La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


123
Traduction selon la Vulgate dite Bible de Gustave Doré, édition de 1866, libre de droits.

n°29 / Joël 1 :

Prédiction de la dévastation totale de la Judée par les sauterelles.
1Parole du Seigneur adressée à Joël, fils de Phatuel :2Vieillards, écoutez ; habitants de la terre, prêtez l’oreille. Est-il jamais rien arrivé de semblable en vos jours, ou du temps de vos pères ?3Racontez-le à vos enfants ; qu’ils le disent eux-mêmes à leurs fils, et leurs fils à une autre génération.4La sauterelle a dévoré les restes de la chenille ; le ver, les restes de la sauterelle, et la nielle, les restes du ver.5Réveillez-vous, hommes enivrés ; pleurez, et poussez des hurlements, vous tous qui mettez vos délices à boire le vin, car il vous sera ôté de la bouche.6Une nation forte, innombrable, vient fondre sur ma terre. Ses dents sont comme les dents d’un lion, comme les dents molaires d’un lion féroce.7Elle réduira ma ville en un désert, arrachera l’écorce de mes figuiers, les dépouillera de leurs figues, les jettera à terre, et leurs rameaux seront desséchés.8Lamente-toi comme une jeune femme qui se revêt d’un cilice pour pleurer l’époux de sa jeunesse.9Les sacrifices et les oblations ont cessé dans la maison du Seigneur. Les prêtres, ministres du Seigneur, sont dans le deuil.10La campagne est dévastée, la terre est dans les larmes ; parce que le blé est détruit, le vin est tari, et l’huile est épuisée.11Les laboureurs sont confus, les vignerons poussent des cris lamentables ; il n’y a plus ni froment ni orge, la moisson des campagnes est perdue.12La vigne est flétrie, les figuiers languissent, les grenadiers, les palmiers, les pommiers et tous les arbres des champs sont desséchés. Il n’y a plus de joie pour les enfants des hommes.13Prêtres, couvrez-vous de sacs, et pleurez ; poussez des cris lamentables, ministres de l’autel ; entrez dans le temple, passez-y la nuit couverts de cilices, ministres de mon Dieu, parce que les sacrifices et les libations ont cessé dans la maison de votre Dieu.14Ordonnez un jeûne public, convoquez l’assemblée, faites venir les vieillards et tous les habitants de la contrée dans la maison de votre Dieu, et criez vers le Seigneur.15O jour malheureux ! le jour du Seigneur est proche, il viendra comme une dévastation envoyée par le Tout-Puissant.16N’avons-nous pas vu périr sous nos yeux tout ce qui nous fait vivre ? La joie et l’allégresse ne sont-elles pas bannies de la maison de notre Dieu ?17Les bêtes de somme périssent de faim dans leurs étables ; les greniers sont détruits et les magasins ruinés, parce que tout le froment est perdu.18Pourquoi les animaux se plaignent-ils ? Pourquoi les bœufs font-ils retentir leurs mugissements, sinon parce qu’il n’y a plus pour eux de pâturages ? Les troupeaux de brebis périssent également.19Seigneur, je pousserai mes cris vers vous ; car le feu a dévoré ce qu’il y avait de plus beau dans les prairies, la flamme a brûlé tous les arbres de la contrée.20Les animaux de la campagne lèvent la tête vers vous, comme la terre altérée qui demande la pluie, parce que les sources des eaux ont été desséchées, et que le feu a dévoré les pâturages du désert.