La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Louis-Issac Lemaistre de Saci, édition de 1855, libre de droits.

n°1 / Genèse. 47 :

1JOSEPH étant donc allé trouver Pharaon, lui dit : Mon père et mes frères sont venus du pays de Chanaan, avec leurs brebis, leurs troupeaux, et tout ce qu’ils possèdent, et ils se sont arrêtés en la terre de Gessen.2Il présenta aussi au roi cinq de ses frères.3Et le roi leur ayant demandé : A quoi vous occupez-vous ? Ils lui répondirent : Vos serviteurs sont pasteurs de brebis, comme l’ont été nos pères.4Nous sommes venus passer quelque temps dans vos terres, parce que la famine est si grande dans le pays de Chanaan, qu’il n’y a plus d’herbe pour les troupeaux de vos serviteurs. Et nous vous supplions d’agréer que vos serviteurs demeurent dans la terre de Gessen.5Le roi dit donc à Joseph : Votre père et vos frères sont venus vous trouver.6Vous pouvez choisir dans toute l’Egypte ; faites-les demeurer dans l’endroit du pays qui vous paraîtra le meilleur, et donnez-leur la terre de Gessen. si vous connaissez qu’il y ait parmi eux des hommes habiles, donnez-leur l’intendance sur mes troupeaux.7Joseph introduisit ensuite son père devant le roi, et il le lui présenta. Jacob salua Pharaon, et lui souhaita toute sorte de prospérités.8Le roi lui ayant demandé quel âge il avait,9il lui répondit : Il y a cent trente ans que je suis voyageur, et ce petit nombre d’années, qui n’est pas venu jusqu’à égaler celui des années de mes pères, a été traversé de beaucoup de maux.10Et après avoir souhaité toute sorte de bonheur au roi, il se retira.11Joseph, selon le commandement de Pharaon, mit son père et ses frères en possession de Ramessès, dans le pays le plus fertile de l’Egypte.12Et il les nourrissait avec toute la maison de son père, donnant à chacun ce qui lui était nécessaire pour vivre.13Car le pain manquait dans tout le monde, et la famine affligeait toute la terre ; mais principalement l’Egypte et le pays de Chanaan.14Joseph ayant amassé tout l’argent qu’il avait reçu des Egyptiens et des Chananéens, pour le blé qu’il leur avait vendu, le porta au trésor du roi.15Et lorsqu’il ne restait plus d’argent à personne pour en acheter, tout le peuple de l’Egypte vint dire à Joseph : Donnez-nous du pain : pourquoi nous laissez-vous mourir faute d’argent ?16Joseph leur répondit : Si vous n’avez plus d’argent, amenez vos troupeaux, et je vous donnerai du blé en échange.17Ils lui amenèrent donc leurs troupeaux, et il leur donna du blé pour le prix de leurs chevaux, de leurs brebis, de leurs boeufs et de leurs ânes ; et il les nourrit cette année-là pour les troupeaux qu’il reçut d’eux en échange.18Ils revinrent l’année d’après, et lui dirent : Nous ne vous cacherons point, mon seigneur, que l’argent nous ayant manqué d’abord, nous n’avons plus aussi de troupeaux ; et vous n’ignorez pas, qu’excepté nos corps et nos terres, nous n’avons rien.19Pourquoi donc mourrions-nous à vos yeux ? nous nous donnons à vous, nous et nos terres : achetez-nous pour être les esclaves du roi, et donnez-nous de quoi semer, de peur que la terre ne demeure en friche, si vous laissez périr ceux qui peuvent la cultiver.20Ainsi Joseph acheta toutes les terres de l’Egypte, chacun vendant tout ce qu’il possédait, à cause de l’extrémité de la famine. Et il acquit de cette sorte à Pharaon toute l’Egypte,21avec tous les peuples, depuis une extrémité du royaume jusqu’à l’autre,22excepté les seules terres des prêtres qui leur avaient été données par le roi : car on leur fournissait une certaine quantité de blé des greniers publics ; c’est pourquoi ils ne furent point obligés de vendre leurs terres.23Après cela Joseph dit au peuple : Vous voyez que vous êtes à Pharaon, vous et toutes vos terres. Je vais donc vous donner de quoi semer, et vous sèmerez vos champs,24afin que vous puissiez recueillir des grains. Vous en donnerez la cinquième partie au roi ; et je vous abandonne les quatre autres pour semer les terres, et pour nourrir vos familles et vos enfants.25Ils lui répondirent : Notre salut est entre vos mains. Regardez-nous seulement, mon seigneur, d’un oeil favorable, et nous servirons le roi avec joie.26Depuis ce temps-là jusqu’aujourd’hui, on paye aux rois dans toute l’Egypte la cinquième partie du revenu de toutes les terres, et ceci est comme passé en loi ; excepté la terre des prêtres, qui est demeurée exempte de cette sujétion.27Israël demeura donc en Egypte, c’est-à-dire, dans la terre de Gessen, dont il jouit comme de son bien propre, et où sa famille s’accrut et se multiplia extraordinairement.28Il y vécut dix-sept ans ; et tout le temps de sa vie fut de cent quarante-sept ans.29Comme il vit que le jour de sa mort approchait, il appela son fils Joseph, et lui dit : Si j’ai trouvé grâce devant vous, mettez votre main sous ma cuisse, et donnez-moi cette marque de la bonté que vous avez pour moi, de me promettre avec vérité, que vous ne m’enterrerez point dans l’Egypte ;30mais que je reposerai avec mes pères ; que vous me transporterez hors de ce pays, et me mettrez dans le sépulcre de mes ancêtres. Joseph lui répondit : Je ferai ce que vous me commandez.31Jurez-le-moi donc, dit Jacob. Et pendant que Joseph jurait, Israël adora Dieu, se tournant vers le chevet de son lit.