La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Louis Segond & Hugues Oltramare, édition de 1874, libre de droits.

n°41 / Évangile selon saint Marc 9 :

1Et il ajouta : « En vérité je vous le dis, quelques-uns de ceux qui sont ici présents, ne goûteront point la mort, qu’ils n’aient vu le royaume de Dieu inauguré avec puissance. »2Six jours après, Jésus, ayant pris avec lui Pierre, Jacques et Jean, les mena sur une haute montagne, seuls, à l’écart, et il fut transfiguré devant eux :3ses vêtements devinrent éblouissants d’une blancheur telle, qu’il n’est pas un foulon sur la terre qui puisse blanchir ainsi.4Puis Elie leur apparut avec Moïse ; ils s’entretenaient avec Jésus.5Pierre, prenant la parole, dit à Jésus : « Rabbi, il est bon que nous soyons ici ; dressons trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »6Il ne savait ce qu’il disait : l’effroi les avait saisis tous trois.7Une nuée survint qui les enveloppa, et il sortit de la nuée une voix : « Celui-ci est mon fils bien-aimé ; écoutez-le. »8Soudain, ayant jeté les regards autour d’eux, ils ne virent plus personne que Jésus, seul avec eux.9Comme ils descendaient de la montagne, Jésus leur recommanda de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, avant que le Fils de l’homme fût ressuscité des morts.10Les disciples retinrent cette recommandation, tout en discutant entre eux pour savoir ce que signifiait ce mot « être ressuscité des morts ; »11et ils adressèrent à Jésus cette question : « Pourquoi les scribes disent-ils qu’Elie doit venir premièrement ? »12Il leur répondit : « Elie doit venir premièrement, et rétablir toutes choses ! et d’où vient qu’il est écrit, que c’est afin que le Fils de l’homme souffre beaucoup, et qu’il soit rejeté avec mépris.13Mais je vous dis qu’Elie est venu, et qu’ils lui ont fait tout ce qu’ils ont voulu, selon qu’il est écrit à son sujet. »14Quand il arriva vers ses disciples, il vit une grande foule autour d’eux, et des scribes qui disputaient avec eux.15Toute la foule fut surprise de le voir, et elle accourut pour le saluer.16Il leur demanda : « De quoi disputez-vous avec eux ? »17Et un homme de la foule lui répondit : « Maître, je t’ai amené mon fils qui est possédé d’un esprit muet :18en quelque lieu que cet esprit s’empare de lui, il le jette par terre ; l’enfant écume, grince des dents, et dépérit. J’ai prié tes disciples de chasser l’esprit, et ils ne l’ont pu. »19Jésus répondit, et leur dit : « Race incrédule, jusqu’à quand serai-je avec vous, jusqu’à quand vous supporterai-je ?... Amenez-le moi. »20Et on le lui amena. Aussitôt que l’enfant vit Jésus, il fut jeté par l’esprit dans des convulsions, il tomba par terre et se roulait en écumant.21Jésus demanda au père : « Combien y a-t-il de temps que cela lui arrive ? » — « Depuis son enfance, dit-il ;22et souvent l’esprit l’a jeté soit dans le feu, soit dans l’eau, afin de le faire périr ; mais si tu le peux, viens à notre secours par pitié pour nous. »23Jésus lui répliqua : « Si je le peux ! Tout est possible envers celui qui croit. »24Aussitôt le père de l’enfant s’écria : « Je crois ; viens au secours de mon incrédulité ! »25Jésus, voyant la foule accourir, tança l’esprit impur, et lui dit : « Esprit muet et sourd, je te le commande, moi, sors de cet enfant, et n’y rentre plus. »26Alors, ayant poussé un cri et causé de violentes convulsions, l’esprit sortit, et l’enfant devint comme un cadavre, au point que la plupart disaient : « Il est mort. »27Mais Jésus, le saisissant par la main, le releva, et il se tint debout.28Jésus étant rentré chez lui, ses disciples lui demandèrent en particulier : « Pourquoi n’avons-nous pu chasser cet esprit ? »29Il leur dit : « Rien, excepté la prière, ne peut faire sortir cette espèce de démons. »30Etant partis de là, ils cheminèrent à travers la Galilée, et Jésus ne voulait pas qu’on le sût,31parce qu’il enseignait ses disciples. Il leur disait : « Le Fils de l’homme va être livré entre les mains des hommes, et ils le mettront à mort ; mais, lorsqu’il aura été mis à mort, trois jours après, il ressuscitera. »32Mais eux ne comprenaient point cette parole, et ils craignaient de l’interroger.33Jésus rentra à Capernaoum. Quand il fut chez lui, il leur demanda : « De quoi vous entreteniez-vous en chemin ? »34Mais ils gardèrent le silence, parce qu’en chemin ils avaient débattu entre eux cette question : « Qui est le plus grand ? »35Jésus s’étant assis, appela les Douze, et leur dit : « Si quelqu’un veut être le premier, il sera le dernier de tous et le serviteur de tous. »36Puis, il prit un petit enfant, le plaça au milieu d’eux, et, l’ayant embrassé, il leur dit :37« Celui qui reçoit un de ces enfants-là en mon nom, me reçoit ; et celui qui me reçoit, reçoit non, pas moi, mais celui qui m’a envoyé. »38Jean, prenant la parole, lui dit : « Maître, nous avons vu un homme qui ne va pas avec nous, chasser les démons en ton nom, et nous l’en avons empêché, parce qu’il ne va pas avec nous. »39Mais Jésus dit : « Ne l’en empêchez pas, car il n’est personne qui, après avoir fait un miracle en mon nom, puisse, aussitôt après, dire du mal de moi.40Qui n’est pas contre nous est pour nous.41Car celui qui vous donnera un verre d’eau pour le nom de Christ à qui vous êtes, je vous dis en vérité qu’il ne perdra point sa récompense.42Si quelqu’un devait être une occasion de chute pour un seul des petits qui ont la foi, il vaudrait mieux pour lui, qu’on lui mît une pierre de moulin autour du cou, et qu’on le jetât dans la mer.43Si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la ; il te vaut mieux entrer manchot dans la vie,44que d’avoir deux mains, et d’aller dans la Géhenne, dans le feu qui ne s’éteint point.45[Note : « où le ver ne meurt point, et où le feu ne s’éteint point. »]46Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le ; il te vaut mieux entrer boiteux dans la vie, que d’avoir deux pieds, et d’être jeté dans la Géhenne.47[Note : « où le ver ne meurt point, et où le feu ne s’éteint point. »]48Si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le ; il te vaut mieux entrer borgne dans le royaume de Dieu, que d’avoir deux yeux, et d’être jeté dans la Géhenne,49« où le ver ne meurt point, et on le feu ne s’éteint point. »50Car tout homme sera salé par le feu, et tout sacrifice sera salé avec du sel.