Comparateur de Bibles

De à
Préférences d'affichage Afficher par défaut :

Afficher uniquement les traductions en :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :

1Traduction par David Martin
Édition de 1744, libre de droits.
1 Mais Job répondit, et dit : (26:1) 2 Ô ! que tu as été d’un grand secours à l’homme destitué de vigueur ; et que tu as soutenu le bras qui n’avait point de force. (26:2) 3 Ô ! que tu as donné de bons conseils à l’homme qui manquait de sagesse ; et que tu as fait paraître d’intelligence. (26:3) 4 A qui as-tu tenu ces discours ? et l’esprit de qui, est sorti de toi ? (26:4) 5 Les choses inanimées sont formées au dessous des eaux, et les poissons aussi qui habitent dans les eaux. (26:5) 6 L’abîme est à découvert devant lui, et le gouffre n’a point de couverture. (26:6) 7 Il étend l’Aquilon sur le vide, et il suspend la terre sur le néant. (26:7) 8 Il serre les eaux dans ses nuées, sans que la nuée se fende sous elles. (26:8) 9 Il maintient le dehors de son trône, et il étend sa nuée par dessus. (26:9) 10 Il a compassé des bornes sur les eaux tout autour, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus ni lumière ni ténèbres. (26:10) 11 Les colonnes des cieux s’ébranlent et s’étonnent à sa menace. (26:11) 12 Il fend la mer par sa puissance, et il frappe par son intelligence les flots quand ils s’élèvent. (26:12) 13 Il a orné les cieux par son Esprit, et sa main a formé le serpent traversant. (26:13) 14 Voilà, tels sont les bords de ses voies ; mais combien est petite la portion que nous en connaissons ? Et qui est-ce qui pourra comprendre le bruit éclatant de sa puissance ? (26:14) Job
26:1-14
2Traduction King James revue par B. Blayney
Édition de 1769, libre de droits (hors GB).
1 But Job answered and said, (26:1) 2 How hast thou helped him that is without power ? how savest thou the arm that hath no strength ? (26:2) 3 How hast thou counselled him that hath no wisdom ? and how hast thou plentifully declared the thing as it is ? (26:3) 4 To whom hast thou uttered words ? and whose spirit came from thee ? (26:4) 5 Dead things are formed from under the waters, and the inhabitants thereof. (26:5) 6 Hell is naked before him, and destruction hath no covering. (26:6) 7 He stretcheth out the north over the empty place, and hangeth the earth upon nothing. (26:7) 8 He bindeth up the waters in his thick clouds ; and the cloud is not rent under them. (26:8) 9 He holdeth back the face of his throne, and spreadeth his cloud upon it. (26:9) 10 He hath compassed the waters with bounds, until the day and night come to an end. (26:10) 11 The pillars of heaven tremble and are astonished at his reproof. (26:11) 12 He divideth the sea with his power, and by his understanding he smiteth through the proud. (26:12) 13 By his spirit he hath garnished the heavens ; his hand hath formed the crooked serpent. (26:13) 14 Lo, these are parts of his ways : but how little a portion is heard of him ? but the thunder of his power who can understand ? (26:14) Job
26:1-14
3Traduction revue par J. F. Ostervald
Édition de 1823, libre de droits.
1 Mais Job répondit et dit : (26:1) 2 Qui as-tu aidé ? Est-ce celui qui n’avait point de force ? Qui as-tu délivré ? Est-ce celui dont le bras était affaibli ? (26:2) 3 A qui as-tu donné conseil ? Est-ce à celui qui n’avait point de sagesse ? Est-ce ainsi que tu as fait paraître l’abondance de ta sagesse ? (26:3) 4 A qui as-tu tenu ce discours ? Et de qui est l’esprit qui est sorti de toi ? (26:4) 5 Les choses inanimées sont formées de ce qui est sous les eaux, même ceux qui y habitent. (26:5) 6 L’abîme est nu devant lui, et le gouffre n’a point de couverture. (26:6) 7 Il étend le Septentrion sur le vide, et il suspend la terre sur le néant. (26:7) 8 Il resserre les eaux dans ses nuées, et la nuée n’éclate pas sous elles. (26:8) 9 Il couvre la face de son trône, et il étend sa nuée par-dessus. (26:9) 10 Il a compassé des bornes sur les eaux tout autour, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus ni lumière ni ténèbres. (26:10) 11 Les colonnes des cieux sont ébranlées, et s’étonnent à sa menace. (26:11) 12 Il fend la mer par sa puissance, et il frappe par son intelligence les flots quand ils s’élèvent. (26:12) 13 Il a orné les cieux par son souffle, et sa main a formé le serpent traversant. (26:13) 14 Ce ne sont là que les bords de ses voies. Que ce que nous en connaissons, est peu de chose ! Et qui est-ce qui pourra comprendre le grand éclat de sa puissance ? (26:14) Job
26:1-14
4Traduction par H.-A. Perret-Gentil
Édition de 1847-1861, libre de droits.
1 Et Job répondit et dit : (26:1) 2 Comme tu as aidé la faiblesse, soutenu le bras débile ! (26:2) 3 Comme tu as conseillé l’ignorance, et montré beaucoup de lumières ! (26:3) 4 A qui s’adressaient tes propos ? et qui t’inspirait ce que tu as énoncé ? (26:4) 5 Devant Lui les Ombres tremblent, au-dessous des eaux et de leurs habitants. (26:5) 6 Les Enfers sont à nu devant Lui, et rien ne Lui masque l’abîme. (26:6) 7 Il étendit l’Aquilon au-dessus du vide ; la terre est suspendue sur le néant. (26:7) 8 Il serra les eaux dans ses nues, et sous leur poids le nuage n’éclate pas ; (26:8) 9 Il cache l’aspect de son trône, et Il l’enveloppe de sa nuée. (26:9) 10 Il traça sur les eaux une limite circulaire, au point où la lumière confine aux ténèbres. (26:10) 11 Les colonnes des Cieux s’ébranlent, et s’étonnent à sa voix menaçante. (26:11) 12 Par sa force, Il soulève la mer, et par sa sagesse, Il en abat l’orgueil. (26:12) 13 Son souffle rassérène le ciel, et sa main transperce le dragon qui fuit. (26:13) 14 Ce sont là les bords de ses voies. Qu’il est faible le bruit qu’en saisit notre oreille ! et le tonnerre de sa puissance, qui est-ce qui l’entend ? (26:14) Job
26:1-14
5Traduction par L. I. Lemaistre de Saci
Édition de 1855, libre de droits.
1 ALORS Job répondit à Baldad, et lui dit : (26:1) 2 Qui prétendez-vous assister ? est-ce un homme faible ? ou soutenez-vous quelqu’un qui n’ait pas le bras assez fort ? (26:2) 3 A qui donnez-vous conseil ? est-ce à celui qui n’a pas assez de sagesse ? et voulez-vous ainsi signaler votre prudence ? (26:3) 4 Qui entreprenez-vous d’enseigner ? n’est-ce pas celui qui a créé les âmes et les esprits ? (26:4) 5 Les géants mêmes, et ceux qui habitent avec eux, gémissent devant lui sous les eaux. (26:5) 6 L’enfer est nu devant ses yeux, et l'abîme n’a point de voile pour se couvrir devant lui. (26:6) 7 C’est lui qui fait reposer le pôle du septentrion sur le vide, et qui suspend la terre sur le néant. (26:7) 8 C’est lui qui lie les eaux dans les nuées, afin qu’elles ne fondent pas sur la terre tout à la fois : (26:8) 9 qui empêche que son trône ne paraisse à découvert, et qui répand au devant les nuages qu’il a formés : (26:9) 10 qui a renfermé les eaux dans leurs bornes, pour y demeurer tant que durera la lumière et les ténèbres. (26:10) 11 Les colonnes du ciel tremblent devant lui, et il les fait trembler au moindre clin d’oeil. (26:11) 12 Sa puissance a rassemblé les mers en un instant ; et sa sagesse a dompté l’orgueil de cet élément. (26:12) 13 Son esprit a orné les cieux, et l’adresse de sa main puissante a fait paraître le Serpent plein de replis. (26:13) 14 Ce que nous venons de dire n’est qu’une petite partie de ses oeuvres. Si ce que nous avons entendu est seulement comme une goutte, en comparaison de ce que l’on peut en dire, qui pourra soutenir l’éclat du tonnerre de sa grandeur ? (26:14) Job
26:1-14
6Traduction par A. Rilliet
Édition de 1858, libre de droits.
— Cette traduction ne possède que le Nouveau Testament.
7Traduction par L. Segond & H. Oltramare
Édition de 1874, libre de droits.
1 Job prit la parole et dit : (26:1) 2 Comme tu sais bien venir en aide à la faiblesse ! Comme tu prêtes secours au bras sans force ! (26:2) 3 Quels bons conseils tu donnes à celui qui manque d’intelligence ! Quelle abondance de sagesse tu fais paraître ! (26:3) 4 À qui s’adressent tes paroles ? Et qui est-ce qui t’inspire ? (26:4) 5 Devant Dieu les ombres tremblent au-dessous des eaux et de leurs habitants ; (26:5) 6 devant lui le séjour des morts est nu, l’abîme n’a point de voile. (26:6) 7 Il étend le septentrion sur le vide, il suspend la terre sur le néant. (26:7) 8 Il renferme les eaux dans ses nuages, et les nuages n’éclatent pas sous leur poids. (26:8) 9 Il couvre la face de son trône, il répand sur lui sa nuée. (26:9) 10 Il a tracé un cercle à la surface des eaux, comme limite entre la lumière et les ténèbres. (26:10) 11 Les colonnes du ciel s’ébranlent, et s’étonnent à sa menace. (26:11) 12 Par sa force il soulève la mer, par son intelligence il en brise l’orgueil. (26:12) 13 Son souffle donne au ciel la sérénité, sa main transperce le serpent fuyard. (26:13) 14 Ce sont là les bords de ses voies, c’est le bruit léger qui nous en parvient ; mais qui entendra le tonnerre de sa puissance ? (26:14) Job
26:1-14
8Traduction par J. N. Darby
Édition de 1885, libre de droits.
1 — Et Job répondit et dit : (26:1) 2 Comme tu as aidé celui qui n’avait pas de puissance ! Comme tu as délivré le bras qui était sans force ! (26:2) 3 Quel conseil tu as donné à celui qui n’avait pas de sagesse ! et quelle abondance d’intelligence tu as montrée ! (26:3) 4 Pour qui as-tu prononcé des paroles, et de qui est le souffle qui est sorti de toi ? (26:4) 5 Les trépassés tremblent au-dessous des eaux et de ceux qui les habitent. (26:5) 6 Le shéol est à nu devant lui, et l’abîme n’a pas de voile. (26:6) 7 Il étend le nord sur le vide, il suspend la terre sur le néant. (26:7) 8 Il serre les eaux dans ses nuages, et la nuée ne se fend pas sous elles ; (26:8) 9 Il couvre la face de son trône et étend ses nuées par-dessus. (26:9) 10 Il a tracé un cercle fixe sur la face des eaux, jusqu’à la limite extrême où la lumière confine aux ténèbres. (26:10) 11 Les colonnes des cieux branlent et s’étonnent à sa menace. (26:11) 12 Il soulève la mer par sa puissance, et, par son intelligence, il brise Rahab. (26:12) 13 Par son Esprit le ciel est beau ; sa main a formé le serpent fuyard. (26:13) 14 Voici, ces choses sont les bords de ses voies, et combien faible est le murmure que nous en avons entendu ! Et le tonnerre de sa force, qui peut le comprendre ? (26:14) Job
26:1-14
9Traduction par L. Cl. Fillion
Édition de 1889, libre de droits.
1 Alors Job répondit en ces termes : (26:1) 2 De qui es-tu l’auxiliaire ? Est-ce du faible ? et soutiens-tu le bras d’un être dénué de force ? (26:2) 3 A qui donnes-tu un conseil ? Est-ce à celui qui n’a pas de sagesse ? Vraiment tu as manifesté une immense prudence. (26:3) 4 Qui veux-tu instruire ? N’est-ce pas celui qui a créé le souffle de la vie ? (26:4) 5 Les géants mêmes et ceux qui habitent avec eux gémissent sous les eaux. (26:5) 6 Le séjour des morts est à nu devant lui, et l’abîme sans aucun voile. (26:6) 7 Il étend le septentrion sur le vide, et suspend la terre sur le néant. (26:7) 8 Il lie les eaux dans ses nuées, afin qu’elles ne fondent pas sur la terre toutes ensemble. (26:8) 9 Il couvre la face de son trône, et il répand sur lui sa nuée. (26:9) 10 Il a entouré les eaux d’une limite, jusqu’aux confins de la lumière et des ténèbres. (26:10) 11 Les colonnes du ciel tremblent, et s’effrayent à son moindre signe. (26:11) 12 Sa puissance a rassemblé les mers en un instant, et sa sagesse en a dompté l’orgueil. (26:12) 13 Son esprit a orné les cieux, et l’adresse de sa main a fait paraître le serpent plein de replis. (26:13) 14 Ce n’est là qu’une partie de ses œuvres ; et si nous n’avons entendu qu’un léger murmure de sa voix, qui pourra soutenir le tonnerre de sa grandeur ? (26:14) Job
26:1-14
10Traduction du rabbinat par Zadoc Kahn
Édition de 1899-1906, libre de droits.
1 JOB reprit la parole et dit : (26:1) 2 Comme tu sais secourir la faiblesse, soutenir les bras défaillants ! (26:2) 3 Comme tu sais conseiller l’ignorance et répandre la science à profusion ! (26:3) 4 A l’adresse de qui as-tu débité ton discours et de qui l’inspiration a-t-elle passé par ta bouche ? (26:4) 5 Les ombres des trépassés se prennent à trembler au-dessous des eaux et de leurs habitants. (26:5) 6 Le Cheol est à nu devant lui et l’abîme n’a pas de voile. (26:6) 7 Il étend le Septentrion sur le vide, il suspend la terre sur le néant. (26:7) 8 Il emmagasine les eaux dans ses nuages, sans que la nuée crève sous leur poids. (26:8) 9 Il dérobe la vue de son trône, en déroulant sur lui sa nuée. (26:9) 10 Il a tracé un cercle sur la surface des eaux, jusqu’au point où la lumière confine aux ténèbres. (26:10) 11 Les colonnes du ciel frémissent et s’effarent sous sa menace. (26:11) 12 Par sa force, il dompte la mer et, par sa sagesse, il en brise l’orgueil. (26:12) 13 Par son souffle, le ciel s’éclaircit ; sa main transperce le serpent aux replis tortueux. (26:13) 14 Eh bien ! Ce n’est là qu’une partie de ses actes ; quel faible écho nous en avons recueilli ! Mais le tonnerre de ses exploits, qui pourrait le concevoir ? (26:14) Job
26:1-14
11Traduction par Louis Segond
Édition de 1910, libre de droits.
1 Job prit la parole et dit : (26:1) 2 Comme tu sais bien venir en aide à la faiblesse ! Comme tu prêtes secours au bras sans force ! (26:2) 3 Quels bons conseils tu donnes à celui qui manque d’intelligence ! Quelle abondance de sagesse tu fais paraître ! (26:3) 4 À qui s’adressent tes paroles ? Et qui est-ce qui t’inspire ? (26:4) 5 Devant Dieu les ombres tremblent au-dessous des eaux et de leurs habitants ; (26:5) 6 Devant lui le séjour des morts est nu, l’abîme n’a point de voile. (26:6) 7 Il étend le septentrion sur le vide, il suspend la terre sur le néant. (26:7) 8 Il renferme les eaux dans ses nuages, et les nuages n’éclatent pas sous leur poids. (26:8) 9 Il couvre la face de son trône, il répand sur lui sa nuée. (26:9) 10 Il a tracé un cercle à la surface des eaux, comme limite entre la lumière et les ténèbres. (26:10) 11 Les colonnes du ciel s’ébranlent, et s’étonnent à sa menace. (26:11) 12 Par sa force il soulève la mer, par son intelligence il en brise l’orgueil. (26:12) 13 Son souffle donne au ciel la sérénité, sa main transperce le serpent fuyard. (26:13) 14 Ce sont là les bords de ses voies, c’est le bruit léger qui nous en parvient ; mais qui entendra le tonnerre de sa puissance ? (26:14) Job
26:1-14
12Traduction par Augustin Crampon
Édition de 1923, libre de droits.
1 Alors Job prit la parole et dit : (26:1) 2 Comme tu sais venir en aide à la faiblesse, prêter secours au bras sans force ! (26:2) 3 Comme tu conseilles bien l’ignorant ! Quelle abondance de sagesse tu fais paraître ! (26:3) 4 A qui adresses-tu des paroles ? Et de qui est l’esprit qui sort de ta bouche ? (26:4) 5 Devant Dieu, les ombres tremblent sous les eaux et leurs habitants. (26:5) 6 Le schéol est à nu devant lui, et l’abîme n’a point de voile. (26:6) 7 Il étend le septentrion sur le vide, il suspend la terre sur le néant. (26:7) 8 Il renferme les eaux dans ses nuages, et les nues ne se déchirent pas sous leur poids. (26:8) 9 Il voile la face de son trône, il étend sur lui ses nuées. (26:9) 10 Il a tracé un cercle à la surface des eaux, au point de division de la lumière et des ténèbres. (26:10) 11 Les colonnes du ciel s’ébranlent, et s’épouvantent à sa menace. (26:11) 12 Par sa puissance il soulève la mer, par sa sagesse il brise l’orgueil. (26:12) 13 Par son souffle le ciel devient serein, sa main a formé le serpent fuyard. (26:13) 14 Tels sont les bords de ses voies, le léger murmure que nous en percevons ; mais le tonnerre de sa puissance, qui pourra l’entendre ? (26:14) Job
26:1-14
13Traduction Louis Segond 21
Édition de 2007 © Copyright.[+]
1 Job prit la parole et dit : (26:1) 2 Comme tu sais bien venir en aide à la faiblesse ! Comme tu prêtes secours au bras sans force ! (26:2) 3 Quels bons conseils tu donnes à celui qui manque d’intelligence ! Quelle abondance de sagesse tu fais paraître ! (26:3) 4 À qui s’adressent tes paroles ? Et qui est-ce qui t’inspire ? (26:4) 5 Devant Dieu les ombres tremblent au-dessous des eaux et de leurs habitants ; (26:5) 6 Devant lui le séjour des morts est nu, l’abîme n’a point de voile. (26:6) 7 Il étend le septentrion sur le vide, il suspend la terre sur le néant. (26:7) 8 Il renferme les eaux dans ses nuages, et les nuages n’éclatent pas sous leur poids. (26:8) 9 Il couvre la face de son trône, il répand sur lui sa nuée. (26:9) 10 Il a tracé un cercle à la surface des eaux, comme limite entre la lumière et les ténèbres. (26:10) 11 Les colonnes du ciel s’ébranlent, et s’étonnent à sa menace. (26:11) 12 Par sa force il soulève la mer, par son intelligence il en brise l’orgueil. (26:12) 13 Son souffle donne au ciel la sérénité, sa main transperce le serpent fuyard. (26:13) 14 Ce sont là les bords de ses voies, c’est le bruit léger qui nous en parvient ; mais qui entendra le tonnerre de sa puissance ? (26:14) Job
26:1-14