La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction selon la Vulgate dite Bible de Gustave Doré, édition de 1866, libre de droits.

n°12 / Les Rois Livre IV 1 :

Ochozias envoie consulter Béelzebub. Élie lui fait dire qu’il a tort de consulter d’autre Dieu que celui d’Israël, et qu’il mourra.
1Après la mort d’Achab, Moab se révolta contre Israël.2Ochozias étant tombé par la fenêtre d’une chambre haute de Samarie, fut gravement malade ; il envoya de ses gens, et leur dit : Allez, consultez Béelzebub, dieu d’Accaron, si je puis relever de cette maladie.3En même temps un ange du Seigneur parla à Élie de Thesbé, et lui dit : Allez à la rencontre des gens du roi de Samarie, et vous leur direz : N’y a-t-il pas de Dieu en Israël, que vous alliez consulter Béelzebub, dieu d’Accaron ?4C’est pourquoi voici ce que dit le Seigneur : Vous ne vous relèverez point du lit où vous êtes, mais vous mourrez. Et Élie se retira.5Les envoyés d’Ochozias étant revenus, il leur dit : Pourquoi êtes-vous revenus ?6Ils lui répondirent : Un homme est venu au-devant de nous, et nous a dit : Allez, retournez vers le roi qui vous a envoyés, et vous lui direz : Voici ce que dit le Seigneur : N’y a-t-il point de Dieu en Israël, que vous envoyiez consulter Béelzebub, dieu d’Accaron ? C’est pourquoi vous ne vous relèverez point du lit où vous êtes, mais vous mourrez.7Le roi leur dit : Quelle est la figure et l’habit de cet homme qui est venu au-devant de vous et vous a dit ces paroles ?8Ils répondirent : C’est un homme couvert de poil et ceint d’une ceinture de cuir. C’est Élie de Thesbé, leur dit-il.9Et il envoya un capitaine de cinquante hommes et les cinquante soldats placés sous ses ordres. Ce capitaine monta vers Élie, assis sur le haut d’une montagne, et lui dit : Homme de Dieu, le roi vous commande de descendre.10Élie répondit : Si je suis homme de Dieu, que le feu descende du ciel et vous dévore, vous et vos cinquante hommes. Aussitôt le feu du ciel descendit et dévora le capitaine et les cinquante hommes qui étaient sous ses ordres.11Ochozias envoya un autre capitaine avec ses cinquante soldats, qui dit à Élie : Homme de Dieu, le roi dit : Hâtez-vous de descendre.12Élie répondit : Si je suis homme de Dieu, que le feu du ciel descende et vous dévore avec vos cinquante hommes. Et aussitôt le feu du ciel descendit et dévora le capitaine et les cinquante hommes qui étaient avec lui.13Ochozias envoya un troisième capitaine avec ses cinquante hommes avec lui. Ce capitaine étant venu devant Élie, se mit à genoux et lui fit cette prière : Homme de Dieu, sauvez-moi la vie, et sauvez-la aussi à vos serviteurs qui sont avec moi.14Le feu est déjà descendu du ciel, et a dévoré les deux premiers capitaines et les cinquante hommes que commandait chacun d’eux ; mais, je vous en supplie, ayez compassion de moi.15En même temps l’ange du Seigneur parla à Élie, et lui dit : Descendez avec lui, ne craignez point. Élie se leva donc et descendit avec lui vers le roi,16Auquel il parla en ces termes : Voici ce que dit le Seigneur : Parce que vous avez envoyé consulter Béelzebub, dieu d’Accaron, comme s’il n’y avait pas de Dieu en Israël que vous pussiez consulter, vous ne vous relèverez point du lit sur lequel vous êtes couché, mais vous mourrez.17Ochozias mourut donc, selon la parole que le Seigneur avait dite par Élie ; et Joram, son frère, régna à sa place, la seconde année de Joram, fils de Josaphat, roi de Juda ; car Ochozias n’avait point de fils.18Le reste des actes d’Ochozias est écrit au livre des Annales des rois d’Israël.