Comparateur de Bibles

De à
Préférences d'affichage Afficher par défaut :

Afficher uniquement les traductions en :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :

1Traduction par David Martin
Édition de 1744, libre de droits.
1 Puis il se mit encore à enseigner près de la mer, et de grandes troupes s’assemblèrent vers lui ; de sorte qu’il monta dans une nacelle, et s’étant assis [dans la nacelle] sur la mer, tout le peuple demeura à terre sur le rivage de la mer. (4:1) 2 Et il leur enseignait beaucoup de choses par des similitudes, et il leur disait dans ses instructions : (4:2) 3 Ecoutez : voici, un semeur sortit pour semer. (4:3) 4 Et il arriva qu’en semant, une partie [de la semence] tomba le long du chemin, et les oiseaux du ciel vinrent, et la mangèrent toute. (4:4) 5 Une autre partie tomba dans des lieux pierreux, où elle n’avait guère de terre, et aussitôt elle leva, parce qu’elle n’entrait pas profondément dans la terre ; (4:5) 6 Mais quand le soleil fut levé, elle fut brûlée, et parce qu’elle n’avait pas de racine, elle se sécha. (4:6) 7 Une autre partie tomba parmi des épines ; et les épines montèrent, et l’étouffèrent, et elle ne rendit point de fruit. (4:7) 8 Et une autre partie tomba dans une bonne terre, et rendit du fruit, montant et croissant ; tellement qu’un grain en rapporta trente, un autre soixante, et un autre cent. (4:8) 9 Et il leur dit : qui a des oreilles pour ouïr, qu’il entende ! (4:9) 10 Et quand il fut en particulier, ceux qui étaient autour de lui avec les douze, l’interrogèrent touchant cette parabole. (4:10) 11 Et il leur dit : il vous est donné de connaître le secret du Royaume de Dieu ; mais à ceux qui sont dehors, toutes choses se traitent par des paraboles. (4:11) 12 Afin qu’en voyant ils voient, et n’aperçoivent point ; et qu’en entendant ils entendent et ne comprennent point : de peur qu’ils ne se convertissent, et que leurs péchés ne leur soient pardonnés. (4:12) 13 Puis il leur dit : ne comprenez-vous pas cette parabole ? Et comment [donc] connaîtrez-vous toutes les paraboles ? (4:13) 14 Le semeur c’est celui qui sème la parole. (4:14) 15 Et voici, ceux qui reçoivent la semence le long du chemin, ce sont ceux en qui la parole est semée, mais après qu’ils l’ont ouïe, Satan vient incessamment, et ravit la parole semée en leurs cœurs. (4:15) 16 De même, ceux qui reçoivent la semence dans des lieux pierreux, ce sont ceux qui ayant ouï la parole, la reçoivent aussitôt avec joie ; (4:16) 17 Mais ils n’ont point de racine en eux-mêmes, et ne sont que pour un temps ; de sorte que l’affliction et la persécution s’élevant à cause de la parole, ils sont incessamment scandalisés. (4:17) 18 Et ceux qui reçoivent la semence entre les épines sont ceux qui entendent la parole ; (4:18) 19 Mais les soucis de ce monde, et la tromperie des richesses, et les convoitises des autres choses étant entrées [dans leurs esprits], étouffent la parole, et elle devient infructueuse. (4:19) 20 Mais ceux qui ont reçu la semence dans une bonne terre, sont ceux qui entendent la parole, et qui la reçoivent, et portent du fruit : l’un trente, et l’autre soixante, et l’autre cent. (4:20) 21 Il leur disait aussi : apporte-t-on la lampe pour la mettre sous un boisseau, ou sous un lit ? N’est-ce pas pour la mettre sur un chandelier ? (4:21) 22 Car il n’y a rien de secret qui ne soit manifesté ; et il n’y a rien de caché qui ne vienne en évidence. (4:22) 23 Si quelqu’un a des oreilles pour ouïr, qu’il entende. (4:23) 24 Il leur dit encore : prenez garde à ce que vous entendez ; de la mesure dont vous mesurerez, il vous sera mesuré ; mais à vous qui entendez, il sera ajouté. (4:24) 25 Car à celui qui a, il lui sera donné ; et à celui qui n’a rien, cela même qu’il a, lui sera ôté. (4:25) 26 Il disait aussi : le Royaume de Dieu est comme si un homme après avoir jeté de la semence dans la terre, dormait, et se levait de nuit et de jour ; (4:26) 27 Et que la semence germât et crût, sans qu’il sache comment. (4:27) 28 Car la terre produit d’elle-même, premièrement l’herbe, ensuite l’épi, et puis le plein froment dans l’épi ; (4:28) 29 Et quand le blé est mûr, on y met incessamment la faucille, parce que la moisson est prête. (4:29) 30 Il disait encore : à quoi comparerons-nous le Royaume de Dieu, ou par quelle similitude le représenterons-nous ? (4:30) 31 Il en est comme du grain de moutarde, qui, lorsqu’on le sème dans la terre, est bien la plus petite de toutes les semences qui sont jetées dans la terre. (4:31) 32 Mais après qu’il est semé, il lève, et devient plus grand que toutes les autres plantes, et jette de grandes branches, tellement que les oiseaux du ciel peuvent faire leurs nids sous son ombre. (4:32) 33 Ainsi par plusieurs similitudes de cette sorte il leur annonçait la parole [de Dieu], selon qu’ils pouvaient l’entendre. (4:33) 34 Et il ne leur parlait point sans similitude ; mais en particulier il expliquait tout à ses Disciples. (4:34) 35 Or en ce même jour, comme le soir fut venu, il leur dit : passons delà l’eau. (4:35) 36 Et laissant les troupes, ils l’emmenèrent [avec eux], lui étant déjà dans la nacelle ; et il y avait aussi d’autres petites nacelles avec lui. (4:36) 37 Et il se leva un si grand tourbillon de vent, que les vagues se jetaient dans la nacelle, de sorte qu’elle s’emplissait déjà. (4:37) 38 Or il était à la poupe, dormant sur un oreiller ; et ils le réveillèrent, et lui dirent : Maître, ne te soucies-tu point que nous périssions ? (4:38) 39 Mais lui étant réveillé, tança le vent, et dit à la mer : taistoi, sois tranquille ; et le vent cessa, et il se fit un grand calme. (4:39) 40 Puis il leur dit : pourquoi êtes-vous ainsi craintifs ? Comment n’avez-vous point de foi ? (4:40) 41 Et ils furent saisis d’une grande crainte, et ils se disaient l’un à l’autre : mais qui est celui-ci, que le vent même et la mer lui obéissent ? (4:41) Marc
4:1-41
2Traduction King James revue par B. Blayney
Édition de 1769, libre de droits (hors GB).
1 And he began again to teach by the sea side : and there was gathered unto him a great multitude, so that he entered into a ship, and sat in the sea ; and the whole multitude was by the sea on the land. (4:1) 2 And he taught them many things by parables, and said unto them in his doctrine, (4:2) 3 Hearken ; Behold, there went out a sower to sow : (4:3) 4 And it came to pass, as he sowed, some fell by the way side, and the fowls of the air came and devoured it up. (4:4) 5 And some fell on stony ground, where it had not much earth ; and immediately it sprang up, because it had no depth of earth : (4:5) 6 But when the sun was up, it was scorched ; and because it had no root, it withered away. (4:6) 7 And some fell among thorns, and the thorns grew up, and choked it, and it yielded no fruit. (4:7) 8 And other fell on good ground, and did yield fruit that sprang up and increased ; and brought forth, some thirty, and some sixty, and some an hundred. (4:8) 9 And he said unto them, He that hath ears to hear, let him hear. (4:9) 10 And when he was alone, they that were about him with the twelve asked of him the parable. (4:10) 11 And he said unto them, Unto you it is given to know the mystery of the kingdom of God : but unto them that are without, all these things are done in parables : (4:11) 12 That seeing they may see, and not perceive ; and hearing they may hear, and not understand ; lest at any time they should be converted, and their sins should be forgiven them. (4:12) 13 And he said unto them, Know ye not this parable ? and how then will ye know all parables ? (4:13) 14 The sower soweth the word. (4:14) 15 And these are they by the way side, where the word is sown ; but when they have heard, Satan cometh immediately, and taketh away the word that was sown in their hearts. (4:15) 16 And these are they likewise which are sown on stony ground ; who, when they have heard the word, immediately receive it with gladness ; (4:16) 17 And have no root in themselves, and so endure but for a time : afterward, when affliction or persecution ariseth for the word’s sake, immediately they are offended. (4:17) 18 And these are they which are sown among thorns ; such as hear the word, (4:18) 19 And the cares of this world, and the deceitfulness of riches, and the lusts of other things entering in, choke the word, and it becometh unfruitful. (4:19) 20 And these are they which are sown on good ground ; such as hear the word, and receive it, and bring forth fruit, some thirtyfold, some sixty, and some an hundred. (4:20) 21 And he said unto them, Is a candle brought to be put under a bushel, or under a bed ? and not to be set on a candlestick ? (4:21) 22 For there is nothing hid, which shall not be manifested ; neither was any thing kept secret, but that it should come abroad. (4:22) 23 If any man have ears to hear, let him hear. (4:23) 24 And he said unto them, Take heed what ye hear : with what measure ye mete, it shall be measured to you : and unto you that hear shall more be given. (4:24) 25 For he that hath, to him shall be given : and he that hath not, from him shall be taken even that which he hath. (4:25) 26 And he said, So is the kingdom of God, as if a man should cast seed into the ground ; (4:26) 27 And should sleep, and rise night and day, and the seed should spring and grow up, he knoweth not how. (4:27) 28 For the earth bringeth forth fruit of herself ; first the blade, then the ear, after that the full corn in the ear. (4:28) 29 But when the fruit is brought forth, immediately he putteth in the sickle, because the harvest is come. (4:29) 30 And he said, Whereunto shall we liken the kingdom of God ? or with what comparison shall we compare it ? (4:30) 31 It is like a grain of mustard seed, which, when it is sown in the earth, is less than all the seeds that be in the earth : (4:31) 32 But when it is sown, it groweth up, and becometh greater than all herbs, and shooteth out great branches ; so that the fowls of the air may lodge under the shadow of it. (4:32) 33 And with many such parables spake he the word unto them, as they were able to hear it. (4:33) 34 But without a parable spake he not unto them : and when they were alone, he expounded all things to his disciples. (4:34) 35 And the same day, when the even was come, he saith unto them, Let us pass over unto the other side. (4:35) 36 And when they had sent away the multitude, they took him even as he was in the ship. And there were also with him other little ships. (4:36) 37 And there arose a great storm of wind, and the waves beat into the ship, so that it was now full. (4:37) 38 And he was in the hinder part of the ship, asleep on a pillow : and they awake him, and say unto him, Master, carest thou not that we perish ? (4:38) 39 And he arose, and rebuked the wind, and said unto the sea, Peace, be still. And the wind ceased, and there was a great calm. (4:39) 40 And he said unto them, Why are ye so fearful ? how is it that ye have no faith ? (4:40) 41 And they feared exceedingly, and said one to another, What manner of man is this, that even the wind and the sea obey him ? (4:41) Mark
4:1-41
3Traduction revue par J. F. Ostervald
Édition de 1823, libre de droits.
1 Jésus se mit encore à enseigner près de la mer, et une grande multitude s’étant assemblée auprès de lui, il monta dans une barque où il s’assit, et tout le peuple était à terre sur le rivage. (4:1) 2 Il leur enseignait beaucoup de choses par des similitudes, et il leur disait dans ses instructions : (4:2) 3 Ecoutez : un semeur s’en alla pour semer ; (4:3) 4 Et il arriva qu’en semant, une partie de la semence tomba le long du chemin, et les oiseaux vinrent et la mangèrent toute ; (4:4) 5 Une autre partie tomba sur des endroits pierreux, où elle avait peu de terre ; et elle leva d’abord, parce qu’elle n’entrait pas profondément dans la terre ; (4:5) 6 Mais quand le soleil fut levé, elle fut brûlée, et parce qu’elle n’avait pas de racine, elle sécha ; (4:6) 7 Une autre partie tomba parmi les épines ; et les épines crûrent et l’étouffèrent, et elle ne rapporta point de fruit ; (4:7) 8 Et une autre partie tomba dans une bonne terre et rendit du fruit, qui monta et crût, en sorte qu’un grain en rapporta trente, un autre soixante, et un autre cent. (4:8) 9 Et il leur dit : Que celui qui a des oreilles pour ouïr, entende. (4:9) 10 Et quand il fut en particulier, ceux qui étaient autour de lui, avec les douze apôtres, l’interrogèrent touchant le sens de cette parabole. (4:10) 11 Et il leur dit : Il vous est donné de connaître le mystère du royaume de Dieu, mais pour ceux qui sont de dehors, tout se traite par des paraboles ; (4:11) 12 De sorte qu’en voyant, ils voient et n’aperçoivent point ; et qu’en entendant, ils entendent et ne comprennent point ; de peur qu’ils ne se convertissent et que leurs péchés ne leur soient pardonnés. (4:12) 13 Et il leur dit : N’entendez-vous pas cette similitude ? Et comment entendrez-vous les autres ? (4:13) 14 Le semeur, c’est celui qui sème la Parole ; (4:14) 15 Ceux qui sont le long du chemin, ce sont ceux en qui la Parole est semée ; mais aussitôt qu’ils l’ont ouïe, Satan vient et enlève la Parole qui avait été semée dans leurs cœurs ; (4:15) 16 De même, ceux qui reçoivent la semence dans des endroits pierreux, sont ceux qui, ayant ouï la Parole, la reçoivent d’abord avec joie ; (4:16) 17 Mais ils n’ont point de racine en eux-mêmes, et ils ne sont que pour un temps, de sorte que l’affliction ou la persécution survenant pour la Parole, ils sont aussitôt scandalisés. (4:17) 18 Et ceux qui reçoivent la semence parmi les épines, ce sont ceux qui, à la vérité, écoutent la Parole ; (4:18) 19 Mais les soucis de ce monde, la séduction des richesses et les passions pour les autres choses survenant, étouffent la Parole, et elle devient infructueuse ; (4:19) 20 Mais ceux qui ont reçu la semence dans une bonne terre, ce sont ceux qui écoutent la Parole, qui la reçoivent, et qui portent du fruit, un grain trente, un autre soixante, et un autre cent. (4:20) 21 Il leur disait encore : Apporte-t-on une chandelle pour la mettre sous un boisseau, ou sous un lit ? N’est-ce pas pour la mettre sur un chandelier ? (4:21) 22 Car il n’y a rien de secret qui ne doive être manifesté, et il n’y a rien de caché qui ne doive venir en évidence. (4:22) 23 Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende. (4:23) 24 Il leur dit encore : Prenez garde à ce que vous entendez. On vous mesurera de la même mesure dont vous aurez mesuré, et on y ajoutera encore davantage pour vous qui écoutez. (4:24) 25 Car on donnera à celui qui a ; mais pour celui qui n’a pas, on lui ôtera même ce qu’il a. (4:25) 26 Il dit encore : Il en est du royaume de Dieu comme si un homme avait jeté de la semence en terre ; (4:26) 27 Soit qu’il dorme ou qu’il se lève, la nuit ou le jour, la semence germe et croît sans qu’il sache comment. (4:27) 28 Car la terre produit d’elle-même, premièrement l’herbe, ensuite l’épi, et puis le grain tout formé dans l’épi. (4:28) 29 Et quand le fruit est dans sa maturité, on y met aussitôt la faucille, parce que la moisson est prête. (4:29) 30 Il disait encore : À quoi comparerons-nous le royaume de Dieu, ou par quelle similitude le représenterons-nous ? (4:30) 31 Il en est comme du grain de moutarde, lequel, lorsqu’on le sème, est la plus petite de toutes les semences que l’on jette en terre ; (4:31) 32 Mais après qu’on l’a semé, il monte et devient plus grand que tous les autres légumes, et pousse de grandes branches, en sorte que les oiseaux du ciel peuvent demeurer sous son ombre. (4:32) 33 Il leur annonçait ainsi la Parole par plusieurs similitudes de cette sorte, selon qu’ils étaient capables de l’entendre. (4:33) 34 Et il ne leur parlait point sans similitude ; mais lorsqu’il était en particulier, il expliquait tout à ses disciples. (4:34) 35 Ce jour-là, quand le soir fut venu, il leur dit : Passons de l’autre côté de l’eau. (4:35) 36 Et après avoir renvoyé le peuple, ils emmenèrent Jésus avec eux dans la barque où il était, et il y avait aussi d’autres petites barques qui l’accompagnaient. (4:36) 37 Alors un grand tourbillon de vent s’éleva, et les vagues entraient dans la barque, en sorte qu’elle commençait à s’emplir. (4:37) 38 Mais il était à la poupe, dormant sur un oreiller ; et ils le réveillèrent et lui dirent : Maître, ne te soucies-tu point que nous périssions ? (4:38) 39 Mais lui, étant réveillé, parla avec autorité aux vents, et il dit à la mer : Tais-toi, sois tranquille. Et le vent cessa, et il se fit un grand calme. (4:39) 40 Puis il leur dit : Pourquoi avez-vous peur ? Comment n’avez-vous point de foi ? (4:40) 41 Et ils furent saisis d’une fort grande crainte, et ils se disaient l’un à l’autre : Mais qui est celui-ci, que le vent même et la mer lui obéissent ? (4:41) Marc
4:1-41
4Traduction par H.-A. Perret-Gentil
Édition de 1847-1861, libre de droits.
— Cette traduction ne possède que l'Ancien Testament.
5Traduction par L. I. Lemaistre de Saci
Édition de 1855, libre de droits.
1 IL se mit de nouveau à enseigner auprès de la mer ; et une si grande multitude de personnes s’assembla autour de lui, qu’il monta sur mer dans une barque, et s’y assit, tout le peuple se tenant sur le rivage de la mer ; (4:1) 2 et il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles, et leur disait en sa manière d’instruire : (4:2) 3 Écoutez : Celui qui sème, s’en alla semer : (4:3) 4 et lorsqu’il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin ; et les oiseaux du ciel étant venus, la mangèrent. (4:4) 5 Une autre tomba dans des endroits pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre ; et elle leva aussitôt, parce que la terre n’avait pas de profondeur : (4:5) 6 le soleil s’étant levé ensuite, elle en fut brûlée ; et comme elle n’avait pas de racine, elle sécha. (4:6) 7 Une autre tomba dans des épines : et les épines étant venues à croître, l’étouffèrent, et elle ne porta point de fruit. (4:7) 8 Une autre enfin tomba dans une bonne terre ; et elle porta son fruit, qui poussa et crût jusqu’à la maturité : quelques grains rapportant trente pour un, d’autres soixante, et d’autres cent. (4:8) 9 Et il leur disait : Que celui-là l’entende, qui a des oreilles pour entendre. (4:9) 10 Lorsqu’il fut en particulier, les douze qui le suivaient lui demandèrent le sens de cette parabole ; (4:10) 11 et il leur dit : Pour vous, il vous est donné de connaître le mystère du royaume de Dieu ; mais pour ceux qui sont dehors, tout se passe en paraboles ; (4:11) 12 afin que voyant ils voient et ne voient pas, et qu’écoutant ils écoutent et ne comprennent pas ; de peur qu’ils ne viennent à se convertir, et que leurs péchés ne leur soient pardonnés. (4:12) 13 Eh quoi ! leur dit-il encore, n’entendez-vous pas cette parabole ? Comment donc pourrez-vous les entendre toutes ? (4:13) 14 Celui qui sème, sème la parole. (4:14) 15 Ceux qui sont marqués par ce qui est le long du chemin où la parole est semée, sont ceux qui ne l’ont pas plutôt entendue, que Satan vient et enlève cette parole qui avait été semée dans leurs coeurs. (4:15) 16 De même ceux qui sont marqués par ce qui est semé en des endroits pierreux, sont ceux qui écoutant la parole la reçoivent aussitôt avec joie ; (4:16) 17 mais n’ayant point en eux-mêmes de racine, ils ne sont que pour un temps ; et lorsqu’il survient des traverses et des persécutions à cause de la parole, ils en prennent aussitôt un sujet de scandale. (4:17) 18 Les autres, qui sont marqués par ce qui est semé parmi les épines, sont ceux qui écoutent la parole ; (4:18) 19 mais les sollicitudes de ce siècle, l’illusion des richesses, et les autres passions, s’emparant de leurs esprits, y étouffent la parole, et font qu’elle demeure sans fruit. (4:19) 20 Enfin ceux qui sont marqués par ce qui est semé dans la bonne terre, sont ceux qui écoutent la parole, qui la reçoivent, et qui portent du fruit, l’un trente pour un, l’autre soixante, et l’autre cent. (4:20) 21 Il leur disait aussi : Fait-on apporter la lampe pour la mettre sous le boisseau, ou sous le lit ? N’est-ce pas pour la mettre sur le chandelier ? (4:21) 22 Car il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, et rien ne se fait en secret qui ne doive paraître en public. (4:22) 23 Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il l’entende. (4:23) 24 Il leur dit encore : Prenez bien garde à ce que vous entendez : car on se servira envers vous de la même mesure dont vous vous serez servis envers les autres ; et il vous sera donné encore davantage : (4:24) 25 car on donnera à celui qui a déjà ; et pour celui qui n’a point, on lui ôtera même ce qu’il a. (4:25) 26 Il disait aussi : Le royaume de Dieu est semblable à ce qui arrive lorsqu’un homme a jeté de la semence en terre : (4:26) 27 soit qu’il dorme, ou qu’il se lève durant la nuit et durant le jour, la semence germe et croît sans qu’il sache comment : (4:27) 28 car la terre produit d’elle-même, premièrement l’herbe, ensuite l’épi, puis le blé tout formé qui remplit l’épi. (4:28) 29 Et lorsque le fruit est dans sa maturité, on y met aussitôt la faucille ; parce que le temps de la moisson est venu. (4:29) 30 Il dit encore : À quoi comparerons-nous le royaume de Dieu ? et par quelle parabole le représenterons-nous ? (4:30) 31 Il est semblable à un grain de sénevé, qui étant la plus petite de toutes les semences qui sont dans la terre, lorsqu’on l’y sème, (4:31) 32 monte, quand il est semé, jusqu’à devenir plus grand que tous les légumes, et pousse de si grandes branches, que les oiseaux du ciel peuvent se reposer sous son ombre. (4:32) 33 Il leur parlait ainsi sous diverses paraboles, selon qu’ils étaient capables de l’entendre ; (4:33) 34 et il ne leur parlait point sans parabole : mais étant en particulier il expliquait tout à ses disciples. (4:34) 35 Ce même jour sur le soir, il leur dit : Passons à l’autre bord. (4:35) 36 Et après qu’ils eurent renvoyé le peuple, ils l’emmenèrent avec eux dans la barque où il était, et il y avait encore d’autres barques qui le suivirent. (4:36) 37 Alors un grand tourbillon de vent s’éleva, et les vagues entraient dans la barque, de telle sorte qu’elle s’emplissait déjà d’eau. (4:37) 38 Jésus cependant était sur la poupe, dormant sur un oreiller ; et ils le réveillèrent, en lui disant : Maître ! ne vous mettez-vous point en peine de ce que nous périssons ? (4:38) 39 Alors s’étant éveillé, il parla au vent avec menaces, et dit à la mer : Tais-toi, calme-toi. Aussitôt le vent cessa, et il se fit un grand calme. (4:39) 40 Puis il leur dit : Pourquoi êtes-vous ainsi timides ? Comment n’avez-vous point encore de foi ? (4:40a) 41 Ils furent saisis d’une extrême crainte ; et ils se disaient l’un à l’autre : Quel est donc celui-ci, à qui les vents et la mer obéissent ? (4:40b) Marc
4:1-41
6Traduction par A. Rilliet
Édition de 1858, libre de droits.
1 Et il commença à enseigner près de la mer. Et une foule très nombreuse se rassemble autour de lui, en sorte qu’étant monté sur une barque il s’assit dans la mer, et toute la foule se tenait près de la mer sur le rivage. (4:1) 2 Et il leur enseignait beaucoup de choses sous forme de paraboles, et il leur disait dans son enseignement : (4:2) 3 « Écoutez, voici, le semeur sortit pour semer, (4:3) 4 et il advint, pendant qu’il semait, qu’une partie tomba le long du chemin, et les oiseaux vinrent et la mangèrent toute. (4:4) 5 Et une autre partie tomba sur le sol rocailleux et là où elle n’avait pas beaucoup de terre, et aussitôt elle leva parce qu’elle n’avait pas un sol profond ; (4:5) 6 et, quand le soleil se fut levé, elle fut brûlée, et, comme elle n’avait pas de racine, elle sécha. (4:6) 7 Et une autre partie tomba dans les épines, les épines montèrent et l’étouffèrent, et elle ne donna pas de fruit. (4:7) 8 Et une autre partie tomba dans la bonne terre, et elle donnait du fruit qui montait et grandissait, et elle rapportait à raison de trente, et à raison de soixante, et à raison de cent. » (4:8) 9 Et il disait : « Que celui qui a des oreilles pour entendre entende ! » (4:9) 10 Et lorsqu’il fut seul, ceux qui l’entouraient avec les douze l’interrogeaient sur les paraboles ; (4:10) 11 et il leur disait : « C’est à vous qu’a été donné le mystère du royaume de Dieu, mais pour ceux-là, qui sont du dehors, tout se passe en parabole, (4:11) 12 afin qu’en voyant ils voient et n’aperçoivent point, et qu’en entendant ils entendent et ne comprennent point, de peur qu’ils ne se convertissent et qu’il ne leur soit pardonné. » (4:12) 13 Et il leur dit : « Vous ignorez le sens de cette parabole, et comment comprendrez-vous toutes les paraboles ? (4:13) 14 Le semeur sème la parole ; (4:14) 15 mais ceux qui se trouvent le long du chemin là où la parole est semée, sont ceux qui, lorsqu’ils l’ont entendue, aussitôt survient Satan, et il enlève la parole qui a été semée en eux. (4:15) 16 Et de même ceux qui sont semés sur les endroits rocailleux, sont ceux qui, lorsqu’ils ont entendu la parole, aussitôt la reçoivent avec joie, (4:16) 17 et ils n’ont pas de racine en eux-mêmes, mais ils sont sans persistance ; ensuite s’il est survenu une tribulation ou une persécution à cause de la parole, ils trébuchent aussitôt. (4:17) 18 Et d’autres sont ceux qui sont semés dans les épines ; ce sont ceux qui ont écouté la parole, (4:18) 19 et les soucis du siècle et le faux attrait de la richesse et les autres genres de convoitises s’introduisent et se réunissent pour étouffer là parole, et elle devient stérile, (4:19) 20 Et ceux qui ont été semés sur la bonne terre, sont ceux qui entendent la parole et la reçoivent ; et ils donnent du fruit à raison de trente, et de soixante, et de cent. » (4:20) 21 Et il leur disait : « Est-ce que la lampe vient pour être placée sous le boisseau ou sous le lit ? N’est-ce pas pour être placée sous son support ? (4:21) 22 Car rien n’est caché, si ce n’est afin d’être manifesté, et rien n’a été tenu secret, qu’afin d’être manifesté. (4:22) 23 Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende. » (4:23) 24 Et il leur disait : « Prenez garde à ce que vous entendez ; avec la mesure dont vous mesurez il vous sera mesuré, et on vous ajoutera du surcroît ; (4:24) 25 car celui qui a, on lui donnera, et celui qui n’a pas, même ce qu’il a lui sera enlevé. » (4:25) 26 Et il disait : « Il en est du royaume de Dieu, comme d’un homme qui aurait jeté la semence sur la terre, (4:26) 27 et, soit qu’il dorme, soit qu’il veille, nuit et jour, la semence germe et se développe, sans que lui-même sache comment ; (4:27) 28 d’elle-même la terre produit, d’abord de l’herbe, puis un épi ; puis il y a dans l’épi plénitude de blé ; (4:28) 29 or quand le fruit s’est montré, aussitôt on envoie la faucille, car la moisson est venue. Et il disait ; (4:29) 30 « Comment comparerons-nous le royaume de Dieu, ou dans quelle parabole le placerons-nous ? (4:30) 31 Il est comme un grain de moutarde, qui, lorsqu’il a été semé sur la terre, quoiqu’il soit plus petit que toutes les semences qui sont sur la terre, (4:31) 32 lors, dis-je, qu’il a été semé, monte et devient plus grand que toutes les plantes potagères, et pousse de grandes branches, en sorte que les oiseaux du ciel peuvent s’abriter sous son ombre. » (4:32) 33 Et c’était par beaucoup de paraboles de ce genre qu’il leur annonçait la parole, selon ce qu’ils pouvaient entendre. (4:33) 34 Et il ne leur parlait point sans parabole ; mais dans le particulier il expliquait tout à ses propres disciples. (4:34) 35 Et ce même jour le soir étant venu il leur dit : « Passons sur l’autre rive. » (4:35) 36 Et ayant quitté la foule, ils le prennent avec eux, tel qu’il était dans la barque ; et d’autres barques étaient avec lui. (4:36) 37 Et il se leva un grand tourbillon de vent, et les flots se jetaient dans la barque, en sorte que la barque en était déjà remplie. (4:37) 38 Quant à lui, il dormait à la poupe sur le coussin, et ils le réveillent et lui disent : « Maître, ne te soucies-tu point de ce que nous périssons ? » (4:38) 39 Et s’étant réveillé, il gourmanda le vent et dit à la mer : « Tais-toi, fais silence. » Et le vent tomba, et il se fit un grand calme. (4:39) 40 Et il leur dit : « Pourquoi êtes-vous effrayés ? N’avez-vous pas encore foi ? » (4:40) 41 Et ils furent saisis d’une grande terreur, et ils se disaient les uns aux autres : « Qui est donc celui-ci, que même le vent et la mer lui obéissent ? » (4:41) Marc
4:1-41
7Traduction selon la Vulgate dite Bible de Gustave Doré
Édition de 1866, libre de droits.
1 Il se mit de nouveau à enseigner auprès de la mer, et une si grande multitude s’assembla autour de lui, qu’il monta dans une barque sur la mer, et il s’y assit ; tout le peuple se tenait sur le rivage, (4:1) 2 Et il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles, et leur disait dans son enseignement : (4:2) 3 Écoutez : Celui qui sème alla semer ; (4:3) 4 Et lorsqu’il semait, une partie de la semence tomba sur le chemin, et les oiseaux du ciel vinrent et la mangèrent. (4:4) 5 Une autre tomba dans des endroits pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre, et elle leva aussitôt, parce que la terre avait peu de profondeur. (4:5) 6 Et lorsque le soleil se leva, elle fut brûlée ; et comme elle n’avait point de racine, elle sécha. (4:6) 7 Une autre partie tomba au milieu des épines, et les épines étant montées l’étouffèrent, et elle ne porta point de fruit. (4:7) 8 Une autre tomba dans la bonne terre, et elle porta son fruit, qui poussa et crût ; quelques grains rapportèrent trente, d’autres soixante, d’autres cent pour un. (4:8) 9 Et il disait : Qui a des oreilles pour entendre, entende. (4:9) 10 Lorsqu’il fut en particulier, les douze qui le suivaient l’interrogèrent sur cette parabole, (4:10) 11 Et il leur dit : Pour vous, il vous a été donné de connaître le mystère du royaume de Dieu ; mais pour ceux qui sont au dehors, tout se passe en paraboles, (4:11) 12 Afin que voyant, ils voient et ne voient pas, et que coutant, ils écoutent et n’entendent pas ; de peur qu’ils ne se convertissent, et que leurs péchés ne leur soient pardon nés. (4:12) 13 Et il leur dit : N’entendez-vous pas cette ? Comment donc pourrez-vous connaître toutes les paraboles ? (4:13) 14 Celui qui sème, sème la parole. (4:14) 15 Ceux qui sont marqués par ce qui est semé le long du chemin, sont ceux qui entendent la parole ; mais satan vient et enlève ce qui avait été semé dans leurs cœurs. (4:15) 16 De même ceux qui sont marqués par ce qui est semé dans des endroits pierreux, sont ceux qui écoutent la parole et la reçoivent aussitôt avec joie ; (4:16) 17 Mais, n’ayant point de racine en eux-mêmes, ils n’ont qu’un temps, et lorsque la tribulation et la persécution s’élèvent à cause de la parole, ils en prennent aussitôt un sujet de scandale. (4:17) 18 Les autres, qui sont marqués par ce qui est semé au milieu des épines, sont ceux qui écoutent la parole ; (4:18) 19 Mais les soucis de ce siècle et les illusions des richesses, et les autres passions, survenant, étouffent la parole, qui ne produit pas de fruit. (4:19) 20 Enfin ceux qui sont marqués par ce qui est semé dans la bonne terre, sont ceux qui écoutent la parole, qui la reçoivent, et qui portent du fruit, l’un trente, l’autre soixante, et l’autre cent pour un. (4:20) 21 Il leur disait aussi : Fait-on apporter la lampe pour la placer sous le boisseau, ou sous le lit ? N’est-ce pas pour la mettre sur le chandelier ? (4:21) 22 Car il n’y a rien de caché qui ne doive être manifesté, ni rien de secret qui ne doive paraître en public. (4:22) 23 Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende. (4:23) 24 Il leur dit encore : Prenez garde à ce que vous entendez ; car on se servira envers vous de la même mesure dont vous vous serez servis envers les autres, et il vous sera donné encore davantage. (4:24) 25 Car on donnera à celui qui a déjà, et pour celui qui n’a pas, on lui ôtera même ce qu’il a. (4:25) 26 Il disait aussi : Il en est du royaume de Dieu comme d’un homme qui a jeté de la semence en terre : (4:26) 27 Qu’il dorme, ou qu’il se lève la nuit et le jour, la semence germe et croît sans qu’il le sache. (4:27) 28 Car la terre produit d’elle-même, d’abord l’herbe, ensuite l’épi, puis le blé qui remplit l’épi. (4:28) 29 Et lorsque le fruit est dans sa maturité, on y met aussitôt la faucille, parce que c’est le temps de la moisson. (4:29) 30 Il dit encore : A quoi comparerons-nous le royaume de Dieu ? ou par quelle parabole le représenterons-nous ? (4:30) 31 Il est semblable à un grain de sénevé, qui est la moindre de toutes les semences qui sont dans la terre lorsqu’on le sème. (4:31) 32 Après avoir été semé, il monte et devient plus grand que toutes les plantes, et pousse de si grandes branches, que les oiseaux du ciel peuvent se reposer sous son ombre. (4:32) 33 Il leur parlait ainsi sous diverses paraboles, selon qu’ils étaient capables de l’entendre ; (4:33) 34 Et il ne leur parlait point sans parabole, mais en particulier il expliquait tout à ses disciples. (4:34) 35 Ce même jour, vers le soir, il leur dit : Passons de l’autre côté de l’eau. (4:35) 36 Et après avoir renvoyé le peuple, ils l’emmenèrent avec eux dans la barque où il était, et il y avait d’autres barques avec lui. (4:36) 37 Alors un grand tourbillon de vent s’éleva, et lançait es vagues dans la barque, de manière à la remplir. (4:37) 38 Jésus cependant était sur la poupe, où il dormait sur un oieillei, et ils le réveillèrent, en lui disant : Maître, ne vous mettez-vous point en peine de ce que nous périssons ? (4:38) 39 S’étant éveillé, il parla aux vents avec menaces, et dit à la mer : Tais-toi, calme-toi. Et le vent cessa, et il se fit un grand calme. (4:39) 40 Alors il leur dit : Pourquoi êtes-vous timides ? N’avez-vous point encore de foi ? (4:40a) 41 Ils furent saisis d’une crainte extrême, et ils se disaient l’un à l’autre : Quel est, pensez-vous, celui-ci, à qui les vents et la mer obéissent ? (4:40b) Marc
4:1-41
8Traduction par L. Segond & H. Oltramare
Édition de 1874, libre de droits.
1 Jésus se mit de nouveau à enseigner au bord de la mer ; et il s’assembla près de lui une si grande foule, qu’il entra et s’assit dans une barque, sur l’eau, et toute la foule était près de la mer, sur le rivage. (4:1) 2 Il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles, et leur disait dans son enseignement : (4:2) 3 « Écoutez : Un semeur sortit pour semer ; (4:3) 4 et, comme il semait, il arriva qu’une partie de la semence tomba le long du chemin : les oiseaux vinrent et la mangèrent. (4:4) 5 Une autre partie tomba sur un sol pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre ; elle leva aussitôt, parce que le sol n’avait pas de profondeur, (4:5) 6 et, lorsque le soleil fut levé, elle fut brûlée, et sécha, faute de racines. (4:6) 7 Une autre partie tomba parmi les épines : les épines crurent et l’étouffèrent ; et elle ne donna point de fruit. (4:7) 8 Une autre partie tomba dans la bonne terre : elle donna un blé grand et bien développé, et rapporta jusqu’à trente, soixante et cent pour un. » (4:8) 9 Et il ajouta : « Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende. » (4:9) 10 Quand la foule se fut retirée, ceux qui entouraient Jésus avec les Douze, le questionnèrent sur les paraboles ; (4:10) 11 et il leur dit : « C’est à vous qu’a été donné le mystère du royaume de Dieu, mais pour eux, qui sont en dehors, tout se dit en paraboles, (4:11) 12 afin qu’en regardant, ils regardent, et ne voient point, et qu’en entendant, ils entendent et ne comprennent point ; de peur qu’ils ne se convertissent, et que leurs péchés ne soient pardonnés. » (4:12) 13 Et il ajouta : « Vous n’entendez pas cette parabole ! comment donc comprendrez-vous toutes les autres ? (4:13) 14 Celui qui sème, sème la Parole. (4:14) 15 Ceux qui reçoivent la semence le long du chemin, quand la Parole est semée, ce sont ceux qui l’ont à peine entendue, que Satan vient et enlève la Parole qui a été semée en eux. (4:15) 16 De même, ceux qui reçoivent la semence dans les endroits pierreux, ce sont ceux qui, dès qu’ils entendent la Parole, la reçoivent avec joie ; (4:16) 17 mais il n’y a point en eux de racines ; ils sont sans consistance : qu’ensuite l’affliction ou la persécution survienne à cause de la Parole, elle est aussitôt pour eux une occasion de chute. (4:17) 18 Autres sont ceux qui reçoivent, la semence parmi les épines : ce sont ceux qui entendent la Parole, (4:18) 19 et en qui les soucis du temps présent, la séduction des richesses et toutes les autres passions qui les envahissent, étouffent la Parole et la rendent infructueuse. (4:19) 20 Enfin ceux qui ont reçu la semence dans la bonne terre, ce sont ceux qui entendent la Parole, la reçoivent et portent du fruit à raison de trente, de soixante et de cent pour un. » (4:20) 21 Et il ajouta : « Apporte-t-on la lampe, pour la mettre sous le boisseau ou sous le lit ? N’est-ce pas pour la mettre sur son pied ? (4:21) 22 Car rien n’est caché, qui ne doive être révélé, rien même n’a été tenu secret, que pour venir au grand jour. (4:22) 23 Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende. » (4:23) 24 Et il ajouta : « Prenez garde à ce que vous entendez. On se servira pour vous de la mesure avec laquelle vous aurez mesuré, en y ajoutant encore pour vous ; (4:24) 25 car on donnera à celui qui a, mais pour celui qui n’a pas, on lui ôtera même ce qu’il a. » (4:25) 26 Il dit encore : « Il en est du royaume de Dieu comme de la semence qu’un homme a jetée en terre : (4:26) 27 qu’il dorme ou qu’il veille, nuit et jour, la semence pousse et grandit sans qu’il sache comment. (4:27) 28 La terre produit d’elle-même du fruit : d’abord de l’herbe, puis un épi, puis voilà un grain bien nourri dans l’épi. (4:28) 29 Aussitôt que le fruit le permet, on y met la faucille, parce que c’est la moisson. (4:29) 30 Il dit encore : « A quoi devons-nous comparer le royaume de Dieu, ou par quelle parabole faut-il le représenter ? (4:30) 31 — Nous le comparerons à un grain de moutarde, qui, lorsqu’on le sème, est la plus petite des graines de la terre, (4:31) 32 puis, quand il a été semé, il croit et devient la plus grande des plantes potagères ; il pousse des branches assez grandes pour que les oiseaux du ciel puissent s’abriter à son ombre. » (4:32) 33 C’était par beaucoup de paraboles de ce genre, qu’il leur annonçait la Parole, selon qu’ils étaient capables de l’entendre. (4:33) 34 Il ne leur parlait qu’en paraboles ; mais, en particulier, il expliquait tout à ses disciples. (4:34) 35 Ce même jour, vers le soir, il leur dit : « Passons à l’autre bord. » (4:35) 36 Après avoir renvoyé la foule, ses disciples l’emmenèrent dans la barque, sans le déranger : d’autres petites embarcations l’accompagnaient. (4:36) 37 Il s’éleva un violent orage, et les vagues déferlaient sur la barque, de sorte qu’elles menaçaient de la remplir : (4:37) 38 et Jésus était à la poupe, dormant sur l’oreiller. Les disciples le réveillèrent et lui dirent : « Maître, tu ne t’inquiètes pas de ce que nous périssons. » (4:38) 39 Jésus étant réveillé, tança le vent, et dit à la mer : « Tais-toi ! Silence ! » et le vent cessa, et il se fit un grand calme. (4:39) 40 Alors il dit à ses disciples : « Pourquoi avez-vous peur ? Comment ? n’avez-vous point de foi ? » (4:40) 41 Et ils furent saisis d’une grande terreur, et ils se dirent les uns aux autres : « Quel est donc cet homme, que le vent et la mer lui obéissent ? » (4:41) Marc
4:1-41
9Traduction par J. N. Darby
Édition de 1885, libre de droits.
1 — Et il se mit encore à enseigner près de la mer. Et une grande foule se rassembla auprès de lui ; de sorte que, montant dans une nacelle, il s’assit sur la mer ; et toute la foule était à terre sur le bord de la mer. (4:1) 2 Et il leur enseignait beaucoup de choses par des paraboles ; et il leur disait dans son enseignement : (4:2) 3 Écoutez : Voici, un semeur sortit pour semer. (4:3) 4 Et il arriva qu’en semant, quelques [grains] tombèrent le long du chemin ; et les oiseaux vinrent et les dévorèrent. (4:4) 5 Et d’autres tombèrent sur les endroits rocailleux où ils n’avaient pas beaucoup de terre ; et aussitôt ils levèrent, parce qu’ils n’avaient pas une terre profonde ; (4:5) 6 et quand le soleil se leva, ils furent brûlés, et, parce qu’ils n’avaient pas de racine, ils furent séchés. (4:6) 7 Et d’autres tombèrent dans les épines ; et les épines montèrent et les étouffèrent, et ils ne donnèrent pas de fruit. (4:7) 8 Et d’autres tombèrent dans la bonne terre, et donnèrent du fruit, montant et croissant, et rapportèrent, l’un trente, et l’un soixante, et l’un cent. (4:8) 9 Et il dit : Qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende. (4:9) 10 Et quand il fut en particulier, ceux qui étaient autour de lui, avec les douze, l’interrogèrent touchant la parabole. (4:10) 11 Et il leur dit : À vous [il] est donné [de connaître] le mystère du royaume de Dieu ; mais pour ceux qui sont dehors, toutes choses se traitent par des paraboles, (4:11) 12 afin qu’en voyant ils voient et n’aperçoivent pas, et qu’en entendant ils entendent et ne comprennent pas : de peur qu’ils ne se convertissent et que leurs péchés ne leur soient pardonnés. (4:12) 13 Et il leur dit : Ne connaissez-vous pas cette parabole ? et comment connaîtrez-vous toutes les paraboles ? (4:13) 14 Le semeur sème la parole. (4:14) 15 Et ce sont ici ceux qui sont le long du chemin, là où la parole est semée ; et quand ils ont entendu, Satan vient aussitôt et ravit la parole semée en eux. (4:15) 16 Et pareillement, ceux qui sont semés sur les endroits rocailleux, ce sont ceux qui, quand ils ont entendu la parole, la reçoivent aussitôt avec joie ; (4:16) 17 et ils n’ont pas de racine en eux-mêmes, mais ne sont que pour un temps ; puis, quand la tribulation ou la persécution survient à cause de la parole, ils sont aussitôt scandalisés. (4:17) 18 Et d’autres sont ceux qui sont semés dans les épines : ce sont ceux qui ont entendu la parole ; (4:18) 19 et les soucis du siècle, et la tromperie des richesses, et les convoitises à l’égard des autres choses, entrant, étouffent la parole, et elle est sans fruit. (4:19) 20 Et ceux qui sont semés sur la bonne terre, ce sont ceux qui entendent la parole, et la reçoivent, et portent du fruit : l’un trente, et l’un soixante, et l’un cent. (4:20) 21 Et il leur dit : La lampe vient-elle pour être mise sous le boisseau ou sous le lit ? N’est-ce pas pour être mise sur le pied de lampe ? (4:21) 22 Car il n’y a rien de secret qui ne soit manifesté, et rien de caché n’arrive, si ce n’est afin de venir en évidence. (4:22) 23 Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende. (4:23) 24 Et il leur dit : Prenez garde à ce que vous entendez : de la mesure dont vous mesurerez il vous sera mesuré ; et à vous [qui entendez], il sera ajouté ; (4:24) 25 car à quiconque a, il sera donné ; et à celui qui n’a pas, cela même qu’il a sera ôté. (4:25) 26 Il dit aussi : Ainsi est le royaume de Dieu : c’est comme si un homme jetait de la semence sur la terre, (4:26) 27 et dormait et se levait de nuit et de jour, et que la semence germât et crût sans qu’il sache comment. (4:27) 28 La terre produit spontanément du fruit, premièrement l’herbe, ensuite l’épi, et puis le plein froment dans l’épi ; (4:28) 29 et quand le fruit est produit, on y met aussitôt la faucille, parce que la moisson est arrivée. (4:29) 30 Il disait aussi : Comment comparerons-nous le royaume de Dieu, ou par quelle parabole le représenterons-nous ? (4:30) 31 Il est semblable à un grain de moutarde, qui, lorsqu’il est semé sur la terre, est la plus petite de toutes les semences qui sont sur la terre ; (4:31) 32 et après qu’il est semé, il monte et devient plus grand que toutes les herbes, et jette de grandes branches, de sorte que les oiseaux du ciel peuvent demeurer sous son ombre. (4:32) 33 Et par plusieurs paraboles de cette sorte, il leur annonçait la parole, selon qu’ils pouvaient l’entendre ; (4:33) 34 mais il ne leur parlait pas sans parabole ; et en particulier il interprétait tout à ses disciples. (4:34) 35 Et en ce jour-là, le soir étant venu, il leur dit : Passons à l’autre rive. (4:35) 36 Et ayant renvoyé la foule, ils le prennent dans une nacelle, comme il était ; et d’autres nacelles aussi étaient avec lui. (4:36) 37 Et il se lève un grand tourbillon de vent, et les vagues se jetaient dans la nacelle, de sorte qu’elle s’emplissait déjà. (4:37) 38 Et il était, lui, à la poupe, dormant sur un oreiller ; et ils le réveillent et lui disent : Maître, ne te mets-tu pas en peine que nous périssions ? (4:38) 39 Et s’étant réveillé, il reprit le vent, et dit à la mer : Fais silence, tais-toi ! Et le vent tomba, et il se fit un grand calme. (4:39) 40 Et il leur dit : Pourquoi êtes-vous ainsi craintifs ? Comment n’avez-vous pas de foi ? (4:40) 41 Et ils furent saisis d’une grande peur, et ils dirent entre eux : Qui donc est celui-ci, que le vent même et la mer lui obéissent ? (4:41) Marc
4:1-41
10Traduction par L. Cl. Fillion
Édition de 1889, libre de droits.
1 Il se mit de nouveau à enseigner auprès de la mer ; et une foule nombreuse se rassembla autour de lui, de sorte qu’il monta dans une barque et s’assit, sur la mer ; et toute la foule était à terre, au bord de la mer. (4:1) 2 Et il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles, et il leur disait dans son enseignement : (4:2) 3 Ecoutez ! Voici que le semeur sortit pour semer. (4:3) 4 Et tandis qu’il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin ; et les oiseaux du ciel vinrent et la mangèrent. (4:4) 5 Une autre partie tomba dans des endroits pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre, et elle leva aussitôt, parce que la terre n’avait pas de profondeur ; (4:5) 6 et lorsque le soleil se fut levé, elle fut brûlée, et comme n’avait pas de racines, elle sécha. (4:6) 7 Une autre partie tomba dans les épines, et les épines montèrent et l’étouffèrent, et elle ne donna pas de fruit. (4:7) 8 Une autre partie tomba dans une bonne terre, et elle donna du fruit qui montait et croissait, de sorte qu’un grain rapporta trente, un autre soixante, et un autre cent. (4:8) 9 Et il disait : Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende. (4:9) 10 Lorsqu’il se trouva seul, les douze qui étaient avec lui l’interrogèrent sur cette parabole. (4:10) 11 Et il leur disait : A vous il a été donné de connaître le mystère du royaume de Dieu ; mais pour ceux qui sont dehors, tout se passe en paraboles, (4:11) 12 afin que, regardant, ils voient et ne voient pas, et qu’écoutant, ils écoutent et ne comprennent pas, de peur qu’ils ne se convertissent, et que leurs péchés ne leur soient pardonnés. (4:12) 13 Il leur dit : Vous ne comprenez pas cette parabole ? Comment donc comprendrez-vous toutes les paraboles ? (4:13) 14 Celui qui sème, sème la parole. (4:14) 15 Il en est qui sont le long du chemin où la parole est semée, et lorsqu’ils l’ont entendue, Satan vient aussitôt, et enlève la parole qui avait été semée dans leurs cœurs. (4:15) 16 Il en est d’autres, pareillement, qui reçoivent la semence en des endroits pierreux ; quand ils entendent la parole, ils la reçoivent aussitôt avec joie ; (4:16) 17 mais, n’ayant pas de racine en eux-mêmes, ils ne durent qu’un temps ; et lorsqu’il survient une tribulation et une persécution à cause de la parole, ils sont aussitôt scandalisés. (4:17) 18 Il en est d’autres qui reçoivent la semence parmi les épines : ce sont ceux qui écoutent la parole, (4:18) 19 mais les sollicitudes du siècle, l’illusion des richesses et les autres convoitises, entrant en eux, étouffent la parole, et elle devient infructueuse. (4:19) 20 Enfin, ceux qui ont reçu la semence dans une bonne terre sont ceux qui écoutent la parole, la reçoivent et portent du fruit, l’un trente pour un, l’autre soixante, et l’autre cent. (4:20) 21 Il leur disait aussi : Est-ce qu’on apporte la lampe pour la mettre sous le boisseau, ou sous le lit ? N’est-ce pas pour la mettre sur le candélabre ? (4:21) 22 Car il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, et rien ne se fait en secret qui ne doive paraître en public. (4:22) 23 Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende. (4:23) 24 Il leur disait encore : Prenez garde à ce que vous entendrez. On vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis envers les autres, et l’on y ajoutera pour vous. (4:24) 25 Car on donnera à celui qui a déjà, et à celui qui n’a pas on enlèvera même ce qu’il a. (4:25) 26 Il disait aussi : Il en est du royaume de Dieu comme lorsqu’un homme jette de la semence en terre ; (4:26) 27 qu’il dorme ou qu’il se lève, la nuit et le jour, la semence germe et croît sans qu’il s’en aperçoive. (4:27) 28 Car la terre produit d’elle-même, d’abord l’herbe, ensuite l’épi, puis le blé tout formé dans l’épi. (4:28) 29 Et lorsque le fruit est mûr, aussitôt on y met la faucille, parce que c’est le temps de la moisson. (4:29) 30 Il disait encore : A quoi comparerons-nous le royaume de Dieu ? ou par quelle parabole le représenterons-nous ? (4:30) 31 Il est comme un grain de sénevé qui, lorsqu’on le sème dans la terre, est la plus petite de toutes les semences qui sont sur la terre ; (4:31) 32 mais, lorsqu’il a été semé, il monte, et devient plus grand que tous les légumes, et pousse de grandes branches, de sorte que les oiseaux du ciel peuvent habiter sous son ombre. (4:32) 33 Il leur exposait la parole par de nombreuses paraboles de ce genre, selon qu’ils étaient capables de l’entendre, (4:33) 34 et il ne leur parlait point sans paraboles ; mais, en particulier, il expliquait tout à ses disciples. (4:34) 35 Il leur dit en ce même jour, lorsque le soir fut venu : Passons sur l’autre bord. (4:35) 36 Et ayant renvoyé la foule, ils l’emmenèrent avec eux dans la barque tel qu’il était, et d’autres barques le suivaient. (4:36) 37 Et il s’éleva un grand tourbillon de vent, et les flots entraient dans la barque, de sorte qu’elle se remplissait. (4:37) 38 Et lui, il dormait à la poupe, sur un coussin. Ils le réveillent, et lui disent : Maître, vous est-il indifférent que nous périssions ? (4:38) 39 Alors, s’étant levé, il menaça le vent, et dit à la mer : Tais-toi, calme-toi. Et le vent cessa, et il se fit un grand calme. (4:39) 40 Puis il leur dit : Pourquoi êtes-vous effrayés ? N’avez-vous pas encore la foi ? (4:40a) 41 Et ils furent saisis d’une grande crainte ; et ils se disaient l’un à l’autre : Quel est donc celui-ci, à qui les vents et les mers obéissent ? (4:40b) Marc
4:1-41
11Traduction du rabbinat par Zadoc Kahn
Édition de 1899-1906, libre de droits.
— Cette traduction ne possède que l'Ancien Testament.
12Traduction par Louis Segond
Édition de 1910, libre de droits.
1 Jésus se mit de nouveau à enseigner au bord de la mer. Une grande foule s’étant assemblée auprès de lui, il monta et s’assit dans une barque, sur la mer. Toute la foule était à terre sur le rivage. (4:1) 2 Il leur enseigna beaucoup de choses en paraboles, et il leur dit dans son enseignement : (4:2) 3 Écoutez. Un semeur sortit pour semer. (4:3) 4 Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin : les oiseaux vinrent, et la mangèrent. (4:4) 5 Une autre partie tomba dans un endroit pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre ; elle leva aussitôt, parce qu’elle ne trouva pas un sol profond ; (4:5) 6 mais, quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines. (4:6) 7 Une autre partie tomba parmi les épines : les épines montèrent, et l’étouffèrent, et elle ne donna point de fruit. (4:7) 8 Une autre partie tomba dans la bonne terre : elle donna du fruit qui montait et croissait, et elle rapporta trente, soixante, et cent pour un. (4:8) 9 Puis il dit : Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. (4:9) 10 Lorsqu’il fut en particulier, ceux qui l’entouraient avec les douze l’interrogèrent sur les paraboles. (4:10) 11 Il leur dit : C’est à vous qu’a été donné le mystère du royaume de Dieu ; mais pour ceux qui sont dehors tout se passe en paraboles, (4:11) 12 afin qu’en voyant ils voient et n’aperçoivent point, et qu’en entendant ils entendent et ne comprennent point, de peur qu’ils ne se convertissent, et que les péchés ne leur soient pardonnés. (4:12) 13 Il leur dit encore : Vous ne comprenez pas cette parabole ? Comment donc comprendrez-vous toutes les paraboles ? (4:13) 14 Le semeur sème la parole. (4:14) 15 Les uns sont le long du chemin, où la parole est semée ; quand ils l’ont entendue, aussitôt Satan vient et enlève la parole qui a été semée en eux. (4:15) 16 Les autres, pareillement, reçoivent la semence dans les endroits pierreux ; quand ils entendent la parole, ils la reçoivent d’abord avec joie ; (4:16) 17 mais ils n’ont pas de racine en eux-mêmes, ils manquent de persistance, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, ils y trouvent une occasion de chute. (4:17) 18 D’autres reçoivent la semence parmi les épines ; ce sont ceux qui entendent la parole, (4:18) 19 mais en qui les soucis du siècle, la séduction des richesses et l’invasion des autres convoitises, étouffent la parole, et la rendent infructueuse. (4:19) 20 D’autres reçoivent la semence dans la bonne terre ; ce sont ceux qui entendent la parole, la reçoivent, et portent du fruit, trente, soixante, et cent pour un. (4:20) 21 Il leur dit encore : Apporte-t-on la lampe pour la mettre sous le boisseau, ou sous le lit ? N’est-ce pas pour la mettre sur le chandelier ? (4:21) 22 Car il n’est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être mis au jour. (4:22) 23 Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende. (4:23) 24 Il leur dit encore : Prenez garde à ce que vous entendez. On vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis, et on y ajoutera pour vous. (4:24) 25 Car on donnera à celui qui a ; mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. (4:25) 26 Il dit encore : Il en est du royaume de Dieu comme quand un homme jette de la semence en terre ; (4:26) 27 qu’il dorme ou qu’il veille, nuit et jour, la semence germe et croît sans qu’il sache comment. (4:27) 28 La terre produit d’elle-même, d’abord l’herbe, puis l’épi, puis le grain tout formé dans l’épi ; (4:28) 29 et, dès que le fruit est mûr, on y met la faucille, car la moisson est là. (4:29) 30 Il dit encore : À quoi comparerons-nous le royaume de Dieu, ou par quelle parabole le représenterons-nous ? (4:30) 31 Il est semblable à un grain de sénevé, qui, lorsqu’on le sème en terre, est la plus petite de toutes les semences qui sont sur la terre ; (4:31) 32 mais, lorsqu’il a été semé, il monte, devient plus grand que tous les légumes, et pousse de grandes branches, en sorte que les oiseaux du ciel peuvent habiter sous son ombre. (4:32) 33 C’est par beaucoup de paraboles de ce genre qu’il leur annonçait la parole, selon qu’ils étaient capables de l’entendre. (4:33) 34 Il ne leur parlait point sans parabole ; mais, en particulier, il expliquait tout à ses disciples. (4:34) 35 Ce même jour, sur le soir, Jésus leur dit : Passons à l’autre bord. (4:35) 36 Après avoir renvoyé la foule, ils l’emmenèrent dans la barque où il se trouvait ; il y avait aussi d’autres barques avec lui. (4:36) 37 Il s’éleva un grand tourbillon, et les flots se jetaient dans la barque, au point qu’elle se remplissait déjà. (4:37) 38 Et lui, il dormait à la poupe sur le coussin. Ils le réveillèrent, et lui dirent : Maître, ne t’inquiètes-tu pas de ce que nous périssons ? (4:38) 39 S’étant réveillé, il menaça le vent, et dit à la mer : Silence ! tais-toi ! Et le vent cessa, et il y eut un grand calme. (4:39) 40 Puis il leur dit : Pourquoi avez-vous ainsi peur ? Comment n’avez-vous point de foi ? (4:40) 41 Ils furent saisis d’une grande frayeur, et ils se dirent les uns aux autres : Quel est donc celui-ci, à qui obéissent même le vent et la mer ? (4:41) Marc
4:1-41
13Traduction par Augustin Crampon
Édition de 1923, libre de droits.
1 Jésus se mit de nouveau à enseigner au bord de la mer. Une si grande foule s’assembla auprès de lui, qu’il monta et s’assit dans la barque, sur la mer, et toute la foule était à terre le long du rivage. (4:1) 2 Et il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles, et il leur disait dans son enseignement : (4:2) 3 “ Ecoutez. — Le semeur sortit pour semer. (4:3) 4 Et comme il semait, des grains tombèrent le long du chemin, et les oiseaux vinrent et les mangèrent. (4:4) 5 D’autres tombèrent sur un sol pierreux, où ils n’avaient pas beaucoup de terre ; ils levèrent aussitôt, parce que la terre était peu profonde. (4:5) 6 Mais le soleil s’étant levé, la plante, frappée de ses feux et n’ayant point de racine, sécha. (4:6) 7 D’autres grains tombèrent parmi les épines ; et les épines montèrent et les étouffèrent, et il ne donnèrent point de fruit. (4:7) 8 D’autres tombèrent dans la bonne terre ; montant et croissant, ils donnèrent leur fruit et rapportèrent l’un trente pour un, l’autre soixante et l’autre cent. ˮ (4:8) 9 Et il ajouta : “ Que celui qui a des oreilles, entende bien. ˮ (4:9) 10 Lorsqu’il se trouva seul, ceux qui l’entouraient, avec les Douze, l’interrogèrent sur la parabole. (4:10) 11 Il leur dit : “ A vous il a été donné de connaître le mystère du royaume de Dieu ; mais pour eux, qui sont dehors, tout est annoncé en paraboles, (4:11) 12 afin qu’en regardant de leurs yeux ils ne voient point, qu’en entendant de leurs oreilles ils ne comprennent point : de peur qu’ils ne se convertissent et n’obtiennent le pardon de leurs péchés. ˮ (4:12) 13 Il ajouta : “ Vous ne comprenez pas cette parabole ? Comment donc entendrez-vous toutes les paraboles ? (4:13) 14 Le semeur sème la parole. (4:14) 15 Ceux qui sont sur le chemin, ce sont les hommes en qui on sème la parole, et ils ne l’ont pas plus tôt entendue, que Satan vient et enlève la parole semée dans leurs cœurs. (4:15) 16 Pareillement, ceux qui reçoivent la semence en un sol pierreux, ce sont ceux qui, dès qu’ils entendent la parole, la reçoivent avec joie ; (4:16) 17 mais il n’y a pas en eux de racines ; ils sont inconstants : que survienne la tribulation ou la persécution à cause de la parole, ils succombent aussitôt. (4:17) 18 Ceux qui reçoivent la semence dans les épines, ce sont ceux qui écoutent la parole ; (4:18) 19 mais les sollicitudes du monde, et la séduction des richesses, et les autres convoitises entrant dans leurs cœurs, étouffent la parole, et elle ne porte point de fruit. (4:19) 20 Enfin ceux où la semence tombe en bonne terre, ce sont ceux qui entendent la parole et la reçoivent, et produisent du fruit, trente, soixante, et cent pour un. ˮ (4:20) 21 Il leur dit encore : “ Apporte-t-on la lampe pour la mettre sous le boisseau ou sous le lit ? N’est-ce pas pour la mettre sur le chandelier ? (4:21) 22 Car il n’y a rien de caché qui ne doive être révélé, rien ne se fait en secret qui ne doive venir au jour. (4:22) 23 Si quelqu’un a des oreilles, qu’il entende bien. ˮ (4:23) 24 Et il ajouta : “ Prenez garde à ce que vous entendez. Selon la mesure avec laquelle vous aurez mesuré, on vous mesurera, et on y ajoutera encore pour vous. (4:24) 25 Car on donnera à celui qui a déjà, et à celui qui n’a pas, même ce qu’il a, lui sera ôté. ˮ (4:25) 26 Il dit encore : “ Il en est du royaume de Dieu comme d’un homme qui jette en terre de la semence. (4:26) 27 Il dort et il se lève, la nuit et le jour, et la semence germe et croît, sans qu’il sache comment. (4:27) 28 Car la terre produit d’elle-même du fruit : d’abord de l’herbe, puis un épi, et l’épi ensuite s’emplit de froment. (4:28) 29 Et quand le fruit est mûr, aussitôt on y met la faucille, parce que c’est le temps de la moisson. ˮ (4:29) 30 Il dit encore : “ A quoi comparerons-nous le royaume de Dieu ? ou par quelle parabole le représenterons-nous ? (4:30) 31 Il est semblable à un grain de sénevé qui, lorsqu’on le sème en terre, est la plus petite de toutes les semences qu’il y ait sur la terre ; (4:31) 32 et lorsqu’on l’a semé, il monte et devient plus grand que toutes les plantes potagères, et il étend si loin ses rameaux, que les oiseaux du ciel peuvent s’abriter sous son ombre. ˮ (4:32) 33 Il les enseignait ainsi par diverses paraboles, selon qu’ils étaient capables de l’entendre. (4:33) 34 Il ne leur parlait point sans paraboles, mais, en particulier, il expliquait tout à ses disciples. (4:34) 35 Ce jour-là, sur le soir, il leur dit : “ Passons à l’autre bord. ˮ (4:35) 36 Ayant renvoyé la foule, ils prirent avec eux Jésus, tel qu’il était, dans la barque, et d’autres petites barques l’accompagnaient. (4:36) 37 Alors il s’éleva un tourbillon de vent impétueux qui poussait les flots contre la barque, de sorte que déjà elle s’emplissait d’eau. (4:37) 38 Lui cependant était à la poupe, dormant sur le coussin ; ils le réveillèrent et lui dirent : “ Maître, n’avez-vous point de souci que nous périssions ? ˮ (4:38) 39 Jésus étant réveillé tança le vent, et dit à la mer : “ Tais-toi, calme-toi. ˮ Et le vent s’apaisa, et il se fit un grand calme. (4:39) 40 Et il leur dit : “ Pourquoi êtes-vous effrayés ? N’avez-vous pas encore la foi ? ˮ (4:40a) 41 Et ils furent saisis d’une grande crainte, et ils se disaient l’un à l’autre : “ Qui donc est celui-ci, que le vent et la mer lui obéissent ? ˮ (4:40b) Marc
4:1-41
14Nouvelle édition de Genève
Édition de 1979 © Copyright.[+]
1 Jésus se mit de nouveau à enseigner au bord de la mer. Une grande foule s’étant assemblée auprès de lui, il monta et s’assit dans une barque, sur la mer. Toute la foule était à terre sur le rivage. (4:1) 2 Il leur enseigna beaucoup de choses en paraboles, et il leur dit dans son enseignement : (4:2) 3 Ecoutez ! Un semeur sortit pour semer. (4:3) 4 Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin : les oiseaux vinrent, et la mangèrent. (4:4) 5 Une autre partie tomba dans un endroit pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre ; elle leva aussitôt, parce qu’elle ne trouva pas un sol profond ; (4:5) 6 mais, quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines. (4:6) 7 Une autre partie tomba parmi les épines : les épines montèrent, et l’étouffèrent, et elle ne donna point de fruit. (4:7) 8 Une autre partie tomba dans la bonne terre : elle donna du fruit qui montait et croissait, et elle rapporta trente, soixante, et cent pour un. (4:8) 9 Puis il dit : Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. (4:9) 10 Lorsqu’il fut à l’écart, ceux qui l’entouraient avec les douze l’interrogèrent sur les paraboles. (4:10) 11 Il leur dit : C’est à vous qu’a été donné le mystère du royaume de Dieu ; mais pour ceux qui sont dehors tout se passe en paraboles, (4:11) 12 afin qu’en voyant ils voient et n’aperçoivent point, et qu’en entendant ils entendent et ne comprennent point, de peur qu’ils ne se convertissent, et que les péchés ne leur soient pardonnés. (4:12) 13 Il leur dit encore : Vous ne comprenez pas cette parabole ? Comment donc comprendrez-vous toutes les paraboles ? (4:13) 14 Le semeur sème la parole. (4:14) 15 Les uns sont le long du chemin, où la parole est semée ; quand ils l’ont entendue, aussitôt Satan vient et enlève la parole qui a été semée en eux. (4:15) 16 Les autres, pareillement, reçoivent la semence dans les endroits pierreux ; quand ils entendent la parole, ils la reçoivent d’abord avec joie ; (4:16) 17 mais ils n’ont pas de racine en eux-mêmes, ils croient pour un temps et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, ils y trouvent une occasion de chute. (4:17) 18 D’autres reçoivent la semence parmi les épines ; ce sont ceux qui entendent la parole, (4:18) 19 mais en qui les soucis du siècle, la séduction des richesses et l’invasion des autres convoitises, étouffent la parole, et la rendent infructueuse. (4:19) 20 D’autres reçoivent la semence dans la bonne terre ; ce sont ceux qui entendent la parole, la reçoivent, et portent du fruit, trente, soixante, et cent pour un. (4:20) 21 Il leur dit encore : Apporte-t-on la lampe pour la mettre sous le boisseau, ou sous le lit ? N’est-ce pas pour la mettre sur le chandelier ? (4:21) 22 Car il n’est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être mis au jour. (4:22) 23 Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende. (4:23) 24 Il leur dit encore : Prenez garde à ce que vous entendez. On vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis, et on y ajoutera pour vous. (4:24) 25 Car on donnera à celui qui a ; mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. (4:25) 26 Il dit encore : Il en est du royaume de Dieu comme quand un homme jette de la semence en terre ; (4:26) 27 qu’il dorme ou qu’il veille, nuit et jour, la semence germe et croît sans qu’il sache comment. (4:27) 28 La terre produit d’elle-même, d’abord l’herbe, puis l’épi, puis le grain tout formé dans l’épi ; (4:28) 29 et, dès que le fruit est mûr, on y met la faucille, car la moisson est là. (4:29) 30 Il dit encore : A quoi comparerons-nous le royaume de Dieu, ou par quelle parabole le représenterons-nous ? (4:30) 31 Il est semblable à un grain de sénevé, qui, lorsqu’on le sème en terre, est la plus petite de toutes les semences qui sont sur la terre ; (4:31) 32 mais, lorsqu’il a été semé, il monte, devient plus grand que tous les légumes, et pousse de grandes branches, en sorte que les oiseaux du ciel peuvent habiter sous son ombre. (4:32) 33 C’est par beaucoup de paraboles de ce genre qu’il leur annonçait la parole, selon qu’ils étaient capables de l’entendre. (4:33) 34 Il ne leur parlait point sans parabole ; mais, en particulier, il expliquait tout à ses disciples. (4:34) 35 Ce même jour, sur le soir, Jésus leur dit : Passons sur l’autre bord. (4:35) 36 Après avoir renvoyé la foule, ils l’emmenèrent dans la barque où il se trouvait ; il y avait aussi d’autres barques avec lui. (4:36) 37 Il s’éleva un grand tourbillon, et les flots se jetaient dans la barque, au point qu’elle se remplissait déjà. (4:37) 38 Et lui, il dormait à la poupe sur le coussin. Ils le réveillèrent, et lui dirent : Maître, ne t’inquiètes-tu pas de ce que nous périssons ? (4:38) 39 S’étant réveillé, il menaça le vent, et dit à la mer : Silence ! tais-toi ! Et le vent cessa, et il y eut un grand calme. (4:39) 40 Puis il leur dit : Pourquoi avez-vous si peur ? Comment n’avez-vous point de foi ? (4:40) 41 Ils furent saisis d’une grande frayeur, et ils se dirent les uns aux autres : Quel est donc celui-ci, à qui obéissent même le vent et la mer ? (4:41) Marc
4:1-41
15Traduction Louis Segond 21
Édition de 2007 © Copyright.[+]
1 Jésus se mit de nouveau à enseigner au bord de la mer. Une grande foule s’étant assemblée auprès de lui, il monta et s’assit dans une barque, sur la mer. Toute la foule était à terre sur le rivage. (4:1) 2 Il leur enseigna beaucoup de choses en paraboles, et il leur dit dans son enseignement : (4:2) 3 Écoutez. Un semeur sortit pour semer. (4:3) 4 Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin : les oiseaux vinrent, et la mangèrent. (4:4) 5 Une autre partie tomba dans un endroit pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre ; elle leva aussitôt, parce qu’elle ne trouva pas un sol profond ; (4:5) 6 mais, quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines. (4:6) 7 Une autre partie tomba parmi les épines : les épines montèrent, et l’étouffèrent, et elle ne donna point de fruit. (4:7) 8 Une autre partie tomba dans la bonne terre : elle donna du fruit qui montait et croissait, et elle rapporta trente, soixante, et cent pour un. (4:8) 9 Puis il dit : Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. (4:9) 10 Lorsqu’il fut en particulier, ceux qui l’entouraient avec les douze l’interrogèrent sur les paraboles. (4:10) 11 Il leur dit : C’est à vous qu’a été donné le mystère du royaume de Dieu ; mais pour ceux qui sont dehors tout se passe en paraboles, (4:11) 12 afin qu’en voyant ils voient et n’aperçoivent point, et qu’en entendant ils entendent et ne comprennent point, de peur qu’ils ne se convertissent, et que les péchés ne leur soient pardonnés. (4:12) 13 Il leur dit encore : Vous ne comprenez pas cette parabole ? Comment donc comprendrez-vous toutes les paraboles ? (4:13) 14 Le semeur sème la parole. (4:14) 15 Les uns sont le long du chemin, où la parole est semée ; quand ils l’ont entendue, aussitôt Satan vient et enlève la parole qui a été semée en eux. (4:15) 16 Les autres, pareillement, reçoivent la semence dans les endroits pierreux ; quand ils entendent la parole, ils la reçoivent d’abord avec joie ; (4:16) 17 mais ils n’ont pas de racine en eux-mêmes, ils manquent de persistance, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, ils y trouvent une occasion de chute. (4:17) 18 D’autres reçoivent la semence parmi les épines ; ce sont ceux qui entendent la parole, (4:18) 19 mais en qui les soucis du siècle, la séduction des richesses et l’invasion des autres convoitises, étouffent la parole, et la rendent infructueuse. (4:19) 20 D’autres reçoivent la semence dans la bonne terre ; ce sont ceux qui entendent la parole, la reçoivent, et portent du fruit, trente, soixante, et cent pour un. (4:20) 21 Il leur dit encore : Apporte-t-on la lampe pour la mettre sous le boisseau, ou sous le lit ? N’est-ce pas pour la mettre sur le chandelier ? (4:21) 22 Car il n’est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être mis au jour. (4:22) 23 Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende. (4:23) 24 Il leur dit encore : Prenez garde à ce que vous entendez. On vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis, et on y ajoutera pour vous. (4:24) 25 Car on donnera à celui qui a ; mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. (4:25) 26 Il dit encore : Il en est du royaume de Dieu comme quand un homme jette de la semence en terre ; (4:26) 27 qu’il dorme ou qu’il veille, nuit et jour, la semence germe et croît sans qu’il sache comment. (4:27) 28 La terre produit d’elle-même, d’abord l’herbe, puis l’épi, puis le grain tout formé dans l’épi ; (4:28) 29 et, dès que le fruit est mûr, on y met la faucille, car la moisson est là. (4:29) 30 Il dit encore : À quoi comparerons-nous le royaume de Dieu, ou par quelle parabole le représenterons-nous ? (4:30) 31 Il est semblable à un grain de sénevé, qui, lorsqu’on le sème en terre, est la plus petite de toutes les semences qui sont sur la terre ; (4:31) 32 mais, lorsqu’il a été semé, il monte, devient plus grand que tous les légumes, et pousse de grandes branches, en sorte que les oiseaux du ciel peuvent habiter sous son ombre. (4:32) 33 C’est par beaucoup de paraboles de ce genre qu’il leur annonçait la parole, selon qu’ils étaient capables de l’entendre. (4:33) 34 Il ne leur parlait point sans parabole ; mais, en particulier, il expliquait tout à ses disciples. (4:34) 35 Ce même jour, sur le soir, Jésus leur dit : Passons à l’autre bord. (4:35) 36 Après avoir renvoyé la foule, ils l’emmenèrent dans la barque où il se trouvait ; il y avait aussi d’autres barques avec lui. (4:36) 37 Il s’éleva un grand tourbillon, et les flots se jetaient dans la barque, au point qu’elle se remplissait déjà. (4:37) 38 Et lui, il dormait à la poupe sur le coussin. Ils le réveillèrent, et lui dirent : Maître, ne t’inquiètes-tu pas de ce que nous périssons ? (4:38) 39 S’étant réveillé, il menaça le vent, et dit à la mer : Silence ! tais-toi ! Et le vent cessa, et il y eut un grand calme. (4:39) 40 Puis il leur dit : Pourquoi avez-vous ainsi peur ? Comment n’avez-vous point de foi ? (4:40) 41 Ils furent saisis d’une grande frayeur, et ils se dirent les uns aux autres : Quel est donc celui-ci, à qui obéissent même le vent et la mer ? (4:41) Marc
4:1-41