La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


1
Traduction par Louis Segond & Hugues Oltramare, édition de 1874, libre de droits.

Épître de saint Jude 1 :

1Jude, serviteur de Jésus-Christ et frère de Jacques, à ceux qui ont été appelés, qui sont aimés de Dieu le Père, et gardés par Jésus-Christ :2que la miséricorde, la paix et la charité vous soient données de plus en plus.3Mes bien-aimés, j’avais fort à cœur de vous écrire relativement à notre salut commun, et je me vois maintenant dans l’obligation de le faire, afin de vous inviter à combattre pour la foi, qui a été, une fois pour toutes, enseignée aux saints.4Il s’est glissé, en effet, parmi vous, certaines gens, dont la condamnation est écrite depuis longtemps, gens impies, qui se sont fait de la grâce de notre Dieu un motif de désordres, et qui renient notre seul Maître et Seigneur Jésus-Christ.5Je désire vous rappeler, bien que vous sachiez toutes choses sans qu’il soit besoin d’y revenir, que le Seigneur, après avoir sauvé le peuple de la terre d’Egypte, fit périr ensuite ceux qui furent incrédules,6et qu’il a gardé pour le jugement du grand jour, éternellement enchaînés dans les ténèbres, les anges qui n’ont pas conservé leur rang, et qui ont déserté leur propre séjour.7De même, Sodome et Gomorrhe, ainsi que les villes voisines, qui s’étaient livrées, comme ces anges, au libertinage, et avaient recherché des unions contre nature, offrent une image du feu éternel dans la peine qu’elles subissent.8Malgré ces exemples, ces hommes aussi, dans leur délire, souillent pareillement leur chair, méprisent l’autorité et injurient les Gloires.9L’archange Michel, au contraire, quand il contestait avec le diable et lui disputait le corps de Moïse, n’osa pas lancer contre lui une parole injurieuse, il lui dit seulement : « Que le Seigneur te punisse ! »10Pour eux, ils prodiguent l’injure à tout ce qu’ils ignorent, et, quant aux choses dont la nature leur donne la connaissance ainsi qu’aux animaux privés de raison, ils se corrompent en s’y plongeant.11Malheur à eux ! car ils ont pris le chemin de Caïn ; ils se sont jetés, pour de l’argent, dans l’égarement de Balaam, et ils se sont perdus par la révolte de Coré.12Ils sont un écueil dans vos agapes, où ils font bonne chère sans retenue et ne pensent qu’à se gorger ; nuées sans eau, que les vents emportent ; arbres de fin d’automne, sans fruits, deux fois morts, déracinés ;13vagues furieuses de la mer, jetant l’écume de leurs propres impuretés ; astres errants, auxquels l’obscurité des ténèbres est réservée pour l’éternité.14C’est à eux aussi que s’adresse la prophétie d’Hénoch, le septième patriarche depuis Adam, quand il dit : « Voici que le Seigneur vient avec ses saintes myriades,15pour juger tous les hommes et convaincre tous les impies d’entre eux, de toutes les œuvres d’impiété qu’ils ont commises et de toutes les paroles offensantes, qu’eux, pécheurs impies, ont prononcées contre lui. »16Ce sont des gens qui ne font que murmurer, que se plaindre de leur sort, qui vivent au gré de leurs passions tout en ayant à la bouche de pompeuses paroles, et qui se font les admirateurs d’autrui par intérêt.17Pour vous, bien-aimés, souvenez-vous des paroles prophétiques des apôtres de notre Seigneur Jésus-Christ :18ils vous disaient qu’il y aurait au tout dernier temps des moqueurs vivant au gré de leurs passions, par suite de leurs principes impies.19Vous reconnaissez là ceux qui poussent à la séparation, gent animale qui n’a point d’âme.20Mais vous, mes bien-aimés, élevant l’édifice de votre piété sur votre foi très-sainte, et priant d’un cœur saint,21conservez-vous personnellement dans l’amour de Dieu, attendant la miséricorde de notre Seigneur Jésus-Christ, pour avoir la vie éternelle.22Puis, confondez les uns, s’ils se séparent ;23sauvez les autres en les arrachant du feu ; et, quant à ceux que vous ne pourrez sauver, ayez pitié d’eux, avec crainte, en haïssant jusqu’à la tunique souillée par la chair.24Or, à celui qui peut vous préserver de tout faux pas et vous faire paraître devant sa gloire, irrépréhensibles et pleins d’allégresse,25au seul Dieu notre Sauveur, par Jésus-Christ notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et puissance de toute éternité, maintenant et dans tous les siècles. Amen !