Comparateur de Bibles

De à
Préférences d'affichage Afficher par défaut :

Afficher uniquement les traductions en :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :

1Traduction par David Martin
Édition de 1744, libre de droits.
1 En ce temps-là Hérode le Tétrarque ouït la renommée de Jésus ; (14:1) 2 Et il dit à ses serviteurs : c’est Jean Baptiste ; il est ressuscité des morts, c’est pourquoi la vertu de faire des miracles agit puissamment en lui. (14:2) 3 Car Hérode avait fait prendre Jean, et l’avait fait lier et mettre en prison, à cause d’Hérodias, femme de Philippe son frère. (14:3) 4 Parce que Jean lui disait : il ne t’est pas permis de l’avoir pour femme. (14:4) 5 Et il eût bien voulu le faire mourir, mais il craignait le peuple, à cause qu’on tenait Jean pour Prophète. (14:5) 6 Or au jour du festin de la naissance d’Hérode, la fille d’Hérodias dansa en pleine salle, et plut à Hérode. (14:6) 7 C’est pourquoi il lui promit avec serment de lui donner tout ce qu’elle demanderait. (14:7) 8 Elle donc étant poussée auparavant par sa mère, lui dit : donne-moi ici dans un plat la tête de Jean Baptiste. (14:8) 9 Et le roi en fut marri ; mais à cause des serments, et de ceux qui étaient à table avec lui, il commanda qu’on la lui donnât. (14:9) 10 Et il envoya décapiter Jean dans la prison. (14:10) 11 Et sa tête fut apportée dans un plat, et donnée à la fille, qui la présenta à sa mère. (14:11) 12 Puis ses disciples vinrent, et emportèrent son corps, et l’ensevelirent ; et ils vinrent l’annoncer à Jésus. (14:12) 13 Et Jésus l’ayant entendu se retira de là dans une nacelle, vers un lieu désert, pour y être en particulier ; ce que les troupes ayant appris, elles sortirent des villes [voisines], et le suivirent à pied. (14:13) 14 Et Jésus étant sorti vit une grande multitude, et il en fut ému de compassion, et guérit leurs malades. (14:14) 15 Et comme il se faisait tard, ses Disciples vinrent à lui, et lui dirent : ce lieu est désert, et l’heure est déjà passée ; donne congé à ces troupes, afin qu’elles s’en aillent aux bourgades, et qu’elles achètent des vivres. (14:15) 16 Mais Jésus leur dit : ils n’ont pas besoin de s’en aller ; donnez-leur vous-mêmes à manger. (14:16) 17 Et ils lui dirent : nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons. (14:17) 18 Et il leur dit : apportez-les-moi ici. (14:18) 19 Et après avoir commandé aux troupes de s’asseoir sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et levant les yeux au ciel, il bénit [Dieu] ; puis ayant rompu les pains, il les donna aux Disciples, et les Disciples aux troupes. (14:19) 20 Et ils en mangèrent tous, et furent rassasiés, et ils remportèrent du reste des pièces de pain douze corbeilles pleines. (14:20) 21 Or ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille hommes, sans compter les femmes et les petits-enfants. (14:21) 22 Incontinent après Jésus obligea ses Disciples de monter dans la nacelle, et de passer avant lui à l’autre côté, pendant qu’il donnerait congé aux troupes. (14:22) 23 Et quand il leur eut donné congé, il monta sur une montagne pour être en particulier, afin de prier ; et le soir étant venu, il était là seul. (14:23) 24 Or la nacelle était déjà au milieu de la mer, battue par les vagues ; car le vent était contraire. (14:24) 25 Et sur la quatrième veille de la nuit Jésus vint vers eux, marchant sur la mer. (14:25) 26 Et ses Disciples le voyant marcher sur la mer, ils en furent troublés, et ils dirent : c’est un fantôme ; et de la peur qu’ils eurent ils jetèrent des cris. (14:26) 27 Mais tout aussitôt Jésus parla à eux, et leur dit : rassurez-vous ; c’est moi, n’ayez point de peur. (14:27) 28 Et Pierre lui répondant, dit : Seigneur ! si c’est toi, commande que j’aille à toi sur les eaux. (14:28) 29 Et il lui dit : viens. Et Pierre étant descendu de la nacelle marcha sur les eaux pour aller à Jésus. (14:29) 30 Mais voyant que le vent était fort, il eut peur ; et comme il commençait à s’enfoncer, il s’écria, en disant : Seigneur ! Sauve-moi. (14:30) 31 Et aussitôt Jésus étendit sa main, et le prit, en lui disant : homme de petite foi, pourquoi as-tu douté ? (14:31) 32 Et quand ils furent montés dans la nacelle, le vent s’apaisa. (14:32) 33 Alors ceux qui étaient dans la nacelle, vinrent, et l’adorèrent, en disant : certes tu es le Fils de Dieu. (14:33) 34 Puis étant passés au-delà [de la mer], ils vinrent en la contrée de Génézareth. (14:34) 35 Et quand les gens de ce lieu-là l’eurent reconnu, ils envoyèrent [l’annoncer] par toute la contrée d’alentour ; et ils lui présentèrent tous ceux qui se portaient mal. (14:35) 36 Et ils le priaient [de permettre] qu’ils touchassent seulement le bord de sa robe ; et tous ceux qui le touchèrent furent guéris. (14:36) Matthieu
14:1-36
2Traduction King James revue par B. Blayney
Édition de 1769, libre de droits (hors GB).
1 At that time Herod the tetrarch heard of the fame of Jesus, (14:1) 2 And said unto his servants, This is John the Baptist ; he is risen from the dead ; and therefore mighty works do shew forth themselves in him. (14:2) 3 For Herod had laid hold on John, and bound him, and put him in prison for Herodias’ sake, his brother Philip’s wife. (14:3) 4 For John said unto him, It is not lawful for thee to have her. (14:4) 5 And when he would have put him to death, he feared the multitude, because they counted him as a prophet. (14:5) 6 But when Herod’s birthday was kept, the daughter of Herodias danced before them, and pleased Herod. (14:6) 7 Whereupon he promised with an oath to give her whatsoever she would ask. (14:7) 8 And she, being before instructed of her mother, said, Give me here John Baptist’s head in a charger. (14:8) 9 And the king was sorry : nevertheless for the oath’s sake, and them which sat with him at meat, he commanded it to be given her. (14:9) 10 And he sent, and beheaded John in the prison. (14:10) 11 And his head was brought in a charger, and given to the damsel : and she brought it to her mother. (14:11) 12 And his disciples came, and took up the body, and buried it, and went and told Jesus. (14:12) 13 When Jesus heard of it, he departed thence by ship into a desert place apart : and when the people had heard thereof, they followed him on foot out of the cities. (14:13) 14 And Jesus went forth, and saw a great multitude, and was moved with compassion toward them, and he healed their sick. (14:14) 15 And when it was evening, his disciples came to him, saying, This is a desert place, and the time is now past ; send the multitude away, that they may go into the villages, and buy themselves victuals. (14:15) 16 But Jesus said unto them, They need not depart ; give ye them to eat. (14:16) 17 And they say unto him, We have here but five loaves, and two fishes. (14:17) 18 He said, Bring them hither to me. (14:18) 19 And he commanded the multitude to sit down on the grass, and took the five loaves, and the two fishes, and looking up to heaven, he blessed, and brake, and gave the loaves to his disciples, and the disciples to the multitude. (14:19) 20 And they did all eat, and were filled : and they took up of the fragments that remained twelve baskets full. (14:20) 21 And they that had eaten were about five thousand men, beside women and children. (14:21) 22 And straightway Jesus constrained his disciples to get into a ship, and to go before him unto the other side, while he sent the multitudes away. (14:22) 23 And when he had sent the multitudes away, he went up into a mountain apart to pray : and when the evening was come, he was there alone. (14:23) 24 But the ship was now in the midst of the sea, tossed with waves : for the wind was contrary. (14:24) 25 And in the fourth watch of the night Jesus went unto them, walking on the sea. (14:25) 26 And when the disciples saw him walking on the sea, they were troubled, saying, It is a spirit ; and they cried out for fear. (14:26) 27 But straightway Jesus spake unto them, saying, Be of good cheer ; it is I ; be not afraid. (14:27) 28 And Peter answered him and said, Lord, if it be thou, bid me come unto thee on the water. (14:28) 29 And he said, Come. And when Peter was come down out of the ship, he walked on the water, to go to Jesus. (14:29) 30 But when he saw the wind boisterous, he was afraid ; and beginning to sink, he cried, saying, Lord, save me. (14:30) 31 And immediately Jesus stretched forth his hand, and caught him, and said unto him, O thou of little faith, wherefore didst thou doubt ? (14:31) 32 And when they were come into the ship, the wind ceased. (14:32) 33 Then they that were in the ship came and worshipped him, saying, Of a truth thou art the Son of God. (14:33) 34 And when they were gone over, they came into the land of Gennesaret. (14:34) 35 And when the men of that place had knowledge of him, they sent out into all that country round about, and brought unto him all that were diseased ; (14:35) 36 And besought him that they might only touch the hem of his garment : and as many as touched were made perfectly whole. (14:36) Matthew
14:1-36
3Traduction revue par J. F. Ostervald
Édition de 1823, libre de droits.
1 En ce temps-là, Hérode le Tétrarque entendit ce qu’on publiait de Jésus ; (14:1) 2 Et il dit à ses serviteurs : C’est Jean-Baptiste ; il est ressuscité des morts, et c’est pour cela qu’il se fait des miracles par lui. (14:2) 3 Car Hérode avait fait prendre Jean, et l’avait fait lier et mettre en prison, au sujet d’Hérodias, femme de Philippe son frère. (14:3) 4 Parce que Jean disait à Hérode : Il ne t’est pas permis de l’avoir pour femme. (14:4) 5 Et il aurait bien voulu le faire mourir ; mais il craignait le peuple, parce qu’on regardait Jean comme un prophète. (14:5) 6 Or, comme on célébrait le jour de la naissance d’Hérode, la fille d’Hérodias dansa au milieu de l’assemblée, et plut à Hérode. (14:6) 7 De sorte qu’il lui promit avec serment de lui donner tout ce qu’elle demanderait. (14:7) 8 Elle donc, étant poussée par sa mère, lui dit : Donne-moi ici dans un plat la tête de Jean-Baptiste. (14:8) 9 Et le roi en fut fâché ; mais à cause du serment qu’il avait fait, et de ceux qui étaient à table avec lui, il commanda qu’on la lui donnât. (14:9) 10 Et il envoya couper la tête à Jean dans la prison. (14:10) 11 Et on apporta sa tête dans un plat, et on la donna à la fille, et elle la présenta à sa mère. (14:11) 12 Puis ses disciples vinrent, et emportèrent son corps et l’ensevelirent, et ils vinrent l’annoncer à Jésus. (14:12) 13 Et Jésus ayant appris ce qu’Hérode disait de lui, se retira de là dans une barque, en un lieu écarté, à part. Et quand le peuple le sut, il sortit des villes et le suivit à pied. (14:13) 14 Et Jésus étant sorti de la barque, vit une grande multitude, et il fut ému de compassion envers eux, et guérit leurs malades. (14:14) 15 Et comme il se faisait tard, ses disciples vinrent à lui et lui dirent : Ce lieu est désert, et l’heure est déjà passée ; renvoie ce peuple, afin qu’ils aillent dans les bourgades, et qu’ils y achètent des vivres. (14:15) 16 Mais Jésus leur dit : Il n’est pas nécessaire qu’ils y aillent ; donnez-leur vous-mêmes à manger. (14:16) 17 Et ils lui dirent : Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons. (14:17) 18 Et il leur dit : Apportez-les-moi ici. (14:18) 19 Et après avoir commandé que le peuple s’assît sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et levant les yeux au ciel, il rendit grâces ; et ayant rompu les pains, il les donna aux disciples, et les disciples les donnèrent au peuple. (14:19) 20 Tous en mangèrent et furent rassasiés ; et on emporta douze paniers pleins des morceaux qui restèrent. (14:20) 21 Et ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille hommes, sans compter les femmes et les petits enfans. (14:21) 22 Aussitôt après, Jésus obligea ses disciples d’entrer dans la barque et de passer avant lui de l’autre côté pendant qu’il renverrait le peuple. (14:22) 23 Et après qu’il l’eut renvoyé, il monta sur une montagne, pour être à part, afin de prier ; et la nuit étant venue, il était là seul. (14:23) 24 Cependant la barque était déjà au milieu de la mer, battue des flots ; car le vent était contraire. (14:24) 25 Et, à la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers eux, marchant sur la mer. (14:25) 26 Et ses disciples le voyant marcher sur la mer, furent troublés et ils dirent : C’est un fantôme ; et de la frayeur qu’ils eurent ils s’écrièrent. (14:26) 27 Mais aussitôt Jésus leur parla et leur dit : Rassurez-vous ; c’est moi, n’ayez point de peur. (14:27) 28 Et Pierre, répondant, lui dit : Seigneur, si c’est toi, ordonne que j’aille vers toi en marchant sur les eaux. (14:28) 29 Jésus lui dit : Viens. Et Pierre étant descendu de la barque, marcha sur les eaux pour aller à Jésus. (14:29) 30 Mais voyant que le vent était fort, il eut peur, et comme il commençait à enfoncer, il s’écria et dit : Seigneur, sauve-moi. (14:30) 31 Et incontinent Jésus étendit la main et le prit, lui disant : Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? (14:31) 32 Et quand ils furent entrés dans la barque, le vent cessa. (14:32) 33 Alors ceux qui étaient dans la barque vinrent et l’adorèrent, disant : Tu es véritablement le Fils de Dieu. (14:33) 34 Et ayant passé le lac, ils vinrent dans le pays de Génézareth. (14:34) 35 Et quand les gens de ce lieu-là l’eurent reconnu, ils envoyèrent par toute la contrée d’alentour, et ils lui présentèrent tous les malades. (14:35) 36 Et ils le priaient qu’ils pussent seulement toucher le bord de son habit ; et tous ceux qui le touchèrent furent guéris. (14:36) Matthieu
14:1-36
4Traduction par H.-A. Perret-Gentil
Édition de 1847-1861, libre de droits.
— Cette traduction ne possède que l'Ancien Testament.
5Traduction par L. I. Lemaistre de Saci
Édition de 1855, libre de droits.
1 EN ce temps-là Hérode le tétrarque apprit ce qui se publiait de Jésus ; (14:1) 2 et il dit à ses officiers : C’est Jean-Baptiste qui est ressuscité d’entre les morts ; et c’est pour cela qu’il se fait par lui tant de miracles. (14:2) 3 Car Hérode ayant fait prendre Jean, l’avait fait lier et mettre en prison, à cause d’Hérodiade, femme de son frère Philippe ; (14:3) 4 parce que Jean lui disait : Il ne vous est point permis d’avoir cette femme. (14:4) 5 Hérode voulait donc le faire mourir ; mais il appréhendait le peuple, parce que Jean en était regardé comme un prophète. (14:5) 6 Mais comme Hérode célébrait le jour de sa naissance, la fille d’Hérodiade dansa devant tous les conviés ; et elle plut de telle sorte à Hérode, (14:6) 7 qu’il lui promit avec serment de lui donner tout ce qu’elle lui demanderait. (14:7) 8 Cette fille ayant donc été instruite auparavant par sa mère, lui dit : Donnez-moi présentement dans un bassin la tête de Jean-Baptiste. (14:8) 9 Le roi ressentit de la tristesse de cette demande : néanmoins à cause du serment qu’il avait fait, et de ceux qui étaient à table avec lui, il commanda qu’on la lui donnât. (14:9) 10 Il envoya en même temps couper la tête à Jean dans la prison. (14:10) 11 Et sa tête fut apportée dans un bassin et donnée à cette fille, qui la porta à sa mère. (14:11) 12 Après cela ses disciples vinrent prendre son corps et l’ensevelirent ; et ils allèrent le dire à Jésus. (14:12) 13 Jésus ayant donc appris ce qu’Hérode disait de lui, partit de là dans une barque, pour se retirer à l’écart dans un lieu désert ; et le peuple l’ayant su, le suivit à pied de diverses villes. (14:13) 14 Lorsqu’il sortait de la barque, ayant vu une grande multitude de personnes, il en eut compassion, et il guérit leurs malades. (14:14) 15 Le soir étant venu, ses disciples vinrent lui dire : Ce lieu-ci est désert, et il est déjà bien tard ; renvoyez le peuple, afin qu’ils s’en aillent dans les villages acheter de quoi manger. (14:15) 16 Mais Jésus leur dit : Il n’est pas nécessaire qu’ils y aillent : donnez-leur vous-mêmes à manger. (14:16) 17 Ils lui répondirent : Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons. (14:17) 18 Apportez-les-moi ici, leur dit-il. (14:18) 19 Et après avoir commandé au peuple de s’asseoir sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons ; et levant les yeux au ciel, il les bénit ; puis rompant les pains, il les donna à ses disciples, et les disciples les distribuèrent au peuple. (14:19) 20 Ils en mangèrent tous, et furent rassasiés ; et on emporta douze paniers pleins des morceaux qui étaient restés. (14:20) 21 Or ceux qui mangèrent étaient au nombre de cinq mille hommes, sans compter les femmes et les petits enfants. (14:21) 22 Aussitôt Jésus obligea ses disciples de monter dans la barque, et de passer à l’autre bord avant lui, pendant qu’il renverrait le peuple. (14:22) 23 Après l’avoir renvoyé, il monta seul sur une montagne pour prier ; et le soir étant venu, il se trouva seul en ce lieu-là. (14:23) 24 Cependant la barque était fort battue des flots au milieu de la mer, parce que le vent était contraire. (14:24) 25 Mais à la quatrième veille de la nuit, Jésus vint à eux, marchant sur la mer. (14:25) 26 Lorsqu’ils le virent marcher ainsi sur la mer, ils furent troublés, et ils disaient : C’est un fantôme. Et ils s’écrièrent de frayeur. (14:26) 27 Aussitôt Jésus leur parla, et leur dit : Rassurez-vous ; c’est moi, ne craignez point. (14:27) 28 Pierre lui répondit : Seigneur ! si c’est vous, commandez que j’aille à vous en marchant sur les eaux. (14:28) 29 Jésus lui dit : Venez. Et Pierre descendant de la barque, marchait sur l’eau pour aller à Jésus. (14:29) 30 Mais voyant un grand vent, il eut peur ; et commençant à enfoncer, il s’écria : Seigneur ! sauvez-moi. (14:30) 31 Aussitôt Jésus lui tendant la main, le prit, et lui dit : Homme de peu de foi, pourquoi avez-vous douté ? (14:31) 32 Et étant montés dans la barque, le vent cessa. (14:32) 33 Alors ceux qui étaient dans cette barque s’approchant de lui, l’adorèrent, en lui disant : Vous êtes vraiment Fils de Dieu. (14:33) 34 Ayant passé l’eau, ils vinrent au territoire de Génésar. (14:34) 35 Les hommes de ce lieu-là l’ayant connu, ils envoyèrent dans tout le pays d’alentour, et lui présentèrent tous les malades ; (14:35) 36 le priant qu’il leur permît seulement de toucher la frange qui était au bas de son vêtement : et tous ceux qui la touchèrent, furent guéris. (14:36) Matthieu
14:1-36
6Traduction par Albert Rilliet
Édition de 1858, libre de droits.
1 En ce temps-là Hérode le tétrarque ouït parler de la renommée de Jésus, (14:1) 2 et il dit à ses serviteurs : « Cet homme est Jean le baptiste ; il est ressuscité des morts, et c’est pourquoi les miracles s’opèrent par lui. » (14:2) 3 Hérode, en effet, après avoir fait dans le temps arrêter Jean, l’avait fait enchaîner et mettre en prison, à cause d’Hérodias, femme de Philippe son frère ; (14:3) 4 car Jean lui disait : « Il ne t’est pas permis de la posséder. » (14:4) 5 Et quoiqu’il eût désiré le faire mourir, il avait craint la foule, car on le regardait comme un prophète. (14:5) 6 Mais lors de la fête anniversaire de la naissance d’Hérode, la fille d’Hérodias dansa devant tout le monde, et elle plut à Hérode, (14:6) 7 en sorte qu’il s’engagea par serment à lui donner quoi que ce fût qu’elle demanderait. (14:7) 8 Or, ayant été endoctrinée par sa mère : « Donne-moi, » dit-elle, « ici, sur un plat, la tête de Jean le baptiste. » (14:8) 9 Et le roi attristé ordonna, à cause de son serment et des convives, qu’on la donnât, (14:9) 10 et il envoya décapiter Jean dans la prison. (14:10) 11 Et sa tête fut apportée sur un plat, et donnée à la jeune fille, et elle la porta à sa mère. (14:11) 12 Et ses disciples vinrent enlever le cadavre, et ils l’enterrèrent, et ils allèrent en informer Jésus. (14:12) 13 Or, Jésus l’ayant appris, partit de là sur une barque, pour se retirer à l’écart dans un lieu désert, et la foule l’ayant su le suivit à pied des différentes villes. (14:13) 14 Et étant sorti, il vit une foule nombreuse, et il fut ému de compassion envers elle, et il guérit leurs malades. (14:14) 15 Mais, le soir étant venu, les disciples s’approchèrent de lui en disant : « Ce lieu est désert, et l’heure est déjà avancée, renvoie la foule, afin qu’elle se rende dans les villages pour s’y acheter des vivres, » (14:15) 16 Or Jésus leur dit : « Ils n’ont pas besoin de s’en aller, donnez-leur vous-mêmes à manger. » (14:16) 17 Mais ils lui disent : « Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons. » (14:17) 18 Et il dit : « Apportez-les-moi ici, (14:18) 19 et ordonnez à la foule de s’asseoir sur l’herbe. » Après avoir pris les cinq pains et les deux poissons, il prononça, en levant les yeux vers le ciel, une bénédiction ; et après les avoir rompus, il donna les pains à ses disciples et les disciples à la foule. (14:19) 20 Et tous mangèrent et furent rassasiés ; et on emporta le surplus des morceaux dans douze corbeilles pleines. (14:20) 21 Or, ceux qui mangèrent étaient environ cinq mille hommes, sans compter les femmes et les petits enfants. (14:21) 22 Et aussitôt il contraignit ses disciples à monter dans une barque et à passer avant lui sur l’autre rive, jusques à ce qu’il eût renvoyé la foule. (14:22) 23 Et, après avoir renvoyé la foule, il monta sur la montagne pour prier à l’écart. Mais, le soir étant venu, il se trouva seul en cet endroit. (14:23) 24 Or, la barque était déjà éloignée de plusieurs stades de la terre, et elle était battue par les flots, car le vent était contraire. (14:24) 25 Mais à la quatrième veille de la nuit, il vint vers eux en marchant sur la mer. (14:25) 26 Or les disciples, en le voyant marcher sur la mer, furent tout troublés, et ils se disaient : « C’est un fantôme, » et dans leur peur ils se mirent à crier. (14:26) 27 Mais Jésus leur parla aussitôt, en disant : « Courage, c’est moi ; n’ayez pas peur. » (14:27) 28 Et Pierre lui répliqua : « Seigneur, si c’est toi, ordonne-moi de venir vers toi sur les eaux. » (14:28) 29 Et il lui dit : « Viens. » Et Pierre, étant descendu de la barque, marcha sur les eaux et vint vers Jésus ; (14:29) 30 mais en voyant la violence du vent, il eut peur, et ayant commencé à s’enfoncer, il s’écria : « Seigneur, sauve-moi. » (14:30) 31 Et aussitôt Jésus ayant étendu la main le saisit et lui dit : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? » (14:31) 32 Et lorsqu’ils furent montés dans la barque, le vent tomba. (14:32) 33 Mais ceux qui étaient dans la barque l’adorèrent, en disant : « Tu es vraiment le fils de Dieu. » (14:33) 34 Et ayant achevé leur traversée, ils touchèrent terre à Gennèsaret, (14:34) 35 et les gens de ce lieu-là l’ayant reconnu envoyèrent dans tout le pays circonvoisin, et on lui amena tous les malades, (14:35) 36 et ils le suppliaient de les laisser toucher seulement la frange de son manteau, et tous ceux qui la touchèrent furent guéris. (14:36) Matthieu
14:1-36
7Traduction dite Bible de Lausanne
Édition de 1861-1872, libre de droits.
1 En ce temps-là, Hérode le tétrarque entendit parler de Jésus ; (14:1) 2 et il dit à ses serviteurs : C’est Jean le baptiseur ; il s’est réveillé du milieu des morts, et c’est pour cela que les puissances déploient en lui leur efficace. — (14:2) 3 Car Hérode, ayant saisi Jean, l’avait lié et mis en prison, à cause d’Hérodias, la femme de Philippe, son frère ; (14:3) 4 car Jean lui disait : Il ne t’est pas permis de l’avoir ; (14:4) 5 et bien que désireux de le faire mourir, il craignit la foule, parce qu’on le tenait pour prophète. (14:5) 6 Or, comme on célébrait l’anniversaire de la naissance d’Hérode, la fille d’Hérodias dansa au milieu [de tous] ; et elle plut à Hérode, (14:6) 7 de sorte qu’il promit avec serment de lui donner tout ce qu’elle demanderait. (14:7) 8 Elle donc, poussée par sa mère : Donne-moi, dit-elle, ici, dans un bassin, la tête de Jean le baptiseur. (14:8) 9 Et le Roi fut attristé ; mais à cause de ses serments et des convives, il commanda qu’on la lui donnât, (14:9) 10 et il envoya décapiter Jean dans la prison. (14:10) 11 Et sa tête fut apportée dans un bassin et donnée à la jeune fille : et elle la porta à sa mère. (14:11) 12 Puis, ses disciples s’approchant, ils emportèrent le corps et l’enterrèrent ; et ils vinrent l’annoncer à Jésus. (14:12) 13 Et Jésus l’ayant appris, se retira de là sur une barque dans un lieu désert, à l’écart ; et quand la foule l’eut appris, elle le suivit à pied hors des villes. (14:13) 14 Et Jésus étant sorti, il vit une grande foule et il fut ému de compassion envers eux, et guérit leurs malades. (14:14) 15 Le soir étant venu, ses disciples s’approchèrent de lui, en disant : L’endroit est désert, et l’heure [de manger] est déjà passée ; renvoie la foule, afin que, s’en retournant dans les bourgades, ils s’achètent des vivres. (14:15) 16 Et Jésus leur dit : Ils n’ont pas besoin de s’en retourner ; donnez-leur vous-mêmes à manger. (14:16) 17 Mais ils lui disent : Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons. (14:17) 18 Et il dit : Apportez-les-moi ici. (14:18) 19 Et, après avoir commandé que la foule s’assit sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et levant les yeux vers le ciel, il prononça une bénédiction ; et puis, rompant les pains, il les donna aux disciples, et les disciples à la foule. (14:19) 20 Et ils mangèrent tous et furent rassasiés ; et ils emportèrent le surplus des morceaux, douze paniers pleins. (14:20) 21 Or, ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille hommes, outre les femmes et les petits enfants. (14:21) 22 Et aussitôt après, Jésus contraignit ses disciples de monter dans la barque et de le précéder à l’autre bord, pendant qu’il renverrait la foule. (14:22) 23 Et quand il eut renvoyé la foule, il monta sur la montagne, à l’écart, pour prier ; et, le soir étant venu, il était là seul. (14:23) 24 Cependant la barque était déjà au milieu de la mer, tourmentée par les flots ; car le vent était contraire. (14:24) 25 Et à la quatrième veille de la nuit, Jésus vint à eux marchant sur la mer ; (14:25) 26 et les disciples, quand ils le virent marchant sur la mer, furent troublés et dirent : C’est un fantôme ; et, de frayeur, ils crièrent. (14:26) 27 Et aussitôt Jésus leur parla en disant : Ayez bon courage ; c’est moi, n’ayez pas peur. (14:27) 28 Et Pierre, lui répondant, dit : Seigneur, si c’est toi, commande que j’aille à toi sur les eaux. — (14:28) 29 Et il dit : Viens. Et Pierre étant descendu de la barque, marcha sur les eaux pour aller à Jésus ; (14:29) 30 mais, voyant le vent fort, il eut peur ; et comme il commençait à enfoncer, il cria, disant : Seigneur, sauve-moi ! (14:30) 31 Et aussitôt Jésus ayant étendu la main, le saisit et lui dit : Homme de petite foi, pourquoi as-tu douté ? (14:31) 32 Et quand ils furent montés dans la barque, le vent s’apaisa ; (14:32) 33 et ceux qui étaient dans la barque vinrent et l’adorèrent, disant : Tu es véritablement fils de Dieu ! (14:33) 34 Puis, ayant passé à l’autre bord, ils allèrent dans la contrée de Génézareth. (14:34) 35 Et quand les hommes de ce lieu-là l’eurent reconnu, ils envoyèrent dans toute la contrée d’alentour et lui présentèrent tous ceux qui se portaient mal ; (14:35) 36 et ils le suppliaient qu’ils touchassent seulement la bordure de son vêtement ; et tous ceux qui [la] touchèrent furent rendus sains et saufs. (14:36) Matthieu
14:1-36
8Traduction selon la Vulgate dite Bible de Gustave Doré
Édition de 1866, libre de droits.
1 En ce temps-là Hérode le Tétrarque apprit ce que la renommée publiait de Jésus ; (14:1) 2 Et il dit à ses serviteurs : C’est Jean-Baptiste qui est ressuscité d’entre les morts ; c’est pourquoi il se fait par lui tant de miracles. (14:2) 3 Car Hérode avait fait prendre Jean, l’avait fait lier et jeter en prison, à cause d’Hériodade, femme de son frère ; (14:3) 4 Car Jean lui disait : Il ne vous est pas permis de l’avoir. (14:4) 5 Hérode voulait le faire mourir ; mais il craignit le peuple, parce que le peuple regardait Jean comme prophète. (14:5) 6 Mais le jour de la naissance d’Hérode, la fille d’Hériodade dansa devant les convives, et elle plut à Hérode, (14:6) 7 Qui lui promit avec serment de lui donner tout ce qu’elle lui demanderait. (14:7) 8 Instruite auparavant par sa mère, cette jeune fille lui dit : Donnez-moi présentement dans un bassin la tête de Jean-Baptiste. (14:8) 9 Le roi fut contristé ; mais, à cause du serment et de ceux qui étaient à table avec lui, il commanda de la lui donner. (14:9) 10 Il envoya trancher la tête de Jean dans la prison ; (14:10) 11 Et sa tête fut apportée dans un bassin et donnée à la jeune fille, qui la porta à sa mère. (14:11) 12 Ses disciples vinrent prendre son corps et l’ensevelirent, et ils vinrent l’annoncer à Jésus. (14:12) 13 Jésus, ayant appris cela, partit de là dans une barque, pour se retirer à l’écart dans un lieu désert ; et le peuple, qui le sut, le suivit à pied de diverses villes. (14:13) 14 Il vit, en sortant, une multitude ; il en eut compassion, et guérit les malades. (14:14) 15 Le soir venu, ses disciples s’approchèrent et lui dirent : Ce lieu est désert, et l’heure est déjà avancée ; renvoyez le peuple, afin qu’il aille dans les villages acheter de quoi manger. (14:15) 16 Mais Jésus leur dit : Il n’est pas nécessaire qu’il y aille ; donnez-lui vous-mêmes à manger. (14:16) 17 Ils lui répondirent : Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons. (14:17) 18 Apportez-les-moi ici, leur dit-il. (14:18) 19 Et après avoir commandé au peuple de s’asseoir sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons ; et, levant les yeux au ciel, il les bénit, les rompit et les donna à ses disciples, et les disciples au peuple. (14:19) 20 Ils mangèrent des pains et furent rassasiés, et on emporta les restes, douze corbeilles pleines de morceaux. (14:20) 21 Or ceux qui mangèrent étaient au nombre de cinq mille hommes, sans compter les femmes et les enfants. (14:21) 22 Aussitôt Jésus obligea ses disciples à monter dans la barque, et à passer avant lui de l’autre côté de la mer, pendant qu’il renverrait le peuple. (14:22) 23 Ayant congédié la foule, il monta seul sur une montagne pour prier, et le soir venu, il se trouva seul en ce lieu. (14:23) 24 La barque cependant était battue par les flots au milieu de la mer, parce que le vent était contraire. (14:24) 25 Mais à la quatrième veille de la nuit, Jésus vint à eux marchant sur la mer. (14:25) 26 Lorsqu’ils le virent marcher sur la mer, ils furent troublés, et disaient : C’est un fantôme ; et ils poussèrent des cris de frayeur. (14:26) 27 Aussitôt Jésus leur parla, et leur dit : Ayez confiance : c’est moi ; ne craignez pas. (14:27) 28 Pierre lui répondit : Seigneur, c’est vous ; commandez que j’aille à vous sur les eaux. (14:28) 29 Jésus lui dit : Venez. Et Pierre, descendant de la barque marchait sur l’eau pour aller à Jésus. (14:29) 30 Mais voyant que le vent était violent, il eut peur ; et comme il commençait à enfoncer, il s’écria : Seigneur sauvez-moi. (14:30) 31 Aussitôt Jésus, lui tendant la main, le prit, et lui dit : Homme de peu de foi, pourquoi avez-vous douté ? (14:31) 32 Et lorsqu’ils furent montés dans la barque, le vent cessa. (14:32) 33 Alors ceux qui étaient dans la barque vinrent et l’adorèrent, en disant : Vous êtes vraiment le Fils de Dieu. (14:33) 34 Ayant traversé la mer, ils vinrent au pays de Génésar. (14:34) 35 Les habitants de ce pays, l’ayant appris, envoyèrent dans toute la contrée, et lui présentèrent tous les malades, (14:35) 36 Le priant de leur permettre de toucher seulement la frange de son vêtement ; et tous ceux qui la touchèrent furent guéris. (14:36) Matthieu
14:1-36
9Traduction par L. Segond & H. Oltramare
Édition de 1874, libre de droits.
1 En ce temps-là, Hérode le Tétrarque entendit le bruit qui se faisait autour de Jésus, et il dit à ses serviteurs : (14:1) 2 « C’est Jean-Baptiste ; il est ressuscité des morts, et c’est pour cela que la puissance miraculeuse se déploie en lui. » (14:2) 3 Hérode, en effet, avait fait arrêter Jean, l’avait chargé de chaînes et mis en prison à cause d’Hérodiade, femme de son frère, (14:3) 4 parce que Jean lui disait : « Il ne t’est pas permis d’en faire ta femme. » (14:4) 5 Il voulait le faire mourir, mais il craignait le peuple, parce qu’on tenait Jean pour un prophète. (14:5) 6 Or, à l’anniversaire de la naissance d’Hérode, la fille d’Hérodiade dansa devant les convives et charma Hérode, (14:6) 7 si bien qu’il lui promit avec serment de lui donner ce qu’elle demanderait. (14:7) 8 Poussée par sa mère, elle lui dit : « Donne-moi, ici, dans un bassin, la tête de Jean-Baptiste. » (14:8) 9 Le Roi en fut fâché ; mais à cause de ses serments et de ceux qui étaient à table avec lui, il commanda qu’on la lui donnât, (14:9) 10 et il envoya décapiter Jean dans la prison. (14:10) 11 On apporta la tête dans un bassin, et on la donna à la jeune fille, qui la porta à sa mère. (14:11) 12 Les disciples de Jean vinrent prendre le corps, et l’ensevelirent, puis ils allèrent informer Jésus de ce qui s’était passé. (14:12) 13 Jésus ayant appris ce que disait Hérode, entra dans une barque, et se retira à l’écart, en un lieu solitaire ; la foule, l’ayant su, l’y suivit à pied, des différentes villes. (14:13) 14 Lorsqu’il sortit de la barque, il vit une grande foule ; et il en eut pitié, et il guérit leurs malades. (14:14) 15 Quand le soir fut venu, les disciples s’approchèrent de Jésus, et lui dirent : « Ce lieu est désert, et l’heure est déjà avancée ; renvoie cette foule de gens, afin qu’ils aillent dans les villages s’acheter des vivres. » (14:15) 16 Mais Jésus leur dit : « Il n’est pas nécessaire qu’ils y aillent ; donnez-leur vous-mêmes à manger. » (14:16) 17 Ils lui répondirent : « Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons. » (14:17) 18 — « Apportez-les-moi ici, » leur dit Jésus. (14:18) 19 Après avoir fait asseoir cette multitude sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction ; puis, ayant rompu les pains, il les donna à ses disciples, et les disciples les donnèrent à la foule. (14:19) 20 Tous mangèrent et furent rassasiés ; et l’on emporta douze corbeilles pleines des morceaux qui restaient. (14:20) 21 Le nombre de ceux qui mangèrent se montait à cinq mille hommes environ, sans compter les femmes et les enfants. (14:21) 22 Aussitôt après, Jésus pressa ses disciples d’entrer dans la barque et de le précéder vers l’autre rive, pendant qu’il renverrait la foule. (14:22) 23 Quand il l’eut renvoyée, il monta sur la montagne, pour prier à l’écart ; et, la nuit venue, il était là seul. (14:23) 24 Cependant la barque, qui se trouvait déjà au milieu de la mer, était tourmentée par les vagues, car le vent était contraire. (14:24) 25 A la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers ses disciples, en marchant sur la mer. (14:25) 26 Eux, le voyant marcher sur la mer, furent bouleversés, et dirent : « C’est un fantôme ; » et ils poussèrent un cri de frayeur. (14:26) 27 Mais aussitôt Jésus leur parla, et leur dit : « Rassurez-vous, c’est moi ; n’ayez point de peur. » (14:27) 28 Pierre, ayant pris la parole, lui dit : « Seigneur, si c’est toi, ordonne que j’aille vers toi en marchant sur les eaux. » (14:28) 29 Jésus lui dit : « Viens. » Et Pierre, étant sorti de la barque, marcha sur les eaux et s’avança vers Jésus. (14:29) 30 Mais, voyant que le vent était fort, il eut peur, et, comme il commençait à enfoncer, il s’écria : « Seigneur, sauve-moi ! » (14:30) 31 Aussitôt Jésus étendit la main, le saisit, et lui dit : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? » (14:31) 32 Ils entrèrent ensuite dans la barque, et le vent cessa. (14:32) 33 Ceux qui étaient dans la barque vinrent se prosterner devant Jésus, disant : « Tu es vraiment le Fils de Dieu. » (14:33) 34 Lorsqu’ils eurent achevé leur traversée, ils arrivèrent au pays de Génésareth. (14:34) 35 Les gens de l’endroit, ayant reconnu Jésus, envoyèrent annoncer sa présence dans tous les environs, de sorte qu’on lui amena tous les malades. (14:35) 36 On le pria de leur laisser seulement toucher la houppe de son manteau ; et tous ceux qui la touchèrent furent guéris. (14:36) Matthieu
14:1-36
10Traduction par J. N. Darby
Édition de 1885, libre de droits.
1 — En ce temps-là, Hérode le tétrarque ouït parler de la renommée de Jésus ; (14:1) 2 et il dit à ses serviteurs : C’est Jean le baptiseur ; il est ressuscité des morts, et c’est pourquoi les miracles s’opèrent par lui. (14:2) 3 Car Hérode, ayant fait prendre Jean, l’avait fait lier et mettre en prison, à cause d’Hérodias, la femme de Philippe son frère ; (14:3) 4 car Jean lui disait : Il ne t’est pas permis de l’avoir. (14:4) 5 Et tout en ayant le désir de le faire mourir, il craignait la foule, parce qu’ils le tenaient pour prophète. (14:5) 6 Mais lorsqu’on célébrait l’anniversaire de la naissance d’Hérode, la fille d’Hérodias dansa devant tous, et plut à Hérode : (14:6) 7 sur quoi il lui promit avec serment de lui donner tout ce qu’elle demanderait. (14:7) 8 Et elle, poussée par sa mère : Donne-moi ici, dit-elle, dans un plat, la tête de Jean le baptiseur. (14:8) 9 Et le roi en fut affligé ; mais, à cause des serments et de ceux qui étaient à table avec lui, il donna l’ordre qu’on la lui donnât. (14:9) 10 Et il envoya décapiter Jean dans la prison. (14:10) 11 Et sa tête fut apportée dans un plat et donnée à la jeune fille ; et elle la porta à sa mère. (14:11) 12 Et ses disciples vinrent et enlevèrent le corps et l’ensevelirent ; et s’en allant, ils rapportèrent à Jésus [ce qui était arrivé]. (14:12) 13 Et Jésus, l’ayant entendu, se retira de là dans une nacelle en un lieu désert, à l’écart ; et les foules, l’ayant appris, le suivirent à pied, des [différentes] villes. (14:13) 14 Et étant sorti, il vit une grande foule ; et il fut ému de compassion envers eux, et il guérit leurs infirmes. (14:14) 15 Et le soir étant venu, ses disciples vinrent à lui, disant : Le lieu est désert, et l’heure est déjà passée ; renvoie les foules, afin qu’elles s’en aillent aux villages et qu’elles s’achètent des vivres. (14:15) 16 Mais Jésus leur dit : Il n’est pas nécessaire qu’elles s’en aillent ; vous, donnez-leur à manger. (14:16) 17 Mais ils lui disent : Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons. (14:17) 18 Et il dit : Apportez-les-moi ici. (14:18) 19 Et ayant donné l’ordre aux foules de s’asseoir sur l’herbe, ayant pris les cinq pains et les deux poissons, il regarda vers le ciel et bénit ; et ayant rompu les pains, il les donna aux disciples, et les disciples aux foules. (14:19) 20 Et ils mangèrent tous et furent rassasiés. Et ils ramassèrent, des morceaux qui étaient de reste, douze paniers pleins. (14:20) 21 Or ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille hommes, outre les femmes et les enfants. (14:21) 22 Et aussitôt il contraignit les disciples de monter dans la nacelle et de le précéder à l’autre rive, jusqu’à ce qu’il eût renvoyé les foules. (14:22) 23 Et quand il eut renvoyé les foules, il monta sur une montagne à l’écart pour prier ; et le soir étant venu, il était là seul. (14:23) 24 Or la nacelle était déjà au milieu de la mer, battue par les vagues, car le vent était contraire. (14:24) 25 Et à la quatrième veille de la nuit, il s’en alla vers eux, marchant sur la mer. (14:25) 26 Et les disciples, le voyant marcher sur la mer, furent troublés, disant : C’est un fantôme. Et ils crièrent de peur. (14:26) 27 Mais Jésus leur parla aussitôt, disant : Ayez bon courage ; c’est moi, n’ayez point de peur. (14:27) 28 Et Pierre, lui répondant, dit : Seigneur, si c’est toi, commande-moi d’aller à toi sur les eaux. (14:28) 29 Et il dit : Viens. Et Pierre, étant descendu de la nacelle, marcha sur les eaux pour aller à Jésus. (14:29) 30 Mais voyant que le vent était fort, il eut peur ; et comme il commençait à enfoncer, il s’écria, disant : Seigneur, sauve-moi ! (14:30) 31 Et aussitôt Jésus, étendant la main, le prit et lui dit : Homme de petite foi, pourquoi as-tu douté ? (14:31) 32 Et quand ils furent montés dans la nacelle, le vent tomba. (14:32) 33 Et ceux qui étaient dans la nacelle vinrent et lui rendirent hommage, disant : Véritablement tu es le Fils de Dieu ! (14:33) 34 Et ayant passé à l’autre rive, ils vinrent dans la contrée de Génésareth. (14:34) 35 Et les hommes de ce lieu-là, l’ayant reconnu, envoyèrent dans tout le pays d’alentour ; et on lui apporta tous ceux qui se portaient mal ; (14:35) 36 et ils le priaient de [les laisser] toucher seulement le bord de sa robe : et tous ceux qui le touchèrent furent complètement guéris. (14:36) Matthieu
14:1-36
11Traduction par L. Cl. Fillion
Édition de 1889, libre de droits.
1 En ce temps-là, Hérode le tétraque apprit ce qui se publiait de Jésus, (14:1) 2 et il dit à ses serviteurs : C’est Jean-Baptiste ; il est ressuscité d’entre les morts, et c’est pour cela que des miracles se font par lui. (14:2) 3 Car Hérode s’était saisi de Jean, et l’avait fait lier et mettre en prison, à cause d’Hérodiade, femme de son frère, (14:3) 4 parce que Jean lui disait : il ne t’est pas permis d’avoir cette femme. (14:4) 5 Et voulant le faire mourir, il craignit le peuple, qui regardait Jean comme un prophète. (14:5) 6 Or, le jour de la naissance d’Hérode, la fille d’Hérodiade dansa au milieu des convives, et elle plut à Hérode ; (14:6) 7 aussi lui promit-il avec serment de lui donner tout ce qu’elle lui demanderait. (14:7) 8 Avertie d’abord par sa mère, elle lui dit : Donne-moi ici sur un plat la tête de Jean-Baptiste. (14:8) 9 Le roi fut attristé ; mais, à cause de son serment et de ceux qui étaient à table avec lui, il ordonna qu’on la lui donnât. (14:9) 10 Et il envoya décapiter Jean dans la prison. (14:10) 11 Et sa tête fut apportée sur un plat et donnée à la jeune fille, qui l’apporta à sa mère. (14:11) 12 Alors ses disciples vinrent, prirent son corps et l’ensevelirent ; puis ils allèrent l’annoncer à Jésus. (14:12) 13 Jésus, l’ayant appris, partit de là dans une barque, pour se retirer à l’écart dans un lieu désert ; et les foules, l’ayant appris, le suivirent à pied des villes voisines. (14:13) 14 En sortant de la barque, il vit une foule nombreuse, et il en eut compassion, et il guérit leurs malades. (14:14) 15 Le soir étant venu, ses disciples s’approchèrent de lui, en disant : Ce lieu est désert, et l’heure est déjà avancée ; renvoyez les foules, afin qu’elles aillent dans les villages pour s’acheter des vivres. (14:15) 16 Mais Jésus leur dit : Il n’est pas nécessaire qu’ils s’en aillent, donnez-leur vous-même à manger. (14:16) 17 Ils lui répondirent : Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons. (14:17) 18 Il leur dit : Apportez-les-moi ici. (14:18) 19 Et après avoir ordonné à la foule de s’asseoir sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il les bénit ; puis, rompant les pains, il les donna à ses disciples, et les disciples les donnèrent aux foules. (14:19) 20 Et tous mangèrent, et furent rassasiés ; et on emporta les restes, douze corbeilles pleines de morceaux. (14:20) 21 Or le nombre de ceux qui mangèrent fut de cinq mille hommes, sans compter les femmes et les enfants. (14:21) 22 Aussitôt Jésus pressa ses disciples de monter dans la barque, et de le précéder sur l’autre rive, pendant qu’il renverrait les foules. (14:22) 23 Et lorsqu’il eut renvoyé la foule, il monta seul sur une montagne, pour prier ; et, le soir étant venu, il était là seul. (14:23) 24 Cependant la barque était battue par les flots au milieu de la mer, car le vent était contraire. (14:24) 25 Mais, à la quatrième veille de la nuit, Jésus vint à eux, marchant sur la mer. (14:25) 26 Et le voyant marcher sur la mer, ils furent troublés, et dirent : C’est un fantôme. Et ils poussèrent des cris d’effroi. (14:26) 27 Aussitôt Jésus leur parla, en disant : Ayez confiance ; c’est moi, ne craignez point. (14:27) 28 Pierre lui répondit : Seigneur, si c’est vous, ordonnez que j’aille à vous sur les eaux. (14:28) 29 Jésus lui dit : Viens. Et Pierre, descendant de la barque, marchait sur l’eau pour aller à Jésus. (14:29) 30 Mais, voyant la violence du vent, il eut peur ; et comme il commençait à enfoncer, il s’écria : Seigneur, sauvez-moi ! (14:30) 31 Et aussitôt Jésus, étendant la main, le saisit, et lui dit : Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? (14:31) 32 Et lorsqu’ils furent montés dans la barque, le vent cessa. (14:32) 33 Alors ceux qui étaient dans la barque vinrent et l’adorèrent, en disant : Vous êtes vraiment le Fils de Dieu. (14:33) 34 Lorsqu’ils eurent traversé la mer, ils vinrent dans le pays de Génésar. (14:34) 35 Et les hommes de ce lieu, l’ayant reconnu, envoyèrent dans toute cette région, et lui présentèrent tous ceux qui étaient malades. (14:35) 36 Et ils le priaient de leur laisser seulement toucher la frange de son vêtement. Et tous ceux qui la touchèrent furent guéris. (14:36) Matthieu
14:1-36
12Traduction par Edmond Stapfer
Édition de 1889, libre de droits.
1 C’est vers ce moment que le tétrarque Hérode entendit parler de Jésus. (14:1) 2 « Cet homme, dit-il, à ses courtisans, c’est Jean-Baptiste ! Il est ressuscité d’entre les morts ! De là, ces puissances miraculeuses qui agissent en lui ! » (14:2) 3 Hérode, en effet, avait arrêté Jean, l’avait garrotté et jeté en prison : et cela à cause d’Hérodiade, la femme de son frère Philippe, (14:3) 4 et parce que Jean lui disait : « Il ne t’est pas permis d’avoir cette femme-là. » (14:4) 5 Hérode eût bien voulu le mettre à mort, mais il avait peur du peuple, lequel tenait Jean pour prophète. (14:5) 6 Or, au jour anniversaire de la naissance d’Hérode, la fille d’Hérodiade ayant dansé au milieu de la salle, avait tellement plu au tétrarque (14:6) 7 qu’il lui avait juré, par serment, de lui accorder tout ce qu’elle lui demanderait. (14:7) 8 « Donne-moi, lui avait-elle dit alors, poussée par sa mère, ici même, sur un plat, la tête de Jean Baptiste. » (14:8) 9 Le roi en avait été attristé ; cependant à cause de son serment, à cause aussi des convives, il avait commandé de la lui donner (14:9) 10 et d’aller décapiter Jean dans la prison. (14:10) 11 Sa tête avait été apportée sur un plat et donnée à la jeune fille, qui l’avait remise à sa mère. (14:11) 12 Les disciples de Jean étaient venus prendre son corps et l’ensevelir ; puis ils étaient allés en informer Jésus. (14:12) 13 Ayant appris cet événement, Jésus partit de là en barque pour se retirer à l’écart dans quelque endroit solitaire. Mais les troupes, l’ayant su, sortirent des villes et le suivirent à pied, (14:13) 14 et en débarquant il vit une foule immense, il en eut compassion et il guérit leurs malades. (14:14) 15 Sur le soir, les disciples s’approchèrent de lui et lui dirent : « L’endroit est désert et l’heure est déjà avancée, renvoie donc les foules, afin que les uns et les autres aillent dans les villages acheter de quoi se nourrir. » (14:15) 16 Mais Jésus leur dit : « Il n’est pas nécessaire qu’ils s’en aillent ; donnez-leur vous-mêmes à manger. » (14:16) 17 « Mais, répondirent-ils, nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons. » (14:17) 18 Il dit : « Apportez-les-moi ici », (14:18) 19 et, après avoir commandé que la multitude s’assît sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction, puis il rompit les pains, les donna aux disciples et les disciples aux foules. (14:19) 20 Tous mangèrent, tous furent rassasiés, et on emporta les morceaux qui restaient : douze paniers pleins. (14:20) 21 Quant au nombre de ceux qui avaient mangé, il était de cinq mille hommes environ, sans compter des femmes et des enfants. (14:21) 22 Aussitôt après, il pressa les disciples de remonter dans la barque et de le précéder sur la rive opposée, tandis qu’il renverrait les multitudes. (14:22) 23 Quand il les eut renvoyées, il gravit la montagne afin de prier dans la solitude. Le soir vint et il était seul en ce lieu. (14:23) 24 Pendant ce temps la barque, déjà au milieu de la mer, était battue des flots, ayant le vent contraire. (14:24) 25 Or, à la quatrième veille de la nuit, il vint à eux en marchant sur la mer. (14:25) 26 Quand les disciples le virent, marchant sur la mer, ils furent bouleversés. « C’est un fantôme », dirent-ils, en jetant des cris de terreur. (14:26) 27 Mais aussitôt il leur parla, il leur dit : « Rassurez-vous ; c’est moi, soyez sans crainte. » (14:27) 28 Pierre alors s’adressa à lui : Si c’est toi, Seigneur, commande que je vienne à toi sur les flots. » (14:28) 29 — « Viens », dit Jésus. Descendant de la barque, Pierre marcha sur les flots et alla vers Jésus ; (14:29) 30 mais quand il sentit le vent il fut pris de peur et commença à s’enfoncer, alors il s’écria : « Seigneur, sauve-moi. » (14:30) 31 Jésus étendit immédiatement la main et lui dit en le saisissant : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? » (14:31) 32 Ils entrèrent dans la barque et le vent cessa. (14:32) 33 Alors ceux qui s’y trouvaient se prosternèrent devant lui, disant : « Tu es vraiment Fils de Dieu. » (14:33) 34 Ayant passé l’eau, ils arrivèrent au pays de Gennesaret. (14:34) 35 Les gens de l’endroit, l’ayant reconnu, firent prévenir tout le voisinage et lui présentèrent tous leurs malades, (14:35) 36 le priant de les laisser seulement toucher la frange de son vêtement. Et tous ceux qui la touchèrent furent guéris. (14:36) Matthieu
14:1-36
13Traduction du rabbinat par Zadoc Kahn
Édition de 1899-1906, libre de droits.
— Cette traduction ne possède que l'Ancien Testament.
14Traduction par Louis Segond
Édition de 1910, libre de droits.
1 En ce temps-là, Hérode le tétrarque, ayant entendu parler de Jésus, dit à ses serviteurs : C’est Jean-Baptiste ! (14:1) 2 Il est ressuscité des morts, et c’est pour cela qu’il se fait par lui des miracles. (14:2) 3 Car Hérode, qui avait fait arrêter Jean, l’avait lié et mis en prison, à cause d’Hérodias, femme de Philippe, son frère, (14:3) 4 parce que Jean lui disait : Il ne t’est pas permis de l’avoir pour femme. (14:4) 5 Il voulait le faire mourir, mais il craignait la foule, parce qu’elle regardait Jean comme un prophète. (14:5) 6 Or, lorsqu’on célébra l’anniversaire de la naissance d’Hérode, la fille d’Hérodias dansa au milieu des convives, et plut à Hérode, (14:6) 7 de sorte qu’il promit avec serment de lui donner ce qu’elle demanderait. (14:7) 8 À l’instigation de sa mère, elle dit : Donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean-Baptiste. (14:8) 9 Le roi fut attristé ; mais, à cause de ses serments et des convives, il commanda qu’on la lui donne, (14:9) 10 et il envoya décapiter Jean dans la prison. (14:10) 11 Sa tête fut apportée sur un plat, et donnée à la jeune fille, qui la porta à sa mère. (14:11) 12 Les disciples de Jean vinrent prendre son corps, et l’ensevelirent. Et ils allèrent l’annoncer à Jésus. (14:12) 13 À cette nouvelle, Jésus partit de là dans une barque, pour se retirer à l’écart dans un lieu désert ; et la foule, l’ayant su, sortit des villes et le suivit à pied. (14:13) 14 Quand il sortit de la barque, il vit une grande foule, et fut ému de compassion pour elle, et il guérit les malades. (14:14) 15 Le soir étant venu, les disciples s’approchèrent de lui, et dirent : Ce lieu est désert, et l’heure est déjà avancée ; renvoie la foule, afin qu’elle aille dans les villages, pour s’acheter des vivres. (14:15) 16 Jésus leur répondit : Ils n’ont pas besoin de s’en aller ; donnez-leur vous-mêmes à manger. (14:16) 17 Mais ils lui dirent : Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons. (14:17) 18 Et il dit : Apportez-les-moi. (14:18) 19 Il fit asseoir la foule sur l’herbe, prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux vers le ciel, il rendit grâces. Puis, il rompit les pains et les donna aux disciples, qui les distribuèrent à la foule. (14:19) 20 Tous mangèrent et furent rassasiés, et l’on emporta douze paniers pleins des morceaux qui restaient. (14:20) 21 Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille hommes, sans les femmes et les enfants. (14:21) 22 Aussitôt après, il obligea les disciples à monter dans la barque et à passer avant lui de l’autre côté, pendant qu’il renverrait la foule. (14:22) 23 Quand il l’eut renvoyée, il monta sur la montagne, pour prier à l’écart ; et, comme le soir était venu, il était là seul. (14:23) 24 La barque, déjà au milieu de la mer, était battue par les flots ; car le vent était contraire. (14:24) 25 À la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers eux, marchant sur la mer. (14:25) 26 Quand les disciples le virent marcher sur la mer, ils furent troublés, et dirent : C’est un fantôme ! Et, dans leur frayeur, ils poussèrent des cris. (14:26) 27 Jésus leur dit aussitôt : Rassurez-vous, c’est moi ; n’ayez pas peur ! (14:27) 28 Pierre lui répondit : Seigneur, si c’est toi, ordonne que j’aille vers toi sur les eaux. (14:28) 29 Et il dit : Viens ! Pierre sortit de la barque, et marcha sur les eaux, pour aller vers Jésus. (14:29) 30 Mais, voyant que le vent était fort, il eut peur ; et, comme il commençait à enfoncer, il s’écria : Seigneur, sauve-moi ! (14:30) 31 Aussitôt Jésus étendit la main, le saisit, et lui dit : Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? (14:31) 32 Et ils montèrent dans la barque, et le vent cessa. (14:32) 33 Ceux qui étaient dans la barque vinrent se prosterner devant Jésus, et dirent : Tu es véritablement le Fils de Dieu. (14:33) 34 Après avoir traversé la mer, ils vinrent dans le pays de Génésareth. (14:34) 35 Les gens de ce lieu, ayant reconnu Jésus, envoyèrent des messagers dans tous les environs, et on lui amena tous les malades. (14:35) 36 Ils le prièrent de leur permettre seulement de toucher le bord de son vêtement. Et tous ceux qui le touchèrent furent guéris. (14:36) Matthieu
14:1-36
15Traduction par Augustin Crampon
Édition de 1923, libre de droits.
1 En ce temps-là, Hérode le Tétrarque apprit ce qui se publiait de Jésus. (14:1) 2 Et il dit à ses serviteurs : “ C’est Jean-Baptiste ! Il est ressuscité des morts : voilà pourquoi des miracles s’opèrent par lui. ˮ (14:2) 3 Car Hérode ayant fait arrêter Jean, l’avait chargé de chaînes et jeté en prison, à cause d’Hérodiade, femme de son frère Philippe, (14:3) 4 parce que Jean lui disait : “ Il ne t’est pas permis de l’avoir pour femme. ˮ (14:4) 5 Volontiers il l’eût fait mourir, mais il craignait le peuple, qui regardait Jean comme un prophète. (14:5) 6 Or, comme on célébrait le jour de naissance d’Hérode, la fille d’Hérodiade dansa devant les convives et plut à Hérode, (14:6) 7 de sorte qu’il promit avec serment de lui donner tout ce qu’elle demanderait. (14:7) 8 Elle, instruite d’abord par sa mère : “ Donne-moi, dit-elle, ici sur un plateau, la tête de Jean-Baptiste. ˮ (14:8) 9 Le roi fut contristé ; mais à cause de son serment et de ses convives, il commanda qu’on la lui donnât, (14:9) 10 et il envoya décapiter Jean dans sa prison. (14:10) 11 Et la tête, apportée sur un plateau, fut donnée à la jeune fille, qui la porta à sa mère. (14:11) 12 Les disciples de Jean vinrent prendre le corps et lui donnèrent la sépulture ; puis ils allèrent en informer Jésus. (14:12) 13 Jésus l’ayant appris, partit de là dans une barque et se retira à l’écart, dans un lieu solitaire ; mais le peuple le sut, et le suivit à pied des villes voisines. (14:13) 14 Quand il débarqua, il vit une grande foule, et il en eut compassion, et il guérit leurs malades. (14:14) 15 Sur le soir, ses disciples s’approchèrent de lui en disant : “ Ce lieu est désert, et déjà l’heure est avancée ; renvoyez cette foule, afin qu’ils aillent dans les villages s’acheter des vivres. ˮ (14:15) 16 Mais Jésus leur dit : “ Ils n’ont pas besoin de s’en aller ; donnez-leur vous-mêmes à manger. ˮ (14:16) 17 Ils lui répondirent : “ Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons. ˮ (14:17) 18 “ Apportez-les-moi ici, ˮ leur dit-il. (14:18) 19 Après avoir fait asseoir cette multitude sur l’herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et levant les yeux au ciel, il prononça une bénédiction ; puis, rompant les pains, il les donna a ses disciples, et les disciples les donnèrent au peuple. (14:19) 20 Tous mangèrent et furent rassasiés, et l’on emporta douze corbeilles pleines des morceaux qui restaient. (14:20) 21 Or, le nombre de ceux qui avaient mangé était environ de cinq mille hommes, sans les femmes et les enfants. (14:21) 22 Aussitôt après, Jésus obligea ses disciples à monter dans la barque et à passer avant lui sur le bord opposé du lac, pendant qu’il renverrait la foule. (14:22) 23 Quand il l’eut renvoyée, il monta sur la montagne pour prier à l’écart ; et, le soir étant venu, il était là seul. (14:23) 24 Cependant la barque, déjà au milieu de la mer, était battue par les flots, car le vent était contraire. (14:24) 25 A la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers ses disciples, en marchant sur la mer. (14:25) 26 Eux, le voyant marcher sur la mer, furent troublés, et dirent : “ C’est un fantôme, ˮ et ils poussèrent des cris de frayeur. (14:26) 27 Jésus leur parla aussitôt : “ Ayez confiance, dit-il, c’est moi, ne craignez point. ˮ (14:27) 28 Pierre prenant la parole : “ Seigneur, dit-il, si c’est vous, ordonnez que j’aille à vous sur les eaux. ˮ (14:28) 29 Il lui dit : “ Viens ; ˮ et Pierre étant sorti de la barque marchait sur les eaux pour aller à Jésus. (14:29) 30 Mais voyant la violence du vent, il eut peur, et comme il commençait à enfoncer, il cria : “ Seigneur, sauvez-moi ! ˮ (14:30) 31 Aussitôt Jésus étendant la main le saisit et lui dit : “ Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? ˮ (14:31) 32 Et lorsqu’ils furent montés dans la barque, le vent s’apaisa. (14:32) 33 Alors ceux qui étaient dans la barque, vinrent se prosterner devant lui en disant : “ Vous êtes vraiment le Fils de Dieu. ˮ (14:33) 34 Ayant traversé le lac, ils abordèrent à la terre de Génésareth. (14:34) 35 Les gens de l’endroit, l’ayant reconnu, envoyèrent des messagers dans tous les environs, et on lui amena tous les malades. (14:35) 36 Et ils le priaient de leur laisser seulement toucher la houppe de son manteau, et tous ceux qui la touchèrent furent guéris. (14:36) Matthieu
14:1-36
16Nouvelle édition de Genève
Édition de 1979 © Copyright.[+]
1 En ce temps-là, Hérode le tétrarque, ayant entendu parler de Jésus, dit à ses serviteurs : C’est Jean-Baptiste ! (14:1) 2 Il est ressuscité des morts, et c’est pour cela qu’il se fait par lui des miracles. (14:2) 3 Car Hérode, qui avait fait arrêter Jean, l’avait lié et mis en prison, à cause d’Hérodias, femme de Philippe, son frère, (14:3) 4 parce que Jean lui disait : Il ne t’est pas permis de l’avoir pour femme. (14:4) 5 Il voulait le faire mourir, mais il craignait la foule, parce qu’elle regardait Jean comme un prophète. (14:5) 6 Or, lorsqu’on célébra l’anniversaire de la naissance d’Hérode, la fille d’Hérodias dansa au milieu des convives, et plut à Hérode, (14:6) 7 de sorte qu’il promit avec serment de lui donner ce qu’elle demanderait. (14:7) 8 A l’instigation de sa mère, elle dit : Donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean-Baptiste. (14:8) 9 Le roi fut attristé ; mais, à cause de ses serments et des convives, il commanda qu’on la lui donne, (14:9) 10 et il envoya décapiter Jean dans la prison. (14:10) 11 Sa tête fut apportée sur un plat, et donnée à la jeune fille, qui la porta à sa mère. (14:11) 12 Les disciples de Jean vinrent prendre son corps, et l’ensevelirent. Et ils allèrent l’annoncer à Jésus. (14:12) 13 A cette nouvelle, Jésus partit de là dans une barque, pour se retirer à l’écart dans un lieu désert ; et la foule, l’ayant su, sortit des villes et le suivit à pied. (14:13) 14 Quand il sortit de la barque, il vit une grande foule, et fut ému de compassion pour elle, et il guérit les malades. (14:14) 15 Le soir étant venu, les disciples s’approchèrent de lui, et dirent : Ce lieu est désert, et l’heure est déjà avancée ; renvoie la foule, afin qu’elle aille dans les villages, pour s’acheter des vivres. (14:15) 16 Jésus leur répondit : Ils n’ont pas besoin de s’en aller ; donnez-leur vous-mêmes à manger. (14:16) 17 Mais ils lui dirent : Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons. (14:17) 18 Et il dit : Apportez-les-moi. (14:18) 19 Il fit asseoir la foule sur l’herbe, prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux vers le ciel, il rendit grâces. Puis, il rompit les pains et les donna aux disciples, qui les distribuèrent à la foule. (14:19) 20 Tous mangèrent et furent rassasiés, et l’on emporta douze paniers pleins des morceaux qui restaient. (14:20) 21 Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille hommes, sans les femmes et les enfants. (14:21) 22 Aussitôt après, il obligea les disciples à monter dans la barque et à passer avant lui de l’autre côté, pendant qu’il renverrait la foule. (14:22) 23 Quand il l’eut renvoyée, il monta sur la montagne, pour prier à l’écart ; et, comme le soir était venu, il était là seul. (14:23) 24 La barque, déjà au milieu de la mer, était battue par les flots ; car le vent était contraire. (14:24) 25 A la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers eux, marchant sur la mer. (14:25) 26 Quand les disciples le virent marcher sur la mer, ils furent troublés, et dirent : C’est un fantôme ! Et, dans leur frayeur, ils poussèrent des cris. (14:26) 27 Jésus leur dit aussitôt : Rassurez-vous, c’est moi ; n’ayez pas peur ! (14:27) 28 Pierre lui répondit : Seigneur, si c’est toi, ordonne que j’aille vers toi sur les eaux. (14:28) 29 Et il dit : Viens ! Pierre sortit de la barque, et marcha sur les eaux, pour aller vers Jésus. (14:29) 30 Mais, voyant que le vent était fort, il eut peur ; et, comme il commençait à enfoncer, il s’écria : Seigneur, sauve-moi ! (14:30) 31 Aussitôt Jésus étendit la main, le saisit, et lui dit : Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? (14:31) 32 Et ils montèrent dans la barque, et le vent cessa. (14:32) 33 Ceux qui étaient dans la barque vinrent adorer Jésus, et dirent : Tu es véritablement le Fils de Dieu. (14:33) 34 Après avoir traversé la mer, ils vinrent dans le pays de Génésareth. (14:34) 35 Les gens de ce lieu, ayant reconnu Jésus, envoyèrent des messagers dans tous les environs, et on lui amena tous les malades. (14:35) 36 Ils le prièrent de leur permettre seulement de toucher le bord de son vêtement. Et tous ceux qui le touchèrent furent guéris. (14:36) Matthieu
14:1-36
17Traduction Louis Segond 21
Édition de 2007 © Copyright.[+]
1 En ce temps-là, Hérode le tétrarque, ayant entendu parler de Jésus, dit à ses serviteurs : C’est Jean-Baptiste ! (14:1) 2 Il est ressuscité des morts, et c’est pour cela qu’il se fait par lui des miracles. (14:2) 3 Car Hérode, qui avait fait arrêter Jean, l’avait lié et mis en prison, à cause d’Hérodias, femme de Philippe, son frère, (14:3) 4 parce que Jean lui disait : Il ne t’est pas permis de l’avoir pour femme. (14:4) 5 Il voulait le faire mourir, mais il craignait la foule, parce qu’elle regardait Jean comme un prophète. (14:5) 6 Or, lorsqu’on célébra l’anniversaire de la naissance d’Hérode, la fille d’Hérodias dansa au milieu des convives, et plut à Hérode, (14:6) 7 de sorte qu’il promit avec serment de lui donner ce qu’elle demanderait. (14:7) 8 À l’instigation de sa mère, elle dit : Donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean-Baptiste. (14:8) 9 Le roi fut attristé ; mais, à cause de ses serments et des convives, il commanda qu’on la lui donne, (14:9) 10 et il envoya décapiter Jean dans la prison. (14:10) 11 Sa tête fut apportée sur un plat, et donnée à la jeune fille, qui la porta à sa mère. (14:11) 12 Les disciples de Jean vinrent prendre son corps, et l’ensevelirent. Et ils allèrent l’annoncer à Jésus. (14:12) 13 À cette nouvelle, Jésus partit de là dans une barque, pour se retirer à l’écart dans un lieu désert ; et la foule, l’ayant su, sortit des villes et le suivit à pied. (14:13) 14 Quand il sortit de la barque, il vit une grande foule, et fut ému de compassion pour elle, et il guérit les malades. (14:14) 15 Le soir étant venu, les disciples s’approchèrent de lui, et dirent : Ce lieu est désert, et l’heure est déjà avancée ; renvoie la foule, afin qu’elle aille dans les villages, pour s’acheter des vivres. (14:15) 16 Jésus leur répondit : Ils n’ont pas besoin de s’en aller ; donnez-leur vous-mêmes à manger. (14:16) 17 Mais ils lui dirent : Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons. (14:17) 18 Et il dit : Apportez-les-moi. (14:18) 19 Il fit asseoir la foule sur l’herbe, prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux vers le ciel, il rendit grâces. Puis, il rompit les pains et les donna aux disciples, qui les distribuèrent à la foule. (14:19) 20 Tous mangèrent et furent rassasiés, et l’on emporta douze paniers pleins des morceaux qui restaient. (14:20) 21 Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille hommes, sans les femmes et les enfants. (14:21) 22 Aussitôt après, il obligea les disciples à monter dans la barque et à passer avant lui de l’autre côté, pendant qu’il renverrait la foule. (14:22) 23 Quand il l’eut renvoyée, il monta sur la montagne, pour prier à l’écart ; et, comme le soir était venu, il était là seul. (14:23) 24 La barque, déjà au milieu de la mer, était battue par les flots ; car le vent était contraire. (14:24) 25 À la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers eux, marchant sur la mer. (14:25) 26 Quand les disciples le virent marcher sur la mer, ils furent troublés, et dirent : C’est un fantôme ! Et, dans leur frayeur, ils poussèrent des cris. (14:26) 27 Jésus leur dit aussitôt : Rassurez-vous, c’est moi ; n’ayez pas peur ! (14:27) 28 Pierre lui répondit : Seigneur, si c’est toi, ordonne que j’aille vers toi sur les eaux. (14:28) 29 Et il dit : Viens ! Pierre sortit de la barque, et marcha sur les eaux, pour aller vers Jésus. (14:29) 30 Mais, voyant que le vent était fort, il eut peur ; et, comme il commençait à enfoncer, il s’écria : Seigneur, sauve-moi ! (14:30) 31 Aussitôt Jésus étendit la main, le saisit, et lui dit : Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? (14:31) 32 Et ils montèrent dans la barque, et le vent cessa. (14:32) 33 Ceux qui étaient dans la barque vinrent se prosterner devant Jésus, et dirent : Tu es véritablement le Fils de Dieu. (14:33) 34 Après avoir traversé la mer, ils vinrent dans le pays de Génésareth. (14:34) 35 Les gens de ce lieu, ayant reconnu Jésus, envoyèrent des messagers dans tous les environs, et on lui amena tous les malades. (14:35) 36 Ils le prièrent de leur permettre seulement de toucher le bord de son vêtement. Et tous ceux qui le touchèrent furent guéris. (14:36) Matthieu
14:1-36
18Traduction française de la Bible King James par N. L. Stratford
Édition de 2022 © Copyright.[+]
1 À cette époque-là, Hérode le tétrarque entendit parler de la renommée de Jésus, (14:1) 2 Et dit à ses serviteurs : C’est Jean le Baptiste ; il est ressuscité d’entre les morts ; et par conséquent des œuvres puissantes se manifestent en lui. (14:2) 3 ¶ Car Hérode avait fait saisir Jean, et l’avait fait lier et l’avait fait mettre en prison au sujet d’Hérodias, femme de son frère Philippe. (14:3) 4 Car Jean lui avait dit, Il n’est pas permis pour toi de l’avoir. (14:4) 5 Et alors qu’il aurait bien voulu le faire mourir, il craignait la multitude, parce qu’ils le considéraient comme un prophète. (14:5) 6 Mais alors qu’on célébrait l’anniversaire d’Hérode, la fille d’Hérodias dansa devant eux et plut à Hérode. (14:6) 7 Sur quoi il lui promit avec serment de lui donner tout ce qu’elle demanderait. (14:7) 8 Et elle, instruite par sa mère, dit : Donne-moi ici, la tête de Jean Baptiste dans un plat. (14:8) 9 Et le roi fut désolé : néanmoins, à cause du serment, et de ceux qui étaient assis à table avec lui, il commanda qu’on la lui donnât. (14:9) 10 Et il envoya, et fit décapiter Jean dans la prison. (14:10) 11 Et sa tête fut apportée dans un plat, et donnée à la jeune fille : et elle la porta à sa mère. (14:11) 12 Et ses disciples vinrent, et emportèrent le corps, et l’enterrèrent, et ils allèrent et le racontèrent à Jésus. (14:12) 13 ¶ Lorsque Jésus l’apprit, il partit de là par bateau en un lieu désert, à part : et quand le peuple l’apprit, ils le suivirent à pied hors des villes. (14:13) 14 Et Jésus débarqua, et vit une grande multitude, et fut ému de compassion envers eux, et guérit leurs malades. (14:14) 15 ¶ Et comme c’était le soir, ses disciples vinrent à lui, disant : C’est un lieu désert, et l’heure est déjà passée ; renvoie la multitude, afin qu’ils puissent aller dans les villages, et qu’ils s’achètent des victuailles. (14:15) 16 Mais Jésus leur dit : Ils n’ont pas besoin de partir ; donnez-leur vous-mêmes à manger. (14:16) 17 Et ils lui dirent : Nous n’avons ici que cinq pains, et deux poissons. (14:17) 18 Et il dit : Apportez-les-moi ici. (14:18) 19 Et il commanda à la multitude de s’asseoir sur l’herbe, et prit les cinq pains et les deux poissons, et regardant vers le ciel, il bénit, et rompit les pains, et les donna à ses disciples et les disciples à la multitude. (14:19) 20 Et ils mangèrent tous et furent rassasiés : et ils emportèrent des morceaux qui restèrent, douze paniers pleins. (14:20) 21 Et ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille hommes, plus les femmes et les enfants. (14:21) 22 ¶ Et aussitôt Jésus obligea ses disciples à monter dans un bateau, et à passer avant lui vers l’autre côté, pendant qu’il renverrait les multitudes. (14:22) 23 Et quand il eut renvoyé les multitudes, il monta sur une montagne, à part pour prier : et quand le soir fut venu, il était là seul. (14:23) 24 Or le bateau était déjà au milieu de la mer, ballotté par les vagues : car le vent était contraire. (14:24) 25 Et à la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers eux, marchant sur la mer. (14:25) 26 Et quand les disciples le virent marchant sur la mer, ils furent troublés, disant : C’est un esprit ; et ils crièrent de peur. (14:26) 27 Mais aussitôt Jésus leur parla, disant : Soyez plein d’ardeur, c’est moi ; n’ayez pas peur. (14:27) 28 Et Pierre lui répondit et dit : Seigneur, si c’est toi, ordonne-moi d’aller jusqu’à toi sur l’eau. (14:28) 29 Et il dit : Viens. Et quand Pierre descendit du bateau, il marcha sur l’eau, pour aller à Jésus. (14:29) 30 Mais quand il vit le vent violent, il eut peur ; et commençant à s’enfoncer, il s’écria, disant : Seigneur, sauve-moi. (14:30) 31 Et immédiatement Jésus étendit sa main, et l’attrapa, et lui dit : Ô toi de petite foi, pourquoi as-tu douté ? (14:31) 32 Et quand ils furent entrés dans le bateau, le vent cessa. (14:32) 33 Alors ceux qui étaient dans le bateau vinrent et l’adorèrent, disant : Véritablement tu es le Fils de Dieu. (14:33) 34 ¶ Et lorsqu’ils eurent traversé, ils vinrent dans le pays de Génésareth. (14:34) 35 Et quand les hommes de ce lieu apprirent qu’il était là, ils le firent savoir dans toute la province d’alentour, et lui apportèrent tous les malades ; (14:35) 36 Et l’implorèrent afin qu’ils puissent seulement toucher le bord de son vêtement :et tous ceux qui le touchèrent furent rendus parfaitement bien portants. (14:36) Matthieu
14:1-36