Comparateur de Bibles

De à
Préférences d'affichage Afficher par défaut :

Afficher uniquement les traductions en :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :

1Traduction par David Martin
Édition de 1744, libre de droits.
1 Les cieux donc et la terre furent achevés, avec toute leur armée. (2:1) 2 Et Dieu eut achevé au septième jour son œuvre qu’il avait faite, et il se reposa au septième jour de toute son œuvre qu’il avait faite. (2:2) 3 Et Dieu bénit le septième jour, et le sanctifia, parce qu’en ce jour-là il s’était reposé de toute son œuvre qu’il avait créée pour être faite. (2:3) 4 Telles sont les origines des cieux et de la terre, lorsqu’ils furent créés ; quand l’Éternel Dieu fit la terre et les cieux, (2:4) 5 Et toutes les plantes des champs, avant qu’il y en eût en la terre, et toutes les herbes des champs, avant qu’elles eussent poussé ; car l’Éternel Dieu n’avait point fait pleuvoir sur la terre, et il n’y avait point d’homme pour labourer la terre. (2:5) 6 Et il ne montait point de vapeur de la terre, qui arrosât toute la surface de la terre. (2:6) 7 Or l’Éternel Dieu avait formé l’homme de la poudre de la terre, et il avait soufflé dans ses narines une respiration de vie ; et l’homme fut fait en âme vivante. (2:7) 8 Aussi l’Éternel Dieu avait planté un jardin en Héden, du côté d’Orient, et y avait mis l’homme qu’il avait formé. (2:8) 9 Et l’Éternel Dieu avait fait germer de la terre tout arbre désirable à la vue, et bon à manger, et l’arbre de vie au milieu du jardin, et l’arbre de la science du bien et du mal. (2:9) 10 Et un fleuve sortait d’Héden pour arroser le jardin ; et de là il se divisait en quatre bras. (2:10) 11 Le nom du premier est Pison ; c’est le fleuve qui coule en tournoyant par tout le pays de Havila, où [il se trouve] de l’or. (2:11) 12 Et l’or de ce pays-là est bon ; c’est là aussi que se trouve le Bdellion, et la pierre d’Onyx. (2:12) 13 Et le nom du second fleuve est Guihon ; c’est celui qui coule en tournoyant par tout le pays de Cus. (2:13) 14 Et le nom du troisième fleuve est Hiddekel, qui coule vers l’Assyrie ; et le quatrième fleuve est l’Euphrate. (2:14) 15 L’Éternel Dieu prit donc l’homme et le mit dans le jardin d’Héden pour le cultiver, et pour le garder. (2:15) 16 Puis l’Éternel Dieu commanda à l’homme, en disant : Tu mangeras librement de tout arbre du jardin. (2:16) 17 Mais quant à l’arbre de la science du bien et du mal, tu n’en mangeras point ; car dès le jour que tu en mangeras, tu mourras de mort. (2:17) 18 Or l’Éternel Dieu avait dit : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui. (2:18) 19 Car l’Éternel Dieu avait formé de la terre toutes les bêtes des champs et tous les oiseaux des cieux, puis il les avait fait venir vers Adam, afin qu’il vît comment il les nommerait, et afin que le nom qu’Adam donnerait à tout animal, fût son nom. (2:19) 20 Et Adam donna les noms à tout le bétail, et aux oiseaux des cieux, et à toutes les bêtes des champs, mais il ne se trouvait point d’aide pour Adam, qui fût semblable à lui. (2:20) 21 Et l’Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur Adam, et il s’endormit ; et [Dieu] prit une de ses côtes, et resserra la chair dans la place [de cette côte]. (2:21) 22 Et l’Éternel Dieu fit une femme de la côte qu’il avait prise d’Adam, et la fit venir vers Adam. (2:22) 23 Alors Adam dit : A cette fois celle-ci est os de mes os, et chair de ma chair ; on la nommera hommesse, parce qu’elle a été prise de l’homme. (2:23) 24 C’est pourquoi l’homme laissera son père et sa mère, et se joindra à sa femme, et ils seront une [même] chair. (2:24) 25 Or Adam et sa femme étaient tous deux nus, et ils ne le prenaient point à honte. (2:25) Genèse
2:1-25
2Traduction King James revue par B. Blayney
Édition de 1769, libre de droits (hors GB).
1 THUS the heavens and the earth were finished, and all the host of them. (2:1) 2 And on the seventh day God ended his work which he had made ; and he rested on the seventh day from all his work which he had made. (2:2) 3 And God blessed the seventh day, and sanctified it : because that in it he had rested from all his work which God created and made. (2:3) 4 These are the generations of the heavens and of the earth when they were created, in the day that the Lord God made the earth and the heavens, (2:4) 5 And every plant of the field before it was in the earth, and every herb of the field before it grew : for the Lord God had not caused it to rain upon the earth, and there was not a man to till the ground. (2:5) 6 But there went up a mist from the earth, and watered the whole face of the ground. (2:6) 7 And the Lord God formed man of the dust of the ground, and breathed into his nostrils the breath of life ; and man became a living soul. (2:7) 8 And the Lord God planted a garden eastward in Eden ; and there he put the man whom he had formed. (2:8) 9 And out of the ground made the Lord God to grow every tree that is pleasant to the sight, and good for food ; the tree of life also in the midst of the garden, and the tree of knowledge of good and evil. (2:9) 10 And a river went out of Eden to water the garden ; and from thence it was parted, and became into four heads. (2:10) 11 The name of the first is Pison : that is it which compasseth the whole land of Havilah, where there is gold ; (2:11) 12 And the gold of that land is good : there is bdellium and the onyx stone. (2:12) 13 And the name of the second river is Gihon : the same is it that compasseth the whole land of Ethiopia. (2:13) 14 And the name of the third river is Hiddekel : that is it which goeth toward the east of Assyria. And the fourth river is Euphrates. (2:14) 15 And the Lord God took the man, and put him into the garden of Eden to dress it and to keep it. (2:15) 16 And the Lord God commanded the man, saying, Of every tree of the garden thou mayest freely eat : (2:16) 17 But of the tree of the knowledge of good and evil, thou shalt not eat of it : for in the day that thou eatest thereof thou shalt surely die. (2:17) 18 And the Lord God said, It is not good that the man should be alone ; I will make him an help meet for him. (2:18) 19 And out of the ground the Lord God formed every beast of the field, and every fowl of the air ; and brought them unto Adam to see what he would call them : and whatsoever Adam called every living creature, that was the name thereof. (2:19) 20 And Adam gave names to all cattle, and to the fowl of the air, and to every beast of the field ; but for Adam there was not found an help meet for him. (2:20) 21 And the Lord God caused a deep sleep to fall upon Adam, and he slept : and he took one of his ribs, and closed up the flesh instead thereof ; (2:21) 22 And the rib, which the Lord God had taken from man, made he a woman, and brought her unto the man. (2:22) 23 And Adam said, This is now bone of my bones, and flesh of my flesh : she shall be called Woman, because she was taken out of Man. (2:23) 24 Therefore shall a man leave his father and his mother, and shall cleave unto his wife : and they shall be one flesh. (2:24) 25 And they were both naked, the man and his wife, and were not ashamed. (2:25) Genesis
2:1-25
3Traduction revue par J. F. Ostervald
Édition de 1823, libre de droits.
1 Les cieux donc et la terre furent achevés et toute leur armée. (2:1) 2 Et Dieu eut achevé au septième jour l’œuvre qu’il avait faite ; et il se reposa au septième jour de toute l’œuvre qu’il avait faite. (2:2) 3 Et Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’en ce jour-là il s’était reposé de toute l’œuvre qu’il avait créée pour être faite. (2:3) 4 Telles sont les origines des cieux et de la terre, lorsqu’ils furent créés, quand l’Eternel Dieu fit la terre et les cieux ; (2:4) 5 Et toutes les plantes des champs, avant qu’il y en eût en la terre, et toutes les herbes des champs, avant qu’elles eussent poussé. Car l’Eternel Dieu ne faisait point pleuvoir sur la terre, et il n’y avait point d’homme pour cultiver la terre. (2:5) 6 Et aucune vapeur ne montait de la terre, qui arrosât toute la surface de la terre. (2:6) 7 Or, l’Eternel Dieu avait formé l’homme de la poudre de la terre, et il avait soufflé dans ses narines une respiration de vie ; et l’homme fut fait en âme vivante. (2:7) 8 L’Eternel Dieu avait aussi planté un jardin en Héden du côté de l’Orient, et il y avait mis l’homme qu’il avait formé. (2:8) 9 Et l’Eternel Dieu avait fait germer de la terre tout arbre désirable à la vue, et bon à manger, et l’arbre de vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. (2:9) 10 Et un fleuve sortait d’Héden pour arroser le jardin ; et de là il se divisait en quatre fleuves. (2:10) 11 Le nom du premier est Pisçon ; c’est celui qui coule autour de tout le pays de Havila, où l’on trouve de l’or. (2:11) 12 Et l’or de ce pays-là est bon ; c’est là aussi que se trouve le Bdellion, et la pierre d’Onyx. (2:12) 13 Et le nom du second fleuve est Guihon ; c’est celui qui coule autour de tout le pays de Cus. (2:13) 14 Et le nom du troisième fleuve est Hiddekel ; c’est celui qui coule vers l’Orient de l’Assyrie. Et le quatrième fleuve est l’Euphrate. (2:14) 15 L’Eternel Dieu prit donc l’homme et le plaça dans le jardin d’Héden, pour le cultiver et pour le garder. (2:15) 16 Puis l’Eternel Dieu commanda à l’homme, disant : Tu mangeras librement de tout arbre du jardin. (2:16) 17 Toutefois, pour ce qui est de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras point ; car au jour que tu en mangeras, tu mourras de mort. (2:17) 18 Or, l’Eternel Dieu avait dit : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui. (2:18) 19 Car l’Eternel Dieu avait formé de la terre toutes les bêtes des champs, et tous les oiseaux des cieux ; puis il les avait fait venir vers Adam, afin qu’il vît comment il les nommerait, et que le nom qu’Adam donnerait à tout animal vivant, fût son nom. (2:19) 20 Et Adam donna les noms à tous les animaux domestiques, et aux oiseaux des cieux, et à toutes les bêtes des champs ; mais il ne se trouvait point d’aide pour Adam qui fût semblable à lui. (2:20) 21 Et l’Eternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur Adam, et il s’endormit ; et Dieu prit une de ses côtes, et il resserra la chair à la place. (2:21) 22 Et l’Eternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise d’Adam, et la fit venir vers Adam. (2:22) 23 Alors Adam dit : A cette fois celle-ci est l’os de mes os, et la chair de ma chair. On la nommera hommesse, car elle a été prise de l’homme. (2:23) 24 C’est pourquoi, l’homme laissera son père et sa mère, et il se joindra à sa femme, et ils seront une même chair. (2:24) 25 Or, Adam et sa femme étaient tous deux nus, et ils n’en avaient point de honte. (2:25) Genèse
2:1-25
4Traduction par H.-A. Perret-Gentil
Édition de 1847-1861, libre de droits.
1 Et ainsi furent achevés les cieux et la terre et toute leur armée. (2:1) 2 Et Dieu acheva le septième jour son œuvre qu’il avait faite, et Il se reposa le septième jour de toute son œuvre qu’Il avait faite. (2:2) 3 Et Dieu bénit le septième jour et le consacra, parce que ce jour-là Il se reposa de toute son œuvre qu’il avait créée en agissant. (2:3) 4 C’est ici l’histoire des cieux et de la terre lors de leur création, lorsque l’Éternel Dieu fit les cieux et la terre. (2:4) 5 Or, tous les arbustes des champs n’étaient point encore sur la terre, et toutes les plantes des champs n’avaient pas germé ; car l’Éternel Dieu n’avait pas encore fait pleuvoir sur la terre ; et il n’existait point d’homme pour travailler le sol. (2:5) 6 Mais un brouillard s’élevait de la terre et imbibait toute la surface du sol. (2:6) 7 Alors l’Éternel Dieu forma l’homme de la poudre de la terre, et Il souffla dans ses narines l’haleine de la vie, et l’homme devint une personne vivante. (2:7) 8 Et l’Éternel Dieu planta un jardin en Eden vers l’Orient, et Il y établit l’homme qu’il avait formé. (2:8) 9 Et l’Éternel Dieu fit germer du sol toutes sortes d’arbres agréables à la vue et bons pour la nourriture, et l’arbre de la vie au milieu du jardin et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. (2:9) 10 Et un fleuve sortait d’Eden pour arroser le jardin ; et depuis là il se divisait et formait quatre bras. (2:10) 11 Le nom du premier est Pison : il entoure tout le pays de Havila, où est l’or ; (2:11) 12 et l’or de ce pays-là est bon : là se trouve le bdellium et la pierre d’onyx. (2:12) 13 Et le nom du second fleuve est Gihon : il entoure tout le pays de Cus. (2:13) 14 Et le nom du troisième fleuve est Hiddekel ; il coule à l’orient d’Assur. Et le quatrième fleuve c’est le Phrath. (2:14) 15 Et l’Éternel Dieu prit l’homme, et l’établit dans le jardin d’Eden pour le cultiver et pour le garder. (2:15) 16 Et l’Éternel Dieu imposa un commandement à l’homme en ces termes : Tu peux manger de tous les arbres du jardin ; (2:16) 17 mais de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas, car le jour où tu en mangeras, de mort tu mourras. (2:17) 18 Et l’Éternel Dieu dit : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide qui lui corresponde. (2:18) 19 Puis l’Éternel Dieu forma de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux des cieux, et Il les amena à l’homme pour voir quel nom il leur donnerait, et tous les noms que l’homme leur donnerait, aux animaux vivants, devaient rester leurs noms. (2:19) 20 Et l’homme nomma de noms tous les bestiaux et tous les oiseaux des cieux, et toutes les bêtes des champs ; mais pour l’homme il ne trouva pas d’aide qui lui correspondît. (2:20) 21 Alors l’Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit ; et Il prit l’une de ses côtes, et referma les chairs en son lieu. (2:21) 22 Et l’Etemel Dieu bâtit en femme la côte qu’il avait prise de l’homme, et Il l’amena à l’homme. (2:22) 23 Alors l’homme dit : Cette fois, c’est os de mes os, chair de ma chair ! On l’appellera femme-d’homme, parce qu’elle a été prise de l’homme. (2:23) 24 C’est pourquoi un homme quittera son père et sa mère pour s’attacher à sa femme, et ils formeront une seule chair. (2:24) 25 Et ils étaient les deux nus, l’homme et sa femme, et ils n’en avaient point de honte. (2:25) Genèse
2:1-25
5Traduction par L. I. Lemaistre de Saci
Édition de 1855, libre de droits.
1 LE ciel et la terre furent donc ainsi achevés avec tous leurs ornements. (2:1) 2 Dieu termina au septième jour tout l’ouvrage qu’il avait fait ; et il se reposa le septième jour, après avoir achevé tous ses ouvrages. (2:2) 3 Il bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’il avait cessé en ce jour de produire tous les ouvrages qu’il avait créés. (2:3) 4 Telle a été l’origine du ciel et de la terre ; et c’est ainsi qu’ils furent créés au jour que le Seigneur Dieu fit l’un et l’autre, (2:4) 5 et qu’il créa toutes les plantes des champs avant qu’elles fussent sorties de la terre, et toutes les herbes de la campagne avant qu’elles eussent poussé. Car le Seigneur Dieu n’avait pas encore fait pleuvoir sur la terre ; et il n’y avait point d’homme pour la labourer. (2:5) 6 Mais il s’élevait de la terre une fontaine qui en arrosait toute la surface. (2:6) 7 Le Seigneur Dieu forma donc l’homme du limon de la terre, il répandit sur son visage un souffle de vie, et l’homme devint vivant et animé. (2:7) 8 Or le Seigneur Dieu avait planté dès le commencement un jardin délicieux, dans lequel il mit l’homme qu’il avait formé. (2:8) 9 Le Seigneur Dieu avait aussi produit de la terre toutes sortes d’arbres beaux à la vue, et dont le fruit était agréable au goût, et l’arbre de vie au milieu du paradis, avec l’arbre de la science du bien et du mal. (2:9) 10 Dans ce lieu de délices il sortait de la terre un fleuve pour arroser le paradis ; et de là ce fleuve se divise en quatre canaux : (2:10) 11 L’un s’appelle Phison, et c’est celui qui coule tout autour du pays de Hévilath, où il vient de l’or ; (2:11) 12 et l’or de cette terre est très-bon. C’est là aussi que se trouve le bdellium et la pierre d’onyx. (2:12) 13 Le second fleuve s’appelle Géhon, et c’est celui qui coule tout autour du pays d’Ethiopie. (2:13) 14 Le troisième fleuve s’appelle le Tigre, qui se répand vers les Assyriens. Et l’Euphrate est le quatrième de ces fleuves. (2:14) 15 Le Seigneur Dieu prit donc l’homme, et le mit dans le paradis de délices, afin qu’il le cultivât et qu’il le gardât. (2:15) 16 Il lui fit aussi ce commandement, et lui dit : Mangez de tous les fruits des arbres du paradis. (2:16) 17 Mais ne mangez point du fruit de l’arbre de la science du bien et du mal. Car au même temps que vous en mangerez, vous mourrez très-certainement. (2:17) 18 Le Seigneur Dieu dit aussi : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; faisons-lui une aide semblable à lui. (2:18) 19 Le Seigneur Dieu ayant donc formé de la terre tous les animaux terrestres, et tous les oiseaux du ciel, il les amena devant Adam, afin qu’il vît comment il les appellerait. Et le nom qu’Adam donna à chacun des animaux est son nom véritable. (2:19) 20 Adam appela donc tous les animaux d’un nom qui leur était propre, tant les oiseaux du ciel que les bêtes de la terre. Mais il ne se trouvait point d’aide pour Adam, qui lui fût semblable. (2:20) 21 Le Seigneur Dieu envoya donc à Adam un profond sommeil ; et lorsqu’il était endormi, il tira une de ses côtes, et mit de la chair à la place. (2:21) 22 Et le Seigneur Dieu forma la femme de la côte qu’il avait tirée d’Adam, et l’amena à Adam. (2:22) 23 Alors Adam dit : Voilà maintenant l’os de mes os, et la chair de ma chair. Celle-ci s’appellera d’un nom qui marque l’homme, parce qu’elle a été prise de l’homme. (2:23) 24 C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils seront deux dans une seule chair. (2:24) 25 Or Adam et sa femme étaient alors tous deux nus, et ils n’en rougissaient point. (2:25) Genèse
2:1-25
6Traduction par A. Rilliet
Édition de 1858, libre de droits.
— Cette traduction ne possède que le Nouveau Testament.
7Traduction par L. Segond & H. Oltramare
Édition de 1874, libre de droits.
1 Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée. (2:1) 2 Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu’il avait faite : et il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu’il avait faite. (2:2) 3 Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu’il avait créée en la faisant. (2:3) 4 Voici les origines des cieux et de la terre, quand ils furent créés. (2:4) 5 Lorsque l’Éternel Dieu fit une terre et des cieux, aucun arbuste des champs n’était encore sur la terre, et aucune herbe des champs ne germait encore : car l’Éternel Dieu n’avait pas fait pleuvoir sur la terre, et il n’y avait point d’homme pour cultiver le sol. (2:5) 6 Mais une vapeur s’éleva de la terre, et arrosa toute la surface du sol. (2:6) 7 L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant. (2:7) 8 Puis l’Éternel Dieu planta un jardin en Éden, du côté de l’orient, et il y mit l’homme qu’il avait formé. (2:8) 9 L’Éternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. (2:9) 10 Un fleuve sortait d’Éden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. (2:10) 11 Le nom du premier est Pischon ; c’est celui qui entoure tout le pays de Havila, où se trouve l’or. (2:11) 12 L’or de ce pays est pur ; on y trouve aussi le bdellium et la pierre d’onyx. (2:12) 13 Le nom du second fleuve est Guihon ; c’est celui qui entoure tout le pays de Cusch. (2:13) 14 Le nom du troisième est Hiddékel ; c’est celui qui coule à l’orient de l’Assyrie. Le quatrième fleuve, c’est l’Euphrate. (2:14) 15 L’Éternel Dieu prit l’homme, et le plaça dans le jardin d’Éden pour le cultiver et pour le garder. (2:15) 16 L’Éternel Dieu donna cet ordre à l’homme : Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; (2:16) 17 mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. (2:17) 18 L’Éternel Dieu dit : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui. (2:18) 19 L’Éternel Dieu forma de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les fit venir vers l’homme, pour voir comment il les appellerait, et afin que tout être vivant portât le nom que lui donnerait l’homme. (2:19) 20 Et l’homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs ; mais, pour l’homme, il ne trouva point d’aide semblable à lui. (2:20) 21 Alors l’Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit ; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place. (2:21) 22 L’Éternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme. (2:22) 23 Et l’homme dit : Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! On l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme. (2:23) 24 C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. (2:24) 25 L’homme et sa femme étaient tous deux nus, et ils n’en avaient point honte. (2:25) Genèse
2:1-25
8Traduction par J. N. Darby
Édition de 1885, libre de droits.
1 — Et les cieux et la terre furent achevés, et toute leur armée. (2:1) 2 Et Dieu eut achevé au septième jour son œuvre qu’il fit ; et il se reposa au septième jour de toute son œuvre qu’il fit. (2:2) 3 Et Dieu bénit le septième jour, et le sanctifia ; car en ce jour il se reposa de toute son œuvre que Dieu créa en la faisant. (2:3) 4 Ce sont ici les générations des cieux et de la terre lorsqu’ils furent créés, au jour que l’Éternel Dieu fit la terre et les cieux, (2:4) 5 et tout arbuste des champs avant qu’il fût sur la terre, et toute herbe des champs avant qu’elle crût ; car l’Éternel Dieu n’avait pas fait pleuvoir sur la terre, et il n’y avait pas d’homme pour travailler le sol ; (2:5) 6 mais une vapeur montait de la terre et arrosait toute la surface du sol. (2:6) 7 Et l’Éternel Dieu forma l’homme, poussière du sol, et souffla dans ses narines une respiration de vie, et l’homme devint une âme vivante. (2:7) 8 Et l’Éternel Dieu planta un jardin en Éden, du côté de l’orient, et il y plaça l’homme qu’il avait formé. (2:8) 9 Et l’Éternel Dieu fit croître du sol tout arbre agréable à voir et bon à manger, et l’arbre de vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. (2:9) 10 Et un fleuve sortait d’Éden pour arroser le jardin, et de là il se divisait et devenait quatre rivières. (2:10) 11 Le nom de la première est Pishon : c’est elle qui entoure tout le pays de Havila, où il y a de l’or. (2:11) 12 Et l’or de ce pays-là est bon ; là est le bdellium et la pierre d’onyx. (2:12) 13 Et le nom de la seconde rivière est Guihon : c’est elle qui entoure tout le pays de Cush. (2:13) 14 Et le nom de la troisième rivière est Hiddékel : c’est elle qui coule en avant vers Assur. Et la quatrième rivière, c’est l’Euphrate. (2:14) 15 Et l’Éternel Dieu prit l’homme et le plaça dans le jardin d’Éden pour le cultiver et pour le garder. (2:15) 16 Et l’Éternel Dieu commanda à l’homme, disant : Tu mangeras librement de tout arbre du jardin ; (2:16) 17 mais de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas ; car, au jour que tu en mangeras, tu mourras certainement. (2:17) 18 Et l’Éternel Dieu dit : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide qui lui corresponde. (2:18) 19 Et l’Éternel Dieu forma de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux des cieux, et les fit venir vers l’homme pour voir comment il les nommerait ; et tout nom que l’homme donnait à un être vivant fut son nom. (2:19) 20 Et l’homme donna des noms à tout le bétail, et aux oiseaux des cieux, et à toutes les bêtes des champs. Mais pour Adam, il ne trouva pas d’aide qui lui correspondît. (2:20) 21 Et l’Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, et il dormit ; et il prit une de ses côtes, et il en ferma la place avec de la chair. (2:21) 22 Et l’Éternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et l’amena vers l’homme. (2:22) 23 Et l’homme dit : Cette fois, celle-ci est os de mes os et chair de ma chair ; celle-ci sera appelée femme (Isha), parce qu’elle a été prise de l’homme (Ish). (2:23) 24 C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils seront une seule chair. (2:24) 25 Et ils étaient tous deux nus, l’homme et sa femme, et ils n’en avaient pas honte. (2:25) Genèse
2:1-25
9Traduction par L. Cl. Fillion
Édition de 1889, libre de droits.
1 Le ciel et la terre furent donc achevés avec tous leurs ornements. (2:1) 2 Dieu accomplit le septième jour l’ouvrage qu’il avait fait, et il se reposa le septième jour, après avoir achevé tous ses ouvrages. (2:2) 3 Et il bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’il avait cessé en ce jour de produire tous les ouvrages qu’il avait créés. (2:3) 4 Voici les générations du ciel et de la terre, quand ils furent créés, au jour que le Seigneur Dieu fit le ciel et la terre. (2:4) 5 Et aucun arbrisseau des champs n’était encore sorti de la terre, et aucune herbe de la campagne n’avait encore poussé ; car le Seigneur Dieu n’avait point encore fait pleuvoir sur la terre, et il n’y avait point d’homme pour la cultiver. (2:5) 6 Mais il s’élevait de la terre une fontaine qui en arrosait toute la surface. (2:6) 7 Le Seigneur Dieu forma donc l’homme du limon de la terre ; il souffla sur son visage un souffle de vie, et l’homme devint vivant et animé. (2:7) 8 Or le Seigneur Dieu avait planté dès le commencement un jardin délicieux, dans lequel il mit l’homme qu’il avait formé. (2:8) 9 Le Seigneur Dieu avait aussi produit de la terre toutes sortes d’arbres beaux à la vue, et dont le fruit était agréable au goût ; et l’arbre de vie au milieu du paradis, avec l’arbre de la science du bien et du mal. (2:9) 10 De ce lieu de délices il sortait, pour arroser le paradis, un fleuve qui de là se divise en quatre branches. (2:10) 11 L’un s’appelle Phison, et c’est celui qui court tout autour du pays de Hévilath, où il vient de l’or. (2:11) 12 Et l’or de cette terre est très bon. C’est là aussi que se trouve le bdellion et la pierre d’onyx. (2:12) 13 Le second fleuve s’appelle Géhon, et c’est celui qui coule tout autour du pays d’Ethiopie. (2:13) 14 Le troisième fleuve s’appelle le Tigre, qui se répand vers les Assyriens. Et l’Euphrate est le quatrième de ces fleuves. (2:14) 15 Le Seigneur Dieu prit donc l’homme, et le mit dans le paradis de délices, afin qu’il le cultivât et qu’il le gardât. (2:15) 16 Il lui fit aussi ce commandement, et lui dit : Mangez de tous les fruits des arbres du paradis. (2:16) 17 Mais ne mangez point du fruit de l’abre de la science du bien et du mal. Car au même temps que vous en mangerez, vous mourrez très certainement. (2:17) 18 Le Seigneur Dieu dit aussi : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; faisons-lui une aide semblable à lui. (2:18) 19 Le Seigneur Dieu ayant donc formé de la terre tous les animaux terrestres et tous les oiseaux du ciel, il les amena devant Adam, afin qu’il vît comment il les appellerait. Et le nom qu’Adam donna à chacun des animaux est son nom véritable. (2:19) 20 Adam appela tous les animaux d’un nom qui leur était propre, tant les oiseaux du ciel que les bêtes de la terre. Mais il ne se trouvait point d’aide pour Adam qui lui fût semblable. (2:20) 21 Le Seigneur Dieu envoya donc à Adam un profond sommeil ; et lorsqu’il était endormi, il tira une de ses côtes, et mit de la chair à la place. (2:21) 22 Et le Seigneur Dieu forma la femme de la côte qu’il avait tirée d’Adam, et il l’amena à Adam. (2:22) 23 Alors Adam dit : Voilà maintenant l’os de mes os, et la chair de ma chair. Celle-ci s’appellera d’un nom qui marque l’homme, parce qu’elle a été prise de l’homme. (2:23) 24 C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils seront deux dans une seule chair. (2:24) 25 Or Adam et sa femme étaient nus tous deux, et ils ne rougissaient point. (2:25) Genèse
2:1-25
10Traduction du rabbinat par Zadoc Kahn
Édition de 1899-1906, libre de droits.
1 AINSI furent terminés les cieux et la terre, avec tout ce qu’ils renferment. (2:1) 2 Dieu mit fin, le septième jour, à l’œuvre faite par lui ; et il se reposa, le septième jour, de toute l’œuvre qu’il avait faite. (2:2) 3 Dieu bénit le septième jour et le proclama saint, parce qu’en ce jour il se reposa de l’œuvre entière qu’il avait produite et organisée. (2:3) 4 Telles sont les origines du ciel et de la terre, lorsqu’ils furent créés ; à l’époque où l’Éternel-Dieu fit une terre et un ciel. (2:4) 5 Or, aucun produit des champs ne paraissait encore sur la terre, et aucune herbe des champs ne poussait encore ; car l’Éternel-Dieu n’avait pas fait pleuvoir sur la terre, et d’homme, il n’y en avait point pour cultiver la terre. (2:5) 6 Mais une exhalaison s’élevait de la terre et humectait toute la surface du sol. (2:6) 7 L’Éternel-Dieu façonna l’homme, — poussière détachée du sol, — fit pénétrer dans ses narines un souffle de vie, et l’homme devint un être vivant. (2:7) 8 L’Éternel-Dieu planta un jardin en Éden, vers l’orient, et y plaça l’homme qu’il avait façonné. (2:8) 9 L’Éternel-Dieu fit surgir du sol toute espèce d’arbres, beaux à voir et propres à la nourriture ; et l’arbre de vie au milieu du jardin, avec l’arbre de la science du bien et du mal. (2:9) 10 Un fleuve sortait d’Éden pour arroser le jardin ; de là il se divisait et formait quatre bras. (2:10) 11 Le nom du premier : Pichon ; c’est celui qui coule tout autour du pays de Havila, où se trouve l’or. (2:11) 12 L’or de ce pays-là est bon ; là aussi le bdellium et la pierre de chôham. (2:12) 13 Le nom du deuxième fleuve : Ghihôn ; c’est lui qui coule tout autour du pays de Kouch. (2:13) 14 Le nom du troisième fleuve : Hiddékel ; c’est celui qui coule à l’orient d’Assur ; et le quatrième fleuve était l’Euphrate. (2:14) 15 L’Éternel-Dieu prit donc l’homme et l’établit dans le jardin d’Eden pour le cultiver et le soigner. (2:15) 16 L’Éternel-Dieu donna un ordre à l’homme, en disant : « Tous les arbres du jardin, tu peux t’en nourrir ; (2:16) 17 mais l’arbre de la science du bien et du mal, tu n’en mangeras point : car du jour où tu en mangeras, tu dois mourir ! » (2:17) 18 L’Éternel-Dieu dit : « Il n’est pas bon que l’homme soit isolé ; je lui ferai une aide digne de lui. » (2:18) 19 L’Éternel-Dieu avait formé de matière terrestre tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel. Il les amena devant l’homme pour qu’il avisât à les nommer ; et telle chaque espèce animée serait nommée par l’homme, tel serait son nom. (2:19) 20 L’homme imposa des noms à tous les animaux qui paissent, aux oiseaux du ciel, à toutes les bêtes sauvages ; mais pour lui-même, il ne trouva pas de compagne qui lui fût assortie. (2:20) 21 L’Éternel-Dieu fit peser une torpeur sur l’Homme, qui s’endormi ; il prit une de ses côtes, et forma un tissu de chair à la place. (2:21) 22 L’Éternel-Dieu organisa en une femme la côte qu’il avait prise à l’homme, et il la présenta à l’homme. (2:22) 23 Et l’homme dit : « Celle-ci, pour le coup, est un membre extrait de mes membres et une chair de ma chair ; celle-ci sera nommée Icha, parce qu’elle a été prise de Ich. » (2:23) 24 C’est pourquoi l’homme abandonne son père et sa mère ; il s’unit à sa femme, et ils deviennent une seule chair. (2:24) 25 Or ils étaient tous deux nus, l’homme et sa femme, et ils n’en éprouvaient point de honte. (2:25) Genèse
2:1-25
11Traduction par Louis Segond
Édition de 1910, libre de droits.
1 Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée. (2:1) 2 Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu’il avait faite : et il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu’il avait faite. (2:2) 3 Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu’il avait créée en la faisant. (2:3) 4 Voici les origines des cieux et de la terre, quand ils furent créés. (2:4) 5 Lorsque l’Éternel Dieu fit une terre et des cieux, aucun arbuste des champs n’était encore sur la terre, et aucune herbe des champs ne germait encore : car l’Éternel Dieu n’avait pas fait pleuvoir sur la terre, et il n’y avait point d’homme pour cultiver le sol. (2:5) 6 Mais une vapeur s’éleva de la terre, et arrosa toute la surface du sol. (2:6) 7 L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant. (2:7) 8 Puis l’Éternel Dieu planta un jardin en Éden, du côté de l’orient, et il y mit l’homme qu’il avait formé. (2:8) 9 L’Éternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. (2:9) 10 Un fleuve sortait d’Éden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. (2:10) 11 Le nom du premier est Pischon ; c’est celui qui entoure tout le pays de Havila, où se trouve l’or. (2:11) 12 L’or de ce pays est pur ; on y trouve aussi le bdellium et la pierre d’onyx. (2:12) 13 Le nom du second fleuve est Guihon ; c’est celui qui entoure tout le pays de Cusch. (2:13) 14 Le nom du troisième est Hiddékel ; c’est celui qui coule à l’orient de l’Assyrie. Le quatrième fleuve, c’est l’Euphrate. (2:14) 15 L’Éternel Dieu prit l’homme, et le plaça dans le jardin d’Éden pour le cultiver et pour le garder. (2:15) 16 L’Éternel Dieu donna cet ordre à l’homme : Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; (2:16) 17 mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. (2:17) 18 L’Éternel Dieu dit : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui. (2:18) 19 L’Éternel Dieu forma de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les fit venir vers l’homme, pour voir comment il les appellerait, et afin que tout être vivant portât le nom que lui donnerait l’homme. (2:19) 20 Et l’homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs ; mais, pour l’homme, il ne trouva point d’aide semblable à lui. (2:20) 21 Alors l’Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit ; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place. (2:21) 22 L’Éternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme. (2:22) 23 Et l’homme dit : Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! On l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme. (2:23) 24 C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. (2:24) 25 L’homme et sa femme étaient tous deux nus, et ils n’en avaient point honte. (2:25) Genèse
2:1-25
12Traduction par Augustin Crampon
Édition de 1923, libre de droits.
1 Ainsi furent achevés le ciel et la terre, et toute leur armée. (2:1) 2 Et Dieu eut achevé le septième jour son œuvre qu’il avait faite, et il se reposa le septième jour de toute son œuvre qu’il avait faite. (2:2) 3 Et Dieu bénit le septième jour et le sanctifia, parce qu’en ce jour-là il s’était reposé de toute l’œuvre qu’il avait créée en la faisant. (2:3) 4 Voici l’histoire du ciel et de la terre quand ils furent créés, lorsque Yahweh Dieu eut fait une terre et un ciel. (2:4) 5 Il n’y avait encore sur la terre aucun arbrisseau des champs, et aucune herbe des champs n’avait encore germé ; car Yahweh Dieu n’avait pas fait pleuvoir sur la terre, et il n’y avait pas d’homme pour cultiver le sol. (2:5) 6 Mais une vapeur montait de la terre et arrosait toute la surface du sol. (2:6) 7 Yahweh Dieu forma l’homme de la poussière du sol, et il souffla dans ses narines un souffle de vie, et l’homme devint un être vivant. (2:7) 8 Puis Yahweh Dieu planta un jardin en Eden du côté de l’Orient, et il y mit l’homme qu’il avait formé. (2:8) 9 Et Yahweh Dieu fit pousser du sol toute espèce d’arbres agréables à voir et bons à manger, et l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. (2:9) 10 Un fleuve sortait d’Eden pour arroser le jardin, et de là il se partageait en quatre bras. (2:10) 11 Le nom du premier est Phison ; c’est celui qui entoure tout le pays d’Hévilath, où se trouve l’or. (2:11) 12 Et l’or de ce pays est bon ; là aussi se trouvent le bdellium et la pierre d’onyx. (2:12) 13 Le nom du second fleuve est Géhon ; c’est celui qui entoure toute la terre de Cousch. (2:13) 14 Le nom du troisième est le Tigre ; c’est celui qui coule à l’orient d’Assur. Le quatrième fleuve est l’Euphrate. (2:14) 15 Yahweh Dieu prit l’homme et le plaça dans le jardin d’Eden pour le cultiver et pour le garder. (2:15) 16 Et Yahweh Dieu donna à l’homme cet ordre : “ Tu peux manger de tous les arbres du jardin ; (2:16) 17 mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras certainement. ˮ (2:17) 18 Yahweh Dieu dit : “ Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui. ˮ (2:18) 19 Et Yahweh Dieu, qui avait formé du sol tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, les fit venir vers l’homme pour voir comment il les appellerait, et pour que tout être vivant portât le nom que lui donnerait l’homme. (2:19) 20 Et l’homme donna des noms à tous les animaux domestiques, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs ; mais il ne trouva pas pour l’homme une aide semblable à lui. (2:20) 21 Alors Yahweh Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit, et il prit une de ses côtes et referma la chair à sa place. (2:21) 22 De la côte qu’il avait prise de l’homme, Yahweh Dieu forma une femme, et il l’amena à l’homme. (2:22) 23 Et l’homme dit : “ Celle-ci cette fois est os de mes os et chair de ma chair ! Celle-ci sera appelée femme, parce qu’elle a été prise de l’homme. ˮ (2:23) 24 C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. (2:24) 25 Ils étaient nus tous deux, l’homme et sa femme, sans en avoir honte. (2:25) Genèse
2:1-25