La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Louis-Issac Lemaistre de Saci, édition de 1855, libre de droits.

n°1 / Genèse. 29 :

1JACOB continua son chemin, et arriva au pays qui était vers l’orient.2Il entra dans un champ où il vit un puits, et trois troupeaux de brebis qui se reposaient auprès ; car c’était de ce puits qu’on abreuvait les troupeaux, et l’entrée en était fermée avec une grande pierre.3C’était la coutume de ne lever la pierre que lorsque tous les troupeaux étaient assemblés ; et après qu’ils avaient bu, on la remettait sur l’ouverture du puits.4Jacob dit donc aux pasteurs : Mes frères, d’où êtes-vous ? Ils lui répondirent : De Haran.5Jacob ajouta : Ne connaissez-vous point Laban, fils de Nachor ? Ils lui dirent : Nous le connaissons.6Se porte-t-il bien ? dit Jacob. Ils lui répondirent : Il se porte bien ; et voilà sa fille Rachel qui vient ici avec son troupeau.7Jacob leur dit : Il reste encore beaucoup de jour, et il n’est pas temps de remener les troupeaux dans l'étable : faites donc boire présentement les brebis, et ensuite vous les remènerez paître.8Ils lui répondirent : Nous ne pouvons le faire, jusqu’à ce que tous les troupeaux soient assemblés, et que nous ayons ôté la pierre de dessus le puits, pour leur donner à boire à tous ensemble.9Ils parlaient encore, lorsque Rachel arriva avec les brebis de son père : car elle menait paître elle-même le troupeau.10Jacob l’ayant vue, et sachant qu’elle était sa cousine germaine, et que ces troupeaux étaient à Laban, son oncle, ôta la pierre qui fermait le puits.11Et ensuite ayant fait boire son troupeau, il la baisa en haussant sa voix et en pleurant ;12car il lui avait dit qu’il était le frère de son père, et le fils de Rebecca. Rachel courut aussitôt le dire à son père ;13qui ayant appris que Jacob, fils de sa soeur, était venu, courut au-devant de lui, l’embrassa étroitement, et l’ayant baisé plusieurs fois, le mena en sa maison. Lorsqu’il eut su de lui-même le sujet de son voyage,14il lui dit : Vous êtes ma chair et mon sang. Et après qu’un mois se fut passé,15il dit à Jacob : Faut-il que vous me serviez gratuitement, parce que vous êtes mon frère ? Dites-moi donc quelle récompense vous désirez.16Or Laban avait deux filles, dont l’aînée s’appelait Lia, et la plus jeune Rachel.17Mais Lia avait les yeux chassieux ; au lieu que Rachel était belle et très-agréable.18Jacob ayant donc conçu de l’affection pour elle, dit à Laban : Je vous servirai sept ans pour Rachel, votre seconde fille.19Laban lui répondit : Il vaut mieux que je vous la donne qu’à un autre ; demeurez avec moi.20Jacob le servit donc sept ans pour Rachel : et ce temps ne lui paraissait que peu de jours, tant l’affection qu’il avait pour elle était grande.21Après cela il dit à Laban : Donnez moi ma femme, puisque le temps auquel je dois l’épouser est accompli.22Alors Laban fit les noces, ayant invité au festin ses amis qui étaient en fort grand nombre.23Et le soir il fit entrer Lia, sa fille, dans la chambre de Jacob,24et lui donna une servante pour la servir, qui s’appelait Zelpha. Jacob l’ayant prise pour sa femme, reconnut le matin que c’était Lia ;25et il dit à son beau-père : D’où vient que vous m’avez traité de cette sorte ? Ne vous ai-je pas servi pour Rachel ? Pourquoi m’avez-vous trompé ?26Laban répondit : Ce n’est pas la coutume de ce pays-ci, de marier les filles les plus jeunes avant les aînées.27Passez la semaine avec celle-ci ; et je vous donnerai l’autre ensuite, pour le temps de sept années que vous me servirez de nouveau.28Jacob consentit à ce qu’il voulait : et au bout de sept jours il épousa Rachel,29à qui son père avait donné une servante, nommée Bala.30Jacob ayant eu enfin celle qu’il avait souhaité d’épouser, il préféra la seconde à l’aînée dans l’affection qu’il lui portait, et servit encore Laban pour elle sept ans.31Mais le Seigneur voyant que Jacob avait du mépris pour Lia, la rendit féconde, pendant que sa soeur demeurait stérile.32Elle conçut donc, et enfanta un fils qu’elle nomma Ruben, c’est-à-dire, fils de la vision, en disant : Le Seigneur a vu mon humiliation ; mon mari m’aimera maintenant.33Elle conçut encore, et étant accouchée d’un fils, elle dit : Le Seigneur ayant connu que j’étais méprisée, il m’a donné ce second fils. C’est pourquoi elle le nomma Siméon, c’est-à-dire, d’un nom qui signifie, écouter.34Elle conçut pour la troisième fois, et étant encore accouchée d’un fils, elle dit ; Maintenant mon mari sera plus uni à moi, puisque je lui ai donne trois fils. C’est pourquoi elle le nomma Lévi, qui signifie, union.35Elle conçut pour la quatrième fois, et étant encore accouchée d’un fils, elle dit : Maintenant je louerai le Seigneur. C’est pourquoi elle lui donna le nom de Juda, qui signifie, louange ; et elle cessa pour lors d’avoir des enfants.