Comparateur de Bibles

De à
Préférences d'affichage Afficher par défaut :

Afficher uniquement les traductions en :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :

1Traduction par David Martin
Édition de 1744, libre de droits.
1 Or la fête de Pâque et des pains sans levain était deux jours après ; et les principaux Sacrificateurs et les Scribes cherchaient comment ils pourraient se saisir [de Jésus] par finesse, et le faire mourir. (14:1) 2 Mais ils disaient : non point durant la Fête, de peur qu’il ne se fasse du tumulte parmi le peuple. (14:2) 3 Et comme il était à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux, et qu’il était à table, il vint là une femme qui avait un vase d’albâtre, rempli d’un parfum de nard pur et de grand prix ; et elle rompit le vase, et répandit le parfum sur la tête de Jésus. (14:3) 4 Et quelques-uns en furent indignés en eux-mêmes, et ils disaient : à quoi sert la perte de ce parfum ? (14:4) 5 Car il pouvait être vendu plus de trois cents deniers, et être donné aux pauvres. Ainsi ils murmuraient contre elle. (14:5) 6 Mais Jésus dit : laissez-la ; pourquoi lui donnez-vous du déplaisir ? Elle a fait une bonne action envers moi. (14:6) 7 Parce que vous aurez toujours des pauvres avec vous, et vous leur pourrez faire du bien toutes les fois que vous voudrez ; mais vous ne m’aurez pas toujours. (14:7) 8 Elle a fait ce qui était en son pouvoir, elle a anticipé d’oindre mon corps pour [l’appareil de] ma sépulture. (14:8) 9 En vérité je vous dis, qu’en quelque lieu du monde que cet Évangile sera prêché, ceci aussi qu’elle a fait sera récité en mémoire d’elle. (14:9) 10 Alors Judas Iscariot, l’un des douze, s’en alla vers les principaux Sacrificateurs pour le leur livrer. (14:10) 11 Qui, l’ayant ouï, s’en réjouirent, et lui promirent de lui donner de l’argent, et il cherchait comment il le livrerait commodément. (14:11) 12 Or le premier jour des pains sans levain, auquel on sacrifiait [l’agneau] de Pâque, ses Disciples lui dirent : où veux-tu que nous t’allions apprêter à manger [l’agneau] de Pâque ? (14:12) 13 Et il envoya deux de ses Disciples, et leur dit : allez en la ville, et un homme vous viendra à la rencontre, portant une cruche d’eau, suivez-le. (14:13) 14 Et en quelque lieu qu’il entre, dites au maître de la maison : le Maître dit : où est le logis où je mangerai [l’agneau] de Pâque avec mes Disciples ? (14:14) 15 Et il vous montrera une grande chambre, ornée et préparée ; apprêtez-nous là [l’agneau de Pâque]. (14:15) 16 Ses Disciples donc s’en allèrent ; et étant arrivés dans la ville, ils trouvèrent [tout] comme il leur avait dit, et ils apprêtèrent [l’agneau] de Pâque. (14:16) 17 Et sur le soir [Jésus] vint lui-même avec les douze. (14:17) 18 Et comme ils étaient à table, et qu’ils mangeaient, Jésus leur dit : en vérité je vous dis, que l’un de vous, qui mange avec moi, me trahira. (14:18) 19 Et ils commencèrent à s’attrister ; et ils lui dirent l’un après l’autre : est-ce moi ? et l’autre : est-ce moi ? (14:19) 20 Mais il répondit, et leur dit : c’est l’un des douze qui trempe avec moi au plat. (14:20) 21 Certes le Fils de l’homme s’en va, selon qu’il est écrit de lui ; mais malheur à l’homme par qui le Fils de l’homme est trahi ; il eût été bon à cet homme-là de n’être point né. (14:21) 22 Et comme ils mangeaient, Jésus prit le pain, et après avoir béni [Dieu], il le rompit, et le leur donna, et leur dit : Prenez, mangez, ceci est mon corps. (14:22) 23 Puis ayant pris la coupe, il rendit grâces, et la leur donna ; et ils en burent tous. (14:23) 24 Et il leur dit : ceci est mon sang, le sang du Nouveau Testament, qui est répandu pour plusieurs. (14:24) 25 En vérité je vous dis, que je ne boirai plus du fruit de la vigne jusqu’au jour que je le boirai nouveau dans le Royaume de Dieu. (14:25) 26 Et quand ils eurent chanté le cantique, ils s’en allèrent à la montagne des oliviers. (14:26) 27 Et Jésus leur dit : vous serez tous cette nuit scandalisés en moi ; car il est écrit : je frapperai le Berger, et les brebis seront dispersées. (14:27) 28 Mais après que je serai ressuscité, j’irai devant vous en Galilée. (14:28) 29 Et Pierre lui dit : quand même tous seraient scandalisés, je ne le serai pourtant point. (14:29) 30 Et Jésus lui dit : en vérité, je te dis, qu’aujourd’hui, en cette propre nuit, avant que le coq ait chanté deux fois, tu me renieras trois fois. (14:30) 31 Mais [Pierre] disait encore plus fortement : quand même il me faudrait mourir avec toi, je ne te renierai point ; et ils lui dirent tous la même chose. (14:31) 32 Puis ils vinrent en un lieu nommé Gethsémané ; et il dit à ses Disciples : asseyez-vous ici jusqu’à ce que j’aie prié. (14:32) 33 Et il prit avec lui Pierre, et Jacques, et Jean, et il commença à être effrayé et fort agité. (14:33) 34 Et il leur dit : mon âme est saisie de tristesse jusques à la mort, demeurez ici, et veillez. (14:34) 35 Puis s’en allant un peu plus outre, il se jeta en terre, et il priait que s’il était possible, l’heure passât arrière de lui. (14:35) 36 Et il disait : Abba, Père, toutes choses te sont possibles, transporte cette coupe arrière de moi, toutefois, non point ce que je veux, mais ce que tu veux. (14:36) 37 Puis il revint, et les trouva dormants ; et il dit à Pierre : Simon, dors-tu ? N’as-tu pu veiller une heure ? (14:37) 38 Veillez, et priez que vous n’entriez point en tentation, [car] quant à l’esprit, il est prompt, mais la chair est faible. (14:38) 39 Et il s’en alla encore, et il pria, disant les mêmes paroles. (14:39) 40 Puis étant retourné, il les trouva encore dormants, car leurs yeux étaient appesantis ; et ils ne savaient que lui répondre. (14:40) 41 Il vint encore, pour la troisième fois, et leur dit : dormez dorénavant, et vous reposez ; il suffit, l’heure est venue ; voici, le Fils de l’homme s’en va être livré entre les mains des méchants. (14:41) 42 Levez-vous, allons ; voici, celui qui me trahit s’approche. (14:42) 43 Et aussitôt, comme il parlait encore, Judas, l’un des douze, vint, et avec lui une grande troupe ayant des épées et des bâtons, de la part des principaux Sacrificateurs, et des Scribes et des Anciens. (14:43) 44 Or celui qui le trahissait avait donné un signal entre eux, disant : celui que je baiserai, c’est lui ; saisissez-le, et emmenez-le sûrement. (14:44) 45 Quand donc il fut venu, il s’approcha aussitôt de lui, et lui dit : Maître, Maître, et il le baisa. (14:45) 46 Alors ils mirent les mains sur Jésus, et le saisirent. (14:46) 47 Et quelqu’un de ceux qui étaient là présents, tira son épée, et en frappa le serviteur du souverain Sacrificateur, et lui emporta l’oreille. (14:47) 48 Alors Jésus prit la parole, et leur dit : êtes-vous sortis comme après un brigand, avec des épées et des bâtons, pour me prendre ? (14:48) 49 J’étais tous les jours parmi vous enseignant dans le Temple, et vous ne m’avez point saisi ; mais [tout ceci est arrivé] afin que les Écritures soient accomplies. (14:49) 50 Alors tous [ses Disciples] l’abandonnèrent, et s’enfuirent. (14:50) 51 Et un certain jeune homme le suivait, enveloppé d’un linceul sur le corps nu ; et quelques jeunes gens le saisirent. (14:51) 52 Mais abandonnant son linceul, il s’enfuit d’eux tout nu. (14:52) 53 Et ils menèrent Jésus au souverain Sacrificateur, chez qui s’assemblèrent tous les principaux Sacrificateurs, les Anciens et les Scribes. (14:53) 54 Et Pierre le suivait de loin jusque dans la cour du souverain Sacrificateur ; et il était assis avec les serviteurs, et se chauffait près du feu. (14:54) 55 Or les principaux Sacrificateurs et tout le Consistoire cherchaient quelque témoignage contre Jésus pour le faire mourir, mais ils n’en trouvaient point. (14:55) 56 Car plusieurs disaient de faux témoignages contre lui, mais les témoignages n’étaient point suffisants. (14:56) 57 Alors quelques-uns s’élevèrent, et portèrent de faux témoignages contre lui, disant : (14:57) 58 Nous avons ouï qu’il disait : Je détruirai ce Temple qui est fait de main et en trois jours j’en rebâtirai un autre qui ne sera point fait de main. (14:58) 59 Mais encore avec tout cela leurs témoignages n’étaient point suffisants. (14:59) 60 Alors le souverain Sacrificateur se levant au milieu, interrogea Jésus, disant : ne réponds-tu rien ? qu’est-ce que ceux-ci témoignent contre toi ? (14:60) 61 Mais il se tut, et ne répondit rien. Le souverain Sacrificateur l’interrogea encore, et lui dit : es-tu le Christ, le Fils du [Dieu] béni ? (14:61) 62 Et Jésus lui dit : Je le suis ; et vous verrez le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance [de Dieu], et venant sur les nuées du ciel. (14:62) 63 Alors le souverain Sacrificateur déchira ses vêtements, et dit : qu’avons-nous encore affaire de témoins ? (14:63) 64 Vous avez ouï le blasphème : que vous en semble ? Alors tous le condamnèrent comme étant digne de mort. (14:64) 65 Et quelques-uns se mirent à cracher contre lui, et à lui couvrir le visage, et à lui donner des souffets ; et ils lui disaient : prophétise ; et les sergents lui donnaient des coups avec leurs verges. (14:65) 66 Or comme Pierre était en bas dans la cour, une des servantes du souverain Sacrificateur vint. (14:66) 67 Et quand elle eut aperçu Pierre qui se chauffait, elle le regarda en face, et [lui] dit : et toi, tu étais avec Jésus le Nazarien. (14:67) 68 Mais il le nia, disant : je ne le connais point, et je ne sais ce que tu dis ; puis il sortit dehors au vestibule, et le coq chanta. (14:68) 69 Et la servante l’ayant regardé encore, elle se mit à dire à ceux qui étaient là présents : celui-ci est de ces gens-là. (14:69) 70 Mais il le nia une seconde fois. Et encore un peu après, ceux qui étaient là présents, dirent à Pierre : certainement tu es de ces gens-là, car tu es Galiléen, et ton langage s’y rapporte. (14:70) 71 Alors il se mit à se maudire, et à jurer, disant : je ne connais point cet homme-là dont vous parlez. (14:71) 72 Et le coq chanta pour la seconde fois ; et Pierre se ressouvint de cette parole que Jésus lui avait dite : avant que le coq ait chanté deux fois, tu me renieras trois fois. Et étant sorti il pleura. (14:72) Marc
14:1-72
2Traduction King James revue par B. Blayney
Édition de 1769, libre de droits (hors GB).
1 After two days was the feast of the passover, and of unleavened bread : and the chief priests and the scribes sought how they might take him by craft, and put him to death. (14:1) 2 But they said, Not on the feast day, lest there be an uproar of the people. (14:2) 3 And being in Bethany in the house of Simon the leper, as he sat at meat, there came a woman having an alabaster box of ointment of spikenard very precious ; and she brake the box, and poured it on his head. (14:3) 4 And there were some that had indignation within themselves, and said, Why was this waste of the ointment made ? (14:4) 5 For it might have been sold for more than three hundred pence, and have been given to the poor. And they murmured against her. (14:5) 6 And Jesus said, Let her alone ; why trouble ye her ? she hath wrought a good work on me. (14:6) 7 For ye have the poor with you always, and whensoever ye will ye may do them good : but me ye have not always. (14:7) 8 She hath done what she could : she is come aforehand to anoint my body to the burying. (14:8) 9 Verily I say unto you, Wheresoever this gospel shall be preached throughout the whole world, this also that she hath done shall be spoken of for a memorial of her. (14:9) 10 And Judas Iscariot, one of the twelve, went unto the chief priests, to betray him unto them. (14:10) 11 And when they heard it, they were glad, and promised to give him money. And he sought how he might conveniently betray him. (14:11) 12 And the first day of unleavened bread, when they killed the passover, his disciples said unto him, Where wilt thou that we go and prepare that thou mayest eat the passover ? (14:12) 13 And he sendeth forth two of his disciples, and saith unto them, Go ye into the city, and there shall meet you a man bearing a pitcher of water : follow him. (14:13) 14 And wheresoever he shall go in, say ye to the goodman of the house, The Master saith, Where is the guestchamber, where I shall eat the passover with my disciples ? (14:14) 15 And he will shew you a large upper room furnished and prepared : there make ready for us. (14:15) 16 And his disciples went forth, and came into the city, and found as he had said unto them : and they made ready the passover. (14:16) 17 And in the evening he cometh with the twelve. (14:17) 18 And as they sat and did eat, Jesus said, Verily I say unto you, One of you which eateth with me shall betray me. (14:18) 19 And they began to be sorrowful, and to say unto him one by one, Is it I ? and another said, Is it I ? (14:19) 20 And he answered and said unto them, It is one of the twelve, that dippeth with me in the dish. (14:20) 21 The Son of man indeed goeth, as it is written of him : but woe to that man by whom the Son of man is betrayed ! good were it for that man if he had never been born. (14:21) 22 And as they did eat, Jesus took bread, and blessed, and brake it, and gave to them, and said, Take, eat : this is my body. (14:22) 23 And he took the cup, and when he had given thanks, he gave it to them : and they all drank of it. (14:23) 24 And he said unto them, This is my blood of the new testament, which is shed for many. (14:24) 25 Verily I say unto you, I will drink no more of the fruit of the vine, until that day that I drink it new in the kingdom of God. (14:25) 26 And when they had sung an hymn, they went out into the mount of Olives. (14:26) 27 And Jesus saith unto them, All ye shall be offended because of me this night : for it is written, I will smite the shepherd, and the sheep shall be scattered. (14:27) 28 But after that I am risen, I will go before you into Galilee. (14:28) 29 But Peter said unto him, Although all shall be offended, yet will not I. (14:29) 30 And Jesus saith unto him, Verily I say unto thee, That this day, even in this night, before the cock crow twice, thou shalt deny me thrice. (14:30) 31 But he spake the more vehemently, If I should die with thee, I will not deny thee in any wise. Likewise also said they all. (14:31) 32 And they came to a place which was named Gethsemane : and he saith to his disciples, Sit ye here, while I shall pray. (14:32) 33 And he taketh with him Peter and James and John, and began to be sore amazed, and to be very heavy ; (14:33) 34 And saith unto them, My soul is exceeding sorrowful unto death : tarry ye here, and watch. (14:34) 35 And he went forward a little, and fell on the ground, and prayed that, if it were possible, the hour might pass from him. (14:35) 36 And he said, Abba, Father, all things are possible unto thee ; take away this cup from me : nevertheless not what I will, but what thou wilt. (14:36) 37 And he cometh, and findeth them sleeping, and saith unto Peter, Simon, sleepest thou ? couldest not thou watch one hour ? (14:37) 38 Watch ye and pray, lest ye enter into temptation. The spirit truly is ready, but the flesh is weak. (14:38) 39 And again he went away, and prayed, and spake the same words. (14:39) 40 And when he returned, he found them asleep again, (for their eyes were heavy,) neither wist they what to answer him. (14:40) 41 And he cometh the third time, and saith unto them, Sleep on now, and take your rest : it is enough, the hour is come ; behold, the Son of man is betrayed into the hands of sinners. (14:41) 42 Rise up, let us go ; lo, he that betrayeth me is at hand. (14:42) 43 And immediately, while he yet spake, cometh Judas, one of the twelve, and with him a great multitude with swords and staves, from the chief priests and the scribes and the elders. (14:43) 44 And he that betrayed him had given them a token, saying, Whomsoever I shall kiss, that same is he ; take him, and lead him away safely. (14:44) 45 And as soon as he was come, he goeth straightway to him, and saith, Master, master ; and kissed him. (14:45) 46 And they laid their hands on him, and took him. (14:46) 47 And one of them that stood by drew a sword, and smote a servant of the high priest, and cut off his ear. (14:47) 48 And Jesus answered and said unto them, Are ye come out, as against a thief, with swords and with staves to take me ? (14:48) 49 I was daily with you in the temple teaching, and ye took me not : but the scriptures must be fulfilled. (14:49) 50 And they all forsook him, and fled. (14:50) 51 And there followed him a certain young man, having a linen cloth cast about his naked body ; and the young men laid hold on him : (14:51) 52 And he left the linen cloth, and fled from them naked. (14:52) 53 And they led Jesus away to the high priest : and with him were assembled all the chief priests and the elders and the scribes. (14:53) 54 And Peter followed him afar off, even into the palace of the high priest : and he sat with the servants, and warmed himself at the fire. (14:54) 55 And the chief priests and all the council sought for witness against Jesus to put him to death ; and found none. (14:55) 56 For many bare false witness against him, but their witness agreed not together. (14:56) 57 And there arose certain, and bare false witness against him, saying, (14:57) 58 We heard him say, I will destroy this temple that is made with hands, and within three days I will build another made without hands. (14:58) 59 But neither so did their witness agree together. (14:59) 60 And the high priest stood up in the midst, and asked Jesus, saying, Answerest thou nothing ? what is it which these witness against thee ? (14:60) 61 But he held his peace, and answered nothing. Again the high priest asked him, and said unto him, Art thou the Christ, the Son of the Blessed ? (14:61) 62 And Jesus said, I am : and ye shall see the Son of man sitting on the right hand of power, and coming in the clouds of heaven. (14:62) 63 Then the high priest rent his clothes, and saith, What need we any further witnesses ? (14:63) 64 Ye have heard the blasphemy : what think ye ? And they all condemned him to be guilty of death. (14:64) 65 And some began to spit on him, and to cover his face, and to buffet him, and to say unto him, Prophesy : and the servants did strike him with the palms of their hands. (14:65) 66 And as Peter was beneath in the palace, there cometh one of the maids of the high priest : (14:66) 67 And when she saw Peter warming himself, she looked upon him, and said, And thou also wast with Jesus of Nazareth. (14:67) 68 But he denied, saying, I know not, neither understand I what thou sayest. And he went out into the porch ; and the cock crew. (14:68) 69 And a maid saw him again, and began to say to them that stood by, This is one of them. (14:69) 70 And he denied it again. And a little after, they that stood by said again to Peter, Surely thou art one of them : for thou art a Galilaean, and thy speech agreeth thereto. (14:70) 71 But he began to curse and to swear, saying, I know not this man of whom ye speak. (14:71) 72 And the second time the cock crew. And Peter called to mind the word that Jesus said unto him, Before the cock crow twice, thou shalt deny me thrice. And when he thought thereon, he wept. (14:72) Mark
14:1-72
3Traduction revue par J. F. Ostervald
Édition de 1823, libre de droits.
1 La fête de Pâque et des pains sans levain devait être deux jours après ; et les Scribes cherchaient comment ils pourraient se saisir de Jésus par finesse, et le faire mourir. (14:1) 2 Mais ils disaient : Il ne faut pas que ce soit durant la fête, de peur qu’il ne se fasse quelque émotion parmi le peuple. (14:2) 3 Et Jésus, étant à Béthanie, dans la maison de Simon, surnommé le lépreux, une femme vint à lui, lorsqu’il était à table, avec un vase d’albâtre, plein d’une huile odoriférante et de grand prix, qu’elle lui répandit sur la tête, ayant rompu le vase. (14:3) 4 Et quelques-uns en furent indignés en eux-mêmes, et dirent : Pourquoi perdre ainsi ce parfum ? (14:4) 5 Car on pouvait le vendre plus de trois cents deniers, et les donner aux pauvres. Ainsi ils murmuraient contre elle. (14:5) 6 Mais Jésus dit : Laissez-la ; pourquoi lui faites-vous de la peine ? Elle a fait une bonne action à mon égard. (14:6) 7 Car vous aurez toujours des pauvres avec vous ; et toutes les fois que vous voudrez, vous pourrez leur faire du bien ; mais vous ne m’aurez pas toujours. (14:7) 8 Elle a fait ce qui était en son pouvoir ; elle a embaumé par avance mon corps pour ma sépulture. (14:8) 9 Je vous dis en vérité, que dans tous les endroits du monde où cet évangile sera prêché, ce qu’elle a fait sera aussi raconté en mémoire d’elle. (14:9) 10 Alors Judas Iscariot, l’un des douze, s’en alla vers les principaux sacrificateurs, pour leur livrer Jésus. (14:10) 11 Ils l’écoutèrent avec joie, et ils lui promirent de lui donner de l’argent ; après quoi il chercha une occasion propre pour le leur livrer. (14:11) 12 Le premier jour des pains sans levain, auquel on immolait la Pâque, ses disciples lui dirent : Où veux-tu que nous allions te préparer ce qu’il faut pour manger la Pâque ? (14:12) 13 Alors il envoya deux de ses disciples, et il leur dit : Allez à la ville, et vous rencontrerez un homme portant une cruche d’eau ; suivez-le. (14:13) 14 Et en quelque lieu qu’il entre, dites au maître de la maison : Notre maître demande : Où est le lieu où je mangerai la Pâque avec mes disciples ? (14:14) 15 Et il vous montrera une grande chambre haute, meublée et toute prête ; préparez-nous là la Pâque. (14:15) 16 Ses disciples donc partirent, et vinrent à la ville, et trouvèrent les choses comme il leur avait dit ; et ils préparèrent la Pâque. (14:16) 17 Quand le soir fut venu, il vint avec les douze apôtres. (14:17) 18 Et comme ils étaient à table et qu’ils mangeaient, Jésus dit : Je vous dis en vérité, que l’un de vous, qui mange avec moi, me trahira. (14:18) 19 Alors ils commencèrent à s’affliger ; et ils lui dirent, l’un après l’autre : Est-ce moi ? (14:19) 20 Il leur répondit : C’est l’un de vous douze, qui met la main au plat avec moi. (14:20) 21 Pour ce qui est du Fils de l’homme, il s’en va, selon ce qui a été écrit de lui ; mais malheur à cet homme par qui le Fils de l’homme est trahi ! il eût mieux valu pour cet homme de n’être jamais né. (14:21) 22 Et comme ils mangeaient, Jésus prit du pain, et ayant rendu grâces, il le leur donna, et dit : Prenez, mangez, ceci est mon corps. (14:22) 23 Ayant aussi pris la coupe et rendu grâces, il la leur donna, et ils en burent tous. (14:23) 24 Et il leur dit : Ceci est mon sang, le sang de la nouvelle alliance, lequel est répandu pour plusieurs. (14:24) 25 Je vous dis en vérité, que je ne boirai plus de ce fruit de la vigne jusqu’au jour que je le boirai nouveau dans le royaume de Dieu. (14:25) 26 Et après qu’ils eurent chanté le cantique, ils s’en allèrent à la montagne des Oliviers. (14:26) 27 Alors Jésus leur dit : Je vous serai cette nuit à tous une occasion de chute ; car il est écrit : Je frapperai le berger, et les brebis seront dispersées. (14:27) 28 Mais après que je serai ressuscité, j’irai devant vous en Galilée. (14:28) 29 Et Pierre lui dit : Quand tous les autres seraient scandalisés, je ne le serai pourtant pas. (14:29) 30 Alors Jésus lui dit : Je te dis en vérité, qu’aujourd’hui, cette même nuit, avant que le coq ait chanté deux fois, tu me renieras trois fois. (14:30) 31 Mais Pierre disait encore plus fortement : Quand même il me faudrait mourir avec toi, je ne te renierai point. Et tous les autres disaient la même chose. (14:31) 32 Ils allèrent ensuite dans un lieu appelé Gethsémané. Et Jésus dit à ses disciples : Asseyez-vous ici jusqu’à ce que j’aie prié. (14:32) 33 Et il prit avec lui Pierre, Jacques et Jean, et commença à être saisi de frayeur et fort agité. (14:33) 34 Et il leur dit : Mon âme est saisie de tristesse jusqu’à la mort ; demeurez ici et veillez. (14:34) 35 Et s’en allant un peu plus avant, il se prosterna contre terre, priant que, s’il était possible, cette heure s’éloignât de lui. (14:35) 36 Et il disait : Mon Père, toutes choses te sont possibles ; détourne cette coupe de moi ; toutefois qu’il en soit, non ce que je voudrais, mais ce que tu veux. (14:36) 37 Et il revint vers eux et les trouva endormis ; et il dit à Pierre : Simon, tu dors ! n’as-tu pu veiller une heure ? (14:37) 38 Veillez et priez, de peur que vous ne tombiez dans la tentation ; car l’esprit est prompt, mais la chair est faible. (14:38) 39 Et il s’en alla encore, et il pria disant les mêmes paroles. (14:39) 40 Et étant revenu, il les trouva encore endormis, car leurs yeux étaient appesantis ; et ils ne savaient que lui répondre. (14:40) 41 Et il revint pour la troisième fois, et il leur dit : Vous dormez encore et vous vous reposez ! C’est assez ; l’heure est venue : voici, le Fils de l’homme s’en va être livré entre les mains des méchans. (14:41) 42 Levez-vous, allons, voici, celui qui me trahit s’approche. (14:42) 43 Et aussitôt, comme Jésus parlait encore, Judas qui était l’un des douze, vint, et avec lui une grande troupe de gens armés d’épées et de bâtons, de la part des principaux sacrificateurs, des Scribes et des sénateurs. (14:43) 44 Et celui qui le trahissait avait donné ce signal : Celui que je baiserai, c’est lui ; saisissez-le, et l’emmenez sûrement. (14:44) 45 Aussitôt, donc qu’il fut arrivé, il s’approcha de lui et lui dit : Maître, maître ; et il le baisa. (14:45) 46 Alors ils mirent les mains sur Jésus, et le saisirent. (14:46) 47 Et un de ceux qui étaient là présens tira son épée, et en frappa un serviteur du souverain sacrificateur, et lui emporta une oreille. (14:47) 48 Alors Jésus prit la parole et leur dit : Vous êtes sortis comme après un brigand, avec des épées et des bâtons pour me prendre. (14:48) 49 J’étais tous les jours au milieu de vous, enseignant dans le temple, et vous ne m’avez point saisi ; mais tout ceci est arrivé, afin que les Écritures fussent accomplies. (14:49) 50 Alors tous ses disciples l’ayant abandonné, s’enfuirent. (14:50) 51 Et il y avait un jeune homme qui le suivait, ayant le corps couvert seulement d’un linceul ; et quelques jeunes gens l’ayant pris, (14:51) 52 Il leur laissa le linceul, et s’enfuit nu de leurs mains. (14:52) 53 Ils menèrent ensuite Jésus chez le souverain sacrificateur où s’assemblèrent tous les principaux sacrificateurs, les sénateurs et les Scribes. (14:53) 54 Pierre le suivit de loin jusque dans la cour du souverain sacrificateur ; et étant assis auprès du feu avec les domestiques, il se chauffait. (14:54) 55 Or, les principaux sacrificateurs et tout le conseil cherchaient quelque témoignage contre Jésus, pour le faire mourir ; et ils n’en trouvaient point. (14:55) 56 Car plusieurs rendaient de faux témoignages contre lui ; mais leurs dépositions ne s’accordaient pas. (14:56) 57 Alors quelques-uns se levèrent, qui portèrent un faux témoignage contre lui, (14:57) 58 Nous lui avons ouï dire : Je détruirai ce temple, qui a été bâti par la main des hommes, et dans trois jours j’en rebâtirai un autre, qui ne sera point fait de main d’homme. (14:58) 59 Mais leur déposition ne s’accordait pas non plus. (14:59) 60 Alors le souverain sacrificateur se levant au milieu du conseil, interrogea Jésus, et lui dit : Ne réponds-tu rien ? Qu’est-ce que ces gens déposent contre toi ? (14:60) 61 Mais Jésus se tut et ne répondit rien. Le souverain sacrificateur l’interrogea encore, et lui dit : Es-tu le Christ, le Fils du Dieu béni ? (14:61) 62 Et Jésus lui dit : Je le suis ; et vous verrez le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venir sur les nuées du ciel. (14:62) 63 Alors le souverain sacrificateur déchira ses vêtemens, et dit : Qu’avons-nous plus à faire de témoins ? (14:63) 64 Vous avez entendu le blasphème ; que vous en semble ? Alors tous le condamnèrent comme étant digne de mort. (14:64) 65 Et quelques-uns se mirent à cracher contre lui, à lui couvrir le visage, et à lui donner des coups de poing ; et ils lui disaient : Devine qui t’a frappé. Et les sergents lui donnaient des coups de leurs bâtons. (14:65) 66 Or, comme Pierre était en bas dans la cour, une des servantes du souverain sacrificateur y vint ; (14:66) 67 Et voyant Pierre qui se chauffait, elle le regarda en face, et lui dit : Et toi, tu étais avec Jésus de Nazareth. (14:67) 68 Mais il le nia, et dit : Je ne le connais point, et je ne sais ce que tu dis ; et il passa au vestibule ; et le coq chanta. (14:68) 69 Et cette servante l’ayant encore vu, elle se mit à dire à ceux qui étaient présens : Cet homme est de ces gens-là. (14:69) 70 Mais il le nia encore. Et un peu après, ceux qui étaient présens dirent à Pierre : Tu es assurément de ces gens-là, car tu es Galiléen, et ton langage est semblable au leur. (14:70) 71 Alors il commença à faire des imprécations et à jurer, disant : Je ne connais point cet homme dont tu parles. (14:71) 72 Et le coq chanta pour la seconde fois ; et Pierre se ressouvint de la parole que Jésus lui avait dite : Avant que le coq ait chanté deux fois, tu me renieras trois fois. Et étant sorti promptement, il pleura. (14:72) Marc
14:1-72
4Traduction par H.-A. Perret-Gentil
Édition de 1847-1861, libre de droits.
— Cette traduction ne possède que l'Ancien Testament.
5Traduction par L. I. Lemaistre de Saci
Édition de 1855, libre de droits.
1 LA pâque où l’on commençait à manger des pains sans levain, devait être deux jours après : et les princes des prêtres, avec les scribes, cherchaient le moyen de se saisir adroitement de Jésus, et de le faire mourir. (14:1) 2 Mais ils disaient : il ne faut pas que ce soit le jour de la fête, de peur qu’il ne s’excite quelque tumulte parmi le peuple. (14:2) 3 Jésus étant à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux, une femme qui portait un vase d’albâtre, plein d’un parfum de nard d’épi de grand prix, entra lorsqu’il était à table, et ayant rompu le vase, lui répandit le parfum sur la tête. (14:3) 4 Quelques-uns en conçurent de l’indignation en eux-mêmes, et ils disaient : À quoi bon perdre ainsi ce parfum ? (14:4) 5 car on pouvait le vendre plus de trois cents deniers, et le donner aux pauvres. Et ils murmuraient fort contre elle. (14:5) 6 Mais Jésus leur dit : Laissez là cette femme ; pourquoi lui faites-vous de la peine ? Ce qu’elle vient de me faire est une bonne oeuvre. (14:6) 7 Car vous avez toujours des pauvres parmi vous, et vous pouvez leur faire du bien quand vous voulez ; mais pour moi, vous ne m’aurez pas toujours. (14:7) 8 Elle a fait ce qui était en son pouvoir ; elle a embaumé mon corps par avance, pour prévenir ma sépulture. (14:8) 9 Je vous le dis en vérité, partout où sera prêché cet Évangile, c’est-à-dire, dans tout le monde, on racontera à la louange de cette femme ce qu’elle vient de faire. (14:9) 10 Alors Judas Iscariote, l’un des douze, s’en alla trouver les princes des prêtres, pour leur livrer Jésus. (14:10) 11 Après qu’ils l’eurent écouté, ils en eurent beaucoup de joie, et lui promirent de lui donner de l’argent : et dès lors il chercha une occasion favorable pour le livrer entre leurs mains. (14:11) 12 Le premier jour des azymes, auquel on immolait l’agneau pascal, les disciples lui dirent : Où voulez-vous que nous allions vous préparer ce qu’il faut pour manger la pâque ? (14:12) 13 Il envoya donc deux de ses disciples, et leur dit : Allez-vous-en à la ville ; vous rencontrerez un homme qui portera une cruche d’eau ; suivez-le : (14:13) 14 et en quelque lieu qu’il entre, dites au maître de la maison : Le Maître vous envoie dire : Où est le lieu où je dois manger la pâque avec mes disciples ? (14:14) 15 Il vous montrera une grande chambre haute, toute meublée ; préparez-nous là ce qu’il faut. (14:15) 16 Ses disciples s’en étant allés, vinrent en la ville, et trouvèrent tout ce qu’il leur avait dit ; et ils préparèrent ce qu’il fallait pour la pâque. (14:16) 17 Le soir étant venu, il se rendit là avec les douze. (14:17) 18 Et lorsqu’ils étaient à table, et qu’ils mangeaient, Jésus leur dit : Je vous dis en vérité, que l’un de vous, qui mange avec moi, me trahira. (14:18) 19 Ils commencèrent à s’affliger, et chacun d’eux lui demandait : Est-ce moi ? (14:19) 20 Il leur répondit : C’est l’un des douze qui met la main avec moi dans le plat. (14:20) 21 Pour ce qui est du Fils de l’homme, il s’en va selon ce qui a été écrit de lui ; mais malheur à l’homme par qui le Fils de l’homme sera trahi ! Il vaudrait mieux pour cet homme-là que jamais il ne fût né. (14:21) 22 Pendant qu’ils mangeaient encore, Jésus prit du pain ; et l’ayant bénit, il le rompit, et le leur donna, en disant : Prenez ; ceci est mon corps. (14:22) 23 Et ayant pris le calice, après avoir rendu grâces, il le leur donna, et ils en burent tous ; (14:23) 24 et il leur dit : Ceci est mon sang, le sang de la nouvelle alliance, qui sera répandu pour plusieurs. (14:24) 25 Je vous dis en vérité, que je ne boirai plus désormais de ce fruit de la vigne, jusqu’à ce jour où je le boirai nouveau dans le royaume de Dieu. (14:25) 26 Et ayant chanté le cantique d’action de grâces, ils s’en allèrent sur la montagne des Oliviers. (14:26) 27 Alors Jésus leur dit : Je vous serai à tous cette nuit une occasion de scandale : car il est écrit : Je frapperai le Pasteur, et les brebis seront dispersées. (14:27) 28 Mais après que je serai ressuscité, j’irai devant vous en Galilée. (14:28) 29 Pierre lui dit : Quand vous seriez pour tous les autres un sujet de scandale, vous ne le serez pas pour moi. (14:29) 30 Et Jésus lui repartit : Je vous dis en vérité, que vous-même aujourd’hui, dès cette nuit, avant que le coq ait chanté deux fois, vous me renoncerez trois fois. (14:30) 31 Mais Pierre insistait encore davantage : Quand il me faudrait mourir avec vous, je ne vous renoncerai point. Et tous les autres en dirent autant. (14:31) 32 Ils allèrent ensuite au lieu appelé Gethsémani ; où il dit à ses disciples : Asseyez-vous ici jusqu’à ce que j’aie fait ma prière. (14:32) 33 Et ayant pris avec lui Pierre, Jacques et Jean, il commença à être saisi de frayeur, et pénétré d’une extrême affliction. (14:33) 34 Alors il leur dit : Mon âme est triste jusqu’à la mort : demeurez ici, et veillez. (14:34) 35 Et s’en allant un peu plus loin, il se prosterna contre terre, priant que s’il était possible, cette heure s’éloignât de lui ; (14:35) 36 et il disait : Abba, mon Père ! tout vous est possible, transportez ce calice loin de moi ; mais néanmoins que votre volonté s’accomplisse, et non pas la mienne. (14:36) 37 Il vint ensuite vers ses disciples, et les ayant trouvés endormis, il dit à Pierre : Simon, vous dormez ! Quoi ! vous n’avez pu seulement veiller une heure ? (14:37) 38 Veillez et priez, afin que vous n’entriez point en tentation : l’esprit est prompt ; mais la chair est faible. (14:38) 39 Il s’en alla pour la seconde fois, et fit sa prière dans les mêmes termes. (14:39) 40 Et étant retourné vers eux, il les trouva endormis : car leurs yeux étaient appesantis de sommeil ; et ils ne savaient que lui répondre. (14:40) 41 Il revint encore pour la troisième fois, et il leur dit : Dormez maintenant, et vous reposez : c’est assez ; l’heure est venue : le Fils de l’homme va être livré entre les mains des pécheurs. (14:41) 42 Levez-vous, allons : celui qui doit me trahir, est bien près d’ici. (14:42) 43 Il parlait encore, lorsque Judas Iscariote, l’un des douze, parut suivi d’une grande troupe de gens armés d’épées et de bâtons, qui avaient été envoyés par les grands prêtres, par les scribes et les sénateurs. (14:43) 44 Or celui qui le trahissait, leur avait donné ce signal, et leur avait dit : Celui que je baiserai, c’est celui-là même que vous cherchez : saisissez-vous de lui, et l’emmenez sûrement. (14:44) 45 Aussitôt donc qu’il fut arrivé, il s’approcha de Jésus, et lui dit : Maître ! je vous salue. Et il le baisa. (14:45) 46 Ensuite ils mirent la main sur Jésus, et se saisirent de lui. (14:46) 47 Un de ceux qui étaient présents, tirant son épée en frappa un des gens du grand prêtre, et lui coupa une oreille. (14:47) 48 Mais Jésus prenant la parole, leur dit : Vous êtes venus pour me prendre, armés d’épées et de bâtons, comme si j’étais un voleur. (14:48) 49 J’étais tous les jours au milieu de vous, enseignant dans le temple, et vous ne m’avez point arrêté : mais il faut que les Écritures soient accomplies. (14:49) 50 Alors ses disciples l’abandonnèrent, et s’enfuirent tous. (14:50) 51 Or il y avait un jeune homme qui le suivait, couvert seulement d’un linceul ; et les soldats ayant voulu se saisir de lui, (14:51) 52 il laissa aller son linceul, et s’enfuit tout nu des mains de ceux qui le tenaient. (14:52) 53 Ils amenèrent ensuite Jésus chez le grand prêtre, où s’assemblèrent tous les princes des prêtres, les scribes et les sénateurs. (14:53) 54 Pierre le suivit de loin, jusque dans la cour de la maison du grand prêtre, où s’étant assis auprès du feu avec les gens, il se chauffait. (14:54) 55 Cependant les princes des prêtres, et tout le conseil, cherchaient des dépositions contre Jésus pour le faire mourir, et ils n’en trouvaient point. (14:55) 56 Car plusieurs déposaient faussement contre lui ; mais leurs dépositions n’étaient pas suffisantes. (14:56) 57 Quelques-uns se levèrent, et portèrent un faux témoignage contre lui, en ces termes : (14:57) 58 Nous lui avons entendu dire : Je détruirai ce temple bâti par la main des hommes, et j’en rebâtirai un autre en trois jours, qui ne sera point fait par la main des hommes. (14:58) 59 Mais ce témoignage-là même n’était pas encore suffisant. (14:59) 60 Alors le grand prêtre se levant au milieu de l’assemblée, interrogea Jésus, et lui dit : Vous ne répondez rien à ce que ceux-ci déposent contre vous ? (14:60) 61 Mais Jésus demeurait dans le silence, et il ne répondit rien. Le grand prêtre l’interrogea encore, et lui dit : Êtes-vous le Christ, le Fils du Dieu béni à jamais ? (14:61) 62 Jésus lui répondit : Je le suis ; et vous verrez un jour le Fils de l’homme assis à la droite de la majesté de Dieu, et venant sur les nuées du ciel. (14:62) 63 Aussitôt le grand prêtre déchirant ses vêtements, leur dit : Qu’avons-nous plus besoin de témoins ? (14:63) 64 Vous venez d’entendre le blasphème qu’il a proféré : que vous en semble ? Tous le condamnèrent comme ayant mérité la mort. (14:64) 65 Alors quelques-uns commencèrent à lui cracher au visage ; et lui ayant couvert la face, ils lui donnaient des coups de poing, en lui disant : Prophétise, et dis qui t’a frappé. Et les valets lui donnaient des soufflets. (14:65) 66 Cependant Pierre étant en bas dans la cour, une des servantes du grand prêtre y vint ; (14:66) 67 et l’ayant vu qui se chauffait, après l’avoir considéré, elle lui dit : Vous étiez aussi avec Jésus de Nazareth. (14:67) 68 Mais il le nia, en disant : Je ne le connais point, et je ne sais ce que vous dites. Et étant sorti dehors pour entrer dans le vestibule, le coq chanta. (14:68) 69 Et une servante l’ayant encore vu, commença à dire à ceux qui étaient présents : Celui-ci est de ces gens-là. (14:69) 70 Mais il le nia pour la seconde fois. Et peu de temps après, ceux qui étaient présents dirent encore à Pierre : Assurément vous êtes de ces gens-là : car vous êtes aussi de Galilée. (14:70) 71 Il se mit alors à faire des serments exécrables, et à dire en jurant : Je ne connais point cet homme dont vous me parlez. (14:71) 72 Aussitôt le coq chanta pour la seconde fois. Et Pierre se ressouvint de la parole que Jésus lui avait dite : Avant que le coq ait chanté deux fois, vous me renoncerez trois fois. Et il se mit à pleurer. (14:72) Marc
14:1-72
6Traduction par A. Rilliet
Édition de 1858, libre de droits.
1 Or la Pâque et la fête des pains sans levain devait avoir lieu dans deux jours, et les grands prêtres et les scribes cherchaient de quelle manière ils pourraient par ruse s’emparer de lui et le mettre à mort ; (14:1) 2 car ils disaient : « Que ce ne soit pas pendant la fête, de peur qu’il n’y ait une émeute du peuple. » (14:2) 3 Et comme il se trouvait, à Béthanie dans la maison de Simon le lépreux, pendant qu’il était à table survient une femme tenant une fiole d’albâtre qui renfermait un parfum de véritable nard, très précieux ; ayant brisé la fiole, elle la lui versa sur la tête. (14:3) 4 Mais il y avait là des gens qui s’indignaient entre eux : « Pourquoi cette profusion de parfum s’est-elle faite ? (14:4) 5 Car ce parfum pouvait être vendu plus de trois cents deniers, et être donné aux pauvres ; » et ils le tançaient vertement. (14:5) 6 Mais Jésus dit : « Laissez-la faire ; pourquoi lui faites-vous de la peine ? Elle a accompli une bonne œuvre en ma personne, (14:6) 7 en effet vous devez toujours avoir les pauvres avec vous, et quand vous le voudrez vous pouvez toujours leur faire du bien ; mais moi vous ne devez pas m’avoir toujours. (14:7) 8 Ce qu’elle a pu, elle l’a fait ; elle s’est occupée d’avance de parfumer mon corps pour ma sépulture. (14:8) 9 Or, en vérité je vous déclare que où que l’évangile soit prêché dans le monde entier, on parlera aussi de ce qu’elle a fait, en mémoire d’elle. » (14:9) 10 Et Judas Iscarioth, l’un des douze, se rendit auprès des grands prêtres pour le leur livrer ; (14:10) 11 ce qu’ayant ouï ils furent dans la joie, et ils promirent de lui donner de l’argent ; et il cherchait comment il aurait une bonne occasion de le livrer. (14:11) 12 Et le premier jour de la fête des pains sans levain, époque où l’on immolait la pâque, ses disciples lui disent : « Où veux-tu que nous allions faire les préparatifs pour que tu manges la pâque ? » (14:12) 13 Et il dépêcha deux de ses disciples, et leur dit : « Allez à la ville, et vous rencontrerez un homme portant une cruche d’eau, suivez-le, (14:13) 14 et où que ce soit qu’il entre, dites au chef de famille : « Le maître dit : Où est la chambre où je dois manger la pâque avec mes disciples ? » (14:14) 15 Et lui-même vous montrera une grande salle à manger garnie de lits, toute prête ; faites-y les préparatifs pour nous. » (14:15) 16 Et les disciples partirent et vinrent à la ville ; et ils trouvèrent tout comme il le leur avait dit, et ils préparèrent la pâque. (14:16) 17 Et quand le soir fut venu, il arrive avec les douze. (14:17) 18 Et pendant qu’ils étaient à table et qu’ils mangeaient, Jésus dit : « En vérité je vous déclare que l’un d’entre vous qui mangez avec moi me livrera. » (14:18) 19 Ils commencèrent à être saisis de tristesse et à lui dire l’un après l’autre : « Est-ce moi ? » (14:19) 20 Mais il leur dit : « C’est un des douze, celui qui trempe avec moi dans le plat. (14:20) 21 En effet le fils de l’homme s’en va, il est vrai, selon ce qui est écrit de lui ; mais malheur à cet homme par qui le fils de l’homme est livré ; il eût été bon pour lui que cet homme-là ne fût pas né. » (14:21) 22 Et pendant qu’ils mangeaient, ayant pris du pain, il le rompit après avoir, prononcé une bénédiction, et il le leur donna et dit : « Prenez ; ceci est mon corps. » (14:22) 23 Et ayant pris une coupe, il la leur donna après avoir rendu grâces, et ils en burent tous, (14:23) 24 et il dit : « Ceci est mon sang, celui de l’alliance, qui est versé pour plusieurs. (14:24) 25 En vérité je vous déclare que je ne boirai certainement plus du produit de la vigne, jusques à ce jour où j’en boirai du nouveau dans le royaume de Dieu. » (14:25) 26 Et après avoir chanté, ils sortirent pour se rendre à la montagne des Oliviers. (14:26) 27 Et Jésus leur dit : « Vous trébucherez tous, car il est écrit : Je frapperai le berger et les brebis seront dispersées. (14:27) 28 Mais après être ressuscité, je vous précéderai en Galilée. » (14:28) 29 Or Pierre lui dit : « Quand même tous trébucheraient, non pas moi ! » (14:29) 30 Et Jésus lui dit : « En vérité je te déclare que toi, aujourd’hui, cette nuit même, avant que le coq ait chanté deux fois, tu m’auras renié trois fois. » (14:30) 31 Mais il disait de plus belle : « S’il me fallait mourir avec toi, je ne te renierai certainement pas ; » et tous aussi disaient la même chose. (14:31) 32 Et ils arrivent dans un lieu dont le nom était Gétsémani, et il dit à ses disciples : « Asseyez-vous-jusques à ce que j’aie prié. » (14:32) 33 Et il prend avec lui Pierre et Jacques et Jean ; et il commença à être épouvanté et abattu, (14:33) 34 et il leur dit : « Mon âme est triste jusques à la mort ; demeurez ici et veillez. » (14:34) 35 Et s’étant un peu avancé, il tombait à terre, et il priait afin que, s’il était possible, le moment s’éloignât de lui, (14:35) 36 et il disait : Abba, père, tout T’est possible ; fais passer cette coupe loin de moi ; mais non pas ce que moi je veux, mais ce que Toi ! » (14:36) 37 Et il vient, et il les trouve endormis, et il dit à Pierre : « Simon, dors-tu ? Tu n’as pas pu veiller une seule heure ? (14:37) 38 Veillez et priez, afin que vous n’entriez pas en tentation ; l’esprit, il est vrai, est plein d’élan, mais la chair est faible. » (14:38) 39 Et s’étant retiré derechef, il pria en répétant les mêmes paroles ; (14:39) 40 et étant revenu de nouveau, il les trouva endormis ; leurs yeux en effet étaient fort appesantis, et ils ne savaient que lui répondre. (14:40) 41 Et il revient pour la troisième fois, et il leur dit : « Dormez désormais et reposez-vous ; il suffit ; l’heure est venue ; voici, le fils de l’homme va être livré aux mains des pécheurs ; (14:41) 42 levez-vous, allons ; voici, celui qui me livre s’approche. » (14:42) 43 Et aussitôt, pendant qu’il parlait, survient Judas, un des douze, et avec lui une foule armée d’épées et de bâtons, envoyée par les grands prêtres et les scribes et les anciens. (14:43) 44 Or celui qui le livrait leur avait donné un signe convenu, en disant : « Celui que j’embrasserai, c’est lui ; saisissez-le, et emmenez-le sous bonne garde. » (14:44) 45 Et s’étant aussitôt approché de lui, il dit : « Rabbi, » et il lui donna un tendre baiser. (14:45) 46 Quant à eux, ils mirent la main sur lui, et se saisirent de lui. (14:46) 47 Mais l’un des assistants ayant tiré l’épée frappa l’esclave du grand prêtre et lui enleva l’oreille. (14:47) 48 Et Jésus prenant la parole leur dit : « Vous êtes sortis comme contre un brigand, avec des épées et des bâtons, pour me prendre ; (14:48) 49 tous les jours j’étais près de vous dans le temple occupé à enseigner, et il ne se saisissait pas de moi ; mais c’est afin que les écritures fussent accomplies, » (14:49) 50 Et l’ayant abandonné ils s’enfuirent tous. (14:50) 51 Et un certain jeune homme le suivait, enveloppé d’un drap sur son corps nu, et on se saisit de lui ; (14:51) 52 mais ayant abandonné son drap, il s’enfuit tout nu. (14:52) 53 Et ils amenèrent Jésus auprès du grand prêtre ; et chez lui se réunissent tous les grands prêtres et les anciens et les scribes. (14:53) 54 Et Pierre l’avait suivi de loin jusques dans l’intérieur de la cour du grand prêtre, et il se tenait assis avec les valets, et il se chauffait auprès du feu. (14:54) 55 Or, les grands prêtres et le sanhédrin tout entier cherchaient un témoignage contre Jésus pour le faire mourir, et ils n’en trouvaient point. (14:55) 56 Car plusieurs rendaient contre lui de faux témoignages, et les témoignages n’étaient pas d’accord. (14:56) 57 Et quelques individus s’étant présentés rendaient contre lui un faux témoignage, en disant : (14:57) 58 « Nous l’avons entendu dire : Je détruirai ce sanctuaire fait de main d’homme, et en trois jours j’en rebâtirai un autre qui ne sera pas fait de main d’homme. » (14:58) 59 Et même sur ce point-là leur témoignage n’était pas d’accord. (14:59) 60 Et le grand prêtre s’étant levé au milieu de l’assemblée, interrogea Jésus en disant : « Ne réponds-tu rien ? Car ceux-ci témoignent contre toi. » (14:60) 61 Mais il gardait le silence et ne répondait rien. Le grand prêtre l’interrogeait derechef et lui dit : « Es-tu le Christ, le fils de Celui qui est béni ? » (14:61) 62 Et Jésus dit : « Je le suis, et vous verrez le fils de l’homme assis à la droite de la Puissance, et venant avec les nuées du ciel. » (14:62) 63 Mais le grand prêtre ayant déchiré ses tuniques, dit : « Qu’avons-nous encore besoin de témoins ? (14:63) 64 Vous avez ouï le blasphème. Que vous en semble ? » Et ils jugèrent tous qu’il méritait la mort. (14:64) 65 Et quelques-uns se mirent à cracher sur lui, et à lui voiler le visage, et à le souffleter, et à lui dire : « Prophétise ; » et les valets le reçurent à coups de verges. (14:65) 66 Et pendant que Pierre était en bas dans la cour arrive une des servantes du grand prêtre, (14:66) 67 et ayant vu Pierre qui se chauffait, elle lui dit, après l’avoir regardé : « Toi aussi, tu étais avec le Nazarénien Jésus. » (14:67) 68 Mais il le nia en disant : « Je ne sais, ni ne comprends ce dont tu parles. » Et il se retira au dehors dans le vestibule. (14:68) 69 Et la servante l’ayant vu dit aux assistants : « Celui-ci est des leurs. » (14:69) 70 Mais il le niait de nouveau. Et un instant après les assistants disaient derechef à Pierre : « Vraiment tu es des leurs, car tu es aussi Galiléen. » (14:70) 71 Mais il se mit à proférer des anathèmes et à dire avec serment : « Je ne connais point cet homme dont vous parlez, » (14:71) 72 Et aussitôt le coq chanta pour la seconde fois, et Pierre se souvint de la parole que Jésus lui avait dite : « Avant que le coq ait chanté deux fois, tu m’auras renié trois fois. » Et cette pensée le faisait pleurer. (14:72) Marc
14:1-72
7Traduction selon la Vulgate dite Bible de Gustave Doré
Édition de 1866, libre de droits.
1 La Pâque, où l’on commençait à manger des pains sans levain, était deux jours après ; et les princes des prêtres et les scribes cherchaient un moyen de se saisir adroitement de Jésus, et de le faire mourir. (14:1) 2 Mais ils disaient : Non le jour de la fête ; de peur qu’il ne s’élevât quelque tumulte dans le peuple. (14:2) 3 Jésus, étant à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux, une femme portant un vase d’albâtre plein d’un parfum de nard d’épi, de grand prix, entra lorsqu’il était à table, et ayant brisé le vase, elle lui répandit le parfum sur la tête. (14:3) 4 Quelques-uns en conçurent de l’indignation en eux-mêmes, et disaient : Pourquoi perdre ainsi ce parfum ? (14:4) 5 Car on pouvait le vendre plus de trois cents deniers, et en donner l’argent aux pauvres ; et ils murmuraient contre elle. (14:5) 6 Mais Jésus dit : Laissez cette femme ; pourquoi lui faites-vous de la peine ? Elle a fait une bonne œuvre à mon égard. (14:6) 7 Car vous avez toujours des pauvres parmi vous, et vous pouvez leur faire du bien quand vous voulez ; pour moi, vous ne m’aurez pas toujours. (14:7) 8 Elle a fait ce qui était en son pouvoir, elle a répandu des parfums sur mon corps, pour me rendre par avance les devoirs de la sépulture. (14:8) 9 Je vous le dis en vérité, partout où sera prêché cet Évangile, dans le monde entier, on racontera à la louange de cette femme ce qu’elle vient de faire. (14:9) 10 Alors Judas Iscariote, un des douze, alla trouver les princes des prêtres pour leur livrer Jésus. (14:10) 11 En l’entendant, ils eurent beaucoup de joie, et promirent de lui donner de l’argent ; et il cherchait une occasion favorable pour le livrer. (14:11) 12 Le premier jour des azymes, auquel on immolait l’agneau pascal, ses disciples lui dirent ; Où voulez-vous que nous allions vous préparer ce qu’il faut pour manger la pâque ? (14:12) 13 Et il envoya deux de ses disciples, et leur dit : Allez à la ville, vous rencontrerez un homme portant une amphore pleine d’eau ; suivez-le, (14:13) 14 Et en quelque heu qu’il entre, dites au maître de la maison : Le Maître envoie vous dire ; Où est le lieu où je dois manger la pâque avec mes disciples ? (14:14) 15 Il vous montrera une chambre haute, vaste et meublée ; préparez-nous là ce qu’il faut. (14:15) 16 Ses disciples sortirent, et vinrent à la ville, et ils trouvèrent comme il leur avait dit, et ils préparèrent la pâque. (14:16) 17 Le soir venu, il vint avec les douze. (14:17) 18 Et lorsqu’ils étaient à table et mangeaient, Jésus leur dit : Je vous le dis en vérité, un de vous, qui mange avec moi, me trahira. (14:18) 19 Ils commencèrent à s’affliger, et chacun d’eux lui demandait : Est-ce moi ? (14:19) 20 Il leur répondit : C’est un des douze, qui met la main avec moi dans le plat. (14:20) 21 Pour le Fils de l’homme, il s’en va, selon ce qui a été écrit de lui ; mais malheur à l’homme par qui le Fils de l’homme sera trahi ! Il vaudrait mieux pour cet homme n’être jamais né. (14:21) 22 Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain, et le bénissant, le rompit et le leur donna, en disant : Prenez, CECI EST MON CORPS. (14:22) 23 Et ayant pris le calice, rendant grâces, il le leur donna, et ils en burent tous ; (14:23) 24 Et il leur dit : CECI EST MON SANG, le sang de la nouvelle alliance, qui sera répandu pour beaucoup. (14:24) 25 Je vous le dis en vérité, je ne boirai plus de ce fruit de la vigne, jusqu’à ce jour où je le boirai nouveau dans le royaume de Dieu. (14:25) 26 Et ayant dit l’hymne, ils allèrent sur la montagne des Oliviers. (14:26) 27 Alors Jésus leur dit : Vous serez tous scandalisés cette nuit à cause de moi ; car il est écrit : Je frapperai le pasteur, et les brebis seront dispersées. (14:27) 28 Mais après que je serai ressuscité, je vous précèderai en Galilée. (14:28) 29 Pierre lui dit : Quand tous seraient scandalisés à cause de vous, je ne le serai pas. (14:29) 30 Et Jésus lui dit : Je vous le dis en vérité, vous-même aujourd’hui, dès cette nuit, avant que le coq ait chanté deux fois, vous me renierez trois fois. (14:30) 31 Mais Pierre insistait davantage : Quand il me faudrait mourir avec vous, je ne vous renierai pas. Et tous dirent de même. (14:31) 32 Ils allèrent ensuite en un heu appelé Gethsémani, et il dit à ses disciples : Asseyez-vous ici, pendant que je prierai. (14:32) 33 Et ayant pris avec lui Pierre, Jacques et Jean, il commença à être saisi de frayeur et d’abattement. (14:33) 34 Alors il leur dit : Mon âme est triste jusqu’à la mort ; restez ici, et veillez. (14:34) 35 Et, s’éloignant un peu, il se prosterna contre terre, priant que, s’il était possible, cette heure s’éloignât de lui. (14:35) 36 Et il dit : Mon Père, mon Père, toutes choses vous sont possibles ; éloignez ce calice de moi ; néanmoins, que votre volonté s’accomplisse, et non la mienne. (14:36) 37 Il revint ensuite vers ses disciples, et les trouva endormis ; il dit à Pierre : Simon, vous dormez ? N’avez-vous pu veiller une heure ? (14:37) 38 Veillez, et priez, afin que vous n’entriez point en tentation : l’esprit est prompt, mais la chair est faible. (14:38) 39 Il s’éloigna une seconde fois, et fit la même prière. (14:39) 40 Et étant revenu vers eux, il les trouva encore endormis ; car leurs yeux étaient appesantis, et ils ne savaient que lui répondre. (14:40) 41 Il revint pour la troisième fois, et il leur dit : Dormez maintenant, et reposez-vous ; c’est assez, l’heure est venue : voilà que le Fils de l’homme sera livré entre les mains des pécheurs ; (14:41) 42 Levez-vous, allons, voilà que celui qui me trahira est près d’ici. (14:42) 43 Il parlait encore, et Judas Iscariote, un des douze, parut suivi d’une grande troupe de gens armés d’épées et de bâtons, envoyés par le grand prêtre, par les scribes et les anciens. (14:43) 44 Or Judas, le traître, leur avait donné ce signal, et leur avait dit : Celui que je baiserai, c’est lui-même ; saisissez-vous de lui, et emmenez-le avec précaution. (14:44) 45 Aussitôt donc qu’il fut arrivé, il s’approcha de Jésus, et lui dit : Maître, je vous salue ; et il le baisa. (14:45) 46 Mais ceux-ci mirent la main sur Jésus, et se saisirent le lui. (14:46) 47 Un de ceux qui étaient présents, tirant son épée, frappa le serviteur du grand prêtre, et lui coupa une oreille. (14:47) 48 Jésus, prenant la parole, leur dit : Vous êtes venus comme vers un voleur, armés d’épées et de bâtons pour me prendre. (14:48) 49 J’étais tous les jours au milieu de vous, enseignant dans le temple, et vous ne m’avez point pris ; mais c’est pour que les Écritures soient accomplies. (14:49) 50 Alors ses disciples l’abandonnèrent, et s’enfuirent tous. (14:50) 51 Or un jeune homme le suivait, couvert seulement d’un linceul ; et ils se saisirent de lui. (14:51) 52 Mais, jetant le linceul, il leur échappa sans vêtements. (14:52) 53 Ils amenèrent Jésus au grand prêtre, et tous les princes des prêtres, les scribes et les anciens s’assemblèrent. (14:53) 54 Pierre le suivit de loin jusque dans la cour du grand prêtre ; il s’assit auprès du feu avec les serviteurs, et se chauffait. (14:54) 55 Cependant les princes des prêtres et tout le conseil cherchaient un témoignage contre Jésus pour le faire mourir, et ils n’en trouvaient point. (14:55) 56 Car plusieurs portaient un faux témoignage contre lui ; mais leurs dépositions ne s’accordaient pas. (14:56) 57 Quelques-uns se levèrent, et portèrent un faux témoignage contre lui en ces termes : (14:57) 58 Nous lui avons entendu dire : Je détruirai ce temple bâti par la main des hommes, et j’en rebâtirai un autre en trois jours, qui ne sera pas fait par la main des hommes ; (14:58) 59 Mais leur témoignage n’était pas d’accord. (14:59) 60 Alors le grand prêtre, se levant au milieu d’eux, interrogea Jésus, et lui dit : Vous ne répondez rien à ce que ceux-ci déposent contre vous ? (14:60) 61 Mais Jésus gardait le silence, et ne répondit rien. Le grand prêtre l’interrogea encore, et lui dit : Etes-vous le Christ, Fils du Dieu béni ? (14:61) 62 Jésus lui répondit : Je le suis ; et vous verrez le Fils de l’homme assis à la droite de la majesté divine, et venant sur les nuées du ciel. (14:62) 63 Aussitôt le grand prêtre, déchirant ses vêtements, leur dit : Qu’avons-nous encore besoin de témoins ? (14:63) 64 Vous avez entendu le blasphème. Que vous en semble ? Tous le condamnèrent comme ayant mérité la mort. (14:64) 65 Alors quelques-uns se mirent à lui cracher au visage, et, lui ayant bandé les yeux, le frappaient à coups de poing, en lui disant : Prophétise ; et les serviteurs lui donnaient des soufflets. (14:65) 66 Cependant Pierre étant en bas dans la cour, une des servantes du grand prêtre y vint ; (14:66) 67 Et l’ayant vu qui se chauffait, après l’avoir regardé, elle lui dit : Vous étiez aussi avec Jésus de Nazareth. (14:67) 68 Mais il le nia, en disant : Je ne le connais point, et je ne sais ce que vous dites. Et étant sorti dehors dans le vestibule, le coq chanta. (14:68) 69 Et une servante l’ayant encore vu, se mit à dire a ceux qui étaient présents : Celui-ci est de ces gens-là. (14:69) 70 Mais il le nia pour la seconde fois. Et peu de temps après, ceux qui étaient présents dirent à Pierre : Vraiment vous êtes de ces gens-là, car vous êtes Galiléen. (14:70) 71 Il se mit alors à faire des imprécations et à jurer. Je ne connais point cet homme dont vous parlez. (14:71) 72 Aussitôt le coq chanta pour la seconde fois, et Pierre se souvint de la parole que Jésus lui avait dite : Avant quee coq ait chanté deux fois, vous me renierez trois fois, et ise mit à pleurer. (14:72) Marc
14:1-72
8Traduction par L. Segond & H. Oltramare
Édition de 1874, libre de droits.
1 La Pâque et la fête des Pains sans levain devaient avoir lieu deux jours après. Les principaux sacrificateurs cherchaient le moyen d’arrêter Jésus par ruse, pour le mettre à mort ; (14:1) 2 car ils disaient : « Il ne faut pas que ce soit pendant la fête, de peur qu’il n’y ait du tumulte parmi le peuple. » (14:2) 3 Comme Jésus était à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux, et qu’il était à table, une femme entra avec un flacon d’albâtre contenant une essence de nard pur de grand prix. Elle ouvrit le flacon, et lui versa le parfum sur la tête. (14:3) 4 Or il y avait là des gens qui en témoignaient entre eux leur mécontentement : « Pourquoi perdre ainsi ce parfum ? (14:4) 5 On aurait pu le vendre plus de trois cents deniers, et les donner aux pauvres ; » et ils se fâchaient contre elle. (14:5) 6 Mais Jésus dit : « Laissez-la ; pourquoi lui faites-vous de la peine ? Elle a fait une bonne action à mon égard. (14:6) 7 Vous aurez toujours des pauvres avec vous, et, quand vous voudrez, vous pourrez leur faire du bien ; mais vous ne m’aurez pas toujours. (14:7) 8 Elle a fait ce qu’elle a pu ; elle a embaumé d’avance mon corps pour la sépulture. (14:8) 9 En vérité, je vous dis que partout où l’évangile sera prêché, dans le monde entier, ce qu’elle a fait sera aussi raconté en mémoire d’elle. » (14:9) 10 Judas l’iscariote, l’un des Douze, alla trouver les principaux sacrificateurs pour leur livrer Jésus. (14:10) 11 Cette ouverture les remplit de joie, et ils promirent de lui donner de l’argent. Judas cherchait donc une occasion favorable pour le livrer. (14:11) 12 Le premier jour des Pains sans levain, où l’on immolait la pâque, les disciples de Jésus lui dirent : « où veux-tu que nous allions te préparer le repas de la Pâque ? » (14:12) 13 Alors il envoya deux de ses disciples, et leur dit : « Allez à la ville ; vous rencontrerez un homme portant une cruche d’eau, suivez-le. (14:13) 14 Et, en quelque lieu qu’il entre, dites au maître de la maison : « Le maître te fait dire : « Ou est la salle qui m’est réservée pour manger la pâque avec mes disciples ? » (14:14) 15 Et lui-même vous montrera une grande salle haute, meublée et toute prête. (14:15) 16 Préparez-nous-y la pâque. » Ses disciples partirent ; ils vinrent à la ville, trouvèrent les choses comme il le leur avait dit, et ils préparèrent la pâque. (14:16) 17 Jésus vint le soir avec les Douze. (14:17) 18 Pendant qu’ils étaient à table et qu’ils mangeaient, Jésus dit : « En vérité, je vous dis que l’un de vous me livrera, oui, celui qui mange avec moi ! » (14:18) 19 La tristesse les saisit, et ils se mirent à lui dire l’un après l’autre : « Est-ce moi ? Est-ce moi ? » (14:19) 20 Il leur dit : « C’est l’un des Douze ; oui, celui qui mange au même plat que moi ! (14:20) 21 Le Fils de l’homme s’en va selon ce qui est écrit de lui, mais malheur à l’homme par qui le Fils de l’homme est livré ! Mieux vaudrait pour cet homme-là n’être point né. » (14:21) 22 Pendant le repas, Jésus prit du pain, et, après avoir prononcé la bénédiction, il le rompit, et le leur donna en disant : « Prenez, ceci est mon corps. » (14:22) 23 Puis il prit une coupe, et, ayant rendu grâces, il la leur donna ; et ils en burent tous. (14:23) 24 Et il leur dit : « Ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui sera répandu pour beaucoup de gens. (14:24) 25 En vérité, je vous dis que je ne boirai plus du fruit de la vigne, jusqu’au jour où j’en boirai du nouveau dans le royaume de Dieu. » (14:25) 26 Puis ils chantèrent les cantiques, et s’en allèrent à la montagne des Oliviers. (14:26) 27 Jésus leur dit : « Je serai pour tous une occasion de chute, car il est écrit : « Je frapperai le berger, et les brebis seront dispersées. » (14:27) 28 Mais, après que je serai ressuscité, je vous précéderai en Galilée. » (14:28) 29 Pierre lui dit : « Quand tu serais pour tous une occasion de chute, tu ne le seras point pour moi. » (14:29) 30 Jésus lui repartit : « En vérité, je te dis que toi, aujourd’hui, cette nuit même, avant que le coq ait chanté deux fois, tu m’auras renié trois fois. » (14:30) 31 Mais Pierre renchérissant, lui dit : « Quand je devrais mourir avec toi, non, je ne te renierai point. » Et tous protestèrent de même. (14:31) 32 Ils arrivèrent en un lieu nommé Gethsémané, et Jésus dit à ses disciples : « Asseyez-vous ici, jusqu’à ce que j’aie prié. » (14:32) 33 Il prit avec lui Pierre, Jacques et Jean, et commença à être rempli d’effroi et d’angoisse, (14:33) 34 et il leur dit : « Mon âme est saisie d’une tristesse mortelle ; restez ici et veillez. » (14:34) 35 Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta à genoux sur la terre, et il priait que, s’il était possible, cette heure passât loin de lui ; (14:35) 36 et il disait : « Abba, Père, toutes choses te sont possibles, éloigne de moi ce calice ; toutefois que ta volonté soit faite, et non la mienne. » (14:36) 37 Il vint vers ses disciples, et, les trouvant endormis, il dit à Pierre : « Simon, tu dors ! Tu n’as pu veiller une heure. (14:37) 38 Veillez et priez, de peur que vous ne tombiez en tentation : l’esprit est plein d’ardeur, mais la chair est faible. » (14:38) 39 Il s’éloigna de nouveau, et pria en répétant la même parole. (14:39) 40 Puis il revint et les trouva de nouveau endormis, car leurs yeux étaient appesantis, et ils ne savaient que lui répondre. (14:40) 41 Il vint pour la troisième fois vers eux, et leur dit : « C’est trop dormir et vous reposer ; assez ! L’heure est venue ; le Fils de l’homme va être livré entre les mains des pécheurs. (14:41) 42 Levez-vous, allons ! voici, celui qui me livre est proche. » (14:42) 43 Au même moment, comme il parlait encore, arriva Judas l’iscariote, qui était l’un des Douze, et avec lui une troupe armée d’épées et de bâtons, qui avait été envoyée par les principaux sacrificateurs, par les scribes et par les anciens. (14:43) 44 Le traître était convenu avec eux d’un signe ; il leur avait dit : « Celui que je baiserai, c’est lui ; saisissez-le et l’emmenez sûrement. » (14:44) 45 Dès qu’il fut arrivé, il s’approcha de Jésus et lui dit : « Rabbi, Rabbi, » et il le baisa. (14:45) 46 Les autres mirent la main sur Jésus, et l’arrêtèrent. (14:46) 47 Un de ceux qui étaient présents, ayant tiré l’épée, frappa le serviteur du souverain sacrificateur et lui emporta l’oreille. (14:47) 48 Jésus, prenant la parole, leur dit : « Vous êtes venus me prendre avec des épées et des bâtons, comme si vous poursuiviez un brigand. (14:48) 49 Tous les jours, j’étais assis au milieu de vous dans le temple, y enseignant, et vous ne m’avez pas arrêté ; mais il faut que les Écritures s’accomplissent. » (14:49) 50 Alors ses disciples l’abandonnèrent et s’enfuirent tous. (14:50) 51 Un jeune homme le suivait, n’ayant qu’un drap sur le corps. Les jeunes gens le saisirent, (14:51) 52 mais lui, ayant lâché le drap, leur échappa tout nu. (14:52) 53 Ils emmenèrent Jésus vers le souverain sacrificateur, chez qui tous les principaux sacrificateurs, les anciens et les scribes s’assemblèrent. (14:53) 54 Pierre suivit Jésus de loin, jusque dans l’intérieur de la cour du souverain sacrificateur, et, s’étant assis avec les agents, il se chauffait vers le feu. (14:54) 55 Les principaux sacrificateurs et tout le sanhédrin cherchaient quelque déposition contre Jésus, pour le mettre à mort, et ils n’en trouvaient point ; (14:55) 56 car plusieurs déposaient faussement contre lui, mais les dépositions ne s’accordaient pas. (14:56) 57 Alors des gens se présentèrent qui portèrent contre lui un faux témoignage, (14:57) 58 disant : « Nous l’avons, nous-mêmes, entendu dire : « Je détruirai ce temple élevé par la main des hommes, et en trois jours j’en bâtirai un autre, qui ne sera pas fait de main d’homme ; » (14:58) 59 et même sur ce point, leurs témoignages ne concordaient pas. (14:59) 60 Alors le souverain sacrificateur se leva, et, s’étant avancé au milieu de l’assemblée, il interrogea Jésus, disant : « Ne réponds-tu rien ? Qu’est-ce que ces gens déposent contre toi ? » (14:60) 61 Mais Jésus garda le silence, et ne répondit rien. Le souverain sacrificateur l’interrogea de nouveau, et lui dit : « Es-tu le Messie, le Fils du Dieu béni ? » (14:61) 62 — « Je le suis, répondit Jésus ; et vous verrez le Fils de l’homme siéger à la droite du Tout-Puissant, et venir sur les nuées du ciel. » (14:62) 63 Le souverain sacrificateur déchira ses tuniques, et dit : « Qu’avons-nous encore besoin de témoins ? (14:63) 64 Vous avez entendu le blasphème : que vous en semble ? » Tous prononcèrent qu’il méritait la mort. (14:64) 65 Quelques-uns se mirent à cracher sur lui, et, lui ayant bandé les yeux, ils lui donnaient des coups de poing, et lui disaient : « Devine. » Et les agents le reçurent en le souffletant. (14:65) 66 Pendant que Pierre était en bas, dans la cour, il vint une des servantes du souverain sacrificateur, (14:66) 67 qui, voyant Pierre se chauffer, dit en l’envisageant : « Toi aussi, tu étais avec le Nazaréen, ce Jésus. » (14:67) 68 Il le nia, disant : « Je ne sais pas, je ne comprends pas ce que tu veux dire ; » là-dessus, il s’en alla, gagnant la cour extérieure, et un coq chanta. (14:68) 69 La servante, le voyant qui s’en allait, se mit de nouveau à dire à ceux qui étaient là : « Voilà un de ces gens-là. » (14:69) 70 Pierre le nia une seconde fois. Un instant après, encore, ceux qui étaient là dirent à Pierre : « Certainement tu es des leurs, car tu es Galiléen. » (14:70) 71 Mais il se mit à faire des imprécations et à dire avec serment : « Je ne connais pas l’homme dont vous parlez. » (14:71) 72 Alors, pour la seconde fois, un coq chanta, et Pierre se ressouvint de la parole que Jésus lui avait dite : « Avant que le coq ait chanté deux fois, tu m’auras renié trois fois ; » à cette pensée, il pleura. (14:72) Marc
14:1-72
9Traduction par J. N. Darby
Édition de 1885, libre de droits.
1 — Or, deux jours après, c’était la Pâque et les Pains sans levain. Et les principaux sacrificateurs et les scribes cherchaient comment ils pourraient se saisir de lui par ruse, et le faire mourir ; (14:1) 2 car ils disaient : Non pas pendant la fête, de peur qu’il n’y ait du tumulte parmi le peuple. (14:2) 3 Et comme il était à Béthanie dans la maison de Simon le lépreux, et qu’il était à table, une femme vint, ayant un vase d’albâtre [plein] d’un parfum de nard pur et de grand prix ; et, ayant brisé le vase, elle le répandit sur sa tête. (14:3) 4 Et quelques-uns étaient [là], qui s’indignaient en eux-mêmes et disaient : À quoi bon la perte de ce parfum ? (14:4) 5 Car ce parfum aurait pu être vendu plus de trois cents deniers, et être donné aux pauvres ; et ils la reprenaient vivement. (14:5) 6 Mais Jésus dit : Laissez-la ; pourquoi lui donnez-vous du déplaisir ? (14:6) 7 Elle a fait une bonne œuvre envers moi ; car vous avez toujours les pauvres avec vous, et quand vous voudrez, vous pourrez leur faire du bien ; mais moi, vous ne m’avez pas toujours. (14:7) 8 Ce qui était en son pouvoir, elle l’a fait ; elle a anticipé [le moment] d’oindre mon corps pour ma sépulture. (14:8) 9 Et en vérité, je vous dis : en quelque lieu que cet évangile soit prêché dans le monde entier, on parlera aussi de ce que cette femme a fait, en mémoire d’elle. (14:9) 10 Et Judas Iscariote, l’un des douze, s’en alla vers les principaux sacrificateurs pour le leur livrer ; (14:10) 11 et ceux-ci, l’ayant entendu, s’en réjouirent et promirent de lui donner de l’argent ; et il cherchait comment il le livrerait commodément. (14:11) 12 Et le premier jour des pains sans levain, lorsqu’on sacrifiait la pâque, ses disciples lui disent : Où veux-tu que nous allions préparer [ce qu’il faut], afin que tu manges la pâque ? (14:12) 13 Et il envoie deux de ses disciples et leur dit : Allez à la ville ; et un homme portant une cruche d’eau viendra à votre rencontre ; suivez-le. (14:13) 14 Et où qu’il entre, dites au maître de la maison : Le maître dit : Où est mon logis où je mangerai la pâque avec mes disciples ? (14:14) 15 Et lui vous montrera une grande chambre garnie, toute prête ; apprêtez-nous là [ce qu’il faut]. (14:15) 16 Et ses disciples s’en allèrent et entrèrent dans la ville, et trouvèrent [tout] comme il leur avait dit ; et ils apprêtèrent la pâque. (14:16) 17 Et le soir étant venu, il vient avec les douze. (14:17) 18 Et comme ils étaient à table et qu’ils mangeaient, Jésus dit : En vérité, je vous dis que l’un d’entre vous qui mange avec moi, me livrera. (14:18) 19 Et ils commencèrent à s’attrister et à lui dire l’un après l’autre : Est-ce moi ? Et un autre : Est-ce moi ? (14:19) 20 Mais répondant, il leur dit : C’est l’un d’entre les douze qui trempe avec moi au plat. (14:20) 21 Le fils de l’homme s’en va, selon qu’il est écrit de lui ; mais malheur à cet homme par qui le fils de l’homme est livré ! Il eût été bon pour cet homme-là qu’il ne fût pas né. (14:21) 22 Et comme ils mangeaient, Jésus, ayant pris un pain [et] ayant béni, le rompit et le leur donna, et dit : Prenez ; ceci est mon corps. (14:22) 23 Et ayant pris la coupe [et] ayant rendu grâces, il la leur donna ; et ils en burent tous. (14:23) 24 Et il leur dit : Ceci est mon sang, le [sang] de la nouvelle alliance, qui est versé pour plusieurs. (14:24) 25 En vérité, je vous dis que je ne boirai plus du fruit de la vigne, jusqu’à ce jour où je le boirai nouveau dans le royaume de Dieu. (14:25) 26 Et ayant chanté une hymne, ils sortirent [et s’en allèrent] à la montagne des Oliviers. (14:26) 27 Et Jésus leur dit : Vous serez tous scandalisés ; car il est écrit : « Je frapperai le berger, et les brebis seront dispersées » [Zacharie 13 :7] ; (14:27) 28 mais après que je serai ressuscité, j’irai devant vous en Galilée. (14:28) 29 Et Pierre lui dit : Si même tous étaient scandalisés, je ne le serai pourtant pas, moi. (14:29) 30 Et Jésus lui dit : En vérité, je te dis qu’aujourd’hui, cette nuit-ci, avant que le coq ait chanté deux fois, toi, tu me renieras trois fois. (14:30) 31 Mais [Pierre] disait encore plus fortement : Quand il me faudrait mourir avec toi, je ne te renierai point. Et ils dirent tous aussi la même chose. (14:31) 32 Et ils viennent en un lieu dont le nom était Gethsémané. Et il dit à ses disciples : Asseyez-vous ici, jusqu’à ce que j’aie prié. (14:32) 33 Et il prend avec lui Pierre et Jacques et Jean ; et il commença à être saisi d’effroi et fort angoissé. (14:33) 34 Et il leur dit : Mon âme est saisie de tristesse jusqu’à la mort ; demeurez ici et veillez. (14:34) 35 Et s’en allant un peu plus avant, il se jeta contre terre, et il priait que, s’il était possible, l’heure passât loin de lui. (14:35) 36 Et il disait : Abba, Père, toutes choses te sont possibles ; fais passer cette coupe loin de moi ; toutefois non pas ce que je veux, moi, mais ce que tu veux, toi ! (14:36) 37 Et il vient, et les trouve dormant ; et il dit à Pierre : Simon, tu dors ? Tu n’as pu veiller une heure ? (14:37) 38 Veillez et priez, afin que vous n’entriez pas en tentation ; l’esprit est prompt, mais la chair est faible. (14:38) 39 Et il s’en alla de nouveau, et il pria, disant les mêmes paroles. (14:39) 40 Et s’en étant retourné, il les trouva de nouveau dormant (car leurs yeux étaient appesantis) ; et ils ne savaient que lui répondre. (14:40) 41 Et il vient pour la troisième fois et leur dit : Dormez dorénavant et reposez-vous ; il suffit, l’heure est venue ; voici, le fils de l’homme est livré entre les mains des pécheurs. (14:41) 42 Levez-vous, allons ; voici, celui qui me livre s’est approché. (14:42) 43 Et aussitôt, comme il parlait encore, Judas, l’un des douze, se trouve là, et avec lui une grande foule avec des épées et des bâtons, de la part des principaux sacrificateurs et des scribes et des anciens. (14:43) 44 Et celui qui le livrait leur avait donné un signe, disant : Celui que je baiserai, c’est lui ; saisissez-le, et emmenez-le sûrement. (14:44) 45 Et quand il fut venu, aussitôt s’approchant de lui, il dit : Rabbi, Rabbi ! et il le baisa avec empressement. (14:45) 46 Et ils mirent les mains sur lui et se saisirent de lui. (14:46) 47 Et l’un de ceux qui étaient là présents, ayant tiré l’épée, frappa l’esclave du souverain sacrificateur, et lui emporta l’oreille. (14:47) 48 Et Jésus, répondant, leur dit : Êtes-vous sortis comme après un brigand, avec des épées et des bâtons, pour me prendre ? (14:48) 49 J’étais tous les jours avec vous, enseignant dans le temple, et vous ne vous êtes pas saisis de moi ; mais c’est afin que les écritures soient accomplies. (14:49) 50 Et tous le laissèrent et s’enfuirent. (14:50) 51 Et un certain jeune homme le suivit, enveloppé d’une toile de fin lin sur le corps nu ; et ils le saisissent ; (14:51) 52 et, abandonnant la toile de fin lin, il leur échappa tout nu. (14:52) 53 Et ils amenèrent Jésus au souverain sacrificateur ; et tous les principaux sacrificateurs et les anciens et les scribes s’assemblent auprès de lui. (14:53) 54 Et Pierre le suivit de loin, jusque dans l’intérieur du palais du souverain sacrificateur, et il s’assit avec les huissiers, et se chauffait près du feu. (14:54) 55 Or les principaux sacrificateurs et tout le sanhédrin cherchaient [quelque] témoignage contre Jésus, pour le faire mourir ; et ils n’en trouvaient point. (14:55) 56 Car plusieurs portaient de faux témoignages contre lui ; et les témoignages ne s’accordaient pas. (14:56) 57 Et quelques-uns s’élevèrent et portèrent un faux témoignage contre lui, disant : (14:57) 58 Nous l’avons entendu disant : Moi, je détruirai ce temple qui est fait de main, et en trois jours j’en bâtirai un autre qui ne sera pas fait de main. (14:58) 59 Et ainsi non plus leur témoignage ne s’accordait pas. (14:59) 60 Et le souverain sacrificateur, se levant devant tous, interrogea Jésus, disant : Ne réponds-tu rien ? De quoi ceux-ci témoignent-ils contre toi ? (14:60) 61 Et il garda le silence, et ne répondit rien. Le souverain sacrificateur l’interrogea encore, et lui dit : Toi, tu es le Christ, le Fils du Béni ? (14:61) 62 Et Jésus dit : Je le suis ; et vous verrez le fils de l’homme assis à la droite de la puissance, et venant avec les nuées du ciel. (14:62) 63 Et le souverain sacrificateur, ayant déchiré ses vêtements, dit : Qu’avons-nous encore besoin de témoins ? (14:63) 64 Vous avez ouï le blasphème : que vous en semble ? Et tous le condamnèrent comme méritant la mort. (14:64) 65 Et quelques-uns se mirent à cracher contre lui, et à lui couvrir le visage, et à lui donner des soufflets, et à lui dire : Prophétise. Et les huissiers le frappaient de leurs mains. (14:65) 66 Et comme Pierre était en bas, dans la cour, une des servantes du souverain sacrificateur vient, (14:66) 67 et, apercevant Pierre qui se chauffait, elle le regarda et dit : Et toi, tu étais avec le Nazarénien Jésus. (14:67) 68 Et il le nia, disant : Je ne sais ni n’entends ce que tu dis. Et il sortit dehors dans le vestibule ; et le coq chanta. (14:68) 69 Et la servante, l’apercevant encore, se mit à dire à ceux qui étaient là : Celui-ci est de ces gens-là. (14:69) 70 Et il le nia de nouveau. Et encore un peu après, ceux qui étaient là présents dirent à Pierre : Certainement tu es de ces gens-là ; Car aussi tu es Galiléen. (14:70) 71 Et il se mit à faire des imprécations et à jurer : Je ne connais pas cet homme dont vous parlez. (14:71) 72 Et le coq chanta pour la seconde fois. Et Pierre se ressouvint de la parole que Jésus lui avait dite : Avant que le coq chante deux fois, tu me renieras trois fois. Et en y pensant, il pleura. (14:72) Marc
14:1-72
10Traduction par L. Cl. Fillion
Édition de 1889, libre de droits.
1 Or, deux jours après, c’étaient la Pâque et les Azymes, et les princes des prêtres et les scribes cherchaient comment ils se saisiraient de Jésus par ruse, et le feraient mourir. (14:1) 2 Mais ils disaient : Que ce ne soit pas le jour de la fête, de peur qu’il ne s’élève quelque tumulte parmi le peuple. (14:2) 3 Comme Jésus était à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux, et qu’il était à table, une femme entra, portant un vase d’albâtre plein d’un parfum précieux, de nard d’épi, et ayant rompu le vase, elle répandit le parfum sur la tête de Jésus. (14:3) 4 Or il y en avait là quelques-uns qui s’indignèrent en eux-mêmes, et qui disaient : A quoi bon perdre ainsi ce parfum ? (14:4) 5 Car on pouvait vendre ce parfum plus de trois cents deniers, et les donner aux pauvres. Et ils s’irritaient contre elle. (14:5) 6 Mais Jésus dit : Laissez-la ; pourquoi lui faites-vous de la peine ? Elle a fait une bonne œuvre à mon égard. (14:6) 7 Car vous avez toujours des pauvres avec vous, et quand vous voudrez, vous pourrez leur faire du bien ; mais moi, vous ne m’aurez pas toujours. (14:7) 8 Ce qu’elle a pu, elle l’a fait ; elle a d’avance embaumé mon corps pour la sépulture. (14:8) 9 En vérité, je vous le dis, partout où sera prêché cet Evangile, dans le monde entier, on racontera aussi, en mémoire de cette femme, ce qu’elle a fait. (14:9) 10 Alors Judas Iscariote, l’un des douze, s’en alla vers les princes des prêtres, pour leur livrer Jésus. (14:10) 11 Après l’avoir entendu, ils se réjouirent, et promirent de lui donner de l’argent. Et il cherchait une occasion favorable pour le livrer. (14:11) 12 Le premier jour des Azymes, où on immolait la pâque, les disciples lui dirent : Où voulez-vous que nous allions vous préparer ce qu’il faut pour manger la pâque ? (14:12) 13 Et il envoya deux de ses disciples, et leur dit : Allez à la ville, et vous rencontrerez un homme portant une cruche d’eau ; suivez-le, (14:13) 14 et en quelque lieu qu’il entre, dites au maître de la maison : Le Maître dit : Où est le lieu où je pourrai manger la pâque avec mes disciples ? (14:14) 15 Et il vous montrera une grande chambre haute, toute meublée ; là faites-nous les préparatifs. (14:15) 16 Ses disciples s’en allèrent donc et vinrent dans la ville ; et ils trouvèrent les choses comme il le leur avait dit, et ils préparèrent la pâque. (14:16) 17 Le soir étant venu, il se rendit là avec les douze. (14:17) 18 Et tandis qu’ils étaient à table et qu’ils mangeaient, Jésus dit : En vérité, je vous le dis : l’un de vous qui mange avec moi me trahira. (14:18) 19 Ils commencèrent à s’attrister, et à lui dire l’un après l’autre : Est-ce moi ? (14:19) 20 Il leur répondit : C’est l’un des douze, qui met avec moi la main au plat. (14:20) 21 Pour le Fils de l’homme, il s’en va selon ce qui a été écrit de lui ; mais malheur à l’homme par qui le Fils de l’homme sera trahi ! Mieux vaudrait pour cet homme qu’il ne fût pas né. (14:21) 22 Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain, et l’ayant béni, il le rompit et le leur donna, en disant : Prenez, ceci est mon corps. (14:22) 23 Et ayant pris le calice et rendu grâces, il le leur donna, et ils en burent tous. (14:23) 24 Et il leur dit : Ceci est mon sang, le sang de la nouvelle alliance, qui sera répandu pour un grand nombre. (14:24) 25 En vérité, je vous le dis, désormais je ne boirai plus du fruit de la vigne jusqu’au jour où j’en boirai du nouveau dans le royaume de Dieu. (14:25) 26 Et après avoir dit l’hymne, ils s’en allèrent à la montagne des Oliviers. (14:26) 27 Et Jésus leur dit : Vous serez tous scandalisés cette nuit à mon sujet, car il est écrit : Je frapperai le pasteur, et les brebis seront dispersées. (14:27) 28 Mais, après que je serai ressuscité, je vous précéderai en Galilée. (14:28) 29 Or Pierre lui dit : Quand tous seraient scandalisés à votre sujet, je ne le serai pas. (14:29) 30 Et Jésus lui dit : En vérité, je te le dis, aujourd’hui, pendant cette nuit, avant que le coq ait chanté deux fois, tu me renieras trois fois. (14:30) 31 Mais Pierre insistait encore davantage : Quand il me faudrait mourir avec vous, je ne vous renierai pas. Et tous disaient la même chose. (14:31) 32 Ils allèrent ensuite dans une propriété appelée Gethsémani. Et il dit à ses disciples : Asseyez-vous ici, pendant que je prierai. (14:32) 33 Et il prit avec lui Pierre, Jacques et Jean, et il commença à être saisi de frayeur et d’angoisse. (14:33) 34 Et il leur dit : Mon âme est triste jusqu’à la mort ; demeurez ici, et veillez. (14:34) 35 Et s’étant avancé un peu, il se prosterna contre terre, et il priait pour que, s’il était possible, cette heure s’éloignât de lui. (14:35) 36 Et il dit : Abba, Père, tout vous est possible ; transportez ce calice loin de moi ; toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que vous voulez. (14:36) 37 Il vint vers les disciples, et il les trouva endormis. Et il dit à Pierre : Simon, tu dors ? Tu n’as pas pu veiller une heure ? (14:37) 38 Veillez et priez, afin que vous n’entriez point en tentation. L’esprit est prompt, mais la chair est faible. (14:38) 39 Et, s’en allant de nouveau, il pria, redisant les mêmes paroles. (14:39) 40 Et étant venu, il les trouva encore endormis ; car leurs yeux étaient appesantis de sommeil, et ils ne savaient que lui répondre. (14:40) 41 Il revint pour la troisième fois, et il leur dit : Dormez maintenant et reposez-vous. C’est assez, l’heure est venue ; voici que le Fils de l’homme va être livré aux mains des pécheurs. (14:41) 42 Levez-vous, allons ; voici que celui qui me livrera est proche. (14:42) 43 Et comme il parlait encore, Judas Iscariote, l’un des douze, vint, et avec lui une grande foule, armée d’épées et de bâtons, envoyée par les grands prêtres, et les scribes, et les anciens. (14:43) 44 Or celui qui le trahissait leur avait donné ce signal, en disant : Celui que je baiserai, c’est lui ; saisissez-le, et emmenez-le avec précaution. (14:44) 45 Étant donc arrivé, il s’approcha aussitôt de Jésus, et dit : Maître, je vous salue. Et il le baisa. (14:45) 46 Alors ils mirent les mains sur Jésus, et le saisirent. (14:46) 47 Un de ceux qui étaient présents, tirant son épée, frappa le serviteur du grand prêtre, et lui coupa l’oreille. (14:47) 48 Jésus, prenant la parole, leur dit : Vous êtes venus, comme contre un voleur, armés d’épées et de bâtons, pour me prendre. (14:48) 49 Tous les jours j’étais au milieu de vous, enseignant dans le temple, et vous ne m’avez point arrêté ; mais c’est pour que les Ecritures soient accomplies. (14:49) 50 Alors ses disciples, l’abandonnant, s’enfuirent tous. (14:50) 51 Cependant un jeune homme le suivait, couvert seulement d’un drap, et ils le saisirent. (14:51) 52 Mais lui, rejetant le drap, s’enfuit nu de leurs mains. (14:52) 53 Ils emmenèrent Jésus chez le grand prêtre, où s’assemblèrent tous les prêtres, les scribes et les anciens. (14:53) 54 Pierre le suivit de loin, jusque dans la cour du grand prêtre, et il s’assit auprès du feu avec les serviteurs, et il se chauffait. (14:54) 55 Cependant les princes des prêtres et tout le conseil cherchaient un témoignage contre Jésus pour le faire mourir ; et ils n’en trouvaient point. (14:55) 56 Car beaucoup rendaient de faux témoignages contre lui ; mais les témoignages ne s’accordaient pas. (14:56) 57 Quelques-uns, se levant, portèrent un faux témoignage contre lui, en disant : (14:57) 58 Nous l’avons entendu dire : Je détruirai ce temple, fait de main d’homme, et en trois jours j’en bâtirai un autre, qui ne sera pas fait de main d’homme. (14:58) 59 Mais leur témoignage ne concordait pas. (14:59) 60 Alors le grand prêtre, se levant au milieu de l’assemblée, interrogea Jésus, en disant : Tu ne réponds rien à ce que ces hommes déposent contre toi ? (14:60) 61 Mais Jésus se taisait, et il ne répondit rien. Le grand prêtre l’interrogea de nouveau, et lui dit : Es-tu le Christ, le Fils du Dieu béni ? (14:61) 62 Jésus lui répondit : Je le suis ; et vous verrez le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel. (14:62) 63 Alors le grand prêtre, déchirant ses vêtements, dit : Qu’avons-nous encore besoin de témoins ? (14:63) 64 Vous avez entendu le blasphème ; que vous en semble ? Tous le condamnèrent comme méritant la mort. (14:64) 65 Alors quelques-uns commencèrent à cracher sur lui, et à lui voiler le visage, et à le frapper à coups de poing, et à lui dire : Prophétise. Et les valets le meurtrissaient de soufflets. (14:65) 66 Tandis que Pierre était en bas dans la cour, une des servantes du grand prêtre survint ; (14:66) 67 et ayant vu Pierre qui se chauffait, elle le regarda, et dit : Toi aussi, tu étais avec Jésus de Nazareth. (14:67) 68 Mais il le nia, en disant : Je ne sais pas et je ne comprends pas ce que tu dis. Et il sortit dehors, devant la cour, et le coq chanta. (14:68) 69 La servante, l’ayant vu de nouveau, se mit à dire à ceux qui étaient présents : Celui-ci est un d’entre eux. (14:69) 70 Mais il le nia de nouveau. Et peu après, ceux qui étaient présents dirent encore à Pierre : Certainement tu es un d’entre eux, car tu es aussi Galiléen. (14:70) 71 Il se mit alors à faire des imprécations, et à dire avec serment : Je ne connais pas cet homme dont vous parlez. (14:71) 72 Et aussitôt le coq chanta de nouveau. Et Pierre se souvint de la parole que Jésus lui avait dite : Avant que le coq chante deux fois, tu me renieras trois fois. Et il se mit à pleurer. (14:72) Marc
14:1-72
11Traduction du rabbinat par Zadoc Kahn
Édition de 1899-1906, libre de droits.
— Cette traduction ne possède que l'Ancien Testament.
12Traduction par Louis Segond
Édition de 1910, libre de droits.
1 La fête de Pâque et des pains sans levain devait avoir lieu deux jours après. Les principaux sacrificateurs et les scribes cherchaient les moyens d’arrêter Jésus par ruse, et de le faire mourir. (14:1) 2 Car ils disaient : Que ce ne soit pas pendant la fête, afin qu’il n’y ait pas de tumulte parmi le peuple. (14:2) 3 Comme Jésus était à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux, une femme entra, pendant qu’il se trouvait à table. Elle tenait un vase d’albâtre, qui renfermait un parfum de nard pur de grand prix ; et, ayant rompu le vase, elle répandit le parfum sur la tête de Jésus. (14:3) 4 Quelques-uns exprimèrent entre eux leur indignation : À quoi bon perdre ce parfum ? (14:4) 5 On aurait pu le vendre plus de trois cents deniers, et les donner aux pauvres. Et ils s’irritaient contre cette femme. (14:5) 6 Mais Jésus dit : Laissez-la. Pourquoi lui faites-vous de la peine ? Elle a fait une bonne action à mon égard ; (14:6) 7 car vous avez toujours les pauvres avec vous, et vous pouvez leur faire du bien quand vous voulez, mais vous ne m’avez pas toujours. (14:7) 8 Elle a fait ce qu’elle a pu ; elle a d’avance embaumé mon corps pour la sépulture. (14:8) 9 Je vous le dis en vérité, partout où la bonne nouvelle sera prêchée, dans le monde entier, on racontera aussi en mémoire de cette femme ce qu’elle a fait. (14:9) 10 Judas Iscariot, l’un des douze, alla vers les principaux sacrificateurs, afin de leur livrer Jésus. (14:10) 11 Après l’avoir entendu, ils furent dans la joie, et promirent de lui donner de l’argent. Et Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer. (14:11) 12 Le premier jour des pains sans levain, où l’on immolait la Pâque, les disciples de Jésus lui dirent : Où veux-tu que nous allions te préparer la Pâque ? (14:12) 13 Et il envoya deux de ses disciples, et leur dit : Allez à la ville ; vous rencontrerez un homme portant une cruche d’eau, suivez-le. (14:13) 14 Quelque part qu’il entre, dites au maître de la maison : Le maître dit : Où est le lieu où je mangerai la Pâque avec mes disciples ? (14:14) 15 Et il vous montrera une grande chambre haute, meublée et toute prête : c’est là que vous nous préparerez la Pâque. (14:15) 16 Les disciples partirent, arrivèrent à la ville, et trouvèrent les choses comme il le leur avait dit ; et ils préparèrent la Pâque. (14:16) 17 Le soir étant venu, il arriva avec les douze. (14:17) 18 Pendant qu’ils étaient à table et qu’ils mangeaient, Jésus dit : Je vous le dis en vérité, l’un de vous, qui mange avec moi, me livrera. (14:18) 19 Ils commencèrent à s’attrister, et à lui dire, l’un après l’autre : Est-ce moi ? (14:19) 20 Il leur répondit : C’est l’un des douze, qui met avec moi la main dans le plat. (14:20) 21 Le Fils de l’homme s’en va selon ce qui est écrit de lui. Mais malheur à l’homme par qui le Fils de l’homme est livré ! Mieux vaudrait pour cet homme qu’il ne fût pas né. (14:21) 22 Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant : Prenez, ceci est mon corps. (14:22) 23 Il prit ensuite une coupe ; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, et ils en burent tous. (14:23) 24 Et il leur dit : Ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour plusieurs. (14:24) 25 Je vous le dis en vérité, je ne boirai plus jamais du fruit de la vigne, jusqu’au jour où je le boirai nouveau dans le royaume de Dieu. (14:25) 26 Après avoir chanté les cantiques, ils se rendirent à la montagne des oliviers. (14:26) 27 Jésus leur dit : Vous serez tous scandalisés ; car il est écrit : Je frapperai le berger, et les brebis seront dispersées. (14:27) 28 Mais, après que je serai ressuscité, je vous précéderai en Galilée. (14:28) 29 Pierre lui dit : Quand tous seraient scandalisés, je ne serai pas scandalisé. (14:29) 30 Et Jésus lui dit : Je te le dis en vérité, toi, aujourd’hui, cette nuit même, avant que le coq chante deux fois, tu me renieras trois fois. (14:30) 31 Mais Pierre reprit plus fortement : Quand il me faudrait mourir avec toi, je ne te renierai pas. Et tous dirent la même chose. (14:31) 32 Ils allèrent ensuite dans un lieu appelé Gethsémané, et Jésus dit à ses disciples : Asseyez-vous ici, pendant que je prierai. (14:32) 33 Il prit avec lui Pierre, Jacques et Jean, et il commença à éprouver de la frayeur et des angoisses. (14:33) 34 Il leur dit : Mon âme est triste jusqu’à la mort ; restez ici, et veillez. (14:34) 35 Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta contre terre, et pria que, s’il était possible, cette heure s’éloignât de lui. (14:35) 36 Il disait : Abba, Père, toutes choses te sont possibles, éloigne de moi cette coupe ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. (14:36) 37 Et il vint vers les disciples, qu’il trouva endormis, et il dit à Pierre : Simon, tu dors ! Tu n’as pu veiller une heure ! (14:37) 38 Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas en tentation ; l’esprit est bien disposé, mais la chair est faible. (14:38) 39 Il s’éloigna de nouveau, et fit la même prière. (14:39) 40 Il revint, et les trouva encore endormis ; car leurs yeux étaient appesantis. Ils ne surent que lui répondre. (14:40) 41 Il revint pour la troisième fois, et leur dit : Dormez maintenant, et reposez-vous ! C’est assez ! L’heure est venue ; voici, le Fils de l’homme est livré aux mains des pécheurs. (14:41) 42 Levez-vous, allons ; voici, celui qui me livre s’approche. (14:42) 43 Et aussitôt, comme il parlait encore, arriva Judas l’un des douze, et avec lui une foule armée d’épées et de bâtons, envoyée par les principaux sacrificateurs, par les scribes et par les anciens. (14:43) 44 Celui qui le livrait leur avait donné ce signe : Celui que je baiserai, c’est lui ; saisissez-le, et emmenez-le sûrement. (14:44) 45 Dès qu’il fut arrivé, il s’approcha de Jésus, disant : Rabbi ! Et il le baisa. (14:45) 46 Alors ces gens mirent la main sur Jésus, et le saisirent. (14:46) 47 Un de ceux qui étaient là, tirant l’épée, frappa le serviteur du souverain sacrificateur, et lui emporta l’oreille. (14:47) 48 Jésus, prenant la parole, leur dit : Vous êtes venus, comme après un brigand, avec des épées et des bâtons, pour vous emparer de moi. (14:48) 49 J’étais tous les jours parmi vous, enseignant dans le temple, et vous ne m’avez pas saisi. Mais c’est afin que les Écritures soient accomplies. (14:49) 50 Alors tous l’abandonnèrent, et prirent la fuite. (14:50) 51 Un jeune homme le suivait, n’ayant sur le corps qu’un drap. On se saisit de lui ; (14:51) 52 mais il lâcha son vêtement, et se sauva tout nu. (14:52) 53 Ils emmenèrent Jésus chez le souverain sacrificateur, où s’assemblèrent tous les principaux sacrificateurs, les anciens et les scribes. (14:53) 54 Pierre le suivit de loin jusque dans l’intérieur de la cour du souverain sacrificateur ; il s’assit avec les serviteurs, et il se chauffait près du feu. (14:54) 55 Les principaux sacrificateurs et tout le sanhédrin cherchaient un témoignage contre Jésus, pour le faire mourir, et ils n’en trouvaient point ; (14:55) 56 car plusieurs rendaient de faux témoignages contre lui, mais les témoignages ne s’accordaient pas. (14:56) 57 Quelques-uns se levèrent, et portèrent un faux témoignage contre lui, disant : (14:57) 58 Nous l’avons entendu dire : Je détruirai ce temple fait de main d’homme, et en trois jours j’en bâtirai un autre qui ne sera pas fait de main d’homme. (14:58) 59 Même sur ce point-là leur témoignage ne s’accordait pas. (14:59) 60 Alors le souverain sacrificateur, se levant au milieu de l’assemblée, interrogea Jésus, et dit : Ne réponds-tu rien ? Qu’est-ce que ces gens déposent contre toi ? (14:60) 61 Jésus garda le silence, et ne répondit rien. Le souverain sacrificateur l’interrogea de nouveau, et lui dit : Es-tu le Christ, le Fils du Dieu béni ? (14:61) 62 Jésus répondit : Je le suis. Et vous verrez le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel. (14:62) 63 Alors le souverain sacrificateur déchira ses vêtements, et dit : Qu’avons-nous encore besoin de témoins ? (14:63) 64 Vous avez entendu le blasphème. Que vous en semble ? Tous le condamnèrent comme méritant la mort. (14:64) 65 Et quelques-uns se mirent à cracher sur lui, à lui voiler le visage et à le frapper à coups de poing, en lui disant : Devine ! Et les serviteurs le reçurent en lui donnant des soufflets. (14:65) 66 Pendant que Pierre était en bas dans la cour, il vint une des servantes du souverain sacrificateur. (14:66) 67 Voyant Pierre qui se chauffait, elle le regarda, et lui dit : Toi aussi, tu étais avec Jésus de Nazareth. (14:67) 68 Il le nia, disant : Je ne sais pas, je ne comprends pas ce que tu veux dire. Puis il sortit pour aller dans le vestibule. Et le coq chanta. (14:68) 69 La servante, l’ayant vu, se mit de nouveau à dire à ceux qui étaient présents : Celui-ci est de ces gens-là. Et il le nia de nouveau. (14:69) 70 Peu après, ceux qui étaient présents dirent encore à Pierre : Certainement tu es de ces gens-là, car tu es Galiléen. (14:70) 71 Alors il commença à faire des imprécations et à jurer : Je ne connais pas cet homme dont vous parlez. (14:71) 72 Aussitôt, pour la seconde fois, le coq chanta. Et Pierre se souvint de la parole que Jésus lui avait dite : Avant que le coq chante deux fois, tu me renieras trois fois. Et en y réfléchissant, il pleurait. (14:72) Marc
14:1-72
13Traduction par Augustin Crampon
Édition de 1923, libre de droits.
1 La Pâque et les Azymes devaient avoir lieu deux jours après ; et les Princes des prêtres et les Scribes cherchaient les moyens de se saisir de Jésus par ruse, afin de le faire mourir. (14:1) 2 “ Mais, disaient-ils, que ce ne soit pas pendant la fête, de peur qu’il n’y ait du tumulte parmi le peuple. ˮ (14:2) 3 Comme Jésus était à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux, une femme entra pendant qu’il se trouvait à table. Elle tenait un vase d’albâtre plein d’un parfum de nard pur d’un grand prix ; et ayant brisé le vase, elle répandit le parfum sur sa tête. (14:3) 4 Plusieurs de ceux qui étaient là en témoignaient entre eux leur mécontentement : “ Pourquoi perdre ainsi ce parfum ? (14:4) 5 On aurait pu le vendre plus de trois cents deniers, et les donner aux pauvres. ˮ Et ils se fâchaient contre elle. (14:5) 6 Mais Jésus dit : “ Laissez-la ; pourquoi lui faites-vous de la peine ? C’est une bonne action qu’elle a faite à mon égard. (14:6) 7 Car vous avez toujours les pauvres avec vous, et toutes les fois que vous voulez, vous pouvez leur faire du bien ; mais moi, vous ne m’avez pas toujours. — (14:7) 8 Cette femme a fait ce qu’elle a pu ; elle a d’avance embaumé mon corps pour la sépulture. (14:8) 9 Je vous le dis, en vérité, partout où sera prêché cet évangile, dans le monde entier, on racontera aussi ce qu’elle a fait, en mémoire d’elle. ˮ (14:9) 10 Or, Judas l’Iscariote, l’un des Douze, alla vers les Princes des prêtres pour livrer Jésus. (14:10) 11 Après l’avoir entendu, ils furent dans la joie et promirent de lui donner de l’argent. Et Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer. (14:11) 12 Le premier jour des Azymes, où l’on immolait la Pâque, ses disciples dirent à Jésus : “ Où voulez-vous que nous allions vous préparer ce qu’il faut pour manger la Pâque ? ˮ (14:12) 13 Et il envoya deux de ses disciples, et leur dit : “ Allez à la ville ; vous rencontrerez un homme portant une cruche d’eau, suivez-le. (14:13) 14 Quelque part qu’il entre, dites au propriétaire de la maison : Le Maître te fait dire : Où est la salle où je pourrai manger la Pâque avec mes disciples ? (14:14) 15 Et il vous montrera un grand cénacle meublé et tout prêt : faites-nous là les préparatifs. ˮ (14:15) 16 Ses disciples partirent et allèrent à la ville ; et ils trouvèrent les choses comme il le leur avait dit, et ils préparèrent la Pâque. (14:16) 17 Sur le soir, Jésus vint avec les Douze. (14:17) 18 Pendant qu’ils étaient à table et mangeaient, Jésus dit : “ Je vous le dis en vérité, un de vous me trahira ; celui qui mange avec moi ! ˮ (14:18) 19 Et ils se mirent à s’attrister et à lui dire l’un après l’autre : “ Est-ce moi ? ˮ (14:19) 20 Il leur répondit : “ C’est un des Douze, qui met avec moi la main dans le plat. (14:20) 21 Pour le Fils de l’homme, il s’en va, ainsi qu’il est écrit de lui ; mais malheur à l’homme par qui le Fils de l’homme est trahi ! Mieux vaudrait pour cet homme qu’il ne fût pas né. ˮ (14:21) 22 Pendant le repas, Jésus prit du pain, et après avoir prononcé une bénédiction, il le rompit, et le leur donna, en disant : “ Prenez, ceci est mon corps. ˮ (14:22) 23 Il prit ensuite la coupe, et, ayant rendu grâces, il la leur donna, et ils en burent tous. (14:23) 24 Et il leur dit : “ Ceci est mon sang, le sang de la nouvelle alliance, répandu pour la multitude. (14:24) 25 Je vous le dis, en vérité, je ne boirai plus jamais du fruit de la vigne, jusqu’au jour où je le boirai nouveau dans le royaume de Dieu. ˮ (14:25) 26 Après le chant de l’hymne, ils s’en allèrent au mont des Oliviers. (14:26) 27 Alors Jésus leur dit : “ Je serai pour vous tous, cette nuit, une occasion de chute, car il est écrit : Je frapperai le pasteur, et les brebis seront dispersées. (14:27) 28 Mais, après que je serai ressuscité, je serai à votre tête, en Galilée. ˮ (14:28) 29 Pierre lui dit : “ Quand vous seriez pour tous une occasion de chute, vous ne le seriez jamais pour moi. ˮ (14:29) 30 Jésus lui dit : “ Je te le dis, en vérité, aujourd’hui, cette nuit même, avant que le coq ait chanté deux fois, trois fois tu me renieras. ˮ (14:30) 31 Mais Pierre insistait encore plus : “ Quand il me faudrait mourir avec vous, je ne vous renierai point. ˮ Et tous dirent de même. (14:31) 32 Ils arrivèrent à un domaine appelé Gethsémani, et il dit à ses disciples : “ Asseyez-vous ici pendant que je prierai. ˮ (14:32) 33 Et ayant pris avec lui Pierre, Jacques et Jean, il commença à sentir de la frayeur et de l’abattement. (14:33) 34 Et il leur dit : “ Mon âme est triste jusqu’à la mort ; restez ici et veillez. ˮ (14:34) 35 S’étant un peu avancé, il se jeta contre terre ; et il priait que cette heure, s’il se pouvait, s’éloignât de lui. (14:35) 36 Et il disait : “ Abba (Père), tout vous est possible, éloignez de moi ce calice ; cependant, non pas ma volonté, mais la vôtre ! ˮ (14:36) 37 Il vint ensuite et trouva ses disciples endormis ; et il dit à Pierre : “ Simon, tu dors ! Tu n’as pu veiller une heure ! (14:37) 38 Veillez et priez afin que vous n’entriez point en tentation. L’esprit est prompt, mais la chair est faible. ˮ (14:38) 39 Et, s’éloignant de nouveau, il pria, disant les mêmes paroles. (14:39) 40 Puis, étant revenu, il les trouva encore endormis ; car leurs yeux étaient appesantis, et ils ne savaient que lui répondre. (14:40) 41 Il revint une troisième fois et leur dit : “ Dormez, maintenant, et reposez-vous. — C’est assez ! L’heure est venue ; voici que le Fils de l’homme est livré aux mains des pécheurs. (14:41) 42 Levez-vous, allons ; celui qui me trahit est près d’ici. ˮ (14:42) 43 Au même moment, comme il parlait encore, arrive Judas, l’un des Douze, et avec lui une grande troupe armée d’épées et de bâtons, envoyée par les Princes des prêtres, par les Scribes et par les Anciens. (14:43) 44 Le traître leur avait donné ce signe : “ Celui que je baiserai, c’est lui, saisissez-le, et emmenez-le sûrement. ˮ (14:44) 45 Dès qu’il fut arrivé, s’approchant de Jésus, il dit : “ Maître ! ˮ et il le baisa. (14:45) 46 Les autres jetèrent les mains sur lui et l’arrêtèrent. (14:46) 47 Un de ceux qui étaient là, tirant l’épée, en frappa le serviteur du grand prêtre, et lui enleva l’oreille. (14:47) 48 Jésus, prenant la parole, leur dit : “ Vous êtes venus comme à un brigand, avec des épées et des bâtons pour me prendre. (14:48) 49 Tous les jours j’étais parmi vous, enseignant dans le temple, et vous ne m’avez pas arrêté ; mais c’est afin que les Écritures s’accomplissent. ˮ (14:49) 50 Alors tous ses disciples l’abandonnèrent et prirent la fuite. (14:50) 51 Un jeune homme le suivait, couvert seulement d’un drap ; on se saisit de lui ; (14:51) 52 mais il lâcha le drap, et s’enfuit nu de leurs mains. (14:52) 53 Ils emmenèrent Jésus chez le grand prêtre, où s’assemblèrent tous les Princes des prêtres, les Scribes et les Anciens. (14:53) 54 Pierre le suivit de loin, jusque dans l’intérieur de la cour du grand prêtre, et s’étant assis près du feu avec les serviteurs, il se chauffait. (14:54) 55 Cependant les Princes des prêtres et tout le conseil cherchaient un témoignage contre Jésus pour le faire mourir, et ils n’en trouvaient point. (14:55) 56 Car plusieurs déposèrent faussement contre lui, mais les dépositions ne s’accordaient pas. (14:56) 57 Enfin quelques-uns se levant, portèrent contre lui ce faux témoignage : (14:57) 58 “ Nous l’avons entendu dire : Je détruirai ce temple fait de main d’homme, et en trois jours j’en rebâtirai un autre qui ne sera pas fait de main d’homme. ˮ (14:58) 59 Mais sur cela même leurs témoignages ne s’accordaient pas. (14:59) 60 Alors le grand prêtre se leva, et venant au milieu, il interrogea Jésus, disant : “ Ne réponds-tu rien à ce que ces hommes déposent contre toi ? ˮ (14:60) 61 Mais Jésus garda le silence et ne répondit rien. Le grand prêtre l’interrogea de nouveau et lui dit : “ Es-tu le Christ, le Fils de celui qui est Béni ? ˮ (14:61) 62 Jésus lui dit : “ Je le suis, et vous verrez le Fils de l’homme siéger à la droite du Tout-Puissant, et venir environné des nuées du ciel. ˮ (14:62) 63 Alors le grand prêtre déchira ses vêtements et dit : “ Qu’avons-nous donc besoin de témoins ? (14:63) 64 Vous avez entendu le blasphème ; que vous en semble ? ˮ Tous prononcèrent qu’il méritait la mort. (14:64) 65 Et quelques-uns se mirent à cracher sur lui, et, lui voilant le visage, ils le frappaient du poing, en lui disant : “ Devine ˮ ; et les valets le souffletaient. (14:65) 66 Pendant que Pierre était en bas, dans la cour, il vint une des servantes du grand prêtre ; (14:66) 67 et voyant Pierre qui se chauffait, elle le regarda et lui dit : “ Toi aussi, tu étais avec Jésus de Nazareth. ˮ (14:67) 68 Mais il le nia, en disant : “ Je ne sais, ni ne comprends ce que tu veux dire. ˮ Puis il s’en alla, gagnant le vestibule ; et le coq chanta. (14:68) 69 La servante l’ayant aperçu de nouveau, se mit à dire aux assistants : “ Voilà un de ces gens-là. ˮ (14:69) 70 Et il le nia de nouveau. Un peu après, ceux qui étaient là dirent à Pierre : “ Tu es certainement des leurs, car tu es Galiléen. ˮ (14:70) 71 Alors il se mit à faire des imprécations et à dire avec serment : “ Je ne connais pas l’homme dont vous parlez. ˮ (14:71) 72 Et aussitôt, pour la seconde fois, le coq chanta. Et Pierre se souvint de la parole que Jésus lui avait dite : “ Avant que le coq ait chanté deux fois, trois fois tu me renieras ˮ ; et il se mit à pleurer. (14:72) Marc
14:1-72
14Nouvelle édition de Genève
Édition de 1979 © Copyright.[+]
1 La fête de Pâque et des pains sans levain devait avoir lieu deux jours après. Les principaux sacrificateurs et les scribes cherchaient les moyens d’arrêter Jésus par ruse, et de le faire mourir. (14:1) 2 Car ils disaient : Que ce ne soit pas pendant la fête, afin qu’il n’y ait pas de tumulte parmi le peuple. (14:2) 3 Comme Jésus était à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux, une femme entra, pendant qu’il se trouvait à table. Elle tenait un vase d’albâtre, qui renfermait un parfum de nard pur de grand prix ; et, ayant rompu le vase, elle répandit le parfum sur la tête de Jésus. (14:3) 4 Quelques-uns exprimèrent entre eux leur indignation : A quoi bon perdre ce parfum ? (14:4) 5 On aurait pu le vendre plus de trois cents deniers, et les donner aux pauvres. Et ils s’irritaient contre cette femme. (14:5) 6 Mais Jésus dit : Laissez-la. Pourquoi lui faites-vous de la peine ? Elle a fait une bonne action à mon égard ; (14:6) 7 car vous avez toujours les pauvres avec vous, et vous pouvez leur faire du bien quand vous voulez, mais vous ne m’avez pas toujours. (14:7) 8 Elle a fait ce qu’elle a pu ; elle a d’avance embaumé mon corps pour la sépulture. (14:8) 9 Je vous le dis en vérité, partout où la bonne nouvelle sera prêchée, dans le monde entier, on racontera aussi en mémoire de cette femme ce qu’elle a fait. (14:9) 10 Judas Iscariot, l’un des douze, alla vers les principaux sacrificateurs, afin de leur livrer Jésus. (14:10) 11 Après l’avoir entendu, ils furent dans la joie, et promirent de lui donner de l’argent. Et Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer. (14:11) 12 Le premier jour des pains sans levain, où l’on immolait la Pâque, les disciples de Jésus lui dirent : Où veux-tu que nous allions te préparer la Pâque ? (14:12) 13 Et il envoya deux de ses disciples, et leur dit : Allez à la ville ; vous rencontrerez un homme portant une cruche d’eau, suivez-le. (14:13) 14 Où qu’il entre, dites au maître de la maison : Le maître dit : Où est le lieu où je mangerai la Pâque avec mes disciples ? (14:14) 15 Et il vous montrera une grande chambre haute, meublée et toute prête : c’est là que vous nous préparerez la Pâque. (14:15) 16 Les disciples partirent, arrivèrent à la ville, et trouvèrent les choses comme il le leur avait dit ; et ils préparèrent la Pâque. (14:16) 17 Le soir étant venu, il arriva avec les douze. (14:17) 18 Pendant qu’ils étaient à table et qu’ils mangeaient, Jésus dit : Je vous le dis en vérité, l’un de vous, qui mange avec moi, me livrera. (14:18) 19 Ils commencèrent à s’attrister, et à lui dire, l’un après l’autre : Est-ce moi ? (14:19) 20 Il leur répondit : C’est l’un des douze, qui met avec moi la main dans le plat. (14:20) 21 Le Fils de l’homme s’en va selon ce qui est écrit de lui. Mais malheur à l’homme par qui le Fils de l’homme est livré ! Mieux vaudrait pour cet homme qu’il ne soit pas né. (14:21) 22 Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant : Prenez, ceci est mon corps. (14:22) 23 Il prit ensuite une coupe ; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, et ils en burent tous. (14:23) 24 Et il leur dit : Ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour beaucoup. (14:24) 25 Je vous le dis en vérité, je ne boirai plus jamais du fruit de la vigne, jusqu’au jour où je le boirai nouveau dans le royaume de Dieu. (14:25) 26 Après avoir chanté les cantiques, ils se rendirent à la montagne des Oliviers. (14:26) 27 Jésus leur dit : Vous serez tous scandalisés ; car il est écrit : Je frapperai le berger, et les brebis seront dispersées. (14:27) 28 Mais, après que je serai ressuscité, je vous précéderai en Galilée. (14:28) 29 Pierre lui dit : Quand tous seraient scandalisés, je ne serai pas scandalisé. (14:29) 30 Et Jésus lui dit : Je te le dis en vérité, toi, aujourd’hui, cette nuit même, avant que le coq chante deux fois, tu me renieras trois fois. (14:30) 31 Mais Pierre reprit plus fortement : Quand il me faudrait mourir avec toi, je ne te renierai pas. Et tous dirent la même chose. (14:31) 32 Ils allèrent ensuite dans un lieu appelé Gethsémané, et Jésus dit à ses disciples : Asseyez-vous ici, pendant que je prierai. (14:32) 33 Il prit avec lui Pierre, Jacques et Jean, et il commença à éprouver de la frayeur et des angoisses. (14:33) 34 Il leur dit : Mon âme est triste jusqu’à la mort ; restez ici, et veillez. (14:34) 35 Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta contre terre, et pria que, s’il était possible, cette heure s’éloigne de lui. (14:35) 36 Il disait : Abba, Père, toutes choses te sont possibles, éloigne de moi cette coupe ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. (14:36) 37 Et il vint vers les disciples, qu’il trouva endormis, et il dit à Pierre : Simon, tu dors ! Tu n’as pu veiller une heure ! (14:37) 38 Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas en tentation ; l’esprit est bien disposé, mais la chair est faible. (14:38) 39 Il s’éloigna de nouveau, et fit la même prière. (14:39) 40 Il revint, et les trouva encore endormis ; car leurs yeux étaient appesantis. Ils ne surent que lui répondre. (14:40) 41 Il revint pour la troisième fois, et leur dit : Dormez maintenant, et reposez-vous ! C’est assez ! L’heure est venue ; voici, le Fils de l’homme est livré aux mains des pécheurs. (14:41) 42 Levez-vous, allons ; voici, celui qui me livre s’approche. (14:42) 43 Et aussitôt, comme il parlait encore, arriva Judas, l’un des douze, et avec lui une foule armée d’épées et de bâtons, envoyée par les principaux sacrificateurs, par les scribes et par les anciens. (14:43) 44 Celui qui le livrait leur avait donné ce signe : Celui à qui je donnerai un baiser, c’est lui ; saisissez-le, et emmenez-le sûrement. (14:44) 45 Dès qu’il fut arrivé, il s’approcha de Jésus, disant : Rabbi ! Et il lui donna un baiser. (14:45) 46 Alors ces gens mirent la main sur Jésus, et le saisirent. (14:46) 47 Un de ceux qui étaient là, tirant l’épée, frappa le serviteur du souverain sacrificateur, et lui emporta l’oreille. (14:47) 48 Jésus, prenant la parole, leur dit : Vous êtes venus, comme après un brigand, avec des épées et des bâtons, pour vous emparer de moi. (14:48) 49 J’étais tous les jours parmi vous, enseignant dans le temple, et vous ne m’avez pas saisi. Mais c’est afin que les Ecritures soient accomplies. (14:49) 50 Alors tous l’abandonnèrent, et prirent la fuite. (14:50) 51 Un jeune homme le suivait, n’ayant sur le corps qu’un drap. On se saisit de lui ; (14:51) 52 mais il lâcha son vêtement, et se sauva tout nu. (14:52) 53 Ils emmenèrent Jésus chez le souverain sacrificateur, où s’assemblèrent tous les principaux sacrificateurs, les anciens et les scribes. (14:53) 54 Pierre le suivit de loin jusque dans l’intérieur de la cour du souverain sacrificateur ; il s’assit avec les serviteurs, et il se chauffait près du feu. (14:54) 55 Les principaux sacrificateurs et tout le sanhédrin cherchaient un témoignage contre Jésus, pour le faire mourir, et ils n’en trouvaient point ; (14:55) 56 car plusieurs rendaient de faux témoignages contre lui, mais les témoignages ne s’accordaient pas. (14:56) 57 Quelques-uns se levèrent, et portèrent un faux témoignage contre lui, disant : (14:57) 58 Nous l’avons entendu dire : Je détruirai ce temple fait de main d’homme, et en trois jours j’en bâtirai un autre qui ne sera pas fait de main d’homme. (14:58) 59 Même sur ce point-là leur témoignage ne s’accordait pas. (14:59) 60 Alors le souverain sacrificateur, se levant au milieu de l’assemblée, interrogea Jésus, et dit : Ne réponds-tu rien ? Qu’est-ce que ces gens déposent contre toi ? (14:60) 61 Jésus garda le silence, et ne répondit rien. Le souverain sacrificateur l’interrogea de nouveau, et lui dit : Es-tu le Christ, le Fils du Dieu béni ? (14:61) 62 Jésus répondit : Je le suis. Et vous verrez le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel. (14:62) 63 Alors le souverain sacrificateur déchira ses vêtements, et dit : Qu’avons-nous encore besoin de témoins ? (14:63) 64 Vous avez entendu le blasphème. Que vous en semble ? Tous le condamnèrent comme méritant la mort. (14:64) 65 Et quelques-uns se mirent à cracher sur lui, à lui voiler le visage et à le frapper à coups de poing, en lui disant : Devine ! Et les serviteurs le reçurent en lui donnant des soufflets. (14:65) 66 Pendant que Pierre était en bas dans la cour, il vint une des servantes du souverain sacrificateur. (14:66) 67 Voyant Pierre qui se chauffait, elle le regarda, et lui dit : Toi aussi, tu étais avec Jésus de Nazareth. (14:67) 68 Il le nia, disant : Je ne sais pas, je ne comprends pas ce que tu veux dire. Puis il sortit pour aller dans le vestibule. [Et le coq chanta.] (14:68) 69 La servante, l’ayant vu, se mit de nouveau à dire à ceux qui étaient présents : Celui-ci est de ces gens-là. Et il le nia de nouveau. (14:69) 70 Peu après, ceux qui étaient présents dirent encore à Pierre : Certainement tu es de ces gens-là, car tu es Galiléen. (14:70) 71 Alors il commença à faire des imprécations et à jurer : Je ne connais pas cet homme dont vous parlez. (14:71) 72 Aussitôt, pour la seconde fois, le coq chanta. Et Pierre se souvint de la parole que Jésus lui avait dite : Avant que le coq chante deux fois, tu me renieras trois fois. Et en y réfléchissant, il pleurait. (14:72) Marc
14:1-72
15Traduction Louis Segond 21
Édition de 2007 © Copyright.[+]
1 La fête de Pâque et des pains sans levain devait avoir lieu deux jours après. Les principaux sacrificateurs et les scribes cherchaient les moyens d’arrêter Jésus par ruse, et de le faire mourir. (14:1) 2 Car ils disaient : Que ce ne soit pas pendant la fête, afin qu’il n’y ait pas de tumulte parmi le peuple. (14:2) 3 Comme Jésus était à Béthanie, dans la maison de Simon le lépreux, une femme entra, pendant qu’il se trouvait à table. Elle tenait un vase d’albâtre, qui renfermait un parfum de nard pur de grand prix ; et, ayant rompu le vase, elle répandit le parfum sur la tête de Jésus. (14:3) 4 Quelques-uns exprimèrent entre eux leur indignation : À quoi bon perdre ce parfum ? (14:4) 5 On aurait pu le vendre plus de trois cents deniers, et les donner aux pauvres. Et ils s’irritaient contre cette femme. (14:5) 6 Mais Jésus dit : Laissez-la. Pourquoi lui faites-vous de la peine ? Elle a fait une bonne action à mon égard ; (14:6) 7 car vous avez toujours les pauvres avec vous, et vous pouvez leur faire du bien quand vous voulez, mais vous ne m’avez pas toujours. (14:7) 8 Elle a fait ce qu’elle a pu ; elle a d’avance embaumé mon corps pour la sépulture. (14:8) 9 Je vous le dis en vérité, partout où la bonne nouvelle sera prêchée, dans le monde entier, on racontera aussi en mémoire de cette femme ce qu’elle a fait. (14:9) 10 Judas Iscariot, l’un des douze, alla vers les principaux sacrificateurs, afin de leur livrer Jésus. (14:10) 11 Après l’avoir entendu, ils furent dans la joie, et promirent de lui donner de l’argent. Et Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer. (14:11) 12 Le premier jour des pains sans levain, où l’on immolait la Pâque, les disciples de Jésus lui dirent : Où veux-tu que nous allions te préparer la Pâque ? (14:12) 13 Et il envoya deux de ses disciples, et leur dit : Allez à la ville ; vous rencontrerez un homme portant une cruche d’eau, suivez-le. (14:13) 14 Quelque part qu’il entre, dites au maître de la maison : Le maître dit : Où est le lieu où je mangerai la Pâque avec mes disciples ? (14:14) 15 Et il vous montrera une grande chambre haute, meublée et toute prête : c’est là que vous nous préparerez la Pâque. (14:15) 16 Les disciples partirent, arrivèrent à la ville, et trouvèrent les choses comme il le leur avait dit ; et ils préparèrent la Pâque. (14:16) 17 Le soir étant venu, il arriva avec les douze. (14:17) 18 Pendant qu’ils étaient à table et qu’ils mangeaient, Jésus dit : Je vous le dis en vérité, l’un de vous, qui mange avec moi, me livrera. (14:18) 19 Ils commencèrent à s’attrister, et à lui dire, l’un après l’autre : Est-ce moi ? (14:19) 20 Il leur répondit : C’est l’un des douze, qui met avec moi la main dans le plat. (14:20) 21 Le Fils de l’homme s’en va selon ce qui est écrit de lui. Mais malheur à l’homme par qui le Fils de l’homme est livré ! Mieux vaudrait pour cet homme qu’il ne fût pas né. (14:21) 22 Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant : Prenez, ceci est mon corps. (14:22) 23 Il prit ensuite une coupe ; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, et ils en burent tous. (14:23) 24 Et il leur dit : Ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour plusieurs. (14:24) 25 Je vous le dis en vérité, je ne boirai plus jamais du fruit de la vigne, jusqu’au jour où je le boirai nouveau dans le royaume de Dieu. (14:25) 26 Après avoir chanté les cantiques, ils se rendirent à la montagne des oliviers. (14:26) 27 Jésus leur dit : Vous serez tous scandalisés ; car il est écrit : Je frapperai le berger, et les brebis seront dispersées. (14:27) 28 Mais, après que je serai ressuscité, je vous précéderai en Galilée. (14:28) 29 Pierre lui dit : Quand tous seraient scandalisés, je ne serai pas scandalisé. (14:29) 30 Et Jésus lui dit : Je te le dis en vérité, toi, aujourd’hui, cette nuit même, avant que le coq chante deux fois, tu me renieras trois fois. (14:30) 31 Mais Pierre reprit plus fortement : Quand il me faudrait mourir avec toi, je ne te renierai pas. Et tous dirent la même chose. (14:31) 32 Ils allèrent ensuite dans un lieu appelé Gethsémané, et Jésus dit à ses disciples : Asseyez-vous ici, pendant que je prierai. (14:32) 33 Il prit avec lui Pierre, Jacques et Jean, et il commença à éprouver de la frayeur et des angoisses. (14:33) 34 Il leur dit : Mon âme est triste jusqu’à la mort ; restez ici, et veillez. (14:34) 35 Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta contre terre, et pria que, s’il était possible, cette heure s’éloignât de lui. (14:35) 36 Il disait : Abba, Père, toutes choses te sont possibles, éloigne de moi cette coupe ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. (14:36) 37 Et il vint vers les disciples, qu’il trouva endormis, et il dit à Pierre : Simon, tu dors ! Tu n’as pu veiller une heure ! (14:37) 38 Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas en tentation ; l’esprit est bien disposé, mais la chair est faible. (14:38) 39 Il s’éloigna de nouveau, et fit la même prière. (14:39) 40 Il revint, et les trouva encore endormis ; car leurs yeux étaient appesantis. Ils ne surent que lui répondre. (14:40) 41 Il revint pour la troisième fois, et leur dit : Dormez maintenant, et reposez-vous ! C’est assez ! L’heure est venue ; voici, le Fils de l’homme est livré aux mains des pécheurs. (14:41) 42 Levez-vous, allons ; voici, celui qui me livre s’approche. (14:42) 43 Et aussitôt, comme il parlait encore, arriva Judas l’un des douze, et avec lui une foule armée d’épées et de bâtons, envoyée par les principaux sacrificateurs, par les scribes et par les anciens. (14:43) 44 Celui qui le livrait leur avait donné ce signe : Celui que je baiserai, c’est lui ; saisissez-le, et emmenez-le sûrement. (14:44) 45 Dès qu’il fut arrivé, il s’approcha de Jésus, disant : Rabbi ! Et il le baisa. (14:45) 46 Alors ces gens mirent la main sur Jésus, et le saisirent. (14:46) 47 Un de ceux qui étaient là, tirant l’épée, frappa le serviteur du souverain sacrificateur, et lui emporta l’oreille. (14:47) 48 Jésus, prenant la parole, leur dit : Vous êtes venus, comme après un brigand, avec des épées et des bâtons, pour vous emparer de moi. (14:48) 49 J’étais tous les jours parmi vous, enseignant dans le temple, et vous ne m’avez pas saisi. Mais c’est afin que les Écritures soient accomplies. (14:49) 50 Alors tous l’abandonnèrent, et prirent la fuite. (14:50) 51 Un jeune homme le suivait, n’ayant sur le corps qu’un drap. On se saisit de lui ; (14:51) 52 mais il lâcha son vêtement, et se sauva tout nu. (14:52) 53 Ils emmenèrent Jésus chez le souverain sacrificateur, où s’assemblèrent tous les principaux sacrificateurs, les anciens et les scribes. (14:53) 54 Pierre le suivit de loin jusque dans l’intérieur de la cour du souverain sacrificateur ; il s’assit avec les serviteurs, et il se chauffait près du feu. (14:54) 55 Les principaux sacrificateurs et tout le sanhédrin cherchaient un témoignage contre Jésus, pour le faire mourir, et ils n’en trouvaient point ; (14:55) 56 car plusieurs rendaient de faux témoignages contre lui, mais les témoignages ne s’accordaient pas. (14:56) 57 Quelques-uns se levèrent, et portèrent un faux témoignage contre lui, disant : (14:57) 58 Nous l’avons entendu dire : Je détruirai ce temple fait de main d’homme, et en trois jours j’en bâtirai un autre qui ne sera pas fait de main d’homme. (14:58) 59 Même sur ce point-là leur témoignage ne s’accordait pas. (14:59) 60 Alors le souverain sacrificateur, se levant au milieu de l’assemblée, interrogea Jésus, et dit : Ne réponds-tu rien ? Qu’est-ce que ces gens déposent contre toi ? (14:60) 61 Jésus garda le silence, et ne répondit rien. Le souverain sacrificateur l’interrogea de nouveau, et lui dit : Es-tu le Christ, le Fils du Dieu béni ? (14:61) 62 Jésus répondit : Je le suis. Et vous verrez le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel. (14:62) 63 Alors le souverain sacrificateur déchira ses vêtements, et dit : Qu’avons-nous encore besoin de témoins ? (14:63) 64 Vous avez entendu le blasphème. Que vous en semble ? Tous le condamnèrent comme méritant la mort. (14:64) 65 Et quelques-uns se mirent à cracher sur lui, à lui voiler le visage et à le frapper à coups de poing, en lui disant : Devine ! Et les serviteurs le reçurent en lui donnant des soufflets. (14:65) 66 Pendant que Pierre était en bas dans la cour, il vint une des servantes du souverain sacrificateur. (14:66) 67 Voyant Pierre qui se chauffait, elle le regarda, et lui dit : Toi aussi, tu étais avec Jésus de Nazareth. (14:67) 68 Il le nia, disant : Je ne sais pas, je ne comprends pas ce que tu veux dire. Puis il sortit pour aller dans le vestibule. Et le coq chanta. (14:68) 69 La servante, l’ayant vu, se mit de nouveau à dire à ceux qui étaient présents : Celui-ci est de ces gens-là. Et il le nia de nouveau. (14:69) 70 Peu après, ceux qui étaient présents dirent encore à Pierre : Certainement tu es de ces gens-là, car tu es Galiléen. (14:70) 71 Alors il commença à faire des imprécations et à jurer : Je ne connais pas cet homme dont vous parlez. (14:71) 72 Aussitôt, pour la seconde fois, le coq chanta. Et Pierre se souvint de la parole que Jésus lui avait dite : Avant que le coq chante deux fois, tu me renieras trois fois. Et en y réfléchissant, il pleurait. (14:72) Marc
14:1-72