Le Nouveau Testament

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


123 4
Traduction par Edmond Stapfer, édition de 1889, libre de droits.

n°50 / Épître aux Philippiens 1 :

1PAUL ET TIMOTHÉE, SERVITEURS DE JÉSUS-CHRIST, À TOUS LES FIDÈLES EN JÉSUS-CHRIST QUI SONT À PHILIPPES AINSI QU’AUX CONDUCTEURS DE L’ÉGLISE ET AUX DIACRES.

2GRACE ET PAIX VOUS SOIENT ACCORDÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR LE SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST.

3Je rends grâces à mon Dieu chaque fois que je me souviens de vous.4Sans cesse, dans toutes mes prières, je le prie pour vous tous avec joie,5parce que vous êtes restés fidèles à l’Évangile depuis le premier jour jusqu’à maintenant.6Je suis persuadé que celui qui a commencé cette bonne œuvre en vous la mènera à bonne fin jusqu’au jour de Jésus-Christ.7En pensant ainsi de vous tous, je ne fais que vous rendre justice, car je vous porte dans mon cœur. Que je sois en prison, que je défende et prêche l’Évangile, vous prenez tous une si vive part à la grâce qui m’est faite !8Dieu m’est témoin que j’éprouve pour vous tous la tendresse de Jésus-Christ !9Et je demande ceci : que votre amour aille toujours en grandissant, et qu’il vous donne de l’intelligence10et toute sorte de discernement, que vous appréciiez toutes choses à leur juste valeur, que vous arriviez purs et irréprochables à la journée de Christ,11riches des fruits de la justice qui viennent de Jésus-Christ, à la gloire et à la louange de Dieu.

12Je veux que vous sachiez, mes frères, que ma position a été plutôt un avantage pour l’Évangile.13En effet, on a parfaitement su dans tout le prétoire et dans le public que j’étais prisonnier pour la cause de Christ,14et la plupart de nos frères rassurés, grâce au Seigneur, sur ma détention, ont plus de hardiesse, moins de crainte pour annoncer la parole de Dieu.15Il en est, sans doute, qui prêchent le Christ par jalousie et pour faire de la polémique, mais d’autres le font dans des dispositions bienveillantes.16Ceux-ci sont pleins d’affection, parce qu’ils savent que je suis chargé de défendre l’Évangile ;17ceux-là ont un esprit de parti, ils annoncent le Christ sans loyauté ; ils pensent aggraver ma situation de prisonnier.18Qu’importe après tout ? Avec ou sans arrière-pensée, Christ est de toutes manières annoncé, et je m’en réjouis et m’en réjouirai toujours.19Car je sais que « Cela tournera à mon salut », grâce à vos prières et au secours de l’Esprit de Jésus-Christ.20J’ai la conviction, j’ai le ferme espoir de n’être en rien confondu ; au contraire, je serai plein de hardiesse, et, maintenant comme toujours, mon corps, que je vive ou que je meure, servira à la gloire de Christ.21Pour moi, Christ est ma vie et mourir est un avantage !22Si, d’un autre côté, ma vie se prolonge, je verrai fructifier mon œuvre ; aussi ne sais-je lequel préférer.23Je suis arrêté entre deux désirs contraires : d’un côté celui de partir et d’être avec Christ, c’est de beaucoup ce que je préférerais ;24de l’autre, celui de rester dans cette vie, et à cause de vous c’est nécessaire.25Aussi ai-je la confiance, la certitude que je resterai, que je resterai avec vous tous pour vos progrès dans la joie et dans la foi ;26et ainsi mon retour auprès de vous vous fournira l’occasion de rendre gloire à mon sujet à Jésus-Christ.27Seulement que votre conduite soit digne de l’Évangile du Christ ;, que je vienne vous voir ou que je reste absent, il me faut apprendre que vous restez fermes, tous dans le même esprit, luttant d’un commun accord pour la foi de l’Évangile,28ne vous laissant intimider en rien par les adversaires ; cette fermeté sera un signe évident de ruine pour eux, de salut pour vous, et cela de la part de Dieu.29Car il vous aura fait la grâce, à propos de Christ, non seulement de croire en lui, mais aussi de souffrir pour lui et de soutenir le même combat que vous m’avez vu soutenir et que, vous le savez, je soutiens encore.