Comparateur de Bibles

De à
Préférences d'affichage Afficher par défaut :

Afficher uniquement les traductions en :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :

1Traduction par David Martin
Édition de 1744, libre de droits.
1 Ce même jour-là Jésus étant sorti de la maison, s’assit près de la mer. (13:1) 2 Et de grandes troupes s’assemblèrent autour de lui, c’est pourquoi il monta dans une nacelle, et s’assit, et toute la multitude se tenait sur le rivage. (13:2) 3 Et il leur parla de plusieurs choses par des similitudes, en disant : voici, un semeur sortit pour semer. (13:3) 4 Et comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin, et les oiseaux vinrent, et la mangèrent toute. (13:4) 5 Et une autre partie tomba dans des lieux pierreux, où elle n’avait guère de terre, et aussitôt elle leva, parce qu’elle n’entrait pas profondément dans la terre. (13:5) 6 Et le soleil s’étant levé, elle fut brûlée ; et parce qu’elle n’avait point de racine, elle sécha. (13:6) 7 Et une autre partie tomba entre des épines ; et les épines montèrent, et l’étouffèrent. (13:7) 8 Et une autre partie tomba dans une bonne terre, et rendit du fruit, un grain [en rendit] cent, un autre, soixante, et un autre, trente. (13:8) 9 Qui a des oreilles pour ouïr, qu’il entende. (13:9) 10 Alors les Disciples s’approchant lui dirent : pourquoi leur parles-tu par des similitudes ? (13:10) 11 Il répondit, et leur dit : c’est parce qu’il vous est donné de connaître les mystères du Royaume des cieux, et que, pour eux, il ne leur est point donné [de les connaître]. (13:11) 12 Car à celui qui a, il sera donné, et il aura encore plus ; mais à celui qui n’a rien, cela même qu’il a lui sera ôté. (13:12) 13 C’est pourquoi je leur parle par des similitudes, à cause qu’en voyant ils ne voient point, et qu’en entendant ils n’entendent point, et ne comprennent point. (13:13) 14 Et [ainsi] s’accomplit en eux la prophétie d’Esaïe, qui dit : en entendant vous ne comprendrez point ; et en voyant vous verrez, et vous n’apercevrez point. (13:14) 15 Car le cœur de ce peuple est engraissé, et ils ont ouï dur de leurs oreilles, et ont cligné de leurs yeux ; de peur qu’ils ne voient des yeux, et qu’ils n’entendent des oreilles, et qu’ils ne comprennent du cœur, et ne se convertissent, et que je ne les guérisse. (13:15) 16 Mais vos yeux sont bienheureux, car ils voient ; et, vos oreilles sont [bienheureuses], car elles entendent. (13:16) 17 Car en vérité je vous dis, que plusieurs Prophètes et plusieurs justes ont désiré de voir les choses que vous voyez, et ils ne les ont point vues ; et d’ouïr les choses que vous entendez, et ils ne les ont point ouïes. (13:17) 18 Vous donc, écoutez [le sens de] la similitude du semeur. (13:18) 19 Quand un homme écoute la parole du Royaume, et ne la comprend point, le malin vient, et ravit ce qui est semé dans son cœur ; et c’est là celui qui a reçu la semence auprès du chemin. (13:19) 20 Et celui qui a reçu la semence dans des lieux pierreux, c’est celui qui écoute la parole, et qui la reçoit aussitôt avec joie ; (13:20) 21 Mais il n’a point de racine en lui-même, c’est pourquoi il n’est qu’à temps ; de sorte que dès que l’affliction ou la persécution survienne à cause de la parole, il est aussitôt scandalisé. (13:21) 22 Et celui qui a reçu la semence entre les épines, c’est celui qui écoute la parole de Dieu, mais l’inquiétude pour les choses de ce monde, et la tromperie des richesses étouffent la parole, et elle devient infructueuse. (13:22) 23 Mais celui qui a reçu la semence dans une bonne terre, c’est celui qui écoute la parole, et qui la comprend ; et porte du fruit, et produit, l’un cent, l’autre soixante, et l’autre trente. (13:23) 24 Il leur proposa une autre similitude, en disant : le Royaume des cieux ressemble à un homme qui a semé de la bonne semence dans son champ. (13:24) 25 Mais pendant que les hommes dormaient, son ennemi est venu, qui a semé de l’ivraie parmi le blé, puis s’en est allé. (13:25) 26 Et après que la semence fut venue en herbe, et qu’elle eut porté du fruit, alors aussi parut l’ivraie. (13:26) 27 Et les serviteurs du père de famille vinrent à lui, et lui dirent : Seigneur, n’as-tu pas semé de la bonne semence dans ton champ ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ? (13:27) 28 Mais il leur dit : c’est l’ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent : veux-tu donc que nous y allions, et que nous cueillions l’ivraie ? (13:28) 29 Et il leur dit : non ; de peur qu’il n’arrive qu’en cueillant l’ivraie, vous n’arrachiez le blé en même temps. (13:29) 30 Laissez-les croître tous deux ensemble, jusqu’à la moisson ; et au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : cueillez premièrement l’ivraie, et la liez en faisceaux pour la brûler ; mais assemblez le blé dans mon grenier. (13:30) 31 Il leur proposa une autre similitude, en disant : le Royaume des cieux est semblable au grain de semence de moutarde que quelqu’un a pris et semé dans son champ. (13:31) 32 Qui est bien la plus petite de toutes les semences ; mais quand il est crû, il est plus grand que les autres plantes, et devient un arbre ; tellement que les oiseaux du ciel y viennent, et font leurs nids dans ses branches. (13:32) 33 Il leur dit une autre similitude : le Royaume des cieux est semblable au levain qu’une femme prend, et qu’elle met parmi trois mesures de farine, jusqu’à ce qu’elle soit toute levée. (13:33) 34 Jésus dit toutes ces choses aux troupes en similitudes, et il ne leur parlait point sans similitudes ; (13:34) 35 Afin que fût accompli ce dont il avait été parlé par le Prophète, en disant : j’ouvrirai ma bouche en similitudes ; je déclarerai les choses qui ont été cachées dès la fondation du monde. (13:35) 36 Alors Jésus ayant laissé les troupes, s’en alla à la maison, et ses Disciples vinrent à lui, et lui dirent : explique-nous la similitude de l’ivraie du champ. (13:36) 37 Et il leur répondit et dit : celui qui sème la bonne semence, c’est le Fils de l’homme ; (13:37) 38 Et le champ, c’est le monde ; la bonne semence ce sont les enfants du Royaume, et l’ivraie ce sont les enfants du malin ; (13:38) 39 Et l’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde, et les moissonneurs sont les Anges. (13:39) 40 Comme donc on cueille l’ivraie, et on la brûle au feu, il en sera de même à la fin de ce monde. (13:40) 41 Le Fils de l’homme enverra ses Anges, qui cueilleront de son Royaume tous les scandales, et ceux qui commettent l’iniquité ; (13:41) 42 Et les jetteront dans la fournaise du feu ; là il y aura des pleurs et des grincements de dents. (13:42) 43 Alors les justes reluiront comme le soleil dans le Royaume de leur Père. Qui a des oreilles pour ouïr, qu’il entende. (13:43) 44 Le Royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ, lequel un homme ayant trouvé, l’a caché ; puis de la joie qu’il en a, il s’en va, et vend tout ce qu’il a, et achète ce champ. (13:44) 45 Le Royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de bonnes perles ; (13:45) 46 Et qui ayant trouvé une perle de grand prix, s’en est allé, et a vendu tout ce qu’il avait, et l’a achetée. (13:46) 47 Le Royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer, et amassant toutes sortes de choses ; (13:47) 48 Lequel étant plein, les pêcheurs le tirent en haut sur le rivage, puis s’étant assis, ils mettent ce qu’il y a de bon à part dans leurs vaisseaux, et jettent dehors ce qui ne vaut rien. (13:48) 49 Il en sera de même à la fin du monde, les Anges viendront, et sépareront les méchants d’avec les justes ; (13:49) 50 Et les jetteront dans la fournaise du feu ; là il y aura des pleurs, et des grincements de dents. (13:50) 51 Jésus leur dit : avez-vous compris toutes ces choses ? Ils lui répondirent : oui, Seigneur. (13:51) 52 Et il leur dit : c’est pour cela que tout Scribe qui est bien instruit pour le Royaume des cieux, est semblable à un père de famille qui tire de son trésor des choses nouvelles, et des choses anciennes. (13:52) 53 Et quand Jésus eut achevé ces similitudes, il partit de là. (13:53) 54 Et étant venu en son pays, il les enseignait dans leur Synagogue, de telle sorte qu’ils en étaient étonnés, et disaient : d’où viennent à celui-ci cette science et ces vertus ? (13:54) 55 Celui-ci n’est-il pas le fils du charpentier ? sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie ? Et ses frères [ne s’appellent-ils pas] Jacques, Joses, Simon et Jude ? (13:55) 56 Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ? D’où viennent donc à celui-ci toutes ces choses ? (13:56) 57 Tellement qu’ils étaient scandalisés en lui. Mais Jésus leur dit : un Prophète n’est sans honneur que dans son pays, et dans sa maison. (13:57) 58 Et il ne fit là guère de miracles, à cause de leur incrédulité. (13:58) Matthieu
13:1-58
2Traduction King James revue par B. Blayney
Édition de 1769, libre de droits (hors GB).
1 The same day went Jesus out of the house, and sat by the sea side. (13:1) 2 And great multitudes were gathered together unto him, so that he went into a ship, and sat ; and the whole multitude stood on the shore. (13:2) 3 And he spake many things unto them in parables, saying, Behold, a sower went forth to sow ; (13:3) 4 And when he sowed, some seeds fell by the way side, and the fowls came and devoured them up : (13:4) 5 Some fell upon stony places, where they had not much earth : and forthwith they sprung up, because they had no deepness of earth : (13:5) 6 And when the sun was up, they were scorched ; and because they had no root, they withered away. (13:6) 7 And some fell among thorns ; and the thorns sprung up, and choked them : (13:7) 8 But other fell into good ground, and brought forth fruit, some an hundredfold, some sixtyfold, some thirtyfold. (13:8) 9 Who hath ears to hear, let him hear. (13:9) 10 And the disciples came, and said unto him, Why speakest thou unto them in parables ? (13:10) 11 He answered and said unto them, Because it is given unto you to know the mysteries of the kingdom of heaven, but to them it is not given. (13:11) 12 For whosoever hath, to him shall be given, and he shall have more abundance : but whosoever hath not, from him shall be taken away even that he hath. (13:12) 13 Therefore speak I to them in parables : because they seeing see not ; and hearing they hear not, neither do they understand. (13:13) 14 And in them is fulfilled the prophecy of Esaias, which saith, By hearing ye shall hear, and shall not understand ; and seeing ye shall see, and shall not perceive : (13:14) 15 For this people’s heart is waxed gross, and their ears are dull of hearing, and their eyes they have closed ; lest at any time they should see with their eyes and hear with their ears, and should understand with their heart, and should be converted, and I should heal them. (13:15) 16 But blessed are your eyes, for they see : and your ears, for they hear. (13:16) 17 For verily I say unto you, That many prophets and righteous men have desired to see those things which ye see, and have not seen them ; and to hear those things which ye hear, and have not heard them. (13:17) 18 Hear ye therefore the parable of the sower. (13:18) 19 When any one heareth the word of the kingdom, and understandeth it not, then cometh the wicked one, and catcheth away that which was sown in his heart. This is he which received seed by the way side. (13:19) 20 But he that received the seed into stony places, the same is he that heareth the word, and anon with joy receiveth it ; (13:20) 21 Yet hath he not root in himself, but dureth for a while : for when tribulation or persecution ariseth because of the word, by and by he is offended. (13:21) 22 He also that received seed among the thorns is he that heareth the word ; and the care of this world, and the deceitfulness of riches, choke the word, and he becometh unfruitful. (13:22) 23 But he that received seed into the good ground is he that heareth the word, and understandeth it ; which also beareth fruit, and bringeth forth, some an hundredfold, some sixty, some thirty. (13:23) 24 Another parable put he forth unto them, saying, The kingdom of heaven is likened unto a man which sowed good seed in his field : (13:24) 25 But while men slept, his enemy came and sowed tares among the wheat, and went his way. (13:25) 26 But when the blade was sprung up, and brought forth fruit, then appeared the tares also. (13:26) 27 So the servants of the householder came and said unto him, Sir, didst not thou sow good seed in thy field ? from whence then hath it tares ? (13:27) 28 He said unto them, An enemy hath done this. The servants said unto him, Wilt thou then that we go and gather them up ? (13:28) 29 But he said, Nay ; lest while ye gather up the tares, ye root up also the wheat with them. (13:29) 30 Let both grow together until the harvest : and in the time of harvest I will say to the reapers, Gather ye together first the tares, and bind them in bundles to burn them : but gather the wheat into my barn. (13:30) 31 Another parable put he forth unto them, saying, The kingdom of heaven is like to a grain of mustard seed, which a man took, and sowed in his field : (13:31) 32 Which indeed is the least of all seeds : but when it is grown, it is the greatest among herbs, and becometh a tree, so that the birds of the air come and lodge in the branches thereof. (13:32) 33 Another parable spake he unto them ; The kingdom of heaven is like unto leaven, which a woman took, and hid in three measures of meal, till the whole was leavened. (13:33) 34 All these things spake Jesus unto the multitude in parables ; and without a parable spake he not unto them : (13:34) 35 That it might be fulfilled which was spoken by the prophet, saying, I will open my mouth in parables ; I will utter things which have been kept secret from the foundation of the world. (13:35) 36 Then Jesus sent the multitude away, and went into the house : and his disciples came unto him, saying, Declare unto us the parable of the tares of the field. (13:36) 37 He answered and said unto them, He that soweth the good seed is the Son of man ; (13:37) 38 The field is the world ; the good seed are the children of the kingdom ; but the tares are the children of the wicked one ; (13:38) 39 The enemy that sowed them is the devil ; the harvest is the end of the world ; and the reapers are the angels. (13:39) 40 As therefore the tares are gathered and burned in the fire ; so shall it be in the end of this world. (13:40) 41 The Son of man shall send forth his angels, and they shall gather out of his kingdom all things that offend, and them which do iniquity ; (13:41) 42 And shall cast them into a furnace of fire : there shall be wailing and gnashing of teeth. (13:42) 43 Then shall the righteous shine forth as the sun in the kingdom of their Father. Who hath ears to hear, let him hear. (13:43) 44 Again, the kingdom of heaven is like unto treasure hid in a field ; the which when a man hath found, he hideth, and for joy thereof goeth and selleth all that he hath, and buyeth that field. (13:44) 45 Again, the kingdom of heaven is like unto a merchant man, seeking goodly pearls : (13:45) 46 Who, when he had found one pearl of great price, went and sold all that he had, and bought it. (13:46) 47 Again, the kingdom of heaven is like unto a net, that was cast into the sea, and gathered of every kind : (13:47) 48 Which, when it was full, they drew to shore, and sat down, and gathered the good into vessels, but cast the bad away. (13:48) 49 So shall it be at the end of the world : the angels shall come forth, and sever the wicked from among the just, (13:49) 50 And shall cast them into the furnace of fire : there shall be wailing and gnashing of teeth. (13:50) 51 Jesus saith unto them, Have ye understood all these things ? They say unto him, Yea, Lord. (13:51) 52 Then said he unto them, Therefore every scribe which is instructed unto the kingdom of heaven is like unto a man that is an householder, which bringeth forth out of his treasure things new and old. (13:52) 53 And it came to pass, that when Jesus had finished these parables, he departed thence. (13:53) 54 And when he was come into his own country, he taught them in their synagogue, insomuch that they were astonished, and said, Whence hath this man this wisdom, and these mighty works ? (13:54) 55 Is not this the carpenter’s son ? is not his mother called Mary ? and his brethren, James, and Joses, and Simon, and Judas ? (13:55) 56 And his sisters, are they not all with us ? Whence then hath this man all these things ? (13:56) 57 And they were offended in him. But Jesus said unto them, A prophet is not without honour, save in his own country, and in his own house. (13:57) 58 And he did not many mighty works there because of their unbelief. (13:58) Matthew
13:1-58
3Traduction revue par J. F. Ostervald
Édition de 1823, libre de droits.
1 Ce même jour, Jésus étant sorti de la maison, s’assit au bord de la mer. (13:1) 2 Et une grande foule de peuple s’assembla vers lui, en sorte qu’il monta dans une barque. Il s’y assit, et toute la multitude se tenait sur le rivage. (13:2) 3 Et il leur dit plusieurs choses par des similitudes ; et il leur parla ainsi : Un semeur sortit pour semer ; (13:3) 4 Et comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin, et les oiseaux vinrent et la mangèrent toute. (13:4) 5 L’autre partie tomba sur des endroits pierreux où elle n’avait que peu de terre, et elle leva aussitôt, parce qu’elle n’entrait pas profondément dans la terre. (13:5) 6 Mais le soleil étant levé, elle fut brûlée ; et parce qu’elle n’avait point de racine elle sécha. (13:6) 7 L’autre partie tomba parmi des épines, et les épines crûrent et l’étouffèrent. (13:7) 8 Et l’autre partie tomba dans une bonne terre, et rapporta du fruit ; un grain en rapporta cent, un autre soixante, et un autre trente. (13:8) 9 Que celui qui a des oreilles pour ouïr, entende. (13:9) 10 Alors les disciples s’étant approchés, lui dirent : Pourquoi leur parles-tu par des similitudes ? (13:10) 11 Il répondit et leur dit : Parce qu’il vous est donné de connaître les mystères du royaume des cieux, mais cela ne leur est point donné. (13:11) 12 Car on donnera à celui qui a déjà, et il aura encore davantage ; mais pour celui qui n’a pas, on lui ôtera même ce qu’il a. (13:12) 13 C’est à cause de cela que je leur parle en similitudes, parce qu’en voyant ils ne voient point, et qu’en entendant ils n’entendent et ne comprennent point. (13:13) 14 Ainsi s’accomplit en eux la prophétie d’Esaïe qui dit : Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point ; vous verrez de vos yeux, et vous n’apercevrez point. (13:14) 15 Car le cœur de ce peuple est appesanti ; ils ont ouï dur de leurs oreilles, ils ont fermé les yeux, afin qu’ils ne perçoivent pas de leurs yeux, et qu’ils n’entendent pas de leurs oreilles, et qu’ils ne comprennent pas du cœur, et qu’ils ne se convertissent pas, et que je ne les guérisse pas. (13:15) 16 Mais pour vous, vous êtes heureux d’avoir des yeux qui voient et des oreilles qui entendent. (13:16) 17 Car je vous dis en vérité que plusieurs prophètes et plusieurs justes ont désiré de voir ce que vous voyez et ne l’ont pas vu ; et d’entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. (13:17) 18 Vous donc, écoutez ce que signifie la similitude du semeur. (13:18) 19 Lorsqu’un homme entend la parole du royaume de Dieu, et qu’il ne la comprend point, le malin vient et ravit ce qui est semé dans le cœur ; c’est celui qui a reçu la semence le long du chemin (13:19) 20 Et celui qui a reçu la semence dans des endroits pierreux, c’est celui qui entend la parole, et qui la reçoit d’abord avec joie ; (13:20) 21 Mais il n’a point de racine en lui-même ; c’est pourquoi il n’est que pour un temps ; et lorsque l’affliction ou la persécution survient à cause de la parole, il se scandalise aussitôt. (13:21) 22 Et celui qui a reçu la semence parmi les épines, c’est celui qui entend la parole ; mais les soucis de ce monde et la séduction des richesses étouffent la parole, et elle devient infructueuse. (13:22) 23 Mais celui qui a reçu la semence dans une bonne terre, c’est celui qui entend la parole et qui la comprend, et qui porte du fruit, en sorte qu un grain en produit cent, un autre soixante, et un autre trente. (13:23) 24 Jésus leur proposa une autre similitude, en disant : Le royaume des cieux est semblable à un homme qui avait semé de bonne semence en son champ. (13:24) 25 Mais pendant que les hommes dormaient, son ennemi vint, qui sema de l’ivraie parmi le blé, et s’en alla. (13:25) 26 Et après que la semence eut poussé, et qu’elle eut produit du fruit, l’ivraie parut aussi. (13:26) 27 Alors les serviteurs du père de famille lui vinrent dire : Seigneur, n’as-tu pas semé de bonne semence dans ton champ ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ? (13:27) 28 Et il leur dit : C’est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui répondirent : Veux-tu donc que nous allions la cueillir ? (13:28) 29 Et il leur dit : Non, de peur qu’il n’arrive qu’en cueillant l’ivraie vous n’arrachiez le froment en même temps. (13:29) 30 Laissez-les croître tous deux ensemble jusqu’à la moisson ; et au temps de la moisson je dirai aux moissonneurs : Cueillez premièrement l’ivraie, et liez-la en faisceaux pour la brûler ; mais assemblez le froment dans mon grenier. (13:30) 31 Il leur proposa une autre similitude, et il dit : Le royaume des cieux est semblable à un grain de moutarde que quelqu’un prend et sème dans son champ ; (13:31) 32 Ce grain est la plus petite de toutes les semences ; mais quand il est crû, il est plus grand que les autres légumes, et il devient un arbre, tellement que les oiseaux du ciel y viennent et font leurs nids dans ses branches. (13:32) 33 Il leur dit une autre similitude : Le royaume des cieux est semblable à du levain qu’une femme prend et qu’elle met parmi trois mesures de farine, jusqu’à ce que la pâte soit toute levée. (13:33) 34 Jésus dit toutes ces choses au peuple en similitudes, et il ne leur parlait point sans similitudes. (13:34) 35 De sorte que ce qui avait été dit par le prophète fut accompli : J’ouvrirai ma bouche en similitudes, j’annoncerai les choses qui ont été cachées depuis la création du monde. (13:35) 36 Alors Jésus, ayant renvoyé le peuple, s’en alla à la maison ; et ses disciples, étant venus vers lui, lui dirent : Explique-nous la similitude de l’ivraie du champ. (13:36) 37 Il leur répondit et leur dit : Celui qui sème la bonne semence, c’est le Fils de l’homme ; (13:37) 38 Le champ, c’est le monde ; la bonne semence, ce sont les enfans du royaume ; l’ivraie, ce sont les enfans du malin ; (13:38) 39 L’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; et les moissonneurs sont les anges. (13:39) 40 Comme donc on amasse l’ivraie et qu’on la brûle dans le feu, il en sera de même à la fin du monde. (13:40) 41 Le fils de l’homme enverra ses anges, qui ôteront de son royaume tous les scandales et ceux qui font l’iniquité ; (13:41) 42 Et ils les jetteront dans la fournaise ardente ; c’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents. (13:42) 43 Alors les justes luiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles pour ouïr, entende. (13:43) 44 Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ, qu’un homme a trouvé, et qu’il cache ; et de la joie qu’il en a, il s’en va, et vend tout ce qu’il a, et achète ce champ-là. (13:44) 45 Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles ; (13:45) 46 Et qui ayant trouvé une perle de grand prix, s’en va et vend tout ce qu’il a, et l’achète. (13:46) 47 Le royaume des cieux est encore semblable à un filet qui, étant jeté dans la mer, ramasse toutes sortes de choses ; (13:47) 48 Quand il est rempli, les pêcheurs le tirent sur le rivage ; et s’étant assis, ils mettent ce qu’il y a de bon à part dans leurs vaisseaux, et ils jettent ce qui ne vaut rien. (13:48) 49 Il en sera de même à la fin du monde ; les anges viendront, et sépareront les méchans du milieu des justes ; (13:49) 50 Et ils jetteront les méchans dans la fournaise ardente ; c’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents. (13:50) 51 Et Jésus dit à ses disciples : Avez-vous compris toutes ces choses ? Ils lui répondirent : Oui, Seigneur. (13:51) 52 Et il leur dit : C’est pour cela que tout docteur qui est bien instruit dans ce qui regarde le royaume des cieux, est semblable à un père de famille qui tire de son trésor des choses nouvelles et des choses vieilles. (13:52) 53 Et il arriva que quand Jésus eut achevé ces similitudes, il se retira de ce lieu-là. (13:53) 54 Et étant venu en sa patrie, il les enseignait dans leur synagogue ; de sorte qu’ils étaient étonnés, et qu’ils disaient : D’où viennent à cet homme cette sagesse et ces miracles ? (13:54) 55 N’est-ce pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie, et ses frères, Jacques, Joses, Simon et Jude ? (13:55) 56 Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ? D’où lui viennent donc toutes ces choses ? (13:56) 57 De sorte qu’ils se scandalisaient de lui. Mais Jésus leur dit : Un prophète n’est méprisé que dans son pays et dans sa maison. (13:57) 58 Et il ne fit là que peu de miracles, à cause de leur incrédulité. (13:58) Matthieu
13:1-58
4Traduction par H.-A. Perret-Gentil
Édition de 1847-1861, libre de droits.
— Cette traduction ne possède que l'Ancien Testament.
5Traduction par L. I. Lemaistre de Saci
Édition de 1855, libre de droits.
1 CE même jour Jésus étant sorti de la maison, s’assit auprès de la mer. (13:1) 2 Et il assembla autour de lui une grande foule de peuple ; c’est pourquoi il monta dans une barque où il s’assit, tout le peuple se tenant sur le rivage ; (13:2) 3 et il leur dit beaucoup de choses en paraboles, leur parlant de cette sorte : Celui qui sème, s’en alla semer ; (13:3) 4 et pendant qu’il semait, quelque partie de la semence tomba le long du chemin, et les oiseaux du ciel étant venus la mangèrent. (13:4) 5 Une autre tomba dans des lieux pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre ; et elle leva aussitôt, parce que la terre où elle était n’avait pas de profondeur. (13:5) 6 Mais le soleil s’étant levé ensuite, elle en fut brûlée ; et comme elle n’avait point de racine, elle sécha. (13:6) 7 Une autre tomba dans des épines ; et les épines venant à croître l’étouffèrent. (13:7) 8 Une autre enfin tomba dans de bonne terre ; et elle porta du fruit, quelques grains rendant cent pour un, d’autres soixante, et d’autres trente. (13:8) 9 Que celui-là l’entende, qui a des oreilles pour entendre. (13:9) 10 Ses disciples s’approchant ensuite, lui dirent : Pourquoi leur parlez-vous en paraboles ? (13:10) 11 Et leur répondant, il leur dit : C’est parce que pour vous autres, il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux ; mais pour eux, il ne leur a pas été donné. (13:11) 12 Car quiconque a déjà, on lui donnera encore, et il sera dans l’abondance ; mais pour celui qui n’a point, on lui ôtera même ce qu’il a. (13:12) 13 C’est pourquoi je leur parle en paraboles ; parce qu’en voyant ils ne voient point, et qu’en écoutant ils n’entendent ni ne comprennent point. (13:13) 14 Et la prophétie d’Isaïe s’accomplit en eux, lorsqu’il dit : Vous écouterez de vos oreilles, et vous n’entendrez point ; vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez point. (13:14) 15 Car le coeur de ce peuple s’est appesanti, et leurs oreilles sont devenues sourdes, et ils ont fermé leurs yeux ; de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n’entendent, que leur coeur ne comprenne, et que s’étant convertis, je ne les guérisse. (13:15) 16 Mais pour vous, vos yeux sont heureux de ce qu’ils voient, et vos oreilles de ce qu’elles entendent. (13:16) 17 Car je vous dis en vérité, que beaucoup de prophètes et de justes ont souhaité de voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu ; et d’entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. (13:17) 18 Écoutez donc, vous autres, la parabole de celui qui sème : (13:18) 19 Quiconque écoute la parole du royaume, et n’y fait point d’attention, l’esprit malin vient, et enlève ce qui avait été semé dans son coeur : c’est là celui qui a reçu la semence le long du chemin. (13:19) 20 Celui qui reçoit la semence au milieu des pierres, c’est celui qui écoute la parole, et qui la reçoit à l’heure même avec joie ; (13:20) 21 mais il n’a point en soi de racine, et il n’est que pour un temps ; et lorsqu’il survient des traverses et des persécutions à cause de la parole, il en prend aussitôt un sujet de scandale et de chute. (13:21) 22 Celui qui reçoit la semence parmi les épines, c’est celui qui entend la parole ; mais ensuite les sollicitudes de ce siècle, et l’illusion des richesses, étouffent en lui cette parole, et la rendent infructueuse. (13:22) 23 Mais celui qui reçoit la semence dans une bonne terre, c’est celui qui écoute la parole, qui y fait attention, et qui porte du fruit, et rend cent, ou soixante, ou trente pour un. (13:23) 24 Il leur proposa une autre parabole, en disant : Le royaume des cieux est semblable à un homme qui avait semé de bon grain dans son champ. (13:24) 25 Mais pendant que les hommes dormaient, son ennemi vint, et sema de l’ivraie au milieu du blé, et s’en alla. (13:25) 26 L’herbe ayant donc poussé, et étant montée en épi, l’ivraie commença aussi à paraître. (13:26) 27 Alors les serviteurs du père de famille vinrent lui dire : Seigneur, n’avez-vous pas semé de bon grain dans votre champ ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ? (13:27) 28 Il leur répondit : C’est un homme ennemi qui l’y a semée. Et ses serviteurs lui dirent : Voulez-vous que nous allions l’arracher ? (13:28) 29 Non, leur répondit-il ; de peur qu’en arrachant l’ivraie, vous ne déraciniez en même temps le bon grain. (13:29) 30 Laissez croître l’un et l’autre jusqu’à la moisson ; et au temps de la moisson je dirai aux moissonneurs : Arrachez premièrement l’ivraie, et liez-la en bottes pour la brûler ; mais amassez le blé pour le porter dans mon grenier. (13:30) 31 Il leur proposa une autre parabole, en leur disant : Le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé qu’un homme prend et sème en son champ. (13:31) 32 Ce grain est la plus petite de toutes les semences : mais lorsqu’il est crû, il est plus grand que tous les autres légumes, et il devient un arbre ; de sorte que les oiseaux du ciel viennent se reposer sur ses branches. (13:32) 33 Il leur dit encore une autre parabole : Le royaume des cieux est semblable au levain qu’une femme prend, et qu’elle mêle dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que la pâte soit toute levée. (13:33) 34 Jésus dit toutes ces choses au peuple en paraboles ; et il ne leur parlait point sans paraboles : (13:34) 35 afin que cette parole du prophète fût accomplie : J’ouvrirai ma bouche pour parler en paraboles ; je publierai des choses qui ont été cachées depuis la création du monde. (13:35) 36 Alors Jésus ayant renvoyé le peuple, vint en la maison ; et ses disciples s’approchant de lui, lui dirent : Expliquez-nous la parabole de l’ivraie semée dans le champ. (13:36) 37 Et leur répondant, il leur dit : Celui qui sème le bon grain, c’est le Fils de l’homme. (13:37) 38 Le champ est le monde : le bon grain, ce sont les enfants du royaume ; et l’ivraie, ce sont les enfants d’iniquité. (13:38) 39 L’ennemi qui l’a semée, c’est le diable : le temps de la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. (13:39) 40 Comme donc on arrache l’ivraie, et qu’on la brûle dans le feu ; il en arrivera de même à la fin du monde. (13:40) 41 Le Fils de l’homme enverra ses anges, qui ramasseront et enlèveront hors de son royaume tous ceux qui sont des occasions de chute et de scandale, et ceux qui commettent l’iniquité ; (13:41) 42 et ils les précipiteront dans la fournaise du feu : c’est là qu’il y aura des pleurs, et des grincements de dents. (13:42) 43 Alors les justes brilleront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui-là l’entende, qui a des oreilles pour entendre. (13:43) 44 Le royaume des cieux est semblable à un trésor caché dans un champ, qu’un homme trouve, et qu’il cache ; et dans la joie qu’il en ressent, il va vendre tout ce qu’il a, et achète ce champ. (13:44) 45 Le royaume des cieux est semblable encore à un homme qui est dans le trafic, et qui cherche de bonnes perles ; (13:45) 46 et qui en ayant trouvé une de grand prix, va vendre tout ce qu’il avait, et l’achète. (13:46) 47 Le royaume des cieux est semblable encore à un filet jeté dans la mer, qui prend toutes sortes de poissons ; (13:47) 48 et lorsqu’il est plein, les pêcheurs le tirent sur le bord, où s’étant assis, ils mettent ensemble tous les bons dans des vaisseaux, et jettent dehors les mauvais. (13:48) 49 C’est ce qui arrivera à la fin du monde : les anges viendront, et sépareront les méchants du milieu des justes ; (13:49) 50 et ils les jetteront dans la fournaise du feu : c’est là qu’il y aura des pleurs, et des grincements de dents. (13:50) 51 Avez-vous bien compris tout ceci ? Oui, Seigneur ! répondirent-ils. (13:51) 52 Et il ajouta : C’est pourquoi tout docteur qui est bien instruit en ce qui regarde le royaume des cieux, est semblable à un père de famille, qui tire de son trésor des choses nouvelles et des choses anciennes. (13:52) 53 Lorsque Jésus eut achevé ces paraboles, il partit de là ; (13:53) 54 et étant venu en son pays, il les instruisait dans leurs synagogues ; de sorte qu’étant saisis d’étonnement, ils disaient : D’où est venue à celui-ci cette sagesse et ces miracles ? (13:54) 55 N’est-ce pas là le fils de ce charpentier ? Sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie ? et ses frères, Jacques, Joseph, Simon et Jude ? (13:55) 56 Et ses soeurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ? D’où viennent donc à celui-ci toutes ces choses ? (13:56) 57 Et ainsi ils prenaient de lui un sujet de scandale. Mais Jésus leur dit : Un prophète n’est sans honneur que dans son pays et dans sa maison. (13:57) 58 Et il ne fit pas là beaucoup de miracles, à cause de leur incrédulité. (13:58) Matthieu
13:1-58
6Traduction par Albert Rilliet
Édition de 1858, libre de droits.
1 Ce jour-là Jésus, après être sorti de la maison, se tenait assis près de la mer, (13:1) 2 et une foule nombreuse se rassembla auprès de lui, en sorte qu’étant monté sur une barque il s’y assit, et toute la foule se tenait debout sur le rivage. (13:2) 3 Et il leur parla de beaucoup de choses sous forme de paraboles, en disant : (13:3) 4 « Voici, le semeur sortit pour semer, et pendant qu’il semait, une partie tomba le long du chemin, et les oiseaux étant venus la mangèrent toute. (13:4) 5 Mais une autre partie tomba sur les endroits rocailleux où elle n’avait pas beaucoup de terre, et aussitôt elle leva parce qu’elle n’avait pas un sol profond ; (13:5) 6 mais, le soleil s’étant levé, elle fut brûlée, et, comme elle n’avait pas de racine, elle sécha. (13:6) 7 Mais une autre partie tomba sur les épines, et les épines montèrent et l’étouffèrent. (13:7) 8 Mais une autre partie tomba sur la bonne terre, et elle donnait du fruit à raison de cent, et de soixante, et de trente pour un. (13:8) 9 Que celui qui a des oreilles entende ! » (13:9) 10 Et les disciples s’étant approchés lui dirent : « Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? » (13:10) 11 Mais il leur répliqua : « C’est qu’il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux, tandis qu’à eux cela ne leur a pas été donné. (13:11) 12 Car quiconque a, il lui sera donné et il regorgera ; mais quiconque n’a pas, même ce qu’il a lui sera enlevé. (13:12) 13 Voici pourquoi je leur parle en paraboles ; c’est qu’en voyant ils ne voient pas, et qu’en entendant ils n’entendent ni ne comprennent ; (13:13) 14 et c’est pour eux que s’accomplit la prophétie d’Ésaïe, qui dit : Oyez par l’ouïe, et vous ne comprendrez certainement pas ; et en voyant vous verrez et vous n’apercevrez certainement pas : (13:14) 15 car le cœur de ce peuple s’est épaissi, et ils ont difficilement ouï avec les oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, de peur qu’ils ne voient avec les yeux, et qu’ils n’entendent avec les oreilles, et qu’ils ne comprennent avec le cœur, et qu’ils ne se convertissent ; et Je les guérirai. (13:15) 16 Mais pour vous, vos yeux sont heureux parce qu’ils voient, et vos oreilles, parce qu’elles entendent. (13:16) 17 Car en vérité je vous déclare que beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez et ne l’ont pas vu, et entendre ce que vous entendez et ne l’ont pas entendu. (13:17) 18 Pour vous donc, écoutez la parabole du semeur : (13:18) 19 Quiconque entend la parole du royaume et ne la comprend pas, le malin survient et enlève ce qui a été semé dans son cœur ; c’est celui qui a été semé le long du chemin. (13:19) 20 Quant à celui qui a été semé sur les endroits rocailleux, c’est celui qui entend la parole et la reçoit aussitôt avec joie ; (13:20) 21 mais il n’a pas de racine en lui-même, au contraire il est sans persistance, et s’il survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, il trébuche aussitôt. (13:21) 22 Quant à celui qui a été semé dans les épines, c’est celui qui entend la parole, et les soucis du siècle et le faux attrait de la richesse se réunissent pour étouffer la parole et elle devient stérile. (13:22) 23 Mais celui qui a été semé sur la bonne terre, c’est celui qui entend et comprend la parole ; qui, par conséquent, donne du fruit et rapporte à raison de cent, de soixante et de trente pour un. » (13:23) 24 Il leur proposa une autre parabole en disant : « Le royaume des cieux ressemble à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ ; (13:24) 25 mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi est venu, et il a encore semé de l’ivraie parmi le blé, et il s’en est allé. (13:25) 26 Or, quand l’herbe eut poussé et fructifié, alors apparut aussi l’ivraie. (13:26) 27 Mais les esclaves du chef de famille étant venus lui dirent : « Seigneur, n’est-ce pas une bonne semence que tu as semée dans ton champ ? D’où vient donc qu’il a de l’ivraie ? » (13:27) 28 Mais il leur dit : « C’est un ennemi qui a fait cela. » Sur quoi ils lui disent : « Veux-tu donc que nous allions la cueillir ? » (13:28) 29 Mais il dit : « Non, de peur qu’en cueillant l’ivraie vous n’arrachiez le blé avec elle ; (13:29) 30 laissez-les l’un et l’autre croître ensemble jusqu’à la moisson ; et au moment de la moisson je dirai aux moissonneurs : Cueillez premièrement l’ivraie et la liez en gerbes pour la brûler toute, mais, quant au blé, serrez-le dans mon grenier. » (13:30) 31 Il leur proposa une autre parabole en disant : « Le royaume des cieux est semblable à un grain de moutarde, qu’un homme a pris et semé dans son champ ; (13:31) 32 cette semence est, il est vrai, plus petite que toutes les autres, mais quand elle a crû, elle est plus grande que les plantes potagères et elle devient un arbre, en sorte que les oiseaux du ciel viennent s’abriter dans ses branches. » (13:32) 33 Il leur dit une autre parabole : « Le royaume des cieux est semblable à du levain qu’une femme a pris et pétri dans trois mesures de farine, jusques à ce que le tout fût levé. » (13:33) 34 Jésus dit toutes ces choses en paraboles à la foule, et il ne leur disait rien sans parabole ; — (13:34) 35 afin que fût accompli ce dont il a été parlé par l’entremise du prophète lorsqu’il dit : « J’ouvrirai ma bouche par des paraboles, je proférerai des choses cachées dès la création. » (13:35) 36 Alors ayant congédié la foule, il entra dans la maison, et ses disciples s’approchèrent de lui en disant : « Éclaircis-nous la parabole de l’ivraie du champ. » (13:36) 37 Or il répliqua : « Celui qui sème la bonne semence, c’est le fils de l’homme ; (13:37) 38 le champ, c’est le monde ; la bonne semence, ce sont les fils du royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du malin ; (13:38) 39 l’ennemi, c’est le diable qui l’a semée ; la moisson, c’est la consommation du temps, et les moissonneurs, ce sont les anges. (13:39) 40 De même donc que l’on cueille l’ivraie et qu’on la brûle toute dans le feu, de même en sera-t-il lors de la consommation du temps ; (13:40) 41 le fils de l’homme enverra ses anges, et ils recueilleront, pour les ôter de son royaume, tous les scandales et ceux qui commettent l’iniquité, (13:41) 42 et ils les jetteront dans la fournaise du feu ; c’est là que sera le pleur et le grincement des dents. (13:42) 43 Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles entende ! (13:43) 44 « Le royaume des cieux est semblable à un trésor caché dans le champ, qu’un homme, après l’avoir trouvé, a caché, et dans sa joie il s’en va, et vend tout ce qu’il possède et achète ce champ-là. (13:44) 45 Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles ; (13:45) 46 or, ayant trouvé une perle de grand prix, il est allé vendre tout ce qu’il possédait, et il l’a achetée. (13:46) 47 Le royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer, et qui a ramené des poissons de toute espèce ; (13:47) 48 lorsqu’il a été rempli, après l’avoir tiré sur le rivage, et s’être assis, on a recueilli les bons dans des vases, et on a jeté dehors les pourris. (13:48) 49 Il en sera de même lors de la consommation du temps ; les anges sortiront et sépareront les méchants du milieu des justes, (13:49) 50 et ils les jetteront dans la fournaise du feu ; c’est là que sera le pleur et le grincement des dents. (13:50) 51 Avez-vous compris toutes ces choses ? » Ils lui dirent : « Oui. » (13:51) 52 Et lui leur dit : « C’est pour cela que tout scribe qui a été instruit pour le royaume des cieux est semblable à un chef de famille, qui tire de son trésor du neuf et du vieux. » (13:52) 53 Et il advint, lorsque Jésus eut terminé ces paraboles, qu’il s’éloigna de là, (13:53) 54 et s’étant rendu dans sa patrie, il les enseignait dans leur synagogue, en sorte qu’ils étaient stupéfaits, et qu’ils disaient : « D’où viennent à celui-ci cette sagesse et ces miracles ? (13:54) 55 Celui-ci n’est-il pas le fils du charpentier ? Est-ce que sa mère ne s’appelle pas Marie, et ses frères, Jacques et Joseph et Simon et Judas ? (13:55) 56 Et ses sœurs ne vivent-elles pas toutes parmi nous ? D’où lui viennent donc toutes ces choses ? » (13:56) 57 Et il était pour eux une pierre d’achoppement. Mais Jésus leur dit : « Ce n’est que dans sa patrie et dans sa famille, qu’un prophète est méprisé. » (13:57) 58 Et il ne fit pas là beaucoup de miracles, à cause de leur incrédulité. (13:58) Matthieu
13:1-58
7Traduction dite Bible de Lausanne
Édition de 1861-1872, libre de droits.
1 Or, en ce jour-là, Jésus étant sorti de la maison, s’était assis près de la mer. (13:1) 2 Et de grandes foules s’assemblèrent auprès de lui, de sorte qu’étant monté dans la barque, il s’assit ; et toute la foule se tenait sur le rivage. (13:2) 3 Et il leur parla de beaucoup de choses en paraboles, disant : (13:3) 4 Voilà que celui qui sème sortit pour semer ; et, comme il semait, une partie [de la semence] tomba le long du chemin, et les oiseaux vinrent et la mangèrent toute. (13:4) 5 Et une autre partie tomba sur les endroits rocailleux où elle n’avait pas beaucoup de terre, et aussitôt elle leva parce qu’elle n’avait pas une terre profonde ; (13:5) 6 mais le soleil s’étant levé, elle fut brûlée ; et parce qu’elle n’avait point de racine, elle sécha. (13:6) 7 Et une autre partie tomba parmi les épines ; et les épines montèrent et l’étouffèrent. (13:7) 8 Et une autre partie tomba dans la bonne terre, et donna du fruit : un [grain] cent, un autre soixante et un autre trente. — (13:8) 9 Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende. (13:9) 10 Et les disciples s’étant approchés, lui dirent : Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? (13:10) 11 Et répondant, il leur dit : Parce qu’il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux, mais pour eux, cela ne leur a pas été donné. (13:11) 12 Car à celui qui a, il sera donné, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas, cela même qu’il a lui sera ôté. (13:12) 13 C’est pour cela que je leur parle en paraboles, parce qu’en regardant ils ne regardent point, et qu’en entendant ils n’entendent et ils ne comprennent point. (13:13) 14 Et sur eux s’accomplit la prophétie d’Esaïe, qui dit : « Vous entendrez de vos oreilles et vous ne comprendrez point ; et en regardant, vous regarderez et vous ne verrez point ; (13:14) 15 car le cœur de ce peuple a été engraissé, et ils ont entendu dur des oreilles, et ils ont fermé leurs yeux ; de peur qu’ils ne voient des yeux, et qu’ils n’entendent des oreilles, et qu’ils ne comprennent du cœur, et qu’ils ne se retournent [vers moi] et que je ne les guérisse. » (Esa. 6:9, 10.) (13:15) 16 Mais bienheureux vos yeux à vous, parce qu’ils voient, et vos oreilles, parce qu’elles entendent ; (13:16) 17 car, amen, je vous dis que beaucoup de prophètes et de justes ont désiré de voir ce que vous voyez de vos yeux et ne l’ont pas vu, et d’entendre ce que vous entendez et ne l’ont pas entendu. (13:17) 18 Vous donc, entendez la parabole du semeur. (13:18) 19 Toutes les fois que quelqu’un entend la parole du royaume et ne la comprend pas, le Méchant vient et ravit ce qui avait été semé dans son cœur : c’est celui qui a reçu la semence le long du chemin. (13:19) 20 Et celui qui a reçu la semence sur les endroits rocailleux, c’est celui qui entend la parole et la reçoit aussitôt avec joie ; (13:20) 21 or il n’a pas de racine en lui-même, mais il n’est que pour un temps ; et quand vient tribulation ou persécution à cause de la parole, il est aussitôt scandalisé. (13:21) 22 Et celui qui a reçu la semence parmi les épines, c’est celui qui entend la parole ; et les soucis de ce siècle et la tromperie des richesses étouffent ensemble la parole, et elle devient infructueuse. (13:22) 23 Mais celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est celui qui entend la parole, et qui comprend, et qui porte du fruit, et qui produit, un [grain] cent, un autre soixante, et un autre trente. (13:23) 24 Il leur proposa une autre parabole, en disant : Le royaume des cieux est comparé à un homme qui sème de bonne semence dans son champ. (13:24) 25 Mais, pendant que les hommes dormaient, son ennemi vint et sema de l’ivraie parmi le blé, puis il s’en alla ; (13:25) 26 et après que l’herbe eut germé et eut produit du fruit, alors parut aussi l’ivraie. (13:26) 27 Or, les esclaves du maître de la maison s’étant approchés lui dirent : Seigneur, n’as-tu pas semé de bonne semence dans ton champ ? d’où vient donc qu’il a cette ivraie ? (13:27) 28 Mais il leur dit : C’est un ennemi qui a fait cela. — Et les esclaves lui dirent : Veux-tu donc que nous allions la recueillir ? — (13:28) 29 Et il dit : Non, de peur qu’en recueillant l’ivraie, vous ne déraciniez le blé en même temps. (13:29) 30 Laissez-les croître tous deux ensemble jusqu’à la moisson ; et au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Recueillez premièrement l’ivraie et liez-la en faisceaux pour la brûler entièrement ; quant au blé, amassez-le dans mon grenier. (13:30) 31 Il leur proposa une autre parabole, en disant : Le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé qu’un homme prend et sème dans son champ. (13:31) 32 C’est là, il est vrai, la plus petite de toutes les semences ; mais lorsqu’elle a poussé, elle est plus grande que les légumes et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent et habitent dans ses rameaux. (13:32) 33 Il leur dit une autre parabole : Le royaume des cieux est semblable à du levain qu’une femme prend et cache dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que le tout soit levé. (13:33) 34 Jésus dit toutes ces choses à la foule en paraboles, et il ne leur parlait point sans parabole ; (13:34) 35 afin que fût accompli ce qui a été déclaré par le moyen du prophète, qui a dit : « J’ouvrirai ma bouche en paraboles ; je proclamerai des choses cachées dès la fondation du monde. » (Ps. 78:2.) (13:35) 36 Alors, ayant laissé la foule, Jésus entra dans la maison ; et ses disciples s’approchèrent de lui, en disant : Explique-nous la parabole de l’ivraie du champ. (13:36) 37 Et répondant, il leur dit : Celui qui sème la bonne semence, c’est le Fils de l’homme ; (13:37) 38 le champ, c’est le monde ; la bonne semence, ce sont les fils du royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du Méchant ; (13:38) 39 et l’ennemi qui l’a semée, c’est le Diable (le Calomniateur) ; et la moisson, c’est l’achèvement du siècle ; et les moissonneurs, ce sont des anges. (13:39) 40 Comme donc on recueille l’ivraie et qu’on la brûle entièrement au feu, il en sera de même à l’achèvement de ce siècle. (13:40) 41 Le Fils de l’homme enverra ses anges, et ils recueilleront hors de son royaume tous les scandales et ceux qui pratiquent l’iniquité, (13:41) 42 et ils les jetteront dans la fournaise du feu ; là seront les pleurs et le grincement des dents. (13:42) 43 Alors les justes brilleront comme le soleil dans le royaume de leur Père. — Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende. (13:43) 44 Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ ; un homme l’ayant trouvé, le cache ; et, dans sa joie, il s’en va et vend tout ce qu’il a, et il achète ce champ. (13:44) 45 Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles, (13:45) 46 et qui, ayant trouvé une perle de grand prix, s’en est allé, et a vendu tout ce qu’il avait, et l’a achetée. (13:46) 47 Le royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer et qui ramasse des choses de toute sorte. (13:47) 48 Quand il est plein, on le tire sur le rivage, on s’assied, on recueille dans des vases ce qu’il y a de bon, et l’on jette dehors ce qui est mauvais. (13:48) 49 Il en sera de même à l’achèvement du siècle ; les anges sortiront et sépareront les méchants du milieu des justes, et ils les jetteront dans la fournaise du feu. (13:49) 50 Là seront les pleurs et le grincement des dents. (13:50) 51 Jésus leur dit : Avez-vous compris toutes ces choses ? Ils lui dirent : Oui, Seigneur. (13:51) 52 Et il leur dit : C’est pourquoi tout scribe devenu disciple en vue du royaume des cieux, est semblable à un maître de maison qui tire de son trésor des choses nouvelles et des choses anciennes. (13:52) 53 Et il arriva, lorsque Jésus eut achevé ces paraboles, qu’il partit de là. (13:53) 54 Et étant allé dans sa patrie, il les enseignait dans leur congrégation, de sorte qu’ils étaient frappés d’étonnement et disaient : D’où viennent à celui-ci cette sagesse et ces actes de puissance ? (13:54) 55 Celui-ci n’est-il pas le fils du charpentier ? sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie, et ses frères, Jacques, et Joses, et Simon, et Judas ? (13:55) 56 et ses sœurs ne sont-elles pas toutes avec nous ? D’où viennent donc à celui-ci toutes ces choses ? (13:56) 57 Et ils se scandalisaient de lui. Mais Jésus leur dit : Un prophète n’est pas méprisé, si ce n’est dans sa patrie et dans sa maison. (13:57) 58 Et il ne fit pas là beaucoup d’actes de puissance, à cause de leur incrédulité. (13:58) Matthieu
13:1-58
8Traduction selon la Vulgate dite Bible de Gustave Doré
Édition de 1866, libre de droits.
1 Ce même jour Jésus, étant sorti de la maison, s’assit sur le bord de la mer. (13:1) 2 Et une grande foule de peuple s’assembla autour de lui ; en sorte qu’il monta sur une barque où il s’assit, et toute la foule se tenait sur le rivage ; (13:2) 3 Et il leur dit beaucoup de choses en paraboles, en ces termes : Celui qui sème est sorti pour semer ; (13:3) 4 Et pendant qu’il semait, quelques grains tombèrent le long du chemin, et les oiseaux du ciel vinrent et les mangèrent. (13:4) 5 D’autres tombèrent dans des endroits pierreux, où ils n’avaient pas beaucoup de terre ; ils levèrent aussitôt, parce qu’ils n’étaient pas dans une terre profonde. (13:5) 6 Mais le soleil s’étant levé, ils furent brûlés ; et comme ils n’avaient pas de racine, ils séchèrent. (13:6) 7 D’autres tombèrent au milieu des épines ; et les épines, venant à croître, les étouffèrent. (13:7) 8 D’autres enfin tombèrent dans la bonne terre, et ils donnèrent du fruit, un cent pour un, un autre soixante, et un autre trente. (13:8) 9 Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende. (13:9) 10 Ses disciples s’approchant, lui dirent : Pourquoi leur parlez-vous en paraboles ? (13:10) 11 Et il leur répondit : C’est parce que, pour vous, il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux ; mais pour eux, il ne leur a pas été donné. (13:11) 12 Car à celui qui a on donnera, et il sera dans l’abondance ; mais pour celui qui n’a pas, on lui ôtera même ce qu’il a. (13:12) 13 C’est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu’en voyant ils ne voient point, et qu’en écoutant ils n’entendent ni ne comprennent point. (13:13) 14 Et la prophétie d’Isaïe s’accomplit en eux, lorsqu’il dit : Vous écouterez de vos oreilles, et vous n’entendrez pas ; vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez pas. (13:14) 15 Car le cœur de ce peuple s’est appesanti, leurs oreilles se sont endurcies, et ils ont fermé les yeux, de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n’entendent, que leur cœur ne comprenne, qu’ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse. (13:15) 16 Mais heureux vos yeux, parce qu’ils voient, et vos oreilles, parce qu’elles entendent ! (13:16) 17 Car je vous le dis en vérité, beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu ; et entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. (13:17) 18 Écoutez donc, vous autres, la parabole de celui qui sème. (13:18) 19 Quiconque écoute la parole du royaume, et ne la comprend pas, l’esprit malin vient et enlève ce qui a été semé dans son cœur : c’est le grain qui a été semé le long du chemin. (13:19) 20 Le grain qui a été semé au milieu des pierres, est celui qui écoute la parole et qui la reçoit aussitôt avec joie ; (13:20) 21 Mais il n’a point en soi de racine, et il n’est que pour un temps ; lorsqu’il survient des traverses et des persécutions à cause de la parole, il est aussitôt scandalisé. (13:21) 22 La semence qui est tombée parmi les épines est celui qui entend la parole ; mais les sollicitudes de ce siècle et l’illusion des richesses étouffent la parole et la rendent infructueuse. (13:22) 23 Le grain qui a été semé dans la bonne terre, est celui qui écoute la parole et la comprend, et qui porte du fruit, et rend cent, soixante ou trente pour un. (13:23) 24 Il leur proposa une autre parabole, en disant : Le royaume des cieux est devenu semblable à un homme qui a semé de bon grain dans son champ. (13:24) 25 Mais pendant que les hommes dormaient, son ennemi vint, et sema de l’ivraie au milieu du blé, et s’en alla. (13:25) 26 L’herbe ayant poussé, et étant montée en épi, l’ivraie commença alors à paraître. (13:26) 27 Alors les serviteurs du père de famille s’approchèrent et lui dirent : Seigneur, n’avez-vous pas semé de bon grain dans votre champ ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ? (13:27) 28 Il leur répondit : C’est mon ennemi qui a fait cela. Et ses serviteurs lui dirent : Voulez-vous que nous allions la cueillir ? (13:28) 29 dit-il, de peur qu’en cueillant l’ivraie vous ne déraciniez en même temps le bon grain. (13:29) 30 Laissez croître l’un et l’autre jusqu’à la moisson ; et au temps de la moisson je dirai aux moissonneurs : Cueillez d’abord l’ivraie, et liez-la en bottes pour la brûler ; mais amassez le blé dans mon grenier. (13:30) 31 Il leur proposa une autre parabole, disant : Le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé qu’un homme prend et sème dans son champ. (13:31) 32 Ce grain est la moindre de toutes les semences ; mais lorsqu’il a poussé, il est plus grand que toutes les autres plantes, et, devient un arbre ; de sorte que les oiseaux du ciel viennent se reposer sur ses branches. (13:32) 33 Il leur dit une autre parabole : Le royaume des cieux est semblable au levain qu’une femme prend et mêle dans trois mesures de farine Jusqu’à ce que la pâte ait fermenté. (13:33) 34 Jésus dit toutes ces choses au peuple en paraboles, et il ne leur parlait point sans paraboles, (13:34) 35 Afin que cette parole du prophète fût accomplie : J’ouvrirai ma bouche pour parler en paraboles ; je publierai des choses cachées depuis la création du monde. (13:35) 36 Alors Jésus, ayant congédié le peuple, vint dans la maison ; ses disciples s’approchèrent de lui et lui dirent : Expliquez-nous la parabole de l’ivraie semée dans le champ. (13:36) 37 Et leur répondant, il leur dit : Celui qui sème le bon grain est le Fils de l’homme. (13:37) 38 Le champ est le monde. Le bon grain, ce sont les enfants du royaume ; et l’ivraie, ce sont les enfants d’iniquité. (13:38) 39 Lennemi qui l’a semée, c’est le diable. Le temps de la moisson, c’est la fin du monde. Les moissonneurs sont les anges. (13:39) 40 De même qu’on cueille l’ivraie, et qu’on la brûle dans le feu, il en sera ainsi à la fin du monde. (13:40) 41 Le Fils de l’homme enverra ses anges, qui enlèveront de son royaume tous les scandales, et ceux qui commettent l’iniquité, (13:41) 42 Et ils les précipiteront dans la fournaise du feu. Là il y aura des pleurs et des grincements de dents. (13:42) 43 Alors les justes brilleront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. (13:43) 44 Le royaume des cieux est semblable à un trésor caché dans un champ, qu’un homme trouve, et qu’il cache, et dans sa joie il va vendre tout ce qu’il a, et achète ce champ. (13:44) 45 Le royaume des cieux est semblable encore à un marchand qui cherche de bonnes perles ; (13:45) 46 Ayant trouvé une perle de grand prix, il va vendre tout ce qu’il possède, et l’achète. (13:46) 47 Le royaume des cieux est semblable encore à un filet jeté dans la mer, qui prend toutes sortes de poissons ; (13:47) 48 Et lorsqu’il est plein, les pêcheurs le tirent sur le bord, où s’étant assis, ils choisissent les bons dans des vases, et jettent les mauvais. (13:48) 49 Il en sera ainsi à la fin du monde : les anges viendront, et sépareront les méchants du milieu des justes, (13:49) 50 Et ils les jetteront dans la fournaise du feu. Là il y aura des pleurs et des grincements de dents. (13:50) 51 Avez-vous compris tout cela ? Oui, Seigneur, répondirent-ils. (13:51) 52 Et il ajouta : C’est pourquoi tout docteur instruit en ce qui regarde le royaume des cieux est semblable à un père de famille qui tire de son trésor des choses nouvelles et des choses anciennes. (13:52) 53 Lorsque Jésus eut achevé ces paraboles, il partit de là ; (13:53) 54 Et venant dans sa patrie, il les instruisait dans leurs synagogues ; de sorte qu’étant saisis d’étonnement, ils disaient : D’où vient à celui-ci cette sagesse et ces miracles ? (13:54) 55 N’est-ce pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie, et ses frères, Jacques, Joseph, Simon et Jude ? (13:55) 56 Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ? D’où viennent donc à celui-ci toutes ces choses ? (13:56) 57 Et ils étaient scandalisés à son sujet. Mais Jésus leur dit : Un prophète n’est sans honneur que dans son pays et dans sa maison ; (13:57) 58 Et il ne fit pas là beaucoup de miracles, à cause de leur incrédulité. (13:58) Matthieu
13:1-58
9Traduction par L. Segond & H. Oltramare
Édition de 1874, libre de droits.
1 Ce même jour, Jésus étant sorti de la maison, s’assit au bord de la mer. (13:1) 2 Il s’assembla près de lui une si grande foule, qu’il entra dans une barque, et s’y assit ; et toute la foule se tenait sur le rivage. (13:2) 3 Il lui dit beaucoup de choses en paraboles. (13:3) 4 « Un semeur, dit-il, sortit pour semer ; et, comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin : les oiseaux vinrent, et la mangèrent. (13:4) 5 Une autre partie tomba sur les endroits pierreux où elle n’avait pas beaucoup de terre : elle leva aussitôt, parce que le sol n’avait pas de profondeur ; (13:5) 6 mais le soleil s’étant levé, elle fut brûlée et sécha, faute de racines. (13:6) 7 Une autre partie tomba parmi les épines : les épines crurent et l’étouffèrent. (13:7) 8 Une autre partie tomba dans la bonne terre et donna du fruit : un grain en donna cent, un autre soixante, un autre trente. (13:8) 9 Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende. (13:9) 10 Les disciples s’approchèrent de Jésus, et lui dirent : « Pourquoi leur parles-tu, à eux, en paraboles ? » (13:10) 11 Il leur répondit : « C’est que pour vous, il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux ; mais pour eux, cela ne leur a point été donné ; (13:11) 12 car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance ; quant à celui qui n’a pas, on lui ôtera même ce qu’il a. (13:12) 13 En conséquence je leur parle en paraboles, parce qu’en regardant, ils ne voient pas, et qu’en écoutant, ils n’entendent ni ne comprennent, (13:13) 14 et que pour eux s’accomplit cette prophétie d’Esaïe : « Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez pas ; vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez pas. (13:14) 15 Car ce peuple s’est épaissi l’intelligence, il est dur d’oreille, et il a fermé les yeux de peur de voir de ses yeux, d’entendre de ses oreilles, de comprendre avec son intelligence et de se convertir : aussi ne le guérirai-je point. » (13:15) 16 Mais heureux vos yeux, parce qu’ils voient ; heureuses vos oreilles, parce qu’elles entendent. (13:16) 17 En vérité, je vous le dis, beaucoup de prophètes et de justes ont souhaité de voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu ; et d’entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. (13:17) 18 Vous donc, écoutez ce que signifie la parabole du semeur. (13:18) 19 Quand un homme entend la parole du royaume, et ne la comprend pas, le malin vient et enlève ce qui a été semé dans son cœur : cet homme est celui qui a reçu la semence le long du chemin. (13:19) 20 Celui qui a reçu la semence dans les endroits pierreux, c’est celui qui entend la parole et la reçoit aussitôt avec joie ; (13:20) 21 mais il n’y a point en lui de racines, et il est sans consistance ; que l’affliction ou la persécution survienne à cause de la parole, elle est aussitôt pour lui une occasion de chute. (13:21) 22 Celui qui a reçu la semence parmi les épines, c’est celui qui entend la parole et en qui les soucis du temps présent et la séduction des richesses étouffent cette parole, et la rendent infructueuse. (13:22) 23 Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est celui qui entend la parole et la comprend, qui porte du fruit et donne, qui cent, qui soixante, qui trente. (13:23) 24 Jésus leur proposa une autre parabole. Le royaume des cieux, dit-il, est semblable à un homme qui a semé de bonne semence dans son champ. (13:24) 25 Pendant que les gens donnaient, son ennemi vint, sema de l’ivraie parmi le froment, et s’en alla. (13:25) 26 Quand le blé eut poussé et épié, alors l’ivraie parut aussi. (13:26) 27 Les serviteurs du père de famille vinrent le trouver, et lui dirent : « Seigneur, n’as-tu pas semé de la bonne semence dans ton champ ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ? » (13:27) 28 Il leur dit : « C’est un ennemi qui a fait cela. » Les serviteurs reprirent : « Veux-tu donc que nous allions l’arracher ? » (13:28) 29 « Non, leur dit-il, de peur qu’en arrachant l’ivraie, vous n’arrachiez le froment en même temps. (13:29) 30 Laissez-les croître tous deux ensemble jusqu’à la moisson, et, au moment de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Ramassez d’abord l’ivraie, et la liez en bottes pour la brûler ; quant au froment, serrez-le dans mon grenier. » (13:30) 31 Il leur proposa une autre parabole. « Le royaume des cieux, dit-il, est semblable à un grain de moutarde qu’un homme a pris et a semé dans son champ. (13:31) 32 C’est la plus petite des graines, mais quand elle a crû, elle est plus grande que les plantes potagères et donne un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent s’abriter dans ses branches. » (13:32) 33 Jésus leur dit une autre parabole : « Le royaume des cieux est semblable à du levain qu’une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que tout ait levé. » (13:33) 34 Jésus dit toutes ces choses à la foule en paraboles, et il ne lui parlait point autrement, (13:34) 35 afin que s’accomplît ce qui a été dit par le prophète : « J’ouvrirai la bouche pour parler en paraboles, je publierai des choses cachées depuis la création du monde. » (13:35) 36 Alors laissant la foule, il rentra à la maison, et ses disciples s’approchèrent de lui, et lui dirent : « Explique-nous la parabole de l’ivraie du champ. » (13:36) 37 Il répondit : « Celui qui sème la bonne semence, c’est le Fils de l’homme ; (13:37) 38 le champ, c’est le monde ; la bonne semence, ce sont les fils du royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du malin ; (13:38) 39 l’ennemi qui l’a semée, c’est le diable : la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. (13:39) 40 Comme donc on arrache l’ivraie et qu’on la brûle au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde. (13:40) 41 Le Fils de l’homme enverra ses anges arracher de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l’iniquité, (13:41) 42 et ils les jetteront dans la fournaise ardente : c’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents. (13:42) 43 Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende. » (13:43) 44 « Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ : un homme l’ayant découvert, l’y cache de nouveau, et, dans sa joie, il s’en va, vend tout ce qu’il a, et il achète le champ. » (13:44) 45 « Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles. (13:45) 46 En ayant trouvé une de grand prix, il alla vendre tout ce qu’il avait, et il l’acheta. » (13:46) 47 Le royaume des cieux est encore semblable à un filet qu’on a jeté dans la mer, et qui ramasse toutes sortes de poissons. (13:47) 48 Quand il est plein, les pécheurs le tirent sur la grève, puis ils s’asseyent, mettent ce qu’il y a de bon dans leurs vaisseaux, et jettent le mauvais. (13:48) 49 Il en sera de même à la fin du monde : les anges viendront séparer les méchants d’avec les justes, (13:49) 50 et les jetteront dans la fournaise ardente. C’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents. » (13:50) 51 « Avez-vous compris toutes ces choses ? » — « Oui, » lui dirent-ils. (13:51) 52 Et Jésus ajouta : « Voilà pourquoi tout scribe versé dans ce qui regarde le royaume des cieux, ressemble à un père de famille qui tire de son trésor des nouveautés et des antiques. » (13:52) 53 Quand Jésus eut achevé ces paraboles, il quitta ces lieux, (13:53) 54 et s’étant rendu dans sa patrie, il enseignait ses concitoyens dans leur synagogue, de sorte qu’ils étaient frappés d’étonnement, et disaient : « D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? » (13:54) 55 N’est-ce pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie, et ses frères, Jacques, Joseph, Simon et Jude ? (13:55) 56 Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes avec nous ? D’où lui viennent donc cette sagesse et cette puissance ? (13:56) 57 Et il était pour eux une pierre d’achoppement. Mais Jésus leur dit : « Ce n’est que dans son pays et dans sa maison qu’un prophète n’est pas honoré. » (13:57) 58 Et il ne fit pas beaucoup de miracles dans ce lieu à cause de leur incrédulité. (13:58) Matthieu
13:1-58
10Traduction par J. N. Darby
Édition de 1885, libre de droits.
1 — Et en ce jour-là, Jésus, étant sorti de la maison, s’assit près de la mer. (13:1) 2 Et de grandes foules étaient rassemblées auprès de lui, de sorte que, montant dans une nacelle, il s’assit ; et toute la foule se tenait sur le rivage. (13:2) 3 Et il leur dit beaucoup de choses par des paraboles, disant : Voici, un semeur sortit pour semer. (13:3) 4 Et comme il semait, quelques [grains] tombèrent le long du chemin, et les oiseaux vinrent et les dévorèrent. (13:4) 5 Et d’autres tombèrent sur les endroits rocailleux, où ils n’avaient pas beaucoup de terre ; et aussitôt ils levèrent, parce qu’ils n’avaient pas une terre profonde ; (13:5) 6 et, le soleil s’étant levé, ils furent brûlés, et parce qu’ils n’avaient pas de racine, ils séchèrent. (13:6) 7 Et d’autres tombèrent entre les épines, et les épines montèrent et les étouffèrent. (13:7) 8 Et d’autres tombèrent sur une bonne terre et produisirent du fruit, l’un cent, l’autre soixante, l’autre trente. (13:8) 9 Qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende. (13:9) 10 Et les disciples, s’approchant, lui dirent : Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? (13:10) 11 Et lui, répondant, leur dit : C’est parce qu’à vous il est donné de connaître les mystères du royaume des cieux ; mais à eux, il n’est pas donné. (13:11) 12 Car à quiconque a, il sera donné, et il sera dans l’abondance ; mais à quiconque n’a pas, cela même qu’il a sera ôté. (13:12) 13 C’est pourquoi je leur parle en paraboles, parce que voyant ils ne voient pas, et qu’entendant ils n’entendent ni ne comprennent. (13:13) 14 Et par eux s’accomplit la prophétie d’Ésaïe qui dit : « En entendant vous entendrez et vous ne comprendrez point, et en voyant vous verrez et vous n’apercevrez point ; (13:14) 15 car le cœur de ce peuple s’est épaissi, et ils ont ouï dur de leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, de peur qu’ils ne voient des yeux, et qu’ils n’entendent des oreilles, et qu’ils ne comprennent du cœur, et qu’ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse » [Ésaïe 6 :9-10]. (13:15) 16 Mais bienheureux sont vos yeux, car ils voient, et vos oreilles, car elles entendent ; (13:16) 17 car en vérité, je vous dis, que plusieurs prophètes et [plusieurs] justes ont désiré de voir les choses que vous voyez, et ils ne les ont pas vues, et d’entendre les choses que vous entendez, et ils ne les ont pas entendues. (13:17) 18 Vous donc, écoutez la parabole du semeur. (13:18) 19 Toutes les fois que quelqu’un entend la parole du royaume, et ne [la] comprend pas, le méchant vient et ravit ce qui est semé dans son cœur ; c’est là celui qui a été semé le long du chemin. (13:19) 20 Et celui qui a été semé sur les endroits rocailleux, c’est celui qui entend la parole, et qui la reçoit aussitôt avec joie ; (13:20) 21 mais il n’a pas de racine en lui-même, mais n’est que pour un temps : et quand la tribulation ou la persécution survient à cause de la parole, il est aussitôt scandalisé. (13:21) 22 Et celui qui a été semé dans les épines, c’est celui qui entend la parole ; et les soucis de ce siècle et la tromperie des richesses étouffent la parole, et il est sans fruit. (13:22) 23 Et celui qui a été semé sur la bonne terre, c’est celui qui entend et comprend la parole, qui aussi porte du fruit, et produit l’un cent, l’autre soixante, l’autre trente. (13:23) 24 Il leur proposa une autre parabole, disant : Le royaume des cieux a été fait semblable à un homme qui semait de bonne semence dans son champ. (13:24) 25 Mais pendant que les hommes dormaient, son ennemi vint et sema de l’ivraie parmi le froment, et s’en alla. (13:25) 26 Et lorsque la tige monta et produisit du fruit, alors l’ivraie aussi parut. (13:26) 27 Et les esclaves du maître de la maison, s’approchant, lui dirent : Seigneur, n’as-tu pas semé de bonne semence dans ton champ ? D’où vient donc qu’il a l’ivraie ? (13:27) 28 Et il leur dit : Un ennemi a fait cela. Et les esclaves lui dirent : Veux-tu donc que nous allions et que nous la cueillions ? (13:28) 29 Et il dit : Non, de peur qu’en cueillant l’ivraie, vous ne déraciniez le froment avec elle. (13:29) 30 Laissez-les croître tous deux ensemble jusqu’à la moisson ; et au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Cueillez premièrement l’ivraie, et liez-la en bottes pour la brûler, mais assemblez le froment dans mon grenier. (13:30) 31 Il leur proposa une autre parabole, disant : Le royaume des cieux est semblable à un grain de moutarde qu’un homme prit et sema dans son champ : (13:31) 32 lequel est, il est vrai, plus petit que toutes les semences ; mais quand il a pris sa croissance, il est plus grand que les herbes et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent et demeurent dans ses branches. (13:32) 33 Il leur dit une autre parabole : Le royaume des cieux est semblable à du levain qu’une femme prit et qu’elle cacha parmi trois mesures de farine, jusqu’à ce que tout fût levé. (13:33) 34 Jésus dit toutes ces choses aux foules en paraboles, et sans parabole il ne leur disait rien ; (13:34) 35 en sorte que fût accompli ce qui a été dit par le prophète, disant : « J’ouvrirai ma bouche en paraboles, je proférerai des choses qui ont été cachées dès la fondation du monde » [Psaume 78 :2]. (13:35) 36 Alors, ayant congédié les foules, il entra dans la maison ; et ses disciples vinrent à lui, disant : Expose-nous la parabole de l’ivraie du champ. (13:36) 37 Et lui, répondant, leur dit : Celui qui sème la bonne semence, c’est le fils de l’homme ; et le champ, c’est le monde ; (13:37) 38 et la bonne semence, ce sont les fils du royaume ; et l’ivraie, ce sont les fils du méchant ; (13:38) 39 et l’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; et la moisson, c’est la consommation du siècle ; et les moissonneurs sont des anges. (13:39) 40 Comme donc l’ivraie est cueillie et brûlée au feu, il en sera de même à la consommation du siècle. (13:40) 41 Le fils de l’homme enverra ses anges, et ils cueilleront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l’iniquité, (13:41) 42 et ils les jetteront dans la fournaise de feu : là seront les pleurs et les grincements de dents. (13:42) 43 Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende. (13:43) 44 Encore, le royaume des cieux est semblable à un trésor caché dans un champ, qu’un homme, après l’avoir trouvé, a caché ; et de la joie qu’il en a, il s’en va, et vend tout ce qu’il a, et achète ce champ-là. (13:44) 45 Encore, le royaume des cieux est semblable à un marchand qui cherche de belles perles ; (13:45) 46 et ayant trouvé une perle de très-grand prix, il s’en alla, et vendit tout ce qu’il avait, et l’acheta. (13:46) 47 Encore, le royaume des cieux est semblable à une seine jetée dans la mer et rassemblant [des poissons] de toute sorte ; (13:47) 48 et quand elle fut pleine, ils la tirèrent sur le rivage, et s’asseyant, ils mirent ensemble les bons dans des vaisseaux, et jetèrent dehors les mauvais. (13:48) 49 Il en sera de même à la consommation du siècle : les anges sortiront, et sépareront les méchants du milieu des justes, (13:49) 50 et les jetteront dans la fournaise de feu : là seront les pleurs et les grincements de dents. (13:50) 51 Jésus leur dit : Avez-vous compris toutes ces choses ? Ils lui disent : Oui, [Seigneur]. (13:51) 52 Et il leur dit : C’est pour cela que tout scribe qui a été fait disciple du royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui produit de son trésor des choses nouvelles et des choses vieilles. (13:52) 53 Et il arriva que, quand Jésus eut achevé ces paraboles, il se retira de là. (13:53) 54 Et étant venu dans son pays, il les enseignait dans leur synagogue, en sorte qu’ils étaient étonnés et disaient : D’où viennent à celui-ci cette sagesse et ces miracles ? (13:54) 55 Celui-ci n’est-il pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie ? et ses frères, Jacques, et Joses, et Simon, et Jude ? (13:55) 56 Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes auprès de nous ? D’où donc viennent à celui-ci toutes ces choses ? (13:56) 57 Et ils étaient scandalisés en lui. Et Jésus leur dit : Un prophète n’est pas sans honneur, si ce n’est dans son pays et dans sa maison. (13:57) 58 Et il ne fit pas là beaucoup de miracles, à cause de leur incrédulité. (13:58) Matthieu
13:1-58
11Traduction par L. Cl. Fillion
Édition de 1889, libre de droits.
1 Ce même jour, Jésus, étant sorti de la maison, s’assit au bord de la mer. (13:1) 2 Et des foules nombreuses s’assemblèrent autour de lui, de sorte qu’il monta dans une barque, et s’assit ; et toute la foule se tenait sur le rivage. (13:2) 3 Et il leur dit beaucoup de choses en paraboles, et ces termes : Voici que le semeur est sorti pour semer. (13:3) 4 Et pendant qu’il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin ; et les oiseaux du ciel vinrent, et la mangèrent. (13:4) 5 Une autre partie tomba dans des endroits pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre ; et elle leva aussitôt, parce que la terre n’avait pas de profondeur ; (13:5) 6 mais, le soleil s’étant levé, elle fut brûlée, et comme elle n’avait pas de racine, elle sécha. (13:6) 7 Une autre partie tomba dans des épines, et les épines grandirent et l’étouffèrent. (13:7) 8 Une autre partie tomba dans une bonne terre, et elle donna du fruit, quelques grains rendant cent pour un, d’autres soixante, d’autres trente. (13:8) 9 Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende. (13:9) 10 Et les disciples, s’approchant, lui dirent : Pourquoi leur parlez-vous en paraboles ? (13:10) 11 Il leur répondit : C’est parce qu’à vous il a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux ; mais à eux, cela n’a pas été donné. (13:11) 12 Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance ; mais à celui qui n’a pas, on enlèvera même ce qu’il a. (13:12) 13 C’est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu’en regardant ils ne voient point, et qu’en écoutant, ils n’entendent et ne comprennent pas. (13:13) 14 Et en eux s’accomplit la prophétie d’Isaïe, qui dit : Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez pas ; vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez pas. (13:14) 15 Car le cœur de ce peuple s’est épaissi, et ils ont péniblement entendu de leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, de peur qu’ils ne voient de leurs yeux, et qu’ils n’entendent de leurs oreilles, et qu’ils ne comprennent de leur cœur, et qu’ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse. (13:15) 16 Mais heureux sont vos yeux, parce qu’ils voient, et vos oreilles, parce qu’elles entendent. (13:16) 17 Car en vérité, je vous le dis, beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, et entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. (13:17) 18 Vous donc, écoutez la parabole du semeur. (13:18) 19 Si quelqu’un entend la parole du royaume, et ne s’en pénètre pas, l’esprit malin vient, et enlève ce qui avait été semé dans son cœur ; c’est celui qui a reçu la semence le long du chemin. (13:19) 20 Celui qui a reçu la semence dans les endroits pierreux, c’est celui qui entend la parole, et qui la reçoit aussitôt avec joie ; (13:20) 21 mais il n’a pas de racine en lui-même, et il ne tient que pour un temps ; et lorsque viennent la tribulation et la persécution à cause de la parole, il est aussitôt scandalisé. (13:21) 22 Celui qui a reçu la semence parmi les épines, c’est celui qui entend la parole ; mais les sollicitudes de ce siècle et la séduction des richesses étouffent cette parole, et la rendent infructueuse. (13:22) 23 Quant à celui qui a reçu la semence dans une bonne terre, c’est celui qui entend la parole et la comprend, et qui porte du fruit, et donne cent, ou soixante, ou trente pour un. (13:23) 24 Il leur proposa une autre parabole, en disant : Le royaume des cieux est semblable à un homme qui avait semé du bon grain dans son champ. (13:24) 25 Mais, pendant que les hommes dormaient, son ennemi vint, et sema de l’ivraie au milieu du blé, et s’en alla. (13:25) 26 Lorsque l’herbe eut poussé, et produit son fruit, alors l’ivraie parut aussi. (13:26) 27 Et les serviteurs du père de famille, s’approchant, lui dirent : Seigneur, n’avez-vous pas semé du bon grain dans votre champ ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ? (13:27) 28 Il leur répondit : C’est l’homme ennemi qui a fait cela. Ses serviteurs lui dirent : Voulez-vous que nous allions l’arracher ? (13:28) 29 Et il dit : Non, de peur qu’en arrachant l’ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. (13:29) 30 Laissez-les croître l’un et l’autre jusqu’à la moisson, et, au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Arrachez d’abord l’ivraie, et liez-la en bottes pour la brûler ; mais amassez le blé dans mon grenier. (13:30) 31 Il leur proposa une autre parabole, en disant : Le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé, qu’un homme a pris et semé dans son champ. (13:31) 32 C’est la plus petite de toutes les semences ; mais lorsqu’elle a crû, elle est plus grande que tous les autres légumes, et elle devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent habiter sur ses branches. (13:32) 33 Il leur dit une autre parabole : Le royaume des cieux est semblable au levain qu’une femme a pris et mêlé dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte soit levée. (13:33) 34 Jésus dit toutes ces choses au peuple en paraboles ; et il ne leur parlait pas sans paraboles, (13:34) 35 afin que s’accomplît ce qui avait été dit par le prophète : J’ouvrirai ma bouche en paraboles, je publierai des choses cachée depuis la création du monde. (13:35) 36 Alors Jésus, ayant renvoyé les foules, vint dans la maison ; et ses disciples s’approchèrent de lui, en disant : Expliquez-nous la parabole de l’ivraie du champ. (13:36) 37 Et leur répondant, il leur dit : Celui qui sème le bon grain, c’est le Fils de l’homme. (13:37) 38 Le champ est le monde ; le bon grain, ce sont les enfants du royaume ; l’ivraie, ce sont les enfants d’iniquité. (13:38) 39 L’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde, les moissonneurs, ce sont les anges. (13:39) 40 Or, comme on arrache l’ivraie et qu’on la brûle dans le feu, il en sera de même à la fin du monde. (13:40) 41 Le Fils de l’homme enverra ses anges, qui enlèveront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l’iniquité, (13:41) 42 et ils les jetteront dans la fournaise de feu. Là il y aura des pleurs et des grincements de dents. (13:42) 43 Alors les justes brilleront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende. (13:43) 44 Le royaume des cieux est semblable à un trésor caché dans un champ. L’homme qui l’a trouvé le cache, et dans sa joie il va, vend tout ce qu’il a, et achète ce champ. (13:44) 45 Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de bonnes perles. (13:45) 46 Ayant trouvé une perle de grand prix, il s’en est allé, a vendu tout ce qu’il avait, et l’a achetée. (13:46) 47 Le royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer, et ramassant des poissons de toute espèce. (13:47) 48 Lorsqu’il est plein, les pêcheurs le tirent, et s’étant assis sur le bord du rivage, ils choisissent les bons et les mettent dans des vases, et rejettent les mauvais. (13:48) 49 Ainsi en sera-t-il à la fin du monde : les anges viendront, et sépareront les méchants du milieu des justes, (13:49) 50 et ils les jetteront dans la fournaise de feu. Là il y aura des pleurs et des grincements de dents. (13:50) 51 Avez-vous compris tout cela ? Ils lui dirent : Oui. (13:51) 52 Il leur dit : C’est pourquoi tout scribe instruit de ce qui regarde le royaume des cieux est semblable à un père de famille qui tire de son trésor des choses nouvelles et des choses anciennes. (13:52) 53 Il arriva que, lorsque Jésus eut achevé ces paraboles, il partit de là. (13:53) 54 Et étant venu dans son pays, il les instruisait dans leurs synagogues, de sorte qu’ils étaient dans l’admiration et disaient : D’où viennent à celui-ci cette sagesse et ces miracles ? (13:54) 55 N’est-ce pas là le fils du charpentier ? Sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie ? Et Jacques, Joseph, Simon et Jude ne sont-ils pas ses frères ? (13:55) 56 Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ? D’où lui viennent donc toutes ces choses ? (13:56) 57 Et ils prenaient de lui un sujet de scandale. Mais Jésus leur dit : Un prophète n’est sans honneur que dans son pays et dans sa maison. (13:57) 58 Et il ne fit pas là beaucoup de miracles, à cause de leur incrédulité. (13:58) Matthieu
13:1-58
12Traduction par Edmond Stapfer
Édition de 1889, libre de droits.
1 Ce même jour, Jésus sortit de la maison et s’assit au bord de la mer (13:1) 2 et on se rassembla en si grand nombre autour de lui qu’il monta dans une barque et y prit place pour parler de là à toute la multitude restée sur le rivage. (13:2) 3 Il leur dit beaucoup de choses en paraboles : « Voilà que le semeur est sorti pour semer. (13:3) 4 Il jette sa semence, et des grains sont tombés le long du chemin et les oiseaux sont venus et les ont mangés. » (13:4) 5 « D’autres sont tombés sur un sol pierreux, où il n’y avait pas beaucoup de terre, et ils ont immédiatement poussé, parce que la terre était sans profondeur. (13:5) 6 Mais le soleil s’est levé et a brûlé la plante qui, n’ayant point de racine, s’est desséchée. » (13:6) 7 « D’autres grains sont tombés parmi les épines et les épines ont grandi et les ont étouffés. » (13:7) 8 « D’autres sont tombés dans la bonne terre et ils ont donné du fruit, tel grain en a produit cent, tel autre soixante, tel autre trente. (13:8) 9 Que celui qui a des oreilles entende ! » (13:9) 10 Ses disciples s’approchèrent et lui dirent : « Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? » (13:10) 11 Il leur répondit : « Parce qu’à vous il est donné de pénétrer les mystères du Royaume des cieux, mais à ceux-là, non point. (13:11) 12 Car à celui qui a, il sera donné, et il sera dans l’abondance ; mais à celui qui n’a pas, même ce qu’il a lui sera ôté. (13:12) 13 C’est pour cela que je leur parle en paraboles, c’est parce que tout en voyant, ils ne voient point ; tout en entendant, ils n’entendent ni ne comprennent. (13:13) 14 En eux s’accomplit la prophétie d’Ésaïe, qui dit : « De vos oreilles vous entendrez et vous ne comprendrez point ; De vos yeux vous regarderez et vous ne verrez point ; (13:14) 15 Car le cœur de ce peuple s’est épaissi, Leurs oreilles sont devenues sourdes Et leurs yeux se sont fermés, De peur que leurs yeux ne voient, De peur que leurs oreilles n’entendent, De peur que leur cœur ne comprenne, De peur qu’ils ne se convertissent, De peur que je ne les guérisse. (13:15) 16 « Heureux vos yeux, à vous, parce qu’ils voient ; heureuses vos oreilles, parce qu’elles entendent ! (13:16) 17 car, je vous le dis en vérité, nombre de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez et ne l’ont pas entendu. » (13:17) 18 « Pour vous donc, écoutez le sens de la parabole du semeur : (13:18) 19 « Chaque fois qu’un homme entend la parole du Royaume et ne s’en pénètre pas, survient le Malin et il enlève ce qui a été semé dans son cœur ; voilà celui qui a reçu la semence le long du chemin. » (13:19) 20 « Celui qui l’a reçue sur un sol pierreux, c’est l’homme qui entend la parole et qui tout d’abord l’accueille avec joie. (13:20) 21 Mais il n’a pas de racine en lui-même ; il n’est que pour un temps ; une affliction ou une persécution survenant à cause de la parole, il y trouve aussitôt une occasion de chute. » (13:21) 22 « Celui qui a reçu la semence parmi les épines, c’est l’homme qui écoute la parole, mais les sollicitudes de ce monde et la séduction de la richesse étouffent la parole et la rendent stérile. » (13:22) 23 « Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est l’homme qui écoute la parole et s’en pénètre ; celui-là porte des fruits et en donne, tantôt cent, tantôt soixante, tantôt trente. » (13:23) 24 Il leur proposa une autre parabole. « Voici, dit-il, une similitude du Royaume des cieux : Un homme avait semé du bon grain dans son champ ; (13:24) 25 mais pendant que ses gens dormaient, son ennemi vint semer de l’ivraie au milieu du froment et s’en alla. » (13:25) 26 « Lorsque l’herbe poussa et porta du fruit, on vit paraître l’ivraie. » (13:26) 27 « Les serviteurs s’adressèrent au maître de la maison ; ils lui dirent : « Seigneur, n’est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ ? D’où provient donc l’ivraie ? » (13:27) 28 Il leur répondit : « C’est un ennemi qui a fait cela. » Ils lui dirent alors : « Veux-tu que nous allions l’arracher ? » (13:28) 29 — « Non, répondit-il, de peur qu’en arrachant l’ivraie, vous ne déraciniez en même temps le froment. (13:29) 30 Laissez-les croître l’un et l’autre jusqu’à la moisson ; au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : arrachez d’abord l’ivraie et liez-la en gerbes pour la brûler ; quant au froment, vous le recueillerez dans mon grenier. » (13:30) 31 Il leur proposa une autre parabole : « Le Royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé qu’un homme prend et sème dans son champ. (13:31) 32 C’est bien la plus petite de toutes les semences, et quand il a pris sa croissance, il est plus grand que les plantes potagères ; il devient un arbre, tellement que les oiseaux du ciel viennent faire leurs nids dans ses branches. » (13:32) 33 Il leur raconta une autre parabole : « Le Royaume des cieux est semblable à du levain qu’une femme prend et qu’elle cache dans trois mesures de farine jusqu’à ce que le levain ait partout pénétré. » (13:33) 34 Toutes ces choses, Jésus les dit en paraboles aux multitudes ; il ne leur parlait qu’en paraboles (13:34) 35 (afin que fût accomplie la parole du prophète : « J’ouvrirai ma bouche pour parler en paraboles ; Je révélerai des choses restées cachées depuis la création. ») (13:35) 36 Lorsqu’il eut congédié la foule et fut rentré dans la maison, ses disciples vinrent le trouver et lui dirent : « Explique-nous la parabole de l’ivraie dans le champ. » (13:36) 37 Il leur répondit : « Celui qui sème le bon grain, c’est le Fils de l’homme. » (13:37) 38 « Le champ, c’est le monde. » « Le bon grain, ce sont les enfants du Royaume. L’ivraie, ce sont les enfants du Malin. » (13:38) 39 « L’ennemi qui l’a semée, c’est le diable. » « La moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. » (13:39) 40 « De même donc qu’on arrache l’ivraie et qu’on la brûle dans le feu, de même, à la fin du monde, (13:40) 41 le Fils de l’homme enverra ses anges et ils arracheront de son Royaume tous les scandales et tous ceux qui opèrent l’iniquité (13:41) 42 et ils les précipiteront dans l’ardente fournaise. Là seront les pleurs et le grincement des dents. (13:42) 43 C’est alors que les justes, dans le Royaume de leur Père, resplendiront comme le soleil. — Que celui qui a des oreilles entende ! » (13:43) 44 « Le Royaume des cieux est semblable à un trésor enfoui dans un champ. L’homme qui le trouve le tient caché et puis, débordant de joie, il s’en va vendre tout ce qu’il a et il achète ce champ. » (13:44) 45 « Le Royaume des cieux est encore semblable à un marchand en quête de belles perles (13:45) 46 et qui, en ayant trouvé une d’un grand prix, est allé vendre tout ce qu’il avait et a acheté cette perle. » (13:46) 47 « Le Royaume des cieux est encore semblable à un filet que l’on a jeté en mer et qui a ramassé des poissons de toutes sortes. (13:47) 48 Quand il a été plein, les pêcheurs l’ont tiré à eux ; puis, s’asseyant sur le rivage, ils ont mis tous ceux qui étaient bons dans des jarres et ils ont jeté les mauvaise. (13:48) 49 Il en sera de même à la fin du monde : les anges viendront séparer les méchants du milieu des justes (13:49) 50 et ils précipiteront ces méchants dans l’ardente fournaise. Là seront les pleurs et le grincement des dents. » (13:50) 51 « Avez-vous compris tout cela ? » — « Oui, répondirent-ils. » (13:51) 52 Alors il leur dit : « Ainsi donc tout scribe instruit sur le Royaume des cieux est semblable à un homme, chef de maison, qui tire de son trésor des choses nouvelles et des choses anciennes. » (13:52) 53 Quand Jésus eut achevé de raconter ces paraboles, il partit de là (13:53) 54 et revint chez ses compatriotes. Il se mit à enseigner dans leur synagogue, ce dont ils furent extrêmement surpris ; ils disaient : « D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? (13:54) 55 N’est-ce pas là le fils du charpentier ? » Sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie ? Et Jacques, et Joseph, et Simon et Jude ne sont-ils pas ses frères ? (13:55) 56 Ses sœurs ne demeurent-elles pas toutes avec nous ? D’où lui vient donc tout cela ? » (13:56) 57 Pour eux il était une occasion de chute. Alors Jésus leur dit : « Un prophète n’est sans honneur que dans sa patrie et dans sa maison. » (13:57) 58 Aussi ne fit-il là que peu de miracles, à cause de leur incrédulité. (13:58) Matthieu
13:1-58
13Traduction du rabbinat par Zadoc Kahn
Édition de 1899-1906, libre de droits.
— Cette traduction ne possède que l'Ancien Testament.
14Traduction par Louis Segond
Édition de 1910, libre de droits.
1 Ce même jour, Jésus sortit de la maison, et s’assit au bord de la mer. (13:1) 2 Une grande foule s’étant assemblée auprès de lui, il monta dans une barque, et il s’assit. Toute la foule se tenait sur le rivage. (13:2) 3 Il leur parla en paraboles sur beaucoup de choses, et il dit : (13:3) 4 Un semeur sortit pour semer. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin : les oiseaux vinrent, et la mangèrent. (13:4) 5 Une autre partie tomba dans les endroits pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre : elle leva aussitôt, parce qu’elle ne trouva pas un sol profond ; (13:5) 6 mais, quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines. (13:6) 7 Une autre partie tomba parmi les épines : les épines montèrent, et l’étouffèrent. (13:7) 8 Une autre partie tomba dans la bonne terre : elle donna du fruit, un grain cent, un autre soixante, un autre trente. (13:8) 9 Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. (13:9) 10 Les disciples s’approchèrent, et lui dirent : Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? (13:10) 11 Jésus leur répondit : Parce qu’il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux, et que cela ne leur a pas été donné. (13:11) 12 Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. (13:12) 13 C’est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu’en voyant ils ne voient point, et qu’en entendant ils n’entendent ni ne comprennent. (13:13) 14 Et pour eux s’accomplit cette prophétie d’Ésaïe : Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point ; vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez point. (13:14) 15 Car le cœur de ce peuple est devenu insensible ; ils ont endurci leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, de peur qu’ils ne voient de leurs yeux, qu’ils n’entendent de leurs oreilles, qu’ils ne comprennent de leur cœur, qu’ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse. (13:15) 16 Mais heureux sont vos yeux, parce qu’ils voient, et vos oreilles, parce qu’elles entendent ! (13:16) 17 Je vous le dis en vérité, beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. (13:17) 18 Vous donc, écoutez ce que signifie la parabole du semeur. (13:18) 19 Lorsqu’un homme écoute la parole du royaume et ne la comprend pas, le malin vient et enlève ce qui a été semé dans son cœur : cet homme est celui qui a reçu la semence le long du chemin. (13:19) 20 Celui qui a reçu la semence dans les endroits pierreux, c’est celui qui entend la parole et la reçoit aussitôt avec joie ; (13:20) 21 mais il n’a pas de racines en lui-même, il manque de persistance, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, il y trouve une occasion de chute. (13:21) 22 Celui qui a reçu la semence parmi les épines, c’est celui qui entend la parole, mais en qui les soucis du siècle et la séduction des richesses étouffent cette parole, et la rendent infructueuse. (13:22) 23 Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est celui qui entend la parole et la comprend ; il porte du fruit, et un grain en donne cent, un autre soixante, un autre trente. (13:23) 24 Il leur proposa une autre parabole, et il dit : Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ. (13:24) 25 Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l’ivraie parmi le blé, et s’en alla. (13:25) 26 Lorsque l’herbe eut poussé et donné du fruit, l’ivraie parut aussi. (13:26) 27 Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dire : Seigneur, n’as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ? (13:27) 28 Il leur répondit : C’est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent : Veux-tu que nous allions l’arracher ? (13:28) 29 Non, dit-il, de peur qu’en arrachant l’ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. (13:29) 30 Laissez croître ensemble l’un et l’autre jusqu’à la moisson, et, à l’époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Arrachez d’abord l’ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier. (13:30) 31 Il leur proposa une autre parabole, et il dit : Le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé qu’un homme a pris et semé dans son champ. (13:31) 32 C’est la plus petite de toutes les semences ; mais, quand il a poussé, il est plus grand que les légumes et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent habiter dans ses branches. (13:32) 33 Il leur dit cette autre parabole : Le royaume des cieux est semblable à du levain qu’une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que la pâte soit toute levée. (13:33) 34 Jésus dit à la foule toutes ces choses en paraboles, et il ne lui parlait point sans parabole, (13:34) 35 afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par le prophète : J’ouvrirai ma bouche en paraboles, je publierai des choses cachées depuis la création du monde. (13:35) 36 Alors il renvoya la foule, et entra dans la maison. Ses disciples s’approchèrent de lui, et dirent : Explique-nous la parabole de l’ivraie du champ. (13:36) 37 Il répondit : Celui qui sème la bonne semence, c’est le Fils de l’homme ; (13:37) 38 le champ, c’est le monde ; la bonne semence, ce sont les fils du royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du malin ; (13:38) 39 l’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. (13:39) 40 Or, comme on arrache l’ivraie et qu’on la jette au feu, il en sera de même à la fin du monde. (13:40) 41 Le Fils de l’homme enverra ses anges, qui arracheront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l’iniquité : (13:41) 42 et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. (13:42) 43 Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. (13:43) 44 Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L’homme qui l’a trouvé le cache ; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il a, et achète ce champ. (13:44) 45 Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles. (13:45) 46 Il a trouvé une perle de grand prix ; et il est allé vendre tout ce qu’il avait, et l’a achetée. (13:46) 47 Le royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer et ramassant des poissons de toute espèce. (13:47) 48 Quand il est rempli, les pêcheurs le tirent ; et, après s’être assis sur le rivage, ils mettent dans des vases ce qui est bon, et ils jettent ce qui est mauvais. (13:48) 49 Il en sera de même à la fin du monde. Les anges viendront séparer les méchants d’avec les justes, (13:49) 50 et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. (13:50) 51 Avez-vous compris toutes ces choses ? Oui, répondirent-ils. (13:51) 52 Et il leur dit : C’est pourquoi, tout scribe instruit de ce qui regarde le royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui tire de son trésor des choses nouvelles et des choses anciennes. (13:52) 53 Lorsque Jésus eut achevé ces paraboles, il partit de là. (13:53) 54 S’étant rendu dans sa patrie, il enseignait dans la synagogue, de sorte que ceux qui l’entendirent étaient étonnés et disaient : D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? (13:54) 55 N’est-ce pas le fils du charpentier ? n’est-ce pas Marie qui est sa mère ? Jacques, Joseph, Simon et Jude, ne sont-ils pas ses frères ? (13:55) 56 et ses sœurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ? D’où lui viennent donc toutes ces choses ? (13:56) 57 Et il était pour eux une occasion de chute. Mais Jésus leur dit : Un prophète n’est méprisé que dans sa patrie et dans sa maison. (13:57) 58 Et il ne fit pas beaucoup de miracles dans ce lieu, à cause de leur incrédulité. (13:58) Matthieu
13:1-58
15Traduction par Augustin Crampon
Édition de 1923, libre de droits.
1 Ce jour-là, Jésus sortit de la maison et s’assit au bord de la mer. (13:1) 2 Une grande foule s’étant assemblée autour de lui, il dut monter dans une barque, où il s’assit, tandis que la foule se tenait sur le rivage ; (13:2) 3 et il leur dit beaucoup de choses en paraboles : — le semeur, dit-il, sortit pour semer. (13:3) 4 Et pendant qu’il semait, des grains tombèrent le long du chemin, et les oiseaux du ciel vinrent et les mangèrent. (13:4) 5 D’autres grains tombèrent sur un sol pierreux, où ils n’avaient pas beaucoup de terre, et ils levèrent aussitôt, parce que la terre était peu profonde. (13:5) 6 Mais le soleil s’étant levé, la plante, frappée de ses feux et n’ayant pas de racine, sécha. (13:6) 7 D’autres tombèrent parmi les épines, et les épines crûrent et les étouffèrent. (13:7) 8 D’autres tombèrent dans la bonne terre, et ils produisirent du fruit, l’un cent, un autre soixante, et un autre trente. (13:8) 9 Que celui qui a des oreilles entende ! ˮ (13:9) 10 Alors ses disciples s’approchant lui dirent : “ Pourquoi leur parlez-vous en paraboles ? ˮ (13:10) 11 Il leur répondit : “ A vous, il a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux ; mais à eux, cela n’a pas été donné. (13:11) 12 Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance ; mais à celui qui n’a pas, on ôtera même ce qu’il a. (13:12) 13 C’est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu’en voyant, ils ne voient pas, et qu’en entendant, ils n’entendent ni ne comprennent. (13:13) 14 Pour eux s’accomplit la prophétie d’Isaïe : “ Vous entendrez de vos oreilles et vous ne comprendrez point ; vous verrez de vos yeux, et vous ne verrez point. (13:14) 15 Car le cœur de ce peuple s’est appesanti ; ils ont endurci leurs oreilles et fermé leurs yeux : de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n’entendent, que leur cœur ne comprenne, qu’ils ne se convertissent et que je ne les guérisse. ˮ (13:15) 16 Pour vous, heureux vos yeux parce qu’ils voient, et vos oreilles parce qu’elles entendent ! (13:16) 17 Je vous le dis en vérité, beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu ; entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. (13:17) 18 Vous donc, écoutez ce que signifie la parabole du semeur : (13:18) 19 “ Quiconque entend la parole du royaume et ne la comprend pas, le Malin vient, et il enlève ce qui a été semé dans son cœur : c’est le chemin qui a reçu la semence. (13:19) 20 Le terrain pierreux où elle est tombée, c’est celui qui entend la parole et la reçoit aussitôt avec joie : (13:20) 21 mais il n’y a pas en lui de racines ; il est inconstant ; dès que survient la tribulation ou la persécution à cause de la parole, aussitôt il succombe. (13:21) 22 Les épines qui ont reçu la semence, c’est celui qui entend la parole ; mais les sollicitudes de ce siècle et la séduction des richesses étouffent la parole, et elle ne porte point de fruit. (13:22) 23 La bonne terre ensemencée, c’est celui qui entend la parole et la comprend ; il porte du fruit, et donne l’un cent, un autre soixante, un autre trente pour un. ˮ (13:23) 24 Il leur proposa une autre parabole, en disant : “ Le royaume des cieux est semblable à un homme qui avait semé de bon grain dans son champ. (13:24) 25 Mais, pendant que les hommes dormaient, son ennemi vint et sema de l’ivraie au milieu du froment, et s’en alla. (13:25) 26 Quand l’herbe eut poussé et donné son fruit, alors apparut aussi l’ivraie. (13:26) 27 Et les serviteurs du père de famille vinrent lui dire : Seigneur, n’avez-vous pas semé de bon grain dans votre champ ? D’où vient donc qu’il s’y trouve de l’ivraie ? (13:27) 28 Il leur répondit : C’est un ennemi qui a fait cela. Les serviteurs lui dirent : Voulez-vous que nous allions la cueillir ? (13:28) 29 Non, leur dit-il, de peur qu’avec l’ivraie vous n’arrachiez aussi le froment. (13:29) 30 Laissez croître l’un et l’autre jusqu’à la moisson, et au temps de la moisson je dirai aux moissonneurs : Cueillez d’abord l’ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, et amassez le froment dans mon grenier. ˮ (13:30) 31 Il leur proposa une autre parabole, en disant : “ Le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé, qu’un homme a pris et semé dans son champ. (13:31) 32 C’est la plus petite de toutes les semences ; mais, lorsqu’il a poussé, il est plus grand que toutes les plantes potagères, et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent s’abriter dans ses rameaux. ˮ (13:32) 33 Il leur dit encore cette parabole : “ Le royaume des cieux est semblable au levain qu’une femme prend et mêle dans trois mesures de farine, pour faire lever toute la pâte. ˮ (13:33) 34 Jésus dit à la foule toutes ces choses en paraboles, et il ne lui parlait qu’en paraboles, (13:34) 35 accomplissant ainsi la parole du prophète : “ J’ouvrirai ma bouche en paraboles, et je révélerai des choses cachées depuis la création du monde. ˮ (13:35) 36 Puis, ayant renvoyé le peuple, il revint dans la maison ; ses disciples s’approchèrent et lui dirent : “ Expliquez-nous la parabole de l’ivraie dans le champ. ˮ (13:36) 37 Il répondit : “ Celui qui sème le bon grain, c’est le Fils de l’homme ; (13:37) 38 le champ, c’est le monde ; le bon grain, ce sont les fils du royaume ; l’ivraie, les fils du Malin ; (13:38) 39 l’ennemi qui l’a semé, c’est le diable ; la moisson, la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. (13:39) 40 Comme on cueille l’ivraie et qu’on la brûle dans le feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde. (13:40) 41 Le Fils de Dieu enverra ses anges, et ils enlèveront de son royaume tous les scandales, et ceux qui commettent l’iniquité, (13:41) 42 et ils les jetteront dans la fournaise ardente : c’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents. (13:42) 43 Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles entende ! (13:43) 44 “ Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor enfoui dans un champ ; l’homme qui l’a trouvé l’y cache de nouveau, et, dans sa joie, il s’en va, vend tout ce qu’il a, et achète ce champ. (13:44) 45 “ le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherchait de belles perles. (13:45) 46 Ayant trouvé une perle de grand prix, il s’en alla vendre tout ce qu’il avait, et l’acheta. (13:46) 47 “ le royaume des cieux est encore semblable à un filet qu’on a jeté dans la mer et qui ramasse des poissons de toutes sortes. (13:47) 48 Lorsqu’il est plein, les pêcheurs le retirent, et, s’asseyant sur le rivage, ils choisissent les bons pour les mettre dans des vases, et jettent les mauvais. (13:48) 49 Il en sera de même à la fin du monde : les anges viendront et sépareront les méchants d’avec les justes, (13:49) 50 et ils les jetteront dans la fournaise ardente : c’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents. (13:50) 51 “ Avez-vous compris toutes ces choses ? ˮ Ils lui dirent : “ Oui, Seigneur. ˮ (13:51) 52 Et il ajouta : “ C’est pourquoi tout Scribe versé dans ce qui regarde le royaume des cieux, ressemble à un père de famille qui tire de son trésor des choses nouvelles et des choses anciennes. ˮ (13:52) 53 Après que Jésus eut achevé ces paraboles, il partit de là. (13:53) 54 Étant venu dans sa patrie, il enseignait dans la synagogue ; de sorte que, saisis d’étonnement, ils disaient : “ D’où viennent à celui-ci cette sagesse et ces miracles ? (13:54) 55 N’est-ce pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie, et ses frères Jacques, Joseph, Simon et Jude ? (13:55) 56 Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ? D’où lui viennent donc toutes ces choses ? ˮ (13:56) 57 Et il était pour eux une pierre d’achoppement. Mais Jésus leur dit : “ Un prophète n’est sans honneur que dans sa patrie et dans sa maison. ˮ (13:57) 58 Et il ne fit pas beaucoup de miracles dans ce lieu, à cause de leur incrédulité. (13:58) Matthieu
13:1-58
16Nouvelle édition de Genève
Édition de 1979 © Copyright.[+]
1 Ce même jour, Jésus sortit de la maison, et s’assit au bord de la mer. (13:1) 2 Une grande foule s’étant assemblée auprès de lui, il monta dans une barque, et il s’assit. Toute la foule se tenait sur le rivage. (13:2) 3 Il leur parla en paraboles sur beaucoup de choses, et il dit : (13:3) 4 Un semeur sortit pour semer. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin : les oiseaux vinrent, et la mangèrent. (13:4) 5 Une autre partie tomba dans les endroits pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre : elle leva aussitôt, parce qu’elle ne trouva pas un sol profond ; (13:5) 6 mais, quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines. (13:6) 7 Une autre partie tomba parmi les épines : les épines montèrent, et l’étouffèrent. (13:7) 8 Une autre partie tomba dans la bonne terre : elle donna du fruit, un grain cent, un autre soixante, un autre trente. (13:8) 9 Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. (13:9) 10 Les disciples s’approchèrent, et lui dirent : Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? (13:10) 11 Jésus leur répondit : Parce qu’il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux, et que cela ne leur a pas été donné. (13:11) 12 Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. (13:12) 13 C’est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu’en voyant ils ne voient point, et qu’en entendant ils n’entendent ni ne comprennent. (13:13) 14 Et pour eux s’accomplit cette prophétie d’Esaïe : Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point ; Vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez point. (13:14) 15 Car le cœur de ce peuple est devenu insensible ; Ils ont endurci leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, De peur qu’ils ne voient de leurs yeux, qu’ils n’entendent de leurs oreilles, Qu’ils ne comprennent de leur cœur, Qu’ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse. (13:15) 16 Mais heureux sont vos yeux, parce qu’ils voient, et vos oreilles, parce qu’elles entendent ! (13:16) 17 Je vous le dis en vérité, beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. (13:17) 18 Vous donc, écoutez ce que signifie la parabole du semeur. (13:18) 19 Lorsqu’un homme écoute la parole du royaume et ne la comprend pas, le malin vient et enlève ce qui a été semé dans son cœur : cet homme est celui qui a reçu la semence le long du chemin. (13:19) 20 Celui qui a reçu la semence dans les endroits pierreux, c’est celui qui entend la parole et la reçoit aussitôt avec joie ; (13:20) 21 mais il n’a pas de racines en lui-même, il croit pour un temps, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, il y trouve une occasion de chute. (13:21) 22 Celui qui a reçu la semence parmi les épines, c’est celui qui entend la parole, mais en qui les soucis du siècle et la séduction des richesses étouffent cette parole, et la rendent infructueuse. (13:22) 23 Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est celui qui entend la parole et la comprend ; il porte du fruit, et un grain en donne cent, un autre soixante, un autre trente. (13:23) 24 Il leur proposa une autre parabole, et il dit : Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ. (13:24) 25 Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l’ivraie parmi le blé, et s’en alla. (13:25) 26 Lorsque l’herbe eut poussé et donné du fruit, l’ivraie parut aussi. (13:26) 27 Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dire : Seigneur, n’as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ? (13:27) 28 Il leur répondit : C’est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent : Veux-tu que nous allions l’arracher ? (13:28) 29 Non, dit-il, de peur qu’en arrachant l’ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. (13:29) 30 Laissez croître ensemble l’un et l’autre jusqu’à la moisson, et, à l’époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Arrachez d’abord l’ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier. (13:30) 31 Il leur proposa une autre parabole, et il dit : Le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé qu’un homme a pris et semé dans son champ. (13:31) 32 C’est la plus petite de toutes les semences ; mais, quand il a poussé, il est plus grand que les légumes et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent habiter dans ses branches. (13:32) 33 Il leur dit cette autre parabole : Le royaume des cieux est semblable à du levain qu’une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte soit levée. (13:33) 34 Jésus dit à la foule toutes ces choses en paraboles, et il ne lui parlait point sans paraboles, (13:34) 35 afin que s’accomplisse ce qui avait été annoncé par le prophète : J’ouvrirai ma bouche en paraboles, Je publierai des choses cachées depuis la création du monde. (13:35) 36 Alors il renvoya la foule, et entra dans la maison. Ses disciples s’approchèrent de lui, et dirent : Explique-nous la parabole de l’ivraie du champ. (13:36) 37 Il répondit : Celui qui sème la bonne semence, c’est le Fils de l’homme ; (13:37) 38 le champ, c’est le monde ; la bonne semence, ce sont les fils du royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du malin ; (13:38) 39 l’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. (13:39) 40 Or, comme on arrache l’ivraie et qu’on la jette au feu, il en sera de même à la fin du monde. (13:40) 41 Le Fils de l’homme enverra ses anges, qui arracheront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l’iniquité, (13:41) 42 et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. (13:42) 43 Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. (13:43) 44 Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L’homme qui l’a trouvé le cache ; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il a, et achète ce champ. (13:44) 45 Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles. (13:45) 46 Il a trouvé une perle de grand prix ; et il est allé vendre tout ce qu’il avait, et l’a achetée. (13:46) 47 Le royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer et ramassant des poissons de toute espèce. (13:47) 48 Quand il est rempli, les pêcheurs le tirent ; et, après s’être assis sur le rivage, ils mettent dans des vases ce qui est bon, et ils jettent ce qui est mauvais. (13:48) 49 Il en sera de même à la fin du monde. Les anges viendront séparer les méchants d’avec les justes, (13:49) 50 et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. (13:50) 51 Avez-vous compris toutes ces choses ? – Oui, répondirent-ils. (13:51) 52 Et il leur dit : C’est pourquoi, tout scribe instruit de ce qui regarde le royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui tire de son trésor des choses nouvelles et des choses anciennes. (13:52) 53 Lorsque Jésus eut achevé ces paraboles, il partit de là. (13:53) 54 S’étant rendu dans sa patrie, il enseignait dans la synagogue, de sorte que ceux qui l’entendirent étaient étonnés et disaient : D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? (13:54) 55 N’est-ce pas le fils du charpentier ? n’est-ce pas Marie qui est sa mère ? Jacques, Joseph, Simon et Jude, ne sont-ils pas ses frères ? (13:55) 56 et ses sœurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ? D’où lui viennent donc toutes ces choses ? (13:56) 57 Et il était pour eux une occasion de chute. Mais Jésus leur dit : Un prophète n’est méprisé que dans sa patrie et dans sa maison. (13:57) 58 Et il ne fit pas beaucoup de miracles dans ce lieu, à cause de leur incrédulité. (13:58) Matthieu
13:1-58
17Traduction Louis Segond 21
Édition de 2007 © Copyright.[+]
1 Ce même jour, Jésus sortit de la maison, et s’assit au bord de la mer. (13:1) 2 Une grande foule s’étant assemblée auprès de lui, il monta dans une barque, et il s’assit. Toute la foule se tenait sur le rivage. (13:2) 3 Il leur parla en paraboles sur beaucoup de choses, et il dit : (13:3) 4 Un semeur sortit pour semer. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin : les oiseaux vinrent, et la mangèrent. (13:4) 5 Une autre partie tomba dans les endroits pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre : elle leva aussitôt, parce qu’elle ne trouva pas un sol profond ; (13:5) 6 mais, quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines. (13:6) 7 Une autre partie tomba parmi les épines : les épines montèrent, et l’étouffèrent. (13:7) 8 Une autre partie tomba dans la bonne terre : elle donna du fruit, un grain cent, un autre soixante, un autre trente. (13:8) 9 Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. (13:9) 10 Les disciples s’approchèrent, et lui dirent : Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? (13:10) 11 Jésus leur répondit : Parce qu’il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux, et que cela ne leur a pas été donné. (13:11) 12 Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. (13:12) 13 C’est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu’en voyant ils ne voient point, et qu’en entendant ils n’entendent ni ne comprennent. (13:13) 14 Et pour eux s’accomplit cette prophétie d’Ésaïe : Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point ; vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez point. (13:14) 15 Car le cœur de ce peuple est devenu insensible ; ils ont endurci leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, de peur qu’ils ne voient de leurs yeux, qu’ils n’entendent de leurs oreilles, qu’ils ne comprennent de leur cœur, qu’ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse. (13:15) 16 Mais heureux sont vos yeux, parce qu’ils voient, et vos oreilles, parce qu’elles entendent ! (13:16) 17 Je vous le dis en vérité, beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. (13:17) 18 Vous donc, écoutez ce que signifie la parabole du semeur. (13:18) 19 Lorsqu’un homme écoute la parole du royaume et ne la comprend pas, le malin vient et enlève ce qui a été semé dans son cœur : cet homme est celui qui a reçu la semence le long du chemin. (13:19) 20 Celui qui a reçu la semence dans les endroits pierreux, c’est celui qui entend la parole et la reçoit aussitôt avec joie ; (13:20) 21 mais il n’a pas de racines en lui-même, il manque de persistance, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, il y trouve une occasion de chute. (13:21) 22 Celui qui a reçu la semence parmi les épines, c’est celui qui entend la parole, mais en qui les soucis du siècle et la séduction des richesses étouffent cette parole, et la rendent infructueuse. (13:22) 23 Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est celui qui entend la parole et la comprend ; il porte du fruit, et un grain en donne cent, un autre soixante, un autre trente. (13:23) 24 Il leur proposa une autre parabole, et il dit : Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ. (13:24) 25 Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l’ivraie parmi le blé, et s’en alla. (13:25) 26 Lorsque l’herbe eut poussé et donné du fruit, l’ivraie parut aussi. (13:26) 27 Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dire : Seigneur, n’as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ? (13:27) 28 Il leur répondit : C’est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent : Veux-tu que nous allions l’arracher ? (13:28) 29 Non, dit-il, de peur qu’en arrachant l’ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. (13:29) 30 Laissez croître ensemble l’un et l’autre jusqu’à la moisson, et, à l’époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Arrachez d’abord l’ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier. (13:30) 31 Il leur proposa une autre parabole, et il dit : Le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé qu’un homme a pris et semé dans son champ. (13:31) 32 C’est la plus petite de toutes les semences ; mais, quand il a poussé, il est plus grand que les légumes et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent habiter dans ses branches. (13:32) 33 Il leur dit cette autre parabole : Le royaume des cieux est semblable à du levain qu’une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que la pâte soit toute levée. (13:33) 34 Jésus dit à la foule toutes ces choses en paraboles, et il ne lui parlait point sans parabole, (13:34) 35 afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par le prophète : J’ouvrirai ma bouche en paraboles, je publierai des choses cachées depuis la création du monde. (13:35) 36 Alors il renvoya la foule, et entra dans la maison. Ses disciples s’approchèrent de lui, et dirent : Explique-nous la parabole de l’ivraie du champ. (13:36) 37 Il répondit : Celui qui sème la bonne semence, c’est le Fils de l’homme ; (13:37) 38 le champ, c’est le monde ; la bonne semence, ce sont les fils du royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du malin ; (13:38) 39 l’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. (13:39) 40 Or, comme on arrache l’ivraie et qu’on la jette au feu, il en sera de même à la fin du monde. (13:40) 41 Le Fils de l’homme enverra ses anges, qui arracheront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l’iniquité : (13:41) 42 et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. (13:42) 43 Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. (13:43) 44 Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L’homme qui l’a trouvé le cache ; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il a, et achète ce champ. (13:44) 45 Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles. (13:45) 46 Il a trouvé une perle de grand prix ; et il est allé vendre tout ce qu’il avait, et l’a achetée. (13:46) 47 Le royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer et ramassant des poissons de toute espèce. (13:47) 48 Quand il est rempli, les pêcheurs le tirent ; et, après s’être assis sur le rivage, ils mettent dans des vases ce qui est bon, et ils jettent ce qui est mauvais. (13:48) 49 Il en sera de même à la fin du monde. Les anges viendront séparer les méchants d’avec les justes, (13:49) 50 et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. (13:50) 51 Avez-vous compris toutes ces choses ? Oui, répondirent-ils. (13:51) 52 Et il leur dit : C’est pourquoi, tout scribe instruit de ce qui regarde le royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui tire de son trésor des choses nouvelles et des choses anciennes. (13:52) 53 Lorsque Jésus eut achevé ces paraboles, il partit de là. (13:53) 54 S’étant rendu dans sa patrie, il enseignait dans la synagogue, de sorte que ceux qui l’entendirent étaient étonnés et disaient : D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? (13:54) 55 N’est-ce pas le fils du charpentier ? n’est-ce pas Marie qui est sa mère ? Jacques, Joseph, Simon et Jude, ne sont-ils pas ses frères ? (13:55) 56 et ses sœurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ? D’où lui viennent donc toutes ces choses ? (13:56) 57 Et il était pour eux une occasion de chute. Mais Jésus leur dit : Un prophète n’est méprisé que dans sa patrie et dans sa maison. (13:57) 58 Et il ne fit pas beaucoup de miracles dans ce lieu, à cause de leur incrédulité. (13:58) Matthieu
13:1-58
18Traduction française de la Bible King James par N. L. Stratford
Édition de 2022 © Copyright.[+]
1 Le même jour, Jésus sortit de la maison et s’assit au bord de la mer. (13:1) 2 Et de grandes multitudes s’assemblèrent auprès de lui ; de sorte qu’il monta dans un bateau et s’assit, et toute la multitude se tenait sur le rivage. (13:2) 3 Et il leur disait beaucoup de choses par des paraboles disant : Voici, un semeur sortit pour semer ; (13:3) 4 Et quand il semait, quelques graines tombèrent le long du chemin, et les oiseaux vinrent et les dévorèrent : (13:4) 5 D’autres tombèrent sur les endroits pierreux, où elles n’avaient que peu de terre : et elles levèrent tout de suite, parce qu’elles n’avaient pas de profondeur de terre : (13:5) 6 Et lorsque le soleil se leva, elles furent brûlées ; et parce qu’elles n’avaient pas de racine, elles séchèrent. (13:6) 7 Et d’autres tombèrent parmi les épines ; et les épines sortirent et les étouffèrent : (13:7) 8 Mais d’autres tombèrent dans la bonne terre et donnèrent du fruit, les unes cent, d’autres soixante, d’autres trente. (13:8) 9 Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende. (13:9) 10 Alors les disciples s’approchèrent et lui dirent : Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? (13:10) 11 Il répondit et leur dit : Parce qu’il vous est donné de connaître les mystères du royaume du ciel, mais à eux, cela ne leur est pas donné. (13:11) 12 Car quiconque a, à lui il sera donné, et il aura de la surabondance : mais quiconque n’a pas, de lui il sera ôté même ce qu’il a. (13:12) 13 Par conséquent je leur parle en paraboles : parce qu’en voyant ils ne voient pas ; et qu’en entendant ils n’entendent ni ne comprennent. (13:13) 14 Et en eux est réalisée la prophétie d’Ésaïe qui dit, En entendant vous entendrez et vous ne comprendrez pas ; et en voyant vous verrez, et vous ne percevrez pas : (13:14) 15 Car le cœur de ce peuple s’est engraissé et leurs oreilles n’entendent pas, et leurs yeux ils les ont fermé ; de peur qu’à tout moment ils ne voient avec leurs yeux, et qu’ils n’entendent avec leurs oreilles, et qu’ils ne comprennent avec leur cœur, et qu’ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse. (13:15) 16 Mais bénis sont vos yeux car ils voient : et vos oreilles car elles entendent. (13:16) 17 Car en vérité je vous dis que beaucoup de prophètes et d’hommes droits ont désiré voir ces choses que vous voyez, et ne les ont pas vues ; et d’entendre les choses que vous entendez, et ne les ont pas entendues. (13:17) 18 ¶ Vous donc écoutez la parabole du semeur. (13:18) 19 Lorsque quelqu’un entend la parole du royaume et ne la comprend pas, alors vient le violateur, et il ravit ce qui était semé dans son cœur. C’est celui qui a reçu la semence le long du chemin. (13:19) 20 Mais celui qui a reçu la semence dans des endroits pierreux, c’est celui qui entend la parole et qui la reçoit au moment même avec joie ; (13:20) 21 Toutefois il n’a pas de racine en lui-même, mais ne dure qu’un moment : car lorsque la tribulation ou la persécution survient à cause de la parole, bientôt il est offensé. (13:21) 22 Celui aussi qui reçut la semence parmi les épines, c’est celui qui entend la parole ; et les soucis de ce monde et l’attrait trompeur de la richesse étouffent la parole, et il devient infructueux. (13:22) 23 Mais celui qui a reçu la semence dans une bonne terre est celui qui entend la parole, et la comprend ; qui porte aussi du fruit, et produit l’un au centuple, un autre soixante, un autre trente. (13:23) 24 ¶ Il leur proposa une autre parabole, disant : Le royaume du ciel est semblable à un homme qui avait semé une bonne semence dans son champ : (13:24) 25 Mais pendant que les hommes dormaient, son ennemi vint et sema de l’ivraie parmi le blé et s’en alla. (13:25) 26 Mais lorsque le brin sortit, et qu’il produisit du fruit, alors l’ivraie parut aussi. (13:26) 27 Les serviteurs du maître de maison vinrent lui dire : Sire, n’as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie ? (13:27) 28 Et il leur dit : Un ennemi a fait cela. Et les serviteurs lui dirent : Veux-tu donc que nous allions la rassembler ? (13:28) 29 Mais il dit : Non ; de peur qu’en cueillant l’ivraie vous ne déraciniez le blé avec elle. (13:29) 30 Laissez-les pousser tous deux ensemble jusqu’à la moisson : et au moment de la moisson, je dirai aux moissonneurs, Rassemblez premièrement l’ivraie, et liez-la en bottes pour la brûler : mais rassemblez le blé dans mon grenier. (13:30) 31 ¶ Il leur proposa une autre parabole, disant : Le royaume du ciel est semblable à un grain de semence de moutarde qu’un homme a pris et semé dans son champ : (13:31) 32 Lequel est bien la plus petite de toutes les semences : mais quand il a grandi, il est le plus grand parmi les plantes, et devient un arbre, de sorte que les oiseaux de l’air viennent se loger dans ses branches. (13:32) 33 ¶ Il leur dit une autre parabole : Le royaume du ciel est semblable à du levain qu’une femme a pris et caché dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que le tout soit levé. (13:33) 34 Jésus dit toutes ces choses à la multitude en paraboles ; et il ne leur parlait pas sans parabole : (13:34) 35 Afin que puisse être réalisé ce qui avait été dit par le prophète, disant, J’ouvrirai ma bouche en paraboles ; je prononcerai des choses qui ont été gardées secrètes depuis la fondation du monde. (13:35) 36 Puis Jésus renvoya la multitude et entra dans la maison et ses disciples vinrent à lui disant : Explique-nous la parabole de l’ivraie du champ. (13:36) 37 Il répondit et leur dit : Celui qui sème la bonne semence est le Fils de l’homme ; (13:37) 38 Le champ est le monde ; la bonne semence, ce sont les enfants du royaume ; mais l’ivraie, ce sont les enfants du violateur ; (13:38) 39 L’ennemi qui l’a semé est le diable ; la moisson est la fin du monde ; et les moissonneurs sont les anges. (13:39) 40 Par conséquent comme l’ivraie est ramassée et brûlée dans le feu ; il en sera ainsi à la fin du monde. (13:40) 41 Le Fils de l’homme enverra ses anges, et ils rassembleront de son royaume toutes les choses qui offensent et ceux qui accomplissent l’iniquité ; (13:41) 42 Et ils les jetteront dans une fournaise de feu : là, seront les pleurs et les grincements de dents. (13:42) 43 Puis les hommes droits resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende. (13:43) 44 ¶ Encore, le royaume du ciel est semblable à un trésor caché dans un champ ; lequel quand un homme l’a trouvé il le cache et dans sa joie, il s’en va et vend tout ce qu’il a, et achète ce champ-là. (13:44) 45 ¶ Le royaume du ciel est encore semblable à un marchand qui cherche des perles attrayantes : (13:45) 46 Après qu’il a trouvé une perle de grand prix, il s’en va et vend tout ce qu’il avait, et il l’achète. (13:46) 47 ¶ Le royaume du ciel est encore semblable à un filet qui, jeté dans la mer en ramasse de toute espèce : (13:47) 48 Quand il est plein, ils le tirent sur le rivage, et s’étant assis, ils mettent ce qu’il y a de bon dans des récipients, mais jettent ce qui est mauvais. (13:48) 49 Il en sera de même à la fin du monde : les anges viendront, et retrancheront les pervers du milieu des justes, (13:49) 50 Et ils les jetteront dans la fournaise de feu : là seront les pleurs et les grincements de dents. (13:50) 51 Jésus leur dit : Avez-vous compris toutes ces choses ? Ils lui répondirent : Oui, Seigneur. (13:51) 52 Alors il leur dit : Par conséquent tout scribe qui est instruit sur le royaume du ciel est semblable à un homme qui est un maître de maison, qui tire de son trésor des choses nouvelles et des vieilles. (13:52) 53 ¶ Et il arriva que, lorsque Jésus eut achevé ces paraboles, il partit de là. (13:53) 54 Et lorsqu’il fut arrivé dans sa province, il les enseignait dans leur synagogue, à tel point qu’ils étaient étonnés, et disaient : D’où viennent à cet homme cette sagesse, et ces œuvres puissantes ? (13:54) 55 N’est-il pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie ? et ses frères, Jacques, et Joses, et Simon et Jude ? (13:55) 56 Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ? D’où viennent donc à cet homme toutes ces choses ? (13:56) 57 Et ils étaient offensés par lui. Mais Jésus leur dit : Un prophète n’est pas sans honneur, si ce n’est dans son propre pays, et dans sa propre maison. (13:57) 58 Et il ne fit pas là beaucoup d’œuvres puissantes à cause de leur incrédulité. (13:58) Matthieu
13:1-58