La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction selon la Vulgate dite Bible de Gustave Doré, édition de 1866, libre de droits.

n°28 / Osée 13 :

Péchés d’Israël. Bienfaits qu’il a reçus de Dieu dans le désert. Sa perte ne vient que de lui-même. Sa délivrance arrivera un jour.
1A la parole d’Éphraïm la frayeur s’est emparée d’Israël ; il a péché jusqu’à adorer Baal, et il s’est donné la mort.2Ils ont ensuite ajouté péché sur péché ; ils ont employé leur argent à couler des statues semblables aux idoles des nations, ouvrage d’un artisan ; et ils disent : O hommes qui adorez les veaux d’or, venez sacrifier à nos nouveaux dieux.3C’est pourquoi ils seront dissipés comme le nuage du matin, comme la rosée qui s’évanouit dès l’aurore, comme la poussière emportée de l’aire par un tourbillon, et comme la fumée qui s’échappe du foyer.4Moi je suis le Seigneur votre Dieu, qui vous ai tirés de la terre d’Égypte. Vous n’aurez pas un autre Dieu que moi, et nul autre n’a été votre Sauveur.5Je vous ai connus dans le désert, dans une terre aride.6Ils se sont remplis et rassasiés à proportion de la fertilité de leurs pâturages ; et après cela ils ont élevé leur cœur, et ils m’ont oublié.7Et moi je serai pour eux comme une lionne ; je les attendrai comme un léopard sur le chemin de l’Assyrie.8Je fondrai sur eux comme une ourse à qui l’on a ravi ses petits, et, déchirant l’enveloppe de leur cœur, je les dévorerai comme un lion, et les animaux féroces les mettront en pièces.9Ta perte vient de toi, ô Israël ; tu ne peux attendre de secours que de moi seul.10Où est ton roi ? Qu’il te sauve maintenant avec toutes tes villes ; où sont tes juges, au sujet desquels tu as dit : Donnez-moi un roi et des princes ?11Je t’ai donné un roi dans ma fureur, je te l’ôterai dans mon indignation.12Toutes les iniquités d’Éphraïm sont comme liées en faisceau ; son péché est en réserve.13Éphraïm sera comme une femme surprise par les douleurs de l’enfantement. Il est maintenant comme un enfant privé de raison : un jour il ne subsistera pas au milieu du carnage de ses fils.14Je les délivrerai de la puissance de la mort, je les rachèterai de la mort. O mort, un jour je serai ta mort ; ô enfer, je serai ta ruine. Maintenant je ne vois rien qui me console dans ma douleur,15Parce que l’enfer séparera les frères les uns daveces autres. Le Seigneur fera venir un vent brûlant qui s’élèvera du désert, dessèchera les ruisseaux d’Éphraïm, et enera tarir la source. Il lui ravira son trésor, tous ses vases les plus précieux.