Comparateur de Bibles

De à
Préférences d'affichage Afficher par défaut :

Afficher uniquement les traductions en :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :

1Traduction par David Martin
Édition de 1744, libre de droits.
1 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu ; et cette parole était Dieu : (1:1) 2 Elle était au commencement avec Dieu. (1:2) 3 Toutes choses ont été faites par elle, et sans elle rien de ce qui a été fait, n’a été fait. (1:3) 4 En elle était la vie, et la vie était la Lumière des hommes. (1:4) 5 Et la Lumière luit dans les ténèbres, mais les ténèbres ne l’ont point reçue. (1:5) 6 Il y eut un homme appelé Jean, qui fut envoyé de Dieu. (1:6) 7 Il vint pour rendre témoignage, pour rendre, dis-je, témoignage à la Lumière, afin que tous crûssent par lui. (1:7) 8 Il n’était pas la Lumière, mais il [était envoyé] pour rendre témoignage à la Lumière. (1:8) 9 [Cette] Lumière était la véritable, qui éclaire tout homme venant au monde. (1:9) 10 Elle était au monde, et le monde a été fait par elle ; mais le monde ne l’a point connue. (1:10) 11 Il est venu chez soi ; et les siens ne l’ont point reçu ; (1:11) 12 Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il leur a donné le droit d’être faits enfants de Dieu, [savoir] à ceux qui croient en son Nom ; (1:12) 13 Lesquels ne sont point nés de sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme ; mais ils sont nés de Dieu. (1:13) 14 Et la Parole a été faite chair, elle a habité parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire, [qui a été] une gloire, comme la gloire du Fils unique du Père, pleine de grâce et de vérité. (1:14) 15 Jean a [donc] rendu témoignage de lui, et a crié, disant : c’est celui duquel je disais : celui qui vient après moi m’est préféré, car il était avant moi. (1:15) 16 Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce. (1:16) 17 Car la Loi a été donnée par Moïse ; la grâce et la vérité est venue par Jésus-Christ. (1:17) 18 Personne ne vit jamais Dieu ; le Fils unique qui est au sein du Père, est celui qui nous l’a révélé. (1:18) 19 Et c’est ici le témoignage de Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des Sacrificateurs et des Lévites pour l’interroger, [et lui dire] : toi qui es-tu ? (1:19) 20 Car il l’avoua, et ne le nia point, il l’avoua, dis-je, [en disant] : ce n’est pas moi qui suis le Christ. (1:20) 21 Sur quoi ils lui demandèrent : qui es-tu donc ? Es-tu Elie ? Et il dit : je ne le suis point. Es-tu le Prophète ? Et il répondit : non. (1:21) 22 Ils lui dirent donc : qui es-tu, afin que nous donnions réponse à ceux qui nous ont envoyés ; que dis-tu de toi-même ? (1:22) 23 Il dit : je suis la voix de celui qui crie dans le désert : aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit Esaïe le Prophète. (1:23) 24 Or ceux qui avaient été envoyés [vers lui] étaient d’entre les Pharisiens. (1:24) 25 Ils l’interrogèrent encore, et lui dirent : pourquoi donc baptises-tu si tu n’es point le Christ, ni Elie, ni le Prophète ? (1:25) 26 Jean leur répondit, et leur dit : pour moi, je baptise d’eau ; mais il y en a un au milieu de vous, que vous ne connaissez point ; (1:26) 27 C’est celui qui vient après moi, qui m’est préféré, et duquel je ne suis pas digne de délier la courroie du soulier. (1:27) 28 Ces choses arrivèrent à Bethabara, au-delà du Jourdain, où Jean baptisait. (1:28) 29 Le lendemain Jean vit Jésus venir à lui, et il dit : voilà l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. (1:29) 30 C’est celui duquel je disais : après moi vient un personnage qui m’est préféré ; car il était avant moi. (1:30) 31 Et pour moi, je ne le connaissais point ; mais afin qu’il soit manifesté à Israël, je suis venu à cause de cela baptiser d’eau. (1:31) 32 Jean rendit aussi témoignage, en disant : j’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe, et s’arrêter sur lui. (1:32) 33 Et pour moi, je ne le connaissais point ; mais celui qui m’a envoyé baptiser d’eau, m’avait dit : celui sur qui tu verras l’Esprit descendre, et se fixer sur lui, c’est celui qui baptise du Saint-Esprit. (1:33) 34 Et je l’ai vu, et j’ai rendu témoignage, que c’est lui qui est le Fils de Dieu. (1:34) 35 Le lendemain encore Jean s’arrêta, et [avec lui] deux de ses disciples ; (1:35) 36 Et regardant Jésus qui marchait, il dit : voilà l’Agneau de Dieu. (1:36) 37 Et les deux disciples l’entendirent tenant ce discours, et ils suivirent Jésus. (1:37) 38 Et Jésus se retournant, et voyant qu’ils le suivaient, il leur dit : que cherchez-vous ? Ils lui répondirent : Rabbi, c’est-à-dire, Maître, où demeures-tu ? (1:38) 39 Il leur dit : venez, et le voyez. Ils y allèrent, et ils virent où il demeurait ; et ils demeurèrent avec lui ce jour-là ; car il était environ dix heures. (1:39) 40 Or André, frère de Simon Pierre, était l’un des deux qui [en] avaient ouï parler à Jean, et qui l’avaient suivi. (1:40) 41 Celui-ci trouva le premier Simon son frère, et il lui dit : nous avons trouvé le Messie ; c’est-à-dire, le Christ. (1:41) 42 Et il le mena vers Jésus, et Jésus ayant jeté la vue sur lui, dit : tu es Simon, fils de Jonas, tu seras appelé Céphas ; c’est-à-dire, Pierre. (1:42) 43 Le lendemain Jésus voulut aller en Galilée, et il trouva Philippe, auquel il dit : suis-moi. (1:43) 44 Or Philippe était de Bethsaïda, la ville d’André et de Pierre. (1:44) 45 Philippe trouva Nathanaël, et lui dit : nous avons trouvé Jésus, qui est de Nazareth, fils de Joseph, celui duquel Moïse a écrit dans la Loi, et [duquel] aussi les Prophètes [ont écrit]. (1:45) 46 Et Nathanaël lui dit : peut-il venir quelque chose de bon de Nazareth ? Philippe lui dit : viens, et vois. (1:46) 47 Jésus aperçut Nathanaël venir vers lui, et il dit de lui : voici vraiment un Israëlite en qui il n’y a point de fraude. (1:47) 48 Nathanaël lui dit : d’où me connais-tu ? Jésus répondit, et lui dit : avant que Philippe t’eût appelé quand tu étais sous le figuier, je te voyais. (1:48) 49 Nathanaël répondit, et lui dit : Maître, tu es le Fils de Dieu ; tu es le Roi d’Israël. (1:49) 50 Jésus répondit, et lui dit : parce que je t’ai dit que je te voyais sous le figuier, tu crois ; tu verras bien de plus grandes choses que ceci. (1:50) 51 Il lui dit aussi : en vérité, en vérité je vous dis : désormais vous verrez le ciel ouvert, et les Anges de Dieu montant et descendant sur le Fils de l’homme. (1:51) Jean
1:1-51
2Traduction King James revue par B. Blayney
Édition de 1769, libre de droits (hors GB).
1 In the beginning was the Word, and the Word was with God, and the Word was God. (1:1) 2 The same was in the beginning with God. (1:2) 3 All things were made by him ; and without him was not any thing made that was made. (1:3) 4 In him was life ; and the life was the light of men. (1:4) 5 And the light shineth in darkness ; and the darkness comprehended it not. (1:5) 6 There was a man sent from God, whose name was John. (1:6) 7 The same came for a witness, to bear witness of the Light, that all men through him might believe. (1:7) 8 He was not that Light, but was sent to bear witness of that Light. (1:8) 9 That was the true Light, which lighteth every man that cometh into the world. (1:9) 10 He was in the world, and the world was made by him, and the world knew him not. (1:10) 11 He came unto his own, and his own received him not. (1:11) 12 But as many as received him, to them gave he power to become the sons of God, even to them that believe on his name : (1:12) 13 Which were born, not of blood, nor of the will of the flesh, nor of the will of man, but of God. (1:13) 14 And the Word was made flesh, and dwelt among us, (and we beheld his glory, the glory as of the only begotten of the Father,) full of grace and truth. (1:14) 15 John bare witness of him, and cried, saying, This was he of whom I spake, He that cometh after me is preferred before me : for he was before me. (1:15) 16 And of his fulness have all we received, and grace for grace. (1:16) 17 For the law was given by Moses, but grace and truth came by Jesus Christ. (1:17) 18 No man hath seen God at any time, the only begotten Son, which is in the bosom of the Father, he hath declared him. (1:18) 19 And this is the record of John, when the Jews sent priests and Levites from Jerusalem to ask him, Who art thou ? (1:19) 20 And he confessed, and denied not ; but confessed, I am not the Christ. (1:20) 21 And they asked him, What then ? Art thou Elias ? And he saith, I am not. Art thou that prophet ? And he answered, No. (1:21) 22 Then said they unto him, Who art thou ? that we may give an answer to them that sent us. What sayest thou of thyself ? (1:22) 23 He said, I am the voice of one crying in the wilderness, Make straight the way of the Lord, as said the prophet Esaias. (1:23) 24 And they which were sent were of the Pharisees. (1:24) 25 And they asked him, and said unto him, Why baptizest thou then, if thou be not that Christ, nor Elias, neither that prophet ? (1:25) 26 John answered them, saying, I baptize with water : but there standeth one among you, whom ye know not ; (1:26) 27 He it is, who coming after me is preferred before me, whose shoe’s latchet I am not worthy to unloose. (1:27) 28 These things were done in Bethabara beyond Jordan, where John was baptizing. (1:28) 29 The next day John seeth Jesus coming unto him, and saith, Behold the Lamb of God, which taketh away the sin of the world. (1:29) 30 This is he of whom I said, After me cometh a man which is preferred before me : for he was before me. (1:30) 31 And I knew him not : but that he should be made manifest to Israel, therefore am I come baptizing with water. (1:31) 32 And John bare record, saying, I saw the Spirit descending from heaven like a dove, and it abode upon him. (1:32) 33 And I knew him not : but he that sent me to baptize with water, the same said unto me, Upon whom thou shalt see the Spirit descending, and remaining on him, the same is he which baptizeth with the Holy Ghost. (1:33) 34 And I saw, and bare record that this is the Son of God. (1:34) 35 Again the next day after John stood, and two of his disciples ; (1:35) 36 And looking upon Jesus as he walked, he saith, Behold the Lamb of God ! (1:36) 37 And the two disciples heard him speak, and they followed Jesus. (1:37) 38 Then Jesus turned, and saw them following, and saith unto them, What seek ye ? They said unto him, Rabbi, (which is to say, being interpreted, Master,) where dwellest thou ? (1:38) 39 He saith unto them, Come and see. They came and saw where he dwelt, and abode with him that day : for it was about the tenth hour. (1:39) 40 One of the two which heard John speak, and followed him, was Andrew, Simon Peter’s brother. (1:40) 41 He first findeth his own brother Simon, and saith unto him, We have found the Messias, which is, being interpreted, the Christ. (1:41) 42 And he brought him to Jesus. And when Jesus beheld him, he said, Thou art Simon the son of Jona : thou shalt be called Cephas, which is by interpretation, A stone. (1:42) 43 The day following Jesus would go forth into Galilee, and findeth Philip, and saith unto him, Follow me. (1:43) 44 Now Philip was of Bethsaida, the city of Andrew and Peter. (1:44) 45 Philip findeth Nathanael, and saith unto him, We have found him, of whom Moses in the law, and the prophets, did write, Jesus of Nazareth, the son of Joseph. (1:45) 46 And Nathanael said unto him, Can there any good thing come out of Nazareth ? Philip saith unto him, Come and see. (1:46) 47 Jesus saw Nathanael coming to him, and saith of him, Behold an Israelite indeed, in whom is no guile ! (1:47) 48 Nathanael saith unto him, Whence knowest thou me ? Jesus answered and said unto him, Before that Philip called thee, when thou wast under the fig tree, I saw thee. (1:48) 49 Nathanael answered and saith unto him, Rabbi, thou art the Son of God ; thou art the King of Israel. (1:49) 50 Jesus answered and said unto him, Because I said unto thee, I saw thee under the fig tree, believest thou ? thou shalt see greater things than these. (1:50) 51 And he saith unto him, Verily, verily, I say unto you, Hereafter ye shall see heaven open, and the angels of God ascending and descending upon the Son of man. (1:51) John
1:1-51
3Traduction revue par J. F. Ostervald
Édition de 1823, libre de droits.
1 La Parole était au commencement, la Parole était avec Dieu, et cette parole était Dieu. (1:1) 2 Elle était au commencement avec Dieu. (1:2) 3 Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait, n’a été fait sans elle. (1:3) 4 C’est en elle qu’était la vie, et la vie était la lumière des hommes. (1:4) 5 Et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue. (1:5) 6 Il y eut un homme, appelé Jean, qui fut envoyé de Dieu. (1:6) 7 Il vint pour être témoin et pour rendre témoignage de la lumière, afin que tous crussent par lui. (1:7) 8 Il n’était pas lui-même la lumière, mais il était envoyé pour rendre témoignage à la lumière. (1:8) 9 C’était la véritable lumière qui éclaire tous les hommes, en venant au monde. (1:9) 10 Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle ; mais le monde ne l’a pas connue. (1:10) 11 Il est venu chez soi ; et les siens ne l’ont point reçu. (1:11) 12 Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il leur a donné le droit d’être faits enfans de Dieu, savoir, à ceux qui croient en son nom ; (1:12) 13 Qui ne sont point nés du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais qui sont nés de Dieu. (1:13) 14 Et la Parole a été faite chair, et a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité et nous avons vu sa gloire, une gloire telle qu’est celle du Fils unique venu du Père. (1:14) 15 C’est de lui que Jean rendait témoignage, lorsqu’il criait : C’est ici celui dont je disais : Celui qui vient après moi m’est préféré, parce qu’il est plus grand que moi. (1:15) 16 Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce sur grâce. (1:16) 17 Car la loi a été donnée par Moïse, mais la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. (1:17) 18 Personne ne vit jamais Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui nous l’a fait connaître. (1:18) 19 C’est ici le témoignage que Jean rendit, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des sacrificateurs et des Lévites, pour lui demander : Qui es-tu ? (1:19) 20 Il le confessa, et ne le désavoua point ; il le confessa en disant : Je ne suis point le Christ. (1:20) 21 Qu’es-tu donc, lui demandèrent-ils ? Es-tu Elie ? Et il dit : Je ne le suis point. Es-tu le prophète ? Et il répondit : Non. (1:21) 22 Ils lui dirent : Qui es-tu donc ? afin que nous rendions réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même ? (1:22) 23 Il dit : Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Esaïe. (1:23) 24 Or, ceux qui avaient été envoyés vers lui, étaient d’entre les Pharisiens. (1:24) 25 Ils lui demandèrent encore : Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es point le Christ, ni Elie, ni le prophète ? (1:25) 26 Jean leur répondit et leur dit : Pour moi, je baptise d’eau, mais il y a un homme au milieu de vous, que vous ne connaissez point. (1:26) 27 C’est celui qui vient après moi, qui m’est préféré, et je ne suis pas digne de délier la courroie de ses souliers. (1:27) 28 Ces choses se passèrent à Béthabara, au-delà du Jourdain, où Jean baptisait. (1:28) 29 Le lendemain, Jean vit Jésus qui venait à lui, et il dit : Voici l’agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. (1:29) 30 C’est celui dont je disais : Il vient après moi un homme qui m’est préféré, car il est plus grand que moi. (1:30) 31 Et pour moi, je ne le connaissais pas, mais je suis venu baptiser d’eau, afin qu’il soit manifesté à Israël. (1:31) 32 Jean rendit encore ce témoignage, et dit : J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe, et il s’est arrêté sur lui. (1:32) 33 Pour moi, je ne le connaissais pas ; mais celui qui m’a envoyé baptiser d’eau, m’avait dit : Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et s’arrêter, c’est celui qui baptise du Saint-Esprit. (1:33) 34 Et je l’ai vu, et j’ai rendu témoignage que c’est lui qui est le Fils de Dieu. (1:34) 35 Le lendemain, Jean étant encore là avec deux de ses disciples, (1:35) 36 Et voyant Jésus qui marchait, il dit : Voilà l’agneau de Dieu. (1:36) 37 Et ses deux disciples, l’ayant ouï parler ainsi, suivirent Jésus. (1:37) 38 Jésus s’étant retourné, et voyant qu’ils le suivaient, il leur dit : Que cherchez-vous ? Ils lui répondirent : Rabbi (c’est-à-dire maître), où demeures-tu ? (1:38) 39 Il leur dit : Venez et voyez. Ils y allèrent et virent où il logeait, et ils demeurèrent avec lui ce jour-là, car il était environ la dixième heure du jour. (1:39) 40 André, frère de Simon Pierre, était l’un des deux qui avaient entendu ce que Jean disait, et qui avaient suivi Jésus. (1:40) 41 Celui-ci trouva le premier Simon son frère, et lui dit : Nous avons trouvé le Messie (c’est-à-dire le Christ). (1:41) 42 Et il l’amena à Jésus. Jésus l’ayant regardé, lui dit : Tu es Simon, fils de Jona ; tu seras appelé Céphas (c’est-à-dire Pierre). (1:42) 43 Le lendemain, Jésus voulut s’en aller en Galilée, et il trouva Philippe et lui dit : Suis-moi. (1:43) 44 Or, Philippe était de Bethsaïda, qui était aussi la ville d’André et de Pierre. (1:44) 45 Philippe rencontra Nathanaël et lui dit : Nous avons trouvé celui de qui Moïse a écrit dans la loi, et dont les prophètes ont parlé ; c’est Jésus de Nazareth, le fils de Joseph. (1:45) 46 Nathanaël lui dit : Peut-il venir quelque chose de bon de Nazareth ? Philippe lui dit : Viens et vois. (1:46) 47 Jésus, voyant venir Nathanaël, dit de lui : Voici un véritable Israélite, en qui il n’y a point de fraude. (1:47) 48 Nathanaël lui dit : D’où me connais-tu ? Jésus lui répondit : Avant que Philippe t’appelât, je t’ai vu quand tu étais sous un figuier. (1:48) 49 Nathanaël lui répondit : Maître, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d’Israël. (1:49) 50 Jésus lui répondit : Parce que je t’ai dit que je t’avais vu sous un figuier, tu crois ; tu verras de plus grandes choses que ceci. (1:50) 51 Il lui dit aussi : En vérité, en vérité, je vous dis, que désormais vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l’homme. (1:51) Jean
1:1-51
4Traduction par H.-A. Perret-Gentil
Édition de 1847-1861, libre de droits.
— Cette traduction ne possède que l'Ancien Testament.
5Traduction par L. I. Lemaistre de Saci
Édition de 1855, libre de droits.
1 AU commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu ; et le Verbe était Dieu. (1:1) 2 Il était au commencement avec Dieu. (1:2) 3 Toutes choses ont été faites par lui ; et rien de ce qui a été fait, n’a été fait sans lui. (1:3) 4 En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; (1:4) 5 et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point comprise. (1:5) 6 Il y eut un homme envoyé de Dieu, qui s’appelait Jean. (1:6) 7 Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui. (1:7) 8 Il n’était pas la lumière ; mais il vint pour rendre témoignage à celui qui était la lumière. (1:8) 9 Celui-là était la vraie lumière, qui éclaire tout homme venant en ce monde. (1:9) 10 Il était dans le monde, et le monde a été fait par lui, et le monde ne l’a point connu. (1:10) 11 Il est venu chez soi, et les siens ne l’ont point reçu. (1:11) 12 Mais il a donné à tous ceux qui l’ont reçu, le pouvoir d’être faits enfants de Dieu ; à ceux qui croient en son nom, (1:12) 13 qui ne sont point nés du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu même. (1:13) 14 Et le Verbe a été fait chair, et il a habité parmi nous ; et nous avons vu sa gloire, sa gloire telle que le Fils unique devait la recevoir du Père ; il a, dis-je, habité parmi nous, plein de grâce et de vérité. (1:14) 15 Jean rend témoignage de lui, et il crie, en disant : Voici celui dont je vous disais : Celui qui doit venir après moi, m’a été préféré, parce qu’il était avant moi. (1:15) 16 Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce. (1:16) 17 Car la loi a été donnée par Moïse ; mais la grâce et la vérité a été apportée par Jésus-Christ. (1:17) 18 Nul n’a jamais vu Dieu : le Fils unique qui est dans le sein du Père, est celui qui en a donné la connaissance. (1:18) 19 Or voici le témoignage que rendit Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des Lévites, pour lui demander : Qui êtes-vous ? (1:19) 20 Car il confessa, et il ne le nia pas : il confessa qu’il n’était point le Christ. (1:20) 21 Ils lui demandèrent : Quoi donc ! êtes-vous Élie ? Et il leur dit : Je ne le suis point. Êtes-vous prophète ? ajoutèrent-ils. Et il leur répondit : Non. (1:21) 22 Qui êtes-vous donc, lui dirent-ils, afin que nous rendions réponse à ceux qui nous ont envoyés ? Que dites-vous de vous-même ? (1:22) 23 Je suis, leur dit-il, la voix de celui qui crie dans le désert : Rendez droite la voie du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. (1:23) 24 Or ceux qu’on lui avait envoyés, étaient des pharisiens. (1:24) 25 Ils lui firent encore une nouvelle demande, et lui dirent : Pourquoi donc baptisez-vous, si vous n’êtes ni le Christ, ni Élie, ni prophète ? (1:25) 26 Jean leur répondit : Pour moi, je baptise dans l’eau ; mais il y en a un au milieu de vous, que vous ne connaissez pas. (1:26) 27 C’est lui qui doit venir après moi, qui m’a été préféré ; et je ne suis pas digne de dénouer les cordons de ses souliers. (1:27) 28 Ceci se passa à Béthanie, au delà du Jourdain, où Jean baptisait. (1:28) 29 Le lendemain, Jean vit Jésus qui venait à lui, et il dit : Voici l’Agneau de Dieu ! voici celui qui ôte le péché du monde ! (1:29) 30 C’est celui-là même de qui j’ai dit : Il vient après moi un homme qui m’a été préféré, parce qu’il était avant moi. (1:30) 31 Pour moi, je ne le connaissais pas ; mais je suis venu baptiser dans l’eau, afin qu’il soit connu dans Israël. (1:31) 32 Et Jean rendit alors ce témoignage, en disant : J’ai vu le Saint-Esprit descendre du ciel comme une colombe, et demeurer sur lui. (1:32) 33 Pour moi, je ne le connaissais pas ; mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau, m’a dit : Celui sur qui vous verrez descendre et demeurer le Saint-Esprit, est celui qui baptise dans le Saint-Esprit. (1:33) 34 Je l’ai vu, et j’ai rendu témoignage qu’il est le Fils de Dieu. (1:34) 35 Le lendemain, Jean était encore là, avec deux de ses disciples ; (1:35) 36 et jetant la vue sur Jésus qui passait, il dit : Voilà l’Agneau de Dieu ! (1:36) 37 Ces deux disciples l’ayant entendu parler ainsi, suivirent Jésus. (1:37) 38 Alors Jésus se retourna, et voyant qu’ils le suivaient, il leur dit : Que cherchez-vous ? Ils lui répondirent : Rabbi (c’est-à-dire, Maître) ! où demeurez-vous ? (1:38) 39 Il leur dit : Venez et voyez. Ils vinrent, et virent où il demeurait, et ils demeurèrent chez lui ce jour-là. Il était alors environ la dixième heure du jour. (1:39) 40 André, frère de Simon-Pierre, était l’un des deux qui avaient entendu dire ceci à Jean, et qui avaient suivi Jésus. (1:40) 41 Et ayant trouvé le premier son frère Simon, il lui dit : Nous avons trouvé le Messie (c’est-à-dire, le Christ). (1:41) 42 Il l’amena à Jésus. Jésus l’ayant regardé, lui dit : Vous êtes Simon, fils de Jean ; vous serez appelé Céphas (c’est-à-dire, Pierre). (1:42) 43 Le lendemain, Jésus voulant s’en aller en Galilée, trouva Philippe, et lui dit : Suivez-moi. (1:43) 44 Philippe était de la ville de Bethsaïde, d’où étaient aussi André et Pierre. (1:44) 45 Et Philippe ayant trouvé Nathanaël, lui dit : Nous avons trouvé celui de qui Moïse a écrit dans la loi, et que les prophètes ont prédit ; savoir, Jésus de Nazareth, fils de Joseph. (1:45) 46 Nathanaël lui dit : Peut-il venir quelque chose de bon de Nazareth ? Philippe lui dit : Venez et voyez. (1:46) 47 Jésus voyant Nathanaël qui venait le trouver, dit de lui : Voici un vrai Israélite, sans déguisement et sans artifice. (1:47) 48 Nathanaël lui dit : D’où me connaissez-vous ? Jésus lui répondit : Avant que Philippe vous eût appelé, je vous ai vu, lorsque vous étiez sous le figuier. (1:48) 49 Nathanaël lui dit : Rabbi (c’est-à-dire, Maître) ! vous êtes le Fils de Dieu, vous êtes le Roi d’Israël. (1:49) 50 Jésus lui répondit : Vous croyez, ! parce que je vous ai dit que je vous ai vu sous le figuier ; vous verrez de bien plus grandes choses. (1:50) 51 Et il ajouta : En vérité, en vérité je vous le dis : vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l’homme. (1:51) Jean
1:1-51
6Traduction par Albert Rilliet
Édition de 1858, libre de droits.
1 Au commencement était la Parole, et la Parole était auprès de Dieu, et la Parole était Dieu ; (1:1) 2 c’est elle qui était au commencement auprès de Dieu. (1:2) 3 Toutes choses ont été faites par elle, et sans elle pas même une seule des choses qui ont été faites n’a été faite. (1:3) 4 En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; (1:4) 5 et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas reçue. (1:5) 6 Il y eut un homme, envoyé de Dieu, dont le nom était Jean ; (1:6) 7 cet homme vint pour servir de témoin, afin de rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par son moyen. (1:7) 8 Ce n’est pas lui qui était la lumière, mais il devait rendre témoignage à la lumière ; (1:8) 9 la lumière véritable qui illumine tous les hommes était venue dans le monde. (1:9) 10 La Parole était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue ; (1:10) 11 elle est venue chez elle, et les siens ne l’ont pas accueillie ; (1:11) 12 mais à tous ceux qui l’ont reçue, elle a donné, parce qu’ils croient en son nom, le droit de devenir enfants de Dieu, (1:12) 13 eux qui ne sont nés ni du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. (1:13) 14 Et la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire telle que doit être celle du Fils unique qui est né du Père ; — (1:14) 15 Jean lui rend témoignage, et il s’écrie : « C’était de lui que j’ai dit : Celui qui vient après moi a été avant moi, car il existait plus tôt que moi ; » — (1:15) 16 c’est en effet de sa plénitude que tous nous avons reçu grâce après grâce ; (1:16) 17 car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. (1:17) 18 Personne n’a jamais vu Dieu ; le Dieu Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui L’a révélé. (1:18) 19 Et voici quel fut le témoignage de Jean, lorsque les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites, afin de lui demander : « Toi, qui es-tu ? » (1:19) 20 et qu’il déclara, (et il ne nia point) et qu’il déclara : « Pour moi, je ne suis point le Christ. » (1:20) 21 Et ils lui demandèrent : « Toi donc, qu’es-tu ? Es-tu Élie ? » Et il dit : « Je ne le suis point. — Es-tu le prophète ? » — Et il répliqua : « Non. » (1:21) 22 Ils lui dirent donc : « Qui es-tu ? afin que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? » (1:22) 23 Il dit : « Je suis la voix de quelqu’un qui crie dans le désert : Redressez le chemin du Seigneur, comme a dit Ésaïe le prophète. » (1:23) 24 Et on avait envoyé des gens pris parmi les pharisiens, (1:24) 25 et ils l’interrogèrent et lui dirent : « Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es pas le Christ, ni Élie, ni le prophète ? » (1:25) 26 Il leur répliqua : « Pour moi, je baptise avec de l’eau ; au milieu de vous se trouve quelqu’un que vous ne connaissez pas, qui vient après moi, (1:26) 27 de la sandale duquel je ne suis pas digne de délier la courroie. » (1:27) 28 Ces choses se passèrent à Béthanie au delà du Jourdain, là où Jean baptisait. (1:28) 29 Le lendemain il voit Jésus venant à lui, et il dit : « Voilà l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde ; (1:29) 30 c’est à propos de lui que j’ai dit : Après moi vient un homme qui a été avant moi, car il existait plus tôt que moi ; (1:30) 31 et pour moi je ne le connaissais point, mais c’est afin qu’il fût manifesté à Israël que je suis venu, baptisant avec de l’eau. » (1:31) 32 Et Jean rendit témoignage en disant : « J’ai vu l’Esprit descendant du ciel comme une colombe, et il est demeuré sur lui ; (1:32) 33 et pour moi je ne le connaissais point, mais Celui qui m’a envoyé pour baptiser avec de l’eau, Celui-là même m’a dit : Celui sur lequel tu auras vu l’Esprit descendre et demeurer, c’est celui qui baptise avec l’esprit saint. (1:33) 34 Et moi j’ai vu ; et j’ai rendu ce témoignage : Celui-ci est le fils de Dieu. » (1:34) 35 Le lendemain Jean se trouvait là derechef, ainsi que deux de ses disciples, (1:35) 36 et ayant fixé ses regards sur Jésus qui passait, il dit : « Voilà l’agneau de Dieu. » (1:36) 37 Et les deux disciples l’entendirent pendant qu’il parlait, et ils suivirent Jésus ; (1:37) 38 or Jésus s’étant retourné et les ayant vus qui le suivaient, il leur dit : (39) « Que cherchez-vous ? » Mais ils lui dirent : « Rabbi (ce qui étant traduit veut dire Maître), où demeures-tu ? » (1:38-39) 39 Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc et ils virent où il demeurait, et ils demeurèrent ce jour-là auprès de lui ; c’était environ la dixième heure. (1:40) 40 André, le frère de Simon Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu les paroles de Jean et qui l’avaient suivi ; (1:41) 41 c’est lui qui trouve d’abord son propre frère Simon et qui lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » (ce qui étant traduit signifie Christ). Il le conduisit auprès de Jésus ; (1:42) 42 « Jésus ayant fixé sur lui ses regards dit : « Tu es Simon fils de Jean, tu seras appelé Céphas » (ce qui se traduit par Pierre). (1:43) 43 « Le lendemain il voulut se rendre en Galilée, et il trouve Philippe, et Jésus lui dit : « Suis-moi. » (1:44) 44 Or Philippe était de Bethsaïda, de la ville d’André et de Pierre ; (1:45) 45 Philippe trouve Nathanaël et lui dit : « Celui dont Moïse a écrit dans la loi, ainsi que les prophètes, nous l’avons trouvé, c’est Jésus fils de Joseph, qui est de Nazareth. » (1:46) 46 « Nathanaël lui dit : « Est-ce que de Nazareth il peut venir quelque chose de bon ? » Philippe lui dit : « Viens et vois, » (1:47) 47 Jésus vit Nathanaël venant à lui, et il dit de lui : « Voilà vraiment un Israélite dans lequel il n’y a pas de fraude. » (1:48) 48 Nathanaël lui dit : « D’où me connais-tu ? » Jésus lui répliqua : « Avant que Philippe t’appelât, pendant que tu étais sous le figuier je t’ai vu. » (1:49) 49 Nathanaël répliqua : « Rabbi, tu es le fils de Dieu, tu es le roi d’Israël. » Jésus lui répliqua : « Est-ce parce que je t’ai dit que je t’avais vu sous le figuier, que tu crois ? (1:50) 50 Tu verras de plus grandes choses que celles-ci. » (1:51) 51 Et il lui dit : « En vérité, en vérité, je vous le dis : vous verrez le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et redescendre sur le fils de l’homme. » (1:52) Jean
1:38-39-52
7Traduction dite Bible de Lausanne
Édition de 1861-1872, libre de droits.
1 Au commencement était la Parole ; et la Parole était auprès de Dieu ; et la Parole était Dieu ; (1:1) 2 elle était au commencement auprès de Dieu ; (1:2) 3 toutes choses ont été faites par son moyen et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle ; (1:3) 4 en elle était la vie ; et la vie était la lumière des hommes ; (1:4) 5 et la lumière luit dans les ténèbres et les ténèbres ne l’ont point saisie. (1:5) 6 Il y eut un homme envoyé de Dieu ; son nom était Jean. (1:6) 7 Celui-ci vint en témoignage, pour rendre témoignage au sujet de la lumière, afin que tous crussent par son moyen. (1:7) 8 Il n’était pas la lumière, lui ; mais il [était venu] pour rendre témoignage au sujet de la lumière. (1:8) 9 [La Parole] était la véritable lumière, qui, venant dans le monde, éclaire tout homme. (1:9) 10 Elle était dans le monde, et le monde a été fait par son moyen, et le monde ne l’a pas connue. (1:10) 11 Elle est venue chez soi, et les siens ne l’ont pas accueillie. (1:11) 12 Mais, à tous ceux qui l’ont reçue elle a donné le droit de devenir enfants de Dieu ; à ceux qui croient en son nom, (1:12) 13 lesquels ont été engendrés non du sang , ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. (1:13) 14 Et la Parole a été faite chair, et elle a dressé sa tente parmi nous, pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme d’un fils unique de la part d’un père. (1:14) 15 Jean rend témoignage à son sujet ; et il a crié, disant : C’est de celui-ci que je disais : Celui qui vient après moi, m’a précédé, parce qu’il était avant moi. (1:15) 16 Et, de sa plénitude, nous avons tous reçu, même grâce pour grâce. (1:16) 17 Car la loi a été donnée par le moyen de Moïse : la grâce et la vérité sont venues par le moyen de Jésus-Christ. (1:17) 18 Personne ne vit jamais Dieu ; le Fils unique qui est dans le sein du Père est celui qui l’a fait connaître. (1:18) 19 Et c’est ici le témoignage de Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des sacrificateurs et des Lévites pour lui demander : Toi, qui es-tu ? — (1:19) 20 Et il confessa, et il ne nia point ; et il confessa : Ce n’est pas moi qui suis le Christ. — (1:20) 21 Et ils lui demandèrent : Quoi donc ! es-tu Elie ? — Et il dit : Je ne le suis point. — Es-tu le Prophète ? — Et il répondit : Non. — (1:21) 22 Ils lui dirent donc : Qui es-tu, afin que nous rendions réponse à ceux qui nous ont envoyés ? que dis-tu de toi-même ? — (1:22) 23 Il dit : Je suis « la voix de celui qui crie dans le désert : Dressez le chemin du Seigneur, » comme a dit Esaïe le prophète. (Esa. 40:3.) — (1:23) 24 Or ceux qui avaient été envoyés étaient d’entre les pharisiens. (1:24) 25 Ils l’interrogèrent encore et lui dirent : Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es pas le Christ, ni Elie, ni le Prophète ? — (1:25) 26 Jean leur répondit en disant : Pour moi je baptise dans l’eau ; mais au milieu de vous il en est un que vous, vous ne connaissez pas ; (1:26) 27 c’est lui qui vient après moi, lui qui m’a précédé ; je ne suis pas digne de délier la courroie de sa chaussure. (1:27) 28 Ces choses se passèrent à Bethabara, au-delà du Jourdain, où Jean baptisait. (1:28) 29 Le lendemain Jean voit Jésus venant à lui, et il dit : Voici l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde. (1:29) 30 C’est lui, au sujet duquel je disais : Après moi vient un homme qui m’a précédé parce qu’il était avant moi. (1:30) 31 Et moi je ne le connaissais point ; mais c’est afin qu’il fût manifesté à Israël que je suis venu baptisant dans l’eau. (1:31) 32 Et Jean rendit témoignage en disant : J’ai vu l’Esprit descendant du ciel comme une colombe, et il est demeuré sur lui. (1:32) 33 Et moi je ne le connaissais point ; mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau , celui-là m’a dit : Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, c’est lui qui baptise dans l’Esprit saint. (1:33) 34 Et pour moi, j’ai vu et témoigné que celui-là est le Fils de Dieu. (1:34) 35 Le lendemain, Jean se tenait là de nouveau avec deux de ses disciples ; (1:35) 36 et ayant regardé Jésus qui allait et venait, il dit : Voilà l’agneau de Dieu. (1:36) 37 Et les deux disciples l’entendirent parler et ils suivirent Jésus ; (1:37) 38 et Jésus s’étant tourné et les voyant qui le suivaient, leur dit : — Que cherchez-vous ? — (39) Ils lui dirent : Rabbi (ce qui, traduit, signifie Docteur) où demeures-tu ? — (1:38-39) 39 Il leur dit : Venez et voyez. — Ils allèrent et virent où il demeurait, et ils demeurèrent auprès de lui ce jour-là ; or c’était environ la dixième heure. (1:40) 40 André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux qui en avaient entendu parler à Jean et qui l’avaient suivi. (1:41) 41 Celui-ci trouve, le premier, son frère Simon et lui dit : Nous avons trouvé le Messie (ce qui se traduit l’Oint) ; (1:42) 42 et il le mena à Jésus. Jésus, le regardant, dit : Tu es Simon, le fils de Jonas ; tu seras appelé Céphas (ce qui se traduit Pierre). (1:43) 43 Le lendemain, Jésus voulut s’en aller en Galilée ; et il trouve Philippe et lui dit : Suis-moi. (1:44) 44 Or Philippe était de Bethsaïda, de la ville d’André et de Pierre. (1:45) 45 Philippe trouve Nathanaël, et lui dit : — Nous avons trouvé celui que Moïse, dans la loi, et les prophètes ont décrit, Jésus, le fils de Joseph, qui est de Nazareth. (1:46) 46 Et Nathanaël lui dit : Quelque chose de bon peut-il venir de Nazareth ? — Philippe lui dit : Viens et vois. — (1:47) 47 Jésus vit Nathanaël venant à lui, et il dit de lui : Voici vraiment un Israélite en qui il n’y a point de fraude. — (1:48) 48 Nathanaël lui dit : D’où me connais-tu ? — Jésus répondit et lui dit : Avant que Philippe t’appelât, quand tu étais sous le figuier, je te voyais. — (1:49) 49 Nathanaël répondit et lui dit : Rabbi, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d’Israël. — (1:50) 50 Jésus répondit et lui dit : Parce que je t’ai dit : Je te voyais sous le figuier, tu crois ; tu verras de plus grandes choses que celles-ci. (1:51) 51 Il lui dit aussi : Amen, amen (en vérité, en vérité), je vous dis que désormais vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu montant et descendant sur le Fils de l’homme. (1:52) Jean
1:38-39-52
8Traduction selon la Vulgate dite Bible de Gustave Doré
Édition de 1866, libre de droits.
1 Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu. (1:1) 2 Il était au commencement en Dieu. (1:2) 3 Toutes choses ont été faites par lui ; et rien de ce qui a été fait, n’a été fait sans lui. (1:3) 4 En lui était la vie ; et la Vie était la Lumière des hommes ; (1:4) 5 Et la Lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point comprise. (1:5) 6 Il y eut un homme envoyé de Dieu qui s’appelait Jean. (1:6) 7 Il vint comme témoin pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous crussent par lui. (1:7) 8 Il n’était pas la Lumière, mais il devait rendre témoi-gnagne à la Lumière. (1:8) 9 Celui-là était la vraie Lumière, qui illumine tout homme venant en ce monde. (1:9) 10 Il était dans le monde, et le monde a été fait par lui, et le monde ne l’a pas connu. (1:10) 11 Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas reçu. (1:11) 12 Mais à tous ceux qui l’ont reçu il a donné le pouvoir d’être faits enfants de Dieu ; à ceux qui croient en son nom, (1:12) 13 Qui ne sont point nés du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu même. (1:13) 14 Et le Verbe a été fait chair, et il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, sa gloire comme Fils unique du Père, étant plein de grâce et de vérité. (1:14) 15 Jean rend témoignage de lui, et crie en disant : Voici Celui dont je vous ai dit : Celui qui doit venir après moi a été fait avant moi, parce qu’il était avant moi. (1:15) 16 Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce. (1:16) 17 Car la loi a été donnée par Moïse ; la grâce et la vérité a été apportée par Jésus-Christ. (1:17) 18 Nul n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, en a donné la connaissance. (1:18) 19 Or voici le témoignage que rendit Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : Qui êtes-vous ? (1:19) 20 Il confessa, et ne le nia pas ; il confessa : Je ne suis pas le Christ. (1:20) 21 Ils lui demandèrent : Quoi donc ! êtes-vous Élie ? Et il dit : Je ne le suis pas. Etes-vous prophète ? Et il répondit : Non. (1:21) 22 Ils lui dirent donc : Qui êtes-vous ? afin que nous rendions réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dites-vous de vous-même ? (1:22) 23 Je suis, leur dit-il, la voix de celui qui crie dans le désert : Rendez droite la voie du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. (1:23) 24 Or ceux qui avaient été envoyés étaient des pharisiens. (1:24) 25 Ils l’interrogèrent, et lui dirent : Pourquoi donc baptisavez–vous, si vous n’êtes ni le Christ, ni Élie, ni prophète ? (1:25) 26 Jean leur répondit : Pour moi, je baptise dans l’eau ; mais il y a quelqu’un au milieu de vous que vous ne connaissez pas. (1:26) 27 C’est lui qui doit venir après moi, qui a été fait avant moi ; et je ne suis pas digne de dénouer les cordons de sa chaussure. (1:27) 28 Ces choses se passèrent à Béthanie, au delà du Jourdain, où Jean baptisait. (1:28) 29 Le lendemain, Jean vit Jésus venir à lui, et il dit : Voici l’Agneau de Dieu, voici Celui qui ôte les péchés du monde. (1:29) 30 C’est celui dont j’ai dit : Il vient après moi un homme qui a été fait avant moi, parce qu’il était avant moi. (1:30) 31 Pour moi, je ne le connaissais pas ; mais je suis venu baptiser dans l’eau afin qu’il fût manifesté en Israël. (1:31) 32 Et Jean rendit ce témoignage, en disant : J’ai vu le Saint-Esprit descendre du ciel comme une colombe, et il s’est reposé sur lui. (1:32) 33 Pour moi, je ne le connaissais pas, mais Celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau, m’a dit : Celui sur qui vous verrez descendre et s’arrêter le Saint-Esprit, est celui qui baptise dans le Saint-Esprit. (1:33) 34 Je l’ai vu, et j’ai rendu témoignage qu’il est le Fils de Dieu. (1:34) 35 Le lendemain, Jean était encore là, avec deux de ses disciples ; (1:35) 36 Et jetant la vue sur Jésus, qui marchait, il dit : Voici l’Agneau de Dieu. (1:36) 37 Ces deux disciples, l’ayant entendu parler ainsi, suivirent Jésus. (1:37) 38 Jésus se retourna, et voyant qu’ils le suivaient, il leur dit : Que cherchez-vous ? Ils lui répondirent : Rabbi (c’est-à-dire Maître), où demeurez-vous ? (1:38) 39 Il leur dit : Venez, et voyez. Ils vinrent, et virent où il demeurait, et ils demeurèrent chez lui ce jour-là. Il était alors environ la dixième heure du jour. (1:39) 40 André, frère de Simon Pierre, était un des deux qui avaient entendu parler Jean, et qui avaient suivi Jésus. (1:40) 41 André ayant trouvé d’abord son frère Simon, lui dit : Nous avons trouvé le Messie, c’est-à-dire le Christ. (1:41) 42 Il l’amena à Jésus. Jésus, l’ayant regardé, lui dit : Vous êtes Simon, fils de Jean ; vous serez appelé Céphas, c’est-à-dire Pierre. (1:42) 43 Le lendemain, Jésus, voulant aller en Galilée, trouva Philippe, et lui dit : Suivez-moi. (1:43) 44 Philippe était de Bethsaïde, ville d’André et de Pierre. (1:44) 45 Philippe trouva Nathanaël, et lui dit : Nous avons trouvé celui dont Moïse a parlé dans la loi, et que les prophètes ont prédit, Jésus de Nazareth, fils de Joseph. (1:45) 46 Nathanaël lui dit : Peut-il venir quelque chose de bon de Nazareth ? Philippe lui dit : Venez, et voyez. (1:46) 47 Jésus, voyant Nathanaël venir vers lui, dit de lui : Voici vraiment un Israélite en qui il n’y a point d’artifice. (1:47) 48 Nathanaël lui dit : D’où me connaissez-vous ? Jésus lui répondit : Avant que Philippe vous eût appelé, je vous ai vu, lorsque vous étiez sous le figuier. (1:48) 49 Nathanaël lui dit : Maître, vous êtes le Fils de Dieu, vous êtes le Roi d’Israël. (1:49) 50 Jésus lui répondit : Vous croyez, parce que je vous ai dit : Je vous ai vu sous le figuier ; vous verrez de plus grandes choses. (1:50) 51 Et il ajouta : En vérité, en vérité je vous le dis, vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l’homme. (1:51) Jean
1:1-51
9Traduction par L. Segond & H. Oltramare
Édition de 1874, libre de droits.
1 Au commencement était la Parole ; la Parole était avec Dieu, et la Parole était dieu. (1:1) 2 Elle était au commencement avec Dieu. (1:2) 3 Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait, n’a été fait sans elle. (1:3) 4 En elle était la vie, et cette vie était la lumière des hommes : (1:4) 5 la lumière brille dans les ténèbres, mais les ténèbres ne l’ont point reçue. (1:5) 6 Un homme parut ; il était envoyé de Dieu, son nom était Jean. (1:6) 7 Il vint pour un témoignage, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous crussent par lui : (1:7) 8 il n’était pas la Lumière, mais il devait rendre témoignage à la Lumière. (1:8) 9 La véritable Lumière, qui éclaire tout homme, était entrée dans le monde ; (1:9) 10 elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, mais le monde ne l’a point connue. (1:10) 11 Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue ; (1:11) 12 mais à tous ceux qui l’ont reçue, à tous ceux qui croient en son nom, elle a donné la prérogative d’être enfants de Dieu : (1:12) 13 enfants, qui ne sont pas nés du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais qui sont nés de Dieu. (1:13) 14 Et la Parole a été faite chair ; elle a habité au milieu de nous pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle d’un fils unique envoyé par son père. (1:14) 15 Jean lui rend témoignage, quand il dit à haute voix : « Voici celui dont je disais : Celui qui vient après moi, a pris le pas devant moi, parce qu’il est plus grand que moi. » (1:15) 16 C’est de sa plénitude que nous avons tous reçu grâce sur grâce ; (1:16) 17 car la Loi a été donnée par Moïse ; mais la Grâce et la Vérité sont venues par Jésus-Christ. (1:17) 18 Personne n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a révélé. (1:18) 19 Voici le témoignage que rendit Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des sacrificateurs et des lévites pour lui adresser cette question : « Qui es-tu ? » (1:19) 20 Il le déclara, et ne le nia point ; il déclara qu’il n’était pas le Messie. (1:20) 21 — « Quoi donc ! Es-tu Élie ? » lui demandèrent-ils ; et il dit : « Je ne le suis point. » — « Es-tu le Prophète ? » et il répondit : « Non. » (1:21) 22 Ils lui dirent donc : « Qui es-tu ? afin que nous rendions réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu que tu es ? » (1:22) 23 — « Moi, dit-il, je suis « une voix qui crie au désert : Redressez le chemin du Seigneur, » comme a dit le prophète Ésaïe. (1:23) 24 Ceux qu’on avait envoyés étaient des pharisiens. (1:24) 25 Ils insistèrent, et lui dirent : « Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es pas le Messie, ni même Elie ou le Prophète ? » (1:25) 26 Jean leur répondit : « Pour moi, je baptise d’eau, mais il y a au milieu de vous quelqu’un que vous ne connaissez pas : (1:26) 27 c’est celui qui vient après moi ; je ne suis pas digne de délier la courroie de ses sandales. » (1:27) 28 Ces choses se passèrent à Béthanie, au delà du Jourdain, où Jean baptisait. (1:28) 29 Le lendemain, Jean vit Jésus qui venait vers lui, et il dit : « Voici l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde. » (1:29) 30 C’est de lui que j’ai dit : Il vient après moi un homme qui a pris le pas devant moi, parce qu’il est plus grand que moi. (1:30) 31 Je ne le connaissais pas ; mais je suis venu baptiser d’eau, afin qu’il fût manifesté à Israël » (1:31) 32 (et Jean avait rendu ce témoignage : « J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe, et demeurer sur lui. ») (1:32) 33 « Je ne le connaissais pas ; mais celui-là même qui m’a envoyé baptiser d’eau m’a dit : « Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, c’est lui qui baptise d’esprit saint. » (1:33) 34 Je l’ai vu, et j’ai rendu témoignage que c’est lui qui est le Fils de Dieu. » (1:34) 35 Le lendemain, Jean se trouvait là de nouveau, avec deux de ses disciples ; (1:35) 36 et, ayant considéré Jésus qui passait, il dit : « Voilà l’agneau de Dieu. » (1:36) 37 Ces deux disciples l’ayant entendu parler de la sorte, suivirent Jésus. (1:37) 38 Jésus s’étant retourné, et voyant qu’ils le suivaient, leur dit. « Que cherchez-vous ? » (39) Ils lui dirent : « Rabbi, » (ce qui signifie Maître) « où demeures-tu ? » (1:38-39) 39 — « Venez, leur dit-il, et vous verrez. » Ils allèrent, et ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était environ la dixième heure du jour. (1:40) 40 André, frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean, et qui avaient suivi Jésus. (1:41) 41 Il rencontra, le premier, son frère Simon, et il lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » (ce qui signifie Christ) ; (1:42) 42 et il le mena vers Jésus. Celui-ci, l’ayant considéré, lui dit : « Tu es Simon, fils de Jona ; on t’appellera Céphas » (ce qui signifie Pierre). (1:43) 43 Le lendemain, Jésus résolut de partir pour la Galilée. Il rencontra Philippe, et lui dit : « Suis-moi. » (1:44) 44 Philippe était de la ville de Bethsaïde, d’où étaient aussi André et Pierre. (1:45) 45 Philippe rencontra Nathanaël, et lui dit : « Nous avons trouvé celui dont Moïse a parlé dans la Loi, et que les prophètes ont annoncé ; c’est Jésus, fils de Joseph, de Nazareth. » (1:46) 46 Nathanaël lui dit : « Peut-il sortir de Nazareth quelque chose de bon ? » Philippe lui répondit : « Viens et vois. » (1:47) 47 Jésus voyant venir Nathanaël, dit en parlant de lui : « Voici un vrai Israélite, un homme sans détour. » (1:48) 48 — « D’où me connais-tu ? » lui dit Nathanaël. Jésus lui répondit : « Avant que Philippe t’appelât, je t’ai vu sous le figuier. » (1:49) 49 — « Maître, lui repartit Nathanaël, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d’Israël. » (1:50) 50 Jésus répondit et lui dit : « Parce que je t’ai dit que je t’ai vu sous le figuier, tu crois ! Tu verras de plus grandes choses que celles-là. » (1:51) 51 Et il ajouta : « En vérité, en vérité, je vous le dis, vous verrez désormais le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l’homme. (1:52) Jean
1:38-39-52
10Traduction par J. N. Darby
Édition de 1885, libre de droits.
1 — Au commencement était la Parole ; et la Parole était auprès de Dieu ; et la Parole était Dieu. (1:1) 2 Elle était au commencement auprès de Dieu. (1:2) 3 Toutes choses furent faites par elle, et sans elle pas une seule chose ne fut faite de ce qui a été fait. (1:3) 4 En elle était [la] vie, et la vie était la lumière des hommes. (1:4) 5 Et la lumière luit dans les ténèbres ; et les ténèbres ne l’ont pas comprise. (1:5) 6 Il y eut un homme envoyé de Dieu ; son nom était Jean. (1:6) 7 Celui-ci vint pour [rendre] témoignage, pour rendre témoignage de la lumière, afin que tous crussent par lui. (1:7) 8 Lui n’était pas la lumière, mais pour rendre témoignage de la lumière : (1:8) 9 la vraie lumière était celle, qui, venant dans le monde, éclaire tout homme. (1:9) 10 Il était dans le monde, et le monde fut fait par lui ; et le monde ne l’a pas connu. (1:10) 11 Il vint chez soi ; et les siens ne l’ont pas reçu. (1:11) 12 Mais à tous ceux qui l’ont reçu, il leur a donné le droit d’être enfants de Dieu, [savoir] à ceux qui croient en son nom ; (1:12) 13 lesquels sont nés, non pas de sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. (1:13) 14 Et la Parole devint chair, et habita au milieu de nous (et nous vîmes sa gloire, une gloire comme d’un fils unique de la part du Père) pleine de grâce et de vérité ; (1:14) 15 — Jean rend témoignage de lui, et a crié, disant : C’était celui-ci duquel je disais : Celui qui vient après moi prend place avant moi ; car il était avant moi ; (1:15) 16 — car, de sa plénitude, nous tous nous avons reçu, et grâce sur grâce. (1:16) 17 Car la loi a été donnée par Moïse ; la grâce et la vérité vinrent par Jésus Christ. (1:17) 18 Personne ne vit jamais Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, lui, l’a fait connaître. (1:18) 19 Et c’est ici le témoignage de Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des sacrificateurs et des lévites, pour lui demander : Toi, qui es-tu ? (1:19) 20 Et il confessa, et ne nia pas, et confessa : Moi, je ne suis pas le Christ. (1:20) 21 Et ils lui demandèrent : Quoi donc ? Es-tu Élie ? Et il dit : Je ne le suis pas. Es-tu le prophète ? Et il répondit : Non. (1:21) 22 Ils lui dirent donc : Qui es-tu, afin que nous donnions réponse à ceux qui nous ont envoyés ? Que dis-tu de toi-même ? (1:22) 23 Il dit : Moi, je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Faites droit le chemin du Seigneur, comme dit Ésaïe le prophète [Ésaïe 40 :3]. (1:23) 24 Et ils avaient été envoyés d’entre les pharisiens. (1:24) 25 Et ils l’interrogèrent et lui dirent : Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Élie, ni le prophète ? (1:25) 26 Jean leur répondit, disant : Moi, je baptise d’eau ; [mais] au milieu de vous il y en a un que vous ne connaissez pas, (1:26) 27 celui qui vient après moi, duquel moi je ne suis pas digne de délier la courroie de la sandale. (1:27) 28 Ces choses arrivèrent à Béthanie, au delà du Jourdain, où Jean baptisait. (1:28) 29 Le lendemain, il voit Jésus venant à lui, et il dit : Voilà l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde ! (1:29) 30 C’est de celui-ci que moi, je disais : Après moi vient un homme qui prend place avant moi, car il était avant moi. (1:30) 31 Et pour moi, je ne le connaissais pas ; mais afin qu’il fût manifesté à Israël, à cause de cela, je suis venu baptiser d’eau. (1:31) 32 Et Jean rendit témoignage, disant : J’ai vu l’Esprit descendant du ciel comme une colombe, et il demeura sur lui. (1:32) 33 Et pour moi, je ne le connaissais pas ; mais celui qui m’a envoyé baptiser d’eau, celui-là me dit : Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre, et demeurer sur lui, c’est celui-là qui baptise de l’Esprit Saint. (1:33) 34 Et moi, j’ai vu et j’ai rendu témoignage que celui-ci est le Fils de Dieu. (1:34) 35 Le lendemain encore, Jean se tint là, et deux de ses disciples ; (1:35) 36 et regardant Jésus qui marchait, il dit : Voilà l’agneau de Dieu ! (1:36) 37 Et les deux disciples l’entendirent parler, et ils suivirent Jésus. (1:37) 38 Et Jésus se retournant, et voyant qu’ils le suivaient, leur dit : (39) Que cherchez-vous ? Et ils lui dirent : Rabbi (ce qui, interprété, signifie maître), où demeures-tu ? (1:38-39) 39 Il leur dit : Venez et voyez. Ils allèrent donc, et virent où il demeurait ; et ils demeurèrent auprès de lui ce jour-là : c’était environ la dixième heure. (1:40) 40 André, le frère de Simon Pierre, était l’un des deux qui avaient ouï parler [de lui] à Jean, et qui l’avaient suivi. (1:41) 41 Celui-ci trouve d’abord son propre frère Simon, et lui dit : Nous avons trouvé le Messie (ce qui, interprété, est Christ). (1:42) 42 Et il le mena à Jésus. Jésus, l’ayant regardé, dit : Tu es Simon, le fils de Jonas ; tu seras appelé Céphas (qui est interprété Pierre). (1:43) 43 Le lendemain, il voulut s’en aller en Galilée. Et Jésus trouve Philippe, et lui dit : Suis-moi. (1:44) 44 Or Philippe était de Bethsaïda, de la ville d’André et de Pierre. (1:45) 45 Philippe trouve Nathanaël et lui dit : Nous avons trouvé celui duquel Moïse a écrit dans la loi et duquel les prophètes ont écrit, Jésus, le fils de Joseph, qui est de Nazareth. (1:46) 46 Et Nathanaël lui dit : Peut-il venir quelque chose de bon de Nazareth ? Philippe lui dit : Viens et vois. (1:47) 47 Jésus vit Nathanaël venir vers lui, et il dit de lui : Voici un vrai Israélite, en qui il n’y a pas de fraude. (1:48) 48 Nathanaël lui dit : D’où me connais-tu ? Jésus répondit et lui dit : Avant que Philippe t’eût appelé, quand tu étais sous le figuier, je te voyais. (1:49) 49 Nathanaël répondit et lui dit : Rabbi, tu es le Fils de Dieu ; tu es le roi d’Israël. (1:50) 50 Jésus répondit et lui dit : Parce que je t’ai dit que je te voyais sous le figuier, tu crois ? tu verras de plus grandes choses que celles-ci. (1:51) 51 Et il lui dit : En vérité, en vérité, je vous dis : Désormais vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu montant et descendant sur le fils de l’homme. (1:52) Jean
1:38-39-52
11Traduction par L. Cl. Fillion
Édition de 1889, libre de droits.
1 Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. (1:1) 2 Il était au commencement avec Dieu. (1:2) 3 Toutes choses ont été faites par lui, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans lui. (1:3) 4 En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; (1:4) 5 et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas saisie. (1:5) 6 Il y eut un homme envoyé de Dieu, dont le nom était Jean. (1:6) 7 Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui. (1:7) 8 Il n’était pas la lumière, mais il vint pour rendre témoignage à la lumière. (1:8) 9 C’était la vraie lumière, qui éclaire tout homme venant en ce monde. (1:9) 10 Il était dans le monde, et le monde a été fait par lui, et le monde ne l’a pas connu. (1:10) 11 Il est venu chez lui, et les Siens ne l’ont pas reçu. (1:11) 12 Mais, à tous ceux qui l’ont reçu, il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu ; à ceux qui croient en son nom, (1:12) 13 qui ne sont pas nés du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. (1:13) 14 Et le Verbe a été fait chair, et il a habité parmi nous ; et nous avons vu sa gloire, gloire comme du Fils unique venu du Père, plein de grâce et de vérité. (1:14) 15 Jean rend témoignage de lui, et crie, en disant : C’est celui dont j’ai dit : Celui qui doit venir après moi a été placé au-dessus de moi, parce qu’il était avant moi. (1:15) 16 Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce. (1:16) 17 Car la loi a été donnée par Moïse ; la grace et la vérité ont été faites par Jésus-Christ. (1:17) 18 Nul n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Pére, voilà celui qui l’a manifesté. (1:18) 19 Or voici le témoignage de Jean, lorsque les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites, pour lui demander : Qui es-tu ? (1:19) 20 Et il confessa, et il ne nia point ; et il confessa : Je ne suis pas le Christ. (1:20) 21 Et ils lui demandèrent : Quoi donc ? Es-tu Elie ? Et il dit : Je ne le suis pas. Es-tu le prophète ? Et il répondit : Non. (1:21) 22 Ils lui dirent donc : Qui es-tu ? afin que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même ? (1:22) 23 Il dit : Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Rendez droit le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. (1:23) 24 Or ceux qui avaient été envoyés étaient des pharisiens. (1:24) 25 Ils continuèrent de l’interroger, et lui dirent : Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Elie, ni le prophète ? (1:25) 26 Jean leur répondit : Moi, je baptise dans l’eau ; mais, au milieu de vous, se tient Quelqu’un que vous ne connaissez pas. (1:26) 27 C’est lui qui doit venir après moi, qui a été placé au-dessus de moi : je ne suis pas digne de dénouer la courroie de sa sandale. (1:27) 28 Ces choses se passèrent à Béthanie, au delà du Jourdain, où Jean baptisait. (1:28) 29 Le lendemain, Jean vit Jésus qui venait à lui, et il dit : Voici l’Agneau de Dieu, voici celui qui enlève le péché du monde. (1:29) 30 C’est celui dont j’ai dit : Après moi vient un homme qui a été placé au-dessus de moi, parce qu’il était avant moi. (1:30) 31 Et moi, je ne le connaissais pas ; mais c’est pour qu’il soit manifesté en Israël que je suis venu baptiser dans l’eau. (1:31) 32 Et Jean rendit témoignage, en disant : J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe, et se reposer sur lui. (1:32) 33 Et moi, je ne le connaissais pas ; mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau m’a dit : Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et se reposer, c’est celui qui baptise dans l’Esprit-Saint. (1:33) 34 Et j’ai vu, et j’ai rendu témoignage qu’il est le Fils de Dieu. (1:34) 35 Le lendemain, Jean était encore là, avec deux de ses disciples. (1:35) 36 Et regardant Jésus qui passait, il dit : Voici l’Agneau de Dieu. (1:36) 37 Les deux disciples l’entendirent parler ainsi, et ils suivirent Jésus. (1:37) 38 Jésus, s’étant retourné, et voyant qu’ils le suivaient, leur dit : Que cherchez-vous ? Ils lui dirent : Rabbi (ce qui signifie Maître), où demeurez-vous ? (1:38) 39 Il leur dit : Venez et voyez. Ils vinrent et virent où il demeurait, et ils restèrent chez lui ce jour-là. Il était environ la dixième heure. (1:39) 40 Or André, frère de Simon-Pierre, était l’un des deux qui avaient entendu les paroles de Jean, et qui avaient suivi Jésus. (1:40) 41 Il trouva le premier son frère Simon, et lui dit : Nous avons trouvè le Messie (ce qui signifie le Christ). (1:41) 42 Et il l’amena à Jésus. Jésus, l’ayant regardé, dit : Tu es Simon, fils de Jona ; tu seras appelé Céphas (ce qui signifie Pierre). (1:42) 43 Le lendemain, Jésus voulut aller en Galilée, et il rencontra Philippe. Et il lui dit : Suis-moi. (1:43) 44 Or Philippe était de Bethsaïda, la ville d’André et de Pierre. (1:44) 45 Philippe rencontra Nathanaël, et lui dit : Celui de qui Moïse a écrit dans la loi, et qu’ont annoncé les prophètes, nous l’avons trouvé ; c’est Jésus de Nazareth, fils de Joseph. (1:45) 46 Et Nathanaël lui dit : De Nazareth peut-il venir quelque chose de bon ? Philippe lui dit : Viens et vois. (1:46) 47 Jésus vit Nathanaël qui venait à lui, et il dit de lui : Voici un véritable Israélite, en qui il n’y a pas de fraude. (1:47) 48 Nathanaël lui dit : D’où me connaissez-vous ? Jésus lui répondit : Avant que Philippe t’appelât, lorsque tu étais sous le figuier, je t’ai vu. (1:48) 49 Nathanaël lui répondit : Rabbi, vous êtes le Fils de Dieu, vous êtes le roi d’Israël. (1:49) 50 Jésus lui répondit : Parce que je t’ai dit : Je t’ai vu sous le figuier, tu crois ; tu verras des choses plus grandes que celles-là. (1:50) 51 Et il lui dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l’homme. (1:51) Jean
1:1-51
12Traduction par Edmond Stapfer
Édition de 1889, libre de droits.
1 Au commencement était la Parole ; et la Parole était avec Dieu ; et la Parole était Dieu. (1:1) 2 Cette Parole était au commencement avec Dieu. (1:2) 3 Toutes choses sont nées par elle, et absolument rien de ce qui existe n’a pris naissance sans elle. (1:3) 4 En elle il y avait vie, et la vie était la lumière des hommes. (1:4) 5 Et la lumière éclaire dans les ténèbres ; et les ténèbres ne l’ont pas acceptée. (1:5) 6 Il a paru un homme, envoyé de la part de Dieu ; il s’appelait Jean ; (1:6) 7 cet homme est venu pour être témoin. Il est venu témoigner en faveur de la lumière, pour que tous devinssent croyants par lui. (1:7) 8 Il n’était pas lui-même la lumière ; mais il était là pour témoigner en faveur de la lumière. (1:8) 9 Elle existait, cette parfaite lumière qui éclaire tout homme venant au monde. (1:9) 10 Elle existait dans le monde ; et le monde avait pris naissance par elle et le monde ne l’avait pas connue. (1:10) 11 Elle est venue dans sa propre demeure, et les siens ne l’ont pas accueillie ; (1:11) 12 mais à tous ceux qui l’ont accueillie, elle a accordé le privilège de devenir enfants de Dieu ; elle l’a accordé à ceux qui ont cru en son nom. (1:12) 13 Ceux-là ne sont pas nés au sens physique par la volonté de la chair et de l’homme, mais ils sont nés de Dieu. (1:13) 14 Oui, la Parole est devenue chair, et elle a dressé sa tente au milieu de nous, et nous avons contemplé sa gloire, la gloire parfaite d’un Fils unique envoyé par son Père, tout rempli de grâce et de vérité. (1:14) 15 Jean lui rend son témoignage dans ce cri qu’il a jeté : « C’était de lui que je disais : Celui qui doit venir après moi, m’a devancé, parce qu’il a été avant moi. » (1:15) 16 En effet, de sa plénitude nous avons tous reçu, et grâce après grâce. (1:16) 17 Car la Loi a été donnée par Moïse ; la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. (1:17) 18 Personne n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique qui est dans le sein du Père, voilà celui qui l’a expliqué. (1:18) 19 Voici quel fut le témoignage de Jean lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites lui poser cette question : « Qui es-tu ? » (1:19) 20 Il s’expliqua formellement et sans réserve ; il s’expliqua ainsi : « Je ne suis pas, moi, le Christ. » (1:20) 21 — « Qui donc ? » lui demandèrent-ils alors. « Serais-tu Élie ? » — Il répondit : « Je ne le suis pas. » — « Es-tu le Prophète ? » — Et il répondit : « Non. » — (1:21) 22 Ils lui dirent alors : « Qui es-tu ? pour que nous rendions réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même ? » — (1:22) 23 « Moi, répondit-il, je suis « Une voix qui crie dans le désert : Aplanissez la voie du Seigneur comme l’a dit le prophète Ésaïe. » (1:23) 24 Les envoyés étaient des Pharisiens. (1:24) 25 Ils continuèrent à l’interroger : « Pourquoi donc, lui dirent-ils, baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Élie, ni le Prophète ? » (1:25) 26 La réponse de Jean fut celle-ci : « Moi, je baptise avec l’eau ; mais, au milieu de vous, se tient quelqu’un que vous ne connaissez pas. (1:26) 27 C’est celui qui doit venir après moi ; je ne suis pas digne de défier la courroie de sa sandale ! » (1:27) 28 Ceci se passait à Béthanie, au delà du Jourdain, là où Jean baptisait. (1:28) 29 Le lendemain, Jean voit Jésus qui s’avance vers lui, et il dit : « Voici l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde ! (1:29) 30 c’est de lui que j’ai dit : « Après moi vient un homme qui m’a devancé, parce qu’il a été avant moi. » (1:30) 31 Moi, je ne le connaissais pas, mais c’est pour qu’il fût manifesté à Israël que je suis venu baptiser avec l’eau. » (1:31) 32 Jean rendit encore ce témoignage : « J’ai vu, dit-il, l’Esprit descendre du ciel sous la figure d’une colombe et demeurer sur lui. (1:32) 33 Moi, je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser avec l’eau m’a dit lui-même : « C’est l’homme sur lequel tu verras l’Esprit descendre et demeurer, qui baptise avec l’Esprit saint. » (1:33) 34 Or je l’ai vu et j’ai rendu ce témoignage : « C’est lui qui est le Fils de Dieu. » (1:34) 35 Le lendemain Jean était de nouveau au même endroit avec deux de ses disciples (1:35) 36 et, arrêtant son regard sur Jésus qui passait, il dit : « Voici l’agneau de Dieu ! » (1:36) 37 Les deux disciples entendirent ces paroles et suivirent Jésus. (1:37) 38 Celui-ci, s’étant retourné et s’étant aperçu qu’ils le suivaient, leur dit : « Qui cherchez-vous ? » (39) — Ils lui répondirent : « Rabbi (ce mot veut dire : maître), où demeures-tu ? » — (1:38-39) 39 « Venez, leur dit-il, et vous le verrez. » Alors ils allèrent avec lui, virent où il demeurait et restèrent auprès de lui ce jour-là ; c’était vers la dixième heure. (1:40) 40 André, le frère de Simon Pierre, était l’un de ces deux qui, sur le mot de Jean, s’étaient mis à suivre Jésus. (1:41) 41 Il fut le premier à trouver son propre frère Simon et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie (ce mot se traduit : Christ). » (1:42) 42 Il l’amena à Jésus qui, arrêtant sur lui son regard, lui dit : « Tu es Simon, le fils de Jean, tu seras appelé Képhas (ce qui veut dire Pierre). » (1:43) 43 Le lendemain, Jésus résolut de partir pour la Galilée. Il trouva Philippe et lui dit : « Suis-moi ! » (1:44) 44 Philippe était de Bethsaida, de la même ville qu’André et Pierre. (1:45) 45 Il trouva Nathanaël et lui dit : « Celui dont a parlé Moïse dans « la Loi », dont ont parlé « les Prophètes », nous l’avons trouvé ! C’est Jésus de Nazareth, le fils de Joseph. » (1:46) 46 Nathanaël lui répondit : « Peut-il venir quelque chose de bon de Nazareth ? » — « Viens et vois », lui répliqua Philippe. (1:47) 47 Apercevant Nathanaël qui s’avançait vers lui, Jésus dit de lui : « Voici un véritable Israélite, un homme qui est sans fraude ! » — (1:48) 48 « D’où me connais-tu ? » lui demanda Nathanaël. Jésus lui répondit, par ces paroles : « Avant que Philippe t’appelât, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. » (1:49) 49 — « Rabbi, répliqua Nathanaël, tu es le Fils de Dieu ! tu es le Roi d’Israël ! » (1:50) 50 Jésus reprit en ces termes : « Parce que je t’ai dit que je t’ai vu sous le figuier, voilà que tu crois ! Tu verras de plus grandes choses que celles-là. » (1:51) 51 Et il ajouta : « En vérité, en vérité, je vous le dis, vous verrez le ciel ouvert et les anges de Dieu montant et descendant sur le Fils de l’homme. » (1:52) Jean
1:38-39-52
13Traduction du rabbinat par Zadoc Kahn
Édition de 1899-1906, libre de droits.
— Cette traduction ne possède que l'Ancien Testament.
14Traduction par Louis Segond
Édition de 1910, libre de droits.
1 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. (1:1) 2 Elle était au commencement avec Dieu. (1:2) 3 Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. (1:3) 4 En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. (1:4) 5 La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue. (1:5) 6 Il y eut un homme envoyé de Dieu : son nom était Jean. (1:6) 7 Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui. (1:7) 8 Il n’était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière. (1:8) 9 Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. (1:9) 10 Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue. (1:10) 11 Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue. (1:11) 12 Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, (1:12) 13 non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. (1:13) 14 Et la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. (1:14) 15 Jean lui a rendu témoignage, et s’est écrié : C’est celui dont j’ai dit : Celui qui vient après moi m’a précédé, car il était avant moi. (1:15) 16 Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce ; (1:16) 17 car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. (1:17) 18 Personne n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître. (1:18) 19 Voici le témoignage de Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des sacrificateurs et des Lévites, pour lui demander : Toi, qui es-tu ? (1:19) 20 Il déclara, et ne le nia point, il déclara qu’il n’était pas le Christ. (1:20) 21 Et ils lui demandèrent : Quoi donc ? es-tu Élie ? Et il dit : Je ne le suis point. Es-tu le prophète ? Et il répondit : Non. (1:21) 22 Ils lui dirent alors : Qui es-tu ? afin que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même ? (1:22) 23 Moi, dit-il, je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit Ésaïe, le prophète. (1:23) 24 Ceux qui avaient été envoyés étaient des pharisiens. (1:24) 25 Ils lui firent encore cette question : Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es pas le Christ, ni Élie, ni le prophète ? (1:25) 26 Jean leur répondit : Moi, je baptise d’eau, mais au milieu de vous il y a quelqu’un que vous ne connaissez pas, qui vient après moi ; (1:26) 27 je ne suis pas digne de délier la courroie de ses souliers. (1:27) 28 Ces choses se passèrent à Béthanie, au delà du Jourdain, où Jean baptisait. (1:28) 29 Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit : Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. (1:29) 30 C’est celui dont j’ai dit : Après moi vient un homme qui m’a précédé, car il était avant moi. (1:30) 31 Je ne le connaissais pas, mais c’est afin qu’il fût manifesté à Israël que je suis venu baptiser d’eau. (1:31) 32 Jean rendit ce témoignage : J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et s’arrêter sur lui. (1:32) 33 Je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser d’eau, celui-là m’a dit : Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et s’arrêter, c’est celui qui baptise du Saint-Esprit. (1:33) 34 Et j’ai vu, et j’ai rendu témoignage qu’il est le Fils de Dieu. (1:34) 35 Le lendemain, Jean était encore là, avec deux de ses disciples ; (1:35) 36 et, ayant regardé Jésus qui passait, il dit : Voilà l’Agneau de Dieu. (1:36) 37 Les deux disciples l’entendirent prononcer ces paroles, et ils suivirent Jésus. (1:37) 38 Jésus se retourna, et voyant qu’ils le suivaient, il leur dit : Que cherchez-vous ? (39) Ils lui répondirent : Rabbi (ce qui signifie Maître), où demeures-tu ? (1:38-39) 39 Venez, leur dit-il, et voyez. Ils allèrent, et ils virent où il demeurait ; et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était environ la dixième heure. (1:40) 40 André, frère de Simon Pierre, était l’un des deux qui avaient entendu les paroles de Jean, et qui avaient suivi Jésus. (1:41) 41 Ce fut lui qui rencontra le premier son frère Simon, et il lui dit : Nous avons trouvé le Messie (ce qui signifie Christ). (1:42) 42 Et il le conduisit vers Jésus. Jésus, l’ayant regardé, dit : Tu es Simon, fils de Jonas ; tu seras appelé Céphas (ce qui signifie Pierre). (1:43) 43 Le lendemain, Jésus voulut se rendre en Galilée, et il rencontra Philippe. Il lui dit : Suis-moi. (1:44) 44 Philippe était de Bethsaïda, de la ville d’André et de Pierre. (1:45) 45 Philippe rencontra Nathanaël, et lui dit : Nous avons trouvé celui de qui Moïse a écrit dans la loi et dont les prophètes ont parlé, Jésus de Nazareth, fils de Joseph. (1:46) 46 Nathanaël lui dit : Peut-il venir de Nazareth quelque chose de bon ? Philippe lui répondit : Viens, et vois. (1:47) 47 Jésus, voyant venir à lui Nathanaël, dit de lui : Voici vraiment un Israélite, dans lequel il n’y a point de fraude. (1:48) 48 D’où me connais-tu ? lui dit Nathanaël. Jésus lui répondit : Avant que Philippe t’appelât, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. (1:49) 49 Nathanaël répondit et lui dit : Rabbi, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d’Israël. (1:50) 50 Jésus lui répondit : Parce que je t’ai dit que je t’ai vu sous le figuier, tu crois ; tu verras de plus grandes choses que celles-ci. (1:51) 51 Et il lui dit : En vérité, en vérité, vous verrez désormais le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l’homme. (1:52) Jean
1:38-39-52
15Traduction par Augustin Crampon
Édition de 1923, libre de droits.
1 Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu. (1:1) 2 Il était au commencement en Dieu. (1:2) 3 Tout par lui a été fait, et sans lui n’a été fait rien de ce qui existe. (1:3) 4 En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes, (1:4) 5 Et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue. (1:5) 6 Il y eut un homme, envoyé de Dieu ; son nom était Jean. (1:6) 7 Celui-ci vint en témoignage, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui : (1:7) 8 non que celui-ci fût la lumière, mais il avait à rendre témoignage à la lumière. (1:8) 9 La lumière, la vraie, celle qui éclaire tout homme, venait dans le monde. (1:9) 10 Il (le Verbe) était dans le monde, et le monde par lui a été fait, et le monde ne l’a pas connu. (1:10) 11 Il vint chez lui, et les siens ne l’ont pas reçu. (1:11) 12 Mais quant à tous ceux qui l’ont reçu, Il leur a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom, (1:12) 13 Qui non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu sont nés. (1:13) 14 Et le Verbe s’est fait chair, et il a habité parmi nous, (et nous avons vu sa gloire, gloire comme celle qu’un fils unique tient de son Père) tout plein de grâce et de vérité. (1:14) 15 Jean lui rend témoignage, et s’écrie en ces termes : “ Voici celui dont je disais : Celui qui vient après moi, est passé devant moi, parce qu’il était avant moi. ˮ (1:15) 16 Et c’est de sa plénitude, que nous avons tous reçu, et grâce sur grâce ; (1:16) 17 parce que la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. (1:17) 18 Dieu, personne ne le vit jamais : le Fils unique, qui est dans le sein du Père, c’est lui qui l’a fait connaître. (1:18) 19 Et voici le témoignage que rendit Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : “ Qui êtes-vous ? ˮ (1:19) 20 Il déclara, et ne le nia point ; il déclara : “ Je ne suis point le Christ. ˮ (1:20) 21 Et ils lui demandèrent : “ Quoi donc ! Etes-vous Elie ? ˮ Il dit : “ Je ne le suis point — Etes-vous le prophète ? ˮ Il répondit : “ Non. — (1:21) 22 Qui êtes-vous donc, lui dirent-ils, afin que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dites-vous de vous-même ? ˮ (1:22) 23 Il répondit : “ Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Aplanissez le chemin du Seigneur, comme l’a dit le prophète Isaïe. ˮ (1:23) 24 Or ceux qu’on lui avait envoyés étaient des Pharisiens. (1:24) 25 Et ils l’interrogèrent, et lui dirent : “ Pourquoi donc baptisez-vous, si vous n’êtes ni le Christ, ni Elie, ni le Prophète ? ˮ (1:25) 26 Jean leur répondit : “ Moi je baptise dans l’eau ; mais au milieu de vous il y a quelqu’un que vous ne connaissez pas, (1:26) 27 c’est celui qui vient après moi ; je ne suis pas digne de délier la courroie de sa chaussure. ˮ (1:27) 28 Cela se passait à Béthanie, au delà du Jourdain, où Jean baptisait. (1:28) 29 Le lendemain, Jean vit Jésus qui venait vers lui, et il dit : “ Voici l’agneau de Dieu, voici celui qui ôte le péché du monde. (1:29) 30 C’est de lui que j’ai dit : un homme vient après moi, qui est passé devant moi, parce qu’il était avant moi. (1:30) 31 Et moi, je ne le connaissais pas, mais c’est afin qu’il fût manifesté à Israël, que je suis venu baptiser dans l’eau. ˮ (1:31) 32 Et Jean rendit témoignage en disant : “ J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe, et il s’est reposé sur lui. (1:32) 33 Et moi, je ne le connaissais pas ; mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau m’a dit : Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et se reposer, c’est lui qui baptise dans l’Esprit-Saint. (1:33) 34 Et moi j’ai vu et j’ai rendu témoignage que celui-là est le Fils de Dieu. ˮ (1:34) 35 Le lendemain, Jean se trouvait encore là, avec deux de ses disciples. (1:35) 36 Et ayant regardé Jésus qui passait, il dit : “ Voici l’Agneau de Dieu. ˮ (1:36) 37 Les deux disciples l’entendirent parler, et ils suivirent Jésus. (1:37) 38 Jésus s’étant retourné, et voyant qu’ils le suivaient, leur dit : “ Que cherchez-vous ? ˮ Ils lui répondirent : “ Rabbi (ce qui signifie Maître), où demeurez-vous ? ˮ (1:38) 39 Il leur dit : “ Venez et vous verrez. ˮ Ils allèrent, et virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. Or, c’était environ la dixième heure. (1:39) 40 Or, André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux qui avaient entendu la parole de Jean, et qui avaient suivi Jésus. (1:40) 41 Il rencontra d’abord son frère Simon, et lui dit : “ Nous avons trouvé le Messie (ce qui se traduit Christ). ˮ (1:41) 42 Et il l’amena à Jésus. Jésus, l’ayant regardé dit : “ Toi, tu es Simon, fils de Jean ; tu seras appelé Céphas (ce qui se traduit Pierre). ˮ (1:42) 43 Le jour suivant, Jésus résolut d’aller en Galilée. Et il rencontra Philippe. Et Jésus lui dit : “ Suis-moi. ˮ (1:43) 44 Philippe était de Bethsaïde, la ville d’André et de Pierre. (1:44) 45 Philippe rencontra Nathanaël et lui dit : “ Nous avons trouvé celui dont Moïse a écrit dans la Loi, ainsi que les Prophètes : c’est Jésus, fils de Joseph de Nazareth. ˮ (1:45) 46 Nathanaël lui répondit : “ Peut-il sortir de Nazareth quelque chose de bon ? ˮ Philippe lui dit : “ Viens et vois. ˮ (1:46) 47 Jésus vit venir vers lui Nathanaël, et dit en parlant de lui : “ Voici vraiment un Israélite, en qui il n’y a nul artifice. ˮ (1:47) 48 Nathanaël lui dit : “ D’où me connaissez-vous ? ˮ Jésus repartit et lui dit : “ Avant que Philippe t’appelât, lorsque tu étais sous le figuier, je t’ai vu. ˮ (1:48) 49 Nathanaël lui répondit : “ Rabbi, vous êtes le Fils de Dieu, vous êtes le Roi d’Israël. ˮ (1:49) 50 Jésus lui repartit : “ Parce que je t’ai dit : Je t’ai vu sous le figuier, tu crois ! Tu verras de plus grandes choses que celle-là. ˮ (1:50) 51 Et il ajouta : “ En vérité, en vérité, je vous le dis, vous verrez désormais le ciel ouvert, et les anges de Dieu montant et descendant sur le Fils de l’homme. ˮ (1:51) Jean
1:1-51
16Nouvelle édition de Genève
Édition de 1979 © Copyright.[+]
1 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. (1:1) 2 Elle était au commencement avec Dieu. (1:2) 3 Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. (1:3) 4 En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. (1:4) 5 La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue. (1:5) 6 Il y eut un homme envoyé de Dieu : son nom était Jean. (1:6) 7 Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous croient par lui. (1:7) 8 Il n’était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière. (1:8) 9 Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. (1:9) 10 Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue. (1:10) 11 Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue. (1:11) 12 Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, (1:12) 13 non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. (1:13) 14 Et la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. (1:14) 15 Jean lui a rendu témoignage, et s’est écrié : C’est celui dont j’ai dit : Celui qui vient après moi m’a précédé, car il était avant moi. (1:15) 16 Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce sur grâce ; (1:16) 17 car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. (1:17) 18 Personne n’a jamais vu Dieu ; Dieu le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître. (1:18) 19 Voici le témoignage de Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des sacrificateurs et des Lévites, pour lui demander : Toi, qui es-tu ? (1:19) 20 Il déclara, et sans restriction il affirma qu’il n’était pas le Christ. (1:20) 21 Et ils lui demandèrent : Quoi donc ? Es-tu Elie ? Et il dit : Je ne le suis point. Es-tu le prophète ? Et il répondit : Non. (1:21) 22 Ils lui dirent alors : Qui es-tu ? afin que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même ? (1:22) 23 Moi, dit-il, je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit Esaïe, le prophète. (1:23) 24 Ceux qui avaient été envoyés étaient des pharisiens. (1:24) 25 Ils lui posèrent encore cette question : Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es pas le Christ, ni Elie, ni le prophète ? (1:25) 26 Jean leur répondit : Moi, je baptise d’eau, mais au milieu de vous il y a quelqu’un que vous ne connaissez pas, qui vient après moi ; (1:26) 27 je ne suis pas digne de délier la courroie de ses souliers. (1:27) 28 Ces choses se passèrent à Béthanie, au-delà du Jourdain, où Jean baptisait. (1:28) 29 Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit : Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. (1:29) 30 C’est celui dont j’ai dit : Après moi vient un homme qui m’a précédé, car il était avant moi. (1:30) 31 Je ne le connaissais pas, mais c’est afin qu’il soit manifesté à Israël que je suis venu baptiser d’eau. (1:31) 32 Jean rendit ce témoignage : J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et s’arrêter sur lui. (1:32) 33 Je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser d’eau, m’a dit : Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et s’arrêter, c’est celui qui baptise du Saint-Esprit. (1:33) 34 Et j’ai vu, et j’ai rendu témoignage qu’il est le Fils de Dieu. (1:34) 35 Le lendemain, Jean était encore là, avec deux de ses disciples ; (1:35) 36 et, ayant regardé Jésus qui passait, il dit : Voilà l’Agneau de Dieu. (1:36) 37 Les deux disciples l’entendirent prononcer ces paroles, et ils suivirent Jésus. (1:37) 38 Jésus se retourna, et voyant qu’ils le suivaient, il leur dit : Que cherchez-vous ? Ils lui répondirent : Rabbi (ce qui signifie Maître), où demeures-tu ? (1:38) 39 Venez, leur dit-il, et voyez. Ils allèrent, et ils virent où il demeurait ; et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était environ la dixième heure. (1:39) 40 André, frère de Simon Pierre, était l’un des deux qui avaient entendu les paroles de Jean, et qui avaient suivi Jésus. (1:40) 41 Ce fut lui qui rencontra le premier son frère Simon, et il lui dit : Nous avons trouvé le Messie (ce qui signifie Christ). (1:41) 42 Et il le conduisit vers Jésus. Jésus, l’ayant regardé, dit : Tu es Simon, fils de Jonas ; tu seras appelé Céphas (ce qui signifie Pierre). (1:42) 43 Le lendemain, Jésus voulut se rendre en Galilée, et il rencontra Philippe. Il lui dit : Suis-moi. (1:43) 44 Philippe était de Bethsaïda, de la ville d’André et de Pierre. (1:44) 45 Philippe rencontra Nathanaël, et lui dit : Nous avons trouvé celui de qui Moïse a écrit dans la loi et dont les prophètes ont parlé, Jésus de Nazareth, fils de Joseph. (1:45) 46 Nathanaël lui dit : Peut-il venir de Nazareth quelque chose de bon ? Philippe lui répondit : Viens, et vois. (1:46) 47 Jésus, voyant venir à lui Nathanaël, dit de lui : Voici vraiment un Israélite, dans lequel il n’y a point de fraude. (1:47) 48 D’où me connais-tu ? lui dit Nathanaël. Jésus lui répondit : Avant que Philippe t’appelle, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. (1:48) 49 Nathanaël répondit et lui dit : Rabbi, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d’Israël. (1:49) 50 Jésus lui répondit : Parce que je t’ai dit que je t’ai vu sous le figuier, tu crois ; tu verras de plus grandes choses que celles-ci. (1:50) 51 Et il lui dit : En vérité, en vérité, vous verrez [désormais] le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme. (1:51) Jean
1:1-51
17Traduction Louis Segond 21
Édition de 2007 © Copyright.[+]
1 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. (1:1) 2 Elle était au commencement avec Dieu. (1:2) 3 Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. (1:3) 4 En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. (1:4) 5 La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue. (1:5) 6 Il y eut un homme envoyé de Dieu : son nom était Jean. (1:6) 7 Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui. (1:7) 8 Il n’était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière. (1:8) 9 Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. (1:9) 10 Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue. (1:10) 11 Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue. (1:11) 12 Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, (1:12) 13 non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. (1:13) 14 Et la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. (1:14) 15 Jean lui a rendu témoignage, et s’est écrié : C’est celui dont j’ai dit : Celui qui vient après moi m’a précédé, car il était avant moi. (1:15) 16 Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce ; (1:16) 17 car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. (1:17) 18 Personne n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître. (1:18) 19 Voici le témoignage de Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des sacrificateurs et des Lévites, pour lui demander : Toi, qui es-tu ? (1:19) 20 Il déclara, et ne le nia point, il déclara qu’il n’était pas le Christ. (1:20) 21 Et ils lui demandèrent : Quoi donc ? es-tu Élie ? Et il dit : Je ne le suis point. Es-tu le prophète ? Et il répondit : Non. (1:21) 22 Ils lui dirent alors : Qui es-tu ? afin que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même ? (1:22) 23 Moi, dit-il, je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit Ésaïe, le prophète. (1:23) 24 Ceux qui avaient été envoyés étaient des pharisiens. (1:24) 25 Ils lui firent encore cette question : Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es pas le Christ, ni Élie, ni le prophète ? (1:25) 26 Jean leur répondit : Moi, je baptise d’eau, mais au milieu de vous il y a quelqu’un que vous ne connaissez pas, qui vient après moi ; (1:26) 27 je ne suis pas digne de délier la courroie de ses souliers. (1:27) 28 Ces choses se passèrent à Béthanie, au delà du Jourdain, où Jean baptisait. (1:28) 29 Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit : Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. (1:29) 30 C’est celui dont j’ai dit : Après moi vient un homme qui m’a précédé, car il était avant moi. (1:30) 31 Je ne le connaissais pas, mais c’est afin qu’il fût manifesté à Israël que je suis venu baptiser d’eau. (1:31) 32 Jean rendit ce témoignage : J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et s’arrêter sur lui. (1:32) 33 Je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser d’eau, celui-là m’a dit : Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et s’arrêter, c’est celui qui baptise du Saint-Esprit. (1:33) 34 Et j’ai vu, et j’ai rendu témoignage qu’il est le Fils de Dieu. (1:34) 35 Le lendemain, Jean était encore là, avec deux de ses disciples ; (1:35) 36 et, ayant regardé Jésus qui passait, il dit : Voilà l’Agneau de Dieu. (1:36) 37 Les deux disciples l’entendirent prononcer ces paroles, et ils suivirent Jésus. (1:37) 38 Jésus se retourna, et voyant qu’ils le suivaient, il leur dit : Que cherchez-vous ? (39) Ils lui répondirent : Rabbi (ce qui signifie Maître), où demeures-tu ? (1:38-39) 39 Venez, leur dit-il, et voyez. Ils allèrent, et ils virent où il demeurait ; et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était environ la dixième heure. (1:40) 40 André, frère de Simon Pierre, était l’un des deux qui avaient entendu les paroles de Jean, et qui avaient suivi Jésus. (1:41) 41 Ce fut lui qui rencontra le premier son frère Simon, et il lui dit : Nous avons trouvé le Messie (ce qui signifie Christ). (1:42) 42 Et il le conduisit vers Jésus. Jésus, l’ayant regardé, dit : Tu es Simon, fils de Jonas ; tu seras appelé Céphas (ce qui signifie Pierre). (1:43) 43 Le lendemain, Jésus voulut se rendre en Galilée, et il rencontra Philippe. Il lui dit : Suis-moi. (1:44) 44 Philippe était de Bethsaïda, de la ville d’André et de Pierre. (1:45) 45 Philippe rencontra Nathanaël, et lui dit : Nous avons trouvé celui de qui Moïse a écrit dans la loi et dont les prophètes ont parlé, Jésus de Nazareth, fils de Joseph. (1:46) 46 Nathanaël lui dit : Peut-il venir de Nazareth quelque chose de bon ? Philippe lui répondit : Viens, et vois. (1:47) 47 Jésus, voyant venir à lui Nathanaël, dit de lui : Voici vraiment un Israélite, dans lequel il n’y a point de fraude. (1:48) 48 D’où me connais-tu ? lui dit Nathanaël. Jésus lui répondit : Avant que Philippe t’appelât, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. (1:49) 49 Nathanaël répondit et lui dit : Rabbi, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d’Israël. (1:50) 50 Jésus lui répondit : Parce que je t’ai dit que je t’ai vu sous le figuier, tu crois ; tu verras de plus grandes choses que celles-ci. (1:51) 51 Et il lui dit : En vérité, en vérité, vous verrez désormais le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l’homme. (1:52) Jean
1:38-39-52
18Traduction française de la Bible King James par N. L. Stratford
Édition de 2022 © Copyright.[+]
1 Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et celui qui est la Parole était Dieu. (1:1) 2 Celui-ci était au commencement avec Dieu. (1:2) 3 Toutes choses ont été faites par lui ; et sans lui aucune chose n’a été faite de ce qui a été fait. (1:3) 4 En lui était la vie ; et la vie était la lumière des hommes. (1:4) 5 Et la lumière brille dans l’obscurité ; et l’obscurité ne l’a pas comprise. (1:5) 6 ¶ Il y eut un homme envoyé de Dieu, dont le nom était Jean. (1:6) 7 Celui-ci vint comme un témoin, pour rendre témoignage de la Lumière, afin que tous les hommes par lui puissent croire. (1:7) 8 Il n’était pas cette Lumière, mais il était envoyé pour rendre témoignage de cette Lumière. (1:8) 9 Qui était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme qui vient au monde. (1:9) 10 Il était dans le monde et le monde a été fait par lui, et le monde ne l’a pas connu. (1:10) 11 Il est venu chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçu. (1:11) 12 Mais à tous ceux qui l’ont reçu, à eux il a donné pouvoir de devenir les fils de Dieu, c’est-à-dire, à ceux qui croient en son nom : (1:12) 13 Lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. (1:13) 14 Et la Parole a été faite chair, et a demeuré parmi nous (et nous avons contemplé sa gloire, la gloire comme du seul engendré du Père), pleine de grâce et de vérité. (1:14) 15 ¶ Jean porta témoignage de lui, et a crié, disant : C’était celui dont je disais : Celui qui vient après moi m’est préféré : car il était avant moi. (1:15) 16 Et de sa plénitude, nous avons tous reçu, et grâce pour grâce. (1:16) 17 Car la loi a été donnée par Moïse, mais grâce et vérité sont venues par Jésus Christ. (1:17) 18 Aucun homme n’a vu Dieu à aucun moment ; le seul Fils engendré, qui est dans le sein du Père, lui, l’a déclaré. (1:18) 19 ¶ Et c’est ici l’attestation de Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem, prêtres et Lévites pour lui demander : Qui es-tu ? (1:19) 20 Et il confessa, et ne nia pas ; mais confessa : Je ne suis pas le Christ. (1:20) 21 Et ils lui demandèrent : Quoi donc ? Es-tu Élie ? Et il dit : Je ne le suis pas. Es-tu ce prophète ? Et il répondit : Non. (1:21) 22 Puis ils lui dirent : Qui es-tu ? afin que nous puissions donner une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même ? (1:22) 23 Il dit : Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Rendez droit le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Ésaïe. (1:23) 24 Et ceux qui avaient été envoyés étaient d’entre les Pharisiens. (1:24) 25 Et ils lui demandèrent, et lui dirent : Pourquoi alors baptises-tu, si tu n’es ni ce Christ, ni Élie, ni ce prophète ? (1:25) 26 Jean leur répondit, disant : Je baptise avec l’eau : mais un se tient au milieu de vous, que vous ne connaissez pas ; (1:26) 27 C’est lui qui venant après moi m’est préféré, dont je ne suis pas digne de délier le lacet de ses chaussures. (1:27) 28 Ces choses arrivèrent à Bethabara, au-delà du Jourdain, où Jean baptisait. (1:28) 29 ¶ Le lendemain, Jean voit Jésus venant vers lui, et dit : Voici l’Agneau de Dieu, lequel ôte le péché du monde. (1:29) 30 C’est celui duquel je disais : Après moi vient un homme qui m’est préféré : car il était avant moi. (1:30) 31 Et je ne le connaissais pas : mais afin qu’il soit rendu manifeste à Israël, je suis donc venu baptisant avec l’eau. (1:31) 32 Et Jean attesta, disant : J’ai vu l’Esprit descendant du ciel comme une colombe, et il demeura sur lui. (1:32) 33 Et je ne le connaissais pas : mais celui qui m’a envoyé baptiser avec l’eau, celui-là m’avait dit : Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer sur lui, celui-là est celui qui baptise avec l’Esprit Saint. (1:33) 34 Et j’ai vu, et ai attesté que c’est lui le Fils de Dieu. (1:34) 35 ¶ De nouveau le lendemain, Jean se tenait avec deux de ses disciples ; (1:35) 36 Et regardant Jésus tandis qu’il marchait, il dit : Voici l’Agneau de Dieu ! (1:36) 37 Et les deux disciples l’entendirent parler, et ils suivirent Jésus. (1:37) 38 Alors Jésus se retourna et les vit le suivant, et leur dit : Que cherchez-vous ? Ils lui dirent : Rabbi (ce qui veut dire, étant interprété, Maître), où demeures-tu ? (1:38) 39 Il leur dit : Venez et voyez. Ils vinrent et virent où il demeurait, et restèrent avec lui ce jour-là : car il était environ la dixième heure. (1:39) 40 Un des deux qui avaient entendu Jean parler et l’avaient suivi, était André, frère de Simon Pierre. (1:40) 41 Il trouva d’abord son propre frère Simon, et lui dit : Nous avons trouvé le Messie, qui est, étant interprété, le Christ. (1:41) 42 Et il l’amena à Jésus. Et lorsque Jésus le regarda, il dit : Tu es Simon, le fils de Jonas : tu seras appelé Céphas qui est par interprétation, Une pierre. (1:42) 43 ¶ Le jour suivant, Jésus voulut aller en Galilée, et trouve Philippe, et lui dit : Suis-moi. (1:43) 44 Or Philippe était de Bethsaida, la ville d’André et de Pierre. (1:44) 45 Philippe trouve Nathanël, et lui dit : Nous l’avons trouvé, celui duquel Moïse dans la loi et les prophètes ont écrit, Jésus de Nazareth, le fils de Joseph. (1:45) 46 Et Nathanël lui dit : Peut-il venir quelque chose de bon de Nazareth ? Philippe lui dit : Viens et vois. (1:46) 47 Jésus vit Nathanël venant à lui, et il dit de lui : Voici en effet un Israélite, en qui il n’y a aucune duplicité ! (1:47) 48 Nathanël lui dit : D’où me connais-tu ? Jésus répondit et lui dit : Avant que Philippe t’ait appelé, quand tu étais sous le figuier, je te voyais. (1:48) 49 Nathanël répondit et lui dit : Rabbi, tu es le Fils de Dieu ; tu es le Roi d’Israël. (1:49) 50 Jésus répondit et lui dit : Parce que je t’ai dit, que je te voyais sous le figuier, tu crois ? Tu verras de plus grandes choses que celles-ci. (1:50) 51 Et il lui dit : En vérité, en vérité, je vous dis : Désormais vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu montant et descendant sur le Fils de l’homme. (1:51) Jean
1:1-51