Le Nouveau Testament

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Edmond Stapfer, édition de 1889, libre de droits.

n°43 / L’Évangile selon saint Jean 21 :

1Après cela, sur le bord de la mer de Tibériade, Jésus se manifesta encore aux disciples. Voici comment :2Simon Pierre, Thomas appelé Didyme, Nathanaël de Cana en Galilée, les fils de Zébédée et deux autres disciples étaient ensemble.3« Je vais pêcher », leur dit Simon Pierre. « Nous y allons avec toi » répondirent les autres. Ils partirent et montèrent dans la barque. Cette nuit-là ils ne prirent rien.4Le matin venu, Jésus était là debout sur le rivage. Les disciples cependant ne savaient pas que c’était Jésus.5« Enfants, leur dit-il, n’avez-vous rien à manger ? » — Ils lui répondirent : « Non. » —6« Jetez le filet, dit Jésus, à droite de la barque, vous trouverez. » Ils le jetèrent et ils n’avaient plus la force de le retirer tellement il était plein de poissons.7Alors le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : « C’est le Seigneur ! » A cette parole : « C’est le Seigneur », Simon Pierre qui n’était pas vêtu remit sa tunique et se jeta à l’eau.8Quant aux autres disciples ils vinrent avec la barque, et comme ils étaient peu éloignés de terre, — environ de deux cents coudées, — ils traînaient le filet plein de poissons.9Une fois descendus à terre, ils voient du charbon préparé, du, poisson dessus et du pain.10Jésus leur dit : « Apportez quelques-uns des poissons que vous venez de prendre. »11Simon Pierre monta alors dans la barque et tira à terre le filet. Il était plein de gros poissons ; il y en avait cent cinquante-trois et malgré ce grand nombre le filet ne se déchira pas.12« Venez manger », dit Jésus aux disciples. Aucun d’eux n’osait lui poser cette question : « Qui es-tu ? » Ils savaient que c’était le Seigneur.13Jésus s’approche ; prend le pain et le leur donne, ainsi que le poisson.14C’était la troisième fois, depuis sa résurrection d’entre les morts, que Jésus se manifestait à ses disciples.

15Quand ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu plus que ceux-ci ? » — Il lui répondit : « Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. » Jésus lui dit : « Fais paître mes agneaux. »16Il lui dit une seconde fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? » Il lui répondit : « Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le pasteur de mes brebis. »17Il lui dit pour la troisième fois : « Simon, fils de Jean, M’aimes-tu ? » Pierre fut attristé de ce qu’il lui disait pour la troisième fois : « M’aimes-tu ? » et lui répondit : « Seigneur, tu sais tout ; tu sais que je t’aime. » Jésus lui dit : « Fais paître mes brebis.18En vérité, en vérité, je te le dis, lorsque tu étais plus jeune, tu te ceignais toi-même et tu allais où tu voulais ; mais quand tu seras vieux, tu étendras les mains, un autre te ceindra, et te mènera où tu ne voudras pas.19(Il dit cela pour indiquer par quel genre de mort Pierre devait glorifier Dieu) ; et après avoir ainsi parlé, il ajouta : « Suis-moi. »20Pierre, se retournant, voit le suivre le disciple que Jésus aimait, celui qui, pendant le repas, s’était penché sur sa poitrine et lui avait dit : « Seigneur qui est celui qui te livrera ? »21Le voyant, Pierre dit à Jésus : « Seigneur, et celui-ci, que lui arrivera-t-il ? »22Jésus lui répond : « Si je veux qu’il attende jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? Toi, suis-moi. »23Alors le bruit se répandit parmi les frères que ce disciple-là ne mourrait pas. Cependant Jésus n’a pas dit à Pierre : « Il ne mourra pas ; » mais : « Si je veux qu’il attende jusqu’à ce que je vienne, que t’importe. »24C’est ce disciple-là même qui atteste ces choses et qui les a écrites, et nous savons que son témoignage est véridique.25Il y a encore beaucoup d’autres choses que Jésus a faites. Si on les écrivait l’une après l’autre, je crois que le monde entier ne pourrait contenir les livres qu’on écrirait.