La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Louis-Issac Lemaistre de Saci, édition de 1855, libre de droits.

n°1 / Genèse. 24 :

1OR Abraham était vieux et fort avancé en âge, et le Seigneur l’avait béni en toutes choses.2Il dit donc au plus ancien de ses domestiques, qui avait l’intendance sur toute sa maison : Mettez votre main sous ma cuisse,3afin que je vous fasse jurer par le Seigneur, le Dieu du ciel et de la terre, que vous ne prendrez aucune des filles des Chananéens parmi lesquels j’habite, pour la faire épouser à mon fils ;4mais que vous irez au pays où sont mes parents, afin d’y prendre une femme pour mon fils Isaac.5Son serviteur lui répondit : Si la fille ne veut pas venir en ce pays-ci avec moi, voulez-vous que je remène votre fils au lieu d’où vous êtes sorti ?6Abraham lui répondit : Gardez-vous bien de remener jamais mon fils en ce pays-là.7Le Seigneur, le Dieu du ciel, qui m’a tiré de la maison de mon père et du pays de ma naissance, qui m’a parlé et qui m’a juré en me disant : Je donnerai ce pays à votre race ; enverra lui-même son ange devant vous, afin que vous preniez une femme de ce pays-là pour mon fils.8Si la fille ne veut pas vous suivre, vous ne serez point obligé à votre serment ; seulement ne remenez jamais mon fils en ce pays-là.9Ce serviteur mit donc sa main sous la cuisse d’Abraham, son maître, et s’engagea par serment à faire ce qu’il lui avait ordonné.10En même temps il prit dix chameaux du troupeau de son maître ; il porta avec lui de tous ses biens ; et s’étant mis en chemin, il alla droit en Mésopotamie, en la ville de Nachor.11Étant arrivé sur le soir près d’un puits hors de la ville, au temps où les filles avaient accoutumé de sortir pour puiser de l’eau, et ayant fait reposer ses chameaux, il dit à Dieu :12Seigneur Dieu d’Abraham, mon maître ! assistez-moi aujourd’hui, je vous prie, et faites miséricorde à Abraham, mon seigneur.13Me voici près de cette fontaine, et les filles des habitants de cette ville vont sortir pour puiser de l’eau.14Que la fille donc à qui je dirai : Baissez votre vaisseau afin que je boive ; et qui me répondra : Buvez, et je donnerai aussi à boire à vos chameaux ; soit celle que vous avez destinée à Isaac, votre serviteur ; et je connaîtrai par là que vous aurez fait miséricorde à mon maître.15A peine avait-il achevé de parler ainsi en lui-même, lorsqu’il vit paraître Rebecca, fille de Bathuel, fils de Melcha, femme de Nachor, frère d’Abraham, qui portait sur son épaule un vaisseau plein d’eau.16C’était une fille très-agréable, et une vierge parfaitement belle, et inconnue à tout homme ; elle était déjà venue à la fontaine ; et ayant rempli son vaisseau, elle s’en retournait.17Le serviteur allant donc au-devant d’elle, lui dit : Donnez-moi un peu de l’eau que vous portez dans votre vaisseau, afin que je boive.18Elle lui répondit : Buvez, mon seigneur. Et ôtant aussitôt son vaisseau de dessus son épaule, et le penchant sur son bras, elle lui donna à boire.19Après qu’il eut bu, elle ajouta : Je vais aussi tirer de l’eau pour vos chameaux, jusqu’à ce qu’ils aient tous bu.20Aussitôt ayant versé dans les canaux l’eau de son vaisseau, elle courut au puits pour en tirer d’autre, qu’elle donna ensuite à tous les chameaux.21Cependant le serviteur la considérait sans rien dire, voulant savoir si le Seigneur avait rendu son voyage heureux, ou non.22Après donc que les chameaux eurent bu, cet homme tira des pendants d’oreilles d’or, qui pesaient deux sicles, et autant de bracelets qui en pesaient dix.23Et en les lui donnant, il lui dit : De qui êtes-vous fille ? Dites-le-moi, je vous prie. Y a-t-il dans la maison de votre père du lieu pour me loger ?24Elle répondit : Je suis fille de Bathuel, fils de Melcha et de Nachor, son mari.25Il y a chez nous, ajouta-t-elle, beaucoup de paille et de foin, et bien du lieu pour y demeurer.26Cet homme fit une profonde inclination, et adora le Seigneur,27en disant : Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Abraham, mon maître, qui n’a pas manqué de lui faire miséricorde selon la vérité de ses promesses, et qui m’a amené droit dans la maison du frère de mon maître.28La fille courut donc à la maison de sa mère, et alla lui dire tout ce qu’elle avait entendu.29Or Rebecca avait un frère nommé Laban, qui sortit aussitôt pour aller trouver cet homme près de la fontaine.30Et ayant déjà vu les pendants d’oreilles et les bracelets aux mains de sa soeur, qui lui avait rapporté en même temps tout ce que cet homme lui avait dit, il vint à lui, lorsqu’il était encore près de la fontaine avec les chameaux ;31et il lui dit : Entrez, vous qui êtes béni du Seigneur : pourquoi demeurez-vous dehors ? J’ai prépare la maison, et un lieu pour vos chameaux.32Il le fit aussitôt entrer dans le logis ; il déchargea ses chameaux, leur donna de la paille et du foin ; et fit laver les pieds de cet homme, et de ceux qui étaient venus avec lui.33En même temps on lui servit à manger. Mais le serviteur leur dit : Je ne mangerai point, jusqu’à ce que je vous aie propose ce que j’ai à vous dire. Vous le pouvez faire, lui dit Laban.34Et il leur parla de cette sorte : Je suis serviteur d’Abraham.35Le Seigneur a comblé mon maître de bénédictions, et l’a rendu grand et riche. Il lui a donné des brebis, des boeufs, de l’argent, de l’or, des serviteurs et des servantes, des chameaux et des ânes.36Sara, la femme de mon maître, lui a enfanté un fils dans sa vieillesse, et mon maître lui a donné tout ce qu’il avait.37Et il m’a fait jurer devant lui en me disant : Promettez-moi que vous ne prendrez aucune des filles des Chananéens dans le pays desquels j’habite, pour la faire épouser à mon fils ;38mais que vous irez à la maison de mon père, et que vous prendrez parmi ceux de ma parenté une femme pour mon fils.39Et sur ce que je dis alors à mon maître : Mais si la fille ne voulait point venir avec moi ?40il me répondit : Le Seigneur devant lequel je marche, enverra son ange avec vous, et vous conduira dans votre chemin, afin que vous preniez pour mon fils une femme qui soit de ma famille, et de la maison de mon père.41Si étant arrivé chez mes parents, ils vous refusent ce que vous leur demanderez, vous ne serez plus obligé à votre serment.42Je suis donc arrivé aujourd’hui près de la fontaine, et j’ai dit à Dieu : Seigneur Dieu d’Abraham, mon maître ! si c’est vous qui m’avez conduit dans le chemin où j’ai marché jusqu’à présent ;43me voici près de cette fontaine, que la fille donc qui sera sortie pour puiser de l’eau, à qui je dirai : Donnez-moi un peu à boire de l’eau que vous portez dans votre vaisseau,44et qui me répondra : Buvez, et je vais en puiser aussi pour vos chameaux ; soit celle que le Seigneur a destinée pour être la femme du fils de mon maître.45Lorsque je m’entretenais en moi-même de cette pensée, j’ai vu paraître Rebecca, qui venait avec son vaisseau qu’elle portait sur son épaule, et qui étant descendue à la fontaine, y avait puisé de l’eau. Je lui ai dit : Donnez-moi un peu à boire.46Elle aussitôt ôtant son vaisseau de dessus son épaule, m’a dit : Buvez vous-même, et je vais donner aussi à boire à vos chameaux. J’ai donc bu ; et elle a fait boire aussi mes chameaux.47Je l’ai ensuite interrogée, et je lui ai demandé : De qui êtes-vous fille ? Elle m’a répondu qu’elle était fille de Bathuel, fils de Nachor et de Melcha, sa femme. Je lui ai donc mis ces pendants d’oreilles pour parer son visage, et lui ai mis ces bracelets aux bras.48Aussitôt me baissant profondément, j’ai adoré et béni le Seigneur, le Dieu d’Abraham, mon maître, qui m’a conduit par le droit chemin pour prendre la fille du frère de mon maître, et la donner pour femme à son fils.49C’est pourquoi si vous avez véritablement dessein d’obliger mon maître, dites-le-moi. Si vous avez résolu autre chose, faites-le-moi connaître, afin que j’aille chercher une fille ailleurs.50Laban et Bathuel répondirent : C’est Dieu qui parle en cette rencontre ; nous ne pouvons vous dire autre chose que ce qui paraît conforme à sa volonté.51Rebecca est entre vos mains ; prenez-la, et l’emmenez avec vous, afin qu’elle soit la femme du fils de votre maître, selon que le Seigneur s’en est déclaré.52Le serviteur d’Abraham ayant entendu cette réponse, se prosterna contre terre, et adora le Seigneur.53Il tira ensuite des vases d’or et d’argent, et de riches vêtements, dont il fit présent à Rebecca. Il donna aussi des présents à ses frères et à sa mère.54Ils firent ensuite le festin, ils mangèrent et burent, et demeurèrent ensemble ce jour-là. Le lendemain le serviteur s’étant levé le matin, leur dit : Permettez-moi d’aller retrouver mon maître.55Les frères et la mère de Rebecca lui répondirent : Que la fille demeure au moins dix jours avec nous, et après elle s’en ira.56Je vous prie, dit le serviteur, de ne me point retenir davantage, puisque le Seigneur m’a conduit dans tout mon chemin. Permettez-moi d’aller retrouver mon maître.57Ils lui dirent : Appelons la fille, et sachons d’elle-même son sentiment.58On l’appela donc ; et étant venue, ils lui demandèrent : Voulez-vous bien aller avec cet homme ? Je le veux bien, répondit-elle.59Ils la laissèrent donc aller accompagnée de sa nourrice, avec le serviteur d’Abraham et ceux qui l’avaient suivi ;60et souhaitant toutes sortes de prospérités à Rebecca, ils lui dirent : Vous êtes notre soeur ; croissez en mille et mille générations ; et que votre race se mette en possession des villes de ses ennemis.61Rebecca et ses filles montèrent donc sur des chameaux, et suivirent cet homme, qui s’en retourna en grande diligence vers son maître.62En ce même temps, Isaac se promenait dans le chemin qui mène au puits appelé le puits de Celui qui vit et qui voit ; car il demeurait au pays du midi.63Il était alors sorti dans le champ pour méditer, le jour étant sur son déclin. Et avant levé les yeux, il vit de loin venir les chameaux.64Rebecca ayant aussi aperçu Isaac, descendit de dessus son chameau ;65et elle dit au serviteur. Qui est cette personne qui vient le long du champ au-devant de nous ? C’est mon maître, lui dit-il. Elle prit aussitôt son voile, et se couvrit.66Le serviteur alla cependant dire à Isaac tout ce qu’il avait fait.67Alors Isaac la fit entrer dans la tente de Sara, sa mère, et la prit pour femme ; et l’affection qu’il eut pour elle fut si grande, qu’elle tempéra la douleur que la mort de sa mère lui avait causée.