Comparateur de Bibles

De à
Préférences d'affichage Afficher par défaut :

Afficher uniquement les traductions en :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :

1Traduction par David Martin
Édition de 1744, libre de droits.
1 Alors des Pharisiens et des saducéens vinrent à lui, et pour l’éprouver, ils lui demandèrent qu’il leur fît voir quelque miracle dans le ciel. (16:1) 2 Mais il répondit, et leur dit : quand le soir est venu, vous dites : il fera beau temps, car le ciel est rouge. (16:2) 3 Et le matin [vous dites] : il y aura aujourd’hui de l’orage, car le ciel est rouge, et sombre. Hypocrites, vous savez bien juger de l’apparence du ciel, et vous ne pouvez juger des signes des saisons ! (16:3) 4 La nation méchante et adultère recherche un miracle ; mais il ne lui sera point donné d’[autre] miracle que celui de Jonas le Prophète ; et les laissant il s’en alla. (16:4) 5 Et quand ses Disciples furent venus au rivage de delà, ils avaient oublié de prendre des pains. (16:5) 6 Et Jésus leur dit : voyez, et donnez-vous garde du levain des Pharisiens et des Saducéens. (16:6) 7 Or ils pensaient en eux-mêmes, et disaient : c’est parce que nous n’avons pas pris de pains. (16:7) 8 Et Jésus connaissant leur pensée, leur dit : gens de petite foi, qu’est-ce que vous pensez en vous-mêmes au sujet de ce que vous n’avez point pris de pains ? (16:8) 9 Ne comprenez-vous point encore, et ne vous souvient-il plus des cinq pains des cinq mille hommes, et combien de corbeilles vous en recueillîtes ? (16:9) 10 Ni des sept pains des quatre mille hommes, et combien de corbeilles vous en recueillîtes ? (16:10) 11 Comment ne comprenez-vous point que ce n’est pas touchant le pain que je vous ai dit, de vous donner garde du levain des Pharisiens et des Saducéens ? (16:11) 12 Alors ils comprirent que ce n’était pas du levain du pain qu’il leur avait dit de se donner garde, mais de la doctrine des Pharisiens et des Saducéens. (16:12) 13 Et Jésus venant aux quartiers de Césarée de Philippe, interrogea ses Disciples, en disant : qui disent les hommes que je suis, [moi] le Fils de l’homme ? (16:13) 14 Et ils lui répondirent : les uns disent que tu es Jean Baptiste ; les autres, Elie ; et les autres, Jérémie, ou l’un des Prophètes. (16:14) 15 Il leur dit : et vous, qui dites-vous que je suis ? (16:15) 16 Simon Pierre répondit, et dit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. (16:16) 17 Et Jésus répondit, et dit : tu es bienheureux, Simon, fils de Jonas : car la chair et le sang ne te l’a pas révélé, mais mon Père qui est aux cieux. (16:17) 18 Et je te dis aussi, que tu es Pierre, et sur cette pierre j’édifierai mon Église ; et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle. (16:18) 19 Et je te donnerai les clefs du Royaume des cieux ; et tout ce que tu auras lié sur la terre, sera lié dans les cieux ; et tout ce que tu auras délié sur la terre, sera délié dans les cieux. (16:19) 20 Alors il commanda expressément à ses Disciples de ne dire à personne qu’il fût Jésus le Christ. (16:20) 21 Dès lors Jésus commença à déclarer à ses Disciples, qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, et qu’il y souffrît beaucoup de la part des Anciens, et des principaux Sacrificateurs, et des Scribes ; et qu’il y fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour. (16:21) 22 Mais Pierre l’ayant tiré à part se mit à le reprendre, en lui disant : Seigneur, aie pitié de toi ; cela ne t’arrivera point. (16:22) 23 Mais lui s’étant retourné, dit à Pierre : retire-toi de moi, Satan, tu m’es en scandale ; car tu ne comprends pas les choses qui sont de Dieu, mais celles qui sont des hommes. (16:23) 24 Alors Jésus dit à ses Disciples : si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à soi-même, et qu’il charge sa croix ; et me suive. (16:24) 25 Car quiconque voudra sauver son âme, la perdra ; mais quiconque perdra son âme pour l’amour de moi, la trouvera. (16:25) 26 Mais que profiterait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il fait la perte de son âme ? Ou que donnera l’homme en échange de son âme ? (16:26) 27 Car le Fils de l’homme doit venir environné de la gloire de son Père avec ses Anges, et alors il rendra à chacun selon ses œuvres. (16:27) 28 En vérité je vous dis, qu’il y a quelques-uns de ceux qui sont ici présents, qui ne mourront point, jusqu’à ce qu’ils aient vu le Fils de l’homme venir en son règne. (16:28) Matthieu
16:1-28
2Traduction King James revue par B. Blayney
Édition de 1769, libre de droits (hors GB).
1 The Pharisees also with the Sadducees came, and tempting desired him that he would shew them a sign from heaven. (16:1) 2 He answered and said unto them, When it is evening, ye say, It will be fair weather : for the sky is red. (16:2) 3 And in the morning, It will be foul weather to day : for the sky is red and lowring. O ye hypocrites, ye can discern the face of the sky ; but can ye not discern the signs of the times ? (16:3) 4 A wicked and adulterous generation seeketh after a sign ; and there shall no sign be given unto it, but the sign of the prophet Jonas. And he left them, and departed. (16:4) 5 And when his disciples were come to the other side, they had forgotten to take bread. (16:5) 6 Then Jesus said unto them, Take heed and beware of the leaven of the Pharisees and of the Sadducees. (16:6) 7 And they reasoned among themselves, saying, It is because we have taken no bread. (16:7) 8 Which when Jesus perceived, he said unto them, O ye of little faith, why reason ye among yourselves, because ye have brought no bread ? (16:8) 9 Do ye not yet understand, neither remember the five loaves of the five thousand, and how many baskets ye took up ? (16:9) 10 Neither the seven loaves of the four thousand, and how many baskets ye took up ? (16:10) 11 How is it that ye do not understand that I spake it not to you concerning bread, that ye should beware of the leaven of the Pharisees and of the Sadducees ? (16:11) 12 Then understood they how that he bade them not beware of the leaven of bread, but of the doctrine of the Pharisees and of the Sadducees. (16:12) 13 When Jesus came into the coasts of Caesarea Philippi, he asked his disciples, saying, Whom do men say that I the Son of man am ? (16:13) 14 And they said, Some say that thou art John the Baptist : some, Elias ; and others, Jeremias, or one of the prophets. (16:14) 15 He saith unto them, But whom say ye that I am ? (16:15) 16 And Simon Peter answered and said, Thou art the Christ, the Son of the living God. (16:16) 17 And Jesus answered and said unto him, Blessed art thou, Simon Barjona : for flesh and blood hath not revealed it unto thee, but my Father which is in heaven. (16:17) 18 And I say also unto thee, That thou art Peter, and upon this rock I will build my church ; and the gates of hell shall not prevail against it. (16:18) 19 And I will give unto thee the keys of the kingdom of heaven : and whatsoever thou shalt bind on earth shall be bound in heaven : and whatsoever thou shalt loose on earth shall be loosed in heaven. (16:19) 20 Then charged he his disciples that they should tell no man that he was Jesus the Christ. (16:20) 21 From that time forth began Jesus to shew unto his disciples, how that he must go unto Jerusalem, and suffer many things of the elders and chief priests and scribes, and be killed, and be raised again the third day. (16:21) 22 Then Peter took him, and began to rebuke him, saying, Be it far from thee, Lord : this shall not be unto thee. (16:22) 23 But he turned, and said unto Peter, Get thee behind me, Satan : thou art an offence unto me : for thou savourest not the things that be of God, but those that be of men. (16:23) 24 Then said Jesus unto his disciples, If any man will come after me, let him deny himself, and take up his cross, and follow me. (16:24) 25 For whosoever will save his life shall lose it : and whosoever will lose his life for my sake shall find it. (16:25) 26 For what is a man profited, if he shall gain the whole world, and lose his own soul ? or what shall a man give in exchange for his soul ? (16:26) 27 For the Son of man shall come in the glory of his Father with his angels ; and then he shall reward every man according to his works. (16:27) 28 Verily I say unto you, There be some standing here, which shall not taste of death, till they see the Son of man coming in his kingdom. (16:28) Matthew
16:1-28
3Traduction revue par J. F. Ostervald
Édition de 1823, libre de droits.
1 Alors des Pharisiens et des Sadducéens vinrent à lui, et ils lui demandèrent en le tentant, qu’il leur fît voir quelque miracle du ciel. (16:1) 2 Mais il leur répondit : Quand le soir est venu, vous dites : Il fera beau temps, car le ciel est rouge. (16:2) 3 Et le matin vous dites : Il y aura aujourd’hui de l’orage, car le ciel est sombre et rouge. Hypocrites ! vous savez bien discerner l’apparence du ciel, et vous ne pouvez pas discerner les signes des temps. (16:3) 4 Cette race méchante et adultère demande un miracle, mais on ne lui en accordera aucun autre que celui du prophète Jonas. Et, les laissant, il s’en alla. (16:4) 5 Et ses disciples, qui étaient allés à l’autre bord, avaient oublié de prendre des pains. (16:5) 6 Et Jésus leur dit : Gardez-vous avec soin du levain des Pharisiens et des Sadducéens. (16:6) 7 Sur quoi ils pensaient en eux-mêmes, et disaient : C’est parce que nous n’avons point pris de pains. (16:7) 8 Et Jésus, connaissant cela, leur dit : Gens de peu de foi, pourquoi pensez-vous ainsi en vous-mêmes, sur ce que vous n’avez point pris de pains ? (16:8) 9 N’avez-vous point encore d’intelligence et ne vous souvenez-vous plus des cinq pains des cinq mille hommes, et combien vous en remportâtes de paniers ? (16:9) 10 Ni des sept pains des quatre mille hommes, et combien vous en remportâtes de corbeilles ? (16:10) 11 Comment ne comprenez-vous pas que je ne vous parlais pas du pain, lorsque je vous ai dit de vous garder du levain des Pharisiens et des Sadducéens ? (16:11) 12 Alors ils comprirent que ce n’était pas du levain du pain, mais que c’était du levain de la doctrine des Pharisiens et des Sadducéens qu’il leur avait dit de se garder. (16:12) 13 Et Jésus, étant arrivé dans le territoire de Césarée de Philippe, demanda à ses disciples : Qui disent les hommes que je suis, moi, le Fils de l’homme ? (16:13) 14 Et ils lui répondirent : Les uns disent que tu es Jean-Baptiste ; les autres, Elie, et les autres, Jérémie, ou l’un des prophètes. (16:14) 15 Il leur dit : Et vous, qui dites-vous que je suis ? (16:15) 16 Simon Pierre, prenant la parole, dit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. (16:16) 17 Et Jésus lui répondit : Tu es heureux, Simon, fils de Jona ; car ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux. (16:17) 18 Et moi je te dis aussi, que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle. (16:18) 19 Et je te donnerai les clefs du royaume des cieux ; et tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux ; et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. (16:19) 20 Alors il défendit à ses disciples de dire à personne que lui Jésus fût le Christ. (16:20) 21 Dès-lors Jésus commença à déclarer à ses disciples qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, et qu’il y souffrît beaucoup de la part des sénateurs, et des principaux sacrificateurs, et des Scribes, et qu’il y fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour. (16:21) 22 Alors Pierre, l’ayant pris à part, se mit à le reprendre et à lui dire : A Dieu ne plaise, Seigneur, cela ne t’arrivera point (16:22) 23 Mais Jésus, se tournant, dit à Pierre : Retire-toi de moi, Satan, tu m’es en scandale ; car tu ne comprends point les choses qui sont de Dieu, mais seulement celles qui sont des hommes. (16:23) 24 Alors Jésus dit à ses disciples : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à soi-même, et qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. (16:24) 25 Car quiconque voudra sauver sa vie la perdra, et quiconque perdra sa vie pour l’amour de moi la trouvera ; (16:25) 26 Car que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme ? Ou que donnerait l’homme en échange de son âme ? (16:26) 27 Car le Fils de l’homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges ; et alors il rendra à chacun selon ses œuvres. (16:27) 28 Je vous dis en vérité qu’il y en a quelques-uns de ceux qui sont ici présens, qui ne mourront point qu’ils n’aient vu le Fils de l’homme venir en son règne. (16:28) Matthieu
16:1-28
4Traduction par H.-A. Perret-Gentil
Édition de 1847-1861, libre de droits.
— Cette traduction ne possède que l'Ancien Testament.
5Traduction par L. I. Lemaistre de Saci
Édition de 1855, libre de droits.
1 ALORS les pharisiens et les saducéens vinrent à lui pour le tenter, et ils le prièrent de leur faire voir quelque prodige dans le ciel. (16:1) 2 Mais il leur répondit : Le soir vous dites : Il fera beau, parce que le ciel est rouge. (16:2) 3 Et le matin vous dites : Il y aura aujourd’hui de l’orage, parce que le ciel est sombre et rougeâtre. (16:3) 4 Hypocrites ! vous savez donc reconnaître ce que présagent les diverses apparences du ciel ; ne pouvez-vous donc pas aussi discerner les signes des temps que Dieu a marqués ? Cette nation corrompue et adultère demande un prodige, et il ne lui en sera point donné d’autre que celui du prophète Jonas. Et les laissant, il s’en alla. (16:4) 5 Or ses disciples étant passés au delà de l’eau, avaient oublié de prendre des pains. (16:5) 6 Jésus leur dit : Ayez soin de vous garder du levain des pharisiens et des saducéens. (16:6) 7 Mais ils pensaient et disaient entre eux : C’est parce que nous n’avons point pris de pains. (16:7) 8 Ce que Jésus connaissant, il leur dit : Hommes de peu de foi, pourquoi vous entretenez-vous ensemble de ce que vous n’avez point pris de pains ? (16:8) 9 Ne comprenez-vous point encore, et ne vous souvient-il point que cinq pains ont suffi pour cinq mille hommes, et combien vous en avez remporté de paniers ; (16:9) 10 et que sept pains ont suffi pour quatre mille hommes, et combien vous en avez remporté de corbeilles. (16:10) 11 Comment ne comprenez-vous point que ce n’est pas du pain que je vous parlais, lorsque je vous ai dit de vous garder du levain des pharisiens et des saducéens ? (16:11) 12 Alors ils comprirent qu’il ne leur avait pas dit de se garder du levain qu’on met dans le pain, mais de la doctrine des pharisiens et des saducéens. (16:12) 13 Jésus étant venu aux environs de Césarée de Philippe, interrogea ses disciples, et leur dit : Que disent les hommes touchant le Fils de l’homme ? Qui disent-ils que je suis ? (16:13) 14 Ils lui répondirent : Les uns disent que vous êtes Jean-Baptiste, les autres Élie, les autres Jérémie, ou quelqu’un des prophètes. (16:14) 15 Jésus leur dit : Et vous autres, qui dites-vous que je suis ? (16:15) 16 Simon-Pierre prenant la parole, lui dit : Vous êtes le CHRIST, le Fils du Dieu vivant. (16:16) 17 Jésus lui répondit : Vous êtes bienheureux, Simon, fils de Jean ; parce que ce n’est point la chair, ni le sang, qui vous ont révélé ceci, mais mon Père qui est dans les cieux. (16:17) 18 Et moi aussi, je vous dis que vous êtes Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle. (16:18) 19 Et je vous donnerai les clefs du royaume des cieux : et tout ce que vous lierez sur la terre, sera aussi lié dans les cieux ; et tout ce que vous délierez sur la terre, sera aussi délié dans les cieux. (16:19) 20 En même temps il commanda à ses disciples de ne dire à personne, qu’il fût Jésus le Christ. (16:20) 21 Dès lors Jésus commença à découvrir à ses disciples, qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem ; qu’il y souffrît beaucoup de la part des sénateurs, des scribes, et des princes des prêtres ; qu’il y fût mis à mort ; et qu’il ressuscitât le troisième jour. (16:21) 22 Et Pierre le prenant à part, commença à le reprendre, en lui disant : À Dieu ne plaise, Seigneur ! cela ne vous arrivera point. (16:22) 23 Mais Jésus se retournant, dit à Pierre : Retirez-vous de moi, Satan ! vous m’êtes un sujet de scandale ; parce que vous n’avez point de goût pour les choses de Dieu, mais pour celles des hommes. (16:23) 24 Alors Jésus dit à ses disciples : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à soi-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. (16:24) 25 Car celui qui voudra sauver sa vie, la perdra ; et celui qui perdra sa vie pour l’amour de moi, la retrouvera. (16:25) 26 Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, et de perdre son âme ? ou par quel échange l’homme pourra-t-il racheter son âme après qu’il l’aura perdue ? (16:26) 27 Car le Fils de l’homme doit venir dans la gloire de son Père avec ses anges ; et alors il rendra à chacun selon ses oeuvres. (16:27) 28 Je vous le dis en vérité, il y en a quelques-uns de ceux qui sont ici, qui n’éprouveront point la mort, qu’ils n’aient vu le Fils de l’homme venir en son règne. (16:28) Matthieu
16:1-28
6Traduction par Albert Rilliet
Édition de 1858, libre de droits.
1 Et les pharisiens et les sadducéens étant survenus, lui demandèrent, pour le mettre à l’épreuve, de leur montrer un signe qui vînt du ciel. (16:1) 2 Mais il leur répliqua : [« Quand le soir est venu, vous dites : Beau temps, car le ciel est rouge. (16:2) 3 Et, le lendemain : Aujourd’hui, de l’orage, car le ciel est d’un rouge sombre. Vous savez bien discerner l’aspect du ciel, mais vous ne pouvez pas discerner les signes des temps.] (16:3) 4 Une génération méchante et adultère demande un signe ; et il ne lui sera point donné d’autre signe que le signe de Jonas. » Et les ayant quittés, il s’en alla. (16:4) 5 Et en passant sur l’autre rive les disciples oublièrent de prendre des pains. (16:5) 6 Or, Jésus leur dit : « Ayez soin de vous tenir en garde contre le levain des pharisiens et des sadducéens. » (16:6) 7 Mais ils réfléchissaient en eux-mêmes et se disaient : « C’est parce que nous n’avons pas pris de pains. » (16:7) 8 Mais Jésus s’en étant aperçu dit : « Pourquoi réfléchissez-vous en vous-mêmes, gens de peu de foi, sur ce que vous n’avez pas des pains ? (16:8) 9 Ne comprenez-vous pas encore, et ne vous rappelez-vous plus les cinq pains des cinq mille, et combien de corbeilles vous emportâtes, (16:9) 10 ni les sept pains des quatre mille, et combien de paniers vous emportâtes ? (16:10) 11 Comment ne comprenez-vous pas que ce n’est pas à propos de pains que je vous ai parlé ? Mais tenez-vous en garde contre le levain des pharisiens et des sadducéens. » (16:11) 12 Alors ils comprirent qu’il ne leur avait pas dit de se tenir en garde contre le levain des pains, mais contre l’enseignement des sadducéens et des pharisiens. (16:12) 13 Or, lorsque Jésus fut arrivé sur le territoire de Césarée de Philippe, il interrogeait ses disciples, en disant : « Qui disent les gens qu’est le fils de l’homme ? » (16:13) 14 Et ils lui dirent : « Ceux-ci, Jean le baptiste ; ceux-là, Élie ; et d’autres, Jérémie ou l’un des prophètes. » (16:14) 15 Il leur dit : « Mais vous, qui dites-vous que je suis ? » (16:15) 16 Or Simon Pierre répliqua : « Tu es le Christ, le fils du Dieu vivant. » (16:16) 17 Et Jésus lui répliqua : « Heureux es-tu, Simon Barjona, car ce n’est pas la chair ni le sang qui te l’ont révélé, (16:17) 18 mais mon Père qui est dans les cieux. Pour moi, je te déclare de mon côté que tu es Pierre, et que sur ce roc-là je bâtirai mon église, et que les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle ; (16:18) 19 je te donnerai les clefs du royaume des cieux, et tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. » (16:19) 20 Alors il fit des remontrances aux disciples, afin qu’ils ne dissent à personne : « C’est lui qui est le Christ. » (16:20) 21 Dès lors Jésus-Christ commença à montrer à ses disciples qu’il lui fallait se rendre à Jérusalem, et beaucoup souffrir du fait des anciens et des grands prêtres et des scribes, et être mis à mort, et ressusciter le troisième jour. (16:21) 22 Et Pierre, l’ayant pris à part, lui dit en lui faisant des remontrances : « Miséricorde te soit faite, Seigneur, certainement cela ne t’arrivera point ! » (16:22) 23 Mais lui s’étant retourné dit à Pierre : « Va-t-en arrière de moi, Satan, tu m’es une pierre d’achoppement, car tu ne penses pas aux choses de Dieu, mais à celles des hommes. » (16:23) 24 Alors Jésus dit à ses disciples : « Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même et qu’il prenne sa croix, et qu’il me suive ; (16:24) 25 car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui aura perdu sa vie à cause de moi, la trouvera ; (16:25) 26 en effet, que servira-t-il à un homme d’avoir gagné le monde entier, mais perdu sa vie ? (16:26) 27 Ou bien que donnera un homme pour racheter sa vie ? Car le fils de l’homme doit venir entouré de la gloire de son Père, avec ses anges, et c’est alors qu’il rendra à chacun selon sa conduite. (16:27) 28 En vérité je vous déclare qu’il y a quelques-uns de ceux qui sont ici présents qui ne goûteront certainement point la mort jusques à ce qu’ils aient vu le fils de l’homme venir avec son royaume. » (16:28) Matthieu
16:1-28
7Traduction dite Bible de Lausanne
Édition de 1861-1872, libre de droits.
1 Et les pharisiens et les sadducéens s’étant approchés, lui demandèrent, pour le tenter, de leur faire voir un signe venant du ciel ; (16:1) 2 mais répondant, il leur dit : Quand le soir est venu, vous dites : Beau temps ! car le ciel est rouge ; (16:2) 3 et le matin : Aujourd’hui de l’orage ! car le ciel est d’un rouge sombre. Hypocrites ! vous savez discerner l’apparence du ciel, mais quant aux signes des temps vous ne le pouvez pas ! (16:3) 4 Une génération méchante et adultère réclame un signe ; mais il ne lui sera point donné de signe, sinon le signe de Jonas le prophète. Et les laissant, il s’en alla. (16:4) 5 Et s’étant rendus à l’autre bord, ses disciples avaient oublié de prendre des pains. (16:5) 6 Et Jésus leur dit : Voyez ! et gardez-vous du levain des pharisiens et des sadducéens. (16:6) 7 Or ils raisonnaient entre eux en disant : C’est parce que nous n’avons pas pris des pains. (16:7) 8 Et connaissant cela, Jésus leur dit : Pourquoi raisonnez-vous entre vous, gens de petite foi, sur ce que vous n’avez pas pris des pains ? (16:8) 9 Etes-vous encore sans intelligence ; et ne vous souvient-il plus des cinq pains des cinq mille, et combien de paniers vous remportâtes ; (16:9) 10 ni des sept pains des quatre mille, et combien de corbeilles vous remportâtes ? (16:10) 11 Comment ne comprenez-vous pas que ce n’est point au sujet du pain, que je vous ai dit de vous garder du levain des pharisiens et des sadducéens ? (16:11) 12 Alors ils comprirent que ce n’était pas du levain du pain qu’il leur avait dit de se garder, mais de l’enseignement des pharisiens et des sadducéens. (16:12) 13 Or, étant allé dans le territoire de Césarée de Philippe, Jésus interrogeait ses disciples, en disant : Qui est-ce que les hommes disent que je suis, [moi] le Fils de l’homme ? (16:13) 14 Et ils dirent : Les uns, Jean le baptiseur ; d’autres, Elie ; et d’autres, Jérémie ou l’un des prophètes. Il leur dit : (16:14) 15 Et vous, qui dites-vous que je suis ? (16:15) 16 Simon-Pierre répondit et dit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. (16:16) 17 Et répondant, Jésus lui dit : Tu es bienheureux, Simon Barjonas (fils de Jonas), parce que ce n’est pas la chair et le sang qui te l’a révélé, mais c’est mon Père qui est dans les cieux. (16:17) 18 Et moi aussi je te dis que tu es Pierre, et que sur ce rocher j’édifierai mon Assemblée ; et les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. (16:18) 19 Et je te donnerai les clefs du royaume des cieux ; et tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. (16:19) 20 Alors il prescrivit à ses disciples de ne dire à personne qu’il était Jésus, le Christ. (16:20) 21 Dès lors Jésus commença de montrer à ses disciples qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, et qu’il souffrît beaucoup de la part des anciens et des principaux sacrificateurs et des scribes, qu’il fût mis à mort et qu’il se réveillât le troisième jour. (16:21) 22 Et Pierre, le prenant à part, se mit à le réprimander en disant : Que [Dieu] ait pitié de toi, Seigneur ! Cela ne t’arrivera point. (16:22) 23 Mais lui, s’étant retourné, dit à Pierre : Va-t’en arrière de moi, Satan (Adversaire), tu m’es en scandale ; parce que tu n’as pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes ! (16:23) 24 Alors Jésus dit à ses disciples : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il se renonce lui-même, et qu’il prenne sa croix et me suive ; (16:24) 25 car celui qui voudra sauver sa vie , la perdra ; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi, la trouvera. (16:25) 26 En effet, que servira-t-il à un homme de gagner le monde entier, s’il fait la perte de son âme ? Ou que donnera un homme en échange de son âme ? (16:26) 27 Car le Fils de l’homme doit venir dans la gloire de son Père avec ses anges, et alors il rendra à chacun selon sa conduite. (16:27) 28 Amen, je vous le dis, il y a quelques-uns de ceux qui sont ici présents, qui ne goûteront pas de la mort qu’ils n’aient vu le Fils de l’homme venant dans son royaume. (16:28) Matthieu
16:1-28
8Traduction selon la Vulgate dite Bible de Gustave Doré
Édition de 1866, libre de droits.
1 Alors les pharisiens et les sadducéens s’approchèrent de lui pour le tenter, et le prièrent de leur montrer quelque prodige dans le ciel. (16:1) 2 Mais il leur répondit : Le soir vous dites : Il fera beau, car le ciel est rouge ; (16:2) 3 Et le matin vous dites : Il y aura aujourd’hui de l’orage, car le ciel est sombre et rougeâtre. (16:3) 4 Vous savez donc apprécier les apparences du ciel, et vous ne savez pas discerner les signes des temps ? Cette nation perverse et adultère demande un signe, et il ne lui sera point donné d’autre signe que celui du prophète Jonas ; et les laissant, il s’en alla. (16:4) 5 Or ses disciples, étant venus au delà de la mer, avaient oublié de prendre des pains. (16:5) 6 Jésus leur dit : Faites attention, et gardez-vous du levain des pharisiens et des sadducéens. (16:6) 7 Mais ils pensaient en eux-mêmes et disaient : C’est que nous n’avons pas pris de pain. (16:7) 8 Ce que Jésus connaissant, il leur dit : Hommes de peu de foi, pourquoi pensez-vous en vous-mêmes que vous n’avez pas de pain ? (16:8) 9 Ne comprenez-vous pas encore, et avez-vous oublié les cinq pains pour cinq mille hommes, et combien vous en avez remporté de corbeilles ? (16:9) 10 Et les sept pains pour quatre mille hommes, et combien vous en avez remporté de corbeilles ? (16:10) 11 Comment ne comprenez-vous pas que ce n’est pas du pain que je vous ai dit : Gardez-vous du levain des pharisiens et des sadducéens ? (16:11) 12 Ils comprirent alors qu’il ne leur avait pas dit de se garder du levain qu’on met dans le pain, mais de la doctrine des pharisiens et des sadducéens. (16:12) 13 Jésus vint aux environs de Césarée de Philippe, et il interrogeait ses disciples, en disant : Qui les hommes disent-ils qu’est le Fils de l’homme ? (16:13) 14 Ils lui répondirent : Les uns disent Jean-Baptiste, les autres Élie, les autres Jérémie, ou un des prophètes. (16:14) 15 Jésus leur dit : Et vous, qui dites-vous que je suis ? (16:15) 16 Simon Pierre, prenant la parole, lui dit : Vous êtes le Christ, le Fils du Dieu vivant. (16:16) 17 Jésus lui répondit : Vous êtes bienheureux, Simon, fils de Jean, parce que la chair et le sang ne vous ont pas révélé cela, mais mon Père qui est dans les cieux. (16:17) 18 Et moi je vous dis que vous êtes Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle. (16:18) 19 Et je vous donnerai les clefs du royaume des cieux ; et tout ce que vous lierez sur la terre sera aussi lié dans les cieux, et tout ce que vous délierez sur la terre sera aussi délié dans les cieux. (16:19) 20 Alors il ordonna à ses disciples de ne dire à personne qu’il fût Jésus le Christ. (16:20) 21 Dès lors Jésus commença à découvrir à ses disciples qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, qu’il y souffrît beaucoup de la part des anciens, des scribes et des princes des prêtres, qu’il fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour. (16:21) 22 Et Pierre, le prenant à part, commença à le reprendre, en lui disant : Que cela ne soit pas ! Seigneur, cela ne vous arrivera point. (16:22) 23 Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre : Retirez-vous de moi, satan ; vous êtes un scandale pour moi, parce que vous n’avez pas de goût pour les choses de Dieu, mais pour les choses de la terre. (16:23) 24 Alors Jésus dit à ses disciples : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il se renonce soi-même, qu’il prenne sa croix, et qu’il me suive. (16:24) 25 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, et celui qui perdra sa vie pour l’amour de moi la retrouvera. (16:25) 26 Et que sert à un homme de gagner tout le monde, s’il perd son âme ? ou que donnera l’homme en échange pour son âme ? (16:26) 27 Car le Fils de l’homme doit venir dans la gloire de son Père avec ses anges ; et alors il rendra à chacun selon ses œuvres. (16:27) 28 Je vous le dis en vérité, il y en a quelques-uns présents ici qui n’éprouveront pas la mort jusqu’à ce qu’ils voient le Fils de l’homme venir dans son royaume. (16:28) Matthieu
16:1-28
9Traduction par L. Segond & H. Oltramare
Édition de 1874, libre de droits.
1 Les pharisiens et les sadducéens l’abordèrent, et, pour le mettre à l’épreuve, lui demandèrent de leur faire voir un signe qui vînt du ciel. (16:1) 2 Jésus leur répondit : « Quand le soir est venu, vous dites : « Beau temps ! car le ciel est rouge ; » (16:2) 3 et le matin : « Mauvais temps aujourd’hui ! car le ciel est d’un rouge sombre. » Vous savez bien discerner l’aspect du ciel, et vous ne pouvez discerner les signes des temps. (16:3) 4 Cette génération méchante et adultère réclame un signe, eh bien ! il ne lui en sera point accordé d’autre que celui de Jonas, le prophète. » Là-dessus, il les quitta, et s’en alla. (16:4) 5 Les disciples, en passant à l’autre bord, avaient oublié de prendre des pains. (16:5) 6 Jésus leur dit : « Gardez-vous du levain des pharisiens et des sadducéens, et faites-y attention. » (16:6) 7 Les disciples raisonnaient entre eux, et disaient : « C’est que nous n’avons pas pris de pains. » (16:7) 8 Jésus s’en étant aperçu, leur dit : Quelle idée avez-vous, gens de peu de foi ? « C’est que vous n’avez pas pris de pains ! » (16:8) 9 Vous ne comprenez pas encore, et vous ne vous rappelez pas les cinq pains des cinq mille hommes, et combien de corbeilles vous en avez eues ; (16:9) 10 non plus que les sept pains des quatre mille hommes, et combien de corbeilles vous en avez emportées. (16:10) 11 Comment ne voyez-vous pas que ce n’est pas de pains que je vous ai parlé ? Oui, gardez-vous du levain des pharisiens et des sadducéens. » (16:11) 12 Ils comprirent alors que ce n’était pas du levain du pain qu’il avait dit de se garder, mais de l’enseignement des pharisiens et des sadducéens. (16:12) 13 Jésus, étant arrivé dans le territoire de Césarée de Philippe, adressa cette question à ses disciples : « Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l’homme ? » (16:13) 14 Ils lui répondirent : « Les uns disent que tu es Jean-Baptiste ; les autres, que tu es Elie ; d’autres, Jérémie ou quelqu’un des prophètes. (16:14) 15 — Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis ? » (16:15) 16 Simon-Pierre répondit : Toi, tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant. » (16:16) 17 Jésus reprit, et lui dit : « Tu es heureux, Simon, fils de Jonas, car ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est dans les cieux. (16:17) 18 Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon église, et que les portes des enfers ne prévaudront point contre elle. (16:18) 19 Je te donnerai les clefs du royaume des cieux ; ce que tu lieras sur la terre, sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre, sera délié dans les cieux. » (16:19) 20 Alors il enjoignit à ses disciples de ne dire à personne qu’il était le Messie. (16:20) 21 Dès lors Jésus commença à leur faire connaître qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, qu’il souffrit beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu’il fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour. (16:21) 22 Pierre le prenant à part, se mit à le reprendre, disant : « A Dieu ne plaise, Seigneur ! Cela ne t’arrivera pas. » (16:22) 23 Mais Jésus s’étant retourné, dit à Pierre : « Arrière de moi, Satan, tu m’es en scandale, car tes sentiments ne sont pas ceux de Dieu, mais ceux des hommes. » (16:23) 24 Là-dessus, Jésus dit à ses disciples : « Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. (16:24) 25 Car celui qui veut sauver sa vie, la perdra ; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi, la retrouvera. (16:25) 26 Que sert-il à un homme de gagner le monde entier, s’il perd son âme ? Ou, que donnera un homme pour recouvrer son âme ? (16:26) 27 En effet, le Fils de l’homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges, et alors il rendra à chacun selon ses œuvres. (16:27) 28 En vérité, je vous le dis, quelques-uns de ceux qui sont ici présents ne goûteront point la mort, qu’ils n’aient vu le Fils de l’homme venir dans sa royauté. (16:28) Matthieu
16:1-28
10Traduction par J. N. Darby
Édition de 1885, libre de droits.
1 — Et les pharisiens et les sadducéens, s’approchant, lui demandèrent, pour l’éprouver, de leur montrer un signe du ciel. (16:1) 2 Mais lui, répondant, leur dit : Quand le soir est venu, vous dites : Il fera beau temps, car le ciel est rouge ; (16:2) 3 et le matin : Il y aura aujourd’hui de l’orage, car le ciel est rouge et sombre. Vous savez discerner l’apparence du ciel ; et ne pouvez-vous pas [discerner] les signes des temps ? (16:3) 4 Une génération méchante et adultère recherche un signe ; et il ne lui sera pas donné de signe, si ce n’est le signe de Jonas. Et les laissant, il s’en alla. (16:4) 5 Et quand les disciples furent venus à l’autre rive, ils avaient oublié de prendre du pain. (16:5) 6 Et Jésus leur dit : Voyez, et soyez en garde contre le levain des pharisiens et des sadducéens. (16:6) 7 Et ils raisonnaient en eux-mêmes, disant : C’est parce que nous n’avons pas pris du pain. (16:7) 8 Mais Jésus, le sachant, dit : Pourquoi raisonnez-vous en vous-mêmes, gens de petite foi, sur ce que vous n’avez pas pris du pain ? (16:8) 9 N’entendez-vous pas encore, et ne vous souvient-il pas des cinq pains des cinq mille hommes, et combien de paniers vous en recueillîtes ? (16:9) 10 ni des sept pains des quatre mille hommes, et combien de corbeilles vous en recueillîtes ? (16:10) 11 Comment n’entendez-vous pas que ce n’était pas touchant du pain que je vous disais : Soyez en garde contre le levain des pharisiens et des sadducéens ? (16:11) 12 Alors ils comprirent que ce n’était pas contre le levain du pain qu’il leur avait dit d’être en garde, mais contre la doctrine des pharisiens et des sadducéens. (16:12) 13 Or, lorsque Jésus fut venu aux quartiers de Césarée de Philippe, il interrogea ses disciples, disant : Qui disent les hommes que je suis, moi, le fils de l’homme ? (16:13) 14 Et ils dirent : Les uns [disent] : Jean le baptiseur ; les autres : Élie ; et d’autres : Jérémie ou l’un des prophètes. (16:14) 15 Il leur dit : Et vous, qui dites-vous que je suis ? (16:15) 16 Et Simon Pierre, répondant, dit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. (16:16) 17 Et Jésus, répondant, lui dit : Tu es bienheureux, Simon Barjonas, car la chair et le sang ne t’ont pas révélé [cela], mais mon Père qui est dans les cieux. (16:17) 18 Et moi aussi, je te dis que tu es Pierre ; et sur ce roc je bâtirai mon assemblée, et [les] portes du hadès ne prévaudront pas contre elle. (16:18) 19 Et je te donnerai les clefs du royaume des cieux ; et tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux ; et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. (16:19) 20 Alors il enjoignit aux disciples de ne dire à personne qu’il fût le Christ. (16:20) 21 Dès lors Jésus commença à montrer à ses disciples qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, et qu’il souffrît beaucoup de la part des anciens et des principaux sacrificateurs et des scribes, et qu’il fût mis à mort, et qu’il fût ressuscité le troisième jour. (16:21) 22 Et Pierre, le prenant à part, se mit à le reprendre, disant : Seigneur, Dieu t’en préserve, cela ne t’arrivera point ! (16:22) 23 Mais lui, se retournant, dit à Pierre : Va arrière de moi, Satan, tu m’es en scandale ; car tes pensées ne sont pas aux choses de Dieu, mais à celles des hommes. (16:23) 24 Alors Jésus dit à ses disciples : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il se renonce soi-même, et qu’il prenne sa croix, et me suive : (16:24) 25 car quiconque voudra sauver sa vie la perdra ; et quiconque perdra sa vie pour l’amour de moi, la trouvera. (16:25) 26 Car que profitera-t-il à un homme s’il gagne le monde entier, et qu’il fasse la perte de son âme ; ou que donnera un homme en échange de son âme ? (16:26) 27 Car le fils de l’homme viendra dans la gloire de son Père, avec ses anges, et alors il rendra à chacun selon sa conduite. (16:27) 28 En vérité, je vous dis : Il y en a quelques-uns de ceux qui sont ici présents, qui ne goûteront point la mort jusqu’à ce qu’ils aient vu le fils de l’homme venant dans son royaume. (16:28) Matthieu
16:1-28
11Traduction par L. Cl. Fillion
Édition de 1889, libre de droits.
1 Alors les pharisiens et les sadducéens s’approchèrent de lui pour le tenter, et ils le prièrent de leur faire voir un signe qui vînt du ciel. (16:1) 2 Mais il leur répondit : Le soir venu, vous dites : Il fera beau, car le ciel est rouge. (16:2) 3 Et le matin : Il y aura aujourd’hui de l’orage, car le ciel est sombre et rougeâtre. (16:3) 4 Vous savez donc discerner l’aspect du ciel, et vous ne pouvez pas connaître les signes des temps ! Cette génération mauvaise et adultère demande un signe, et il ne lui sera pas donné d’autre signe que celui du prophète Jonas. Et les laissant, il s’en alla. (16:4) 5 Or ses disciples, étant passés sur l’autre rive, avaient oublié de prendre des pains. (16:5) 6 Il leur dit : Voyez, et gardez-vous du levain des pharisiens et des saduccéens. (16:6) 7 Mais ils pensaient et se disaient entre eux : C’est parce que nous n’avons pas pris de pains. (16:7) 8 Jésus, le sachant, dit : Hommes de peu de foi, pourquoi pensez-vous en vous-mêmes que vous n’avez pas de pains ? (16:8) 9 Ne comprenez-vous pas encore, et ne vous souvenez-vous pas des cinq pains distribués à cinq mille hommes, et du nombre des paniers que vous avez emportés ? (16:9) 10 ni des sept pains distribués à quatre mille hommes, et du nombre de corbeilles que vous avez emportées ? (16:10) 11 Comment ne comprenez-vous pas que ce n’est point au sujet du pain que je vous ai dit : Gardez-vous du levain des pharisiens et des sadducéens ? (16:11) 12 Alors ils comprirent qu’il ne leur avait pas dit de garder du levain qu’on met dans le pain, mais de la doctrine des pharisiens et des sadducéens. (16:12) 13 Jésus vint aux environs de Césarée de Philippe, et il interrogeait ses disciples, en disant : Que disent les hommes touchant le Fils de l’homme ? (16:13) 14 Ils lui répondirent : Les uns, qu’il est Jean-Baptiste ; les autres, Elie ; les autres, Jérémie, ou quelqu’un des prophètes. (16:14) 15 Jésus leur dit : Et vous, qui dites-vous que je suis ? (16:15) 16 Simon Pierre, prenant la parole, dit : Vous êtes le Christ, le Fils du Dieu vivant. (16:16) 17 Jésus lui répondit : Tu es bienheureux, Simon, fils de Jonas, parce que ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est dans les cieux. (16:17) 18 Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon église, et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle. (16:18) 19 Et je te donnerai les clefs du royaume des cieux ; et tout ce que tu lieras sur la terre sera liè aussi dans les cieux, et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié aussi dans les cieux. (16:19) 20 En même temps il ordonna à ses disciples de ne dire à personne qu’il était Jésus, le Christ. (16:20) 21 Dès lors Jésus commença à montrer à ses disciples qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, qu’il souffrît beaucoup de la part des anciens, et des scribes, et des princes des prêtres, et qu’il fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour. (16:21) 22 Et Pierre, le prenant à part, commença à le reprendre, en disant : A Dieu ne plaise, Seigneur ; cela ne vous arrivera point. (16:22) 23 Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre : Va-t’en derrière moi, Satan ; tu m’es un sujet de scandale, car tu n’as pas le goût des choses de Dieu, mais des choses des hommes. (16:23) 24 Alors Jésus dit à ses disciples : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, et qu’il porte sa croix, et qu’il me suive. (16:24) 25 Car celui qui voudra sauver sa vie, la perdra ; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi, la trouvera. (16:25) 26 Que sert à l’homme de gagner le monde entier, s’il perd son âme ? ou qu’est-ce que l’homme donnera en échange de son âme ? (16:26) 27 Car le Fils de l’homme viendra dans la gloire de son Père avec ses anges, et alors il rendra à chacun selon ses œuvres. (16:27) 28 En vérité, je vous le dis. il y en a quelques-uns de ceux qui sont ici présents, qui ne goûteront pas la mort avant d’avoir vu le Fils de l’homme venant en son règne. (16:28) Matthieu
16:1-28
12Traduction par Edmond Stapfer
Édition de 1889, libre de droits.
1 Pour le mettre à l’épreuve, les Pharisiens et les Sadducéens vinrent lui demander de leur faire un signe qui vînt du ciel. (16:1) 2 Il leur fit cette réponse : « [Le soir, il vous arrive de dire : « Il fera beau, car le ciel est rouge », (16:2) 3 et le matin : « Aujourd’hui il y aura un orage, car le ciel est d’un rouge sinistre. » Vous savez donc juger l’aspect du ciel, et les signes du temps où vous êtes vous ne le pouvez pas !] (16:3) 4 Race mauvaise et adultère qui demande un signe ! — Un signe ! il ne lui en sera pas donné d’autre que celui de Jonas ! » Et les laissant, il s’en alla. (16:4) 5 Les disciples, en passant l’eau, oublièrent de prendre des pains. (16:5) 6 Or, Jésus leur dit : « Faites bien attention, prenez bien garde au levain des Pharisiens et des Sadducéens. » (16:6) 7 — « C’est parce que nous n’avons pas pris de pains ! » pensèrent et se dirent entre eux les disciples. (16:7) 8 Jésus, le sachant, leur dit : « Comment pouvez-vous penser ici aux pains que vous n’avez pas, » hommes de peu de foi ? (16:8) 9 Est-ce que vous ne comprenez pas encore ? est-ce que vous ne vous souvenez plus des cinq pains pour les cinq mille hommes et du nombre de paniers que vous avez emportés ? (16:9) 10 ni des sept pains pour les quatre mille hommes et du nombre de corbeilles que vous avez emportées ? (16:10) 11 Comment ne comprenez-vous pas quand je si dis : Prenez bien garde au levain des Pharisiens et des Sadducéens, que je ne vous parle pas de pains ? » (16:11) 12 Ils comprirent alors :il ne leur avait pas dit de se garder du levain qu’on met dans le pain, mais de la doctrine des Pharisiens et des Sadducéens. (16:12) 13 Étant allé aux environs de Césarée de Philippe, Jésus interrogea ses disciples : « Que dit-on qu’est le Fils de l’homme ? » (16:13) 14 Ils répondirent : « Les uns disent : c’est Jean-Baptiste ; les autres : c’est Élie ; d’autres : c’est Jérémie, ou : c’est l’un des prophètes. » (16:14) 15 — « Et vous, continua-t-il, qui dites-vous que je suis ? » (16:15) 16 Simon Pierre répondit par ces mots : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. » (16:16) 17 Jésus alors lui adressa ces paroles : « Heureux es-tu, Simon Bar-Jona, parce que ce n’est ni la chair ni le sang qui t’ont révélé cela ; mais mon Père qui est dans les cieux. (16:17) 18 Eh bien, moi, je te dis : Tu es Pierre et sur cette pierre j’édifierai mon Église et les portes de la Demeure-des-morts ne prévaudront point contre elle. (16:18) 19 Je te donnerai les clefs du Royaume des cieux et tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. » (16:19) 20 En même temps, il recommanda à ses disciples de ne dire à personne qu’il était, lui, le Christ. (16:20) 21 A partir de ce moment, Jésus-Christ commença à expliquer à ses disciples qu’il lui fallait : — aller à Jérusalem ; — beaucoup souffrir de la part des Anciens, des chefs des prêtres et des Scribes ; — être mis à mort ; — ressusciter le troisième jour. (16:21) 22 Le tirant alors à l’écart, Pierre se mit à le reprendre : « Que Dieu ait pitié de toi, Seigneur ! non, il ne t’arrivera rien de tout cela. » (16:22) 23 Mais lui, se retournant vers Pierre : « Va-t’en ! Arrière de moi ! Satan ! » lui dit-il ; « tu m’es un scandale, parce que tes pensées ne sont pas de Dieu, mais des hommes. » (16:23) 24 Jésus dit alors à ses disciples : « Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il porte sa croix et qu’il me suive. (16:24) 25 Celui qui voudra sauver sa vie, la perdra ; et il trouvera la vie, celui qui l’aura perdue à cause de moi. (16:25) 26 A quoi servira-t-il à, un homme de gagner le monde entier s’il perd sa vie ? Qu’est-ce qu’il donnera en échange de sa vie ? (16:26) 27 Le Fils de l’homme doit venir dans la gloire de son Père et accompagné de ses anges et alors il rendra à chacun selon ses œuvres. (16:27) 28 En vérité, je vous le dis, quelques-uns sont ici présents qui ne goûteront point la mort avant d’avoir vu le Fils de l’homme venant en sa Royauté. » (16:28) Matthieu
16:1-28
13Traduction du rabbinat par Zadoc Kahn
Édition de 1899-1906, libre de droits.
— Cette traduction ne possède que l'Ancien Testament.
14Traduction par Louis Segond
Édition de 1910, libre de droits.
1 Les pharisiens et les sadducéens abordèrent Jésus et, pour l’éprouver, lui demandèrent de leur faire voir un signe venant du ciel. (16:1) 2 Jésus leur répondit : Le soir, vous dites : Il fera beau, car le ciel est rouge ; et le matin : (16:2) 3 Il y aura de l’orage aujourd’hui, car le ciel est d’un rouge sombre. Vous savez discerner l’aspect du ciel, et vous ne pouvez discerner les signes des temps. (16:3) 4 Une génération méchante et adultère demande un miracle ; il ne lui sera donné d’autre miracle que celui de Jonas. Puis il les quitta, et s’en alla. (16:4) 5 Les disciples, en passant à l’autre bord, avaient oublié de prendre des pains. (16:5) 6 Jésus leur dit : Gardez-vous avec soin du levain des pharisiens et des sadducéens. (16:6) 7 Les disciples raisonnaient en eux-mêmes, et disaient : C’est parce que nous n’avons pas pris de pains. (16:7) 8 Jésus, l’ayant connu, dit : Pourquoi raisonnez-vous en vous-mêmes, gens de peu de foi, sur ce que vous n’avez pas pris de pains ? (16:8) 9 Êtes-vous encore sans intelligence, et ne vous rappelez-vous plus les cinq pains des cinq mille hommes et combien de paniers vous avez emportés, (16:9) 10 ni les sept pains des quatre mille hommes et combien de corbeilles vous avez emportées ? (16:10) 11 Comment ne comprenez-vous pas que ce n’est pas au sujet de pains que je vous ai parlé ? Gardez-vous du levain des pharisiens et des sadducéens. (16:11) 12 Alors ils comprirent que ce n’était pas du levain du pain qu’il avait dit de se garder, mais de l’enseignement des pharisiens et des sadducéens. (16:12) 13 Jésus, étant arrivé dans le territoire de Césarée de Philippe, demanda à ses disciples : Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l’homme ? (16:13) 14 Ils répondirent : Les uns disent que tu es Jean-Baptiste ; les autres, Élie ; les autres, Jérémie, ou l’un des prophètes. (16:14) 15 Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis ? (16:15) 16 Simon Pierre répondit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. (16:16) 17 Jésus, reprenant la parole, lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux. (16:17) 18 Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. (16:18) 19 Je te donnerai les clefs du royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. (16:19) 20 Alors il recommanda aux disciples de ne dire à personne qu’il était le Christ. (16:20) 21 Dès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, qu’il souffrît beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu’il fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour. (16:21) 22 Pierre, l’ayant pris à part, se mit à le reprendre, et dit : À Dieu ne plaise, Seigneur ! Cela ne t’arrivera pas. (16:22) 23 Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre : Arrière de moi, Satan ! tu m’es en scandale ; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes. (16:23) 24 Alors Jésus dit à ses disciples : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. (16:24) 25 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera. (16:25) 26 Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme ? ou, que donnerait un homme en échange de son âme ? (16:26) 27 Car le Fils de l’homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges ; et alors il rendra à chacun selon ses œuvres. (16:27) 28 Je vous le dis en vérité, quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point, qu’ils n’aient vu le Fils de l’homme venir dans son règne. (16:28) Matthieu
16:1-28
15Traduction par Augustin Crampon
Édition de 1923, libre de droits.
1 Les Pharisiens et les Sadducéens abordèrent Jésus, et, pour le tenter, ils lui demandèrent de leur faire voir un signe venant du ciel. (16:1) 2 Il leur répondit : “ Le soir vous dites : Il fera beau, car le ciel est rouge ; (16:2) 3 et le matin : Il y aura aujourd’hui de l’orage, car le ciel est d’un rouge sombre. (16:3) 4 Hypocrites, vous savez donc discerner les aspects du ciel, et vous ne savez pas reconnaître les signes des temps ! Une race méchante et adultère demande un signe, et il ne lui sera pas donné d’autre signe que celui du prophète Jonas. ˮ Et les laissant, il s’en alla. (16:4) 5 En passant de l’autre côté du lac, ses disciples avaient oublié de prendre des pains. (16:5) 6 Jésus leur dit : “ Gardez-vous avec soin du levain des Pharisiens et des Sadducéens. ˮ (16:6) 7 Et ils pensaient et disaient en eux-mêmes : “ C’est parce que nous n’avons pas pris de pains. ˮ (16:7) 8 Mais Jésus, qui voyait leur pensée, leur dit : “ Hommes de peu de foi, pourquoi vous entretenez-vous en vous-mêmes de ce que vous n’avez pas pris de pains ? (16:8) 9 Êtes-vous encore sans intelligence, et ne vous rappelez-vous pas les cinq pains distribués à cinq mille hommes, et combien de paniers vous avez emportés ? (16:9) 10 Ni les sept pains distribués à quatre mille hommes, et combien de corbeilles vous avez emportées ? (16:10) 11 Comment ne comprenez-vous pas que je ne parlais pas de pains quand je vous ai dit : Gardez-vous du levain des Pharisiens et des Sadducéens ? ˮ (16:11) 12 Alors ils comprirent qu’il avait dit de se garder, non du levain qu’on met dans le pain, mais de la doctrine des Pharisiens et des Sadducéens. (16:12) 13 Jésus étant venu dans le territoire de Césarée de Philippe, demanda à ses disciples : “ Qui dit-on qu’est le Fils de l’homme ? ˮ (16:13) 14 Ils lui répondirent : “ Les uns disent que vous êtes Jean-Baptiste, d’autres Élie, d’autres Jérémie ou quelqu’un des prophètes. — (16:14) 15 Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis ? ˮ (16:15) 16 Simon Pierre, prenant la parole, dit : “ Vous êtes le Christ, le Fils du Dieu vivant. ˮ (16:16) 17 Jésus lui répondit : “ Tu es heureux, Simon, fils de Jean, car ce n’est pas la chair et le sang qui te l’ont révélé, mais c’est mon Père qui est dans les cieux. (16:17) 18 Et moi je te dis que tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle. (16:18) 19 Et je te donnerai les clefs du royaume des cieux : et tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. ˮ (16:19) 20 Alors il défendit à ses disciples de dire à personne qu’il était le Christ. (16:20) 21 Jésus commença dès lors à découvrir à ses disciples qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, qu’il souffrît beaucoup de la part des Anciens, des Scribes et des Princes des prêtres, qu’il fût mis à mort et qu’il ressuscitât le troisième jour. (16:21) 22 Pierre, le prenant à part, se mit à le reprendre, en disant : “ A Dieu ne plaise, Seigneur ! Cela ne vous arrivera pas. ˮ (16:22) 23 Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre : “ Retire-toi de moi, Satan, tu m’es un scandale ; car tu n’as pas l’intelligence des choses de Dieu ; tu n’as que des pensées humaines. ˮ (16:23) 24 Alors Jésus dit à ses disciples : “ Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il renonce à soi-même, qu’il prenne sa croix et me suive. (16:24) 25 Car celui qui voudra sauver sa vie, la perdra ; et celui qui perdra sa vie à cause de moi, la trouvera. (16:25) 26 Et que sert à un homme de gagner le monde entier, s’il vient à perdre son âme ? Ou que donnera un homme en échange de son âme ? (16:26) 27 Car le Fils de l’homme doit venir dans la gloire de son Père avec ses anges, et alors il rendra à chacun selon ses œuvres. (16:27) 28 Je vous le dis en vérité, plusieurs de ceux qui sont ici présents ne goûteront point la mort, qu’ils n’aient vu le Fils de l’homme venant dans son règne. ˮ (16:28) Matthieu
16:1-28
16Nouvelle édition de Genève
Édition de 1979 © Copyright.[+]
1 Les pharisiens et les sadducéens abordèrent Jésus et, pour l’éprouver, lui demandèrent de leur faire voir un signe venant du ciel. (16:1) 2 Jésus leur répondit : Le soir, vous dites : Il fera beau, car le ciel est rouge ; et le matin : (16:2) 3 Il y aura de l’orage aujourd’hui, car le ciel est d’un rouge sombre. Vous savez discerner l’aspect du ciel, et vous ne pouvez discerner les signes des temps. (16:3) 4 Une génération méchante et adultère demande un miracle ; il ne lui sera donné d’autre miracle que celui de Jonas. Puis il les quitta, et s’en alla. (16:4) 5 Les disciples, en passant sur l’autre bord, avaient oublié de prendre des pains. (16:5) 6 Jésus leur dit : Gardez-vous avec soin du levain des pharisiens et des sadducéens. (16:6) 7 Les disciples raisonnaient en eux-mêmes, et disaient : C’est parce que nous n’avons pas pris de pains. (16:7) 8 Jésus, l’ayant su, dit : Pourquoi raisonnez-vous en vous-mêmes, gens de peu de foi, sur le fait que vous n’avez pas pris de pains ? (16:8) 9 Etes-vous encore sans intelligence, et ne vous rappelez-vous plus les cinq pains des cinq mille hommes et combien de paniers vous avez emportés, (16:9) 10 ni les sept pains des quatre mille hommes et combien de corbeilles vous avez emportées ? (16:10) 11 Comment ne comprenez-vous pas que ce n’est pas au sujet de pains que je vous ai parlé ? Gardez-vous du levain des pharisiens et des sadducéens. (16:11) 12 Alors ils comprirent que ce n’était pas du levain du pain qu’il avait dit de se garder, mais de l’enseignement des pharisiens et des sadducéens. (16:12) 13 Jésus, étant arrivé dans le territoire de Césarée de Philippe, demanda à ses disciples : Qui suis-je au dire des hommes, moi le Fils de l’homme ? (16:13) 14 Ils répondirent : Les uns disent que tu es Jean-Baptiste ; les autres, Elie ; les autres, Jérémie, ou l’un des prophètes. (16:14) 15 Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis ? (16:15) 16 Simon Pierre répondit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. (16:16) 17 Jésus, reprenant la parole, lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux. (16:17) 18 Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur ce roc je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. (16:18) 19 Je te donnerai les clés du royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. (16:19) 20 Alors il recommanda aux disciples de ne dire à personne qu’il était le Christ. (16:20) 21 Dès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu’il fallait qu’il aille à Jérusalem, qu’il souffre beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu’il soit mis à mort, et qu’il ressuscite le troisième jour. (16:21) 22 Pierre, l’ayant pris à part, se mit à le reprendre, et dit : A Dieu ne plaise, Seigneur ! Cela ne t’arrivera pas. (16:22) 23 Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre : Arrière de moi, Satan ! tu m’es en scandale ; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes. (16:23) 24 Alors Jésus dit à ses disciples : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. (16:24) 25 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera. (16:25) 26 Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme ? ou, que donnerait un homme en échange de son âme ? (16:26) 27 Car le Fils de l’homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges ; et alors il rendra à chacun selon ses œuvres. (16:27) 28 Je vous le dis en vérité, quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point, qu’ils n’aient vu le Fils de l’homme venir dans son règne. (16:28) Matthieu
16:1-28
17Traduction Louis Segond 21
Édition de 2007 © Copyright.[+]
1 Les pharisiens et les sadducéens abordèrent Jésus et, pour l’éprouver, lui demandèrent de leur faire voir un signe venant du ciel. (16:1) 2 Jésus leur répondit : Le soir, vous dites : Il fera beau, car le ciel est rouge ; et le matin : (16:2) 3 Il y aura de l’orage aujourd’hui, car le ciel est d’un rouge sombre. Vous savez discerner l’aspect du ciel, et vous ne pouvez discerner les signes des temps. (16:3) 4 Une génération méchante et adultère demande un miracle ; il ne lui sera donné d’autre miracle que celui de Jonas. Puis il les quitta, et s’en alla. (16:4) 5 Les disciples, en passant à l’autre bord, avaient oublié de prendre des pains. (16:5) 6 Jésus leur dit : Gardez-vous avec soin du levain des pharisiens et des sadducéens. (16:6) 7 Les disciples raisonnaient en eux-mêmes, et disaient : C’est parce que nous n’avons pas pris de pains. (16:7) 8 Jésus, l’ayant connu, dit : Pourquoi raisonnez-vous en vous-mêmes, gens de peu de foi, sur ce que vous n’avez pas pris de pains ? (16:8) 9 Êtes-vous encore sans intelligence, et ne vous rappelez-vous plus les cinq pains des cinq mille hommes et combien de paniers vous avez emportés, (16:9) 10 ni les sept pains des quatre mille hommes et combien de corbeilles vous avez emportées ? (16:10) 11 Comment ne comprenez-vous pas que ce n’est pas au sujet de pains que je vous ai parlé ? Gardez-vous du levain des pharisiens et des sadducéens. (16:11) 12 Alors ils comprirent que ce n’était pas du levain du pain qu’il avait dit de se garder, mais de l’enseignement des pharisiens et des sadducéens. (16:12) 13 Jésus, étant arrivé dans le territoire de Césarée de Philippe, demanda à ses disciples : Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l’homme ? (16:13) 14 Ils répondirent : Les uns disent que tu es Jean-Baptiste ; les autres, Élie ; les autres, Jérémie, ou l’un des prophètes. (16:14) 15 Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis ? (16:15) 16 Simon Pierre répondit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. (16:16) 17 Jésus, reprenant la parole, lui dit : Tu es heureux, Simon, fils de Jonas ; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux. (16:17) 18 Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. (16:18) 19 Je te donnerai les clefs du royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. (16:19) 20 Alors il recommanda aux disciples de ne dire à personne qu’il était le Christ. (16:20) 21 Dès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, qu’il souffrît beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu’il fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour. (16:21) 22 Pierre, l’ayant pris à part, se mit à le reprendre, et dit : À Dieu ne plaise, Seigneur ! Cela ne t’arrivera pas. (16:22) 23 Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre : Arrière de moi, Satan ! tu m’es en scandale ; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes. (16:23) 24 Alors Jésus dit à ses disciples : Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. (16:24) 25 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera. (16:25) 26 Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme ? ou, que donnerait un homme en échange de son âme ? (16:26) 27 Car le Fils de l’homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges ; et alors il rendra à chacun selon ses œuvres. (16:27) 28 Je vous le dis en vérité, quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point, qu’ils n’aient vu le Fils de l’homme venir dans son règne. (16:28) Matthieu
16:1-28
18Traduction française de la Bible King James par N. L. Stratford
Édition de 2022 © Copyright.[+]
1 Les Pharisiens avec aussi les Sadducéens vinrent et le tentant, désirèrent de lui qu’il leur montre un signe du ciel. (16:1) 2 Il répondit et leur dit : Quand c’est le soir, vous dites : Il fera beau temps : car le ciel est rouge. (16:2) 3 Et le matin : Il fera mauvais temps aujourd’hui : car le ciel est rouge et menaçant. Ô vous hypocrites, vous pouvez discerner l’aspect du ciel, mais ne pouvez-vous pas discerner les signes du moment ? (16:3) 4 Une génération immorale et adultère recherche un signe ; et il ne lui sera donné aucun signe, si ce n’est le signe du prophète Jonas. Et il les laissa et partit. (16:4) 5 Et lorsque ses disciples furent venus de l’autre côté, ils avaient oublié de prendre du pain. (16:5) 6 ¶ Alors Jésus leur dit : Prenez garde et méfiez-vous du levain des Pharisiens et des Sadducéens. (16:6) 7 Et ils raisonnaient entre eux disant : C’est parce que nous n’avons pas pris de pain. (16:7) 8 Ce que lorsque Jésus s’en aperçut, il leur dit : Ô vous de petite foi, pourquoi raisonnez-vous entre vous, parce que vous n’avez pas apporté de pain ? (16:8) 9 Ne comprenez-vous pas encore, ne vous souvenez-vous pas non plus des cinq pains des cinq mille, et combien de paniers vous avez ramassés ? (16:9) 10 Ni des sept pains des quatre mille et combien de paniers vous avez ramassés ? (16:10) 11 Comment se fait-il que vous ne compreniez pas que je ne vous l’ai pas dit concernant le pain, que vous deviez vous méfier du levain des Pharisiens et des Sadducéens ? (16:11) 12 Alors ils comprirent qu’il leur avait dit non pas de se méfier du levain du pain, mais de la doctrine des Pharisiens et des Sadducéens. (16:12) 13 ¶ Quand Jésus arriva aux côtes de Césarée de Philippe, il interrogea ses disciples, disant : Qui les hommes disent-ils que je suis, moi, le Fils de l’homme ? (16:13) 14 Et ils dirent : Quelques-uns disent que tu es Jean le Baptiste : quelques-uns, Élie ; et d’autres, Jérémie, ou l’un des prophètes. (16:14) 15 Il leur dit : Mais qui dites-vous que je suis ? (16:15) 16 Et Simon Pierre répondit et dit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. (16:16) 17 Et Jésus répondit et lui dit : Béni sois-tu, Simon, Barjona (fils de Jonas) : car la chair et le sang ne te l’ont pas révélé, mais mon Père qui est au ciel. (16:17) 18 Et je te dis aussi : Que tu es Pierre, et sur ce roc je bâtirai mon église ; et les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre lui. (16:18) 19 Et je te donnerai les clefs du royaume du ciel : et quoique ce soit que tu lieras sur la terre sera lié dans le ciel : et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans le ciel. (16:19) 20 Puis il recommanda à ses disciples qu’ils ne disent à aucun homme qu’il était Jésus le Christ. (16:20) 21 ¶ Dès lors Jésus commença à montrer à ses disciples qu’il lui fallait aller jusqu’à Jérusalem et souffrir beaucoup de choses de la part des anciens, et des principaux prêtres, et des scribes, et être tué, et être ressuscité le troisième jour. (16:21) 22 Alors Pierre le prit à part, et commença à le reprendre, disant : Loin de toi cette pensée, Seigneur : cela ne t’arrivera pas. (16:22) 23 Mais il se tourna, et dit à Pierre : Va derrière moi, Satan : tu m’es en scandale : car tu ne savoures pas les choses qui sont de Dieu, mais celles qui sont des hommes. (16:23) 24 ¶ Alors Jésus dit à ses disciples : Si un homme veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même et qu’il prenne sa croix et me suive. (16:24) 25 Car quiconque voudra sauver sa vie la perdra : et quiconque perdra sa vie à cause de moi la trouvera. (16:25) 26 Car que profiterait-il à un homme s’il gagne le monde entier et perd son âme ? Ou que donnerait un homme en échange de son âme ? (16:26) 27 Car le Fils de l’homme viendra dans la gloire de son Père avec ses anges ; et alors il récompensera chacun selon ses œuvres. (16:27) 28 En vérité, je vous dis : il y en a quelques-uns se tenant ici qui ne goûteront pas la mort jusqu’à ce qu’ils aient vu le Fils de l’homme venant dans son royaume. (16:28) Matthieu
16:1-28