Le Nouveau Testament

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Edmond Stapfer, édition de 1889, libre de droits.

n°43 / L’Évangile selon saint Jean 7 :

1Jésus, après ces choses, parcourait la Galilée, ne voulant pas, voyager en Judée, où les Juifs cherchaient à le faire périr.2La fête juive dite des Tabernacles approchait cependant,3et ses frères lui dirent : « Pars de ce pays-ci, transporte-toi en Judée, afin que les disciples que tu y comptes voient, eux aussi, les œuvres que tu accomplis.4On n’agit pas en cachette quand on veut se faire connaître ; si réellement tu fais ces choses, manifeste-toi toi-même au monde ! »5(En effet, ses frères non plus ne croyaient pas en lui.)6Jésus leur répondit : « Mon temps, à moi, n’est pas encore venu ;7pour vous, que le monde ne peut haïr, le moment est toujours opportun ; mais le monde me hait, moi, parce que je rends de lui le témoignage que ses œuvres sont mauvaises.8Rendez vous à la fête ; quant à moi, je ne vais pas à cette fête, parce que mon temps n’est pas encore accompli. »9Cela dit, il demeura en Galilée.10Puis, lorsque ses frères furent partis pour la fête, lui-même s’y rendit aussi, mais ce n’était pas d’une façon ostensible, c’était comme en cachettes.

11Pendant la fête, cependant, les Juifs s’informaient de lui : « Où donc est-il », demandait-on.12Dans la foule, une quantité de bruits couraient sur lui : « C’est un homme de bien », disaient ceux-ci. « Nullement, c’est tout le contraire », disaient ceux-là, « il égare la foule » ;13mais personne, par crainte des Juifs, n’osait s’exprimer tout haut sur son compte.14On était déjà au milieu de la fête, lorsque Jésus monta au Temple ;15il se mit à enseigner au grand étonnement des Juifs. « Comment, disaient-ils, cet homme est-il si instruit, lui qui n’a pas étudié ? »16Jésus leur répondit par ces paroles : « Mon enseignement n’est pas de moi s, mais de Celui qui m’a envoyé.17Si quelqu’un veut faire sa volonté, il saura si mon enseignement est de Dieu s ou si je parle de mon chef.18L’homme qui parle de son chef poursuit sa gloire propre ; mais l’homme qui poursuit la gloire de celui qui l’a envoyé, est véridique, lui, et il n’y a en lui aucun manque de droiture.19N’est-ce pas Moïse qui vous a donné la Loi ? Et aucun de vous ne la met en pratique ! Pourquoi cherchez-vous à me tuer ? »20La foule répondit : « Tu es possédé d’un démon ; qui est-ce qui, cherche à te tuer ? »21Jésus répliqua par ces paroles : « Une seule œuvre accomplie par moi, vous a tous surpris.22Moïse vous a donné la circoncision (elle n’a pas été instituée par Moïse, elle vient des patriarches), cette circoncision vous la pratiquez le jour du sabbat.23Eh bien, si on peut, pour ne pas violer la loi de Moïse, pratiquer la circoncision le jour du sabbat, pourquoi vous irriter contre moi pour avoir, ce même jour de sabbat, rendu un homme entièrement sain ?24Ne jugez pas sur l’apparence ; jugez au contraire suivant la justice. »

25Parmi les habitants de Jérusalem quelques-uns disaient : « N’est-ce point cet homme que l’on cherche à faire périr ?26Le voici qui parle en toute liberté, et on ne lui dit rien ! Les autorités auraient-elles vraiment reconnu qu’il est le Christ ?27Nous savons pourtant d’où est celui-ci ; or quand le Christ vient, personne ne sait d’où il est. »28Alors Jésus, qui enseignait dans le Temple, s’écria : « Vous me connaissez ! vous savez d’où je suis ! mais je ne suis pas venu de moi-même. Il y en a un qui réellement m’a envoyé, et Celui-là vous ne le connaissez pas !29Moi je le connais, parce que je viens de lui et que c’est lui qui m’a envoyé. »30Là-dessus, ils cherchèrent à l’arrêter ; personne toutefois ne porta la main sur lui, parce que son heure n’était pas encore venue.31Dans la foule un grand nombre crurent en lui. « Lorsque le Christ viendra, disaient-ils, fera-t-il plus de miracles que n’en a fait cet homme-là ? »32Les Pharisiens entendirent ces rumeurs de la foule ; aussi, de concert avec les chefs des prêtres, envoyèrent-ils des agents pour l’arrêter.

33Jésus dit alors : « Je suis encore avec vous pour un peu de temps ; après quoi je retourne à Celui qui m’a envoyé.34Vous me chercherez et vous ne me trouverez pas et, au lieu où je suis, vous ne pouvez venir. »35Les Juifs se demandaient entre eux : « Où donc va-t-il aller, que nous ne le trouverons pas ? Va-t-il aller chez les disséminés, parmi les païens et instruire les païens ?36Qu’est-ce que ce mot qu’il a prononcé : « vous me chercherez et vous ne me trouverez pas ; et au lieu où je suis vous ne pouvez venir. »37Durant le dernier jour de la fête, qui en est le plus solennel, Jésus, se tenant debout, s’écria : « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive !38Comme dit l’Écriture : « Du sein de celui qui croit en moi jailliront des fleuves d’eau vives. »39Il disait cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui avaient cru en lui. En effet, il n’y avait pas encore d’Esprit, parce que Jésus n’était pas encore glorifié.40Dans la multitude, ceux qui avaient entendu ces paroles disaient : « C’est vraiment le prophète ! »41d’autres : « C’est le Christ ! » d’autres encore : « Est-ce que le Christ doit sortir de la Galilée ?42Est-ce que l’Écriture ne dit pas que le Christ sortira de la famille de David et du village de Bethléem d’où était David ? »43On était donc dans le peuple fort divisé à son sujet.44Un certain nombre d’entre eux voulaient l’arrêter ; mais aucun ne porta la main sur lui.

45Les agents retournèrent auprès des chefs des prêtres et des Pharisiens. « Pourquoi ne l’avez-vous pas amené ! » demandèrent ceux-ci. »46A quoi les agents répondirent : « Jamais homme n’a parlé comme parle cet homme. »47— « Vous êtes-vous aussi laissé séduire ? » leur dirent les Pharisiens.48« Est-ce qu’il y a un seul personnage ayant autorité qui ait cru en lui ? Est-ce qu’il y a un seul Pharisien ?49Il n’y a que cette maudite populace qui n’entend rien à la Loi ! »50Nicodème, un des leurs, celui qui était venu à Jésus tout d’abord, leur dit :51« Est-ce que notre Loi juge un homme sans qu’il soit entendu et sans qu’on se soit rendu compte de ses actes ? »52Ils lui répondirent ainsi : « Serais-tu, toi aussi, de la Galilée ? informe-toi, et tu verras que de la Galilée ne surgit pas de prophète. »53[Après quoi, chacun d’eux retourna à sa maison ;]