La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


SO / Traduction par Louis Segond & Hugues Oltramare, édition de 1874, libre de droits.

2Co / Seconde épître de saint Paul aux Corinthiens 1 :

1Paul, Apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu, et Timothée notre frère, à l’église de Dieu qui est à Corinthe, et à tous les saints qui sont dans toute l’Achaïe :2que la grâce et la paix vous soient données par Dieu notre Père et par notre Seigneur Jésus-Christ !3Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation,4qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation que nous recevons nous-même de lui, nous puissions consoler les autres, dans quelque affliction qu’ils se trouvent.5Si les souffrances de Christ débordent sur nous, la consolation aussi déborde par Christ.6Ainsi, soit que nous soyons affligés, c’est pour votre consolation et pour votre salut ; soit que nous soyons consolés, c’est encore pour votre consolation, afin que vous supportiez avec patience les mêmes afflictions que nous.7D’ailleurs l’espérance que nous avons pour vous est une espérance solide, parce que nous savons que, si vous avez part aux souffrances, vous aurez aussi part à la consolation.8En effet, mes frères, nous ne vous laisserons pas ignorer qu’une persécution s’est élevée contre nous en Asie, et que nous en avons été excessivement accablé, au delà de nos forces, au point que nous avons désespéré même de notre vie.9Nous en avions fait au dedans de nous le sacrifice, pour ne pas mettre notre confiance en nous, mais en Dieu, qui ressuscite les morts.10C’est lui qui nous a délivré de ce danger mortel, qui nous en délivre, et nous avons l’espérance qu’il nous en délivrera encore à l’avenir ;11surtout si vous nous assistez de vos prières, afin que, plusieurs personnes contribuant à nous obtenir ce bienfait, plusieurs aussi en rendent grâces pour nous.12Ce qui fait notre gloire, c’est le témoignage que nous rend notre conscience, de nous être conduit dans le monde, et plus particulièrement envers vous, avec la sainteté et la loyauté que Dieu demande, non par une sagesse charnelle, mais par la grâce de Dieu.13En vous écrivant, nous n’avons pas d’autre pensée que ce que vous lisez, et que vous connaissez bien. J’espère que vous reconnaîtrez jusqu’à la fin,14comme une partie déjà d’entre vous l’ont reconnu, que nous sommes votre gloire, comme vous serez la nôtre au jour du Seigneur Jésus.15Dans cette persuasion, je m’étais proposé d’aller tout d’abord chez vous, afin de vous faire un double plaisir :16j’aurais passé par chez vous pour aller en Macédoine, puis je serais revenu de Macédoine chez vous, et vous m’auriez fait reconduire en Judée.17Est-ce donc qu’en prenant cette résolution, j’aurais agi avec légèreté ? Est-ce que les projets que je fais, je les fais selon la chair, pour avoir à ma disposition le oui et le non ? —18Aussi vrai que Dieu est fidèle, notre parole, la parole que nous vous avons adressée n’est pas oui et non.19Le Fils de Dieu, Jésus-Christ, que nous avons prêché parmi vous, Silvain, Timothée et moi, n’a point été oui et non ; il n’y a eu que oui en lui,20car toutes les promesses de Dieu sont oui en Jésus, c’est pourquoi aussi elles sont « Amen ! » par lui, à la gloire de Dieu par nous.21Celui qui nous affermit, ainsi que vous, en Christ, et qui nous a oints, c’est Dieu.22Il nous a aussi marqués de son sceau, et, pour arrhes, il nous a donné son Esprit dans nos cœurs.23Je prends Dieu à témoin sur mon âme, que c’est pour vous épargner que je ne suis point encore allé à Corinthe :24non que nous prétendions dominer sur votre foi, mais nous tâchons de contribuer à votre joie ; car vous êtes fermes en la foi.