La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction revue par Jean-Frédéric Ostervald, édition de 1823, libre de droits.

n°41 / Évangile de notre Seigneur Jésus-Christ selon Saint Marc. 3 :

1Jésus entra une autre fois dans la synagogue, et il y avait là un homme qui avait une main sèche.2Et ils l’observaient, pour voir s’il le guérirait au jour du sabbat, afin de pouvoir l’accuser.3Alors il dit à l’homme qui avait la main sèche : Lève-toi et tiens-toi là au milieu.4Puis il leur dit : Est-il permis de faire du bien dans les jours de sabbat, ou de faire du mal ? de sauver une personne ou de la laisser périr ? Et ils se turent5Alors les regardant tous avec indignation, et étant affligé de l’endurcissement de leur cœur, il dit à cet homme : Étends ta main. Et il l’étendit, et sa main devint saine comme l’autre.6Alors les Pharisiens, étant sortis, tinrent d’abord conseil avec les Hérodiens contre lui, pour le faire périr.7Alors Jésus se retira avec ses disciples vers la mer, et une grande multitude de peuple le suivait de la Galilée, de la Judée,8De Jérusalem, de l’Idumée et de delà le Jourdain. Et ceux des environs de Tyr et de Sidon, ayant entendu parler des grandes choses qu’il faisait, vinrent à lui en grand nombre.9Et il dit à ses disciples qu’il y eût une petite barque prête auprès de lui, à cause de la multitude, de peur qu’elle ne le pressât trop.10Car il en avait guéri plusieurs, de sorte que tous ceux qui étaient affligés de quelque mal, se jetaient sur lui pour le toucher.11Et quand les esprits immondes le voyaient, ils se prosternaient devant lui, et s’écriaient : Tu es le Fils de Dieu !12Mais il leur défendait, avec menace, de le faire connaître.13Il monta ensuite sur une montagne, et appela ceux qu’il jugea à propos, et ils vinrent à lui.14Et il en établit douze pour être avec lui, pour les envoyer prêcher,15Et pour avoir la puissance de guérir les malades et de chasser les démons.16Le premier fut Simon, à qui il donna le nom de Pierre ;17Puis Jacques fils de Zébédée, et Jean frère de Jacques, auxquels il donna le nom de Boanerges, c’est-à-dire enfans du tonnerre ;18Et André, Philippe, Barthélemi, Matthieu, Thomas, Jacques fils d’Alphée, Thaddée, Simon le Cananite,19Et Judas Iscariot, qui fut celui qui le trahit.20Puis ils retournèrent à la maison ; et une multitude s’y assembla encore, de sorte qu’ils ne pouvaient pas même prendre leur repas.21Et quand ses parents eurent appris cela, ils sortirent pour le prendre ; car on disait qu’il tombait en défaillance.22Et les Scribes, qui étaient descendus de Jérusalem, disaient : Il est possédé de Béelzébul, et il chasse les démons par le prince des démons.23Mais Jésus, les ayant appelés, leur dit par des similitudes : Comment Satan peut-il chasser Satan ?24Car si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume-là ne saurait subsister ;25Et si une maison est divisée contre elle-même, cette maison-là ne saurait subsister ;26De même, si Satan s’élève contre lui-même et est divisé, il ne peut subsister ; mais il est près de sa fin.27Personne ne peut entrer dans la maison d’un homme fort et piller son bien, s’il n’a auparavant lié cet homme fort ; et alors il pillera sa maison.28Je vous dis en vérité, que toutes sortes de péchés seront pardonnés aux enfans des hommes, et toutes sortes de blasphèmes par lesquels ils auront blasphémé ;29Mais quiconque aura blasphémé contre le Saint-Esprit, il n’en obtiendra jamais le pardon ; mais il sera sujet à une condamnation éternelle.30Jésus parla ainsi, parce qu’ils disaient : Il est possédé d’un esprit immonde.31Ses frères et sa mère arrivèrent donc, et se tenant dehors, ils l’envoyèrent appeler ; et la multitude était assise autour de lui.32Et on lui dit : Voilà, ta mère et tes frères sont là dehors, qui te demandent.33Mais il répondit : Qui est ma mère, ou qui sont mes frères ?34Et jetant les yeux sur ceux qui étaient autour de lui, il dit : Voici ma mère et mes frères.35Car quiconque fera la volonté de Dieu, celui-là est mon frère, et ma sœur et ma mère.