La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction revue par Jean-Frédéric Ostervald, édition de 1823, libre de droits.

n°1 / La Genèse. Premier livre de Moïse. 22 :

1Il arriva après ces choses que Dieu éprouva Abraham, et lui dit : Abraham ; et il répondit : Me voici.2Dieu lui dit encore : Prends maintenant ton fils, ton unique, celui que tu aimes, savoir, Isaac, et va-t’en au pays de Morija, pour l’offrir là en holocauste, sur une des montagnes que je te dirai.3Abraham donc s’étant levé de bon matin, bâta son âne, et prit deux de ses serviteurs avec lui, et Isaac son fils. Et ayant fendu le bois pour l’holocauste, il se mit en chemin et s en alla au lieu que Dieu lui avait dit.4Au troisième jour, Abraham levant ses yeux, vit le lieu de loin.5Et il dit à ses serviteurs : Demeurez ici avec l’âne. Nous marcherons, l’enfant et moi, jusques-là, et nous adorerons l’Eternel ; ensuite nous reviendrons à vous.6Et Abraham prit le bois de l’holocauste, et le mit sur Isaac son fils, et prit le feu en sa main, et un couteau ; et ils s’en allèrent tous deux ensemble.7Alors Isaac parla à Abraham son père, et dit : Mon père. Abraham répondit : Me voici, mon fils. Et il dit : Voici le feu et le bois ; mais où est la bête pour l’holocauste ?8Et Abraham répondit : Mon fils, Dieu se pourvoira lui-même de la bête pour l’holocauste. Et ils marchaient tous deux ensemble.9Et étant venus au lieu que Dieu lui avait dit, Abraham bâtit là un autel, et rangea le bois, et il lia Isaac son fils, et le mit sur le bois qu’il avait dressé sur l’autel.10Puis Abraham avançant sa main, prit le couteau pour égorger son fils.11Mais l’ange de l’Eternel lui cria des cieux, disant : Abraham, Abraham. Et il répondit : Me voici.12Et il lui dit : Ne mets pas ta main sur l’enfant, et ne lui fais point de mal. Car maintenant j’ai connu que tu crains Dieu, puisque tu n’as point épargné ton fils, ton unique, pour moi.13Et Abraham levant ses yeux, regarda, et voici derrière lui un bélier, qui était retenu à un buisson par les cornes. Alors Abraham alla prendre le bélier, et l’offrit en holocauste à la place de son fils.14Et Abraham appela ce lieu-là, l’Eternel y pourvoira. C’est pourquoi, on dit aujourd’hui : Il y sera pourvu sur la montagne de l’Eternel.15Et l’ange de l’Eternel cria des cieux à Abraham pour la seconde fois,16Disant : J’ai juré par moi-même, dit l’Eternel : Parce que tu as fait cela, et que tu n’as point épargné ton fils, ton unique ;17Certainement, je te bénirai, et je multiplierai très-abondamment ta postérité, comme les étoiles des cieux, et comme le sable qui est sur le bord de la mer ; et ta postérité possédera la porte de ses ennemis.18Et toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité, parce que tu as obéi à ma voix.19Ainsi Abraham retourna vers ses serviteurs ; et ils se levèrent et s’en allèrent ensemble en Béer-sçébah ; car Abraham habitait en Béer-sçébah.20Or, après ces choses-là, quelqu’un vint rapporter à Abraham, disant : Voici, Milca a aussi enfanté des enfans à Nacor ton frère ;21Savoir, Huts son premier-né, Buz son frère, et Kémuel, père d’Aram ;22Et Késed, Hazo, Pildas, Jidlaph, et Béthuël.23Et Béthuël a engendré Rébecca. Milca enfanta ces huit à Nacor, frère d’Abraham.24Et sa concubine, nommée Réuma, enfanta aussi Tébah, Gaham, Tahas et Mahaca.