La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction revue par Jean-Frédéric Ostervald, édition de 1823, libre de droits.

n°1 / La Genèse. Premier livre de Moïse. 15 :

1Après ces choses, la parole de l’Eternel fut adressée à Abram, dans une vision, disant : Abram, ne crains point ; je suis ton bouclier, et ta très-grande récompense.2Et Abram répondit : Seigneur Eternel, que me donneras-tu ? Je passe ma vie sans avoir d’enfans, et Dammésec Elihézer est l’intendant de ma maison.3Abram dit encore : Voici, tu ne m’as point donné d’enfans, et voilà, le serviteur qui est né dans ma maison, sera mon héritier.4Et voici, la parole de l’Eternel lui fut adressée, disant : Celui-ci ne sera point ton héritier ; mais celui qui sortira de tes entrailles, sera ton héritier.5Et après l’avoir mené dehors, il lui dit : Lève maintenant les yeux vers le ciel, et compte les étoiles, si tu les peux compter : c’est ainsi, lui dit-il, que sera ta postérité.6Et Abram crut à l’Eternel, et l’Eternel lui imputa cela à justice.7Il lui dit encore : Je suis l’Eternel, qui t’ai fait sortir d’Ur des Caldéens, afin de te donner ce pays pour le posséder.8Et il dit : Seigneur Eternel, à quoi connaîtrai-je que je le posséderai ?9Et il lui répondit : Prends une génisse de trois ans, et une chèvre de trois ans, et un bélier de trois ans, et une tourterelle, et un pigeon.10Il prit donc toutes ces choses, et les partagea par le milieu, et il mit chaque moitié vis-à-vis l’une de l’autre ; mais il ne partagea point les oiseaux.11Alors une volée d’oiseaux se jeta sur ces bêtes mortes ; mais Abram les chassa.12Et comme le soleil se couchait, Abram fut surpris d’un profond sommeil, et voici, il fut saisi d’une frayeur, causée par une grande obscurité qui tomba sur lui.13Et l’Eternel dit à Abram : Sache certainement, que ta postérité habitera comme étrangère dans un pays qui ne lui appartiendra point, et qu’elle y servira aux habitans du lieu, et qu’elle y sera affligée pendant quatre cents ans.14Mais aussi je jugerai la nation à laquelle tes descendans seront assujettis ; et ensuite ils sortiront avec de grands biens.15Et toi, tu t’en iras vers tes pères en paix, dans une bonne vieillesse, et tu seras enseveli.16Et en la quatrième génération, ils retourneront ici ; car l’iniquité des Amorrhéens n’est pas encore venue à son comble.17Et lorsque le soleil fut couché, il y eut une obscurité ténébreuse, et voici, un four fumant et un brandon de feu qui passa entre ces choses qui avaient été partagées.18En ce jour-là, l’Eternel traita alliance avec Abram, disant : J’ai donné ce pays à ta postérité, depuis le fleuve d’Egypte jusqu’au grand fleuve, c’est-à-dire le fleuve Euphrate ;19Les Kéniens, les Kéniziens, les Kadmoniens,20Les Héthiens, les Phéréziens, les Réphaïns,21Les Amorrhéens, les Cananéens, les Guirguasciens, et les Jébusiens.