Le Nouveau Testament

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Edmond Stapfer, édition de 1889, libre de droits.

n°43 / L’Évangile selon saint Jean 12 :

1Six jours avant la Pâque, Jésus vint à Béthanie, où était Lazare, qu’il avait ressuscité des morts.2On lui fit là un festin et Marthe servait ; Lazare était un de ceux qui étaient à table avec lui.3Quant à Marie, elle prit une livre d’un parfum de nard pur, de très haut prix, et elle en oignit les pieds de Jésus, les essuyant avec ses cheveux. La maison fut remplie de l’odeur de ce parfum.4L’un des disciples, Judas l’Iskariôte, celui qui devait le livrer,5dit : « Pourquoi ne pas avoir vendu ce parfum ? Il vaut trois cents deniers qu’on aurait donnés à des pauvres. »6Il ne parlait pas ainsi, parce qu’il se souciait des pauvres, mais parce qu’il était un voleur, et que, tenant la bourse commune, il se chargeait de ce qu’on y mettait.7Jésus répondit : « Laisse-la, afin qu’elle réserve ce parfum pour le jour de ma sépulture.8Les pauvres, vous les avez toujours avec vous ; tandis que moi vous ne m’avez pas pour toujours. »9Une foule énorme de Juifs avaient appris la présence de Jésus, et ils arrivèrent non seulement à cause de lui, mais aussi pour voir Lazare qu’il avait ressuscité des morts.10Aussi les chefs des prêtres songèrent-ils à faire périr Lazare lui-même,11parce qu’une quantité de Juifs les abandonnaient à cause de cet homme, et croyaient en Jésus.

12Le lendemain une multitude immense, venue pour la fête, ayant appris que Jésus venait à Jérusalem13prit en main des branches de palmier et sortit au-devant de lui. « Hosanna ! criait-on, « Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur », Béni soit le roi d’Israël ! »14Jésus trouva un ânon et s’assit dessus, accomplissant cette parole de l’Écriture :15« Sois sans crainte, fille de Sion, Voici ton Roi qui t’arrive Assis sur le petit d’une ânesse. »16Ses disciples, tout d’abord, ne s’en rendirent point compte. Mais quand Jésus eut été glorifié, ils se souvinrent que ces choses avaient été écrites de lui, et qu’ils les lui avaient faites.17La multitude qui était avec lui attestait donc qu’il avait appelé Lazare du tombeau et l’avait ressuscité des morts ;18et c’était la rumeur d’un tel miracle, opéré par lui, qui faisait aussi accourir la foule à sa rencontre.19Quant aux Pharisiens, ils se disaient entre eux : « Vous le voyez ! Vous n’y gagnez rien ! Voilà que tout le monde court après lui ! »

20Parmi ceux qui étaient venus pour adorer Dieu pendant la fête, se trouvaient quelques Grecs.21Ils abordèrent Philippe qui était de Bethsaïde en Galilée, et lui firent cette demande : « Seigneur, nous désirons voir Jésus. »22Philippe alla en parler à André ; et tous deux ensemble allèrent le dire à Jésus.23Celui-ci leur adressa alors ces paroles : « L’heure est venue où le Fils de l’homme doit être glorifié. »24« En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de froment tombant en terre ne passe par la mort, il demeure seul ; mais qu’il vienne à mourir, il porte beaucoup de fruits. »25« Qui aime sa vie la perdra ; et qui hait sa vie en ce monde, la conservera en vie éternelle. »26« Qu’il me suive, celui qui veut me servir ! et là où je suis mon serviteur sera aussi. Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera. »27« Maintenant mon âme est troublée ; et que dirai-je ? Dirai-je : « Père, préserve-moi de cette heure ? » mais, c’est pour cela que je suis arrivé à cette heure !28Père, glorifie ton nom ! » Du ciel il vint alors une voix : « Je l’ai glorifié et je le glorifierai encore ! »29— « C’est le tonnerre », dit la foule qui était présente et qui entendait. Il y en avait qui disaient : « C’est un ange qui lui a parlé. »30Jésus reprit ainsi : « Ce n’est pas pour moi, mais pour vous que cette voix a retenti.31Maintenant a lieu le jugement de ce monde ; maintenant le prince de ce monde va être chassé dehors ;32et moi, quand j’aurai été élevé de terre, j’attirerai tous les hommes à moi. »33Il disait cela pour indiquer de quelle mort il allait mourir.34« La Loi nous apprend que le Christ demeure éternellement, lui répondit la foule ; comment donc dis-tu : « Il faut que le Fils de l’homme soit élevé de terre ? » Quel est ce « Fils de l’homme » ?35Jésus leur répondit : « Pour un peu de temps encore la lumière est avec vous. Marchez pendant que vous avez la lumière, de peur que les ténèbres ne vous surprennent. Celui qui marche dans les ténèbres ne sait où il va.36Pendant que vous avez la lumière, ayez foi en la lumière, afin de devenir des fils de lumière. » Ainsi parla Jésus, puis il s’éloigna et se cacha d’eux.37Ils ne croyaient pas en lui qui avait fait tant de miracles en leur présence ;38c’était afin que fût accomplie la parole du prophète Ésaïe qui a dit : « Seigneur, qui a cru à ce que nous faisons entendre ? Et à qui le bras du Seigneur a-t-il été révélé ? »39Aussi bien, croire leur était impossible, puisque Ésaïe a dit encore :40« Il a aveuglé leurs yeux Et il a endurci leur cœur, Afin qu’ils ne voient pas de leurs yeux ; Et qu’ils ne comprennent pas de leur cœur ; Qu’ils ne se convertissent pas Et que je ne les guérisse pas. »41Voilà ce qu’a dit Ésaïe quand il a vu sa gloire et qu’il a parlé de lui.42Et pourtant, même parmi ceux qui exerçaient l’autorité, beaucoup avaient foi en lui ; mais, à cause des Pharisiens, ils n’en convenaient pas, pour ne pas être chassés de la synagogue,43préférant en cela la gloire humaine à la gloire de Dieu.

44Jésus éleva la voix : « Qui croit en moi, s’écria-t-il, ne croit pas en moi, mais en Celui qui m’a envoyé,45et qui me voit, voit Celui qui m’a envoyé.46Moi, qui suis lumière, je suis venu dans le monde afin que quiconque croit en moi ne demeure point dans les ténèbres.47Quant à celui qui entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge ; car je ne suis pas venu pour juger le monde ; mais pour sauver le monde.48Qui me rejette et ne reçoit pas mes paroles a déjà son juge ; ce juge, c’est la parole même que j’ai dite, elle le jugera au dernier jour.49Ce n’est pas, en effet, de moi-même que j’ai parlé ; mais c’est le Père, dont je suis l’envoyé, qui m’a lui-même commandé de parler et qui m’a prescrit ce que j’avais à dire.50Et je sais que son commandement c’est la vie éternelle. Les choses donc que je dis, je les dis comme le Père me les a dites. »