui que ce soit ne le sache. (9:30) 31 Mais eux s’en étant allés, répandirent sa réputation dans tout ce pays-là. (9:31) 32 Après qu’ils furent sortis, on lui présenta un homme muet possédé du démon. (9:32) 33 Le démon ayant été chassé, le muet parla, et le peuple en fut dans l’admiration, et ils disaient : On n’a jamais rien vu de semblable en Israël. (9:33) 34 Mais les pharisiens disaient au contraire : C’est par le prince des démons qu’il chasse les démons. (9:34) 35 Or Jésus allant de tous côtés dans les villes et dans les villages, enseignait dans leurs synagogues, et prêchait l’Évangile du royaume, guérissant toutes sortes de langueurs et de maladies parmi le peuple. (9:35) 36 Et voyant tous ces peuples, il en eut compassion : parce qu’ils étaient accablés de maux ; et couchés çà et là, comme des brebis qui n’ont point de pasteur. (9:36) 37 Alors il dit à ses disciples : La moisson est grande ; mais il y a peu d’ouvriers. (9:37) 38 Priez donc le Maître de la moisson, qu’il envoie des ouvriers en sa moisson. (9:38) Matthieu
9:1-38
6Traduction par Albert Rilliet
Édition de 1858, libre de droits.
1 Et étant monté dans une barque, il passa sur l’autre rive, et il vint dans sa propre ville. (9:1) 2 Et voici, on lui amenait un paralytique couché sur un lit, et Jésus ayant vu leur foi dit au paralytique : « Courage ! mon enfant, tes péchés sont pardonnes. » (9:2) 3 Et voici, quelques-uns des scribes dirent en eux-mêmes : « Cet homme blasphème. » (9:3) 4 Et Jésus connaissant leurs pensées dit : « Pourquoi avez-vous de mauvaises pensées dans vos cœurs ? (9:4) 5 Car lequel est le plus facile, de dire : Tes péchés sont pardonnés ; ou de dire : Lève-toi et marche ? (9:5) 6 Or, pour que vous sachiez que le fils de l’homme a sur la terre l’autorité de pardonner les péchés…. Lève-toi, » dit-il alors au paralytique, « prends ton lit et va-t-en dans ta maison. » (9:6) 7 Et s’étant levé, il s’en alla dans sa maison ; (9:7) 8 ce que la foule ayant vu elle fut effrayée, et elle glorifia Dieu qui avait donné une telle autorité aux hommes. (9:8) 9 Et s’éloignant de là Jésus vit un homme assis au bureau des péages, appelé Matthieu, et il lui dit : « Suis-moi ! » Et s’étant levé il le suivit. (9:9) 10 Et il advint, comme il était à table dans la maison, que, voici, beaucoup de publicains et de pécheurs survinrent, qui s’attablaient avec Jésus et ses disciples ; (9:10) 11 ce que les pharisiens ayant vu, ils disaient à ses disciples : « Pourquoi est-ce avec les publicains et les pécheurs, que mange votre maître ? » (9:11) 12 Ce que lui ayant ouï, il dit : « Ce ne sont pas les valides qui ont besoin du médecin, mais les mal portants. (9:12) 13 Mais allez apprendre ce que signifie : Je veux la miséricorde et non le sacrifice ; car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. » (9:13) 14 Alors les disciples de Jean s’approchent de lui, en disant : « Pourquoi nous et les pharisiens jeûnons-nous, tandis que tes disciples ne jeûnent point ? » (9:14) 15 Et Jésus leur dit : « Est-ce que les fils de la chambre nuptiale peuvent être dans le deuil tant que l’époux est avec eux ? Mais des jours viendront où l’époux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront. (9:15) 16 Personne ne met une pièce d’étoffe écrue à un vieil habit, car ce rapiécetage enlève une partie de l’habit, et il en résulte une déchirure pire. (9:16) 17 On ne met pas non plus du vin nouveau dans des outres vieilles, autrement les outres se rompent, et le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais on met du vin nouveau dans des outres neuves, et ils se conservent réciproquement. » (9:17) 18 Pendant qu’il leur parlait ainsi, voici, un chef s’étant approché l’adorait, en disant : « Ma fille vient de trépasser, mais viens poser ta main sur elle, et elle vivra. » (9:18) 19 Et Jésus s’étant levé le suivit, ainsi que ses disciples. (9:19) 20 Et voici, une femme, atteinte d’une perte de sang depuis douze ans, s’étant approchée par derrière toucha la frange de son manteau, (9:20) 21 car elle disait en elle-même : « Si seulement je touche son manteau, je serai guérie. » (9:21) 22 Mais Jésus s’étant retourné et l’ayant vue, dit : « Courage ! ma fille, ta foi t’a guérie. » Et dès ce moment-là cette femme fut guérie. (9:22) 23 Et Jésus étant arrivé dans la maison du chef, et ayant vu les joueurs de flûte et la foule bruyante, disait : (9:23) 24 « Retirez-vous, car la petite fille n’est pas morte, mais elle dort. » Et ils se moquaient de lui. (9:24) 25 Mais, lorsque la foule eut été chassée, il entra, prit sa main, et la petite fille se leva. (9:25) 26 Et cette nouvelle se répandit dans toute cette contrée-là. (9:26) 27 Et comme Jésus s’éloignait de là, deux aveugles le suivirent, qui s’écriaient : « Aie pitié de nous, fils de David ! » (9:27) 28 Et lorsqu’il fut arrivé dans la maison, les aveugles s’approchèrent de lui, et Jésus leur dit : « Croyez-vous que je puisse faire cela ? » Ils lui disent : « Oui, Seigneur ! » (9:28) 29 Alors il toucha leurs yeux, en disant : « Qu’il vous soit fait selon votre foi. » (9:29) 30 Et leurs yeux furent ouverts, et Jésus les tança vertement en disant : « Prenez garde que personne ne le sache. » (9:30) 31 Mais, après qu’ils furent sortis, ils répandirent sa renommée dans toute cette contrée-là. (9:31) 32 Or, comme ils sortaient, voici, on lui amena un démoniaque muet ; (9:32) 33 et le démon ayant été chassé, le muet parla, et la foule étonnée disait : « Jamais chose semblable ne s’est vue en Israël. » (9:33) 34 Mais les pharisiens disaient : « C’est par le chef des démons qu’il chasse les démons. » (9:34) 35 Et Jésus parcourait toutes les villes et les villages, enseignant dans leurs synagogues, et prêchant l’évangile du royaume, et guérissant toute espèce de maladies et d’infirmités. (9:35) 36 Or, en voyant la foule, il fut ému de compassion envers elle, parce qu’elle était lasse et abattue, comme des brebis qui n’ont pas de berger. (9:36) 37 Alors il dit à ses disciples : « La moisson est considérable, il est vrai, mais les ouvriers sont en petit nombre ; (9:37a) 38 priez donc le maître de la moisson, afin qu’il envoie des ouvriers dans Sa moisson. » (9:37b) Matthieu
9:37-37
7Traduction dite Bible de Lausanne
Édition de 1861-1872, libre de droits.
1 Et montant dans la barque, il passa à l’autre bord, et alla dans sa ville. (9:1) 2 Et voici qu’on lui présenta un paralytique couché sur un lit. Et Jésus voyant leur foi, dit au paralytique : Aie bon courage, mon enfant, tes péchés te sont pardonnés. (9:2) 3 Et voici que quelques-uns des scribes disaient en eux-mêmes : Celui-ci blasphème. (9:3) 4 Et Jésus voyant leurs pensées, dit : Pourquoi pensez-vous de mauvaises choses dans vos cœurs ; (9:4) 5 car lequel est le plus facile, de dire : Tes péchés te sont pardonnés ; ou de dire : Lève-toi et marche ? (9:5) 6 Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre l’autorité de pardonner les péchés : Lève-toi, dit-il alors au paralytique ; prends ton lit, et t’en va dans ta maison. (9:6) 7 Et s’étant levé, il s’en alla dans sa maison. (9:7) 8 Et la foule, voyant cela, fut dans l’admiration, et elle glorifia Dieu, qui avait donné aux hommes une telle autorité. (9:8) 9 Et se retirant de là, Jésus vit un homme appelé Matthieu, assis au bureau du péage ; et il lui dit : Suis-moi ; et se levant, il le suivit. (9:9) 10 Et il arriva que, Jésus étant à table dans sa maison, voici beaucoup de péagers et de pécheurs qui vinrent et se mirent à table avec lui et ses disciples. (9:10) 11 Et les pharisiens, voyant cela, dirent à ses disciples : Pourquoi votre docteur mange-t-il avec les péagers et les pécheurs ? (9:11) 12 Et Jésus les ayant entendus, leur dit : Ceux qui ont besoin de médecin, ce ne sont pas les gens en santé, mais ceux qui se portent mal. (9:12) 13 Mais allez et apprenez ce qu’est [cette parole] : « Je veux miséricorde et non sacrifice » (Osée 6:6) ; car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs à la conversion. (9:13) 14 Alors les disciples de Jean vinrent à lui en disant : Pourquoi nous et les pharisiens jeûnons-nous souvent, tandis que tes disciples ne jeûnent pas ? (9:14) 15 Et Jésus leur dit : Les gens de la noce peuvent-ils être dans le deuil pendant que l’époux est avec eux ? Mais des jours viendront où l’époux leur aura été enlevé, et alors ils jeûneront. — (9:15) 16 Or, personne ne met un morceau de drap non foulé à un vieux vêtement, car la pièce emporte du vêtement et la déchirure devient pire. (9:16) 17 On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement les outres se rompent, et le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et tous les deux se conservent ensemble. (9:17) 18 Comme il leur disait ces choses, voici qu’un chef étant venu l’adorait, disant : Ma fille a fini dans ce moment ; mais viens, pose ta main sur elle, et elle vivra. (9:18) 19 Et Jésus s’étant levé, le suivit avec ses disciples. (9:19) 20 Et voici qu’une femme malade d’une perte de sang depuis douze ans, s’approchant par-derrière, toucha la bordure de son vêtement ; (9:20) 21 car elle disait en elle-même : Si seulement je touche son vêtement, je serai sauvée. (9:21) 22 Et Jésus, s’étant retourné et la voyant, lui dit : Aie bon courage, ma fille, ta foi t’a sauvée. Et la femme fut sauvée dès cette heure-là. (9:22) 23 Et quand Jésus fut arrivé dans la maison du chef, et qu’il eut vu les joueurs de flûte et la foule qui faisait beaucoup de bruit, (9:23) 24 il leur dit : Retirez-vous ; car la jeune fille n’est pas morte, mais elle dort. Et ils se riaient de lui. (9:24) 25 Et quand la foule eut été mise dehors, étant entré, il prit la main de la jeune fille, et elle se réveilla. (9:25) 26 Et le bruit s’en répandit dans toute cette contrée. (9:26) 27 Et comme Jésus se retirait de là, deux aveugles le suivirent, criant et disant : Aie pitié de nous, Fils de David ! (9:27) 28 Et quand il fut entré dans la maison, les aveugles s’approchèrent de lui, et Jésus leur dit : Vous croyez que je puisse faire cela ? — Ils lui dirent : Oui, Seigneur ! (9:28) 29 Alors il toucha leurs yeux, en disant : Qu’il vous soit fait selon votre foi. (9:29) 30 Et leurs yeux furent ouverts. Et Jésus leur parla avec menaces, disant : Prenez garde que personne ne le sache. (9:30) 31 Mais eux, s’en étant allés, répandirent sa renommée dans toute cette contrée. (9:31) 32 Or, comme ils sortaient, voici qu’on lui présenta un homme muet, démoniaque. (9:32) 33 Et le démon ayant été chassé, le muet parla ; et la foule fut dans l’admiration et dit : Jamais rien de semblable ne parut en Israël. (9:33) 34 Mais les pharisiens disaient : C’est par le chef des démons qu’il chasse les démons. (9:34) 35 Et Jésus parcourait toutes les villes et les bourgades, enseignant dans leurs congrégations, et prêchant la bonne nouvelle du royaume, et guérissant toute espèce de maladies et de langueurs parmi le peuple. (9:35) 36 Et voyant la foule, il fut ému de compassion à leur sujet, parce qu’ils étaient défaillants et dispersés comme des brebis qui n’ont point de berger. (9:36) 37 Alors il dit à ses disciples : La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers ; (9:37) 38 suppliez donc le Seigneur de la moisson de pousser des ouvriers dans sa moisson. (9:38) Matthieu
9:1-38
8Traduction selon la Vulgate dite Bible de Gustave Doré
Édition de 1866, libre de droits.
1 Jésus, étant monté dans la barque, traversa la mer et vint dans sa ville. (9:1) 2 Et on lui présenta un paralytique couché sur un lit ; voyant leur foi, Jésus dit au paralytique : Mon fils, ayez confiance, vos péchés vous sont remis. (9:2) 3 Aussitôt quelques-uns des scribes dirent en eux-mêmes : Cet homme blasphème. (9:3) 4 Mais Jésus, voyant leur pensée, dit : Pourquoi avez-vous de mauvaises pensées dans vos cœurs ? (9:4) 5 Lequel est le plus facile de dire : Vos péchés vous sont remis, ou de dire : Levez-vous, et marchez ? (9:5) 6 Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a le pouvoir sur la terre de remettre les péchés : Levez-vous, dit-il alors au paralytique, emportez votre lit, et allez dans votre maison. (9:6) 7 Celui-ci se leva, et s’en alla dans sa maison. (9:7) 8 A cette vue, le peuple fut saisi de crainte, et rendit gloire à Dieu, qui a donné une telle puissance aux hommes. (9:8) 9 Jésus, s’éloignant de là, vit un homme assis au bureau des impôts, nommé Matthieu, et il lui dit : Suivez-moi. Celui-ci se leva aussitôt, et le suivit. (9:9) 10 Et Jésus étant à table dans la maison (de cet homme), beaucoup de publicains et de pécheurs vinrent, et s’y mirent avec Jésus et ses disciples. (9:10) 11 Voyant cela, les pharisiens dirent à ses disciples : Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ? (9:11) 12 Mais Jésus les ayant entendus, leur dit : Le médecin n’est pas nécessaire à ceux qui se portent bien, mais aux malades. (9:12) 13 Allez donc, et apprenez ce que veut dire : Je veux la miséricorde, et non le sacrifice. Car je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs. (9:13) 14 Alors les disciples de Jean s’approchèrent de lui, et dirent : Pourquoi jeûnons-nous souvent, nous et les pharisiens, tandis que vos disciples ne jeûnent point ? (9:14) 15 Jésus leur répondit : Les amis de l’époux peuvent-ils être dans la tristesse pendant que l’époux est avec eux ? Mais viendra le temps où l’époux leur sera ôté, et alors ils jeûneront. (9:15) 16 Personne ne met une pièce de drap neuf à un vieux vêtement ; autrement le neuf emporterait une partie du vieux, et le déchirerait encore davantage. (9:16) 17 Et l’on ne met point non plus du vin nouveau dans des. outres vieilles ; autrement les outres se rompent, le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et ainsi les deux se conservent. (9:17) 18 Il leur parlait, lorsqu’un chef (de synagogue) s’approcha, et l’adorait, en disant : Seigneur, ma fille vient de mourir ; mais venez, imposez-lui les mains, et elle vivra. (9:18) 19 Jésus se leva, et le suivit avec ses disciples. (9:19) 20 Et voilà qu’une femme, affligée d’une perte de sang depuis douze ans, s’approcha de lui par derrière, et toucha la frange de son vêtement. (9:20) 21 Car elle disait en elle-même : Si je touche seulement son vêtement, je serai guérie. (9:21) 22 Jésus se retournant, et la voyant, lui dit : Ma fille, ayez confiance, votre foi vous a guérie. Et cette femme fut guérie à l’heure même. (9:22) 23 Lorsque Jésus fut arrivé à la maison du chef (de synagogue), voyant les joueurs de flûte et une troupe de personnes qui faisaient grand bruit, il dit : (9:23) 24 Retirez-vous, car cette fille n’est pas morte, mais elle dort. Et ils se moquaient de lui. (9:24) 25 Quand on eut fait sortir la foule, il entra, prit la main de cette jeune fille, et elle se leva ; (9:25) 26 Et le bruit s’en répandit dans tout le pays. (9:26) 27 Comme Jésus sortait de ce lieu, deux aveugles le suivirent, en criant et en disant : Fils de David, ayez pitié de nous. (9:27) 28 Et lorsqu’il fut venu dans la maison, ces aveugles s’approchèrent de lui. Et Jésus leur dit : Croyez-vous que je puisse vous faire cela ? Ils lui répondirent : Oui, Seigneur. (9:28) 29 Alors il leur toucha les yeux, en disant : Qu’il vous soit fait selon votre foi. (9:29) 30 Aussitôt leurs yeux furent ouverts. Et Jésus leur défendit d’en parler, en disant : Prenez garde que personne ne le sache. (9:30) 31 Mais eux, s’en allant, répandirent sa réputation dans tout ce pays. (9:31) 32 Lorsqu’ils furent sortis, on lui présenta un homme muet possédé du démon. (9:32) 33 Le démon chassé, le muet parla, et le peuple en fut dans l’admiration, et dit : Jamais rien de semblable n’a paru en Israël. (9:33) 34 Mais les pharisiens disaient : Il chasse les démons par le prince des démons. (9:34) 35 Or Jésus parcourait toutes les villes et les villages, enseignait dans les synagogues, prêchant l’Évangile du royaume, et guérissant toutes les langueurs et toutes les maladies. (9:35) 36 Et, voyant tous ces peuples, il en eut compassion, parce qu’ils étaient accablés de maux et couchés comme des brebis qui n’ont point de pasteur. (9:36) 37 Alors il dit à ses disciples : La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. (9:37) 38 Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson. (9:38) Matthieu
9:1-38
9Traduction par L. Segond & H. Oltramare
Édition de 1874, libre de droits.
1 Jésus, étant entré dans la barque, traversa la mer et vint en sa ville. (9:1) 2 On lui présenta un paralytique couché sur un lit ; et Jésus voyant la foi de ces gens-là, dit au paralytique : « Prends courage, mon enfant, tes péchés te sont pardonnés. » (9:2) 3 Là-dessus, quelques scribes dirent en eux-mêmes : « Cet homme blasphème. » (9:3) 4 Et Jésus, voyant leurs pensées, dit : « Pourquoi avez-vous de mauvaises pensées dans vos cœurs ? » (9:4) 5 Car, lequel est le plus aisé de dire : « Tes péchés sont pardonnés, ou de dire : Lève-toi et marche ? » (9:5) 6 Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : « Lève-toi, dit-il alors au paralytique, prends ton lit, et va-t’en dans ta maison. » (9:6) 7 Le paralytique se leva, et s’en alla dans sa maison. (9:7) 8 La foule, voyant cela, fut remplie de crainte, et elle glorifia Dieu qui a donné un tel pouvoir aux hommes. (9:8) 9 Jésus, quittant ce lieu, vit, en passant, un homme appelé Matthieu, qui était assis au bureau des péages, et il lui dit : « Suis-moi. » Celui-ci se leva, et le suivit. (9:9) 10 Et comme Jésus était à table, à la maison, beaucoup de publicains et de gens de mauvaise vie, vinrent se mettre à table avec lui et avec ses disciples. (9:10) 11 Les pharisiens, ayant vu cela, dirent à ses disciples : « Pourquoi votre Maître mange-t-il avec les publicains et les gens de mauvaise vie. » (9:11) 12 Jésus les ayant entendus, leur dit : « Ce ne sont pas les bien portants qui ont besoin de médecin, mais ceux qui se portent mal. (9:12) 13 Allez apprendre ce que signifie cette parole : « Je veux la miséricorde et non le sacrifice ; » car je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs. (9:13) 14 Alors les disciples de Jean vinrent vers Jésus, et lui dirent : « Pourquoi les pharisiens et nous, jeûnons-nous souvent, tandis que tes disciples ne jeûnent point ? » (9:14) 15 Jésus leur dit : « Les amis de l’époux peuvent-ils s’attrister aussi longtemps que l’époux est avec eux ? Le temps viendra où l’époux leur sera ôté, alors ils jeûneront. (9:15) 16 Personne ne met une pièce de drap neuf à un vieux habit, car la pièce emporte un morceau de l’habit, et il se fait une déchirure pire. (9:16) 17 On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, les outres se rompent, le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, de sorte que le vin et les outres se conservent. » (9:17) 18 Il leur parlait ainsi, lorsqu’un des chefs de la synagogue entra, se prosterna devant lui, et lui dit : « Ma fille vient de mourir ; mais viens lui imposer les mains, et elle vivra. » (9:18) 19 Jésus se leva, et le suivit avec ses disciples. (9:19) 20 Alors une femme, atteinte d’une hémorragie depuis douze ans, s’approcha de lui par derrière, et toucha la houppe de son manteau ; (9:20) 21 car elle disait en elle-même : « Si seulement je touche son manteau, je serai guérie. » (9:21) 22 Jésus, s’étant retourné, la vit, et lui dit : « Rassure-toi, ma fille, ta foi t’a guérie. » Et cette femme fut guérie à l’heure même. (9:22) 23 Quand Jésus fut arrivé à la maison du chef de la synagogue, et qu’il vit les joueurs de flûte, et une foule de gens qui faisaient un grand bruit, (9:23) 24 il leur dit : « Retirez-vous, car cette jeune fille n’est pas morte, mais elle dort. » Et ils se moquèrent de lui. (9:24) 25 Lorsqu’on eut fait sortir tout le monde, il entra dans la chambre, saisit la main de la jeune fille ; et elle se leva. (9:25) 26 Et la nouvelle s’en répandit dans toute la contrée. (9:26) 27 Jésus s’en alla. Comme il passait, deux aveugles le suivirent en criant : « Aie pitié de nous, Fils de David. » (9:27) 28 Lorsqu’il fut rentré dans sa maison, ces aveugles s’approchèrent de lui, et Jésus leur dit : « Croyez-vous que je puisse faire ce que vous demandez ? » Ils lui dirent : « Oui, Seigneur. » (9:28) 29 Alors il leur toucha les yeux, et leur dit : « Qu’il vous soit fait selon votre foi. » (9:29) 30 Et ils recouvrèrent la vue. Jésus ajouta d’un ton sévère : « Prenez garde que personne ne le sache. » (9:30) 31 Mais, dès qu’ils furent dehors, ils publièrent ses louanges dans toute la contrée. (9:31) 32 Quand ils furent partis, on présenta à Jésus un démoniaque sourd-muet. (9:32) 33 Le démon ayant été chassé, le muet parla, et la foule, pleine d’admiration, disait : « Jamais pareille chose ne s’est vue en Israël. » (9:33) 34 Mais les pharisiens disaient : « C’est par le prince des démons qu’il chasse les démons. » (9:34) 35 Jésus allait par toutes les villes et les villages, enseignant dans les synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité. (9:35) 36 A la vue des foules qui le suivaient, Jésus se sentit ému de compassion pour elles, car elles étaient dans un état de lassitude et de prostration, comme le seraient des brebis qui n’ont point de berger. (9:36) 37 Alors il dit à ses disciples : « La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers ; (9:37) 38 priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson. » (9:38) Matthieu
9:1-38
10Traduction par J. N. Darby
Édition de 1885, libre de droits.
1 — Et étant monté dans la nacelle, il passa à l’autre rive, et vint dans sa propre ville. (9:1) 2 Et voici, on lui apporta un paralytique couché sur un lit. Et Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : Aie bon courage, [mon] enfant, tes péchés sont pardonnés. (9:2) 3 Et voici, quelques-uns des scribes dirent en eux-mêmes : Cet homme blasphème. (9:3) 4 Et Jésus, voyant leurs pensées, dit : Pourquoi pensez-vous du mal dans vos cœurs ? (9:4) 5 Car lequel est le plus facile, de dire : Tes péchés sont pardonnés, ou de dire : Lève-toi et marche ? (9:5) 6 Or, afin que vous sachiez que le fils de l’homme a le pouvoir sur la terre de pardonner les péchés… ; alors il dit au paralytique : Lève-toi, prends ton lit, et va dans ta maison. (9:6) 7 Et il se leva et s’en alla dans sa maison. (9:7) 8 Et les foules, ayant vu cela, furent saisies de crainte, et elles glorifièrent Dieu qui donnait un tel pouvoir aux hommes. (9:8) 9 Et Jésus, passant de là plus avant, vit un homme nommé Matthieu, assis au bureau de recette ; et il lui dit : Suis-moi. (9:9) 10 Et se levant, il le suivit. Et il arriva, comme il était à table dans la maison, que voici, beaucoup de publicains et de pécheurs vinrent et se mirent à table avec Jésus et ses disciples ; (9:10) 11 ce que les pharisiens ayant vu, ils dirent à ses disciples : Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ? (9:11) 12 Et Jésus, l’ayant entendu, leur dit : Ceux qui sont en bonne santé n’ont pas besoin de médecin, mais ceux qui se portent mal. (9:12) 13 Mais allez et apprenez ce que c’est que : « Je veux miséricorde et non pas sacrifice » [Osée 6 :6] ; car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. (9:13) 14 Alors les disciples de Jean viennent à lui, disant : Pourquoi, nous et les pharisiens, jeûnons-nous souvent, et tes disciples ne jeûnent pas ? (9:14) 15 Et Jésus leur dit : Les fils de la chambre nuptiale peuvent-ils mener deuil tant que l’époux est avec eux ? Mais des jours viendront, lorsque l’époux leur aura été ôté ; et alors ils jeûneront. (9:15) 16 Et personne ne met un morceau de drap neuf à un vieil habit, car la pièce emporte [une partie] de l’habit, et la déchirure en devient plus mauvaise. (9:16) 17 On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement les outres se rompent, et le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et tous les deux se conservent. (9:17) 18 Comme il leur disait ces choses, voici, un chef [de synagogue] s’étant approché lui rendit hommage, disant : Ma fille vient de mourir, mais viens et pose ta main sur elle, et elle vivra. (9:18) 19 Et Jésus se levant le suivit, ainsi que ses disciples. (9:19) 20 Et voici, une femme qui avait une perte de sang depuis douze ans s’approcha par derrière et toucha le bord de son vêtement ; (9:20) 21 car elle disait en elle-même : Si seulement je touche son vêtement, je serai guérie. (9:21) 22 Et Jésus, s’étant retourné et la voyant, dit : Aie bon courage, [ma] fille ; ta foi t’a guérie. Et la femme fut guérie dès cette heure. (9:22) 23 Et Jésus, étant arrivé à la maison du chef [de synagogue], et voyant les joueurs de flûte et la foule qui faisait un grand bruit, dit : (9:23) 24 Retirez-vous, car la jeune fille n’est pas morte, mais elle dort. Et ils se riaient de lui. (9:24) 25 Et lorsque la foule eut été mise dehors, il entra et prit sa main, et la jeune fille se leva. (9:25) 26 Et le bruit s’en répandit par tout ce pays-là. (9:26) 27 Et comme Jésus passait de là plus avant, deux aveugles le suivirent, criant et disant : Aie pitié de nous, Fils de David ! (9:27) 28 Et quand il fut arrivé dans la maison, les aveugles vinrent à lui. Et Jésus leur dit : Croyez-vous que je puisse faire ceci ? Ils lui disent : Oui, Seigneur. (9:28) 29 Alors il toucha leurs yeux, disant : Qu’il vous soit fait selon votre foi. (9:29) 30 Et leurs yeux furent ouverts. Et Jésus leur parla sévèrement, disant : Prenez garde que personne ne le sache. (9:30) 31 Mais eux, étant partis, répandirent sa renommée dans tout ce pays-là. (9:31) 32 Et comme ils sortaient, voici, on lui amena un homme muet, démoniaque. (9:32) 33 Et le démon ayant été chassé, le muet parla. Et les foules s’en étonnèrent, disant : Il ne s’est jamais rien vu de pareil en Israël ; (9:33) 34 mais les pharisiens disaient : Il chasse les démons par le chef des démons. (9:34) 35 Et Jésus allait par toutes les villes et par les villages, enseignant dans leurs synagogues, et prêchant l’évangile du royaume, et guérissant toute maladie et toute langueur. (9:35) 36 Et voyant les foules, il fut ému de compassion pour elles, parce qu’ils étaient las et dispersés, comme des brebis qui n’ont pas de berger. (9:36) 37 Alors il dit à ses disciples : La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers : (9:37) 38 suppliez donc le Seigneur de la moisson, en sorte qu’il pousse des ouvriers dans sa moisson. (9:38) Matthieu
9:1-38
11Traduction par L. Cl. Fillion
Édition de 1889, libre de droits.
1 Montant alors dans une barque, il repassa le lac, et revint dans sa ville. (9:1) 2 Et voici qu’on lui présenta un paralytique couché sur un lit. Et Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : Aie confiance, mon fils ; tes péchés te sont remis. (9:2) 3 Et voici que quelques-uns des scribes dirent en eux-mêmes : Cet homme blasphème. (9:3) 4 Et Jésus, ayant vu leurs pensées, dit : Pourquoi pensez-vous le mal dans vos cœurs ? (9:4) 5 Lequel est le plus aisé, de dire : Tes péchés te sont remis ; ou de dire : Lève-toi et marche ? (9:5) 6 Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de remettre les péchés : Lève-toi, dit-il au paralytique ; prends ton lit, et va dans ta maison. (9:6) 7 Et il se leva, et s’en alla dans sa maison. (9:7) 8 Les foules, voyant cela, furent remplies de crainte, et glorifièrent Dieu, qui avait donné un tel pouvoir aux hommes. (9:8) 9 Jésus, sortant de là, vit un homme, appelé Matthieu, assis au bureau des impots. Et il lui dit : Suis-moi. Et se levant, il le suivit. (9:9) 10 Or, il arriva que, Jésus étant à table dans la maison, beaucoup de publicains et de pécheurs vinrent se mettre à table avec lui et ses disciples. (9:10) 11 Et voyant cela, les pharisiens disaient à ses disciples : Pourquoi votre Maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ? (9:11) 12 Mais Jésus les ayant entendus, dit : Ce ne sont pas ceux qui se portent bien, mais les malades, qui ont besoin de médecin. (9:12) 13 Allez, et apprenez ce que signifie cette parole : Je veux la miséricorde et non le sacrifice. Car je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs. (9:13) 14 Alors les disciples de Jean s’approchèrent de lui, et dirent : Pourquoi nous et les pharisiens jeûnons-nous souvent, tandis que vos disciples ne jeûnent point ? (9:14) 15 Et Jésus leur dit : Les amis de l’époux peuvent-ils être dans le deuil pendant que l’époux est avec eux ? Mais les jours viendront où l’époux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront. (9:15) 16 Personne ne met une pièce de drap neuf à un vieux vêtement ; car elle emporterait une partie du vêtement, et la déchirure serait pire. (9:16) 17 On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement les outres se rompent, le vin se répand, et les outres sont perdues. Mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et tous deux se conservent. (9:17) 18 Tandis qu’il leur disait cela, voici qu’un chef de synagogue s’approcha, et se prosterna devant lui, en disant : Seigneur, ma fille est morte il y a un instant ; mais venez, imposez votre main sur elle, et elle vivra. (9:18) 19 Jésus, se levant, le suivait avec ses disciples. (9:19) 20 Et voici qu’une femme, qui souffrait d’une perte de sang depuis douze ans, s’approcha par derrière, et toucha la frange de son vêtement. (9:20) 21 Car elle disait en elle-même : Si je puis seulement toucher son vêtement, je serai guérie. (9:21) 22 Jésus, se retournant et la voyant, dit : Aie confiance, ma fille, ta foi t’a sauvée. Et la femme fut guérie à l’heure même. (9:22) 23 Lorsque Jésus fut arrivé à la maison du chef de synagogue, et qu’il eut vu les joueurs de flûte et une foule bruyante, il dit : (9:23) 24 Retirez-vous ; car cette jeune fille n’est pas morte, mais elle dort. Et ils se moquaient de lui. (9:24) 25 Lorsque la foule eut été renvoyée, il entra, et prit la main de la jeune fille. Et la jeune fille se leva. (9:25) 26 Et le bruit s’en répandit dans tout le pays. (9:26) 27 Comme Jésus sortait de là, deux aveugles le suivirent, criant et disant : Ayez pitié de nous, Fils de David. (9:27) 28 Et lorsqu’il fut venu dans la maison, les aveugles s’approchèrent de lui. Et Jésus leur dit : Croyez-vous que je puisse vous faire cela ? Ils lui dirent : Oui, Seigneur. (9:28) 29 Alors il toucha leurs yeux, en disant : Qu’il vous soit fait selon votre foi. (9:29) 30 Et leurs yeux s’ouvrirent. Et Jésus les menaça, en disant : Prenez garde que personne ne le sache. (9:30) 31 Mais eux, s’en allant, répandirent sa renommée dans tout ce pays-là. (9:31) 32 Lorsqu’ils furent sortis, voici qu’on lui présenta un homme muet, possédé du démon. (9:32) 33 Le démon ayant été chassé, le muet parla, et les foules furent dans l’admiration, disant : Jamais rien de semblable n’a été vu en Israël. (9:33) 34 Mais les pharisiens disaient : C’est par le prince des démons qu’il chasse les démons. (9:34) 35 Or, Jésus parcourait toutes les villes et les villages, enseignant dans leurs synagogues, et prêchant l’Evangile du royaume, et guérissant toute langueur et toute infirmité. (9:35) 36 Et voyant les foules, il en eut compassion ; car elles étaient accablées, et gisaient comme des brebis qui n’ont point de pasteur. (9:36) 37 Alors il dit à ses disciples : La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. (9:37) 38 Priez donc le Maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson. (9:38) Matthieu
9:1-38
12Traduction par Edmond Stapfer
Édition de 1889, libre de droits.
1 Montant dans une barque, Jésus repassa l’eau et vint dans sa ville. (9:1) 2 On lui présenta un paralytique étendu sur un lit. Voyant leur foi, il dit au paralytique : « Courage ! mon enfant, tes péchés sont pardonnés. » (9:2) 3 Il y avait là quelques Scribes. « Cet homme blasphème », se dirent-ils en eux-mêmes ; (9:3) 4 mais Jésus vit leurs pensées et dit : « Pourquoi pensez-vous le mal dans vos cœurs ? (9:4) 5 Lequel est le plus facile de dire : « Tes péchés sont pardonnés » ou de dire : Lève toi et marche ? » (9:5) 6 Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a, sur la terre, le pouvoir de pardonner des péchés..... lève-toi, dit-il au paralytique, emporte ton lit et retourne dans ta maison. » (9:6) 7 Il se leva et s’en alla en sa maison. (9:7) 8 Les multitudes, voyant cela, furent saisies de crainte et rendirent gloire à Dieu de ce qu’il avait donné une telle puissance aux hommes. (9:8) 9 Jésus, parti de là, vit, en passant, un homme, appelé Matthieu, assis au bureau du péage. Il lui dit ; « Suis-moi. » Matthieu se leva et le suivit. (9:9) 10 Jésus étant à table dans la maison de Matthieu, il arriva que beaucoup de publicains et de pécheurs, étant survenus, s’y trouvèrent avec lui et avec ses disciples. (9:10) 11 Ce que voyant, les Pharisiens dirent à ses disciples : « Pourquoi votre Maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ? » (9:11) 12 Jésus les entendit : « Ce ne sont pas, dit-il, les gens bien portants qui ont besoin de médecin ; ce sont les malades. » (9:12) 13 Allez apprendre le sens de cette parole : « Je veux miséricorde et non pas sacrifice ; » car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. » (9:13) 14 Alors les disciples de Jean s’approchèrent de lui et lui demandèrent : « Pourquoi, lorsque nous et les Pharisiens nous jeûnons, tes disciples ne jeûnent-ils pas ? » (9:14) 15 Jésus leur répondit : « Les amis de l’époux peuvent-ils s’attrister durant le temps que l’époux est avec eux ? Des jours viendront où l’époux leur sera enlevé, ils jeûneront alors. » (9:15) 16 « Personne ne met un morceau d’étoffe neuve à un vieux vêtement ; car ce morceau emporte une partie du vêtement qu’il recouvre et fait une plus grande déchirure. (9:16) 17 Ce n’est pas non plus dans de vieilles outres que l’on verse du vin nouveau ; sans quoi les outres se rompent, le vin se répand et les outres sont perdues. Mais on verse le vin nouveau dans des outres neuves, et tous deux se conservent. » (9:17) 18 Il leur parlait encore lorsqu’un chef de synagogue entra et se prosterna devant lui. « Ma fille, dit-il, vient de mourir ; mais viens, pose ta main sur elle, et elle vivra. » (9:18) 19 Jésus se leva et le suivit avec ses disciples. (9:19) 20 Or une femme, malade d’une perte de sang depuis douze années, s’approcha par derrière et toucha la frange de son vêtement. (9:20) 21 Car elle se disait à elle-même : « Si seulement je touche son vêtement, je serai guérie. » (9:21) 22 Jésus se retournant et la voyant, lui dit : « Courage, ma fille, ta foi t’a guérie. » Et à l’instant même la femme fut guérie. (9:22) 23 Parvenu à la maison du chef, Jésus dit, en voyant tes joueurs de flûtes et la foule qui se livrait à de bruyantes lamentations : (9:23) 24 « Retirez-vous, cette jeune fille n’est pas morte, mais elle dort. » On se moquait de lui ; (9:24) 25 mais quand on eut renvoyé tout le monde, il entra, saisit la main de la jeune fille, et elle se réveilla. (9:25) 26 Le bruit s’en répandit dans tout le pays. (9:26) 27 Comme Jésus partait de là, deux aveugles le suivirent, criant et disant : « Aie pitié de nous, fils de David ! » (9:27) 28 Il entra dans la maison, les aveugles vinrent l’y trouver : « Croyez vous, leur dit Jésus, que j’aie la puissance de faire cela ? » — Ils répondirent : « Oui, Seigneur ! » (9:28) 29 « Qu’il vous soit fait selon votre foi ! » dit-il alors en leur touchant les yeux. (9:29) 30 Et leurs yeux s’ouvrirent. Jésus ajouta d’un ton sévère : « Veillez à ce que nul ne le sache ! » (9:30) 31 Mais eux, s’en étant allés, publièrent sa renommée dans tout ce pays. (9:31) 32 Après leur départ, on lui présenta un muet qui avait un démon. (9:32) 33 Et le démon ayant été chassé, le muet parla. Les multitudes disaient dans leur admiration : « On n’a jamais rien vu de semblable en Israël ! » (9:33) 34 Quant aux Pharisiens, ils disaient : « C’est par le Prince des démons qu’il chasse les démons ! » (9:34) 35 Jésus cependant parcourait toutes les villes et tous les villages, enseignant dans leurs synagogues, prêchant l’Évangile du Royaume et guérissant toute sorte de maux et d’infirmités. (9:35) 36 Voyant les multitudes, il fut ému de compassion, car elles étaient comme des brebis sans berger, épuisées et gisantes çà et là. (9:36) 37 Alors il dit à ses disciples : « La moisson est grande et les ouvriers en petit nombre. (9:37a) 38 Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des, ouvriers dans sa moisson. » (9:37b) Matthieu
9:37-37
13Traduction du rabbinat par Zadoc Kahn
Édition de 1899-1906, libre de droits.
— Cette traduction ne possède que l'Ancien Testament.
14Traduction par Louis Segond
Édition de 1910, libre de droits.
1 Jésus, étant monté dans une barque, traversa la mer, et alla dans sa ville. (9:1) 2 Et voici, on lui amena un paralytique couché sur un lit. Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : Prends courage, mon enfant, tes péchés te sont pardonnés. (9:2) 3 Sur quoi, quelques scribes dirent au dedans d’eux : Cet homme blasphème. (9:3) 4 Et Jésus, connaissant leurs pensées, dit : Pourquoi avez-vous de mauvaises pensées dans vos cœurs ? (9:4) 5 Car, lequel est le plus aisé, de dire : Tes péchés sont pardonnés, ou de dire : Lève-toi, et marche ? (9:5) 6 Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : Lève-toi, dit-il au paralytique, prends ton lit, et va dans ta maison. (9:6) 7 Et il se leva, et s’en alla dans sa maison. (9:7) 8 Quand la foule vit cela, elle fut saisie de crainte, et elle glorifia Dieu, qui a donné aux hommes un tel pouvoir. (9:8) 9 De là étant allé plus loin, Jésus vit un homme assis au lieu des péages, et qui s’appelait Matthieu. Il lui dit : Suis-moi. Cet homme se leva, et le suivit. (9:9) 10 Comme Jésus était à table dans la maison, voici, beaucoup de publicains et de gens de mauvaise vie vinrent se mettre à table avec lui et avec ses disciples. (9:10) 11 Les pharisiens virent cela, et ils dirent à ses disciples : Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les gens de mauvaise vie ? (9:11) 12 Ce que Jésus ayant entendu, il dit : Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. (9:12) 13 Allez, et apprenez ce que signifie : Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices. Car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. (9:13) 14 Alors les disciples de Jean vinrent auprès de Jésus, et dirent : Pourquoi nous et les pharisiens jeûnons-nous, tandis que tes disciples ne jeûnent point ? (9:14) 15 Jésus leur répondit : Les amis de l’époux peuvent-ils s’affliger pendant que l’époux est avec eux ? Les jours viendront où l’époux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront. (9:15) 16 Personne ne met une pièce de drap neuf à un vieil habit ; car elle emporterait une partie de l’habit, et la déchirure serait pire. (9:16) 17 On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, les outres se rompent, le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le vin et les outres se conservent. (9:17) 18 Tandis qu’il leur adressait ces paroles, voici, un chef arriva, se prosterna devant lui, et dit : Ma fille est morte il y a un instant ; mais viens, impose-lui les mains, et elle vivra. (9:18) 19 Jésus se leva, et le suivit avec ses disciples. (9:19) 20 Et voici, une femme atteinte d’une perte de sang depuis douze ans s’approcha par derrière, et toucha le bord de son vêtement. (9:20) 21 Car elle disait en elle-même : Si je puis seulement toucher son vêtement, je serai guérie. (9:21) 22 Jésus se retourna, et dit, en la voyant : Prends courage, ma fille, ta foi t’a guérie. Et cette femme fut guérie à l’heure même. (9:22) 23 Lorsque Jésus fut arrivé à la maison du chef, et qu’il vit les joueurs de flûte et la foule bruyante, (9:23) 24 il leur dit : Retirez-vous ; car la jeune fille n’est pas morte, mais elle dort. Et ils se moquaient de lui. (9:24) 25 Quand la foule eut été renvoyée, il entra, prit la main de la jeune fille, et la jeune fille se leva. (9:25) 26 Le bruit s’en répandit dans toute la contrée. (9:26) 27 Étant parti de là, Jésus fut suivi par deux aveugles, qui criaient : Aie pitié de nous, Fils de David ! (9:27) 28 Lorsqu’il fut arrivé à la maison, les aveugles s’approchèrent de lui, et Jésus leur dit : Croyez-vous que je puisse faire cela ? Oui, Seigneur, lui répondirent-ils. (9:28) 29 Alors il leur toucha les yeux, en disant : Qu’il vous soit fait selon votre foi. (9:29) 30 Et leurs yeux s’ouvrirent. Jésus leur fit cette recommandation sévère : Prenez garde que personne ne le sache. (9:30) 31 Mais, dès qu’ils furent sortis, ils répandirent sa renommée dans tout le pays. (9:31) 32 Comme ils s’en allaient, voici, on amena à Jésus un démoniaque muet. (9:32) 33 Le démon ayant été chassé, le muet parla. Et la foule étonnée disait : Jamais pareille chose ne s’est vue en Israël. (9:33) 34 Mais les pharisiens dirent : C’est par le prince des démons qu’il chasse les démons. (9:34) 35 Jésus parcourait toutes les villes et les villages, enseignant dans les synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité. (9:35) 36 Voyant la foule, il fut ému de compassion pour elle, parce qu’elle était languissante et abattue, comme des brebis qui n’ont point de berger. (9:36) 37 Alors il dit à ses disciples : La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. (9:37) 38 Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson. (9:38) Matthieu
9:1-38
15Traduction par Augustin Crampon
Édition de 1923, libre de droits.
1 Jésus étant donc monté dans la barque, repassa le lac et vint dans sa ville. (9:1) 2 Et voilà qu’on lui présenta un paralytique, étendu sur un lit. Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : “ Mon fils, aie confiance, tes péchés te sont remis. ˮ (9:2) 3 Aussitôt quelques Scribes dirent en eux-mêmes : “ Cet homme blasphème. ˮ (9:3) 4 Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit : “ Pourquoi pensez-vous le mal dans vos cœurs ? (9:4) 5 Lequel est le plus aisé de dire : Tes péchés te sont remis ; ou de dire : Lève-toi et marche ? (9:5) 6 Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de remettre les péchés : Lève-toi, dit-il au paralytique, prends ton lit, et va dans ta maison. ˮ (9:6) 7 Et il se leva, et s’en alla dans sa maison. (9:7) 8 La multitude voyant ce prodige fut saisie de crainte, et rendit gloire à Dieu, qui avait donné une telle puissance aux hommes. (9:8) 9 Étant parti de là, Jésus vit un homme, nommé Matthieu, assis au bureau de péage, et il lui dit : “ Suis-moi. ˮ Celui-ci se leva, et le suivit. (9:9) 10 Or il arriva que Jésus étant à table dans la maison de Matthieu, un grand nombre de publicains et de pécheurs vinrent prendre place avec lui et ses disciples. (9:10) 11 Ce que voyant, les Pharisiens dirent à ses disciples : “ Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ? ˮ (9:11) 12 Jésus, entendant cela, leur dit : “ Ce ne sont point les bien portants qui ont besoin de médecin, mais les malades. (9:12) 13 Allez apprendre ce que signifie cette parole : Je veux la miséricorde et non le sacrifice. Car je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs. ˮ (9:13) 14 Alors les disciples de Jean vinrent le trouver, et lui dirent : “ Pourquoi, tandis que les Pharisiens et nous, nous jeûnons souvent, vos disciples ne jeûnent-ils pas ? ˮ (9:14) 15 Jésus leur répondit : “ Les amis de l’époux peuvent-ils s’attrister pendant que l’époux est avec eux ? Mais viendront des jours où l’époux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront. (9:15) 16 Personne ne met une pièce d’étoffe neuve à un vieux vêtement ; car elle emporte quelque chose du vêtement, et la déchirure en est pire. (9:16) 17 On ne met pas non plus du vin nouveau dans des outres vieilles ; autrement, les outres se rompent, le vin se répand et les outres sont perdues. Mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et tous les deux se conservent. ˮ (9:17) 18 Comme il leur parlait ainsi, un chef de la synagogue entra, et se prosternant devant lui, il lui dit : “ Ma fille vient de mourir ; mais venez, imposez votre main sur elle, et elle vivra. ˮ (9:18) 19 Jésus se leva et le suivit avec ses disciples. (9:19) 20 Et voilà qu’une femme, affligée d’un flux de sang depuis douze années, s’approcha par derrière et toucha la houppe de son manteau. (9:20) 21 Car elle disait en elle-même : “ Si je touche seulement son manteau, je serai guérie. ˮ (9:21) 22 Jésus se retourna, et la voyant, il lui dit : “ Ayez confiance, ma fille, votre foi vous a guérie. ˮ Et cette femme fut guérie à l’heure même. (9:22) 23 Lorsque Jésus fut arrivé à la maison du chef de la synagogue, voyant les joueurs de flûte et une foule qui faisait grand bruit, il leur dit : (9:23) 24 “ Retirez-vous ; car la jeune fille n’est pas morte, mais elle dort ˮ ; et ils se riaient de lui. (9:24) 25 Lorsqu’on eut fait sortir cette foule, il entra, prit la main de la jeune fille, et elle se leva. (9:25) 26 Et le bruit s’en répandit dans tout le pays. (9:26) 27 Comme Jésus poursuivait sa route, deux aveugles se mirent à le suivre, en disant à haute voix : “ Fils de David, ayez pitié de nous. ˮ (9:27) 28 Lorsqu’il fut entré dans la maison, les aveugles s’approchèrent de lui, et Jésus leur dit : “ Croyez-vous que je puisse faire cela ? ˮ Ils lui dirent : “ Oui, Seigneur. ˮ (9:28) 29 Alors il toucha leurs yeux en disant : “ Qu’il vous soit fait selon votre foi. ˮ (9:29) 30 Aussitôt leurs yeux furent ouverts, et Jésus leur dit d’un ton sévère : “ Prenez garde que personne ne le sache. ˮ (9:30) 31 Mais, s’en étant allés, ils publièrent ses louanges dans tout le pays. (9:31) 32 Après leur départ, on lui présenta un homme muet, possédé du démon. (9:32) 33 Le démon ayant été chassé, le muet parla, et la multitude, saisie d’admiration, disait : “ Jamais rien de semblable ne s’est vu en Israël. ˮ (9:33) 34 Mais les Pharisiens disaient : “ C’est par le prince des démons qu’il chasse les démons. ˮ (9:34) 35 Et Jésus parcourait toutes les villes et les bourgades, enseignant dans les synagogues, prêchant l’Évangile du royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité. (9:35) 36 Or, en voyant cette multitude d’hommes, il fut ému de compassion pour eux, parce qu’ils étaient harassés et abattus, comme des brebis sans pasteur. (9:36) 37 Alors il dit à ses disciples : “ La moisson est grande, mais les ouvriers sont en petit nombre. (9:37) 38 Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers à sa moisson. ˮ (9:38) Matthieu
9:1-38
16Nouvelle édition de Genève
Édition de 1979 © Copyright.[+]
1 Jésus, étant monté dans une barque, traversa la mer, et alla dans sa ville. (9:1) 2 Et voici, on lui amena un paralytique couché sur un lit. Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : Prends courage, mon enfant, tes péchés sont pardonnés. (9:2) 3 Alors, quelques scribes dirent au-dedans d’eux : Cet homme blasphème. (9:3) 4 Et Jésus, connaissant leurs pensées, dit : Pourquoi avez-vous de mauvaises pensées dans vos cœurs ? (9:4) 5 Car, lequel est le plus aisé, de dire : Tes péchés sont pardonnés, ou de dire : Lève-toi, et marche ? (9:5) 6 Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : Lève-toi, dit-il au paralytique, prends ton lit, et va dans ta maison. (9:6) 7 Et il se leva, et s’en alla dans sa maison. (9:7) 8 Quand la foule vit cela, elle fut saisie de crainte, et elle glorifia Dieu, qui a donné aux hommes un tel pouvoir. (9:8) 9 De là étant allé plus loin, Jésus vit un homme assis au bureau des péages et qui s’appelait Matthieu. Il lui dit : Suis-moi. Cet homme se leva, et le suivit. (9:9) 10 Comme Jésus était à table dans la maison, voici, beaucoup de publicains et de gens de mauvaise vie vinrent se mettre à table avec lui et avec ses disciples. (9:10) 11 Les pharisiens virent cela, et ils dirent à ses disciples : Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les gens de mauvaise vie ? (9:11) 12 Jésus les ayant entendus leur dit : Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. (9:12) 13 Allez, et apprenez ce que signifie : Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices. Car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. (9:13) 14 Alors les disciples de Jean vinrent auprès de Jésus, et dirent : Pourquoi nous et les pharisiens jeûnons-nous, tandis que tes disciples ne jeûnent point ? (9:14) 15 Jésus leur répondit : Les amis de l’époux peuvent-ils s’affliger pendant que l’époux est avec eux ? Les jours viendront où l’époux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront. (9:15) 16 Personne ne met une pièce de drap neuf à un vieil habit ; car elle emporterait une partie de l’habit, et la déchirure serait pire. (9:16) 17 On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, les outres se rompent, le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le vin et les outres se conservent. (9:17) 18 Tandis qu’il leur adressait ces paroles, voici, un chef arriva, se prosterna devant lui, et dit : Ma fille est morte il y a un instant ; mais viens, impose-lui les mains, et elle vivra. (9:18) 19 Jésus se leva, et le suivit avec ses disciples. (9:19) 20 Et voici, une femme atteinte d’une perte de sang depuis douze ans s’approcha par derrière, et toucha le bord de son vêtement. (9:20) 21 Car elle disait en elle-même : Si je puis seulement toucher son vêtement, je serai guérie. (9:21) 22 Jésus se retourna, et dit, en la voyant : Prends courage, ma fille, ta foi t’a guérie. Et cette femme fut guérie à l’heure même. (9:22) 23 Lorsque Jésus fut arrivé à la maison du chef, et qu’il vit les joueurs de flûte et la foule bruyante, (9:23) 24 il leur dit : Retirez-vous ; car la jeune fille n’est pas morte, mais elle dort. Et ils se moquaient de lui. (9:24) 25 Quand la foule eut été renvoyée, il entra, prit la main de la jeune fille, et la jeune fille se leva. (9:25) 26 Le bruit s’en répandit dans toute la contrée. (9:26) 27 Etant parti de là, Jésus fut suivi par deux aveugles, qui criaient : Aie pitié de nous, Fils de David ! (9:27) 28 Lorsqu’il fut arrivé à la maison, les aveugles s’approchèrent de lui, et Jésus leur dit : Croyez-vous que je puisse faire cela ? Oui, Seigneur, lui répondirent-ils. (9:28) 29 Alors il toucha leurs yeux, en disant : Qu’il vous soit fait selon votre foi. (9:29) 30 Et leurs yeux s’ouvrirent. Jésus leur fit cette recommandation sévère : Prenez garde que personne ne le sache. (9:30) 31 Mais, dès qu’ils furent sortis, ils répandirent sa renommée dans tout le pays. (9:31) 32 Comme ils s’en allaient, voici, on amena à Jésus un démoniaque muet. (9:32) 33 Le démon ayant été chassé, le muet parla. Et la foule étonnée disait : Jamais pareille chose ne s’est vue en Israël. (9:33) 34 Mais les pharisiens dirent : C’est par le prince des démons qu’il chasse les démons. (9:34) 35 Jésus parcourait toutes les villes et les villages, enseignant dans les synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité. (9:35) 36 Voyant la foule, il fut ému de compassion pour elle, parce qu’elle était languissante et abattue, comme des brebis qui n’ont point de berger. (9:36) 37 Alors il dit à ses disciples : La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. (9:37) 38 Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson. (9:38) Matthieu
9:1-38
17Traduction Louis Segond 21
Édition de 2007 © Copyright.[+]
1 Jésus, étant monté dans une barque, traversa la mer, et alla dans sa ville. (9:1) 2 Et voici, on lui amena un paralytique couché sur un lit. Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : Prends courage, mon enfant, tes péchés te sont pardonnés. (9:2) 3 Sur quoi, quelques scribes dirent au dedans d’eux : Cet homme blasphème. (9:3) 4 Et Jésus, connaissant leurs pensées, dit : Pourquoi avez-vous de mauvaises pensées dans vos cœurs ? (9:4) 5 Car, lequel est le plus aisé, de dire : Tes péchés sont pardonnés, ou de dire : Lève-toi, et marche ? (9:5) 6 Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : Lève-toi, dit-il au paralytique, prends ton lit, et va dans ta maison. (9:6) 7 Et il se leva, et s’en alla dans sa maison. (9:7) 8 Quand la foule vit cela, elle fut saisie de crainte, et elle glorifia Dieu, qui a donné aux hommes un tel pouvoir. (9:8) 9 De là étant allé plus loin, Jésus vit un homme assis au lieu des péages, et qui s’appelait Matthieu. Il lui dit : Suis-moi. Cet homme se leva, et le suivit. (9:9) 10 Comme Jésus était à table dans la maison, voici, beaucoup de publicains et de gens de mauvaise vie vinrent se mettre à table avec lui et avec ses disciples. (9:10) 11 Les pharisiens virent cela, et ils dirent à ses disciples : Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les gens de mauvaise vie ? (9:11) 12 Ce que Jésus ayant entendu, il dit : Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. (9:12) 13 Allez, et apprenez ce que signifie : Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices. Car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. (9:13) 14 Alors les disciples de Jean vinrent auprès de Jésus, et dirent : Pourquoi nous et les pharisiens jeûnons-nous, tandis que tes disciples ne jeûnent point ? (9:14) 15 Jésus leur répondit : Les amis de l’époux peuvent-ils s’affliger pendant que l’époux est avec eux ? Les jours viendront où l’époux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront. (9:15) 16 Personne ne met une pièce de drap neuf à un vieil habit ; car elle emporterait une partie de l’habit, et la déchirure serait pire. (9:16) 17 On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, les outres se rompent, le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le vin et les outres se conservent. (9:17) 18 Tandis qu’il leur adressait ces paroles, voici, un chef arriva, se prosterna devant lui, et dit : Ma fille est morte il y a un instant ; mais viens, impose-lui les mains, et elle vivra. (9:18) 19 Jésus se leva, et le suivit avec ses disciples. (9:19) 20 Et voici, une femme atteinte d’une perte de sang depuis douze ans s’approcha par derrière, et toucha le bord de son vêtement. (9:20) 21 Car elle disait en elle-même : Si je puis seulement toucher son vêtement, je serai guérie. (9:21) 22 Jésus se retourna, et dit, en la voyant : Prends courage, ma fille, ta foi t’a guérie. Et cette femme fut guérie à l’heure même. (9:22) 23 Lorsque Jésus fut arrivé à la maison du chef, et qu’il vit les joueurs de flûte et la foule bruyante, (9:23) 24 il leur dit : Retirez-vous ; car la jeune fille n’est pas morte, mais elle dort. Et ils se moquaient de lui. (9:24) 25 Quand la foule eut été renvoyée, il entra, prit la main de la jeune fille, et la jeune fille se leva. (9:25) 26 Le bruit s’en répandit dans toute la contrée. (9:26) 27 Étant parti de là, Jésus fut suivi par deux aveugles, qui criaient : Aie pitié de nous, Fils de David ! (9:27) 28 Lorsqu’il fut arrivé à la maison, les aveugles s’approchèrent de lui, et Jésus leur dit : Croyez-vous que je puisse faire cela ? Oui, Seigneur, lui répondirent-ils. (9:28) 29 Alors il leur toucha les yeux, en disant : Qu’il vous soit fait selon votre foi. (9:29) 30 Et leurs yeux s’ouvrirent. Jésus leur fit cette recommandation sévère : Prenez garde que personne ne le sache. (9:30) 31 Mais, dès qu’ils furent sortis, ils répandirent sa renommée dans tout le pays. (9:31) 32 Comme ils s’en allaient, voici, on amena à Jésus un démoniaque muet. (9:32) 33 Le démon ayant été chassé, le muet parla. Et la foule étonnée disait : Jamais pareille chose ne s’est vue en Israël. (9:33) 34 Mais les pharisiens dirent : C’est par le prince des démons qu’il chasse les démons. (9:34) 35 Jésus parcourait toutes les villes et les villages, enseignant dans les synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité. (9:35) 36 Voyant la foule, il fut ému de compassion pour elle, parce qu’elle était languissante et abattue, comme des brebis qui n’ont point de berger. (9:36) 37 Alors il dit à ses disciples : La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. (9:37) 38 Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson. (9:38) Matthieu
9:1-38
18Traduction française de la Bible King James par N. L. Stratford
Édition de 2022 © Copyright.[+]
1 Et il monta dans un bateau, et passa à l’autre rive, et arriva dans sa propre ville. (9:1) 2 Et voici on lui amena un homme atteint de paralysie, couché sur un lit : et Jésus, voyant leur foi, dit à celui atteint de paralysie : Fils, sois plein d’ardeur, tes péchés te sont pardonnés. (9:2) 3 Et, voici, certains des scribes disaient en eux-mêmes, Cet homme blasphème. (9:3) 4 Et Jésus, connaissant leurs pensées, dit : Pourquoi pensez-vous du mal dans vos cœurs ? (9:4) 5 Car lequel est le plus facile de dire : Tes péchés te sont pardonnés, ou de dire : Lève-toi, et marche ? (9:5) 6 Mais afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a pouvoir sur terre de pardonner les péchés (il dit alors à celui atteint de paralysie) : Lève-toi, prends ton lit, et va dans ta maison. (9:6) 7 Et il se leva, et partit vers sa maison. (9:7) 8 Mais lorsque les multitudes virent cela, elles s’émerveillèrent, et glorifièrent Dieu d’avoir donné un tel pouvoir aux hommes. (9:8) 9 ¶ Et comme Jésus passait plus loin, il vit un homme, nommé Matthieu, assis au poste de douane, et il lui dit : Suis-moi. Et il se leva, et le suivit. (9:9) 10 ¶ Et il arriva, comme Jésus était à table dans la maison, voici, beaucoup de publicains et de pécheurs vinrent et s’assirent avec Jésus et ses disciples. (9:10) 11 Et lorsque les Pharisiens virent cela, ils dirent à ses disciples : Pourquoi votre Maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ? (9:11) 12 Mais lorsque Jésus entendit cela, il leur dit : Ceux qui sont bien portants n’ont pas besoin de médecin, mais ceux qui sont malades. (9:12) 13 Mais allez, et apprenez ce que signifie, Je veux miséricorde, et non pas sacrifice : car je ne suis pas venu appeler les hommes droits, mais les pécheurs à la repentance. (9:13) 14 ¶ Alors les disciples de Jean vinrent à lui disant : Pourquoi nous et les Pharisiens jeûnons-nous souvent tandis que tes disciples ne jeûnent pas ? (9:14) 15 Et Jésus leur dit : Les enfants de la chambre nuptiale peuvent-ils être en deuil tant que l’époux est avec eux ? Mais les jours viendront où l’époux leur sera ôté, et alors ils jeûneront. (9:15) 16 Aucun homme ne met un morceau de tissu neuf à un vieux vêtement, car ce qui est mis pour remplacer emporte le vêtement, et la déchirure est pire. (9:16) 17 On ne met pas non plus le vin nouveau dans de vieilles bouteilles : autrement les bouteilles se cassent, le vin se répand, et les bouteilles périssent : mais on met le vin nouveau dans des bouteilles neuves, et les deux sont conservés. (9:17) 18 ¶ Tandis qu’il leur disait ces choses, voici, un certain dirigeant vint, et l’adora, disant : Ma fille vient de mourir : mais viens et pose ta main sur elle, et elle vivra. (9:18) 19 Et Jésus se leva et le suivit ainsi que ses disciples. (9:19) 20 ¶ Et, voici, une femme qui était affligée d’une perte de sang depuis douze ans, vint derrière lui, et toucha le bord de son vêtement : (9:20) 21 Car elle disait en elle-même, Si je pouvais juste toucher son vêtement, je serais bien portante. (9:21) 22 Mais Jésus se retourna et lorsqu’il la vit, il dit : Ma fille, prends courage ; ta foi t’a rendue bien portante. Et la femme fut rendue bien portante depuis cette heure-là. (9:22) 23 Et lorsque Jésus arriva à la maison du dirigeant, et qu’il vit les ménestrels, et le peuple qui faisait grand bruit, (9:23) 24 Il leur dit : Retirez-vous : car la fillette n’est pas morte, mais elle dort. Et ils le tournèrent en ridicule. (9:24) 25 Mais lorsque le peuple eut été mis dehors, il entra et la prit par la main et la fillette se leva. (9:25) 26 Et la renommée s’en répandit de tous côtés dans tout ce pays-là. (9:26) 27 ¶ Et lorsque Jésus partit de là, deux hommes aveugles le suivirent, criant et disant : Toi Fils de David, aie miséricorde sur nous. (9:27) 28 Et lorsqu’il fut entré dans la maison, les hommes aveugles vinrent à lui : et Jésus leur dit : Croyez-vous que je suis capable de faire cela ? Ils lui répondirent : Oui, Seigneur. (9:28) 29 Alors il leur toucha les yeux en disant : Qu’il vous soit fait selon votre foi. (9:29) 30 Et leurs yeux furent ouverts ; et Jésus les chargea strictement, disant : Prenez garde qu’aucun homme ne le sache. (9:30) 31 Mais eux, lorsqu’ils partirent, répandirent de tous côtés sa renommée dans toute cette province. (9:31) 32 ¶ Et comme ils sortaient, voici, ils lui amenèrent un homme muet, possédé d’un diable. (9:32) 33 Et lorsque le diable fut chassé, le muet parla : et les multitudes s’émerveillèrent, disant : Il ne s’est jamais rien vu de semblable en Israël. (9:33) 34 Mais les Pharisiens disaient : Il chasse les diables par le prince des diables. (9:34) 35 Et Jésus allait par toutes les villes et les villages, enseignant dans leurs synagogues, et prêchant l’évangile du royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité parmi le peuple. (9:35) 36 ¶ Mais lorsqu’il vit les multitudes, il fut ému de compassion envers eux, parce qu’ils étaient fatigués et étaient dispersés de tous côtés, comme des moutons n’ayant pas de berger. (9:36) 37 Alors il dit à ses disciples : La moisson est vraiment grande, mais les ouvriers sont peu nombreux ; (9:37) 38 Priez donc le Seigneur de la moisson afin qu’il envoie des ouvriers dans sa moisson. (9:38) Matthieu
9:1-38