La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


123 4
SO / Traduction par Louis Segond & Hugues Oltramare, édition de 1874, libre de droits.

Ph / Épître de saint Paul aux Philippiens 1 :

1Paul et Timothée, serviteurs de Jésus-Christ, à tous les saints en Jésus-Christ, qui sont à Philippes, ainsi qu’aux évêques et aux diacres :2que la grâce et la paix vous soient données par Dieu, notre Père, et par notre Seigneur Jésus-Christ.3Je ne cesse, dans toutes mes prières pour vous tous, de rendre grâces à mon Dieu de tous les bons souvenirs que j’ai conservés de vous,4lui adressant avec joie ma prière,5à cause de votre intérêt unanime pour l’avancement de l’évangile, depuis le premier jour jusqu’à présent.6Je m’assure que Celui qui a commencé en vous une œuvre excellente, en poursuivra l’achèvement jusqu’au jour de Jésus-Christ.7C’est une justice que je vous dois, de penser ainsi de vous tous, parce que je vous porte dans mon cœur, vous tous, qui, soit dans ma captivité, soit dans la défense et la confirmation de l’évangile, prenez un si vif intérêt à la grâce qui m’est accordée.8Dieu m’est témoin que je vous chéris tous avec la tendresse de Jésus-Christ :9ce que je lui demande, c’est que votre amour abonde de plus en plus en connaissance et en parfait jugement,10afin que, par une juste appréciation de ce qui vaut le mieux, vous soyez purs et parfaits pour le jour de Christ,11possédant pleinement, par Jésus-Christ, le fruit de justice, à la gloire et à la louange de Dieu.12Je désire que vous sachiez, mes frères, que ma position a même contribué aux progrès de l’évangile.13C’est une chose bien connue dans tout le prétoire et partout ailleurs, que c’est pour Christ que je suis dans les chaînes,14en sorte que la plupart des frères rassurés, grâce au Seigneur, par mes liens, osent d’autant mieux annoncer la Parole, sans crainte.15Quelques-uns, il est vrai, prêchent Christ par envie et dans un esprit de dispute ; mais il y en a d’autres qui le font avec des sentiments de bienveillance ;16ils sont mus par l’affection, sachant que je suis chargé de la défense de l’évangile,17tandis que ceux-là, poussés par un esprit de rivalité, annoncent Christ avec des intentions qui ne sont pas pures : ils pensent me faire éprouver quelque vexation dans ma captivité.18Mais qu’importe ? De quelque manière qu’on le fasse, avec des arrière-pensées ou avec sincérité, Christ est annoncé, et je m’en réjouis ; bien plus, je m’en réjouirai,19car je sais que par vos prières et par le secours de l’Esprit de Jésus-Christ, cela tournera à mon salut :20j’ai la ferme espérance que je n’aurai à rougir de rien, mais que, maintenant comme toujours, Christ sera franchement glorifié en ma personne, soit par ma vie, soit par ma mort.21Car Christ est ma vie, et la mort m’est un gain.22Toutefois, si je dois vivre en ce corps, c’est à cause de l’œuvre que j’ai à faire ; aussi ne sais-je ce que je dois souhaiter.23Je me sens pressé des deux côtés : j’ai le désir de partir et d’être avec Christ, car c’est bien préférable ;24d’autre part, il est plus nécessaire que je demeure dans ce corps, à cause de vous.25Persuadé de cette nécessité, je sais que je demeurerai dans ce monde, et que j’y demeurerai avec vous tous, pour l’avancement et la joie de votre foi ;26afin que, par mon retour auprès de vous, vous ayez sujet de vous glorifier de plus en plus de moi, en Jésus-Christ.27Seulement, conduisez-vous d’une manière digne de l’évangile de Christ, afin que, soit que je vienne vous voir, soit que je sois absent, j’apprenne que vous demeurez fermes dans un même esprit, et que vous combattez d’un même cœur pour la foi de l’évangile,28sans vous laisser aucunement intimider par les adversaires. Cette fermeté est un signe évident de ruine pour eux, et, pour vous, de salut : et cela vous vient de Dieu,29parce qu’il vous a fait, à vous, la grâce, non-seulement d’avoir foi en Christ, mais encore de souffrir pour lui,30en soutenant le même combat que vous m’avez vu soutenir, et que, comme vous le savez, je soutiens encore aujourd’hui.