Le Nouveau Testament

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Edmond Stapfer, édition de 1889, libre de droits.

n°42 / L’Évangile selon saint Luc 1 :

1CHER THÉOPHILE, PUISQUE PLUSIEURS AUTRES ONT ESSAYÉ DE RÉDIGER UN RÉCIT DES FAITS ACCOMPLIS PARMI NOUS,2TELS QUE NOUS LES ONT TRANSMIS CEUX QUI EN ONT ÉTÉ, DÈS L’ORIGINE, TÉMOINS OCULAIRES ET QUI SONT DEVENUS MINISTRES DE LA PAROLE,3J’AI CRU DEVOIR, MOI AUSSI, APRÈS M’ÊTRE SOIGNEUSEMENT INFORMÉ DE TOUT, DEPUIS LE COMMENCEMENT, T’EN ÉCRIRE UNE NARRATION SUIVIE,4POUR QUE TU RECONNAISSES LA SOLIDITÉ DES ENSEIGNEMENTS QUE TU AS REÇUS.

5Aux jours d’Hérode, roi de Judée, vivait un prêtre nommé Zaccharie. Il était de la classe d’Abia et sa femme était d’entre les filles d’Aaron. Son nom était Élisabeth.6Tous deux étaient justes devant Dieu, marchant irréprochables dans tous les commandements et toutes les ordonnances du Seigneur.7Ils n’avaient point d’enfants ; parce qu’Élisabeth était stérile ; et tous deux étaient avancés en âge.8Or, le tour de sa classe étant venu de remplir devant Dieu les fonctions sacerdotales,9il lui échut par le sort (qui était le mode usité entre les prêtres) d’entrer dans le sanctuaire du Seigneur pour y offrir l’encens.10Pendant cette heure de l’encens, la foule du peuple restait au dehors et priait.11Or, à la droite de l’autel de l’encens, apparut à Zaccharie un ange du Seigneur, debout devant lui.12A sa vue Zaccharie fut troublé, et la crainte le saisit.13« Ne crains point, Zaccharie, lui dit l’ange ; car ta prière a été exaucée et ta femme Élisabeth t’enfantera un fils ; tu lui donneras le nom de Jean.14Il sera ta joie et ton allégresse, et beaucoup se réjouiront de sa naissance. Devant le Seigneur,15en effet, il sera grand ; il ne devra jamais boire ni vin, ni cervoise ; et, tout rempli de l’Esprit saint dès les entrailles de sa mère,16il ramènera au Seigneur leur Dieu, de nombreux enfants d’Israël.17Lui-même, dans l’esprit et la vertu d’Élie, se mettra en marche devant le Seigneur, afin de faire revivre dans les enfants le cœur même des aïeux, de ramener les rebelles à la sagesse des justes, et de préparer au Seigneur un peuple bien disposé. »18— « A quoi reconnaîtrai-je cela, dit à l’ange Zaccharie, car je suis moi-même un vieillard, et ma femme est avancée en âge. »19L’ange lui répondit par ces paroles : « Je suis, Gabriel qui me tiens devant Dieu. Et j’ai été envoyé pour te parler et t’annoncer cette Bonne Nouvelle.20Et à cause de ton manque de foi en mes paroles, qui s’accompliront en leur temps, voilà que tu seras muet et ne pourras parler jusqu’au jour où ces choses arriveront. »21Le peuple cependant attendait Zaccharie, et s’étonnait de le voir s’attarder dans le sanctuaire.22Lorsqu’il sortit, il lui fut impossible de leur parler ; on comprit qu’il avait eu une vision dans le sanctuaire. Lui-même le leur faisait entendre par signes. Zaccharie resta sourd-muet.23Quand la période de ses fonctions fut terminée, il retourna en sa maison ;24ce fut alors que sa femme Élisabeth devint enceinte. Pendant cinq mois elle vécut dans le secret de sa demeure.25« Voilà, disait-elle, ce qu’a fait pour moi le Seigneur en ces jours où il m’a regardée pour mettre fin à mon opprobre parmi les hommes. »

26Le sixième mois, Dieu envoya l’ange Gabriel dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,27vers une vierge, fiancée à un homme de la famille de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie.28L’ange, étant entré où elle était, lui dit : « Salut ! une grâce, t’a été faite ; le Seigneur est avec toi ! »29A ces paroles, Marie fut toute troublée ; et elle se demandait ce que pouvait être une semblable salutation.30« Ne crains point, Marie, reprit l’ange, car tu as trouvé grâce près de Dieu.31Sache que tu vas concevoir en ton sein et enfanter un fils auquel tu donneras le nom de Jésus.32Il sera grand ; on l’appellera : Fils du Très-Haut ; à lui le Seigneur Dieu donnera le trône de David son père ;33il régnera à jamais sur la maison de Jacob et son règne n’aura point de fin. »34Alors Marie dit à l’ange : « Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point, d’homme ? »35Et l’ange lui répondit par ces paroles : « L’Esprit saint viendra sur toi, et une puissance du Très-Haut t’enveloppera de son ombre. C’est pourquoi l’Être saint qui doit naître sera appelé Fils de Dieu !36Sache également qu’en sa vieillesse, ta parente Élisabeth, elle aussi, a conçu un fils, et que celle que l’on appelait stérile en est déjà à son sixième mois.37Rien n’est impossible à Dieu. »38Alors Marie dit : « Voici la servante du Seigneur. Qu’il me soit fait suivant ta parole. » Et l’ange la quitta.

39En ces jours-là, Marie se hâta de partir, se dirigeant vers le pays des montagnes. Elle alla dans une ville de Juda.40En entrant dans la maison de Zaccharie elle salua Élisabeth.41Et dès qu’Élisabeth eut entendu la salutation de Marie, l’enfant qu’elle portait tressaillit, et elle-même fut remplie d’Esprit saint.42« Tu es bénie entre les femmes, s’écria-t-elle en élevant la voix, et le fruit de tes entrailles est béni !43D’où me vient que la mère de mon Seigneur vienne me visiter ?44Aussitôt que ta voix, quand tu m’as saluée, a frappé mon oreille, l’enfant a tressailli de joie dans mon sein.45Bienheureuse celle qui a cru à l’accomplissement de ce qui lui a été dit de la part du Seigneur ! »46Et Marie dit : « Mon âme magnifie le Seigneur,47Et mon esprit est transporté de joie en Dieu mon Sauveur,48Parce qu’il a abaissé son regard sur l’humilité de sa servante. Voilà que désormais toutes les générations m’appelleront la bienheureuse,49Parce que le Tout-Puissant m’a fait de grandes choses ! Son nom est saint,50Sa miséricorde se répand de génération en génération Sur ceux qui le craignent.51Il a déployé la force de son bras, Il a dissipé les pensées des cœurs des superbes,52Il a jeté bas de leurs trônes les puissants, Et il a exalté les humbles ;53Il a comblé de biens les affamés, Et il a renvoyé les riches à vide ;54Il a secouru Israël son serviteur, Il s’est souvenu de sa miséricorde,55Ainsi qu’il l’avait dit à nos pères, à Abraham et à sa postérité pour toujours. »56Marie séjourna environ trois mois avec Élisabeth, et retourna ensuite en sa maison.

57Parvenue au terme de sa grossesse, Élisabeth enfanta un fils.58Ayant appris que le Seigneur faisait ainsi éclater par elle sa miséricorde, ses voisins et ses parents partagèrent sa joie.59Le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l’enfant. Ils lui donnaient le nom de Zaccharie, celui de son père,60quand sa mère prit la parole : « Non, dit-elle, il se nommera Jean. »61— « Mais, lui dirent les autres, personne dans ta famille ne porte ce nom. »62Et l’on demanda au père, par signes, comment il voulait le nommer.63Alors, se faisant apporter des tablettes, Zaccharie écrivit ceci : « Jean est son nom. » Tout le monde fut surpris.64Aussitôt la banche de Zaccharie s’ouvrit, sa langue se délia et il se mit à parler et à bénir Dieu.65Chacun dans le voisinage fut saisi de crainte et, dans la région des montagnes de Judée, il ne fut bruit que de toutes ces choses.66Chacun en les apprenant les recueillait dans son cœur et disait : « Que sera donc cet enfant ? » En effet, la main du Seigneur était avec lui.67Quant à Zaccharie, son père, il fut rempli d’Esprit saint et il prophétisa en ces termes :68« Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël ! Car il a visité son peuple et opéré sa rédemption ;69Il nous a suscité un Sauveur puissant, De la maison de David, son serviteur.70(Ainsi qu’il l’avait annoncé par la bouche de ses saints prophètes qui jadis ont vécu.)71Il nous délivre de nos ennemis, Et de la main de tous ceux qui nous haïssent ;72Il montre sa miséricorde envers nos pères ; Il se souvient de sa sainte alliance ;73Du serment par lui juré à notre père Abraham ; Il nous donne enfin à nous,74délivrés de la main de nos ennemis, De le servir sans crainte,75De marcher devant lui dans la sainteté et la justice tous les jours de notre vie ;76Et toi, enfant, tu seras appelé Prophète du Très-Haut ; Car tu iras devant le Seigneur ; Tu marcheras devant lui pour lui préparer les voies ;77Tu donneras à son peuple la science du salut, Tu lui diras que ses péchés lui sont remis ;78Que notre Dieu a des entrailles de miséricorde, Qu’il nous a regardés du haut des cieux, Que le soleil d’Orient se lève ;79Qu’il illuminera ceux qui sont assis dans les ténèbres et l’ombre de la mort ; Qu’il dirigera nos pas dans un chemin de paix. »80L’enfant grandissait et son esprit se fortifiait, et jusqu’au jour de sa manifestation à Israël, les déserts furent sa demeure.