La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction revue par Jean-Frédéric Ostervald, édition de 1823, libre de droits.

n°1 / La Genèse. Premier livre de Moïse. 41 :

1Mais au bout de deux ans entiers, Pharaon songea, et il lui semblait qu’il était près du fleuve.2Et voici, sept jeunes vaches, belles à voir, grasses et en embonpoint, montaient hors du fleuve et paissaient dans les marécages.3Et voici, sept autres jeunes vaches, laides à voir et maigres, montaient hors du fleuve après les autres jeunes vaches sur le bord du fleuve.4Et les jeunes vaches, laides à voir et maigres, mangèrent les sept jeunes vaches, belles à voir et grasses. Alors Pharaon s’éveilla.5Et il se rendormit, et songea pour la seconde fois. Et il lui semblait que sept épis, bien nourris et beaux, sortaient d’un même tuyau.6Ensuite il lui semblait que sept autres épis, minces et flétris par le vent d’Orient, germaient après ceux-là.7Et les épis minces engloutirent les sept épis bien nourris et pleins de grains. El Pharaon s’éveilla. Et voilà le songe.8Et sur le matin son esprit fut effrayé, et il envoya appeler tous les magiciens et tous les sages d’Egypte, et leur récita ses songes ; mais il n’y avait personne qui les lui interprétât.9Alors le grand échanson parla à Pharaon, disant : Je me souviens aujourd’hui de mes fautes ;10Lorsque Pharaon se mit en colère contre ses serviteurs, et nous fit mettre, le grand panetier et moi, en prison, dans la maison du prévôt de l’hôtel ;11Alors nous fîmes, lui et moi, un songe, en une même nuit, chacun songeant ce qui lui est arrivé, selon l’interprétation qui nous fut donnée de nos songes.12Or, il y avait là avec nous un jeune homme hébreu, serviteur du prévôt de l’hôtel ; et nous lui récitâmes nos songes, et il nous les interpréta, donnant à chacun l’interprétation qui convenait à son songe.13Et la chose est arrivée comme il nous l’avait interprétée ; car le roi me rétablit en mon premier état, et fit pendre l’autre.14Alors Pharaon envoya appeler Joseph, et on le fit sortir en hâte de la prison, on le rasa, et on lui fit changer de vêtemens ; ensuite il vint vers Pharaon.15Et Pharaon dit à Joseph : J’ai fait un songe, et il n’y a personne qui l’interprète. Or, j’ai appris pie tu sais très-bien interpréter les songes.16Et Joseph répondit à Pharaon, disant : Ce sera Dieu, et non pas moi, qui répondra touchant ce qui concerne la prospérité de Pharaon.17Et Pharaon dit à Joseph : Comme je songeais, il me semblait que j’étais sur le bord du fleuve.18Et voici, sept jeunes vaches grasses, et en embonpoint, et fort belles, sortaient du fleuve, et paissaient dans les marécages.19Et voici, sept autres jeunes vaches montaient après celles-là, chétives, si laides, et si maigres, que je n’en ai jamais vu de semblables en laideur dans tout le pays d’Egypte.20Mais les jeunes vaches maigres et laides dévorèrent les sept premières jeunes vaches grasses,21Qui entrèrent dans leur ventre, sans qu’on connût qu’elles y fussent entrées ; car elles étaient aussi laides à voir qu’au commencement. Alors je me réveillai.22Je vis aussi en songeant, et il me semblait que sept épis sortaient d’un même tuyau, pleins de grains et beaux.23Puis, voici sept épis petits, minces et flétris par le vent d’Orient, qui germèrent après.24Mais les épis minces engloutirent les sept beaux épis. Et j’ai dit ces songes aux magiciens ; mais aucun ne me les a expliqués.25Et Joseph répondit à Pharaon : Ce qu’a songé Pharaon n’est qu’une même chose ; Dieu a déclaré à Pharaon ce qu’il s’en va faire.26Les sept belles jeunes vaches sont sept ans ; et les sept beaux épis sont sept ans ; c’est un même songe.27Et les sept jeunes vaches maigres et laides, qui montaient après celles-là, sont sept ans, et les sept épis vides et flétris par le vent d’Orient, seront sept ans de famine.28C’est ce que j’ai dit à Pharaon, savoir, que Dieu a fait voir à Pharaon ce qu’il s’en va faire.29Voici, sept ans viennent, auxquels il y aura une grande abondance dans tout le pays d’Egypte.30Et ces années-là seront suivies de sept ans de famine. Alors on oubliera toute l’abondance précédente au pays d’Egypte, et la famine consumera le pays.31Et on ne reconnaîtra plus la première abondance du pays, à cause de la famine qui viendra après ; car elle sera très-grande.32Et quant à ce que le songe a été réitéré à Pharaon pour la seconde fois, c’est que la chose est arrêtée de Dieu, et que Dieu l’accomplira bientôt.33Or, maintenant que Pharaon choisisse un homme entendu et sage, et qu’il l’établisse sur le pays d’Egypte.34Que Pharaon aussi fasse ceci : Qu’il établisse des commissaires sur le pays, et qu’il prenne la cinquième partie du revenu du pays d’Egypte, durant les sept années d’abondance.35Et qu’on amasse tous les vivres de ces bonnes années qui viendront, et que le blé qu’on amassera, demeure sous la puissance de Pharaon, pour nourriture dans les villes, et qu’on le garde.36Et ces vivres-là seront pour la provision du pays durant les sept années de famine qui seront au pays d’Egypte, afin que le pays ne soit pas consumé par la famine.37Et la chose plut à Pharaon, et à tous ses serviteurs.38Et Pharaon dit à ses serviteurs : Pourrions-nous trouver un homme semblable à celui-ci, qui eût l’esprit de Dieu ?39Et Pharaon dit à Joseph : Puisque Dieu t’a fait connaître toutes ces choses, il n’y a personne qui soit si entendu, ni si sage que toi.40Tu seras sur ma maison, et tout mon peuple te baisera la bouche. Je serai seulement plus grand que toi, quant au trône.41Pharaon dit encore à Joseph : Regarde, je t’ai établi sur tout le pays d’Egypte.42Alors Pharaon ôta son anneau de sa main, et le mit en celle de Joseph, et il le fit revêtir d’habits de fin lin, et il lui mit un collier d’or au cou.43Et il le fit monter sur un char, qui était le second après le sien ; et on criait devant lui : Qu’on s’agenouille. Et il l’établit sur tout le pays d’Egypte.44Et Pharaon dit à Joseph : Je suis Pharaon ; mais sans toi nul ne lèvera la main ni le pied dans tout le pays d’Egypte.45Et Pharaon appela le nom de Joseph, Tsaphenath-Pahanéah, et il lui donna pour femme Asçenath, fille de Potiphérah, gouverneur d’On. Et Joseph alla visiter le pays d’Egypte.46Or, Joseph était âgé de trente ans, quand il se présenta devant Pharaon, roi d’Egypte. Etant sorti de devant Pharaon, il passa par tout le pays d’Egypte.47Et la terre rapporta très-abondamment durant les sept années de fertilité.48Et Joseph amassa tous les vivres de ces années, qui furent au pays d’Egypte, et il resserra les vivres dans les villes ; savoir, en chaque ville les vivres du territoire d’alentour.49Joseph donc amassa une grande quantité de blé, comme le sable de la mer, tellement qu’on cessa de le mesurer, parce qu’il était sans nombre.50Et avant que la première année de la famine vînt, il naquit deux enfans à Joseph, qu’Asçenath, fille de Potiphérah, gouverneur d’On, lui enfanta.51Et Joseph nomma le premier-né, Manassé ; car Dieu, dit-il, m’a fait oublier tous mes travaux, et toute la maison de mon père.52Et il nomma le second Ephraïm ; car Dieu, dit-il, m’a fait fructifier au pays de mon affliction.53Alors finirent les sept années de l’abondance qui avait été au pays d’Egypte.54Et les sept années de la famine commencèrent, comme Joseph l’avait prédit. Et la famine fut dans tout le pays ; mais il y avait du pain dans tout le pays d’Egypte.55Ensuite tout le pays d’Egypte fut affamé ; et le peuple cria à Pharaon pour avoir du pain. Et Pharaon répondit à tous les Egyptiens : Allez à Joseph, et faites ce qu’il vous dira.56La famine donc étant dans tout le pays, Joseph ouvrit tous les greniers qui étaient chez les Egyptiens, et il leur distribua du blé. Et la famine augmenta au pays d’Egypte.57On venait aussi de tout pays en Egypte vers Joseph, pour acheter du blé ; car la famine était fort grande par toute la terre.