La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Louis Segond & Hugues Oltramare, édition de 1874, libre de droits.

Évangile selon saint Jean 1 :

1Au commencement était la Parole ; la Parole était avec Dieu, et la Parole était dieu.2Elle était au commencement avec Dieu.3Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait, n’a été fait sans elle.4En elle était la vie, et cette vie était la lumière des hommes :5la lumière brille dans les ténèbres, mais les ténèbres ne l’ont point reçue.6Un homme parut ; il était envoyé de Dieu, son nom était Jean.7Il vint pour un témoignage, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous crussent par lui :8il n’était pas la Lumière, mais il devait rendre témoignage à la Lumière.9La véritable Lumière, qui éclaire tout homme, était entrée dans le monde ;10elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, mais le monde ne l’a point connue.11Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue ;12mais à tous ceux qui l’ont reçue, à tous ceux qui croient en son nom, elle a donné la prérogative d’être enfants de Dieu :13enfants, qui ne sont pas nés du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais qui sont nés de Dieu.14Et la Parole a été faite chair ; elle a habité au milieu de nous pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle d’un fils unique envoyé par son père.15Jean lui rend témoignage, quand il dit à haute voix : « Voici celui dont je disais : Celui qui vient après moi, a pris le pas devant moi, parce qu’il est plus grand que moi. »16C’est de sa plénitude que nous avons tous reçu grâce sur grâce ;17car la Loi a été donnée par Moïse ; mais la Grâce et la Vérité sont venues par Jésus-Christ.18Personne n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a révélé.19Voici le témoignage que rendit Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des sacrificateurs et des lévites pour lui adresser cette question : « Qui es-tu ? »20Il le déclara, et ne le nia point ; il déclara qu’il n’était pas le Messie.21— « Quoi donc ! Es-tu Élie ? » lui demandèrent-ils ; et il dit : « Je ne le suis point. » — « Es-tu le Prophète ? » et il répondit : « Non. »22Ils lui dirent donc : « Qui es-tu ? afin que nous rendions réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu que tu es ? »23— « Moi, dit-il, je suis « une voix qui crie au désert : Redressez le chemin du Seigneur, » comme a dit le prophète Ésaïe.24Ceux qu’on avait envoyés étaient des pharisiens.25Ils insistèrent, et lui dirent : « Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es pas le Messie, ni même Elie ou le Prophète ? »26Jean leur répondit : « Pour moi, je baptise d’eau, mais il y a au milieu de vous quelqu’un que vous ne connaissez pas :27c’est celui qui vient après moi ; je ne suis pas digne de délier la courroie de ses sandales. »28Ces choses se passèrent à Béthanie, au delà du Jourdain, où Jean baptisait.29Le lendemain, Jean vit Jésus qui venait vers lui, et il dit : « Voici l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde. »30C’est de lui que j’ai dit : Il vient après moi un homme qui a pris le pas devant moi, parce qu’il est plus grand que moi.31Je ne le connaissais pas ; mais je suis venu baptiser d’eau, afin qu’il fût manifesté à Israël »32(et Jean avait rendu ce témoignage : « J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe, et demeurer sur lui. »)33« Je ne le connaissais pas ; mais celui-là même qui m’a envoyé baptiser d’eau m’a dit : « Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, c’est lui qui baptise d’esprit saint. »34Je l’ai vu, et j’ai rendu témoignage que c’est lui qui est le Fils de Dieu. »35Le lendemain, Jean se trouvait là de nouveau, avec deux de ses disciples ;36et, ayant considéré Jésus qui passait, il dit : « Voilà l’agneau de Dieu. »37Ces deux disciples l’ayant entendu parler de la sorte, suivirent Jésus.38Jésus s’étant retourné, et voyant qu’ils le suivaient, leur dit. « Que cherchez-vous ? »39Ils lui dirent : « Rabbi, » (ce qui signifie Maître) « où demeures-tu ? »40— « Venez, leur dit-il, et vous verrez. » Ils allèrent, et ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était environ la dixième heure du jour.41André, frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean, et qui avaient suivi Jésus.42Il rencontra, le premier, son frère Simon, et il lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » (ce qui signifie Christ) ;43et il le mena vers Jésus. Celui-ci, l’ayant considéré, lui dit : « Tu es Simon, fils de Jona ; on t’appellera Céphas » (ce qui signifie Pierre).44Le lendemain, Jésus résolut de partir pour la Galilée. Il rencontra Philippe, et lui dit : « Suis-moi. »45Philippe était de la ville de Bethsaïde, d’où étaient aussi André et Pierre.46Philippe rencontra Nathanaël, et lui dit : « Nous avons trouvé celui dont Moïse a parlé dans la Loi, et que les prophètes ont annoncé ; c’est Jésus, fils de Joseph, de Nazareth. »47Nathanaël lui dit : « Peut-il sortir de Nazareth quelque chose de bon ? » Philippe lui répondit : « Viens et vois. »48Jésus voyant venir Nathanaël, dit en parlant de lui : « Voici un vrai Israélite, un homme sans détour. »49— « D’où me connais-tu ? » lui dit Nathanaël. Jésus lui répondit : « Avant que Philippe t’appelât, je t’ai vu sous le figuier. »50— « Maître, lui repartit Nathanaël, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d’Israël. »51Jésus répondit et lui dit : « Parce que je t’ai dit que je t’ai vu sous le figuier, tu crois ! Tu verras de plus grandes choses que celles-là. »52Et il ajouta : « En vérité, en vérité, je vous le dis, vous verrez désormais le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l’homme.