Comparateur de Bibles

De à
Préférences d'affichage Afficher par défaut :

Afficher uniquement les traductions en :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :

1Traduction par David Martin
Édition de 1744, libre de droits.
1 Alors Ben-hadad Roi de Syrie assembla toute son armée, et il y avait avec lui trente-deux Rois, des chevaux, et des chariots ; puis il monta, assiégea Samarie, et il lui fit la guerre. (20:1) 2 Et il envoya des messagers vers Achab Roi d’Israël dans la ville ; (20:2) 3 Et il lui fit dire : Ainsi a dit Ben-hadad : Ton argent et ton or est à moi, tes femmes aussi, et tes beaux enfants sont à moi. (20:3) 4 Et le Roi d’Israël répondit, et dit : mon Seigneur, je suis à toi comme tu le dis, et tout ce que j’ai. (20:4) 5 Ensuite les messagers retournèrent, et dirent : Ainsi a dit expressément Ben-hadad : Puisque je t’ai envoyé dire : Donnemoi ton argent et ton or, ta femme, et tes enfants ; (20:5) 6 Certainement demain en ce même temps j’enverrai chez toi mes serviteurs, qui fouilleront ta maison, et les maisons de tes serviteurs, et se saisiront de tout ce que tu prends plaisir à voir, et ils l’emporteront. (20:6) 7 Alors le Roi d’Israël appela tous les Anciens du pays, et dit : Considérez, je vous prie, et voyez que celui-ci ne cherche que du mal ; car il avait envoyé vers moi pour avoir mes femmes, et mes enfants, mon argent et mon or ; et je ne lui avais rien refusé. (20:7) 8 Et tous les Anciens et tout le peuple lui dirent : Ne l’écoute point, et ne lui complais point. (20:8) 9 Il répondit donc aux messagers de Ben-hadad : Dites au Roi mon Seigneur : Je ferai tout ce que tu as envoyé dire la première fois à ton serviteur, mais je ne pourrai faire ceci ; et les messagers s’en allèrent, et lui rapportèrent cette réponse. (20:9) 10 Et Ben-hadad renvoya vers lui, en disant : Ainsi me fassent les dieux, et ainsi ils y ajoutent, si la poudre de Samarie suffit pour remplir le creux de la main de [tous] ceux du peuple qui me suivent. (20:10) 11 Mais le Roi d’Israël répondit, et dit : Dites-lui : que celui qui endosse [le harnois], ne se glorifie point comme celui qui le quitte. (20:11) 12 Et il arriva qu’aussitôt que [Ben-hadad] eut entendu cette réponse (or il buvait alors dans les tentes avec les Rois) il dit à ses serviteurs : Rangez-vous en bataille. Et ils se rangèrent en bataille contre la ville. (20:12) 13 Alors voici un Prophète qui vint vers Achab Roi d’Israël, et qui lui dit : Ainsi a dit l’Éternel, n’as-tu pas vu cette grande multitude ? Voilà, je m’en vais la livrer aujourd’hui entre tes mains, et tu sauras que je suis l’Éternel. (20:13) 14 Et Achab dit : Par qui ? Et [le Prophète lui] répondit : Ainsi a dit l’Éternel : Ce sera par les valets des Gouverneurs des Provinces. Et [Achab] dit : Qui est-ce qui commencera la bataille ? Et il lui répondit : Toi. (20:14) 15 Alors il dénombra les valets des Gouverneurs des Provinces, qui furent deux cent trente et deux ; après eux il dénombra tout le peuple de tous les enfants d’Israël, qui furent sept mille. (20:15) 16 Et ils sortirent en plein midi, lorsque Ben-hadad buvait, s’enivrant dans les tentes, lui, et les trente-deux Rois qui étaient venus à son secours. (20:16) 17 Les valets donc des Gouverneurs des Provinces sortirent les premiers, et Ben-hadad envoya quelques-uns qui le lui rapportèrent, en disant : Il est sorti des gens de Samarie. (20:17) 18 Et il dit : Soit qu’ils soient sortis pour la paix, ou qu’ils soient sortis pour faire la guerre, saisissez-les tous vifs. (20:18) 19 Les valets donc des Gouverneurs des Provinces sortirent de la ville, et l’armée qui était après eux. (20:19) 20 Et chacun d’eux frappa son homme, de sorte que les Syriens s’enfuirent, et Israël les poursuivit ; et Ben-hadad Roi de Syrie se sauva sur un cheval, et les gens de cheval aussi. (20:20) 21 Et le Roi d’Israël sortit, et frappa les chevaux, et les chariots, en sorte qu’il fit un grand carnage des Syriens. (20:21) 22 Puis le Prophète vint vers le Roi d’Israël, et lui dit : Va, renforce-toi ; et sache, et regarde ce que tu auras à faire ; car l’an révolu le Roi de Syrie remontera contre toi. (20:22) 23 Or les serviteurs du Roi de Syrie lui dirent : Leurs dieux sont des dieux de montagne, c’est pourquoi ils ont été plus forts que nous, mais combattons contr’eux dans la campagne ; [et] certainement, nous serons plus forts qu’eux. (20:23) 24 Fais donc ceci : Ote chacun de ces Rois de leur place, et mets en leur lieu des capitaines. (20:24) 25 Puis lève une armée pareille à celle que tu as perdue, et autant de chevaux, et de chariots, et nous combattrons contr’eux dans la campagne, [et tu verras] si nous ne sommes pas plus forts qu’eux. Il acquiesça donc à ce qu’ils lui dirent, et le fit ainsi. (20:25) 26 Un an donc après, Ben-hadad dénombra les Syriens, et monta en Aphek pour combattre contre Israël. (20:26) 27 On fit aussi le dénombrement des enfants d’Israël ; et s’étant fournis de vivres, ils s’en allèrent contre les Syriens. Les enfants d’Israël se campèrent vis-à-vis d’eux ; et ils ne paraissaient pas plus que deux troupeaux de chèvres ; mais les Syriens remplissaient la terre. (20:27) 28 Alors l’homme de Dieu vint, et parla au Roi d’Israël, et lui dit : Ainsi a dit l’Éternel : Parce que les Syriens ont dit : L’Éternel est Dieu des montagnes, et n’est point Dieu des vallées, je livrerai entre tes mains toute cette grande multitude, et vous saurez que je suis l’Éternel. (20:28) 29 Sept jours durant ils demeurèrent campés vis-à-vis les uns des autres ; mais le septième jour ils en vinrent aux mains ; et les enfants d’Israël frappèrent en un seul jour cent mille hommes de pied des Syriens. (20:29) 30 Et le reste s’enfuit dans la ville d’Aphek, où la muraille tomba sur vingt et sept mille hommes qui étaient demeurés de reste. Et Ben-hadad s’enfuit, et entra dans la ville, [et il se cacha] dans le cabinet d’une chambre. (20:30) 31 Et ses serviteurs lui dirent : Voici maintenant, nous avons ouï dire que les Rois de la maison d’Israël sont des Rois débonnaires ; maintenant donc mettons des sacs sur nos reins, et mettons des cordes à nos têtes ; et sortons vers le Roi d’Israël ; peut-être qu’il te donnera la vie sauve. (20:31) 32 Ils se ceignirent donc de sacs autour de leurs reins, et de cordes autour de leurs têtes, et ils vinrent vers le Roi d’Israël, et lui dirent : Ton serviteur Ben-hadad dit : Je te prie que je vive. Et il répondit : Vit-il encore ? Il est mon frère. (20:32) 33 Et ces gens étaient là comme au guet, et ils se hâtèrent de savoir précisément [s’ils auraient] de lui [ce qu’ils prétendaient], et ils dirent : Ben-hadad est-il ton frère ? Et il répondit : Allez, [et] l’amenez. Ben-hadad donc sortit vers lui, et il le fit monter sur le chariot. (20:33) 34 Et [Ben-hadad] lui dit : Je te rendrai les villes que mon père avait prises à ton père, et tu te feras des places en Damas comme mon père avait fait en Samarie. Et moi, [répondit Achab], je te renverrai avec cette alliance. Il traita donc alliance avec lui, et le laissa aller. (20:34) 35 Alors quelqu’un d’entre les fils des Prophètes dit à son compagnon, suivant la parole de l’Éternel : Frappe-moi ; je te prie : mais celui-là refusa de le frapper. (20:35) 36 Et il lui dit : Parce que tu n’as point obéi à la parole de l’Éternel, voilà tu vas te séparer de moi, et un lion te tuera. Quand il se fut séparé de lui, un lion le trouva, et le tua. (20:36) 37 Puis il trouva un autre homme, et lui dit : Frappe-moi, je te prie ; et cet homme-là ne manqua pas à le frapper, et il le blessa. (20:37) 38 Après cela le Prophète s’en alla, et s’arrêta [attendant] le Roi sur le chemin, et il se déguisa ayant un bandeau sur ses yeux. (20:38) 39 Et comme le Roi passait, il cria au Roi, et lui dit : Ton serviteur était allé au milieu de la bataille, et voilà quelqu’un s’étant retiré, m’a amené un homme, et m’a dit : Garde cet homme, s’il vient à s’échapper, ta vie en répondra, ou tu en payeras un talent d’argent. (20:39) 40 Or il est arrivé que comme ton serviteur faisait quelques affaires çà et là, cet homme-là ne s’est point trouvé. Et le Roi d’Israël lui répondit : Telle est ta condamnation, tu en as décidé. (20:40) 41 Alors cet homme ôta promptement le bandeau de dessus ses yeux, et le Roi d’Israël reconnut que c’était un des Prophètes. (20:41) 42 Et [ce Prophète] lui dit : Ainsi a dit l’Éternel, parce que tu as laissé aller d’entre tes mains l’homme que j’avais condamné à l’interdit, ta vie répondra pour la sienne, et ton peuple pour son peuple. (20:42) 43 Mais le Roi d’Israël se retira en sa maison tout refrogné et indigné, et vint en Samarie. (20:43) I. Rois
20:1-43
2Traduction King James revue par B. Blayney
Édition de 1769, libre de droits (hors GB).
1 And Benhadad the king of Syria gathered all his host together : and there were thirty and two kings with him, and horses, and chariots ; and he went up and besieged Samaria, and warred against it. (20:1) 2 And he sent messengers to Ahab king of Israel into the city, and said unto him, Thus saith Benhadad, (20:2) 3 Thy silver and thy gold is mine ; thy wives also and thy children, even the goodliest, are mine. (20:3) 4 And the king of Israel answered and said, My lord, O king, according to thy saying, I am thine, and all that I have. (20:4) 5 And the messengers came again, and said, Thus speaketh Benhadad, saying, Although I have sent unto thee, saying, Thou shalt deliver me thy silver, and thy gold, and thy wives, and thy children ; (20:5) 6 Yet I will send my servants unto thee to morrow about this time, and they shall search thine house, and the houses of thy servants ; and it shall be, that whatsoever is pleasant in thine eyes, they shall put it in their hand, and take it away. (20:6) 7 Then the king of Israel called all the elders of the land, and said, Mark, I pray you, and see how this man seeketh mischief : for he sent unto me for my wives, and for my children, and for my silver, and for my gold ; and I denied him not. (20:7) 8 And all the elders and all the people said unto him, Hearken not unto him, nor consent. (20:8) 9 Wherefore he said unto the messengers of Benhadad, Tell my lord the king, All that thou didst send for to thy servant at the first I will do : but this thing I may not do. And the messengers departed, and brought him word again. (20:9) 10 And Benhadad sent unto him, and said, The gods do so unto me, and more also, if the dust of Samaria shall suffice for handfuls for all the people that follow me. (20:10) 11 And the king of Israel answered and said, Tell him, Let not him that girdeth on his harness boast himself as he that putteth it off. (20:11) 12 And it came to pass, when Ben-hadad heard this message, as he was drinking, he and the kings in the pavilions, that he said unto his servants, Set yourselves in array. And they set themselves in array against the city. (20:12) 13 And, behold, there came a prophet unto Ahab king of Israel, saying, Thus saith the LORD, Hast thou seen all this great multitude ? behold, I will deliver it into thine hand this day ; and thou shalt know that I am the LORD. (20:13) 14 And Ahab said, By whom ? And he said, Thus saith the LORD, Even by the young men of the princes of the provinces. Then he said, Who shall order the battle ? And he answered, Thou. (20:14) 15 Then he numbered the young men of the princes of the provinces, and they were two hundred and thirty two : and after them he numbered all the people, even all the children of Israel, being seven thousand. (20:15) 16 And they went out at noon. But Benhadad was drinking himself drunk in the pavilions, he and the kings, the thirty and two kings that helped him. (20:16) 17 And the young men of the princes of the provinces went out first ; and Benhadad sent out, and they told him, saying, There are men come out of Samaria. (20:17) 18 And he said, Whether they be come out for peace, take them alive ; or whether they be come out for war, take them alive. (20:18) 19 So these young men of the princes of the provinces came out of the city, and the army which followed them. (20:19) 20 And they slew every one his man : and the Syrians fled ; and Israel pursued them : and Benhadad the king of Syria escaped on an horse with the horsemen. (20:20) 21 And the king of Israel went out, and smote the horses and chariots, and slew the Syrians with a great slaughter. (20:21) 22 And the prophet came to the king of Israel, and said unto him, Go, strengthen thyself, and mark, and see what thou doest : for at the return of the year the king of Syria will come up against thee. (20:22) 23 And the servants of the king of Syria said unto him, Their gods are gods of the hills ; therefore they were stronger than we ; but let us fight against them in the plain, and surely we shall be stronger than they. (20:23) 24 And do this thing, Take the kings away, every man out of his place, and put captains in their rooms : (20:24) 25 And number thee an army, like the army that thou hast lost, horse for horse, and chariot for chariot : and we will fight against them in the plain, and surely we shall be stronger than they. And he hearkened unto their voice, and did so. (20:25) 26 And it came to pass at the return of the year, that Benhadad numbered the Syrians, and went up to Aphek, to fight against Israel. (20:26) 27 And the children of Israel were numbered, and were all present, and went against them : and the children of Israel pitched before them like two little flocks of kids ; but the Syrians filled the country. (20:27) 28 And there came a man of God, and spake unto the king of Israel, and said, Thus saith the LORD, Because the Syrians have said, The LORD is God of the hills, but he is not God of the valleys, therefore will I deliver all this great multitude into thine hand, and ye shall know that I am the LORD. (20:28) 29 And they pitched one over against the other seven days. And so it was, that in the seventh day the battle was joined : and the children of Israel slew of the Syrians an hundred thousand footmen in one day. (20:29) 30 But the rest fled to Aphek, into the city ; and there a wall fell upon twenty and seven thousand of the men that were left. And Benhadad fled, and came into the city, into an inner chamber. (20:30) 31 And his servants said unto him, Behold now, we have heard that the kings of the house of Israel are merciful kings : let us, I pray thee, put sackcloth on our loins, and ropes upon our heads, and go out to the king of Israel : peradventure he will save thy life. (20:31) 32 So they girded sackcloth on their loins, and put ropes on their heads, and came to the king of Israel, and said, Thy servant Benhadad saith, I pray thee, let me live. And he said, Is he yet alive ? he is my brother. (20:32) 33 Now the men did diligently observe whether any thing would come from him, and did hastily catch it : and they said, Thy brother Benhadad. Then he said, Go ye, bring him. Then Benhadad came forth to him ; and he caused him to come up into the chariot. (20:33) 34 And Ben-hadad said unto him, The cities, which my father took from thy father, I will restore ; and thou shalt make streets for thee in Damascus, as my father made in Samaria. Then said Ahab, I will send thee away with this covenant. So he made a covenant with him, and sent him away. (20:34) 35 And a certain man of the sons of the prophets said unto his neighbour in the word of the LORD, Smite me, I pray thee. And the man refused to smite him. (20:35) 36 Then said he unto him, Because thou hast not obeyed the voice of the LORD, behold, as soon as thou art departed from me, a lion shall slay thee. And as soon as he was departed from him, a lion found him, and slew him. (20:36) 37 Then he found another man, and said, Smite me, I pray thee. And the man smote him, so that in smiting he wounded him. (20:37) 38 So the prophet departed, and waited for the king by the way, and disguised himself with ashes upon his face. (20:38) 39 And as the king passed by, he cried unto the king : and he said, Thy servant went out into the midst of the battle ; and, behold, a man turned aside, and brought a man unto me, and said, Keep this man : if by any means he be missing, then shall thy life be for his life, or else thou shalt pay a talent of silver. (20:39) 40 And as thy servant was busy here and there, he was gone. And the king of Israel said unto him, So shall thy judgment be ; thyself hast decided it. (20:40) 41 And he hasted, and took the ashes away from his face ; and the king of Israel discerned him that he was of the prophets. (20:41) 42 And he said unto him, Thus saith the LORD, Because thou hast let go out of thy hand a man whom I appointed to utter destruction, therefore thy life shall go for his life, and thy people for his people. (20:42) 43 And the king of Israel went to his house heavy and displeased, and came to Samaria. (20:43) I. Kings
20:1-43
3Traduction revue par J. F. Ostervald
Édition de 1823, libre de droits.
1 Alors Ben-Hadad, roi de Syrie, assembla toute son armée, et il y avait trente-deux rois avec lui, avec ses chevaux et ses chariots ; puis il monta, et il assiégea Samarie, et combattit contre elle ; (20:1) 2 Et il envoya des députés à Achab, roi d’Israël, dans la ville ; (20:2) 3 Et il lui fit dire : Ainsi a dit Ben-Hadad : Ton argent et ton or est à moi, et tes femmes aussi et tes beaux enfans sont à moi. (20:3) 4 Et le roi d’Israël répondit, et dit : Mon seigneur, je suis à toi, comme tu le dis, et tout ce que j’ai. (20:4) 5 Les députés retournèrent encore, et dirent : Ainsi a dit expressément Ben-Hadad : Puisque je t’ai envoyé dire : Donne-moi ton argent et ton or, ta femme et tes enfans, (20:5) 6 Certainement, demain en ce même temps j’enverrai mes serviteurs chez toi, qui fouilleront ta maison, et les maisons de tes serviteurs, et se saisiront de tout ce que tu prends plaisir à voir, et l’emporteront. (20:6) 7 Alors le roi d’Israël appela tous les anciens du pays, et dit : Considérez, je vous prie, et voyez que cet homme ne cherche que du mal : car il avait envoyé vers moi pour avoir mes femmes, mes enfans, mon argent, et mon or, et je ne lui avais rien refusé. (20:7) 8 Et tous les anciens et tout le peuple lui dirent : Ne l’écoute point, et n’acquiesce point à sa demande. (20:8) 9 Il répondit donc aux députés de Ben-Hadad : Dites au roi, mon seigneur : Je ferai tout ce que tu envoyas dire la première fois à ton serviteur ; mais je ne pourrais faire ce que tu demandes à présent. Et les députés s’en allèrent, et lui rapportèrent cette réponse. (20:9) 10 Alors Ben-Hadad renvoya vers lui, disant : Que les dieux me traitent avec la dernière rigueur, si la poudre de Samarie suffit pour remplir le creux de la main de ceux du peuple qui me suivent. (20:10) 11 Mais le roi d’Israël répondit, et dit : Dites-lui : Que celui qui se revêt des armes, ne se glorifie pas comme celui qui les quitte. (20:11) 12 Et il arriva qu’aussitôt que Ben-Hadad eut entendu cette réponse, (il buvait alors dans les tentes avec les rois) il dit à ses serviteurs : Rangez-vous en bataille ; et ils se rangèrent en bataille contre la ville. (20:12) 13 Alors voici un prophète qui vint vers Achab, roi d’Israël, et dit : Ainsi a dit l’Eternel : N’as-tu pas vu cette grande multitude ? Voilà, je vais la livrer aujourd’hui entre tes mains, et tu sauras que je suis l’Eternel. (20:13) 14 Et Achab dit : Par qui ? Et il répondit : Ainsi a dit l’Eternel : Par les valets des gouverneurs des provinces. Et il dit : Qui est-ce qui commencera le combat ? Et il lui répondit : Toi. (20:14) 15 Alors il fit le dénombrement des valets des gouverneurs des provinces, qui furent deux cent trente et deux. Après eux il fit le dénombrement de tout le peuple, de tous les enfans d’Israël, et ils étaient sept mille. (20:15) 16 Et ils sortirent en plein midi, lorsque Ben-Hadad buvait, s’enivrant dans les tentes, lui et les trente-deux rois qui étaient venus à son secours. (20:16) 17 Les valets donc des gouverneurs des provinces sortirent les premiers ; et Ben-Hadad envoya quelques personnes qui le lui rapportèrent, disant : Il est sorti des gens de Samarie. (20:17) 18 Et il dit : Soit qu’ils soient sortis pour la paix, soit qu’ils soient sortis pour faire la guerre, saisissez-les tout vifs. (20:18) 19 Les valets donc des gouverneurs des provinces sortirent de la ville, et l’armée qui était après eux ; (20:19) 20 Et chacun d’eux frappa son homme, de sorte que les Syriens s’enfuirent, et Israël les poursuivit ; et Ben-Hadad, roi de Syrie, se sauva sur un cheval, et les cavaliers en firent de même. (20:20) 21 Et le roi d’Israël sortit, et frappa les chevaux et les chariots, de sorte qu’il frappa les Syriens d’une grande défaite. (20:21) 22 Ensuite le prophète vint vers le roi d’Israël, et lui dit : Va, fortifie-toi, et considère, et prends garde à ce que tu auras à faire ; car l’an révolu, le roi de Syrie montera contre toi. (20:22) 23 Et les serviteurs du roi de Svrie lui dirent : Leurs dieux sont des dieux de montagne ; c’est pourquoi ils ont été plus forts que nous, mais combattons contre eux dans la campagne ; certainement nous serons plus forts qu’eux. (20:23) 24 Fais donc ceci : ôte chacun de ces rois de leur poste, et mets en leur place des capitaines ; (20:24) 25 Puis lève une armée semblable à celle que tu as perdue, et autant de chevaux, et autant de chariots, et nous combattrons contre eux dans la campagne ; et tu verras si nous ne sommes pas plus forts qu’eux. Et il écouta ce qu’ils lui dirent, et fit ainsi. (20:25) 26 Ainsi, un an après, Ben-Hadad fit le dénombrement des Syriens, et monta à Aphek pour combattre contre Israël. (20:26) 27 Et on fit aussi le dénombrement des enfans d’Israël ; et s’étant fournis de vivres, ils marchèrent contre les Syriens. Les enfans d’Israël campèrent vis-à-vis d’eux, et ils ne paraissaient pas plus que deux troupeaux de chèvres ; mais les Syriens remplissaient la terre. (20:27) 28 Alors l’homme de Dieu vint, et parla au roi d’Israël, et lui dit : Ainsi a dit l’Eternel : Parce que les Syriens ont dit : L’Eternel est dieu des montagnes, mais il n’est point dieu des vallées, je livrerai entre tes mains toute cette grande multitude, et vous saurez que je suis l’Eternel. (20:28) 29 Sept jours durant ils demeurèrent campés les uns vis-à-vis des autres ; mais au septième jour ils en vinrent aux mains, et les enfans d’Israël battirent cent mille hommes de pied des Syriens en un jour ; (20:29) 30 Et le reste s’enfuit dans la ville d’Aphek, où la muraille tomba sur vingt-sept mille hommes qui étaient demeurés de reste ; et Ben-Hadad s’enfuit, et entra dans la ville, et se cacha dans le cabinet d’une chambre. (20:30) 31 Et ses serviteurs lui dirent : Voici maintenant, nous avons appris que les rois de la maison d’Israël sont des rois doux ; maintenant donc, mettons des sacs sur nos reins, et des cordes à nos têtes, et sortons vers le roi d’Israël ; peut-être qu’il te sauvera la vie. (20:31) 32 Ils se ceignirent donc de sacs autour de leurs reins, et de cordes autour de leurs têtes, et vinrent vers le roi d’Israël, et dirent : Ton serviteur Ben-Hadad dit : Je te prie que je vive. Et il répondit : Vit-il encore ? Il est mon frère. (20:32) 33 Et ces gens tirèrent de là un bon augure, et ils se hâtèrent de savoir précisément s’ils auraient de lui ce qu’ils prétendaient ; et ils dirent : Ben Hadad est-il ton frère ? Et il répondit : Allez, et l’amenez. Ben-Hadad donc sortit vers lui, et Achab le fit monter sur son chariot. (20:33) 34 Et Ben-Hadad lui dit : Je rendrai les villes que mon père avait prises à ton père, et tu te feras des places dans Damas comme mon père avait fait dans Samarie. Et moi, répondit Achab, je te renverrai avec ce traité. Il fit donc un traité avec lui et le laissa aller. (20:34) 35 Alors quelqu’un d’entre les fils des prophètes dit à son compagnon, par l’ordre de l’Eternel : Frappe-moi, je te prie ; mais il refusa de le frapper ; (20:35) 36 Et il lui dit : Parce que tu n’as point obéi à la parole de l’Eternel, voilà, tu vas te séparer de moi, et un lion te tuera. Quand il se fut séparé d’avec lui, un lion le trouva, et le tua. (20:36) 37 Puis il trouva un autre homme, et lui dit : Frappe-moi, je te prie. Et cet homme-là ne manqua pas à le frapper, et il le blessa. (20:37) 38 Après cela, le prophète s’en alla et s’arrêta, attendant le roi sur le chemin, et se déguisa, ayant un bandeau sur les yeux. (20:38) 39 Et comme le roi passait, il cria vers le roi, et dit : Ton serviteur était allé au milieu du combat ; et voilà, quelqu’un, se retirant, m’a amené un homme, et m’a dit : Garde cet homme, et s’il vient à s’échapper, ta vie en répondra, ou tu en paieras un talent d’argent. (20:39) 40 Et il est arrivé, que comme ton serviteur faisait quelques affaires çà et là, cet homme-là ne s’est point trouvé. Et le roi d’Israël lui répondit : Telle est ta condamnation ; et tu en as décidé. (20:40) 41 Alors cet homme ôta promptement le bandeau de dessus ses yeux, et le roi d’Israël reconnut qu’il était d’entre les prophètes. (20:41) 42 Et ce prophète lui dit : Ainsi a dit l’Eternel : Parce que tu as laissé aller d’entre tes mains l’homme que j’avais condamné à l’interdit, ta vie répondra pour la sienne, et ton peuple pour son peuple. (20:42) 43 Mais le roi d’Israël se retira dans sa maison tout chagrin et indigné, et vint à Samarie. (20:43) I. Rois
20:1-43
4Traduction par H.-A. Perret-Gentil
Édition de 1847-1861, libre de droits.
1 Cependant Ben-Hadad, roi de Syrie, ayant trente-deux rois pour auxiliaires, rassembla toutes ses forces, et chevaux et chars, et il s’avança, et mit le siège devant Samarie et l’attaqua. (20:1) 2 Et il envoya des messagers à Achab, roi d’Israël, dans la ville (20:2) 3 et lui tint ce langage : Ainsi parle Ben-Hadad : Je suis maître de ton argent et de ton or, maître de tes femmes et de tes fils, de tes meilleurs biens. (20:3) 4 Et le roi d’Israël répondit et dit : Comme tu le dis, roi mon seigneur, tu es maître de ma personne et de tout ce que j’ai. (20:4) 5 Et les messagers revinrent et dirent : Ainsi parle Ben-Hadad : Si je t’ai envoyé dire : Livre-moi ton argent et ton or, et tes femmes et tes fils, (20:5) 6 c’est que demain à pareille heure j’enverrai chez toi mes serviteurs pour fouiller ta maison et les maisons de tes serviteurs et mettre la main sur tout ce qui charme tes yeux et l’enlever. (20:6) 7 Alors le roi d’Israël fit assembler tous les Anciens du pays et dit : Sachez donc et considérez qu’il cherche [notre] ruine, puisqu’il m’a envoyé une sommation par rapport à mes femmes et à mes fils, et à mon argent et à mon or que je ne lui ai point refusé. (20:7) 8 Et tous les Anciens et tout le peuple lui dirent : N’obéis point et ne consens point ! (20:8) 9 Il dit donc aux messagers de Ben-Hadad : Dites à mon seigneur le roi : Je ferai tout ce que tu as demandé à ton serviteur en premier lieu, mais ceci, je ne saurais le faire. (20:9) 10 Et les messagers partirent et reportèrent la réponse. Alors Ben-Hadad députa vers lui pour lui dire : Qu’ainsi me fassent les dieux et pis encore, si la poussière de Samarie suffit à remplir les mains de tout le monde qui me suit ! (20:10) 11 Et le roi d’Israël répondit et dit : Celui qui se ceint ne doit pas se vanter comme celui qui se déceint. (20:11) 12 Et Ben-Hadad entendant cette réponse (or il était à boire avec les rois dans les pavillons) dit à ses serviteurs : Faites les dispositions ! Et ils firent les dispositions pour l’assaut de la ville. (20:12) 13 Et voilà qu’un prophète s’approcha d’Achab, roi d’Israël, et dit : Ainsi parle l’Éternel : As-tu vu toute cette grande multitude ? Eh bien ! Je vais aujourd’hui la livrer à tes mains, afin que tu saches que je suis l’Éternel. (20:13) 14 Et Achab dit : Par qui ? Et il reprit : Ainsi parle l’Éternel : Par les valets des chefs des provinces. Et Achab dit : Qui engagera le combat ? Et il répondit : Toi. (20:14) 15 Alors il passa en revue les valets des chefs des provinces et il s’en trouva deux cent trente-deux. Et après eux il passa en revue toutes les troupes, tous les enfants d’Israël, au nombre de sept mille. (20:15) 16 Et ils firent leur sortie à midi. Cependant Ben-Hadad buvait à être ivre dans les pavillons avec les trente-deux rois, ses auxiliaires. (20:16) 17 Et les valets des chefs des provinces sortirent les premiers. Alors Ben-Hadad fit aller aux informations, et il reçut ce rapport : Des gens ont fait une sortie de Samarie. (20:17) 18 Et il dit : S’ils sont sortis pour la paix, saisissez-les vivants, et, s’ils sont sortis pour le combat, saisissez-les vivants. (20:18) 19 Ceux-là donc sortirent de la place, les valets des chefs des provinces, puis l’armée qui les suivait. (20:19) 20 Et ils battirent chacun son homme, et les Syriens prirent la fuite, et les Israélites les poursuivirent, et Ben-Hadad, roi de Syrie, se sauva sur son cheval avec des cavaliers. (20:20) 21 Et le roi d’Israël se mit en mouvement, et mit en déroute les chevaux et les chars, et fit essuyer aux Syriens une grande défaite. (20:21) 22 Alors le prophète s’approcha du roi d’Israël et lui dit : Allons ! sois résolu ! songe et avise à ce que tu feras ; car, au retour de l’année, le roi de Syrie marchera contre toi. (20:22) 23 Et les serviteurs du roi de Syrie lui dirent : Leurs dieux sont les dieux des montagnes ; c’est pourquoi ils l’ont emporté sur nous ; mais peut-être nous battant avec eux dans la plaine l’emporterons-nous sur eux. (20:23) 24 Or, voici ce que tu as à faire : ôte chacun des rois de sa position, et mets les gouverneurs à leur place, (20:24) 25 et toi, lève une armée égale à celle que tu as perdue, et autant de cavalerie que tu avais de cavalerie, et autant de chars que tu avais de chars, et fais-nous combattre avec eux dans la plaine ; peut-être l’emporterons-nous sur eux. Et il écouta leurs avis et fit ainsi. (20:25) 26 Et, au retour de l’année, Ben-Hadad passa les Syriens en revue et s’avança jusqu’à Aphek pour se mesurer avec Israël. (20:26) 27 Et les enfants d’Israël furent aussi passés en revue et avitaillés, et ils marchèrent à leur rencontre, et les enfants d’Israël campèrent en face d’eux, pareils à deux petits troupeaux de chèvres, tandis que les Syriens remplissaient le pays. (20:27) 28 Alors l’homme de Dieu s’approcha et parla au roi d’Israël en ces termes : Ainsi parle l’Éternel : Parce que les Syriens ont dit : L’Éternel est Dieu des montagnes, mais non Dieu des vallées, je livrerai toute cette grande multitude-là à tes mains, afin que vous sachiez que je suis l’Éternel. (20:28) 29 Et ils furent campés les uns vis-à-vis des autres pendant sept jours, et le septième jour il y eut rencontre en bataille, et les enfants d’Israël tuèrent aux Syriens cent mille hommes de pied en une journée. (20:29) 30 Et les survivants s’enfuirent à Aphek dans la ville, et la muraille croula sur vingt-sept mille hommes, les survivants, et Ben-Hadad s’enfuit, et étant entré dans la ville, il allait de chambre en chambre. (20:30) 31 Alors ses serviteurs lui dirent : Voici, nous avons appris que les rois de la maison d’Israël sont des rois cléments ; entourons donc nos reins de cilices et nos têtes de cordes, et présentons-nous au roi d’Israël ; peut-être te laissera-t-il la vie. (20:31) 32 Et ils ceignirent leurs reins de cilices, et leurs têtes de cordes, et ils parurent devant le roi d’Israël et dirent : Ton serviteur Ben-Hadad dit : Laisse-moi la vie ! Et il répondit : Est-il encore vivant ? Il est mon frère ! (20:32) 33 Et ces hommes reçurent cela comme un bon augure, et ils se hâtèrent de le prendre au mot et dirent : Ben-Hadad est donc ton frère ! Et il répondit : Venez ! amenez-le. Alors Ben-Hadad se présenta à lui et il le fit monter à côté de lui sur son char. (20:33) 34 Et [Ben-Hadad] lui dit : Je te restituerai les villes que mon père a enlevées à ton père, et tu auras tes rues à Damas, comme mon père avait ses rues à Samarie. Et moi [dit Achab], je te laisserai aller sous la foi d’une alliance. Et il lui accorda une capitulation et le laissa partir. (20:34) 35 Or, l’un des fils des prophètes dit à son condisciple par ordre de l’Éternel : Bats-moi donc ! Mais l’autre refusa de le battre. (20:35) 36 Alors il dit à celui-ci : Parce que tu n’as pas obéi à la voix de l’Éternel, voici, quand tu m’auras quitté, tu seras abattu par le lion. Et quand il l’eut quitté, le lion le rencontra et l’abattit. (20:36) 37 Et il trouva un autre homme à qui il dit :Bats-moi donc ! Et l’homme le battit et le blessa. (20:37) 38 Alors le prophète alla se placer sur le chemin du roi, et il se déguisa en abaissant son turban sur ses yeux. (20:38) 39 Et au passage du roi il cria vers lui et dit : Ton serviteur faisait son service dans la mêlée du combat, lorsque, voilà qu’un homme tire de côté, m’amenant un homme et me dit : Garde cet homme-ci. S’il vient à manquer, ta vie répondra de sa vie, ou bien tu paieras un talent d’argent. (20:39) 40 Et comme ton serviteur était occupé çà et là, l’homme disparut. Et le roi d’Israël lui dit : C’est ton jugement ! Tu as décidé toi-même. (20:40) 41 Alors vite il releva son turban de dessus ses yeux, et le roi d’Israël reconnut en lui l’un des prophètes. (20:41) 42 Et il dit au roi : Ainsi parle l’Éternel : Parce que tu as laissé échapper de ta main l’homme que j’avais anathématisé, ta vie répondra de sa vie, et ton peuple, de son peuple. (20:42) 43 Et le roi d’Israël rentra dans sa maison, chagrin et irrité, puis il gagna Samarie. (20:43) 1 Rois
20:1-43
5Traduction par L. I. Lemaistre de Saci
Édition de 1855, libre de droits.
1 OR Benadad, roi de Syrie, ayant assemblé toute son armée, sa cavalerie et ses chariots, et trente-deux rois avec lui, vint pour attaquer Samarie, et il l’assiégea. (20:1) 2 En même temps il envoya dans la ville des ambassadeurs à Achab, roi d’Israël, (20:2) 3 pour lui dire : Voici ce que dit Benadad : Votre argent et votre or est à moi ; vos femmes et vos enfants les mieux faits sont à moi. (20:3) 4 Le roi d’Israël lui répondit : O roi, mon seigneur ! je suis à vous comme vous le dites, et tout ce que j’ai est à vous. (20:4) 5 Les ambassadeurs revenant encore vers Achab, lui dirent : Voici ce que dit Benadad qui nous avait envoyés vers vous : Vous me donnerez votre argent, votre or, vos femmes et vos fils. (20:5) 6 Demain donc à la même heure j’enverrai mes serviteurs vers vous, ils visiteront votre maison, et la maison de vos serviteurs, et ils prendront tout ce qui leur plaira, et l’emporteront. (20:6) 7 Alors le roi d’Israël fit venir tous les anciens de son peuple, et leur dit : Considérez et voyez qu’il nous tend un piège. Car il m’a déjà envoyé pour mes femmes, pour mes fils, pour mon argent et mon or, et je ne lui ai rien refusé. (20:7) 8 Tous les anciens et tout le peuple lui répondirent : Ne l’écoutez point, et ne vous rendez point à ce qu’il désire. (20:8) 9 Achab répondit donc aux ambassadeurs de Benadad : Dites au roi, mon seigneur : Je ferai toutes les choses que vous m’avez fait demander, comme étant votre serviteur, mais pour cette dernière chose je ne puis la faire. (20:9) 10 Les ambassadeurs étant revenus, firent leur rapport à Benadad, qui les renvoya encore, et fit dire à Achab : Que les dieux me traitent dans toute leur sévérité, si toute la poussière de Samarie suffit pour remplir seulement le creux de la main de tous les gens qui me suivent. (20:10) 11 Le roi d’Israël leur répondit : Dites à votre maître : Ce n’est pas lorsqu’on prend les armes qu’on doit se vanter, c’est quand on les quitte. (20:11) 12 Benadad reçut cette réponse lorsqu’il buvait dans sa tente avec les autres rois ; et il dit aussitôt à ses gens : Qu’on aille investir la ville. Et ils l’investirent. (20:12) 13 En même temps un prophète vint trouver Achab, roi d’Israël, et lui dit : Voici ce que dit le Seigneur : Vous avez vu toute cette multitude innombrable ; je vous déclare que je vous la livrerai aujourd’hui entre les mains, afin que vous sachiez que c’est moi qui suis le Seigneur. (20:13) 14 Achab lui demanda : Par qui ? Il lui répondit : Voici ce que dit le Seigneur : Ce sera par les valets de pied des princes des provinces. Achab ajouta : Qui commencera le combat ? Ce sera vous, dit le prophète. (20:14) 15 Achab fit donc la revue des valets de pied des princes des provinces, et il en trouva deux cent trente-deux. Il fit ensuite la revue du peuple, de tous les enfants d’Israël, et il en trouva sept mille. (20:15) 16 Ils sortirent de la ville sur le midi. Cependant Benadad était dans sa tente, qui buvait et qui était ivre ; et les trente-deux rois qui étaient venus à son secours, buvaient aussi avec lui. (20:16) 17 Les valets de pied des princes des provinces marchaient à la tête de l’armée. Benadad ayant envoyé pour les reconnaître, on vint lui dire : Ce sont des gens qui sont sortis de Samarie. (20:17) 18 Il dit à ceux qui lui parlaient : Soit qu’ils viennent pour traiter de la paix, soit qu’ils viennent pour combattre, prenez-les tout vifs. (20:18) 19 Les valets de pied des princes des provinces s’avancèrent donc, et le reste de l’armée après eux ; (20:19) 20 et chacun d’eux tua ceux qui se présentèrent devant lui : et aussitôt les Syriens s’enfuirent, et l’armée d’Israël les poursuivit. Benadad, roi de Syrie, s’enfuit aussi à cheval avec les cavaliers qui l’accompagnaient. (20:20) 21 Et le roi d’Israël étant sorti de Samarie, tua les chevaux, renversa les chariots, et frappa la Syrie d’une grande plaie. (20:21) 22 Alors un prophète vint trouver le roi d’Israël, et lui dit : Allez, fortifiez-vous, et considérez bien ce que vous avez à faire : car le roi de Syrie viendra encore l’année suivante pour vous combattre. (20:22) 23 Mais les serviteurs du roi de Syrie lui dirent : Leurs dieux sont les dieux des montagnes, et c’est pour cela qu’ils nous ont vaincus : il faut que nous combattions contre eux en pleine campagne, et nous les vaincrons. (20:23) 24 Voici donc ce que vous avez à faire : Faites retirer tous les rois de votre armée, et mettez en leur place vos principaux officiers ; (20:24) 25 rétablissez vos troupes, en y remettant autant de soldats qu’il en a été tué, autant de chevaux qu’il y en avait dans votre armée, et autant de chariots que vous en avez eu auparavant, et nous combattrons contre eux en pleine campagne, et vous verrez que nous les battrons. Il crut le conseil qu’ils lui donnèrent, et il fit ce qu’ils lui avaient dit. (20:25) 26 Un an après, Benadad fit la revue des Syriens, et vint à Aphec pour combattre contre Israël. (20:26) 27 Lés enfants d’Israël firent aussi la revue de leurs troupes ; et ayant pris des vivres, ils marchèrent contre les Syriens, et campèrent vis-à-vis d’eux. Ils ne paraissaient que comme deux petits troupeaux de chèvres, au lieu que les Syriens couvraient toute la terre. (20:27) 28 Alors un homme de Dieu vint trouver le roi d’Israël, et lui dit : Voici ce que dit le Seigneur : Parce que les Syriens ont dit : Le Seigneur est le Dieu des montagnes, mais il n’est pas le Dieu des vallées ; je vous livrerai toute cette grande multitude, et vous saurez que c’est moi qui suis le Seigneur. (20:28) 29 Les deux armées furent rangées en bataille l’une devant l’autre pendant sept jours. Le septième jour la bataille se donna ; et les enfants d’Israël tuèrent en un jour cent mille hommes de pied des Syriens. (20:29) 30 Ceux qui échappèrent s’enfuirent dans la ville d’Aphec, et une muraille tomba sur vingt-sept mille hommes qui étaient restés. Benadad s’enfuyant entra dans la ville, et se retira dans le lieu le plus secret d’une chambre. (20:30) 31 Alors ses serviteurs lui dirent : Nous avons entendu dire que les rois de la maison d’Israël sont doux et cléments. Mettons donc des sacs sur nos reins et des cordes à notre cou, et allons trouver le roi d’Israël : peut-être qu’il nous donnera la vie. (20:31) 32 Ainsi ils se mirent des sacs sur les reins et la corde au cou, et vinrent trouver le roi d’Israël, et lui dirent : Benadad, votre serviteur, vous envoie faire cette supplication : Accordez-moi la vie. Il leur répondit : S’il est encore en vie, c’est mon frère. (20:32) 33 Les Syriens tirèrent de là un bon présage, et prenant aussitôt ce mot de sa bouche, ils lui dirent : Votre frère Benadad vous fait cette prière. Il leur répondit : Allez et amenez-le-moi. Benadad vint donc se présenter à Achab, qui le fit monter sur son chariot. (20:33) 34 Et Benadad lui dit : Je vous rendrai les villes que mon père a prises sur votre père ; et faites-vous des places publiques dans Damas, comme mon père en avait fait pour lui dans Samarie. Et quand nous aurons fait cette alliance entre nous, je me retirerai. Achab fit donc cette alliance avec lui, et le laissa aller. (20:34) 35 Alors un des enfants des prophètes dit de la part du Seigneur à un de ses compagnons : Frappez-moi. Et comme il ne voulut pas le frapper, (20:35) 36 il lui dit : Parce que vous n’avez pas voulu écouter la voix du Seigneur en me frappant, aussitôt que vous m’aurez quitté, un lion vous tuera. Lorsqu’il fut un peu éloigné de lui, un lion le trouva et le tua. (20:36) 37 Ayant rencontré un autre homme, il lui dit : Frappez-moi. Cet homme le frappa, et le blessa. (20:37) 38 Le prophète s’en allant donc, vint au-devant du roi qui était en chemin, et il se rendit méconnaissable, en mettant de la poussière sur son visage et sur ses yeux ; (20:38) 39 et lorsque le roi fut passé, il cria après lui, et lui dit : Votre serviteur s’était avancé pour combattre les ennemis de près, et l’un d’eux s’en étant fui, quelqu’un me l’a amené, et m’a dit : Gardez-moi bien cet homme-là ; et s’il s’échappe, votre vie répondra de la sienne, ou vous payerez un talent d’argent. (20:39) 40 Et comme, étant troublé, je me tournais de côté et d’autre, cet homme est disparu tout d’un coup. Le roi d’Israël lui dit : Vous avez vous-même prononcé votre arrêt. (20:40) 41 Aussitôt il essuya la poussière de dessus son visage ; et le roi d’Israël reconnut qu’il était du nombre des prophètes. (20:41) 42 Il dit au roi : Voici ce que dit le Seigneur : Parce que vous avez laissé échapper de vos mains un homme digne de mort, votre vie répondra pour la sienne, et votre peuple pour son peuple. (20:42) 43 Mais le roi d’Israël retourna en sa maison, ne faisant pas de cas de ce que ce prophète lui avait dit : et il entra plein de fureur dans Samarie. (20:43) III. Rois
20:1-43
6Traduction par Albert Rilliet
Édition de 1858, libre de droits.
— Cette traduction ne possède que le Nouveau Testament.
7Traduction dite Bible de Lausanne
Édition de 1861-1872, libre de droits.
1 Et Ben-Hadad, roi d’Aram (Syrie), rassembla toutes ses forces ; il avait avec lui trente-deux rois, et des chevaux et des chars. Et il monta, et assiégea Samarie et lui fit la guerre. (20:1) 2 Et il envoya des messagers à Achab, roi d’Israël, dans la ville, (20:2) 3 et il lui dit : Ainsi dit Ben-Hadad : Ton argent et ton or sont à moi ; et tes femmes, et tes fils, les [plus] beaux, sont à moi. (20:3) 4 Et le roi d’Israël répondit et dit : Comme tu l’as dit, ô roi, mon seigneur, je suis à toi, avec tout ce qui est à moi. (20:4) 5 Et les messagers revinrent et dirent : Ainsi dit Ben-Hadad, en disant : Quand je t’ai envoyé dire : Tu me donneras ton argent et ton or, et tes femmes et tes fils, (20:5) 6 c’est qu’en effet demain à cette heure-ci j’enverrai mes esclaves chez toi, et ils fouilleront ta maison et les maisons de tes esclaves, et ils mettront la main sur tout [ce qui fait] le désir de tes yeux, et ils l’emporteront. (20:6) 7 Et le roi d’Israël appela tous les anciens du pays , et dit : Sachez donc et voyez que c’est [notre] mal que cet homme cherche ; car il a envoyé à moi pour [demander] mes femmes et mes fils, et mon argent et mon or, et je ne les lui ai pas refusés ! (20:7) 8 Et tous les anciens et tout le peuple lui dirent : Ne l’écoute pas et ne consens pas. (20:8) 9 Et il dit aux messagers de Ben-Hadad : Dites au roi, mon seigneur : Tout ce que tu as envoyé [demander] à ton esclave la première fois ; je le ferai ; mais cette chose-ci, je ne puis la faire. Et les messagers s’en allèrent et lui rendirent la réponse. (20:9) 10 Et Ben-Hadad envoya vers lui, et [lui] dit : Ainsi me fassent les dieux et ainsi ils y ajoutent, si la poussière de Samarie suffit pour [remplir] le creux des mains de tout le peuple qui suit mes pas ! (20:10) 11 Et le d’Israël répondit et dit : Dites-lui : Que celui qui se ceint [de l’armure] ne se glorifie pas comme celui qui la déboucle ! (20:11) 12 Et quand Ben-Hadad entendit cette parole (il était à boire, lui et les rois, sous les feuillées), il dit à ses esclaves : Prenez position ! Et ils prirent position contre la ville. (20:12) 13 Et voici, un prophète s’approcha d’Achab, roi d’Israël, et dit : Ainsi dit l’Eternel : Vois-tu toute cette grande multitude ? Voici, je vais la livrer aujourd’hui entre tes mains, et tu sauras que je suis l’Eternel. (20:13) 14 Et Achab dit : Par le moyen de qui ? Et il dit : Ainsi dit l’Eternel : Par les valets des chefs des provinces. Et Achab dit : Qui engagera le combat ? Et il dit : Toi. (20:14) 15 Et il passa en revue les valets des chefs de provinces : et il y en avait deux cent trente-deux ; et après eux, il passa en revue tout le peuple, tous les fils d’Israël, [au nombre de] sept mille. (20:15) 16 Et ils firent une sortie à midi ; et Ben-Hadad était sous les feuillées, buvant, ivre, lui et les rois, trente-deux rois qui l’aidaient. (20:16) 17 Et les valets des chefs de provinces sortirent les premiers. Et Ben-Hadad envoya, et on lui fit rapport, en disant : Des gens sont sortis de Samarie. (20:17) 18 Et il dit : Si c’est pour la paix qu’ils sont sortis, saisissez-les vivants ; et si c’est pour le combat qu’ils sont sortis, vivants saisissez-les ! (20:18) 19 Ceux-là donc sortirent de la ville, [d’abord] les valets des chefs de provinces, puis l’armée qui marchait après eux. (20:19) 20 Et ils frappèrent chacun son homme, et ceux d’Aram s’enfuirent, et Israël les poursuivit. Et Ben-Hadad, roi d’Aram, s’échappa sur un cheval avec des cavaliers. (20:20) 21 Et le roi d’Israël sortit et frappa les chevaux et les chars ; et il frappa Aram d’un grand coup. (20:21) 22 Et le prophète s’approcha du roi d’Israël, et lui dit : Va, fortifie-toi, et sache et vois ce que tu as à faire ; car, au retour de l’année, le roi d’Aram montera contre toi. (20:22) 23 Et les esclaves du roi d’Aram lui dirent : Leur dieu est un dieu de montagnes, c’est pourquoi ils l’ont emporté sur nous ; mais combattons-les dans la plaine, [on verra] si nous ne l’emporterons pas sur eux ! (20:23) 24 Et fais ceci : ôte chacun des rois de son lieu et mets à leur place des commandants ; (20:24) 25 et toi, lève pour toi une armée égale à l’armée que tu as perdue , et autant de chevaux que tu avais de chevaux, et autant de chars que tu avais de chars, et combattrons-les dans la plaine ; [on verra] si nous ne l’emporterons pas sur eux ! Il écouta leur voix, et fit ainsi. (20:25) 26 Et il arriva, au retour de l’année, que Ben-Hadad passa en revue Aram, et monta à Aphek pour combattre contre Israël. (20:26) 27 Et les fils d’Israël furent passés en revue et pourvus de vivres, et ils marchèrent à leur rencontre. Et les fils d’Israël campaient en face d’eux, semblables à deux petits troupeaux de chèvres, et ceux d’Aram couvraient la terre. (20:27) 28 Et l’homme de Dieu s’approcha et parla au roi d’Israël, et dit : Ainsi dit l’Eternel : Parce qu’Aram a dit : Jéhova est un dieu de montagnes, et non un dieu de vallées, je livrerai toute cette grande multitude entre tes mains, et vous saurez que je suis l’Eternel. (20:28) 29 Ils campèrent les uns vis-à-vis des autres pendant sept jours. Et le septième jour le combat s’engagea, et les fils d’Israël frappèrent Aram, [tuant] cent mille hommes de pied en un jour. (20:29) 30 Et ceux qui restaient s’enfuirent à Aphek, dans la ville, et la muraille tomba sur vingt-sept mille hommes qui restaient. Et Ben-Hadad s’enfuit, et il entra dans la ville, [se sauvant] de chambre en chambre. (20:30) 31 Et ses esclaves lui dirent : Voici donc, nous avons entendu dire que les rois de la maison d’Israël sont des rois miséricordieux. Permets que nous mettions des vêtements d’affliction sur nos reins et des cordes à nos têtes, et que nous sortions vers le roi d’Israël : peut-être laissera-t-il vivre ton âme ! (20:31) 32 Et ils ceignirent leurs reins de vêtements d’affliction et leurs têtes de cordes, et ils vinrent au roi d’Israël, et dirent : Ton esclave Ben-Hadad dit : Je te prie, que mon âme vive ! Et Achab dit : Est-il encore vivant ? Il est mon frère ! (20:32) 33 Et ces hommes en augurèrent [du bien] et se hâtèrent de le prendre au mot , et ils dirent : Ton frère Ben-Hadad... Et il dit : Allez, amenez-le. Et Ben-Hadad sortit vers lui, et il le fit monter sur le char. (20:33) 34 Et [Ben-Hadad] lui dit : Je rendrai les villes que mon père a prises à ton père, et tu établiras pour toi des rues à Damas comme mon père en a établi à Samarie. Et moi, [répondit Achab,] avec cette alliance, je te laisserai aller. Et il traita alliance avec lui, et le laissa aller. (20:34) 35 Et un homme d’entre les fils des prophètes dit à son compagnon, par la parole de l’Eternel : Frappe-moi, je te prie ! Et cet homme refusa de le frapper. (20:35) 36 Et il lui dit : Parce que tu n’as pas écouté la voix de l’Eternel, voici, quand tu m’auras quitté le lion te tuera. Et il s’en alla d’auprès de lui, et le lion le trouva et le tua. (20:36) 37 Il trouva un autre homme, et dit : Frappe-moi, je te prie ! Et l’homme le frappa, le frappa et le blessa. (20:37) 38 Et le prophète s’en alla et se tint sur le chemin du roi, et il se déguisa en se mettant un bandeau sur les yeux. (20:38) 39 Et comme le roi passait, il s’écria, et dit au roi : Ton esclave était sorti au milieu de la bataille, et voici, un homme s’est écarté et m’a amené un homme, et a dit : Garde cet homme ! S’il vient à manquer, ton âme tiendra lieu de son âme, ou tu paieras un talent d’argent. (20:39) 40 Et comme ton esclave était occupé çà et là, l’homme a disparu. Et le roi d’Israël lui dit : C’est là ton jugement : tu as décidé toi-même. (20:40) 41 Et il se hâta d’écarter le bandeau de dessus ses yeux, (20:41) 42 et le roi d’Israël le reconnut pour être d’entre les prophètes ; et il lui dit : Ainsi dit l’Eternel : Parce que tu as laissé aller de tes mains l’homme que j’avais voué à l’anathème, ton âme tiendra lieu de son âme, et ton peuple de son peuple. (20:42) 43 Et le roi d’Israël s’en alla chez lui, chagrin et irrité ; et il arriva à Samarie. (20:43) I Rois
20:1-43
8Traduction selon la Vulgate dite Bible de Gustave Doré
Édition de 1866, libre de droits.
1 Or Benadad, roi de Syrie, ayant assemblé toute son armée, sa cavalerie et ses chariots, et trente-deux rois avec lui, vint pour prendre Samarie, et assiégea cette ville. (20:1) 2 Et il envoya dans la ville des ambassadeurs à Achab, roi d’Israël, (20:2) 3 Pour lui dire : Voici ce que dit Benadad : Votre argent et votre or sont à moi ; vos femmes et vos enfants les plus chers sont à moi. (20:3) 4 Le roi d’Israël répondit : roi mon seigneur, je suis à vous, comme vous le dites, ainsi que tout ce que j’ai. (20:4) 5 Les ambassadeurs revinrent, et dirent : Voici ce que dit Benadad, qui nous a envoyés vers vous : Vous me donnerez votre argent, votre or, vos femmes et vos fils. (20:5) 6 Demain donc, à la même heure, j’enverrai mes serviteurs vers vous, ils visiteront votre maison et la maison de vos serviteurs, et ils mettront la main sur tout ce qui leur plaira, et l’emporteront. (20:6) 7 Alors le roi d’Israël convoqua tous les anciens de son peuple, et leur dit : Remarquez et voyez qu’il nous tend un piége. Car il a envoyé déjà vers moi pour mes femmes, mes fils, mon argent et mon or, et je ne lui ai rien refusé. (20:7) 8 Tous les anciens et tout le peuple répondirent. Ne l’écoutez point, et n’acquiescez pas à sa demande. (20:8) 9 Achab répondit donc aux ambassadeurs de Benadad : Dites au roi mon seigneur : Je ferai, comme étant votre serviteur, tout ce que vous m’avez demandé d’abord ; mais pour cette dernière chose, je ne puis la faire. (20:9) 10 Les ambassadeurs, de retour, firent leur rapport à Benadad, qui les renvoya encore, en disant : Que les dieux me traitent dans toute leur sévérité, si la poussière de Samarie suffit pour remplir le creux de la main de tous les gens qui me suivent. (20:10) 11 Le roi d’Israël répondit : Dites à votre maître : On ne doit pas se glorifier lorsqu’on prend les armes, mais quand on les quitte. (20:11) 12 Lorsqu’il reçut cette réponse, Benadad buvait dans sa tente avec les rois ; et il dit à ses serviteurs : Investissez la ville ; et ils l’investirent. (20:12) 13 En même temps un prophète, s’approchant d’Achab roi d’Israël, lui dit : Voici ce que dit le Seigneur : Vous avez vu, assurément, toute cette multitude innombrable ; je vous la livrerai aujourd’hui entre les mains, afin que vous sachiez que je suis le Seigneur. (20:13) 14 Achab lui demanda : Par qui ? Il lui répondit : Voici ce que dit le Seigneur : Ce sera par les valets des princes des provinces. Achab ajouta : Qui commencera le combat ? Ce sera vous, dit le prophète. (20:14) 15 Achab fit donc la revue des serviteurs des princes des provinces, et il en trouva deux cent trente-deux. Il fit ensuite la revue du peuple, de tous les enfants d’Israël et il en trouva sept mille. (20:15) 16 Ils sortirent de la ville à midi. Benadad sous sa tente buvait et était ivre, avec les trente-deux rois venus à son secours. (20:16) 17 Les domestiques des princes des provinces marchaient au premier rang. Benadad envoya, et on vint lui dire : Des hommes sont sortis de Samarie. (20:17) 18 Il dit : Qu’ils viennent pour traiter de la paix, ou pour combattre, prenez-les tout vifs. (20:18) 19 Les valets des princes des provinces s’avancèrent donc, et le reste de l’armée les suivait ; (20:19) 20 Et chacun d’eux tua celui qui se présenta ; aussitôt les Syriens prirent la fuite, et l’armée d’Israël les poursuivit. Benadad, roi de Syrie, s’enfuit aussi à cheval, avec ses cavaliers ; (20:20) 21 Et le roi d’Israël, étant sorti de Samarie, tua les chevaux, renversa les chars, et frappa la Syrie d’une grande plaie. (20:21) 22 Alors un prophète vint trouver le roi d’Israël, et lui dit : Allez, fortifiez-vous, et considérez bien ce que vous avez à faire. Car le roi de Syrie viendra l’année prochaine pour vous combattre. (20:22) 23 Or les serviteurs du roi de Syrie lui dirent : Leurs dieux sont les dieux des montagnes, et c’est pour cela qu’ils nous ont vaincus ; il faut que nous les combattions en plaine, et nous les vaincrons. (20:23) 24 Pour vous, faites ceci : Écartez tous les rois de votre armée, et mettez vos principaux officiers à leur place. (20:24) 25 Rétablissez le nombre des soldats qui ont été tués, le nombre des chevaux, le nombre des chars, et nous les combattrons en plaine, et vous verrez que nous les battrons. Il crut leur conseil, et agit ainsi. (20:25) 26 Un an après, Benadad fit la revue des Syriens, et vint à Aphec, combattre Israël. (20:26) 27 Les enfants d’Israël tirent aussi la revue de leurs troupes, prirent des vivres, marchèrent contre les Syriens, et campèrent vis-à-vis d’eux, comme deux petits troupeaux de chèvres, tandis que les Syriens couvraient toute la terre. (20:27) 28 Alors un homme de Dieu vint trouver le roi d’Israël, et lui dit : Voici ce que dit le Seigneur : Parce que les Syriens ont dit : Le Seigneur est le Dieu des montagnes, mais il n’est pas le Dieu des vallées, je vous livrerai toute cette grande multitude, et vous saurez que je suis le Seigneur. (20:28) 29 Les deux armées restèrent rangées en bataille l’une devant l’autre durant sept jours. Le septième jour, la bataille se livra, et les enfants d’Israël tuèrent en un seul jour cent mille hommes de pied des Syriens. (20:29) 30 Ceux qui échappèrent s’enfuirent dans la ville d’Aphec, et une muraille tomba sur vingt-sept mille hommes qui restaient. Benadad, dans sa fuite, entra dans la ville, et se retira dans le lieu le plus secret de sa chambre. (20:30) 31 Alors ses serviteurs lui dirent : Nous avons appris que les rois de la maison d’Israël sont cléments. Mettons donc des sacs sur nos reins et des cordes à notre cou, et allons trouver le roi d’Israël ; peut-être nous sauvera-t-il la vie. (20:31) 32 Ils se mirent des sacs sur les reins et la corde au cou, vinrent trouver le roi d’Israël, et lui dirent : Benadad, votre serviteur, dit : Je vous en supplie, accordez-moi la vie. Il leur répondit : S’il vit encore, c’est mon frère. (20:32) 33 Les Syriens tirèrent de là un bon présage, et, prenant aussitôt ce mot de sa bouche, ils lui dirent : Votre frère Benadad. Il leur répondit : Allez, et amenez-le-moi. Benadad vint donc se présenter à Achab, qui le lit monter sur son char. (20:33) 34 Et Benadad lui dit : Je vous rendrai les villes que mon père a prises sur votre père ; et faites-vous des places publiques à Damas, comme mon père en avait fait pour lui à Samarie. Et, après avoir fait alliance, je me retirerai. Achab fit donc alliance avec lui, et le laissa aller. (20:34) 35 Alors un des enfants des prophètes dit, de la part du Seigneur, à un de ses compagnons : Frappez-moi. Et comme celui-ci refusa de le frapper, (20:35) 36 Il lui dit : Parce que vous n’avez pas voulu me frapper, dès que vous m’aurez quitté, un lion vous tuera. Lorsqu’il fut un peu éloigné, un lion le trouva et le tua. (20:36) 37 Ayant rencontré un autre homme, il lui dit : Frappez-moi. Cet homme le frappa et le blessa. (20:37) 38 Le prophète s’en allant donc vint au-devant du roi, qui était en chemin, et se rendit méconnaissable, en mettant de la poussière sur son visage et sur ses yeux. (20:38) 39 Et lorsque le roi fut passé, il cria après lui et lui dit : Votre serviteur s’était avancé pour combattre les ennemis de près, et l’un d’eux ayant fui, quelqu’un me l’a amené, et m’a dit : Gardez cet homme ; et s’il s’échappe, votre vie répondra de la sienne, ou vous paierez un talent d’argent. (20:39) 40 Et comme dans le trouble je me tournais de côté et d’autre, cet homme a disparu subitement. Le roi d’Israël lui dit : Vous avez vous-même prononcé votre arrêt. (20:40) 41 Aussitôt il essuya la poussière de son visage ; et le roi d’Israël reconnut qu’il était du nombre des prophètes. (20:41) 42 Il dit au roi : Voici ce que dit le Seigneur : Parce que vous avez laissé échapper de vos mains un homme digne de mort, votre vie répondra pour la sienne, et votre peuple pour son peuple. (20:42) 43 Mais le roi d’Israël retourna dans sa maison, refusant d’écouter, et il entra plein de fureur dans Samarie. (20:43) III Rois
20:1-43
9Traduction par L. Segond & H. Oltramare
Édition de 1874, libre de droits.
1 Ben-Hadad, roi de Syrie, rassembla toute son armée ; il avait avec lui trente-deux rois, des chevaux et des chars. Il monta, mit le siège devant Samarie et l’attaqua. (20:1) 2 Il envoya dans la ville des messagers à Achab, roi d’Israël, (20:2) 3 et lui fit dire : Ainsi parle Ben-Hadad : Ton argent et ton or sont à moi, tes femmes et tes plus beaux enfants sont à moi. (20:3) 4 Le roi d’Israël répondit : Roi, mon seigneur, comme tu le dis, je suis à toi avec tout ce que j’ai. (20:4) 5 Les messagers retournèrent, et dirent : Ainsi parle Ben-Hadad : Je t’ai fait dire : Tu me livreras ton argent et ton or, tes femmes et tes enfants. (20:5) 6 J’enverrai donc demain, à cette heure, mes serviteurs chez toi ; ils fouilleront ta maison et les maisons de tes serviteurs, ils mettront la main sur tout ce que tu as de précieux, et ils l’emporteront. (20:6) 7 Le roi d’Israël appela tous les anciens du pays, et il dit : Sentez bien et comprenez que cet homme nous veut du mal ; car il m’a envoyé demander mes femmes et mes enfants, mon argent et mon or, et je ne lui avais pas refusé ! (20:7) 8 Tous les anciens et tout le peuple dirent à Achab : Ne l’écoute pas et ne consens pas. (20:8) 9 Et il dit aux messagers de Ben-Hadad : Dites à mon seigneur le roi : Je ferai tout ce que tu as envoyé demander à ton serviteur la première fois ; mais pour cette chose, je ne puis pas la faire. Les messagers s’en allèrent, et lui portèrent la réponse. (20:9) 10 Ben-Hadad envoya dire à Achab : Que les dieux me traitent dans toute leur rigueur, si la poussière de Samarie suffit pour remplir le creux de la main de tout le peuple qui me suit ! (20:10) 11 Et le roi d’Israël répondit : Que celui qui revêt une armure ne se glorifie pas comme celui qui la dépose ! (20:11) 12 Lorsque Ben-Hadad reçut cette réponse, il était à boire avec les rois sous les tentes, et il dit à ses serviteurs : Faites vos préparatifs ! Et ils firent leurs préparatifs contre la ville. (20:12) 13 Mais voici, un prophète s’approcha d’Achab, roi d’Israël, et il dit : Ainsi parle l’Éternel : Vois-tu toute cette grande multitude ? Je vais la livrer aujourd’hui entre tes mains, et tu sauras que je suis l’Éternel. (20:13) 14 Achab dit : Par qui ? Et il répondit : Ainsi parle l’Éternel : Par les serviteurs des chefs des provinces. Achab dit : Qui engagera le combat ? Et il répondit : Toi. (20:14) 15 Alors Achab passa en revue les serviteurs des chefs des provinces, et il s’en trouva deux cent trente-deux ; et après eux, il passa en revue tout le peuple, tous les enfants d’Israël, et ils étaient sept mille. (20:15) 16 Ils firent une sortie à midi. Ben-Hadad buvait et s’enivrait sous les tentes avec les trente-deux rois, ses auxiliaires. (20:16) 17 Les serviteurs des chefs des provinces sortirent les premiers. Ben-Hadad s’informa, et on lui fit ce rapport : Des hommes sont sortis de Samarie. (20:17) 18 Il dit : S’ils sortent pour la paix, saisissez-les vivants ; et s’ils sortent pour le combat, saisissez-les vivants. (20:18) 19 Lorsque les serviteurs des chefs des provinces et l’armée qui les suivait furent sortis de la ville, (20:19) 20 chacun frappa son homme, et les Syriens prirent la fuite. Israël les poursuivit. Ben-Hadad, roi de Syrie, se sauva sur un cheval, avec des cavaliers. (20:20) 21 Le roi d’Israël sortit, frappa les chevaux et les chars, et fit éprouver aux Syriens une grande défaite. (20:21) 22 Alors le prophète s’approcha du roi d’Israël, et lui dit : Va, fortifie toi, examine et vois ce que tu as à faire ; car, au retour de l’année, le roi de Syrie montera contre toi. (20:22) 23 Les serviteurs du roi de Syrie lui dirent : Leur dieu est un dieu de montagnes ; c’est pourquoi ils ont été plus forts que nous. Mais combattons-les dans la plaine, et l’on verra si nous ne serons pas plus forts qu’eux. (20:23) 24 Fais encore ceci : ôte chacun des rois de son poste, et remplace-les par des chefs ; (20:24) 25 et forme-toi une armée pareille à celle que tu as perdue, avec autant de chevaux et autant de chars. Puis nous les combattrons dans la plaine, et l’on verra si nous ne serons pas plus forts qu’eux. Il les écouta, et fit ainsi. (20:25) 26 L’année suivante, Ben-Hadad passa les Syriens en revue, et monta vers Aphek pour combattre Israël. (20:26) 27 Les enfants d’Israël furent aussi passés en revue ; ils reçurent des vivres, et ils marchèrent à la rencontre des Syriens. Ils campèrent vis-à-vis d’eux, semblables à deux petits troupeaux de chèvres, tandis que les Syriens remplissaient le pays. (20:27) 28 L’homme de Dieu s’approcha, et dit au roi d’Israël : Ainsi parle l’Éternel : Parce que les Syriens ont dit : L’Éternel est un dieu des montagnes et non un dieu des vallées, je livrerai toute cette grande multitude entre tes mains, et vous saurez que je suis l’Éternel. (20:28) 29 Ils campèrent sept jours en face les uns des autres. Le septième jour, le combat s’engagea, et les enfants d’Israël tuèrent aux Syriens cent mille hommes de pied en un jour. (20:29) 30 Le reste s’enfuit à la ville d’Aphek, et la muraille tomba sur vingt-sept mille hommes qui restaient. Ben-Hadad s’était réfugié dans la ville, où il allait de chambre en chambre. (20:30) 31 Ses serviteurs lui dirent : Voici, nous avons appris que les rois de la maison d’Israël sont des rois miséricordieux ; nous allons mettre des sacs sur nos reins et des cordes à nos têtes, et nous sortirons vers le roi d’Israël : peut-être qu’il te laissera la vie. (20:31) 32 Ils se mirent des sacs autour des reins et des cordes autour de la tête, et ils allèrent auprès du roi d’Israël. Ils dirent : Ton serviteur Ben-Hadad dit : Laisse-moi la vie ! Achab répondit : Est-il encore vivant ? Il est mon frère. (20:32) 33 Ces hommes tirèrent de là un bon augure, et ils se hâtèrent de le prendre au mot et de dire : Ben-Hadad est ton frère ! Et il dit : Allez, amenez-le. Ben-Hadad vint vers lui, et Achab le fit monter sur son char. (20:33) 34 Ben-Hadad lui dit : Je te rendrai les villes que mon père a prises à ton père ; et tu établiras pour toi des rues à Damas, comme mon père en avait établi à Samarie. Et moi, reprit Achab, je te laisserai aller, en faisant une alliance. Il fit alliance avec lui, et le laissa aller. (20:34) 35 L’un des fils des prophètes dit à son compagnon, d’après l’ordre de l’Éternel : Frappe-moi, je te prie ! Mais cet homme refusa de le frapper. (20:35) 36 Alors il lui dit : Parce que tu n’as pas obéi à la voix de l’Éternel, voici, quand tu m’auras quitté, le lion te frappera. Et quand il l’eut quitté, le lion le rencontra et le frappa. (20:36) 37 Il trouva un autre homme, et il dit : Frappe-moi, je te prie ! Cet homme le frappa et le blessa. (20:37) 38 Le prophète alla se placer sur le chemin du roi, et il se déguisa avec un bandeau sur les yeux. (20:38) 39 Lorsque le roi passa, il cria vers lui, et dit : Ton serviteur était au milieu du combat ; et voici, un homme s’approche et m’amène un homme, en disant : Garde cet homme ; s’il vient à manquer, ta vie répondra de sa vie, ou tu paieras un talent d’argent ! (20:39) 40 Et pendant que ton serviteur agissait çà et là, l’homme a disparu. Le roi d’Israël lui dit : C’est là ton jugement ; tu l’as prononcé toi-même. (20:40) 41 Aussitôt le prophète ôta le bandeau de dessus ses yeux, et le roi d’Israël le reconnut pour l’un des prophètes. (20:41) 42 Il dit alors au roi : Ainsi parle l’Éternel : Parce que tu as laissé échapper de tes mains l’homme que j’avais dévoué par interdit, ta vie répondra de sa vie, et ton peuple de son peuple. (20:42) 43 Le roi d’Israël s’en alla chez lui, triste et irrité, et il arriva à Samarie. (20:43) 1 Rois
20:1-43
10Traduction par J. N. Darby
Édition de 1885, libre de droits.
1 — Et Ben-Hadad, roi de Syrie, rassembla toutes ses forces ; et il y avait trente-deux rois avec lui, et des chevaux et des chars. Et il monta et assiégea Samarie, et lui fit la guerre. (20:1) 2 Et il envoya des messagers à Achab, roi d’Israël, dans la ville ; (20:2) 3 et il lui dit : Ainsi dit Ben-Hadad : Ton argent et ton or sont à moi, et tes femmes, et tes fils, les [plus] beaux, sont à moi. (20:3) 4 Et le roi d’Israël répondit et dit : Selon ta parole, ô roi, mon seigneur, je suis à toi, moi et tout ce que j’ai. (20:4) 5 Et les messagers revinrent et dirent : Ainsi a parlé Ben-Hadad, disant : Je t’ai envoyé dire en effet : Tu me donneras ton argent et ton or, et tes femmes, et tes fils ; (20:5) 6 mais demain à cette heure, j’enverrai mes serviteurs vers toi, et ils fouilleront ta maison et les maisons de tes serviteurs, et ils mettront dans leurs mains tout ce qui est désirable à tes yeux, et l’emporteront. (20:6) 7 Et le roi d’Israël appela tous les anciens du pays, et dit : Sachez, je vous prie, et voyez comment cet [homme] cherche du mal ; car il a envoyé vers moi pour mes femmes, et pour mes fils, et pour mon argent, et pour mon or, et je ne lui ai [rien] refusé. (20:7) 8 Et tous les anciens et tout le peuple lui dirent : Ne l’écoute pas, et ne consens pas. (20:8) 9 Et il dit aux messagers de Ben-Hadad : Dites au roi, mon seigneur : Tout ce que tu as mandé à ton serviteur la première fois, je le ferai ; mais cette chose-ci, je ne puis la faire. Et les messagers s’en allèrent et lui rapportèrent cela. (20:9) 10 Et Ben-Hadad envoya vers lui, et dit : Ainsi me fassent les dieux et ainsi ils y ajoutent, si la poussière de Samarie suffit pour [remplir] le creux des mains de tout le peuple qui me suit ! (20:10) 11 Et le roi d’Israël répondit et dit : Dites-lui : Que celui qui se ceint ne se vante pas comme celui qui délie [sa ceinture]. (20:11) 12 Et il arriva que, lorsque [Ben-Hadad] entendit cette parole (il était à boire, lui et les rois, dans les tentes) il dit à ses serviteurs : Placez-vous. Et ils se rangèrent contre la ville. (20:12) 13 Et voici, un prophète s’approcha d’Achab, roi d’Israël, et dit : Ainsi dit l’Éternel : Vois-tu toute cette grande multitude ? Voici, je l’ai livrée aujourd’hui en ta main, et tu sauras que moi, je suis l’Éternel. (20:13) 14 Et Achab dit : Par qui ? Et il dit : Ainsi dit l’Éternel : Par les serviteurs des chefs des provinces. Et il dit : Qui engagera le combat ? Et il dit : Toi. (20:14) 15 Et il dénombra les serviteurs des chefs des provinces ; et ils étaient deux cent trente-deux ; et après eux, il dénombra tout le peuple, tous les fils d’Israël, sept mille [hommes]. (20:15) 16 Et ils sortirent à midi ; et Ben-Hadad buvait, s’enivrant dans les tentes, lui et les rois, trente-deux rois qui l’aidaient. (20:16) 17 Et les serviteurs des chefs des provinces sortirent les premiers. Et Ben-Hadad envoya, et on lui rapporta, disant : Des hommes sont sortis de Samarie. (20:17) 18 Et il dit : S’ils sont sortis pour la paix, saisissez-les vivants ; et s’ils sont sortis pour la guerre, saisissez-les vivants. (20:18) 19 Et ces serviteurs des chefs des provinces sortirent de la ville, ainsi que l’armée qui les suivait. (20:19) 20 Et ils frappèrent chacun son homme, et les Syriens s’enfuirent ; et Israël les poursuivit ; et Ben-Hadad, roi de Syrie, échappa sur un cheval, avec des cavaliers. (20:20) 21 Et le roi d’Israël sortit et frappa les chevaux et les chars, et il infligea aux Syriens une grande défaite. (20:21) 22 Et le prophète s’approcha du roi d’Israël, et lui dit : Va, fortifie-toi, et sache et vois ce que tu dois faire ; car au retour de l’année le roi de Syrie montera contre toi. (20:22) 23 Et les serviteurs du roi de Syrie lui dirent : Leurs dieux sont des dieux de montagnes ; c’est pourquoi ils ont été plus forts que nous ; mais si nous les combattons dans la plaine, certainement nous serons plus forts qu’eux. (20:23) 24 Et fais ceci : ôte les rois chacun de sa place, et mets en leur lieu des capitaines ; (20:24) 25 et toi, dénombre-toi une armée comme l’armée que tu as perdue, et cheval pour cheval, et char pour char, et nous nous battrons avec eux dans la plaine : certainement nous serons plus forts qu’eux. Et il écouta leur voix, et fit ainsi. (20:25) 26 Et il arriva, qu’au retour de l’année, Ben-Hadad dénombra les Syriens, et monta à Aphek pour faire la guerre contre Israël. (20:26) 27 Et les fils d’Israël furent dénombrés et approvisionnés ; et les fils d’Israël allèrent à leur rencontre, et ils campèrent vis-à-vis d’eux, comme deux petits troupeaux de chèvres, et les Syriens remplissaient le pays. (20:27) 28 Et l’homme de Dieu s’approcha, et parla au roi d’Israël et dit : Ainsi dit l’Éternel : Parce que les Syriens ont dit : L’Éternel est un dieu de montagnes, et pas un dieu de plaines, je livrerai toute cette grande multitude en ta main ; et vous saurez que je suis l’Éternel. (20:28) 29 Et ils campèrent, ceux-ci vis-à-vis de ceux-là, sept jours ; et il arriva, le septième jour, que le combat se livra. Et les fils d’Israël frappèrent les Syriens, cent mille hommes de pied, en un seul jour. (20:29) 30 Et le reste s’enfuit à Aphek, dans la ville, et la muraille tomba sur vingt-sept mille hommes de ceux qui restaient. Et Ben-Hadad s’enfuit et entra dans la ville, d’une chambre dans l’autre. (20:30) 31 Et ses serviteurs lui dirent : Voici, nous avons entendu dire que les rois de la maison d’Israël sont des rois [doux et] cléments ; mettons, je te prie, des sacs sur nos reins et des cordes à nos têtes, et sortons vers le roi d’Israël : peut-être qu’il laissera vivre ton âme. (20:31) 32 Et ils ceignirent de sacs leurs reins et [mirent] des cordes à leurs têtes, et s’en vinrent vers le roi d’Israël. Et ils dirent : Ton serviteur Ben-Hadad dit : Je te prie, laisse vivre mon âme. Et il dit : Vit-il encore ? Il est mon frère. (20:32) 33 Et les hommes en augurèrent [du bien], et se hâtèrent de saisir ce qui venait de lui ; et ils dirent : Ton frère Ben-Hadad…. Et il dit : Allez, amenez-le. Et Ben-Hadad sortit vers lui, et il le fit monter sur son char. (20:33) 34 Et [Ben-Hadad] lui dit : Les villes que mon père a prises à ton père, je les rends, et tu feras pour toi des rues à Damas, comme mon père en a fait à Samarie. Et moi, [dit Achab], je te renverrai avec cette alliance. Et il fit alliance avec lui, et le renvoya. (20:34) 35 Et un homme d’entre les fils des prophètes dit à son compagnon, par la parole de l’Éternel : Frappe-moi, je te prie. Et l’homme refusa de le frapper. (20:35) 36 Et il lui dit : Parce que tu n’as pas écouté la voix de l’Éternel, voici, quand tu sortiras d’auprès de moi, le lion te tuera. Et il sortit d’auprès de lui, et le lion le trouva, et le tua. (20:36) 37 Et il trouva un autre homme, et il dit : Frappe-moi, je te prie. Et l’homme le frappa fort, et le blessa. (20:37) 38 Et le prophète s’en alla, et se tint sur le chemin du roi, et se déguisa avec un bandeau sur les yeux. (20:38) 39 Et, comme le roi passait, il cria au roi, et dit : Ton serviteur était sorti au milieu de la bataille, et voici, un homme se détourna, et m’amena un homme, et dit : Garde cet homme ; s’il vient à manquer, ta vie sera à la place de sa vie, ou tu me pèseras un talent d’argent. (20:39) 40 Et, comme ton serviteur était occupé ça et là, l’homme a disparu. Et le roi d’Israël lui dit : Ainsi est ton jugement : tu en as décidé. (20:40) 41 Et il ôta avec hâte le bandeau de dessus ses yeux, et le roi d’Israël le reconnut pour l’un des prophètes. (20:41) 42 Et il lui dit : Ainsi dit l’Éternel : Parce que tu as laissé aller d’entre tes mains l’homme que j’avais voué à la destruction, ta vie sera pour sa vie, et ton peuple pour son peuple. (20:42) 43 Et le roi d’Israël alla en sa maison, triste et irrité, et il vint à Samarie. (20:43) 1 Rois
20:1-43
11Traduction par L. Cl. Fillion
Édition de 1889, libre de droits.
1 Or Bénadad, roi de Syrie, ayant assemblé toute son armée, sa cavalerie et ses chars, et trente-deux rois avec lui, vint pour combattre Samarie, et il l’assiégea. (20:1) 2 En même temps il envoya dans la ville des ambassadeurs â Achab, roi d’Israël, (20:2) 3 pour lui dire de sa part : Voici ce que dit Bénadad : Votre argent et votre or est à moi, vos femmes et vos enfants les mieux faits sont à moi. (20:3) 4 Le roi d’Israël lui répondit : O roi mon seigneur, je suis à vous comme vous le dites, et tout ce que j’ai est à vous. (20:4) 5 Les ambassadeurs, revenant encore vers Achab, lui dirent : Voici ce que dit Bénadad qui nous avait envoyés vers vous : Vous me donnerez votre argent, votre or, vos femmes et vos fils. (20:5) 6 Demain donc, à cette même heure, j’enverrai mes serviteurs vers vous ; ils visiteront votre maison et la maison de vos serviteurs, et ils prendront tout ce qui leur plaira, et l’emporteront. (20:6) 7 Alors le roi d’Israël fit venir tous les anciens de son peuple, et leur dit : Considérez et voyez qu’il nous tend un piège. Car il m’a déjà envoyé ses messagers pour mes femmes, pour mes fils, pour mon argent et mon or, et je ne lui ai rien refusé. (20:7) 8 Tous les anciens et tout le peuple lui répondirent : Ne l’écoutez pas, et ne vous rendez point à ses désirs. (20:8) 9 Achab répondit aux ambassadeurs de Bénadad : Dites au roi mon seigneur : Je ferai toutes les choses que vous m’avez fait demander en premier lieu, comme à votre serviteur ; mais pour cette dernière chose, je ne puis la faire. (20:9) 10 Les ambassadeurs, étant revenus, firent leur rapport à Bénadad, qui les renvoya encore, et fit dire à Achab : Que les dieux me traitent dans toute leur sévérité, si toute la poussière de Samarie suffit pour remplir seulement le creux de la main de tous les gens qui me suivent. (20:10) 11 Le roi d’Israël leur répondit : Dites à votre maître : Ce n’est pas lorsqu’on prend les armes qu’on doit se vanter, c’est quand on les quitte. (20:11) 12 Bénadad reçut cette réponse tandis qu’il buvait avec les rois sous des tentes ; et il dit à ses serviteurs : Investissez la ville. Et ils l’investirent. (20:12) 13 Et voici qu’un prophète vint trouver Achab, roi d’Israël, et lui dit : Ainsi parle le Seigneur : Vous avez vu toute cette multitude innombrable ; je vous déclare que je la livrerai aujourd’hui entre vos mains, afin que vous sachiez que je suis le Seigneur. (20:13) 14 Achab lui demanda : Par qui ? Il lui répondit : Voici ce que dit le Seigneur : Ce sera par les valets de pied des princes des provinces. Achab ajouta : qui commencera le combat ? Vous, dit le prophète. (20:14) 15 Achab fit donc la revue des valets de pied des princes des provinces, et il en trouva deux cent trente-deux. Il fit ensuite la revue du peuple, de tous les fils d’Israël, et il en trouva sept mille. (20:15) 16 Et ils sortirent de la ville à midi. Cependant Bénadad était dans sa tente, qui buvait et qui était ivre ; et les trente-deux rois qui étaient venus à son secours étaient avec lui. (20:16) 17 Les valets de pied des princes des provinces sortirent donc à la tête de l’armée. Bénadad envoya pour les reconnaître, et on lui vint dire : Ce sont des gens qui sont sortis de Samarie. (20:17) 18 Et il dit : Soit qu’ils viennent pour traiter de la paix, soit qu’ils viennent pour combattre, prenez-les vifs. (20:18) 19 Les valets de pied des princes des provinces s’avancèrent donc, et le reste de l’armée après eux ; (20:19) 20 et chacun d’eux tua ceux qui se présentèrent devant lui ; et aussitôt les Syriens s’enfuirent et l’armée d’Israël les poursuivit. Bénadad, roi de Syrie, s’enfuit aussi à cheval avec les cavaliers qui l’accompagnaient. (20:20) 21 Et le roi d’Israël, étant sorti de Samarie, tua les chevaux, renversa les chars, et frappa la Syrie d’une grande plaie. (20:21) 22 Alors le prophète s’approcha du roi d’Israël, et lui dit : Allez, fortifiez-vous et voyez ce que vous avez à faire. Car le roi de Syrie viendra encore l’an prochain pour vous combattre. (20:22) 23 Mais les serviteurs du roi, de Syrie lui dirent : Leurs dieux sont des dieux de montagnes, et c’est pour cela qu’ils nous ont vaincus ; il faut que nous combattions contre eux en pleine campagne, et nous les vaincrons. (20:23) 24 Voici donc ce que vous avez à faire : Eloignez tous les rois de votre armée, et mettez à leur place vos principaux officiers ; (20:24) 25 rétablissez vos troupes, en y remettant autant de soldats qu’il en a été tué, autant de chevaux qu’il y en avait dans votre armée, et autant de chars que vous en avez eus auparavant ; et nous combattrons contre eux en pleine campagne, et vous verrez que nous les battrons. Il crut leur conseil et il s’y conforma. (20:25) 26 Un an après, Bénadad fit la revue des Syriens, et vint à Aphec pour combattre contre Israël. (20:26) 27 Les enfants d’Israël firent aussi la revue de leurs troupes, et ayant pris des vivres, ils marchèrent contre les Syriens, et campèrent vis-à-vis d’eux, comme deux petits troupeaux de chèvres, tandis que les Syriens couvraient toute la terre. (20:27) 28 Alors un homme de Dieu vint trouver le roi d’Israël, et lui dit : Voici ce que dit le Seigneur : Parce que les Syriens ont dit : Le Seigneur est le Dieu des montagnes, mais il n’est pas le Dieu des vallées, je vous livrerai toute cette grande multitude, et vous saurez que je suis le Seigneur. (20:28) 29 Les deux armées furent rangées en bataille l’une devant l’autre pendant sept jours. Le septième jour la bataille se donna et les fils d’Israël tuèrent en un jour cent mille fantassins syriens. (20:29) 30 Ceux qui échappèrent s’enfuirent dans la ville d’Aphec, et une muraille tomba sur vingt-sept mille hommes qui restaient. Or Bénadad, s’enfuyant, entra dans la ville, et se retira dans le lieu le plus secret d’une chambre. (20:30) 31 Alors ses serviteurs lui dirent : Nous avons entendu dire que les rois de la maison d’Israël sont cléments. Mettons donc des sacs sur nos reins et des cordes à notre cou, et allons trouver le roi d’Israël ; peut-être qu’il nous donnera la vie. (20:31) 32 Ainsi ils se mirent des sacs sur les reins et la corde au cou, et vinrent trouver le roi d’Israël ; et ils lui dirent : Bénadad votre serviteur vous fait cette supplication : Accordez-moi la vie. Il leur répondit : S’il est encore vivant, il est mon frère. (20:32) 33 Les Syriens tirèrent de là un bon présage, et prenant aussitôt ce mot de sa bouche, ils lui dirent : Bénadad est votre frère. Il leur répondit : Allez, et amenez-le-moi. Bénadad vint donc se présenter à Achab, qui le fit monter sur son char. (20:33) 34 Et Bénadad lui dit : Je vous rendrai les villes que mon père a prises sur votre père ; et faites-vous des places publiques dans Damas, comme mon père en avait fait dans Samarie. Et quand nous aurons fait cette alliance, je me retirerai. Achab fit donc cette alliance avec lui et le laissa aller. (20:34) 35 Alors un des fils des prophètes dit de la part du Seigneur à un de ses compagnons : Frappez-moi. Et comme il ne voulut pas le frapper, (20:35) 36 il lui dit : Parce que vous n’avez pas voulu me frapper, aussitôt que vous m’aurez quitté, un lion vous tuera. Lorsqu’il se fut un peu éloigné de lui, un lion le trouva et le tua. (20:36) 37 Ayant rencontré un autre homme, il lui dit : Frappez-moi. Cet homme le frappa et le blessa. (20:37) 38 Le prophète s’en alla donc, et vint au-devant du roi sur le chemin, et il se rendit méconnaissable, en mettant de la poussière sur son visage et sur ses yeux. (20:38) 39 Et lorsque le roi fut passé, il cria après lui et lui dit : Votre serviteur s’était avancé pour combattre les ennemis de près ; et l’un d’eux s’étant enfui, quelqu’un me l’amené et m’a dit : Gardez cet homme ; et s’il s’échappe, votre vie répondra de la sienne, ou vous payerez un talent d’argent. (20:39) 40 Et comme, tout troublé, je me tournais de côté et d’autre, cet homme a disparu tout à coup. Le roi d’Israël lui dit : Vous avez vous-même prononcé votre arrêt. (20:40) 41 Aussitôt il essuya la poussière de dessus son visage ; et le roi d’Israël reconnut qu’il était du nombre des prophètes. (20:41) 42 Il dit au roi : Voici ce que dit le Seigneur : Parce que vous avez laissé échapper de vos mains un homme digne de mort, votre vie répondra pour la sienne, et votre peuple pour son peuple. (20:42) 43 Mais le roi d’Israël revint dans sa maison, ne faisant pas de cas de ce que le prophète lui avait dit ; et il entra furieux dans Samarie. (20:43) III Rois
20:1-43
12Traduction par Edmond Stapfer
Édition de 1889, libre de droits.
— Cette traduction ne possède que le Nouveau Testament.
13Traduction du rabbinat par Zadoc Kahn
Édition de 1899-1906, libre de droits.
1 BEN-HADAD, roi de Syrie, rassembla toute son armée, et, assisté de trente-deux rois, avec chars et cavalerie, il alla assiéger Samarie et diriger ses attaques contre elle. (20:1) 2 Il envoya des messagers à Achab, roi d’Israël, dans la ville, (20:2) 3 pour lui dire : « Ainsi a parlé Ben-Hadad : A moi ton argent et ton or, à moi aussi tes femmes et tes fils, les meilleurs ! » (20:3) 4 Le roi d’Israël répondit : « Comme tu l’as dit, seigneur roi, je suis à toi, moi et tout ce qui m’appartient. » (20:4) 5 Les messagers revinrent et dirent : « Ainsi a parlé Ben-Hadad : Si je t’ai fait dire que tu dois me livrer ton argent et ton or, tes femmes et tes fils, (20:5) 6 c’est qu’en effet, demain à pareille heure, j’enverrai mes serviteurs chez toi, qui fouilleront ta maison et les maisons de tes sujets, feront main basse sur tout ce que tu as de précieux et l’emporteront. » (20:6) 7 Le roi d’Israël manda tous les anciens du pays et leur dit : « Sachez et considérez que cet homme a de mauvais desseins, car il m’a fait réclamer mes femmes et mes fils, mon argent et mon or, et je ne les lui ai pas refusés. » (20:7) 8 Tous les anciens et tout le peuple lui dirent : « Ne l’écoute pas, et ne consens point. » (20:8) 9 Il répondit alors aux envoyés de Ben-Hadad : « Déclarez à mon seigneur le roi : Tout ce que tu as fait dire en premier lieu à ton serviteur, je le ferai ; mais cela je ne puis le faire. » Les envoyés partirent et lui rapportèrent la réponse. (20:9) 10 Ben-Hadad lui fit dire : « Qu’ainsi me traitent les dieux et pis encore, si la poussière de Samarie suffit pour remplir les mains du peuple qui me suit ! » (20:10) 11 Le roi d’Israël fit transmettre cette réponse : « Celui qui ceint l’épée ne doit pas se vanter comme celui qui la dépose. (20:11) 12 En entendant cette réponse, Ben-Hadad, qui était en train de boire avec les rois sous les tentes, dit à ses serviteurs : « Préparez le siège. » Et ils firent les apprêts contre la ville. (20:12) 13 Or, un prophète, s’avançant vers Achab, roi d’Israël, lui dit : « Ainsi parle l’Éternel : Tu vois toute cette grande multitude ? Eh bien ! Je te la livrerai en ce jour, et tu reconnaîtras que je suis l’Éternel. (20:13) 14 Avec l’aide de qui ? » demanda Achab. « Ainsi dit le Seigneur, répondit le prophète : Avec l’aide des jeunes gens des gouverneurs de provinces. Qui, reprit-il, engagera la lutte ? Toi-même, » fut la réponse. (20:14) 15 Alors il passa en revue les jeunes gens des gouverneurs de provinces, qui se trouvèrent au nombre de deux cent trente-deux, ensuite tout le peuple, tous les enfants d’Israël, au nombre de sept mille. (20:15) 16 Ils firent une sortie à midi, tandis que Ben-Hadad buvait à s’enivrer sous la tente, avec les trente-deux rois, ses auxiliaires. (20:16) 17 Les jeunes gens des gouverneurs de provinces sortirent les premiers. Ben-Hadad s’informa, et on lui fit savoir que des hommes étaient sortis de Samarie. (20:17) 18 « S’ils viennent pour la paix, répondit-il, prenez-les vivants ; s’ils viennent pour combattre, prenez-les aussi vivants. » (20:18) 19 Or, ils étaient, en effet, sortis de la ville, d’abord les jeunes gens des gouverneurs de provinces, puis la troupe qui les suivait. (20:19) 20 Ils frappèrent chacun son homme ; les Syriens s’enfuirent, poursuivis par les Israélites ; Ben-Hadad, roi de Syrie, put s’échapper à cheval, avec quelques cavaliers. (20:20) 21 Le roi d’Israël fit une sortie, battit chevaux et chars, et infligea aux Syriens une grande défaite. (20:21) 22 Le prophète, abordant le roi d’Israël, lui dit : « Va, fortifie-toi, et avise à ce que tu dois faire, car, au retour de l’année, le roi de Syrie viendra t’attaquer. » (20:22) 23 Les serviteurs du roi de Syrie lui dirent : « Leur dieu est un dieu de montagnes, c’est pourquoi ils nous ont vaincus ; mais attaquons-les en plaine, on verra si nous ne sommes pas les plus forts. (20:23) 24 Voici encore ce que tu dois faire : écarte les rois, chacun de son poste, et mets des gouverneurs à leur place. (20:24) 25 Puis tu lèveras une armée égale à celle que tu as perdue, des chevaux et des chars aussi nombreux que les précédents, et nous les combattrons en plaine ; on verra si nous n’avons pas le dessus. » Il écouta leur avis et s’y conforma. (20:25) 26 Au retour de l’année, Ben-Hadad passa en revue les Syriens, puis monta vers Afek pour attaquer Israël. (20:26) 27 Les enfants d’Israël, ayant été passés en revue et approvisionnés, marchèrent à leur rencontre ; ils campèrent vis-à-vis d’eux semblables à deux troupeaux de chèvres, tandis que les Syriens remplissaient la contrée. (20:27) 28 L’homme de Dieu s’approcha et dit au roi d’Israël : « Ainsi a parlé l’Éternel : Puisque les Syriens ont dit : l’Éternel est un dieu de montagnes et n’est pas un dieu de vallées, je livrerai en ta main toute cette grande multitude ; et vous saurez que je suis l’Éternel. » (20:28) 29 Ils restèrent campés les uns vis-à-vis des autres durant sept jours. Le septième jour le combat s’engagea, et les Israélites battirent les Syriens, en leur tuant cent mille fantassins en un seul jour. (20:29) 30 Le reste s’enfuit vers Afek, cherchant un refuge dans la ville ; mais la muraille s’écroula sur les vingt-sept mille hommes qui avaient échappé, tandis que Ben-Hadad, réfugié dans la ville, se retirait de chambre en chambre. (20:30) 31 Ses serviteurs lui dirent : « Ecoute, de grâce : nous avons ouï dire que les rois de la maison d’Israël sont des rois généreux ; eh bien ! Entourons nos reins de cilices et nos têtes de cordes, et allons trouver le roi d’Israël. Peut-être épargnera- t-il ta vie. » (20:31) 32 Et les reins ainsi entourés de cilices et la tête de cordes, ils se présentèrent au roi d’Israël en disant : « Ton serviteur Ben-Hadad te demande de lui laisser la vie. » Il répondit : « ll vit donc encore ? Il est mon frère. » (20:32) 33 Les hommes, augurant bien de cette parole, s’en emparèrent aussitôt et dirent : « Ben- Hadad est ton frère ! Allez, dit le roi, amenez-le. » Ben-Hadad s’avança vers lui, et il le fit monter sur son char. (20:33) 34 Ben-Hadad lui dit : « Les villes que mon père a prises au tien, je les rendrai, et tu pourras te créer des routes à Damas, comme mon père en créa dans Samarie. Et moi, je te laisserai partir sous le bénéfice de ce traité. » Et il lui dicta un traité, puis le laissa partir. (20:34) 35 Or, un des disciples des prophètes dit à son collègue, par l’ordre du Seigneur : « Frappe-moi, je te prie. » L’autre refusa de le frapper. (20:35) 36 Il lui dit : « Puisque tu n’as pas écouté la parole du Seigneur, lorsque tu m’auras quitté, un lion t’attaquera ». L’ayant quitté, il rencontra un lion, qui le tua. (20:36) 37 Ayant rencontré un autre homme, il lui dit : « Frappe-moi, je te prie. » L’homme le frappa, lui faisant mainte blessure. (20:37) 38 Le prophète alla se présenter devant le roi, sur son chemin ; il était déguisé, avec un bandeau sur les yeux. (20:38) 39 Lorsque le roi passa, il l’implora en disant : « Ton serviteur était allé au milieu de la bataille, lorsqu’un homme vint à lui et lui amena un prisonnier en disant : Surveille cet homme ; s’il venait à manquer, ta vie répondrait pour la sienne, ou tu aurais à payer un kikkar d’argent. (20:39) 40 Or, ton serviteur était occupé de côté et d’autre, de sorte que l’homme s’est échappé. » Le roi d’Israël lui dit : « C’est ton arrêt, tu l’as prononcé toi-même. » (20:40) 41 Aussitôt l’autre ôta le bandeau de dessus ses yeux, et le roi reconnut en lui un des prophètes. (20:41) 42 Celui-ci lui dit : « Ainsi parle l’Éternel : Parce que tu as laissé partir celui que j’avais condamné, ta vie répondra pour la sienne, et ton peuple pour le sien. » (20:42) 43 Le roi d’Israël rentra chez lui, à Samarie, sombre et consterné. (20:43) I Rois
20:1-43
14Traduction par Louis Segond
Édition de 1910, libre de droits.
1 Ben-Hadad, roi de Syrie, rassembla toute son armée ; il avait avec lui trente-deux rois, des chevaux et des chars. Il monta, mit le siège devant Samarie et l’attaqua. (20:1) 2 Il envoya dans la ville des messagers à Achab, roi d’Israël, (20:2) 3 et lui fit dire : Ainsi parle Ben-Hadad : Ton argent et ton or sont à moi, tes femmes et tes plus beaux enfants sont à moi. (20:3) 4 Le roi d’Israël répondit : Roi, mon seigneur, comme tu le dis, je suis à toi avec tout ce que j’ai. (20:4) 5 Les messagers retournèrent, et dirent : Ainsi parle Ben-Hadad : Je t’ai fait dire : Tu me livreras ton argent et ton or, tes femmes et tes enfants. (20:5) 6 J’enverrai donc demain, à cette heure, mes serviteurs chez toi ; ils fouilleront ta maison et les maisons de tes serviteurs, ils mettront la main sur tout ce que tu as de précieux, et ils l’emporteront. (20:6) 7 Le roi d’Israël appela tous les anciens du pays, et il dit : Sentez bien et comprenez que cet homme nous veut du mal ; car il m’a envoyé demander mes femmes et mes enfants, mon argent et mon or, et je ne lui avais pas refusé ! (20:7) 8 Tous les anciens et tout le peuple dirent à Achab : Ne l’écoute pas et ne consens pas. (20:8) 9 Et il dit aux messagers de Ben-Hadad : Dites à mon seigneur le roi : Je ferai tout ce que tu as envoyé demander à ton serviteur la première fois ; mais pour cette chose, je ne puis pas la faire. Les messagers s’en allèrent, et lui portèrent la réponse. (20:9) 10 Ben-Hadad envoya dire à Achab : Que les dieux me traitent dans toute leur rigueur, si la poussière de Samarie suffit pour remplir le creux de la main de tout le peuple qui me suit ! (20:10) 11 Et le roi d’Israël répondit : Que celui qui revêt une armure ne se glorifie pas comme celui qui la dépose ! (20:11) 12 Lorsque Ben-Hadad reçut cette réponse, il était à boire avec les rois sous les tentes, et il dit à ses serviteurs : Faites vos préparatifs ! Et ils firent leurs préparatifs contre la ville. (20:12) 13 Mais voici, un prophète s’approcha d’Achab, roi d’Israël, et il dit : Ainsi parle l’Éternel : Vois-tu toute cette grande multitude ? Je vais la livrer aujourd’hui entre tes mains, et tu sauras que je suis l’Éternel. (20:13) 14 Achab dit : Par qui ? Et il répondit : Ainsi parle l’Éternel : Par les serviteurs des chefs des provinces. Achab dit : Qui engagera le combat ? Et il répondit : Toi. (20:14) 15 Alors Achab passa en revue les serviteurs des chefs des provinces, et il s’en trouva deux cent trente-deux ; et après eux, il passa en revue tout le peuple, tous les enfants d’Israël, et ils étaient sept mille. (20:15) 16 Ils firent une sortie à midi. Ben-Hadad buvait et s’enivrait sous les tentes avec les trente-deux rois, ses auxiliaires. (20:16) 17 Les serviteurs des chefs des provinces sortirent les premiers. Ben-Hadad s’informa, et on lui fit ce rapport : Des hommes sont sortis de Samarie. (20:17) 18 Il dit : S’ils sortent pour la paix, saisissez-les vivants ; et s’ils sortent pour le combat, saisissez-les vivants. (20:18) 19 Lorsque les serviteurs des chefs des provinces et l’armée qui les suivait furent sortis de la ville, (20:19) 20 chacun frappa son homme, et les Syriens prirent la fuite. Israël les poursuivit. Ben-Hadad, roi de Syrie, se sauva sur un cheval, avec des cavaliers. (20:20) 21 Le roi d’Israël sortit, frappa les chevaux et les chars, et fit éprouver aux Syriens une grande défaite. (20:21) 22 Alors le prophète s’approcha du roi d’Israël, et lui dit : Va, fortifie toi, examine et vois ce que tu as à faire ; car, au retour de l’année, le roi de Syrie montera contre toi. (20:22) 23 Les serviteurs du roi de Syrie lui dirent : Leur dieu est un dieu de montagnes ; c’est pourquoi ils ont été plus forts que nous. Mais combattons-les dans la plaine, et l’on verra si nous ne serons pas plus forts qu’eux. (20:23) 24 Fais encore ceci : ôte chacun des rois de son poste, et remplace-les par des chefs ; (20:24) 25 et forme-toi une armée pareille à celle que tu as perdue, avec autant de chevaux et autant de chars. Puis nous les combattrons dans la plaine, et l’on verra si nous ne serons pas plus forts qu’eux. Il les écouta, et fit ainsi. (20:25) 26 L’année suivante, Ben-Hadad passa les Syriens en revue, et monta vers Aphek pour combattre Israël. (20:26) 27 Les enfants d’Israël furent aussi passés en revue ; ils reçurent des vivres, et ils marchèrent à la rencontre des Syriens. Ils campèrent vis-à-vis d’eux, semblables à deux petits troupeaux de chèvres, tandis que les Syriens remplissaient le pays. (20:27) 28 L’homme de Dieu s’approcha, et dit au roi d’Israël : Ainsi parle l’Éternel : Parce que les Syriens ont dit : L’Éternel est un dieu des montagnes et non un dieu des vallées, je livrerai toute cette grande multitude entre tes mains, et vous saurez que je suis l’Éternel. (20:28) 29 Ils campèrent sept jours en face les uns des autres. Le septième jour, le combat s’engagea, et les enfants d’Israël tuèrent aux Syriens cent mille hommes de pied en un jour. (20:29) 30 Le reste s’enfuit à la ville d’Aphek, et la muraille tomba sur vingt-sept mille hommes qui restaient. Ben-Hadad s’était réfugié dans la ville, où il allait de chambre en chambre. (20:30) 31 Ses serviteurs lui dirent : Voici, nous avons appris que les rois de la maison d’Israël sont des rois miséricordieux ; nous allons mettre des sacs sur nos reins et des cordes à nos têtes, et nous sortirons vers le roi d’Israël : peut-être qu’il te laissera la vie. (20:31) 32 Ils se mirent des sacs autour des reins et des cordes autour de la tête, et ils allèrent auprès du roi d’Israël. Ils dirent : Ton serviteur Ben-Hadad dit : Laisse-moi la vie ! Achab répondit : Est-il encore vivant ? Il est mon frère. (20:32) 33 Ces hommes tirèrent de là un bon augure, et ils se hâtèrent de le prendre au mot et de dire : Ben-Hadad est ton frère ! Et il dit : Allez, amenez-le. Ben-Hadad vint vers lui, et Achab le fit monter sur son char. (20:33) 34 Ben-Hadad lui dit : Je te rendrai les villes que mon père a prises à ton père ; et tu établiras pour toi des rues à Damas, comme mon père en avait établi à Samarie. Et moi, reprit Achab, je te laisserai aller, en faisant une alliance. Il fit alliance avec lui, et le laissa aller. (20:34) 35 L’un des fils des prophètes dit à son compagnon, d’après l’ordre de l’Éternel : Frappe-moi, je te prie ! Mais cet homme refusa de le frapper. (20:35) 36 Alors il lui dit : Parce que tu n’as pas obéi à la voix de l’Éternel, voici, quand tu m’auras quitté, le lion te frappera. Et quand il l’eut quitté, le lion le rencontra et le frappa. (20:36) 37 Il trouva un autre homme, et il dit : Frappe-moi, je te prie ! Cet homme le frappa et le blessa. (20:37) 38 Le prophète alla se placer sur le chemin du roi, et il se déguisa avec un bandeau sur les yeux. (20:38) 39 Lorsque le roi passa, il cria vers lui, et dit : Ton serviteur était au milieu du combat ; et voici, un homme s’approche et m’amène un homme, en disant : Garde cet homme ; s’il vient à manquer, ta vie répondra de sa vie, ou tu paieras un talent d’argent ! (20:39) 40 Et pendant que ton serviteur agissait çà et là, l’homme a disparu. Le roi d’Israël lui dit : C’est là ton jugement ; tu l’as prononcé toi-même. (20:40) 41 Aussitôt le prophète ôta le bandeau de dessus ses yeux, et le roi d’Israël le reconnut pour l’un des prophètes. (20:41) 42 Il dit alors au roi : Ainsi parle l’Éternel : Parce que tu as laissé échapper de tes mains l’homme que j’avais dévoué par interdit, ta vie répondra de sa vie, et ton peuple de son peuple. (20:42) 43 Le roi d’Israël s’en alla chez lui, triste et irrité, et il arriva à Samarie. (20:43) I Rois
20:1-43
15Traduction par Augustin Crampon
Édition de 1923, libre de droits.
1 Benhadad, roi de Syrie, rassembla toute son armée ; il y avait avec lui trente-deux rois, des chevaux et des chars. Il monta et, ayant mis le siège devant Samarie, il l’attaqua. (20:1) 2 Il envoya dans la ville des messagers à Achab, roi d’Israël, (20:2) 3 pour lui dire : “ Ainsi dit Benhadad : Ton argent et ton or sont à moi, tes femmes et tes plus beaux enfants sont à moi. ˮ (20:3) 4 Le roi d’Israël répondit : “ Comme tu le dis, ô roi, mon seigneur ; je suis à toi avec tout ce que j’ai. ˮ (20:4) 5 Les messagers revinrent et dirent : “ Ainsi dit Benhadad : Je t’ai envoyé dire : Tu me livreras ton argent et ton or, tes femmes et tes enfants. (20:5) 6 Or quand demain, à cette heure, j’enverrai mes serviteurs chez toi, ils fouilleront ta maison et les maisons de tes serviteurs, et tout ce qui est précieux à tes yeux, ils le prendront de leurs mains et ils l’emporteront. ˮ (20:6) 7 Le roi d’Israël convoqua tous les anciens du pays, et il dit : “ Reconnaissez et voyez que cet homme veut notre malheur ; car il m’a envoyé demander mes femmes et mes enfants, mon argent et mon or, et je ne lui avais pas refusé. (20:7) 8 Tous les anciens et tout le peuple dirent à Achab : “ Ne l’écoute pas et ne consens pas. ˮ (20:8) 9 Achab répondit donc aux messagers de Benhadad : Dites à mon seigneur le roi : Tout ce que tu as envoyé demander à ton serviteur la première fois, je le ferai, mais pour cette chose, je ne puis la faire. ˮ Les messagers s’en allèrent, et lui portèrent la réponse. (20:9) 10 Benhadad envoya dire à Achab : “ Que les dieux me traitent dans toute leur rigueur, si la poussière de Samarie suffit pour remplir le creux de la main de tout le peuple qui me suit ! ˮ (20:10) 11 Et le roi d’Israël répondit et dit : “ Dites-lui : Que celui qui revêt son armure ne se glorifie pas comme celui qui la dépose ! ˮ (20:11) 12 Lorsque Benhadad entendit cette réponse, — il était à boire avec les rois sous les huttes, — il dit à ses serviteurs : “ Prenez vos positions ! ˮ Et ils prirent leurs positions contre la ville. (20:12) 13 Mais voici qu’un prophète, s’approchant d’Achab, roi d’Israël, lui dit : “ Ainsi dit Yahweh : Tu vois toute cette grande multitude ? Voici que je vais la livrer aujourd’hui entre tes mains, afin que tu saches que je suis Yahweh. ˮ (20:13) 14 Achab dit : “ Par qui ? ˮ Et il répondit : “ Ainsi dit Yahweh : Par les serviteurs des chefs des provinces. ˮ Achab dit : “ Qui engagera le combat ? ˮ Et il répondit : “ Toi. ˮ (20:14) 15 Alors Achab passa en revue les serviteurs des chefs des provinces, et il s’en trouva deux cent trente-deux ; après eux, il passa en revue tout le peuple, tous les enfants d’Israël : ils étaient sept mille. (20:15) 16 Ils firent une sortie à midi, pendant que Benhadad buvait et s’enivrait sous les huttes, lui et les trente-deux rois, ses auxiliaires. (20:16) 17 Les serviteurs des chefs des provinces étaient sortis les premiers. Benhadad envoya aux informations, et on lui fit ce rapport : “ Des hommes sont sortis de Samarie. ˮ (20:17) 18 Il dit : “ S’ils sortent pour la paix, prenez-les vivants ; s’ils sortent pour le combat, prenez-les vivants. ˮ (20:18) 19 Lorsque les serviteurs des chefs des provinces, ainsi que l’armée qui venait après eux, furent sortis de la ville, (20:19) 20 ils frappèrent chacun son homme, et les Syriens prirent la fuite. Israël les poursuivit. Benhadad, roi de Syrie, se sauva sur un cheval, avec des cavaliers. (20:20) 21 Le roi d’Israël sortit, frappa les chevaux et les chars, et fit éprouver aux Syriens une grande défaite. (20:21) 22 Alors le prophète s’approcha du roi d’Israël et lui dit : “ Va, fortifie-toi, examine et vois ce que tu as à faire ; car, au retour de l’année, le roi de Syrie montera contre toi. ˮ (20:22) 23 Les serviteurs du roi de Syrie lui dirent : “ Leurs dieux sont des dieux de montagnes ; c’est pourquoi ils ont été plus forts que nous ; mais combattons-les dans la plaine, et sûrement nous serons plus forts qu’eux. (20:23) 24 Fais encore ceci : ôte chacun des rois de son poste, et mets des chefs à leur place, (20:24) 25 et forme-toi une armée égale à celle que tu as perdue, avec autant de chevaux et autant de chariots. Nous les combattrons alors dans la plaine, et sûrement nous serons plus forts qu’eux. ˮ Il écouta leur parole et fit ainsi. (20:25) 26 Au retour de l’année, Benhadad passa les Syriens en revue, et monta vers Aphec pour combattre Israël. (20:26) 27 Les enfants d’Israël furent aussi passés en revue ; ils reçurent des vivres et ils s’avancèrent à la rencontre des Syriens. Les enfants d’Israël campèrent vis-à-vis d’eux, semblables à deux petits troupeaux de chèvres, tandis que les Syriens remplissaient le pays. (20:27) 28 Un homme de Dieu s’approcha et dit au roi d’Israël : “ Ainsi dit Yahweh : Parce que les Syriens ont dit : Yahweh est un dieu des montagnes, et non un dieu des vallées, je livrerai entre tes mains toute cette grande multitude, et vous saurez que je suis Yahweh. ˮ (20:28) 29 Ils campèrent sept jours en face les uns des autres. Le septième jour, le combat s’engagea, et les enfants d’Israël tuèrent aux Syriens cent mille hommes de pied en un jour. (20:29) 30 Le reste s’enfuit à Aphec, à la ville, et la muraille tomba sur vingt-sept mille hommes qui restaient. Benhadad s’était enfui et il allait dans la ville de chambre en chambre. (20:30) 31 Ses serviteurs lui dirent : “ Voici, nous avons appris que les rois de la maison d’Israël sont des rois cléments ; permets que nous mettions des sacs sur nos reins et des cordes à nos têtes, et que nous sortions vers le roi d’Israël : peut-être qu’il te laissera la vie. ˮ (20:31) 32 Ils se mirent des sacs sur les reins et des cordes à la tête et, s’étant rendus auprès du roi d’Israël, ils dirent : “ Ton serviteur Benhadad dit : Daigne me laisser la vie ! ˮ Achab répondit : “ Est-il encore vivant ? Il est mon frère. ˮ (20:32) 33 Ces hommes tirèrent de là un heureux augure, et se hâtant de lui ravir cette parole, ils dirent : “ Benhadad est ton frère. ˮ Et il dit : “ Allez le prendre. ˮ Benhadad vint vers lui, et Achab le fit monter sur son char. (20:33) 34 Benhadad lui dit : “ Je te rendrai les villes que mon père a prises à ton père, et tu établiras pour toi des rues à Damas, comme mon père en avait établi à Samarie. ˮ Et Achab répondit : “ Et moi, je te laisserai aller moyennant un traité d’alliance. ˮ Il conclut une alliance avec lui, et le laissa aller. (20:34) 35 Un des fils des prophètes dit à son compagnon, dans la parole de Yahweh : “ Frappe-moi, je te prie. ˮ Mais cet homme refusa de le frapper. (20:35) 36 Et il lui dit : “ Parce que tu n’as pas écouté la voix de Yahweh, voici, dès que tu m’auras quitté, le lion te frappera. ˮ Et l’homme s’en alla d’auprès de lui, et le lion, l’ayant rencontré, le frappa. (20:36) 37 Il trouva un autre homme, et il lui dit : “ Frappe-moi, je te prie. ˮ Cet homme le frappa et le blessa. (20:37) 38 Alors le prophète alla se placer sur le chemin du roi, et il se déguisa avec un bandeau sur ses yeux. (20:38) 39 Lorsque le roi passa, il cria vers le roi, en disant : “ Ton serviteur était sorti au milieu du combat ; voici qu’un homme s’éloigna et m’amena un homme en disant : Garde cet homme. S’il vient à s’échapper, ta vie sera pour sa vie, ou tu paieras un talent d’argent. (20:39) 40 Et pendant que ton serviteur agissait çà et là, l’homme disparut. ˮ Le roi d’Israël lui dit : “ C’est là ton jugement ; tu l’as rendu toi-même. ˮ (20:40) 41 Aussitôt le prophète ôta le bandeau de ses yeux et le roi d’Israël le reconnut pour un des prophètes. (20:41) 42 Alors il dit au roi : “ Ainsi dit Yahweh : Parce que tu as laissé échapper de tes mains l’homme que j’avais voué à l’anathème, ta vie sera pour sa vie et ton peuple pour son peuple. ˮ (20:42) 43 Le roi d’Israël s’en alla chez lui, sombre et irrité, et il arriva à Samarie. (20:43) I Rois
20:1-43
16Nouvelle édition de Genève
Édition de 1979 © Copyright.[+]
1 Ben-Hadad, roi de Syrie, rassembla toute son armée ; il avait avec lui trente-deux rois, des chevaux et des chars. Il monta, mit le siège devant Samarie et l’attaqua. (20:1) 2 Il envoya dans la ville des messagers à Achab, roi d’Israël, (20:2) 3 et lui fit dire : Ainsi parle Ben-Hadad : Ton argent et ton or sont à moi, tes femmes et tes plus beaux enfants sont à moi. (20:3) 4 Le roi d’Israël répondit : Roi, mon seigneur, comme tu le dis, je suis à toi avec tout ce que j’ai. (20:4) 5 Les messagers retournèrent, et dirent : Ainsi parle Ben-Hadad : Je t’ai fait dire : Tu me livreras ton argent et ton or, tes femmes et tes enfants. (20:5) 6 J’enverrai donc demain, à cette heure, mes serviteurs chez toi ; ils fouilleront ta maison et les maisons de tes serviteurs, ils mettront la main sur tout ce que tu as de précieux, et ils l’emporteront. (20:6) 7 Le roi d’Israël appela tous les anciens du pays, et il dit : Sentez bien et comprenez que cet homme nous veut du mal ; car il m’a envoyé demander mes femmes et mes enfants, mon argent et mon or, et je ne lui ai pas refusé ! (20:7) 8 Tous les anciens et tout le peuple dirent à Achab : Ne l’écoute pas et ne consens pas. (20:8) 9 Et il dit aux messagers de Ben-Hadad : Dites à mon seigneur le roi : Je ferai tout ce que tu as envoyé demander à ton serviteur la première fois ; mais pour cette chose, je ne puis pas la faire. Les messagers s’en allèrent, et lui portèrent la réponse. (20:9) 10 Ben-Hadad envoya dire à Achab : Que les dieux me traitent dans toute leur rigueur, si la poussière de Samarie suffit pour remplir le creux de la main de tout le peuple qui me suit ! (20:10) 11 Et le roi d’Israël répondit : Que celui qui revêt une armure ne se glorifie pas comme celui qui la dépose ! (20:11) 12 Lorsque Ben-Hadad reçut cette réponse, il était en train de boire avec les rois sous les tentes, et il dit à ses serviteurs : Faites vos préparatifs ! Et ils firent leurs préparatifs contre la ville. (20:12) 13 Mais voici, un prophète s’approcha d’Achab, roi d’Israël, et il dit : Ainsi parle l’Eternel : Vois-tu toute cette grande multitude ? Je vais la livrer aujourd’hui entre tes mains, et tu sauras que je suis l’Eternel. (20:13) 14 Achab dit : Par qui ? Et il répondit : Ainsi parle l’Eternel : Par les serviteurs des chefs des provinces. Achab dit : Qui engagera le combat ? Et il répondit : Toi. (20:14) 15 Alors Achab passa en revue les serviteurs des chefs des provinces, et il s’en trouva deux cent trente-deux ; et après eux, il passa en revue tout le peuple, tous les enfants d’Israël, et ils étaient sept mille. (20:15) 16 Ils firent une sortie à midi. Ben-Hadad buvait et s’enivrait sous les tentes avec les trente-deux rois, ses auxiliaires. (20:16) 17 Les serviteurs des chefs des provinces sortirent les premiers. Ben-Hadad s’informa, et on lui fit ce rapport : Des hommes sont sortis de Samarie. (20:17) 18 Il dit : S’ils sortent pour la paix, saisissez-les vivants ; et s’ils sortent pour le combat, saisissez-les vivants. (20:18) 19 Lorsque les serviteurs des chefs des provinces et l’armée qui les suivait furent sortis de la ville, (20:19) 20 chacun frappa son homme, et les Syriens prirent la fuite. Israël les poursuivit. Ben-Hadad, roi de Syrie, se sauva sur un cheval, avec des cavaliers. (20:20) 21 Le roi d’Israël sortit, frappa les chevaux et les chars, et fit éprouver aux Syriens une grande défaite. (20:21) 22 Alors le prophète s’approcha du roi d’Israël, et lui dit : Va, fortifie-toi, examine et vois ce que tu as à faire ; car, au retour de l’année, le roi de Syrie montera contre toi. (20:22) 23 Les serviteurs du roi de Syrie lui dirent : Leur dieu est un dieu de montagnes ; c’est pourquoi ils ont été plus forts que nous. Mais combattons-les dans la plaine, et l’on verra si nous ne serons pas plus forts qu’eux. (20:23) 24 Fais encore ceci : ôte chacun des rois de son poste, et remplace-les par des chefs ; (20:24) 25 et forme-toi une armée pareille à celle que tu as perdue, avec autant de chevaux et autant de chars. Puis nous les combattrons dans la plaine, et l’on verra si nous ne serons pas plus forts qu’eux. Il les écouta, et fit ainsi. (20:25) 26 L’année suivante, Ben-Hadad passa les Syriens en revue, et monta vers Aphek pour combattre Israël. (20:26) 27 Les enfants d’Israël furent aussi passés en revue ; ils reçurent des vivres, et ils marchèrent à la rencontre des Syriens. Ils campèrent vis-à-vis d’eux, semblables à deux petits troupeaux de chèvres, tandis que les Syriens remplissaient le pays. (20:27) 28 L’homme de Dieu s’approcha, et dit au roi d’Israël : Ainsi parle l’Eternel : Parce que les Syriens ont dit : L’Eternel est un dieu des montagnes et non un dieu des vallées, je livrerai toute cette grande multitude entre tes mains, et vous saurez que je suis l’Eternel. (20:28) 29 Ils campèrent sept jours en face les uns des autres. Le septième jour, le combat s’engagea, et les enfants d’Israël tuèrent aux Syriens cent mille hommes de pied en un jour. (20:29) 30 Le reste s’enfuit à la ville d’Aphek, et la muraille tomba sur vingt-sept mille hommes qui restaient. Ben-Hadad s’était réfugié dans la ville, où il allait de chambre en chambre. (20:30) 31 Ses serviteurs lui dirent : Voici, nous avons appris que les rois de la maison d’Israël sont des rois miséricordieux ; nous allons mettre des sacs sur nos reins et des cordes à nos têtes, et nous sortirons vers le roi d’Israël : peut-être qu’il te laissera la vie. (20:31) 32 Ils se mirent des sacs autour des reins et des cordes autour de la tête, et ils allèrent auprès du roi d’Israël. Ils dirent : Ton serviteur Ben-Hadad dit : Laisse-moi la vie ! Achab répondit : Est-il encore vivant ? Il est mon frère. (20:32) 33 Ces hommes tirèrent de là un bon augure, et ils se hâtèrent de le prendre au mot et de dire : Ben-Hadad est ton frère ! Et il dit : Allez, amenez-le. Ben-Hadad vint vers lui, et Achab le fit monter sur son char. (20:33) 34 Ben-Hadad lui dit : Je te rendrai les villes que mon père a prises à ton père ; et tu établiras pour toi des rues à Damas, comme mon père en avait établies à Samarie. Et moi, reprit Achab, je te laisserai aller, en faisant une alliance. Il fit alliance avec lui, et le laissa aller. (20:34) 35 L’un des fils des prophètes dit à son compagnon, d’après l’ordre de l’Eternel : Frappe-moi, je te prie ! Mais cet homme refusa de le frapper. (20:35) 36 Alors il lui dit : Parce que tu n’as pas obéi à la voix de l’Eternel, voici, quand tu m’auras quitté, le lion te frappera. Et quand il l’eut quitté, le lion le rencontra et le frappa. (20:36) 37 Il trouva un autre homme, et il dit : Frappe-moi, je te prie ! Cet homme le frappa et le blessa. (20:37) 38 Le prophète alla se placer sur le chemin du roi, et il se déguisa avec un bandeau sur les yeux. (20:38) 39 Lorsque le roi passa, il cria vers lui, et dit : Ton serviteur était au milieu du combat ; et voici, un homme s’approche et m’amène un homme, en disant : Garde cet homme ; s’il vient à manquer, ta vie répondra de sa vie, ou tu paieras un talent d’argent ! (20:39) 40 Et pendant que ton serviteur agissait çà et là, l’homme a disparu. Le roi d’Israël lui dit : C’est là ton jugement ; tu l’as prononcé toi-même. (20:40) 41 Aussitôt le prophète ôta le bandeau de dessus ses yeux, et le roi d’Israël le reconnut pour l’un des prophètes. (20:41) 42 Il dit alors au roi : Ainsi parle l’Eternel : Parce que tu as laissé échapper de tes mains l’homme que j’avais dévoué par interdit, ta vie répondra de sa vie, et ton peuple de son peuple. (20:42) 43 Le roi d’Israël s’en alla chez lui, triste et irrité, et il arriva à Samarie. (20:43) 1 Rois
20:1-43
17Traduction Louis Segond 21
Édition de 2007 © Copyright.[+]
1 Ben-Hadad, roi de Syrie, rassembla toute son armée ; il avait avec lui trente-deux rois, des chevaux et des chars. Il monta, mit le siège devant Samarie et l’attaqua. (20:1) 2 Il envoya dans la ville des messagers à Achab, roi d’Israël, (20:2) 3 et lui fit dire : Ainsi parle Ben-Hadad : Ton argent et ton or sont à moi, tes femmes et tes plus beaux enfants sont à moi. (20:3) 4 Le roi d’Israël répondit : Roi, mon seigneur, comme tu le dis, je suis à toi avec tout ce que j’ai. (20:4) 5 Les messagers retournèrent, et dirent : Ainsi parle Ben-Hadad : Je t’ai fait dire : Tu me livreras ton argent et ton or, tes femmes et tes enfants. (20:5) 6 J’enverrai donc demain, à cette heure, mes serviteurs chez toi ; ils fouilleront ta maison et les maisons de tes serviteurs, ils mettront la main sur tout ce que tu as de précieux, et ils l’emporteront. (20:6) 7 Le roi d’Israël appela tous les anciens du pays, et il dit : Sentez bien et comprenez que cet homme nous veut du mal ; car il m’a envoyé demander mes femmes et mes enfants, mon argent et mon or, et je ne lui avais pas refusé ! (20:7) 8 Tous les anciens et tout le peuple dirent à Achab : Ne l’écoute pas et ne consens pas. (20:8) 9 Et il dit aux messagers de Ben-Hadad : Dites à mon seigneur le roi : Je ferai tout ce que tu as envoyé demander à ton serviteur la première fois ; mais pour cette chose, je ne puis pas la faire. Les messagers s’en allèrent, et lui portèrent la réponse. (20:9) 10 Ben-Hadad envoya dire à Achab : Que les dieux me traitent dans toute leur rigueur, si la poussière de Samarie suffit pour remplir le creux de la main de tout le peuple qui me suit ! (20:10) 11 Et le roi d’Israël répondit : Que celui qui revêt une armure ne se glorifie pas comme celui qui la dépose ! (20:11) 12 Lorsque Ben-Hadad reçut cette réponse, il était à boire avec les rois sous les tentes, et il dit à ses serviteurs : Faites vos préparatifs ! Et ils firent leurs préparatifs contre la ville. (20:12) 13 Mais voici, un prophète s’approcha d’Achab, roi d’Israël, et il dit : Ainsi parle l’Éternel : Vois-tu toute cette grande multitude ? Je vais la livrer aujourd’hui entre tes mains, et tu sauras que je suis l’Éternel. (20:13) 14 Achab dit : Par qui ? Et il répondit : Ainsi parle l’Éternel : Par les serviteurs des chefs des provinces. Achab dit : Qui engagera le combat ? Et il répondit : Toi. (20:14) 15 Alors Achab passa en revue les serviteurs des chefs des provinces, et il s’en trouva deux cent trente-deux ; et après eux, il passa en revue tout le peuple, tous les enfants d’Israël, et ils étaient sept mille. (20:15) 16 Ils firent une sortie à midi. Ben-Hadad buvait et s’enivrait sous les tentes avec les trente-deux rois, ses auxiliaires. (20:16) 17 Les serviteurs des chefs des provinces sortirent les premiers. Ben-Hadad s’informa, et on lui fit ce rapport : Des hommes sont sortis de Samarie. (20:17) 18 Il dit : S’ils sortent pour la paix, saisissez-les vivants ; et s’ils sortent pour le combat, saisissez-les vivants. (20:18) 19 Lorsque les serviteurs des chefs des provinces et l’armée qui les suivait furent sortis de la ville, (20:19) 20 chacun frappa son homme, et les Syriens prirent la fuite. Israël les poursuivit. Ben-Hadad, roi de Syrie, se sauva sur un cheval, avec des cavaliers. (20:20) 21 Le roi d’Israël sortit, frappa les chevaux et les chars, et fit éprouver aux Syriens une grande défaite. (20:21) 22 Alors le prophète s’approcha du roi d’Israël, et lui dit : Va, fortifie toi, examine et vois ce que tu as à faire ; car, au retour de l’année, le roi de Syrie montera contre toi. (20:22) 23 Les serviteurs du roi de Syrie lui dirent : Leur dieu est un dieu de montagnes ; c’est pourquoi ils ont été plus forts que nous. Mais combattons-les dans la plaine, et l’on verra si nous ne serons pas plus forts qu’eux. (20:23) 24 Fais encore ceci : ôte chacun des rois de son poste, et remplace-les par des chefs ; (20:24) 25 et forme-toi une armée pareille à celle que tu as perdue, avec autant de chevaux et autant de chars. Puis nous les combattrons dans la plaine, et l’on verra si nous ne serons pas plus forts qu’eux. Il les écouta, et fit ainsi. (20:25) 26 L’année suivante, Ben-Hadad passa les Syriens en revue, et monta vers Aphek pour combattre Israël. (20:26) 27 Les enfants d’Israël furent aussi passés en revue ; ils reçurent des vivres, et ils marchèrent à la rencontre des Syriens. Ils campèrent vis-à-vis d’eux, semblables à deux petits troupeaux de chèvres, tandis que les Syriens remplissaient le pays. (20:27) 28 L’homme de Dieu s’approcha, et dit au roi d’Israël : Ainsi parle l’Éternel : Parce que les Syriens ont dit : L’Éternel est un dieu des montagnes et non un dieu des vallées, je livrerai toute cette grande multitude entre tes mains, et vous saurez que je suis l’Éternel. (20:28) 29 Ils campèrent sept jours en face les uns des autres. Le septième jour, le combat s’engagea, et les enfants d’Israël tuèrent aux Syriens cent mille hommes de pied en un jour. (20:29) 30 Le reste s’enfuit à la ville d’Aphek, et la muraille tomba sur vingt-sept mille hommes qui restaient. Ben-Hadad s’était réfugié dans la ville, où il allait de chambre en chambre. (20:30) 31 Ses serviteurs lui dirent : Voici, nous avons appris que les rois de la maison d’Israël sont des rois miséricordieux ; nous allons mettre des sacs sur nos reins et des cordes à nos têtes, et nous sortirons vers le roi d’Israël : peut-être qu’il te laissera la vie. (20:31) 32 Ils se mirent des sacs autour des reins et des cordes autour de la tête, et ils allèrent auprès du roi d’Israël. Ils dirent : Ton serviteur Ben-Hadad dit : Laisse-moi la vie ! Achab répondit : Est-il encore vivant ? Il est mon frère. (20:32) 33 Ces hommes tirèrent de là un bon augure, et ils se hâtèrent de le prendre au mot et de dire : Ben-Hadad est ton frère ! Et il dit : Allez, amenez-le. Ben-Hadad vint vers lui, et Achab le fit monter sur son char. (20:33) 34 Ben-Hadad lui dit : Je te rendrai les villes que mon père a prises à ton père ; et tu établiras pour toi des rues à Damas, comme mon père en avait établi à Samarie. Et moi, reprit Achab, je te laisserai aller, en faisant une alliance. Il fit alliance avec lui, et le laissa aller. (20:34) 35 L’un des fils des prophètes dit à son compagnon, d’après l’ordre de l’Éternel : Frappe-moi, je te prie ! Mais cet homme refusa de le frapper. (20:35) 36 Alors il lui dit : Parce que tu n’as pas obéi à la voix de l’Éternel, voici, quand tu m’auras quitté, le lion te frappera. Et quand il l’eut quitté, le lion le rencontra et le frappa. (20:36) 37 Il trouva un autre homme, et il dit : Frappe-moi, je te prie ! Cet homme le frappa et le blessa. (20:37) 38 Le prophète alla se placer sur le chemin du roi, et il se déguisa avec un bandeau sur les yeux. (20:38) 39 Lorsque le roi passa, il cria vers lui, et dit : Ton serviteur était au milieu du combat ; et voici, un homme s’approche et m’amène un homme, en disant : Garde cet homme ; s’il vient à manquer, ta vie répondra de sa vie, ou tu paieras un talent d’argent ! (20:39) 40 Et pendant que ton serviteur agissait çà et là, l’homme a disparu. Le roi d’Israël lui dit : C’est là ton jugement ; tu l’as prononcé toi-même. (20:40) 41 Aussitôt le prophète ôta le bandeau de dessus ses yeux, et le roi d’Israël le reconnut pour l’un des prophètes. (20:41) 42 Il dit alors au roi : Ainsi parle l’Éternel : Parce que tu as laissé échapper de tes mains l’homme que j’avais dévoué par interdit, ta vie répondra de sa vie, et ton peuple de son peuple. (20:42) 43 Le roi d’Israël s’en alla chez lui, triste et irrité, et il arriva à Samarie. (20:43) 1 Rois
20:1-43
18Traduction française de la Bible King James par N. L. Stratford
Édition de 2022 © Copyright.[+]
1 ¶ Et Benhadad, le roi de Syrie, rassembla toute son armée : et il y avait avec lui trente-deux rois, et des chevaux et des chariots : et il monta, et assiégea Samarie, et lui fit la guerre. (20:1) 2 Et il envoya des messagers à Achab, roi d’Israël, dans la ville : et lui dit : Ainsi dit Benhadad (20:2) 3 Ton argent et ton or est à moi : tes femmes aussi et tes enfants, à savoir les plus beaux sont à moi. (20:3) 4 Et le roi d’Israël répondit et dit : Mon seigneur, ô roi, selon ton propos, je suis à toi, et tout ce que j’ai. (20:4) 5 Et les messagers revinrent et dirent : Ainsi parle Benhadad, disant, Bien que je t’ai envoyé dire : Tu me livreras ton argent et ton or, et tes femmes et tes enfants, (20:5) 6 Cependant demain, à peu près à cette heure, j’enverrai mes serviteurs chez toi, et ils fouilleront ta maison et les maisons de tes serviteurs : et il adviendra, qu’ils mettront en leur main tout ce qui est plaisant à tes yeux, et l’emporteront. (20:6) 7 Alors le roi d’Israël appela tous les anciens du pays, et dit : Remarquez, je vous prie, et voyez comment cet homme cherche quelque malveillance : car il avait envoyé vers moi pour mes femmes, pour mes enfants, et pour mon argent et pour mon or, et je ne lui avais pas refusé. (20:7) 8 Et tous les anciens et tout le peuple lui dirent : Ne l’écoute pas, et ne consens pas. (20:8) 9 Il répondit donc aux messagers de Benhadad : Dites à mon seigneur le roi : Tout ce que tu as envoyé dire la première fois à ton serviteur, je le ferai : mais cette chose, je ne puis la faire. Et les messagers partirent et lui rapportèrent réponse. (20:9) 10 Et Benhadad envoya vers lui, et dit : Que les dieux me fassent ainsi, et plus aussi, si la poussière de Samarie suffit pour que chacun du peuple qui me suit en ait plein son poing. (20:10) 11 Et le roi d’Israël répondit et dit : Dites-lui : Que celui qui ceint son harnais, ne se vante pas comme celui qui le retire. (20:11) 12 ¶ Et il arriva lorsque Benhadad entendit ce message, comme il était en train de boire, lui et les rois dans les tentes, il dit à ses serviteurs : Déployez-vous en ordre de bataille. Et ils se déployèrent en ordre de bataille contre la ville. (20:12) 13 Et, voici, un prophète vint vers Achab, roi d’Israël, disant, Ainsi dit le SEIGNEUR : N’as-tu pas vu toute cette grande multitude ? Voici, je vais la livrer aujourd’hui en ta main, et tu sauras que je suis le SEIGNEUR. (20:13) 14 Et Achab dit : Par qui ? Et il répondit : Ainsi dit le SEIGNEUR, à savoir, par les jeunes hommes des princes des provinces. Puis il dit : Qui engagera la bataille ? Et il lui répondit : Toi. (20:14) 15 Alors il dénombra les jeunes hommes des princes des provinces, et ils étaient deux cent trente-deux : et après eux il dénombra tout le peuple, savoir tous les enfants d’Israël, ils étaient sept mille. (20:15) 16 Et ils sortirent à midi. Mais Benhadad était en train de boire et s’enivrait dans les tentes, lui et les rois, les trente-deux rois qui l’aidaient. (20:16) 17 Et les jeunes hommes des princes des provinces sortirent les premiers : et Benhadad s’informa, et on lui rapporta, disant, Il est sorti des hommes de Samarie. (20:17) 18 Et il dit : S’ils sont sortis pour la paix, saisissez-les vivants : et, s’ils sont sortis pour faire la guerre, saisissez-les vivants. (20:18) 19 Et les jeunes hommes des princes des provinces sortirent de la ville, puis l’armée qui les suivait. (20:19) 20 Et ils tuèrent chacun son homme, et les Syriens s’enfuirent, et Israël les poursuivit : et Benhadad, roi de Syrie, s’échappa sur un cheval avec des cavaliers. (20:20) 21 Et le roi d’Israël sortit, et frappa les chevaux et les chariots, et tua les Syriens d’un grand carnage. (20:21) 22 ¶ Et le prophète vint vers le roi d’Israël, et lui dit : Va, fortifie-toi, et remarque et vois ce que tu as à faire : car l’année écoulée, le roi de Syrie montera contre toi. (20:22) 23 Et les serviteurs du roi de Syrie lui dirent : Leurs dieux sont des dieux des collines, Par conséquent ils ont été plus forts que nous : mais combattons contre eux dans la plaine, et certainement nous serons plus forts qu’eux. (20:23) 24 Et fais ceci : ôte les rois, chacun de sa place, et mets en leur lieu des capitaines : (20:24) 25 Et lève une armée semblable à l’armée que tu as perdue, et autant de chevaux et autant de chariots : et nous combattrons contre eux dans la plaine, et certainement nous serons plus forts qu’eux. Et il écouta leur voix et fit ainsi. (20:25) 26 Et il arriva, un an après, que Benhadad dénombra les Syriens, et monta à Aphek pour combattre contre Israël. (20:26) 27 Et les enfants d’Israël furent dénombrés et étaient tous présents : et ils allèrent à leur rencontre : et les enfants d’Israël campèrent en face d’eux, comme deux petits troupeaux de chevreaux : mais les Syriens remplissaient le pays. (20:27) 28 Et vint un homme de Dieu, et il parla au roi d’Israël, et dit : Ainsi dit le SEIGNEUR : Parce que les Syriens ont dit : Le Seigneur est Dieu des collines et n’est pas Dieu de vallées, Par conséquent je livrerai toute cette grande multitude en ta main, et vous saurez que je suis le SEIGNEUR. (20:28) 29 Et ils campèrent les uns en face des autres pendant sept jours. Et il fut ainsi, qu’au septième jour la bataille s’engagea : et les enfants d’Israël tuèrent cent mille fantassins Syriens en un jour : (20:29) 30 Et le reste s’enfuit à Aphek, dans la ville, et là, la muraille tomba sur vingt-sept mille des hommes qui étaient restés. Et Benhadad s’enfuit, et entra dans la ville, dans une chambre intérieure. (20:30) 31 ¶ Et ses serviteurs lui dirent : Voici, maintenant nous avons appris que les rois de la maison d’Israël sont des rois miséricordieux : laisse-nous, je te prie, mettre une toile de bure sur nos flancs, et des cordes à nos têtes, et sortir vers le roi d’Israël : peut-être sauvera-t-il ta vie. (20:31) 32 Alors ils ceignirent une toile de bure sur leurs flancs et mirent des cordes autour de leurs têtes, et vinrent vers le roi d’Israël, et dirent : Ton serviteur Benhadad dit : Je t’en prie, laisse-moi vivre. Et il dit : Est-il encore en vie ? Il est mon frère. (20:32) 33 Et les hommes observèrent diligemment pour voir ce qui viendrait de lui, et ils se hâtèrent de le prendre au mot, et ils dirent : Ton frère Benhadad. Puis il dit : Allez, et amenez-le. Et Benhadad sortit vers lui, et il le fit monter sur le chariot. (20:33) 34 Et Benhadad lui dit : Les villes que mon père avait prises à ton père, je les rendrai et tu te feras des rues dans Damas, comme mon père avait fait dans Samarie. Puis Achab, dit, je te renverrai avec cette alliance. Ainsi il fit une alliance avec lui, et le renvoya. (20:34) 35 Et un certain homme d’entre les fils des prophètes dit à son voisin, suivant la parole du SEIGNEUR : Frappe-moi, je te prie. Et l’homme refusa de le frapper. (20:35) 36 Alors il lui dit : Parce que tu n’as pas obéi à la voix du SEIGNEUR, voici, aussitôt que tu seras parti de ma présence, un lion te tuera. Et aussitôt qu’il partit de sa présence, un lion le trouva et le tua. (20:36) 37 Puis il trouva un autre homme, et dit : Frappe-moi, je te prie. Et l’homme le frappa, si bien qu’en le frappant il le blessa. (20:37) 38 Alors le prophète partit, et attendit le roi le long du chemin, et se déguisa avec de la poussière sur son visage. (20:38) 39 Et comme le roi passait, il cria vers le roi, et dit : Ton serviteur était allé au milieu de la bataille : et voici, un homme s’écarta, et m’amena un homme et m’a dit : Garde cet homme : s’il vient à manquer, alors ta vie remplacera sa vie, ou bien tu paieras un talent d’argent. (20:39) 40 Et comme ton serviteur était occupé çà et là, l’homme a disparu. Et le roi d’Israël lui dit : Ainsi sera ton jugement : toi-même l’a décidé. (20:40) 41 Et il se hâta de retirer la poussière de son visage, et le roi d’Israël discerna qu’il était d’entre les prophètes. (20:41) 42 Et il lui dit : Ainsi dit le SEIGNEUR : Parce que tu as laissé partir de ta main un homme que j’avais assigné à la destruction, ta vie donc remplacera sa vie et ton peuple son peuple. (20:42) 43 Et le roi d’Israël alla en sa maison, accablé et mécontent : et il vint à Samarie. (20:43) 1 Rois
20:1-43