Le Nouveau Testament

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Edmond Stapfer, édition de 1889, libre de droits.

n°59 / Épître de Jacques 3 :

1Ne soyez pas nombreux à vous ériger en docteurs, mes frères, vous savez que nous serons jugés d’autant plus sévèrement.2Nous bronchons tous et de bien des manières, et si quelqu’un ne bronche pas dans ses paroles, c’est un homme parfait, capable de tenir en bride son corps tout entier.3Quand nous mettons un mors dans la bouche des chevaux pour nous en faire obéir, nous conduisons en même temps leur, corps tout entier.4Voyez aussi les navires : qu’ils sont grands ! combien sont violents les vents qui les agitent ! et c’est avec un tout petit gouvernail que le pilote les mène à volonté dans toutes les directions.5Il en est de même de la langue, petit membre qui a de grandes prétentions ! Un bien petit feu peut embraser une bien grande forêt !6La langue aussi est du feu ; elle est le monde de l’iniquité, la langue, installée parmi nos autres membres, souillant le corps tout entier, enflammant le cours de la vie et enflammée elle-même par le feu de la géhenne !7Toute espèce d’animaux sauvages, d’oiseaux, de reptiles, de poissons peuvent être domptés ou ont été domptés par l’espèce humaine,8mais la langue, il n’est pas d’homme qui puisse la dompter ; mal impossible à arrêter, elle est pleine d’un venin mortel.9Avec elle nous bénissons le Seigneur notre Père, et avec elle nous maudissons les hommes créés à l’image de Dieu.10De la même bouche sortent bénédiction et malédiction ! Il ne doit pas en être ainsi, mes frères !11La source donne-t-elle par la même ouverture de l’eau douce et de l’eau saumâtre ?12Un figuier, mes frères, peut-il donner des olives ? Une vigne, des figues ? Une source d’eau salée ne peut pas davantage donner de l’eau douce.13L’un de vous est-il sage et intelligent ? Qu’il le prouve par des faits, par une bonne conduite, par la douceur de sa sagesse.14Mais si vous avez la passion des disputes et de l’amertume dans le cœur, n’allez pas vous glorifier de votre sagesse, vous agiriez contre toute vérité, vous mentiriez.15Cette sagesse-là ne vient pas d’en haut ; au contraire, elle est terrestre, sensuelle, diabolique ;16car là où règnent la passion des disputes, là règnent aussi le désordre et toutes sortes de mauvaises choses.17La sagesse qui vient d’en haut est d’abord pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de compassion et de bons procédés, sans duplicité, sans hypocrisie.18Ce fruit, la justice, est semé au moyen de la paix par ceux qui répandent la paix.