La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Louis-Issac Lemaistre de Saci, édition de 1855, libre de droits.

n°1 / Genèse. 34 :

1ALORS Dina, fille de Lia, sortit pour voir les femmes de ce pays-là.2Et Sichem, fils d’Hémor, Hévéen, prince du pays, l’ayant vue, conçut un grand amour pour elle, l’enleva, et dormit avec elle par force et par violence.3Son coeur demeura fortement attaché à cette fille ; et la voyant triste, il tâcha de la gagner par ses caresses.4Il alla ensuite trouver Hémor, son père, et il lui dit : Faites-moi épouser cette fille.5Jacob ayant été averti de cette violence, lorsque ses enfants étaient absents et occupés à la conduite de leurs troupeaux, il ne parla de rien jusqu’à ce qu’ils furent revenus.6Cependant Hémor, père de Sichem, vint pour lui parler.7En même temps les enfants de Jacob revinrent des champs ; et ayant appris ce qui était arrivé, ils entrèrent dans une grande colère, à cause de l’action honteuse que cet homme avait commise contre la maison d’Israël, en violant et traitant si outrageusement la fille de Jacob.8Hémor leur parla donc, et leur dit : Le coeur de mon fils Sichem est fortement attaché à votre fille. Donnez-la-lui donc, afin qu’il l’épouse.9Allions-nous réciproquement les uns avec les autres : donnez-nous vos filles en mariage, et prenez aussi les nôtres.10Habitez avec nous : la terre est en votre puissance : cultivez-la, trafiquez-y, et la possédez.11Sichem dit aussi au père et aux frères de la fille : Que je trouve grâce devant vous, et je vous donnerai tout ce que vous désirerez.12Faites monter ses droits aussi haut que vous voudrez, demandez des présents, et je vous donnerai de tout mon coeur ce que vous voudrez : donnez-moi seulement cette fille, afin que je l’épouse.13Les enfants de Jacob, transportés de colère à cause de l’outrage fait à leur soeur, répondirent frauduleusement à Sichem et à son père, et leur dirent :14Nous ne pouvons faire ce que vous demandez, ni donner notre soeur à un homme incirconcis, ce qui est une chose défendue et abominable parmi nous.15Mais nous pourrons bien faire alliance avec vous, pourvu que vous vouliez devenir semblables à nous, et que tous les mâles qui sont parmi vous soient circoncis.16Nous vous donnerons alors nos filles en mariage, et nous prendrons les vôtres : nous demeurerons avec vous, et nous ne ferons plus qu’un peuple.17Si vous ne voulez point être circoncis, nous reprendrons notre fille, et nous nous retirerons.18Cette offre plut à Hémor et à Sichem, son fils ;19et ce jeune homme ne différa pas davantage a exécuter ce qu’on lui avait proposé ; parce qu’il aimait cette fille avec passion. Or il était le plus considéré dans la maison de son père.20Etant donc entrés dans l’assemblée qui se tenait à la porte de la ville, ils parlèrent ainsi au peuple :21Ces personnes sont des gens paisibles, qui veulent habiter avec nous : permettons-leur de trafiquer dans cette terre et de la labourer, étant spacieuse et étendue comme elle est, et ayant besoin de gens qui s’appliquent à la cultiver : nous prendrons leurs filles en mariage, et nous leur donnerons les nôtres.22Il n’y a qu’une chose qui pourrait différer un si grand bien, qui est qu’auparavant nous devons circoncire tous les mâles parmi nous, pour nous conformer à la coutume de ce peuple ;23après cela leurs biens, leurs troupeaux, et tout ce qu’ils possèdent, sera à nous : donnons-leur seulement cette satisfaction, et nous demeurerons ensemble pour ne faire plus qu’un même peuple.24Ils s’accordèrent tous à cette proposition : et tous les mâles furent circoncis.25Mais le troisième jour d’après, lorsque la douleur des plaies de la circoncision est plus violente, deux des enfants de Jacob, Siméon et Levi, qui étaient frères utérins de Dina, entrèrent hardiment dans la ville l’épée à la main, tuèrent tous les mâles,26et entre autres Hémor et Sichem ; et ensuite ils emmenèrent de la maison de Sichem leur soeur Dina.27Après qu’ils furent sortis, les autres enfants de Jacob se jetèrent sur les morts, pillèrent toute la ville pour venger l’outrage fait à leur soeur ;28prirent les brebis, les boeufs, et les ânes des habitants, ruinèrent tout ce qui était dans les maisons et dans les champs,29et emmenèrent leurs femmes captives avec leurs petits enfants.30Après cette exécution si violente, Jacob dit à Siméon et à Lévi : Vous m’avez mis tout en désordre, et vous m’avez rendu odieux aux Chananéens et aux Phérézéens qui habitent ce pays. Nous ne sommes que peu de monde ; ils s’assembleront tous pour m’attaquer, et ils me perdront avec toute ma maison.31Ses enfants lui répondirent : Devaient-ils abuser ainsi de notre soeur comme d’une prostituée ?