La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Louis-Issac Lemaistre de Saci, édition de 1855, libre de droits.

n°1 / Genèse. 48 :

1APRÈS cela on vint dire un jour à Joseph que son père était malade : alors prenant avec lui ses deux fils, Manassé et Ephraïm, il alla le voir.2On dit donc à Jacob : Voici votre fils Joseph qui vient vous rendre visite. Jacob reprenant ses forces, se mit sur son séant dans son lit.3Et il dit à Joseph lorsqu’il fut entré : Le Dieu tout-puissant m’a apparu à Luza qui est au pays de Chanaan, et m’ayant béni,4il m’a dit : Je ferai croître et je multiplierai beaucoup votre race : je vous rendrai le chef d’une multitude de peuples ; et je vous donnerai cette terre, et à votre race après vous, afin que vous la possédiez pour jamais.5C’est pourquoi vos deux fils Ephraïm et Manassé, que vous avez eus en Egypte avant que je vinsse ici avec vous, seront à moi ; et ils seront mis au nombre de mes enfants, comme Ruben et Siméon.6Mais les autres que vous aurez après eux, seront à vous, et ils porteront le nom de leurs frères dans les terres qu’ils posséderont.7Car lorsque je revenais de Mésopotamie, je perdis Rachel, qui mourut en chemin au pays de Chanaan : c’était au printemps, à l’entrée d’Ephrata, et je l’enterrai sur le chemin d’Ephrata, qui s’appelle aussi Bethléem.8Alors Jacob voyant les fils de Joseph, lui demanda : Qui sont ceux-ci ?9Joseph lui répondit : Ce sont mes enfants, que Dieu m’a donnés en ce pays. Approchez-les de moi, dit Jacob, afin que je les bénisse.10Car les yeux d’Israël s’étaient obscurcis à cause de sa grande vieillesse, et il ne pouvait bien voir. Les ayant donc fait approcher de lui, il les embrassa et les baisa ;11et il dit à son fils : Dieu a voulu me donner la joie de vous voir, et il y ajoute encore celle de voir vos enfants.12Joseph les ayant retirés d’entre les bras de son père, adora en se prosternant en terre.13Et ayant mis Ephraïm à sa droite, c’est-à-dire, à la gauche d’Israël, et Manassé à sa gauche, c’est-à-dire, à la droite de son père, il les approcha tous deux de Jacob ;14lequel étendant sa main droite, la mit sur la tête d’Ephraïm qui était le plus jeune, et mit sa main gauche sur la tête de Manassé qui était l’aîné, changeant ainsi de place ses deux mains.15Et bénissant les enfants de Joseph, il dit : Que le Dieu en la présence de qui ont marché mes pères Abraham et Isaac, le Dieu qui me nourrit depuis ma jeunesse jusqu’à ce jour ;16que l’Ange qui m’a délivré de tous maux, bénisse ces enfants ; qu’ils portent mon nom, et les noms de mes pères Abraham et Isaac, et qu’ils se multiplient de plus en plus sur la terre !17Mais Joseph voyant que son père avait mis sa main droite sur la tête d’Ephraïm, en eut de la peine ; et prenant la main de son père, il tâcha de la lever de dessus la tête d’Ephraïm, pour la mettre sur la tête de Manassé,18en disant à son père : Vos mains ne sont pas bien, mon père : car celui-ci est l’aîné : mettez votre main droite sur sa tête.19Mais refusant de le faire, il lui dit : Je le sais bien, mon fils, je le sais bien : celui-ci sera aussi chef de peuples, et sa race se multipliera ; mais son frère qui est le plus jeune sera plus grand que lui, et sa postérité se multipliera dans les nations.20Jacob les bénit donc alors, et dit : Israël sera béni en vous, et on dira : Que Dieu vous bénisse comme Ephraïm et Manassé ! Ainsi il mit Ephraïm devant Manassé.21Il dit ensuite à Joseph, son fils : Vous voyez que je vais mourir : Dieu sera avec vous, et il vous ramènera au pays de vos pères.22Je vous donne de plus qu’à vos frères cette part de mon bien que j’ai gagnée sur les Amorrhéens avec mon épée et mon arc.