Comparateur de Bibles

De à
Préférences d'affichage Afficher par défaut :

Afficher uniquement les traductions en :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :

1Traduction par David Martin
Édition de 1744, libre de droits.
1 Certainement l’argent a sa veine, et l’or a un lieu d’où on le tire pour l’affiner. (28:1) 2 Le fer se tire de la poussière, et la pierre étant fondue rend de l’airain. (28:2) 3 Il a mis un bout aux ténèbres, tellement qu’on découvre le bout de toutes choses, même les pierres les plus cachées, et qui sont dans l’ombre de la mort. (28:3) 4 Le torrent se débordant d’auprès d’un lieu habité, se jette dans des lieux où l’on ne met plus le pied, mais ses eaux se tarissent et s’écoulent par le travail des hommes. (28:4) 5 C’est de la terre que sort le pain, et au dessous elle est renversée, et elle est en feu. (28:5) 6 Ses pierres sont le lieu d’où l’on tire les Saphirs ; on y trouve aussi la poudre d’or. (28:6) 7 L’oiseau de proie n’en a point connu le sentier, et l’œil du milan ne l’a point regardé. (28:7) 8 Les fans du lion n’y ont point marché, le vieux lion n’a point passé par là. (28:8) 9 L’homme met sa main aux cailloux, et renverse les montagnes jusqu’aux racines. (28:9) 10 Il fait passer les ruisseaux au travers des rochers fendus, et son œil voit tout ce qui y est de précieux. (28:10) 11 Il arrête le cours des rivières, et il tire dehors et expose à la lumière ce qui est caché. (28:11) 12 Mais d’où recouvrera-t-on la sagesse ? et où est le lieu de l’intelligence ? (28:12) 13 L’homme ne connaît pas sa valeur, et elle ne se trouve pas dans la terre des vivants. (28:13) 14 L’abîme dit : Elle n’est pas en moi ; et la mer dit : Elle n’est pas avec moi. (28:14) 15 Elle ne se donne point pour du fin or, et elle ne s’achète point au poids de l’argent. (28:15) 16 On ne l’échange point avec l’or d’Ophir, ni avec l’Onyx précieux, ni avec le Saphir. (28:16) 17 L’or ni le diamant n’approchent point de son prix, et on ne la donnera point en échange pour un vase de fin or. (28:17) 18 Il ne se parlera point de corail ni de pierre précieuse ; et le prix de la sagesse monte plus haut que celui des perles. (28:18) 19 La topaze d’Ethiopie n’approchera point de son prix, et elle ne sera point échangée contre le pur or. (28:19) 20 D’où vient donc la sagesse ? et où est le lieu de l’intelligence ? (28:20) 21 Elle est couverte aux yeux de tout homme vivant, et elle est cachée aux oiseaux des cieux. (28:21) 22 Le gouffre et la mort disent : Nous avons entendu de nos oreilles parler d’elle. (28:22) 23 C’est Dieu qui en sait le chemin, et qui sait où elle est. (28:23) 24 Car c’est lui qui voit jusqu’aux extrémités du monde, et qui regarde sous tous les cieux. (28:24) 25 Quand il mettait le poids au vent, et qu’il pesait les eaux par mesure ; (28:25) 26 Quand il prescrivait une loi à la pluie, et le chemin à l’éclair des tonnerres ; (28:26) 27 Alors il la vit, et la manifesta ; il la prépara, et même il la sonda jusqu’au fond. (28:27) 28 Puis il dit à l’homme : Voilà, la crainte du Seigneur est la sagesse, et se détourner du mal c’est l’intelligence. (28:28) Job
28:1-28
2Traduction King James revue par B. Blayney
Édition de 1769, libre de droits (hors GB).
1 Surely there is a vein for the silver, and a place for gold where they fine it. (28:1) 2 Iron is taken out of the earth, and brass is molten out of the stone. (28:2) 3 He setteth an end to darkness, and searcheth out all perfection : the stones of darkness, and the shadow of death. (28:3) 4 The flood breaketh out from the inhabitant ; even the waters forgotten of the foot : they are dried up, they are gone away from men. (28:4) 5 As for the earth, out of it cometh bread : and under it is turned up as it were fire. (28:5) 6 The stones of it are the place of sapphires : and it hath dust of gold. (28:6) 7 There is a path which no fowl knoweth, and which the vulture’s eye hath not seen : (28:7) 8 The lion’s whelps have not trodden it, nor the fierce lion passed by it. (28:8) 9 He putteth forth his hand upon the rock ; he overturneth the mountains by the roots. (28:9) 10 He cutteth out rivers among the rocks ; and his eye seeth every precious thing. (28:10) 11 He bindeth the floods from overflowing ; and the thing that is hid bringeth he forth to light. (28:11) 12 But where shall wisdom be found ? and where is the place of understanding ? (28:12) 13 Man knoweth not the price thereof ; neither is it found in the land of the living. (28:13) 14 The depth saith, It is not in me : and the sea saith, It is not with me. (28:14) 15 It cannot be gotten for gold, neither shall silver be weighed for the price thereof. (28:15) 16 It cannot be valued with the gold of Ophir, with the precious onyx, or the sapphire. (28:16) 17 The gold and the crystal cannot equal it : and the exchange of it shall not be for jewels of fine gold. (28:17) 18 No mention shall be made of coral, or of pearls : for the price of wisdom is above rubies. (28:18) 19 The topaz of Ethiopia shall not equal it, neither shall it be valued with pure gold. (28:19) 20 Whence then cometh wisdom ? and where is the place of understanding ? (28:20) 21 Seeing it is hid from the eyes of all living, and kept close from the fowls of the air. (28:21) 22 Destruction and death say, We have heard the fame thereof with our ears. (28:22) 23 God understandeth the way thereof, and he knoweth the place thereof. (28:23) 24 For he looketh to the ends of the earth, and seeth under the whole heaven ; (28:24) 25 To make the weight for the winds ; and he weigheth the waters by measure. (28:25) 26 When he made a decree for the rain, and a way for the lightning of the thunder : (28:26) 27 Then did he see it, and declare it ; he prepared it, yea, and searched it out. (28:27) 28 And unto man he said, Behold, the fear of the LORD, that is wisdom ; and to depart from evil is understanding. (28:28) Job
28:1-28
3Traduction revue par J. F. Ostervald
Édition de 1823, libre de droits.
1 Certainement, l’argent a sa veine, et l’or a un lieu d’où on le tire pour l’affiner. (28:1) 2 Le fer se tire de la poussière, et la pierre de mine fondue rend de l’airain. (28:2) 3 L’homme met une fin aux ténèbres, de sorte qu’il recherche le bout de toutes choses, même les pierres précieuses qui sont dans l’obscurité et dans l’ombre de la mort. (28:3) 4 Le torrent, se débordant d’un lieu habité, se jette dans les lieux où l’on ne met plus le pied ; mais ses eaux enfin se tarissent, et s’écoulent par le travail des hommes. (28:4) 5 C’est de la terre que sort le pain, et au-dessous elle est renversée, comme par le feu. (28:5) 6 Ses pierres sont le lieu où se trouvent les saphirs, et la poudre d’or y est. (28:6) 7 L’oiseau de proie n’en a point connu le chemin, et l’œil du milan ne l’a point découvert. (28:7) 8 Les jeunes lions n’y ont point marché ; le vieux lion n’a point passé par là. (28:8) 9 L’homme met la main aux pierres les plus dures, et renverse les montagnes jusqu’aux fondemens. (28:9) 10 Il fait passer les ruisseaux au travers des rochers fendus, et son œil découvre tout ce qui y est de précieux. (28:10) 11 Il arrête les fleuves, afin d’en empêcher le cours, et il met au jour ce qui y est caché. (28:11) 12 Mais où trouvera-t-on la sagesse ? Et où est le lieu de l’intelligence ? (28:12) 13 L’homme ne connaît pas son prix ; et elle ne se trouve pas dans la terre des vivans. (28:13) 14 L’abîme dit : Elle n’est pas en moi ; et la mer dit : Elle n’est pas avec moi. (28:14) 15 Elle ne se donne point pour de l’or fin, et elle ne s’achète point au poids de l’argent. (28:15) 16 On ne l’échange point avec l’or d’Ophir, ni avec l’onyx précieux, ni avec le saphir. (28:16) 17 L’or ni le diamant ne sauraient approcher de son prix, et on ne la donnera point en échange pour un vase d’or fin. (28:17) 18 En comparaison d’elle, on ne parlera point de corail ni de béril ; et le prix de la sagesse surpasse celui des perles. (28:18) 19 La topaze d’Ethiopie n’approchera point de son prix, et la sagesse ne sera point échangée contre l’or le plus pur. (28:19) 20 D’où vient donc la sagesse ? Et où est le lieu de l’intelligence ? (28:20) 21 Elle est couverte aux yeux de tout homme vivant, et cachée aux oiseaux des cieux. (28:21) 22 Le gouffre et la mort disent : Nous avons entendu parler d’elle de nos oreilles. (28:22) 23 C’est Dieu qui en sait le chemin, et qui sait où elle est. (28:23) 24 Car c’est lui qui voit jusqu’aux extrémités du monde, et qui regarde sous tous les cieux. (28:24) 25 Quand il donnait du poids au vent, et qu’il pesait et mesurait les eaux ; (28:25) 26 Quand il prescrivait une loi à la pluie, et qu’il marquait le chemin à l’éclair des tonnerres ; (28:26) 27 Alors il la vit et la découvrit ; il la prépara, et même, il la sonda jusqu’au fond. (28:27) 28 Puis il dit à l’homme : Voilà, la crainte du Seigneur est la vraie sagesse, et l’intelligence consiste à se détourner du mal. (28:28) Job
28:1-28
4Traduction par H.-A. Perret-Gentil
Édition de 1847-1861, libre de droits.
1 Oui, on a pu trouver la source de l’argent, et le lieu où gît cet or qu’on affine ; (28:1) 2 on extrait le fer de la terre, et la fusion change la pierre en airain ; (28:2) 3 on sait faire cesser les ténèbres, et sonder parfaitement la roche obscure et sombre : (28:3) 4 on perce un puits loin des lieux habités ; les pieds [du mineur] oublient de le servir, et il est là suspendu, loin des humains il est balancé, (28:4) 5 La terre d’où sort la nourriture, est dans ses profondeurs bouleversée comme par le feu ; (28:5) 6 c’est dans ses pierres qu’est le lieu du saphir couvert d’une poudre d’or ; (28:6) 7 nul oiseau de proie n’en sait le sentier, et l’œil du vautour ne le découvre pas, (28:7) 8 il n’est point foulé par les bêtes sauvages, et le lion n’y passe point. (28:8) 9 L’homme met la main au roc le plus dur, et fait par leurs bases crouler des montagnes ; (28:9) 10 Dans le rocher il ouvre des canaux, et son œil voit alors tout ce qui est précieux ; (28:10) 11 il arrête les eaux qui suintent, et produit au jour ce qui était caché. (28:11) 12 Mais la sagesse, où peut-on la trouver ? Et quel est donc le lieu où gît la science ? (28:12) 13 L’homme ne saurait en faire l’estimation, et elle ne se trouve pas sur la terre des vivants. (28:13) 14 L’abîme dit : Elle n’est pas chez moi ! et la mer dit : Elle n’est pas avec moi ! (28:14) 15 On ne l’obtient point contre de l’or fin, et pour la payer on ne pèse pas d’argent. (28:15) 16 On ne la met point dans la même balance avec l’or pur d’Ophir, avec le précieux onyx et le saphir. (28:16) 17 On ne peut lui comparer l’or, ni le verre, ni la vaisselle d’or, comme son équivalent. (28:17) 18 A côté d’elle on ne saurait citer ni les coraux, ni le cristal ; et qui aurait la sagesse, aurait plus que des perles. (28:18) 19 On ne peut lui comparer la topaze d’Ethiopie, ni la peser avec l’or affiné. (28:19) 20 La sagesse donc, d’où vient-elle ? et où donc est le séjour de la science ? (28:20) 21 Elle est cachée aux yeux de tous les vivants, et voilée aux oiseaux des Cieux. (28:21) 22 L’abîme et la mort disent : De nos oreilles nous en ouïmes parler. (28:22) 23 Dieu en sait le chemin, et Il en connaît le séjour ; (28:23) 24 car Il voit jusqu’aux bouts de la terre, et son regard embrasse tout ce qui est sous le ciel. (28:24) 25 Quand Il donnait une pesanteur au vent, et qu’il pondérait les eaux avec mesure ; (28:25) 26 quand Il traçait à la pluie des lois, et une route à la foudre bruyante ; (28:26) 27 alors Il la voyait, et Il la proclama, Il l’établit, et la contrôla, (28:27) 28 et Il dit à l’homme : Voici, la crainte du Seigneur, c’est là la sagesse, et fuir le mal, c’est là la science. (28:28) Job
28:1-28
5Traduction par L. I. Lemaistre de Saci
Édition de 1855, libre de droits.
1 L’ARGENT a un principe et une source de ses veines, et l’or a un lieu où il se forme. (28:1) 2 Le fer se tire de la terre ; et la pierre étant fondue par la chaleur se change en airain. (28:2) 3 Il a borné le temps des ténèbres ; il considère lui-même la fin de toutes choses, et la pierre même ensevelie dans l’obscurité et dans l’ombre de la mort. (28:3) 4 Le torrent divise d’avec le peuple voyageur et étranger, ceux que le pied de l’homme pauvre a oubliés, et qui sont hors de la voie. (28:4) 5 La terre d’où le pain naissait comme de son lieu, a été renversée par le feu. (28:5) 6 Le saphir se trouve dans ses pierres, et ses mottes sont de l’or. (28:6) 7 L’oiseau a ignoré la route pour y aller, et l’oeil du vautour ne l’a point vue. (28:7) 8 Les enfants des marchands n’y ont point marché, et la lionne n’y a point passé. (28:8) 9 L’homme a étendu sa main contre les rochers, il a renversé les montagnes jusque dans leurs racines. (28:9) 10 Il a ouvert les pierres pour en faire sortir les ruisseaux, et son oeil a vu tout ce qu’il y a de rare et de précieux. (28:10) 11 Il a pénétré jusqu’au fond des fleuves, et il a produit au jour les choses les plus secrètes. (28:11) 12 Mais où trouvera-t-on la sagesse ? et quel est le lieu de l’intelligence ? (28:12) 13 L’homme n’en connaît point le prix, et elle ne se trouve point en la terre de ceux qui vivent dans les délices. (28:13) 14 L’abîme dit, Elle n’est point en moi ; et la mer, Elle n’est point avec moi. (28:14) 15 Elle ne se donne point pour l’or le plus pur, et elle ne s’achète point au poids de l’argent. (28:15) 16 On ne la mettra point en comparaison avec les marchandises des Indes, dont les couleurs sont les plus vives, ni avec la sardonique la plus précieuse, ni avec le saphir. (28:16) 17 On ne lui égalera ni l’or ni le cristal, et on ne la donnera point en échange pour des vases d’or. (28:17) 18 Ce qu’il y a de plus grand et de plus élevé, ne sera pas seulement nommé auprès d’elle ; mais la sagesse a une secrète origine d’où elle se tire. (28:18) 19 On ne la comparera point avec la topaze de l’Ethiopie, ni avec les teintures les plus éclatantes. (28:19) 20 D’où vient donc la sagesse ? et où l’intelligence se trouve-t-elle ? (28:20) 21 Elle est cachée aux yeux de tous ceux qui vivent ; elle est inconnue aux oiseaux mêmes du ciel. (28:21) 22 La perdition et la mort ont dit : Nous avons ouï parler d’elle. (28:22) 23 C’est Dieu qui comprend quelle est sa voie ; c’est lui qui connaît le lieu où elle habite. (28:23) 24 Car il voit le monde d’une extrémité à l’autre, et il considère tout ce qui se passe sous le ciel. (28:24) 25 C’est lui qui a donné du poids aux vents ; et c’est lui qui a pesé et mesuré l’eau. (28:25) 26 Lorsqu’il prescrivait une loi aux pluies, lorsqu’il marquait un chemin aux foudres et aux tempêtes ; (28:26) 27 c’est alors qu’il l’a vue, qu’il l’a découverte, qu’il l’a préparée, et qu’il en a sondé la profondeur. (28:27) 28 Et il a dit à l’homme : La parfaite sagesse est de craindre le Seigneur, et la vraie intelligence est de se retirer du mal. (28:28) Job
28:1-28
6Traduction par A. Rilliet
Édition de 1858, libre de droits.
— Cette traduction ne possède que le Nouveau Testament.
7Traduction par L. Segond & H. Oltramare
Édition de 1874, libre de droits.
1 Il y a pour l’argent une mine d’où on le fait sortir, et pour l’or un lieu d’où on l’extrait pour l’affiner ; (28:1) 2 Le fer se tire de la poussière, et la pierre se fond pour produire l’airain. (28:2) 3 L’homme fait cesser les ténèbres ; il explore, jusque dans les endroits les plus profonds, les pierres cachées dans l’obscurité et dans l’ombre de la mort. (28:3) 4 Il creuse un puits loin des lieux habités ; ses pieds ne lui sont plus en aide, et il est suspendu, balancé, loin des humains. (28:4) 5 La terre, d’où sort le pain, est bouleversée dans ses entrailles comme par le feu. (28:5) 6 Ses pierres contiennent du saphir, et l’on y trouve de la poudre d’or. (28:6) 7 L’oiseau de proie n’en connaît pas le sentier, l’oeil du vautour ne l’a point aperçu ; (28:7) 8 Les plus fiers animaux ne l’ont point foulé, le lion n’y a jamais passé. (28:8) 9 L’homme porte sa main sur le roc, il renverse les montagnes depuis la racine ; (28:9) 10 il ouvre des tranchées dans les rochers, et son oeil contemple tout ce qu’il y a de précieux ; (28:10) 11 il arrête l’écoulement des eaux, et il produit à la lumière ce qui est caché. (28:11) 12 Mais la sagesse, où se trouve-t-elle ? Où est la demeure de l’intelligence ? (28:12) 13 L’homme n’en connaît point le prix ; elle ne se trouve pas dans la terre des vivants. (28:13) 14 L’abîme dit : Élle n’est point en moi ; et la mer dit : Élle n’est point avec moi. (28:14) 15 Élle ne se donne pas contre de l’or pur, elle ne s’achète pas au poids de l’argent ; (28:15) 16 elle ne se pèse pas contre l’or d’Ophir, ni contre le précieux onyx, ni contre le saphir ; (28:16) 17 Élle ne peut se comparer à l’or ni au verre, elle ne peut s’échanger pour un vase d’or fin. (28:17) 18 Le corail et le cristal ne sont rien auprès d’elle : La sagesse vaut plus que les perles. (28:18) 19 La topaze d’Éthiopie n’est point son égale, et l’or pur n’entre pas en balance avec elle. (28:19) 20 D’où vient donc la sagesse ? Où est la demeure de l’intelligence ? (28:20) 21 Élle est cachée aux yeux de tout vivant, elle est cachée aux oiseaux du ciel. (28:21) 22 Le gouffre et la mort disent : Nous en avons entendu parler. (28:22) 23 C’est Dieu qui en sait le chemin, c’est lui qui en connaît la demeure ; (28:23) 24 Car il voit jusqu’aux extrémités de la terre, il aperçoit tout sous les cieux. (28:24) 25 Quand il régla le poids du vent, et qu’il fixa la mesure des eaux, (28:25) 26 Quand il donna des lois à la pluie, et qu’il traça la route de l’éclair et du tonnerre, (28:26) 27 alors il vit la sagesse et la manifesta, il en posa les fondements et la mit à l’épreuve. (28:27) 28 Puis il dit à l’homme : Voici, la crainte du Seigneur, c’est la sagesse ; s’éloigner du mal, c’est l’intelligence. (28:28) Job
28:1-28
8Traduction par J. N. Darby
Édition de 1885, libre de droits.
1 — Oui, il y a pour l’argent [un endroit] d’où on le tire, et un lieu pour l’or qu’on affine ; (28:1) 2 Le fer se tire de la poussière, et la pierre fondue donne le cuivre. (28:2) 3 [L’homme] met fin aux ténèbres et explore jusqu’à l’extrémité de tout, la pierre d’obscurité et de l’ombre de la mort. (28:3) 4 On creuse un puits loin de ceux qui séjournent [sur la terre] ; oubliés du pied [de l’homme], ils sont suspendus, balancés loin des humains. (28:4) 5 La terre,… d’elle sort le pain ; et au-dessous, elle est bouleversée comme par le feu. (28:5) 6 Ses pierres sont le lieu du saphir, et la poussière d’or s’y trouve. (28:6) 7 C’est un sentier que l’oiseau de proie ne connaît pas, et que l’œil du vautour n’a pas aperçu ; (28:7) 8 La bête fauve ne l’a pas foulé, le lion ne l’a pas traversé. (28:8) 9 [L’homme] porte sa main sur le roc dur, il renverse les montagnes depuis la racine ; (28:9) 10 Il creuse des canaux dans les rochers ; et son œil voit tout ce qui est précieux ; (28:10) 11 Il enserre les fleuves pour qu’ils ne suintent pas ; et il produit à la lumière les choses cachées. (28:11) 12 Mais la sagesse, où la trouvera-t-on ? et où est le lieu de l’intelligence ? (28:12) 13 Aucun mortel n’en connaît le prix, et elle ne se trouve pas sur la terre des vivants. (28:13) 14 L’abîme dit : Elle n’est pas en moi ; et la mer dit : Elle n’est pas chez moi. (28:14) 15 Elle ne s’échange pas contre de l’or pur, et l’argent ne se pèse pas pour l’acheter. (28:15) 16 On ne la met pas dans la balance avec l’or d’Ophir, avec l’onyx précieux et le saphir. (28:16) 17 On ne peut lui comparer ni l’or ni le verre, ni l’échanger contre un vase d’or fin. (28:17) 18 [À côté d’elle] le corail et le cristal ne viennent pas dans la mémoire ; et la possession de la sagesse vaut mieux que les perles. (28:18) 19 La topaze d’Éthiopie ne lui est pas comparée, on ne la met pas dans la balance avec l’or pur. (28:19) 20 Mais la sagesse, d’où vient-elle ? et où est le lieu de l’intelligence ? (28:20) 21 Elle est voilée aux yeux de tous les vivants, et elle est cachée aux oiseaux des cieux. (28:21) 22 La destruction et la mort disent : De nos oreilles nous en avons entendu la rumeur. (28:22) 23 Dieu comprend son chemin, et lui, il connaît son lieu. (28:23) 24 Car lui, voit jusqu’aux bouts de la terre : sa vue s’étend sous tous les cieux. (28:24) 25 Quand il fixait au vent sa pesanteur, et qu’il établissait les eaux selon leur mesure ; (28:25) 26 Quand il faisait une loi pour la pluie, et un chemin pour le sillon de la foudre : (28:26) 27 Alors il la vit et la manifesta ; il l’établit, et il la sonda aussi ; (28:27) 28 Et il dit à l’homme : Voici, la crainte du Seigneur, c’est là la sagesse, et se retirer du mal est l’intelligence. (28:28) Job
28:1-28
9Traduction par L. Cl. Fillion
Édition de 1889, libre de droits.
1 L’argent a une source de ses veines, et l’or un lieu où on l’épure. (28:1) 2 Le fer se tire de la terre, et la pierre, fondue par la chaleur, se change en airain. (28:2) 3 L’homme met fin aux ténèbres ; il considère lui-même la fin de toutes choses, et aussi la pierre ensevelie dans l’obscurité et l’ombre de la mort. (28:3) 4 Le torrent sépare du peuple voyageur ceux qu’a oubliés le pied de l’homme pauvre, et qui sont hors de la voie. (28:4) 5 La terre, d’où le pain naissait comme de son lieu, a été bouleversée par le feu. (28:5) 6 Le saphir se trouve dans ses pierres, et ses mottes sont de l’or. (28:6) 7 L’oiseau en a ignoré la route, et l’œil du vautour ne l’a point vue. (28:7) 8 Les fils des marchands n’y ont point marché, et la lionne n’y a point passé. (28:8) 9 Il a étendu sa main sur les rochers ; il a renversé les montagnes jusque dans leurs racines. (28:9) 10 Il a taillé des ruisseaux dans les pierres, et son œil a vu tout ce qui est précieux. (28:10) 11 Il a scruté le fond des fleuves, et il a produit au jour les trésors cachés. (28:11) 12 Mais la sagesse, où la trouvera-t-on ? et quel est le lieu de l’intelligence ? (28:12) 13 L’homme en ignore le prix, et elle ne se trouve point dans la terre de ceux qui vivent délicatement. (28:13) 14 L’abîme dit : Elle n’est point en moi ; et la mer : Elle n’est point avec moi. (28:14) 15 Elle ne se donne point pour l’or le plus pur, et elle ne s’achète pas au poids de l’argent. (28:15) 16 On ne la mettra point en comparaison avec les étoffes teintes des Indes, ni avec la sardoine la plus précieuse, ou le saphir. (28:16) 17 On ne lui égalera ni l’or ni le verre, et on ne la donnera point en échange pour des vases d’or. (28:17) 18 Ce qu’il y a de plus grand et de plus élevé ne sera pas même mentionné auprès d’elle ; mais la sagesse se tire d’une source cachée. (28:18) 19 On ne la comparera point avec la topaze d’Ethiopie, ni avec les teintures les plus éclatantes. (28:19) 20 D’où vient donc la sagesse ? et où l’intelligence se trouve-t-elle ? (28:20) 21 Elle est cachée aux yeux de tous les vivants ; elle est inconnue même aux oiseaux du ciel. (28:21) 22 La perdition et la mort ont dit : Nous avons entendu parler d’elle. (28:22) 23 C’est Dieu qui connaît sa voie ; lui qui sait le lieu où elle habite. (28:23) 24 Car il contemple les extrémités du monde, et il considère tout ce qui se passe sous le ciel. (28:24) 25 C’est lui qui a réglé le poids des vents ; lui qui a pesé et mesuré les eaux. (28:25) 26 Lorsqu’il prescrivait une loi aux pluies, et un chemin aux tempêtes retentissantes, (28:26) 27 alors il l’a vue, il l’a découverte, il l’a préparée et il l’a fondée. (28:27) 28 Et il a dit à l’homme : La crainte du Seigneur, voilà la sagesse, et se retirer du mal, c’est l’intelligence. (28:28) Job
28:1-28
10Traduction du rabbinat par Zadoc Kahn
Édition de 1899-1906, libre de droits.
1 CERTES, il existe des mines pour l’argent et des gîtes pour l’or que l’on affine. (28:1) 2 Le fer est extrait du sol, et la roche, fondue, donne du cuivre. (28:2) 3 Le mineur a posé des limites à l’obscurité ; jusqu’aux extrêmes profondeurs il va chercher le minerai caché dans les ténèbres et l’ombre de la mort. (28:3) 4 Il perce des tranchées à l’écart des habitations ; ignoré du pied des passants, il est suspendu et ballotté loin des hommes. (28:4) 5 La terre d’où sort le pain, ses entrailles sont bouleversées comme par le feu. (28:5) 6 Ses pierres sont des nids de saphirs, et là s’offre au regard la poudre d’or. (28:6) 7 On y arrive par un chemin que l’oiseau de proie ne connaît pas, que l’œil du vautour ne distingue point. (28:7) 8 Les fauves altiers ne l’ont pas foulé, le lion ne l’a pas franchi. (28:8) 9 Le mineur porte la main sur le granit, et il remue les montagnes jusqu’à leur racine. (28:9) 10 Il perce des galeries à travers les roches, et son œil contemple les plus rares richesses. (28:10) 11 Il aveugle les voies d’eau pour empêcher les infiltrations et amène au jour ce qui était caché. (28:11) 12 Mais la Sagesse, où la trouver ? Où est le siège de la Raison ? (28:12) 13 Le mortel n’en connaît pas le prix, elle est introuvable au pays des vivants. (28:13) 14 L’abîme dit : « Elle n’est pas dans mon sein ! » Et la mer dit : « Elle n’est pas chez moi ! » (28:14) 15 On ne peut l’acquérir pour de l’or de choix, on ne l’achète pas au poids de l’argent. (28:15) 16 L’or d’Ophir ne correspond pas à sa valeur, ni l’onyx précieux, ni le saphir. (28:16) 17 Ni or ni verre ne peuvent rivaliser avec elle ; aucun vase d’or fin ne paie son prix. (28:17) 18 Ni corail ni cristal n’entrent en compte ; la possession de la sagesse vaut mieux que les perles. (28:18) 19 La topaze d’Ethiopie ne l’égale point ; on ne peut la mettre en balance avec l’or pur. (28:19) 20 Oui, la Sagesse d’où vient-elle ? Où est le siège de la Raison ? (28:20) 21 Elle se dérobe aux yeux de tout vivant, elle est inconnue à l’oiseau du ciel. (28:21) 22 L’abîme et la mort disent : « De nos oreilles nous avons entendu parler d’elle. » (28:22) 23 C’est Dieu qui en sait le chemin, c’est lui qui en connaît le siège. (28:23) 24 Car ses regards portent jusqu’aux confins de la terre ; tout ce qui est sous les cieux, il le voit. (28:24) 25 Lorsqu’il donna au vent son équilibre et détermina la mesure des eaux, (28:25) 26 lorsqu’il traça sa loi à la pluie et sa voie à l’éclair sonore, (28:26) 27 c’est alors qu’il l’a vue et appréciée à sa valeur, c’est alors qu’il en a marqué la place et pénétré le fond, (28:27) 28 et il a dit à l’homme : « Ah ! La crainte du Seigneur, voilà la Sagesse ; éviter le mal, voilà la Raison. » (28:28) Job
28:1-28
11Traduction par Louis Segond
Édition de 1910, libre de droits.
1 Il y a pour l’argent une mine d’où on le fait sortir, et pour l’or un lieu d’où on l’extrait pour l’affiner ; (28:1) 2 Le fer se tire de la poussière, et la pierre se fond pour produire l’airain. (28:2) 3 L’homme fait cesser les ténèbres ; il explore, jusque dans les endroits les plus profonds, les pierres cachées dans l’obscurité et dans l’ombre de la mort. (28:3) 4 Il creuse un puits loin des lieux habités ; ses pieds ne lui sont plus en aide, et il est suspendu, balancé, loin des humains. (28:4) 5 La terre, d’où sort le pain, est bouleversée dans ses entrailles comme par le feu. (28:5) 6 Ses pierres contiennent du saphir, et l’on y trouve de la poudre d’or. (28:6) 7 L’oiseau de proie n’en connaît pas le sentier, l’oeil du vautour ne l’a point aperçu ; (28:7) 8 Les plus fiers animaux ne l’ont point foulé, le lion n’y a jamais passé. (28:8) 9 L’homme porte sa main sur le roc, il renverse les montagnes depuis la racine ; (28:9) 10 Il ouvre des tranchées dans les rochers, et son oeil contemple tout ce qu’il y a de précieux ; (28:10) 11 Il arrête l’écoulement des eaux, et il produit à la lumière ce qui est caché. (28:11) 12 Mais la sagesse, où se trouve-t-elle ? Où est la demeure de l’intelligence ? (28:12) 13 L’homme n’en connaît point le prix ; elle ne se trouve pas dans la terre des vivants. (28:13) 14 L’abîme dit : Élle n’est point en moi ; et la mer dit : Élle n’est point avec moi. (28:14) 15 Élle ne se donne pas contre de l’or pur, elle ne s’achète pas au poids de l’argent ; (28:15) 16 Elle ne se pèse pas contre l’or d’Ophir, ni contre le précieux onyx, ni contre le saphir ; (28:16) 17 Élle ne peut se comparer à l’or ni au verre, elle ne peut s’échanger pour un vase d’or fin. (28:17) 18 Le corail et le cristal ne sont rien auprès d’elle : La sagesse vaut plus que les perles. (28:18) 19 La topaze d’Éthiopie n’est point son égale, et l’or pur n’entre pas en balance avec elle. (28:19) 20 D’où vient donc la sagesse ? Où est la demeure de l’intelligence ? (28:20) 21 Élle est cachée aux yeux de tout vivant, elle est cachée aux oiseaux du ciel. (28:21) 22 Le gouffre et la mort disent : Nous en avons entendu parler. (28:22) 23 C’est Dieu qui en sait le chemin, c’est lui qui en connaît la demeure ; (28:23) 24 Car il voit jusqu’aux extrémités de la terre, il aperçoit tout sous les cieux. (28:24) 25 Quand il régla le poids du vent, et qu’il fixa la mesure des eaux, (28:25) 26 Quand il donna des lois à la pluie, et qu’il traça la route de l’éclair et du tonnerre, (28:26) 27 Alors il vit la sagesse et la manifesta, il en posa les fondements et la mit à l’épreuve. (28:27) 28 Puis il dit à l’homme : Voici, la crainte du Seigneur, c’est la sagesse ; s’éloigner du mal, c’est l’intelligence. (28:28) Job
28:1-28
12Traduction par Augustin Crampon
Édition de 1923, libre de droits.
1 Il y a pour l’argent un lieu d’où on l’extrait, pour l’or un lieu où on l’épure. (28:1) 2 Le fer se tire de la terre, et la pierre fondue donne le cuivre. (28:2) 3 L’homme met fin aux ténèbres, il explore, jusqu’au fond des abîmes, la pierre cachée dans les ténèbres et l’ombre de la mort. (28:3) 4 Il creuse, loin des lieux habités, des galeries, qu’ignore le pied des vivants ; suspendu, il vacille, loin des humains. (28:4) 5 La terre, d’où sort le pain, est bouleversée dans ses entrailles comme par le feu. (28:5) 6 Ses roches sont le lieu du saphir, et l’on y trouve de la poudre d’or. (28:6) 7 L’oiseau de proie n’en connaît pas le sentier, l’œil du vautour ne l’a point aperçu. (28:7) 8 Les animaux sauvages ne l’ont point foulé, le lion n’y a jamais passé. (28:8) 9 L’homme porte sa main sur le granit, il ébranle les montagnes dans leurs racines. (28:9) 10 Il perce des galeries dans les rochers ; rien de précieux n’échappe à son regard. (28:10) 11 Il sait arrêter le suintement des eaux, il amène à la lumière tout ce qui était caché. (28:11) 12 Mais la Sagesse, où la trouver ? Où est le lieu de l’Intelligence ? (28:12) 13 L’homme n’en connaît pas le prix, on ne la rencontre pas sur la terre des vivants. (28:13) 14 L’abîme dit : “ Elle n’est pas dans mon sein ; ˮ la mer dit : “ Elle n’est pas avec moi. ˮ (28:14) 15 Elle ne se donne pas contre de l’or pur, elle ne s’achète pas au poids de l’argent. (28:15) 16 On ne la met pas en balance avec de l’or d’Ophir, avec l’onyx précieux et avec le saphir. (28:16) 17 L’or et le verre ne peuvent lui être comparés, on ne l’échange pas pour un vase d’or fin. (28:17) 18 Qu’on ne fasse pas mention du corail et du cristal : la possession de la sagesse vaut mieux que les perles. (28:18) 19 La topaze d’Ethiopie ne l’égale pas, et l’or pur n’atteint pas sa valeur. (28:19) 20 D’où vient donc la sagesse ? Où est lieu de l’Intelligence ? (28:20) 21 Elle est cachée aux yeux de tous les vivants, elle se dérobe aux oiseaux du ciel. (28:21) 22 L’enfer et la mort disent : “ Nous en avons entendu parler. ˮ (28:22) 23 C’est Dieu qui connaît son chemin, c’est lui qui sait où elle réside. (28:23) 24 Car il voit jusqu’aux extrémités de la terre, il aperçoit tout ce qui est sous le ciel. (28:24) 25 Quand il réglait le poids des vents, qu’il mettait les eaux dans la balance, (28:25) 26 quand il donnait des lois à la pluie, qu’il traçait la route aux éclairs de la foudre, (28:26) 27 alors il l’a vue et l’a décrite, il l’a établie et en a sondé les secrets. (28:27) 28 Puis il a dit à l’homme : La crainte du Seigneur, voilà la sagesse ; fuir le mal, voilà l’intelligence. (28:28) Job
28:1-28
13Traduction Louis Segond 21
Édition de 2007 © Copyright.[+]
1 Il y a pour l’argent une mine d’où on le fait sortir, et pour l’or un lieu d’où on l’extrait pour l’affiner ; (28:1) 2 Le fer se tire de la poussière, et la pierre se fond pour produire l’airain. (28:2) 3 L’homme fait cesser les ténèbres ; il explore, jusque dans les endroits les plus profonds, les pierres cachées dans l’obscurité et dans l’ombre de la mort. (28:3) 4 Il creuse un puits loin des lieux habités ; ses pieds ne lui sont plus en aide, et il est suspendu, balancé, loin des humains. (28:4) 5 La terre, d’où sort le pain, est bouleversée dans ses entrailles comme par le feu. (28:5) 6 Ses pierres contiennent du saphir, et l’on y trouve de la poudre d’or. (28:6) 7 L’oiseau de proie n’en connaît pas le sentier, l’oeil du vautour ne l’a point aperçu ; (28:7) 8 Les plus fiers animaux ne l’ont point foulé, le lion n’y a jamais passé. (28:8) 9 L’homme porte sa main sur le roc, il renverse les montagnes depuis la racine ; (28:9) 10 Il ouvre des tranchées dans les rochers, et son oeil contemple tout ce qu’il y a de précieux ; (28:10) 11 Il arrête l’écoulement des eaux, et il produit à la lumière ce qui est caché. (28:11) 12 Mais la sagesse, où se trouve-t-elle ? Où est la demeure de l’intelligence ? (28:12) 13 L’homme n’en connaît point le prix ; elle ne se trouve pas dans la terre des vivants. (28:13) 14 L’abîme dit : Élle n’est point en moi ; et la mer dit : Élle n’est point avec moi. (28:14) 15 Élle ne se donne pas contre de l’or pur, elle ne s’achète pas au poids de l’argent ; (28:15) 16 Elle ne se pèse pas contre l’or d’Ophir, ni contre le précieux onyx, ni contre le saphir ; (28:16) 17 Élle ne peut se comparer à l’or ni au verre, elle ne peut s’échanger pour un vase d’or fin. (28:17) 18 Le corail et le cristal ne sont rien auprès d’elle : La sagesse vaut plus que les perles. (28:18) 19 La topaze d’Éthiopie n’est point son égale, et l’or pur n’entre pas en balance avec elle. (28:19) 20 D’où vient donc la sagesse ? Où est la demeure de l’intelligence ? (28:20) 21 Élle est cachée aux yeux de tout vivant, elle est cachée aux oiseaux du ciel. (28:21) 22 Le gouffre et la mort disent : Nous en avons entendu parler. (28:22) 23 C’est Dieu qui en sait le chemin, c’est lui qui en connaît la demeure ; (28:23) 24 Car il voit jusqu’aux extrémités de la terre, il aperçoit tout sous les cieux. (28:24) 25 Quand il régla le poids du vent, et qu’il fixa la mesure des eaux, (28:25) 26 Quand il donna des lois à la pluie, et qu’il traça la route de l’éclair et du tonnerre, (28:26) 27 Alors il vit la sagesse et la manifesta, il en posa les fondements et la mit à l’épreuve. (28:27) 28 Puis il dit à l’homme : Voici, la crainte du Seigneur, c’est la sagesse ; s’éloigner du mal, c’est l’intelligence. (28:28) Job
28:1-28