La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Louis-Issac Lemaistre de Saci, édition de 1855, libre de droits.

n°1 / Genèse. 28 :

1ISAAC ayant donc appelé Jacob, le bénit, et lui fit ce commandement : Ne prenez point, lui dit-il, une femme d’entre les filles de Chanaan :2mais allez en Mésopotamie qui est en Syrie, en la maison de Bathuel, père de votre mère, et épousez une des filles de Laban, votre oncle.3Que le Dieu tout-puissant vous bénisse, qu’il accroisse et qu’il multiplie votre race ; afin que vous soyez le chef de plusieurs peuples.4Qu’il vous donne, et à votre postérité après vous, les bénédictions qu’il a promises à Abraham, et qu’il vous fasse posséder la terre où vous demeurez comme étranger, qu’il a promise à votre aïeul !5Jacob ayant pris ainsi congé d’Isaac, partit pour se rendre en Mésopotamie qui est en Syrie, chez Laban, fils de Bathuel, Syrien, frère de Rebecca, sa mère.6Mais Esaü voyant que son père avait béni Jacob, et l’avait envoyé en Mésopotamie de Syrie, pour épouser une femme de ce pays-là ; qu’après lui avoir donné sa bénédiction, il lui avait fait ce commandement : Vous ne prendrez point de femme d’entre les filles de Chanaan ;7et que Jacob obéissant à son père et à sa mère, était allé en Syrie ;8ayant vu aussi par expérience que les filles de Chanaan ne plaisaient point à son père,9il alla vers la maison d’Ismaël, et outre les femmes qu’il avait déjà, il épousa Mahéleth, fille d’Ismaël, fils d’Abraham, et soeur de Nabajoth.10Jacob étant donc sorti de Bersabée, allait à Haran ;11et étant venu en un certain lieu, comme il voulait s’y reposer après le coucher du soleil, il prit une des pierres qui étaient là, et la mit sous sa tête, et s’endormit dans ce même lieu.12Alors il vit en songe une échelle, dont le pied était appuyé sur la terre, et le haut touchait au ciel ; et des anges de Dieu montaient et descendaient le long de l’échelle.13Il vit aussi le Seigneur appuyé sur le haut de l’échelle, qui lui dit : Je suis le Seigneur, le Dieu d’Abraham, votre père, et le Dieu d’Isaac. Je vous donnerai et à votre race la terre où vous dormez.14Votre postérité sera nombreuse comme la poussière de la terre : vous vous étendrez à l’orient et à l’occident, au septentrion et au midi ; et Toutes LES NATIONS DE LA TERRE SERONT BÉNIES EN VOUS, et dans celui qui sortira de vous.15Je serai votre protecteur partout où vous irez, je vous ramènerai dans ce pays, et je ne vous quitterai point que je n’aie accompli tout ce que je vous ai dit.16Jacob s’étant éveillé après son sommeil, dit ces paroles : Le Seigneur est vraiment en ce lieu-ci, et je ne le savais pas.17Et dans la frayeur dont il se trouva saisi, il ajouta : Que ce lieu est terrible ! C’est véritablement la maison de Dieu et la porte du ciel.18Jacob se levant donc le matin, prit la pierre qu’il avait mise sous sa tête, et l’érigea comme un monument, répandant de l’huile dessus.19Il donna aussi le nom de Béthel, c’est-à-dire, maison de Dieu, à la ville qui auparavant s’appelait Luza.20Et il fit ce voeu en même temps, en disant : Si Dieu demeure avec moi, s’il me protège dans le chemin par lequel je marche, et me donne du pain pour me nourrir, et des vêtements pour me vêtir ;21et si je retourne heureusement en la maison de mon père, le Seigneur sera mon Dieu ;22et cette pierre que j’ai dressée comme un monument, s’appellera la maison de Dieu ; et je vous offrirai, Seigneur, la dîme de tout ce que vous m’aurez donné.