Le Nouveau Testament

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Edmond Stapfer, édition de 1889, libre de droits.

n°43 / L’Évangile selon saint Jean 1 :

1Au commencement était la Parole ; et la Parole était avec Dieu ; et la Parole était Dieu.2Cette Parole était au commencement avec Dieu.3Toutes choses sont nées par elle, et absolument rien de ce qui existe n’a pris naissance sans elle.4En elle il y avait vie, et la vie était la lumière des hommes.5Et la lumière éclaire dans les ténèbres ; et les ténèbres ne l’ont pas acceptée.

6Il a paru un homme, envoyé de la part de Dieu ; il s’appelait Jean ;7cet homme est venu pour être témoin. Il est venu témoigner en faveur de la lumière, pour que tous devinssent croyants par lui.8Il n’était pas lui-même la lumière ; mais il était là pour témoigner en faveur de la lumière.9Elle existait, cette parfaite lumière qui éclaire tout homme venant au monde.10Elle existait dans le monde ; et le monde avait pris naissance par elle et le monde ne l’avait pas connue.11Elle est venue dans sa propre demeure, et les siens ne l’ont pas accueillie ;12mais à tous ceux qui l’ont accueillie, elle a accordé le privilège de devenir enfants de Dieu ; elle l’a accordé à ceux qui ont cru en son nom.13Ceux-là ne sont pas nés au sens physique par la volonté de la chair et de l’homme, mais ils sont nés de Dieu.

14Oui, la Parole est devenue chair, et elle a dressé sa tente au milieu de nous, et nous avons contemplé sa gloire, la gloire parfaite d’un Fils unique envoyé par son Père, tout rempli de grâce et de vérité.15Jean lui rend son témoignage dans ce cri qu’il a jeté : « C’était de lui que je disais : Celui qui doit venir après moi, m’a devancé, parce qu’il a été avant moi. »16En effet, de sa plénitude nous avons tous reçu, et grâce après grâce.17Car la Loi a été donnée par Moïse ; la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ.18Personne n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique qui est dans le sein du Père, voilà celui qui l’a expliqué.

19Voici quel fut le témoignage de Jean lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites lui poser cette question : « Qui es-tu ? »20Il s’expliqua formellement et sans réserve ; il s’expliqua ainsi : « Je ne suis pas, moi, le Christ. »21— « Qui donc ? » lui demandèrent-ils alors. « Serais-tu Élie ? » — Il répondit : « Je ne le suis pas. » — « Es-tu le Prophète ? » — Et il répondit : « Non. » —22Ils lui dirent alors : « Qui es-tu ? pour que nous rendions réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même ? » —23« Moi, répondit-il, je suis « Une voix qui crie dans le désert : Aplanissez la voie du Seigneur comme l’a dit le prophète Ésaïe. »24Les envoyés étaient des Pharisiens.25Ils continuèrent à l’interroger : « Pourquoi donc, lui dirent-ils, baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Élie, ni le Prophète ? »26La réponse de Jean fut celle-ci : « Moi, je baptise avec l’eau ; mais, au milieu de vous, se tient quelqu’un que vous ne connaissez pas.27C’est celui qui doit venir après moi ; je ne suis pas digne de défier la courroie de sa sandale ! »28Ceci se passait à Béthanie, au delà du Jourdain, là où Jean baptisait.

29Le lendemain, Jean voit Jésus qui s’avance vers lui, et il dit : « Voici l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde !30c’est de lui que j’ai dit : « Après moi vient un homme qui m’a devancé, parce qu’il a été avant moi. »31Moi, je ne le connaissais pas, mais c’est pour qu’il fût manifesté à Israël que je suis venu baptiser avec l’eau. »32Jean rendit encore ce témoignage : « J’ai vu, dit-il, l’Esprit descendre du ciel sous la figure d’une colombe et demeurer sur lui.33Moi, je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser avec l’eau m’a dit lui-même : « C’est l’homme sur lequel tu verras l’Esprit descendre et demeurer, qui baptise avec l’Esprit saint. »34Or je l’ai vu et j’ai rendu ce témoignage : « C’est lui qui est le Fils de Dieu. »

35Le lendemain Jean était de nouveau au même endroit avec deux de ses disciples36et, arrêtant son regard sur Jésus qui passait, il dit : « Voici l’agneau de Dieu ! »37Les deux disciples entendirent ces paroles et suivirent Jésus.38Celui-ci, s’étant retourné et s’étant aperçu qu’ils le suivaient, leur dit : « Qui cherchez-vous ? » 39— Ils lui répondirent : « Rabbi (ce mot veut dire : maître), où demeures-tu ? » —40« Venez, leur dit-il, et vous le verrez. » Alors ils allèrent avec lui, virent où il demeurait et restèrent auprès de lui ce jour-là ; c’était vers la dixième heure.41André, le frère de Simon Pierre, était l’un de ces deux qui, sur le mot de Jean, s’étaient mis à suivre Jésus.42Il fut le premier à trouver son propre frère Simon et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie (ce mot se traduit : Christ). »43Il l’amena à Jésus qui, arrêtant sur lui son regard, lui dit : « Tu es Simon, le fils de Jean, tu seras appelé Képhas (ce qui veut dire Pierre). »44Le lendemain, Jésus résolut de partir pour la Galilée. Il trouva Philippe et lui dit : « Suis-moi ! »45Philippe était de Bethsaida, de la même ville qu’André et Pierre.46Il trouva Nathanaël et lui dit : « Celui dont a parlé Moïse dans « la Loi », dont ont parlé « les Prophètes », nous l’avons trouvé ! C’est Jésus de Nazareth, le fils de Joseph. »47Nathanaël lui répondit : « Peut-il venir quelque chose de bon de Nazareth ? » — « Viens et vois », lui répliqua Philippe.48Apercevant Nathanaël qui s’avançait vers lui, Jésus dit de lui : « Voici un véritable Israélite, un homme qui est sans fraude ! » —49« D’où me connais-tu ? » lui demanda Nathanaël. Jésus lui répondit, par ces paroles : « Avant que Philippe t’appelât, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. »50— « Rabbi, répliqua Nathanaël, tu es le Fils de Dieu ! tu es le Roi d’Israël ! »51Jésus reprit en ces termes : « Parce que je t’ai dit que je t’ai vu sous le figuier, voilà que tu crois ! Tu verras de plus grandes choses que celles-là. »52Et il ajouta : « En vérité, en vérité, je vous le dis, vous verrez le ciel ouvert et les anges de Dieu montant et descendant sur le Fils de l’homme. »