La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction selon la Vulgate dite Bible de Gustave Doré, édition de 1866, libre de droits.

n°16 / Néhémie ou Livre II d’Esdras 8 :

On lit la loi de Dieu devant tout le peuple. Il solennise avec grande piété la fête des Tabernacles.
1Le septième mois était venu, et les enfants d’Israël étaient dans leurs villes. Tout le peuple s’assembla comme un seul homme, dans la place située devant la porte des Eaux. Et ils dirent à Esdras, docteur de la loi, d’apporter le livre de la loi de Moïse, que le Seigneur avait prescrite à Israël.2Esdras, prêtre, apporta donc la loi devant l’assemblée des hommes et des femmes, et de tous ceux qui pouvaient l’entendre, le premier jour du septième mois.3Et il lut dans ce livre distinctement, au milieu de la place qui était devant la porte des Eaux, depuis le matin jusqu’à midi, en présence des hommes, des femmes, et de ceux qui étaient capables de l’entendre ; et tout le peuple avait les oreilles attentives à la lecture de ce livre.4Esdras, docteur de la loi, se tint debout sur un marchepied de bois qu’il avait fait pour parler au peuple. Mathathias, Séméia, Ania, Uria, Helcia et Maasia, étaient à sa droite ; Phadaïa, Misaël, Melchia, Hasum, Hasbadana, Zacharie et Mosollam, étaient à sa gauche.5Esdras ouvrit le livre devant tout le peuple ; car il était élevé au-dessus de tous ; et après qu’il l’eut ouvert, tout le peuple se tint debout.6Et Esdras bénit le Seigneur, le grand Dieu ; et tout le peuple, levant les mains, répondit : Amen, amen. Et, s’étant prosternés en terre, ils adorèrent Dieu.7Cependant Josué, Bani, Sèrèbia, Jamin, Accub, Septhaï, Odia, Maasia, Célita, Azarias, Jozabed, Hanan, Phalaïa, lévites, faisaient faire silence au peuple, qui était debout, chacun à sa place, afin qu’il écoutât la loi.8Et ils lurent dans le livre de la loi de Dieu distinctement et d’une manière fort intelligible, et le peuple entendit ce qu’on lisait.9Or Néhémie, qui avait la dignité d’athersatha, Esdras, prêtre et docteur de la loi, et les lévites, qui interprétaient la loi à tout le peuple, leur dirent : Ce jour est un jour saint et consacré au Seigneur notre Dieu ; ne vous attristez point, et ne pleurez point. Car tout le peuple, entendant les paroles de la loi, fondait en larmes.10Et il leur dit : Allez, mangez des viandes et buvez du vin et faites-en part à ceux qui n’ont rien apprêté pour eux, parce que ce jour est consacré au Seigneur ; ne vous attristez point, car la loi du Seigneur est notre force.11Or les lévites imposaient silence à tout le peuple, en disant : Taisez-vous, et ne vous affligez point, parce que ce jour est saint.12Tout le peuple alla donc manger et boire, et envoya de ce qu’il avait à ceux qui n’en avaient point, et fit grande réjouissance, parce qu’il avait compris les paroles qu’Esdras lui avait enseignées.13Le lendemain, les chefs de familles de tout le peuple, les prêtres et les lévites vinrent trouver Esdras, docteur de la loi, afin qu’il expliquât les paroles de la loi.14Et ils trouvèrent écrit dans la loi que le Seigneur avait ordonné, par le ministère de Moïse, que les enfants d’Israël habiteraient sous des tentes durant la fête solennelle du septième mois,15Et qu’ils feraient publier cela dans toutes les villes et à Jérusalem, en disant au peuple : Allez sur les montagnes, apportez des branches d’olivier et des plus beaux arbres, des branches de myrte, de palmier, et des arbres les plus touffus, pour en faire des tentes de branchages, selon qu’il est écrit.16Tout le peuple alla et en apporta, et ils se firent des tentes, chacun sur le haut de sa maison, dans son vestibule, dans le parvis de la maison de Dieu, sur la place de la Porte des Eaux, et sur la place de la Porte d’Éphraïm ;17Et toute l’assemblée de ceux qui étaient revenus de captivité se fit des tentes, et ils habitèrent sous ces tentes. Les enfants d’Israël n’avaient point célébré ainsi cette fête depuis le temps de Josué, fils de Nun, jusqu’à ce jour ; et il y eut une très-grande réjouissance.18Or Esdras lut dans le livre de la loi de Dieu chaque jour de la fête, depuis le premier jusqu’au dernier ; cette solennité dura sept jours, et le huitième jour, ils firent l’assemblée du peuple selon la coutume.