Le Nouveau Testament

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Edmond Stapfer, édition de 1889, libre de droits.

n°59 / Épître de Jacques 2 :

1Mes frères, point d’acception de personnes en la foi de notre Seigneur Jésus, le Christ de gloire.2Si, par exemple, il entre dans votre synagogue un homme ayant un anneau d’or au doigt et revêtu d’habits brillants, et qu’il y entre aussi un pauvre aux vêtements sordides,3et que vous regardiez celui qui porte de brillants habits et lui disiez — « Toi, assieds-toi ici à cette place d’honneur » ; — et que vous disiez au pauvre : — « Toi, reste là debout » ; — ou bien : « Assieds-toi plus bas que mon marchepied » ;4— n’est-ce pas là faire des distinctions entre frères et vous établir juges dans de mauvais sentiments ?5Écoutez, mes frères bien-aimés : Dieu n’a-t-il pas choisi ceux que le monde appelle : « les pauvres », pour les faire riches en foi et héritiers du Royaume qu’il a promis à ceux qu’il aime ?6Et puis, vous faites affront au pauvre ! Ne sont-ce pas les riches qui, vous tyrannisent et qui vous traînent devant les tribunaux ?7Ne sont-ce pas eux qui blasphèment le beau nom qu’on prononce en vous nommant ?8Sans doute, si vous accomplissez la Loi royale que nous donne l’Écriture : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même », vous faites bien,9mais si vous faites acception de personnes, vous commettez un péché, et la Loi vous condamne et vous déclare transgresseurs !10En effet, quelqu’un qui a observé la Loi tout entière (sauf un commandement pour lequel il a failli) est coupable comme s’il les avait tous violés.11Car celui qui a dit : « Tu ne commettras pas d’adultère » a dit aussi : « Tu ne commettras pas de meurtre » et alors si tu ne commets pas d’adultère, mais que tu commettes un meurtre, tu deviens transgresseur de la Loi.12Parlez et agissez comme devant être jugés par une Loi de liberté.13Le jugement est sans miséricorde pour celui qui n’a pas fait miséricorde. La miséricorde n’a rien à craindre du jugement.

14Mes frères, à quoi sert-il à quelqu’un de dire : « j’ai la foi », s’il n’a pas les œuvres. La foi peut-elle le sauver ?15Je suppose qu’un frère ou une sœur se trouve dans le dénuement et qu’il leur manque le pain quotidien,16et voici l’un de vous qui leur dit : — « Allez en paix, chauffez-vous, rassasiez-vous » — et cela sans leur donner ce qu’il leur faut pour vivre, à quoi cela sert-il ?17Eh bien, il en est de même de la foi, si elle n’a pas d’œuvres, elle est morte en soi.18Cependant on pourrait dire : — « Toi, tu as la foi » ; — moi, j’ai aussi des œuvres ; montre-moi ta foi sans les œuvres ; quant à moi, c’est par mes œuvres que je montrerai ma foi !19Tu as la foi en un Dieu unique ? tu as raison ; eh bien, les démons ont aussi cette foi-là, et cependant ils tremblent.20Veux-tu comprendre, ô homme creux, que la foi sans les œuvres est stérile ?21N’est-ce pas pour des œuvres qu’Abraham notre Père fut déclaré juste, lorsqu’il offrit sur l’autel son fils Isaac ?22Tu vois que la foi et les œuvres agissaient chez lui de concert, et que les œuvres ont porté la foi à sa perfection.23C’est ainsi que s’est accomplie l’Écriture qui dit : « Abraham eut foi en Dieu et cela lui fut compté pour justice », et il reçut le nom d’ami de Dieu.24Vous voyez bien qu’un homme est considéré comme juste pour des œuvres et non pas seulement pour sa foi.25De même encore est-ce que Rahab, la femme de mauvaise vie, n’a pas été considérée comme juste pour des œuvres, quand elle a donné asile aux messagers et les a fait partir par un autre chemin ?26De même que le corps sans esprit est mort, de même la foi sans œuvres est morte.