La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction revue par Jean-Frédéric Ostervald, édition de 1823, libre de droits.

n°41 / Évangile de notre Seigneur Jésus-Christ selon Saint Marc. 2 :

1Quelques jours après, Jésus revint à Capharnaüm, et on ouït dire qu’il était dans la maison.2Et aussitôt tant de gens s’y assemblèrent, que l’espace qui était devant la porte ne les pouvait contenir ; et il leur annonçait la parole de Dieu.3Alors il vint à lui des gens qui lui présentèrent un paralytique, porté par quatre hommes.4Mais ne pouvant approcher de lui à cause de la foule, ils découvrirent le toit de la maison où il était, et l’ayant percé, ils descendirent le lit où le paralytique était couché.5Alors Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : Mon fils, tes péchés te sont pardonnés.6Et quelques Scribes, qui étaient là assis, raisonnaient ainsi en eux-mêmes :7Pourquoi cet homme prononce-t-il ainsi des blasphèmes ? Qui peut pardonner les péchés que Dieu seul ?8Et Jésus, ayant connu d’abord, par son esprit, qu’ils raisonnaient ainsi en eux-mêmes, leur dit : Pourquoi avez-vous ces pensées dans vos cœurs ?9Lequel est le plus aisé, de dire à ce paralytique : Tes péchés te sont pardonnés, ou de lui dire : Lève-toi, et emporte ton lit, et marche ?10Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre l’autorité de pardonner les péchés, il dit au paralytique :11Je te dis : Lève-toi, et emporte ton lit, et t’en va en ta maison.12Et aussitôt il se leva, et s’étant chargé de son lit, il sortit, en la présence de tout le monde, de sorte qu’ils furent tous dans l’étonnement, et qu’ils glorifièrent Dieu, disant : Nous ne vîmes jamais rien de pareil.13Alors Jésus retourna du côté de la mer ; et tout le peuple venait à lui, et il les enseignait.14Et en passant, il vit Lévi, fils d’Alphée, assis au bureau des impôts ; et il lui dit : Suis-moi. Et lui, s’étant levé, le suivit.15Jésus étant à table dans la maison de cet homme, plusieurs péagers et gens de mauvaise vie se mirent aussi à table avec Jésus et ses disciples ; car il y en avait beaucoup qui l’avaient suivi.16Et les Scribes et les Pharisiens, voyant qu’il mangeait avec des péagers et des gens de mauvaise vie, disaient à ses disciples : Pourquoi votre Maître mange-t-il et boit-il avec les péagers et les gens de mauvaise vie ?17Et Jésus, ayant ouï cela, leur dit : Ce ne sont pas ceux qui sont en santé qui ont besoin de médecin, mais ce sont ceux qui se portent mal ; je suis venu appeler à la repentance non les justes, mais les pécheurs.18Or, les disciples de Jean et des Pharisiens jeûnaient souvent ; et ils vinrent à Jésus et lui dirent : D’où vient que les disciples de Jean et des Pharisiens jeûnent, et que tes disciples ne jeûnent point ?19Et Jésus leur dit : Les amis de l’époux peuvent-ils jeûner pendant que l’époux est avec eux ? Tout le temps qu’ils ont l’époux avec eux, ils ne peuvent jeûner.20Mais les jours viendront que l’époux leur sera ôté, et alors ils jeûneront.21Personne ne coud une pièce de drap neuf à un vieux habit ; autrement la pièce de drap neuf, qui aurait été mise, emporterait une pièce du vieux drap et la déchirure en serait pire.22De même, personne ne met le vin nouveau dans de vieux vaisseaux ; autrement le vin nouveau rompt les vaisseaux, et le vin se répand, et les vaisseaux se perdent ; mais le vin nouveau doit être mis dans des vaisseaux neufs.23Et il arriva, comme il passait par les blés un jour de sabbat, que ses disciples, en marchant, se mirent à arracher des épis.24Et les Pharisiens lui dirent : Regarde, pourquoi font-ils ce qui n’est pas permis dans les jours de sabbat ?25Mais il leur dit : N’avez-vous jamais lu ce que fit David, quand il fut dans la nécessité et qu’il eut faim, lui et ceux qui étaient avec lui ?26Comment il entra dans la maison de Dieu, du temps d’Abiathar, souverain sacrificateur, et mangea les pains de proposition, qu’il n’était permis de manger qu’aux sacrificateurs, et en donna même à ceux qui étaient avec lui ?27Puis il leur dit : Le sabbat a été fait pour l’homme, et non pas l’homme pour le sabbat.28Ainsi le Fils de l’homme est maître même du sabbat.