Le Nouveau Testament

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Edmond Stapfer, édition de 1889, libre de droits.

n°43 / L’Évangile selon saint Jean 13 :

1Avant la fête de Pâque, sachant que pour lui l’heure était venue, de passer de ce monde au Père, Jésus, après avoir aimé ceux qui étaient siens dans le monde, mit le comble à son amour pour eux.2Pendant un repas, alors que le diable avait déjà jeté dans le cœur de Judas, fils de Simon, l’Iskariôte, de le livrer,3sachant que le Père avait tout remis entre ses mains, sachant qu’il était issu de Dieu et qu’il retournait à Dieu,4Jésus se leva de table, ôta ses vêtements, prit un linge et se ceignit.5Après quoi, versant de l’eau dans le bassin, il se mit à laver les pieds de ses disciples et à les essuyer avec le linge dont il était ceint.6Il vint donc à Simon Pierre qui lui dit : « Toi, Seigneur, à moi ? me laver les pieds ? »7Jésus lui répondit par ces paroles : « Ce que je fais tu ne le sais pas maintenant, tu le sauras plus tard. »8— « Jamais, lui dit Pierre, non, jamais, tu ne me laveras les pieds ! » — « Si je ne te lave, répliqua Jésus, tu n’as point de part avec moi. »9— Simon Pierre dit alors : « Seigneur ! non seulement tes pieds, mais aussi les mains et la tête ! »10— « Celui qui s’est baigné, ajouta Jésus, n’a plus besoin que de se laver les pieds ; dans tout le reste il est entièrement pur ; et vous, vous êtes purs ; non pas tous cependant. »11Il connaissait, en effet, celui qui allait le livrer ; voilà pourquoi il dit : « Vous n’êtes pas tous purs. »12Après leur avoir lavé les pieds il reprit ses vêtements, se remit à table et leur dit : « Comprenez-vous ce que je vous ai fait ?13Vous m’appelez Maître, Seigneur, et vous dites bien, car je le suis.14Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur, moi, le Maître, vous devez, vous aussi, vous laver les pieds les uns aux autres.15Car je vous ai donné un exemple pour que, vous aussi, vous fassiez comme je vous ai fait. »16« En vérité, en vérité, je vous le dis, un serviteur n’est pas plus grand que son Seigneur, ni un apôtre plus grand que celui qui l’envoie.17Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les mettiez en pratique.18— (Je ne parle pas de vous tous. Ceux que j’ai choisis, je les connais ; mais il faut que cette parole de l’Écriture s’accomplisse : « Celui qui mangeait à ma table a levé le talon contre moi. »19« Je vous le dis dès aujourd’hui et avant l’événement, afin, quand il aura lieu, que vous croyiez que c’est moi...) —20En vérité, en vérité, je vous le dis, recevoir quelqu’un que j’aurai envoyé, c’est me recevoir ; et me recevoir, c’est recevoir Celui qui m’a envoyé. »

21Après qu’il eut dit ces paroles, Jésus fut troublé en son esprit et il fit cette déclaration : « En vérité, en vérité, je vous lé dis, l’un d’entre vous me livrera. »22Les disciples se regardaient les uns les autres, ne sachant duquel il parlait.23L’un d’eux était couché sur le sein de Jésus — c’était celui qu’aimait Jésus.24Simon Pierre lui fait signe et lui dit : « Demande-lui de qui il parle. »25L’autre, se penchant aussitôt sur la poitrine de Jésus, lui demande : « Seigneur, lequel est-ce ? »26Jésus répond : « Celui pour lequel je vais tremper ce morceau de pain et auquel je le donnerai. » Et Jésus, trempant un morceau de pain, le donne à Judas, fils de Simon, l’Iskariôte.27Quand cet homme eut pris ce morceau, Satan entra en lui, Jésus lui dit alors : « Ce que tu fais, fais-le au plus tôt. »28Aucun de ceux qui étaient à table ne comprit pour quel objet il lui parlait ainsi.29Comme Judas était porteur de la bourse commune, quelques-uns pensèrent que Jésus lui disait soit d’acheter ce qu’il fallait pour la fête, soit de donner telle ou telle chose aux pauvres.30Donc, à peine Judas eut-il pris ce morceau de pain, qu’il sortit brusquement. Il faisait nuit.

31Quand il fut parti, Jésus dit : « C’est maintenant que le Fils de l’homme est glorifié et que Dieu est glorifié en lui.32Dieu le glorifiera lui aussi, en lui-même, et c’est bientôt qu’il le glorifiera.33Mes enfants, je ne suis plus que pour peu de temps avec vous ! vous me chercherez ; et ce que j’ai dit aux Juifs, je vous le dis aussi à vous-mêmes à l’heure présente : où je vais vous ne pouvez venir. »34« Je vous donne un commandement nouveau : vous aimer les uns les autres. Oui, aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés.35Tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples à l’amour que vous aurez les uns pour les autres. »36« Seigneur, lui demanda Simon Pierre, où vas-tu ? » — « Au lieu où je vais, répondit Jésus, tu ne peux me suivre présentement ; tu me suivras plus tard. »37— « Et pourquoi donc, Seigneur, lui dit Pierre, ne puis-je te suivre dès maintenant. Je donnerai ma vie pour toi ! »38— « Tu donneras ta vie pour moi ! » répliqua Jésus, « en vérité, en vérité, je te le dis, un coq ne chantera pas avant que trois fois tu ne m’aies renié ! »